Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1439 - 1447 - La Révolte de la Praguerie et les écorcheurs -> 1447 - Charles VII absout Louis de Barbezières de ses exactions en temps de (...)

1447 - Charles VII absout Louis de Barbezières de ses exactions en temps de guerre

D 29 octobre 2010     H 14:46     A Pierre     C 0 messages A 696 LECTURES


agrandir

La guerre de Cent Ans, comme toutes les guerres, a été l’occasion de multiples crimes. Les gens de guerre ont un comportement de bandits de grand chemin. Le roi Charles VII, qui a besoin de mobiliser les énergies dans ses combats contre les Anglais, est prêt à passer l’éponge. C’est l’occasion de faire un petit inventaire des méfaits commis, et de ceux qu’il décide d’oublier.

Source : Recueil des documents concernant le Poitou contenus dans les registres de la chancellerie de France. 9 / publiés par Paul Guérin. - Société des archives historiques du Poitou - T XXXII - 1905 - BNF Gallica

Lettres d’abolition en faveur de Louis de Barbezières, écuyer, pour toutes les détrousses dont il s’est rendu coupable à la guerre, et spécialement pour le meurtre d’un homme d’armes de la compagnie du sénéchal de Poitou. (JJ. 185, n" 138, fol. 104.)

Septembre 1447.

Charles, par la grace de Dieu roy de France.

Savoir faisons à tous, presens et avenir, nous avoir receue l’umble supplicacion de Loys de Berbegières [1], escuier, contenant que, comme ledit suppliant soit noble, né et extrait de noble lignée et luy estant jeune en l’aage de dix ans fut page de Foulquet [2] seigneur de la Rochefoucault lequel il servi comme page par le temps et espace de dix ans ou environ et jusques à son trespassement, et après demoura avec Aymar de la Rochefoucault [3], chevalier, seigneur de Montbason, lequel le mist en garnison du chastel de Blenzac qui estoit assis sur la frontière de noz anciens ennemis les Anglois, occuppans lors nostre pays et duchié de Normandie (sic) ou partie d’icellui.

Pendant lequel temps se meu débat entre ledit de la Rochefoucault et feu Jehan de la Roche, lors nostre seneschal de Poictou, et à ceste cause et autres firent ledit suppliant et autres estans en garnison audit lieu de Blenzac pluseurs courses sur les champs, prinsdrent gens, marchans et autres, les destrousserent et firent pluseurs autres pilleries et roberies, ainsi que gens de guerre avoient accoustumé de faire ès quelles destrousses et pilleries le dit suppliant fut aucunes foiz, et y avoit son butin comme les autres. Et advint que ung certain jour, dix huit ans a ou environ, ledit suppliant conduisoit son frère et sa femme et autres du lieu de Barbegières à Lanville, appartenant audit de la Rochefoucault, et eulx estans ilec, arriva ung nommé Peyret, de la compaignie dudit feu Jehan de la Roche, qui avoit fait pluseurs maulx et dommages en la terre de la Rochefoucault et pour ce qu’il voult entrer en la forteresse dudit lieu de Lanville, ledit suppliant lui donna d’un espiot sur la teste ung cop tellement qu’il chey a terre et quant il fut cheu, ung autre de la compaignie dudit suppliant luy donna ung autre cop d’une espée sur la teste, à l’occasion. desquelz cops il ala tantost après de vie à trespassement. Et depuis a ledit suppliant tousjours esté en nostre service sur la frontière de nos diz ennemis, en leur faisant guerre tant audit lieu de la Rochefoucault, le Cor, Marthon, Montignac que autres places et durant ce a vesqu sur le peuple du plat pays, prins, ravi et emporté biens, meubles, utensilles d’ostel, et fait et commis, pendant le temps qu’il a esté en la guerre, pluseurs autres maulx et destrousses, lesquelles il ne sauroit specifier et declairer. Et aussi ledit suppliant estant au siège devant la place de Cor’, tenu par aucuns de noz chiefz de guerre, acheta ung cheval d’ung Anglois, et pour ce qu’il n’avoit pas argent de quoy le payer, vendi son harnois à ung autre Anglois pour payer ledit cheval, qui estoit de grant pris. A l’occasion desquelles choses ainsi par luy dictes et commises, il doubte que on voulsist proceder ou temps avenir a punicion corporelle à l’encontre de luy, ou autrement le vexer, molester, travailler en corps et en biens, se nostre grace ne lui estoit sur ce impartie, si comme il dit, humblement requerant icelle.

Pour quoy nous, ces choses considérées, etc.,avons quicté, remis, pardonné et aboly, etc., reservez et exceptez meurtre autre que celluy qui est cy dessus declairé, boutemens de feux, sacrilège, forcement et ravissement de femmes et de filles, que ne voulons estre comprins soubz nostre presente abolicion, etc.

Si donnons en mandement, par ces mesmes presentes, aux seneschaulx de Poictou, Lymosin, Xanctonge, bailliz de Berry, de Touraine, des ressors et Exempcions d’Anjou et du Maine, et à tous noz autres justiciers, etc.

Donné à Bourges, ou mois de septembre l’an de grace mil CCCC quarante sept, et de nostre règne le xxv°.

Ainsi signé Par le roy, en son conseil. Rolant.

Visa. Contentor. Froment.


[11. La plus récente généalogie de la maison de Barbezières ne permet pas d’identifier sûrement ce personnage. Il y est question d’un Pierre de Barbezières, écuyer, seigneur de Montigné, qui fit accord, le 20 octobre 1456, avec le sieur de La Rochefoucauld, et est appelé Louis dans un inventaire de 1724 où cet acte est mentionné. Ce Pierre ou Louis épousa Guyonne Eschallé et eut un fils, prénommé Louis, qui était en procès avec sa mère, l’an 1480, au sujet des dimes de Barbezières. (Beauchet-Filleau, Dict. des familles du Poitou, nouv. édit., t. I p. 272.)

[2Il y avait un Foulques de La Rochefoucauld, seigneur de la Boissière, qui était homme lige du comte de Poitou, en 1418, pour la tour d’Auzance et la motte et place du château de Champagné. (Arch. nat., P. 1144, fol. 8 v°.) S’il s’agissait ici de ce personnage, il ne serait point appelé seigneur de la Rochefoucauld, titre réservé au chef de la branche aînée. Ce ne peut être que Foulques ou Foucaud III, fils aîné de Guy VIII, seigneur de la Rochefoucauld, mort en 1427, et de Marguerite de Craon, d’après les généalogistes, tels que A. du Chesne, le P. Anselme, La Chenaye-Deshois. Mais ces auteurs disent que Foucaud III, conseiller et chambellan de Charles VII, fut armé chevalier devant le château de Fronsac en 1451, qu’il testa en 1466 et mourut peu après, tandis que le Foulquet de la Rochefoucauld de notre texte décéda avant l’année 1430. Cette contradiction flagrante rend vraisemblable l’hypothèse de l’omission d’un degré dans les généalogies imprimées. Il y aurait eu deux Foulques, successivement seigneurs de La Rochefoucauld, celui dont il est question dans les lettres en faveur de Louis de Barbezières, mort relativement jeune, et le Foucaud III des généalogistes, qui serait en réalité Foucaud IV, fils de notre Foulquet et petit-fils de Guy VIII.

[3Aymar, troisième fils de Guy VIII, seigneur de La Rochefoucauld, et de Marguerite de Craon, eut de la succession de sa mère les seigneuries de Montbazon, de Sainte-Maure et de Nouâtre, dont il rendit hommage le 13 décembre 1436. Il servait contre les Anglais en 1441, et avait épousé Jeanne de Martreuil, dame de Hérisson, veuve d’Antoine de Vivonne, sieur de Bougouin, fille de Guillaume de Martreuil. Le sieur de Montbazon eut un fils et sept filles et mourut avant sa femme, qui vivait encore en 1467. (Le P. Anselme, Hist. généal., t. IV, p. 424.). Aymar de La Rochefoucauld et Jeanne de Martreuil firent hommage-lige au sire de Parthenay (Arthur de Richemont), l’an 1430, pour leur château de Leigné et ses dépendances. (Arch. nat., R1* 190, fol. 279.)

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1337-1453 Guerre de cent ans - 1422-1461 Charles VII le Victorieux - 16 Blanzac-Porcheresse - 16 Marcillac-Lanville - 15e siècle - Armée, armement, gens de guerre - Barbezières (de) - Rochefoucauld (de la) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

2.  1648 - Pouillé du diocèse de Saintes : abbayes, prieurés et maladeries

3.  1559 - Jean Calvin : La Confession de La Rochelle ou Confession gallicane

4.  1644 - 1766 - Les pionniers saintongeais en Nouvelle-France (Quebec)

5.  1787 - 4 -Inventaire de Château Chesnel à Cherves (16) - 2 - le château


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

5.  1819 - Foires et marchés de Charente - Dates et produits vendus


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux