Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Villes, bourgs et villages -> 16 Cognac -> 1262 - Cognac (16) : Guy de Lusignan accorde des franchises à la (...)

1262 - Cognac (16) : Guy de Lusignan accorde des franchises à la ville

D 18 avril 2008     H 15:07     A Pierre     C 0 messages A 1024 LECTURES


agrandir

1262, mai - Franchises concédées par Guy de Lusignan à la ville de Cognac

.

Alors que les chartes du 13ème siècle sont le plus souvent en latin, nous avons ici un texte en français. Sa lecture n’est pas toujours évidente, mais pour les amoureux de notre langue, c’est un vrai bonheur de trouver cette langue brute, native.

Manuscrits : A. Copie du milieu du XIVe siècle. Arch. nat, JJ, 80, n° 405. — B. Copie de 1529. Arch. de Cognac. Livre rouge, fol. 7. — Editions : a. Ordonn., t. II, p. 341, d’ap. A. — b. F. Marvaud, Chartes de Guy de Lusignan et de Charles d’Espagne en faveur de la ville de Cognac, dans Bulletin de la Société archéologique de la Charente, 3e série, t. III, 1863, p. 126, d’ap. B.

Source : Etudes sur l’histoire des institutions municipales - A. Giry - Paris - 1885

Les armes de la famille de Lusignan

Guy de Lezzignen [1] sires de Coignac et de Merpins et d’Archeac (2). a touz ceaus qui ceste présente chartre veiront et oiront, saluz (3) et paiz. Sachent tuit cil qui sunt (4) et qui serunt (5), que, cum li chevalier et li vaslet (6) et li clerc et li borgeis (7) de Coignac et l’autre prode gent de la vile (8) se deissent et clamassent estre gregé (9) de ceu que nous avom (10) fait estanc (11) et feissom (12) de vin et de blé en la vile (13) de Coignac, et sus (14) ceu fussen (15) venu a nous, requérant corne a seignor (16) que nous ostessom (17) celui grief, et nous disiom encontre que nostre pere et nostre ancessor li aveient (18) ogu et fait por lor dreiture ; laquau dreiture lidit chevalier, clerc et borgeis (19) et toute l’autre gent de la ville disant (20) et deffendant et affermant encontre que si lidiz (21) nostre pere li aveit faict (22), il li aveit fait a force, cum nus des nostres autres ancessors ne li hont (23) fait ne ogu, sur lesquaus choses il requeissent estre enquis.

1. A la parfin, cum ne vosissom (24) ne non deussom (25) ni encore ne volom (26) ni ne deyom (27) greger noz homes (28) ne toute l’autre gent de la vile (29), si cum dessus est dite, ne tenir ne mètre costume (30) a tort en la vile, nous (31) enqueismes et feismes enquerre debonairement ob les plus anciens dau pais, prodes homes (32) et leaus homes (33) et dignes de feiz, sus (34) lesdites choses (35), et, entendue la pure vérité, nous trovasmes tout ansi (36) cum lidit chevalier et lidit clerc (37) et lidit borgeiset toute l’autre gent de la vile (38) ou diseent et ou afermeent.

Dont nous, per nous et per noz hers et per nos successors (39), quiptasmes et quiptom lesdiz chevaliers, clers et bourgeis (40) et l’autre gent toute de la vile (41), et lors hers et lor successors et la vile meismes (42), de toute manière de estanc (43), per nous et per noz hers et per noz successors. Et que, de ci en avant, nous, ne (44) noz hers ne (45) noz successors, nul estanc (46) ne puissum (47) fere, ne autre per nom de nous (48), ne (49) ne ferom estanc (50), ne (51) ne soufferom (52) en nule (53) manière que autre (54) li facet (55) ne que il seit faiz.

Et si esteit aventure (56) que nous, ou noz hers ou noz successors ou noz ballis ou les lour (57), des ore en ayant asseyoent ou asseyavant a fere estanc (58) de vin ou de blé, ou en autre manière, que no per ceu toute la gent de la vile, chascuns en per sey, ne laissast que ne peust vendre et achapter (59) delivrement, sanz nieffere (60) et sans (61) mesprendre, ne por ceu (62) ne peussent estre contraint en nulle manière a gage (63) ne a reençon, ne a recevre encore aucun autre damage (64)

2. Encore, cum li chevalier et li borgeis et toute l’autre gent de la vile de Coignac venguissent (65) requérant et plaintis (66) a nous (67) de ceu que nostre prevost et nostre bailli de Coignac preneent la gent de Coignac et les enmeneent (68) pris, puis que il poeent fere dreit, nous, a bone feiz, apreismes (69) et feismes (70) aprendre et avom apris que de ceu que il preneent la gent de la vile ne esteit dreit (71) ne costume, ainz esteit encontre dreit et encontre raison, dont nous voguismes (72) et volom et otreiom et comandom (73) et donom, por nous (74) et por (75) noz hers et por (76) noz successors, que nous (77) ne (78) nostre prevost ne nostre bailli ne nostre commandenz (79) ne prenget, ne ne puchet (80) prendre ne faire prendre, nul home (81) ne nule feme (82) de la vile (83) de Coignac, si donc n’esteit per rayson (84) daus quatre dreiz, per loquaus (85) il ou ele (86) oguist deservi a perdre vie ou membre, qui fust manifez et apareissanz (87), en tau manière que si nous, ou noz hers ou noz successors (88) ou li bailli de la vile (89) ou nostre comandement (90) quicunques seit ou fust (91), asseyovant ou asseyoent sus (92) ceu a prendre ou preneent (93) aucun ou aucune de la ville, qui peust fere dreit, au dit de dous ou de treis (94), lequau (95) il sereit tenuz a fere devant nous ou devant nostre comandement, il deit estre délivrés (96) ou si il ne puet fere dreit, que il se puchet (97) délivrer por pleige (98).

3. Encore, cum lidit chevalier, clerc et borgeis et toute l’autre gent de la vile, deist ou deissent que la vile de Coignac aveit ça y en arrere esté franche d’iceu que nus estagiers de la ville (99) de Coignac ne fust atermez, fors dau cors de la vile, dont il nous requereient (100), corne a seignor, arreavoir ladite franchise, nous, enquise sus (101) ceu la pure vérité, aussi cum sus (102) les autres artigles dessusdiz, trovasmes estre ensi entermement et purement cum lidit chevalier, clerc (103) et borgeis et l’autre gent de la vile ou afermoyent et ou disoyent (104), dont nous, per nous et per noz hers et per nos successors, lor rendismes et lor donasmes et lor otreasmes (105) a ceaus (106) et (107) a lor hers et a lor successors, si (108) encore la lor donom (109) et la lor otreyom (110), la davantdite franchise, perpetuaument et durablement, en tau manière que si nous, ou noz hers ou noz successors ou noz baillis ou li bailli de la vile, atermeient (111) ou poseent terme (112) a aucun estagier de la vile, fors dau cors de la vile, que nuls (113) ne fust tenuz de segre nul terme ou les termes, ne noz successors ne noz baillis de la vile (114) ne puichant sus (115) ceu aucun contraindre ne desgager (116), ne en autre manière damager, si n’esteit (117) devant nostre persone (118), ou devant nostre certain comandement (119) que nous laissesom (120) en nostre luec mayor sus (121) le prevost.

4. E (122) encore est assaveir (123) que nous volom le creissement et l’amandement de la vile de Coignac a la. requeste dausdiz (124) chevaliers et dausdiz clers et dausdiz borgeis et de toute l’autre gent de la vile (125) de Coignac, nous, per nous et per noz hers et per noz successors, lor donasmes et lor otreasmes (126) et lor otreom (127), per nous et per noz hers et per noz successors (128), de nostre libéralité, que il puchent por (129) eos eslire et pouser (130) dous prodehomes (131) de la vile a receure la mautoste (132) de Coignac ores ou deshores (133) en avant, tant ; cum (134) la mautoste i sera (135), et qu’ele seit mise au profict de la vile. Et quant la mautoste nos (136), sera mestiers a la vile, li prodome de la vile l’an puchent (137) oster et mètre (138) et torner quant sera mestiers a la vile ; et que le prevost de la vile seit apelez au conte de la recepte et de la mise ; et si le prevost ne voleit venir audit conte, que li prodome (139) de la vile de ladite recepte et de ladite mise puechent conter et bailler et finier sans (140) ledit prevost, au profict de la vile. Et quant ladite mautoste nos sera mestiers a la vile, nous volom que i seit (141) mise ne tenue.

Et touz les diz de ceste chartre, chacun en per sei, nous, aus davansdiz (142) chevaliers et ausdiz clers et ausdiz borgeis et a toute l’autre gent de la vile (143), per nous et per noz hers et per noz successors, a eaus et a lor hers et a lor successors, avom promis a bone fei a tenir et a garder bien (144) et leaument, et que encontre ne vendrom, ne autre por (145) nous ne por (146) nom de nous, en nul temps, et en icest nostre fait nous en avom renoncié (147) et renuncium (148), per nouz (149) et per noz hers et per noz successors, a chascun par sei (150) et atoz (151) ensemble, a toute excepcion de fait et de tricherie et a autre excepcion et a toute condicion et a tout establiment (152) et a toutes costumes et a touz privilèges de croiz prise ou a prendre et a tout bénéfice et a toute aye qui nous peust (153) ayer contre lesdiz ne contre la ténor (154) de ceste chartre en cort (155) ou fors cort per nule raison.

Et por (156) ceu que ceste présente chartre, en touz ses artigles et en chascun por (157) sei, ait durable fermeté, nous, per nous et per noz hers et per noz successors, en avom doné (158) ausdiz chevaliers et ausdiz clers et ausdiz borgeis et a toute l’autre gent de la vile dessusdite et a lor hers et a lor successors durablement ceste présente chartre, saelée (159) de nostre saeau (160) en testimoyne de vérité.

Ceu fut fait l’an de l’incarnacion Jesu Crist M CC et seissante et dous, ou meis (161) de may.


[1Nous publions le texte de B en donnant en notes les variantes de A. Lezingnen. — 2 Archeat. —3 verront et orront salut. —4 sont. —5 seront. — 6 varlet. — 7 clert et li bourgois. — 8 ville. — 9 gregié. — 10 avon. — 11 estant. — 12 feissum. — 13 ville. — 14 sur. — 15 fussent. — 16 cum a seigneur. — 17 ostessum. — 18 aveent. — 19 clert, borgeis. — 20 dédisant. — 21 lidit. — 22 avent fait. - 23 ont. —24 voussissom. —25 deussiom. —26 nel voujon. — 27 deyom. - 28 hommes. — 29 vile. — 30 coustume. — 31 nos. — 32 hommes. — 33 hommes. — 34 sur. — 35 lesdictes chouses. — 36 aussi. — 37clert. — 38 ville. — 39 successeurs. — 40 borgeis. — 41 de la ville toute. — 42 la ville meisme. — 43 estant. — 44/45 ni. — 46 estant. — 47 puichon. — 48 nos. — 49 ni. — 50 feron estant. — 51 ni. — 52 souffreron. — 53 nulle, 54 autres. — 55 ;facent. – 56 avanture. — 57 li lor. — 58 estant. — 59 acheter. — 60 senz mefere. — 61 senz. — 62 perce. — 63 gaige. — 64 dommage. — 65 venguissant. — 66 plainti. — 67 noz. — 68 enmenoent.- 69 nos a bone fei apreymes. — 70 feimes. —71 dreiz. —72 noz vouguimes. 73 ottroyon et commandom. — 74 per noz. — 75, 76 per. — 77 noz. — 78 ne manque. — 79 commendemenz. — 80 puichet. — 81 homme. — 82 famme. — 83 ville. — 84 raison. — 85 lequel. — 86 elle. — 87 appareissanz. — 88 successeurs. — 89 vile. — 90 commandement. — 91 fut. — 92 asseoient sur. — 93 prenoient. — 94 tiers. — 95 loquau dreit. — 96 délivrez. — 97 puechet. — 98 plaige. — 99 vile. — 100 requeroient. — 101 sur.- 102 sur. — 103 clert. — 104 afermoient et ou diseient. — 105 ottreasmes. - 106 eaus. — 107 et manque. — 108 et. — 109 donon. — 110 ottreyon. - 111 atermoient. —112 pouseent termes. —113 nus. — 114 ville. — 115 .sor - 116 desgaigier. —117 ne esteit. — 118 personne. -— 119 commandement.- 120 laissessom. — 121 sour. —122 E manque. —123 assaver. — 124 daux-diz. — 125 ville. — 126 ottreasmes. — 127 ottreiom. — 128 successeurs. — 129 puechant per. —130 poser. — 131 prodeshommes. : — 132 mautouste. — 133 et des ores. — 134 comme. — 135 mautouse y sera. — 136 maustoste nous. — 137 puechent. —138 mettre. — 139 prodomme. — 140 finer sus.- 141 soit. —142 devanzdiz. — 143 ville. — 144 et garder ben. - 145 per. — 146 per. — 147 avons renuncié. — 148 et en renunciom. — 149 par nous. — 150 per sey. — 151 touz. —152 establissement. —153 puest. — 154 teneur. — 155 en acort. — 156 per. — 157 per. — 158 donné. — 159 scellée. — 160 seau. — 161 mois.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cognac - 13e siècle - Impôts et fiscalité - Lois et coutumes - Lusignan (de) - Villes, bourgs et villages -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1622 - Royan : le siège de la ville par le roi Louis XIII

2.  1590-1598 - Angoulême (16) : Misère, épidémie et brigandage. La fin du siècle.

3.  1700 - La Rochelle (17) - Blasons des corporations de la ville

4.  1602 - 1680 - Marennes (17) - L’abbesse de Saintes et la famille de Pons

5.  1459 - A Varaize (17) des gens de guerre tuent un maréchal-ferrant récalcitrant


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 16ème siècle - 1500-1549 - Table chronologique des sources

5.  1844 - 1 - Le Comte de Luc crée la colonie agricole de La Vallade. L’administration enquête - Archives


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux