Plan du site : détail / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Chronologie de l’histoire locale » Le Moyen-âge » 1337 - 1453 - La guerre de Cent Ans » Guerre de cent ans : sources françaises et anglaises » 1413 - St-Jean-d’Angély - Charles VI rembourse le Maire et les (...)

1413 - St-Jean-d’Angély - Charles VI rembourse le Maire et les échevins de leurs dépenses contre les Anglais


D 9 avril 2008     H 17:14     A Razine     C 0 messages A 609 LECTURES
agrandir

Charles VI le Bien-Aimé est né en 1368. Fils du roi Charles V et de Jeanne de Bourbon, il n’a que 12 ans à la mort de son père. Ses oncles ne s’entendent pas, les révoltes se propagent dans tout le royaume. A sa majorité, le roi préfère les plaisirs à la royauté et en abuse. Surmené il vit entre des périodes de folie et de lucidité. La guerre civile entre Armagnac et Bourguignons éclate après l’assassinat de son frère Louis, duc d’Orléans, qui exerce le pouvoir à sa place. Le nouveau roi d’Angleterre, le Lancastre Henri V, profite de l’anarchie pour envahir la France. C’est une période noire pour l’Aunis et la Saintonge mais le roi garde la sympathie de son peuple qui s’efforce de lui conserver sa foi. En 1413, le roi reconnaissant, attribuait des lettres patentes ordonnant l’imposition d’une aide de mille francs sur la chastellenie, ville et ressort de Saint-Jean d’Angély pour rembourser le maire et échevins des avances qu’ils avaient faites pour défendre le pays contre les anglais.

Source : Registre de l’échevinage de Saint Jean d’Angély – original sur parchemin sceau enlevé – CC, n° XL – Denys d’Aussy – Archives historiques de la Saintonge – 1902

Saint Jean d’Angély - Place du pilori
Photo : Pierre Collenot - 2004

Charles, par la grâce de Dieu, roy de France, à nostre amé le séneschal de Xaintonge ou à son lieutenant, salut. Receue avons humble supplicacion de nos biens amez les maire et eschevins de la ville de Saint-Jehan Dangéli, contenant comme pour obvier à l’entreprinse des Anglois faisant guerre en païs de Xainctonge et Guienne, oultre la rivière de Charante, où ils ont de nouvel pris et gasté, détiennent et gastent de jour en jour, plusieurs païs, villes et forteresses comme l’isle de Marennes, Soubise, Barbezil, Pons-Labbé et plusieurs autres et pour les garder de passer deça ladite rivière et pour la seureté de ladite ville de Saint-Jehan Dangéli et de tout le pais deça ladite rivière et après la prise par eux, faite dudit lieu de Soubise, qui a mis le pais en grant esbahissement, lesdiz supplians aient receu et retenu en leur dite ville pour six sepmaines ou environ, Jehan le Bigot, chevalier et autres, ses compaignons, jusques au nombre de soixante hommes d’armes, et ceu par l’ondennance de ferry de Chauvaigny, lieutenant on dit pais de nostre amé et féal conseiller et chambellan, le sire de Haly, maréshal de Guienne, et d’autre costé aient lesdiz supplians fait garder les pas de ladite rivière Charante par Jehan de Hayes, et autres ses compaignons de la garnison de Chasteslneuf, à tant que lesdiz Anglois ne puissent passer ladite rivière de Charante sur les pons dudit lieu, ne autre pas, et tant que par ces moiens, lesdiz ennemiz n’ont peu passer icelle rivière, ne couru et gasté le pais, et en ces choses aient lesdiz supplians fraié et despendu sept cents escuz.

C’est asavoir : six centz pour la dépense faicte par ledit Bigot et ses compaignons en ladite ville pendant lesdites six sepmaines ; et cent escuz pour ledit des Hayes et ses compaignons et par ainsi les habitans dudit pais de deça ladite rivière, contribuer ausdiz frais et charges et en sont bien d’accort la plus saine partie, néantmoins ils ne le peuvent bonnement faire sans notre auctorité, si comme ilz dient, en nous humblement suppliant, comme ce soit l’intérêt de la chose publique qui requiert célérité, et doit chacun contribuer à tels frais et charges en tel cas de péril et de nécessité, nous leur veuillions sur ce pourveoir de remède gracieux et convenable.

Pourquoy, ces choses considérées, voulant à notre pouveoir à la défense et tuicion du pais et de ladite ville, vous mandons, commandons et estroictement enjoignons, en commectant si mestier est [1], que vous mettiez sus de par nous, un aide de mille frans et au dessoulz une foiz ou plusieurs foiz sur les manans et habitans de ladite ville, chastellenie et ressort dudit Saint-Jehan de deça ladit rivière de Charante et autres lieux voisins qui en ce peuvent avoir profit et ont accoustumé à contribuer à telles et semblables tailles ou aides pour emploier au paiement et acquit dezdiz fraiz et mises et les despendances et pour emploier le rendu, si rendu y a, à la réparacion et fortification de ladite ville de Saint-Jehan, et à la garde et deffense du pais ou cas que la plus saine partie ne consent à ce et ladite aide mise en sus et imposée au plus également que faire se pourra commectre une ou plusieurs personnes suffisantes et ydoines à icelle recevoir et à en distribuer les deniers en ce que dit est, et contraigniez et faites contraindre vigoureusement et sans déport chascun à paier ce à quoy il en sera imposé, nonobstant quelsconques opposicions et appellacions favorables pour contrevenir, commandons à tous nos justiciers, officiers et subgiez que à vous et vos commiz et députez en ce faire et exécuter, obéissant et entendant diligemment.

Donné à Paris le Ve jour d’octobre l’an de grâce mil quatre cens et treze et de notre règne le XXXIIIIe.

Par le roy en son conseil onquel messeigneurs le duc de Berry, d’Orléans et de Bourbon, les seigneurs d’Alençon, de Vertus, d’Eu et de la Marche, le connétable, vous les arcevesque de Sens, de Bourges, les évesques de Laon, de Noyon et de Paris, les chanceliers de Guienne et d’Orléans et plusieurs autres estoient.


[1Si besoin est.

...
Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1337-1453 Guerre de cent ans - 1380-1422 Charles VI le Fol - 17 Saint-Jean-d’Angély - 15e siècle - AHSA - Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - Province Saintonge - Villes, bourgs et villages -

Rechercher dans le site :