Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1230 - 1243 - La Saintonge, l’Aunis et l’Angoumois sous Louis (...) -> 1242 - Hugues de la Marche et Isabelle d’Angoulême signent la paix (...)

1242 - Hugues de la Marche et Isabelle d’Angoulême signent la paix avec Louis IX

D 29 août 2008     H 19:53     A Pierre     C 0 messages A 1175 LECTURES


Un traité de paix qui sera déterminant dans l’histoire de cette région, et prépare l’issue heureuse, pour le roi de France, de la bataille de Taillebourg.

Isabelle, ex-reine d’Angleterre, joue contre son ex-camp et contre son fils Henri III Plantagenet.

Source : Inventaires et documents publiés par ordre de l’Empereur - Layettes du trésor des chartes - Paris - 1866 - Books Google

Bientôt la traduction en français de cette charte.

Littere Hugonis comitis Marchiae et Isabellae reginae Angliae, uxoris ejus,
de pace habita inter se et dominum Franciae regem.
***
Lettres de Hugues, comte de la Marche et d’Isabelle, reine d’Angleterre, son épouse,
au sujet de la paix conclue entre eux et le roi de France

(J. 192. - Poitou, II, n° 8. - J. 270. - La Marche, n° 12. - Originaux. = J. 192. - Poitou, II, n° 15. - Copie.)

1er août 1242 - Au camp devant Pons

Hugo de Lezigniaco, comes Marchie et Engolismi, et Y. (Ysabella), Dei gratia regina Anglie, dictorum comitissa locorum, universis presentes litteras inspecturis, salutem.

Noveritis quod, cum guerra esset inter nos, ex una parte, et karissimos dominos nostros Ludovicum, regem Francie illustrem, et comitem Pictavie, fratrem ipsius domini regis, ex altera, tandem, post plures conquestas quas idem dominus rex fecit super nos, nos et filii nostri, videlicet, Hugo Brunus, Guido et Gaufridus de Lezigniaco, milites, ad ipsum dominum regem venientes, nos et terram nostram, alte et basse, ipsius domini regis supposuimus voluntati.
Hugues de Lézignac, comte de la Marche et d’Angoulême, et Isabelle, par la grâce de Dieu reine d’Angleterre, comtesse desdits lieux, à tous ceux qui liront ces présentes lettres, salut.

Louis IX, roi de France

le comte du Poitou

les 3 fils de Hugues de Lézignac et d’Isabelle : Hugues le Brun, Gui et Geoffroy de Lézignac.

Et antequam dominus rex in sua voluntate nos reciperet, dixit nobis quod conquestas, quas jam conquisiverat per se et gentes suas super nos, videlicet, Xanctonas cum castellania et pertinenciis, Forestam, domum de La Vergna et totum jus quod habebamus in Pontelabai, Mosterolum cum appendiciis suis, Fronteneium cum appendiciis, Langestum, Sanctum Gelasium cum appendiciis, Praec cum appendiciis, Tauneium super Votonem cum appendiciis, Clausam, Bauceium, feoda que tenebat a nobis comite Marchie comes Augi, feodum Renaudi de Pontibus, feodum Gaufridi de Rancone, et feoda que tenebat Gaufridus de Lezigniaco a nobis comite Marchie, et grande feodum de Alniaco, et omnes alias conquestas quas idem dominus rex fecit super nos usque ad hodiernum diem, per ipsum et gentes suas, ipsi domino regi, fratri suo predicto, domino comiti Pictavie, et eorum heredibus in perpetuum retinebat.
Quod nos coram pluribus de episcopis et baronibus et hominibus domini regis concessimus.
Voluimus insuper et concessimus quod idem dominus rex esset quitus et inmunis de quinque milibus libris Turonensium quas dabat nobis quolibet anno, et quod similiter esset quitus de convencionibus quas nobiscum habebat quod, sine nobis, cum rege Anglie pacem et treugam facere non posset.
Concessimus insuper quod omnes alie convenciones, que usque ad hodiernum diem fuerunt inter clare memorie regem Ludovicum, genitorem predicti domini regis, ipsum dominum regem et dominum comitem Pictavie fratrem suum et nos, et littere super dictis convencionibus facte, irrite sint et nulle, et quod ad eas observandas predicti dominus rex et dominus comes Pictayie, frater suus, nullo modo de cetero teneantur.
Et cum, ut supradictum est, nos et filii nostri predicti, nos etterram nostram supposuerimus voluntati domini regis, voluntas ipsius domini regis talis fuit quod ipse nos Hugonem comitem Marchie recepit in hominem ligium de comitatu Engolismensi et castris et castellaniis de Coigniaco, de Jarniaco, de Merpino, de Albaterra, de Vilaboen, et pertinenciis predictorum, que nobis et heredibus nostris rernanebunt, salvis predictis, que idem dominus rex et gentes sue conquisiverunt super nos, que eidem domino regi et dicto fratri suo domino comiti Pictavie, ut supradictum est, in perpetuum remanebunt.
Et nos comes Marchie, de predictis, scilicet, de comitatu Engolismi, castris et castellaniis de Coigniaco, de Jarniaco, de Merpino, de Albaterra, de Vilaboen et pertinenciis predictorum, salvis predictis conquestis que domino regi et dicto domino Pictavie, fratri suo, ut supradictum est, remanebunt, fecimus eidem domino regi homagium ligium contra omnes homines et feminas qui possunt vivere et mori, salva fide predicti domini comitis Pictavie fratris sui.
Similiter fecimus homagium ligium, contra omnes homines et feminas qui possunt vivere et mori, predicto domino comiti Pictavie, fratri domini regis, de Lezigniaco et comitatu Marchie et pertinenciis eorumdem, salvis predictis conquestis que domino regi et dicto domino coiniti Pictavie, fratri suo, ut supradictum est, remanebunt.
Concessit etiam idem dominus rex nobis et heredibus nostris quod nos in dominio regis Anglie seu comitis Richardi fratris sui, vel heredum suorum, non ponet sine nostra libera voluntate.
Predicta autem, prout superius sunt expressa, volumus et concessimus, et, prestito juramento corporali, promisimus nos tenere et observare et nullo modo per nos vel per alium contravenire nec aliquid attemptare.
Quod ut firmum sit et stabile, presentibus litteris sigilla nostra fecimus apponi.

Actum in castris in praeria prope villam Poncium, anno Domini millesimo ducentesimo quadragesimo secundo, mense augusto.

Traces de deux sceaux pendants sur cordelettes. — Le sceau de Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et d’Angouleme, premier sceau, est decrit dans l’lnventaire sous le n° 834 ; celui de la comtesse-reine Isabelle, sa femme, est decrit dans l’Inventaire sous Ie n° 10010, d’après un type appendu k un acte date de 1226.

Nous verrons, par un acte date de 1244, qu’lsabelle, comtesse de la Marche, avait conservé le sceau dont elle se servait comme reine d’Angleterre du vivant du roi Jean, son premier mari.

Ces pieces, datées du mois d’août, mais de lieux differents, n°s 2980 a 2990, ont été classées en prenant pour guides Tillemont, Vie de saint Louis, t. II, p. 457 et suivarites, et les itineraires de saint Louis, dans Ie tome XXI des Historiens de France, p. 412. — Nous publions les lettres du comte de la Marche d’après l’original, coté la Marche, n° 12 ; le duplicata, coté Poitou, II, n" 8, qui porte également des traces de sceau, est identique. La pièce de la même lavette, cotée n° 15, est une copie insérée dans la confirmation donnée en 1240 par les fils du comte de la Marche (Hugues le Brun, comte d’Angoulême, Gui et Geoffroi de Lusignan), et scellée de leurs sceaux.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1154-1337 Domination anglaise en Saintonge (hors guerre de 100 ans) - 1216-1272 - Henri III Plantagenet - 1226-1270 Louis IX (St Louis) - 13e siècle - Angoulême (Isabelle d’) - Document en latin - Google books - Marche (Hugues de la) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Sud-Ouest du 23 août 2009 - Histoire Passion : ces histoires locales exhumées

2.  1731 - Arthus Deguip, curé de St-Léger en Pons, condamné aux galères

3.  1638 - Jacques Boyceau de la Barauderie - Traité du jardinage

4.  1851 - Le ton monte entre la Charente-Inférieure et l’Algérie - Archives

5.  961 - 1628 - Histoire des institutions municipales de La Rochelle


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

4.  1880 - Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - T VIII

5.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 16ème siècle - 1500-1549 - Table chronologique des sources


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux