Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1453 - 1541 - Evènements divers -> 1501 - 1502 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à (...) -> 1501 - 1502 2 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à (...)

1501 - 1502 2 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à travers Belgique, France et Espagne - de Bruxelles à Paris

D 12 janvier 2012     H 00:00     A Pierre     C 0 messages A 727 LECTURES


agrandir
Jeanne d’Aragon et de Castille, dite Jeanne la Folle
1479-1555
Philippe de Habsbourg, dit Philippe le Beau
1478-1506

Un document exceptionnel ! Du 3 novembre 1501 au 7 mai 1502 (185 jours) l’archiduc Philippe de Habsbourg, dit Philippe le Beau, et sa femme Jeanne d’Aragon, dite Jeanne la Folle, voyagent de Bruxelles à Tolède pour recevoir l’hommage des Cortès. Ils traversent la Belgique, la France et l’Espagne. La relation de ce voyage fourmille de descriptions et de détails sur les villes et villages traversés, l’accueil par la population et les autorités locales.

Cette page raconte le voyage de Philippe le Beau de Bruxelles à Paris, via Halle – Belgique, Soignies - Belgique, Mons - Belgique, Ville ? Lieu inconnu – Belgique, Boussu - Belgique, Valenciennes (59), Cambrai (59), Saint-Martin-sur-Ecaillon ? (59), Saint-Quentin (02), Ham (80), Noyon (60), Compiègne (60), Senlis (60), Louvres (95), et Saint-Denis (93)

Source : Die Handschriften der k. k. Hofbibliothek in Wien, - Joseph Chmel – Wien - 1841 - Google livres
Codex Ms. Nro. 3410, Reise des Erzherzogs Philipp nach Spanien 1501

Les titres donnant les lieux d’étapes ont été ajoutés par Histoire Passion.

Le voyage de Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon, de Bruxelles à Tolède
- Introduction, commentaires, bonnes pages
- de Bruxelles (Belgique) à Paris (France)
- de Paris à Tours (France 37)
- de Tours à Guitres (France 33)
- de Guitres à Bayonne (France 64)
- de Bayonne à Burgos (Espagne)
- de Burgos à Tolède (Espagne), fin du voyage.

Autres récits de voyage, sur Histoire Passion
Philippe de Habsbourg, appelé aussi Philippe 1er de Castille, surnommé Philippe le Beau (né le 22 juillet 1478 à Bruges et mort le 25 septembre 1506 à Burgos) fut par sa mère l’héritier de l’État bourguignon et par mariage (avec Jeanne d’Aragon dite Jeanne la Folle, la fille du roi Ferdinand II d’Aragon et de la reine Isabelle Ire de Castille) roi de Castille et de León. Philippe était également l’héritier des possessions des Habsbourg mais il n’en hérita jamais, ayant précédé son père dans la tombe.

Il est le fils de l’empereur du Saint-Empire romain germanique Maximilien Ier de Habsbourg et de la duchesse Marie de Bourgogne (morte à l’âge de 25 ans). Il est le fondateur de la longue dynastie des Habsbourg qui règnera notamment en Autriche et en Espagne.

Jeanne Ière, dite Jeanne la Folle (Juana la Loca), fut reine de Castille (1504–1555), et reine d’Aragon (1516–1555), unissant définitivement sous un même sceptre toutes les Espagnes à partir du 25 janvier 1516. Issue de la dynastie de Trastamare, Jeanne était le 3e enfant des Rois catholiques, Ferdinand II d’Aragon (1452-1516) et Isabelle Ière de Castille (1451-1504). Elle n’a en réalité jamais effectivement régné.

Source : Wikipedia

Pour en savoir plus
- sur Philippe de Habsbourg
- sur Jeanne de Castille, dite Jeanne la Folle

Fol. 1. Cy sensieult le voyage que monseigneur larchiduc fait pour aler en espaigne auecques madame Larchiducesse sa compaigne, ses nobles et gentilshommes du pays a grant compaignie, et party monseigneur de sa ville de bruxelles le IIIe jour de nouembre XVc et ung Est aussi icy declaire des honneurs de france, et partout ou mon dit seigneur a passe et des feux festoiemens que lon a fait es lieux et villes et pareillement le nombre des lieuvves. [lieues : environ 4 km]

Halle – Belgique

Monseigneur larchiduc et madame larchiducesse sen allerent au giste de bruxelles en leurs ville de Haulx ou lon fist feulx de leurs venue et de sonner les cloches. Lon compte de bruxelles a Haulx II lieuvves.

Soignies - Belgique

Le IIIIe jour de nouembre mondit seigneur es sa compaignie parti de sa ville de haulx et vint au giste en sa ville de somgnies ou aussi lon fist comme le jour précèdent lon compte de Haulx audit somgnyes IIII lieuvves.

Mons - Belgique

Mondit seigneur se party le vendredj Ve jour dudit mois de sa ville de somgnyes et vint au giste en sa ville de mons- La ou monseigneur fut fort honnestement receu, ou les nobles de la ville et seigneurs de la loy vinrent au devant de mondit seigneur, la belle procession les rues tendues de sonner cloches feux et triumphes faits et illec séjourna monseigneur quatre jours entiers et lon compte de Somgnies a Mons III lieuvves.

Ville ? Lieu inconnu – Belgique)

Le IXe jour de nouembre se party mondit seigneur de sa ville de mons et alla au giste a ville sans madame ou fut fort festoye monseigneur par monseigneur de fiennes et lon compte de mons a ville IIII lieuvves. « 

Boussu - Belgique

Fol. 1. b. Le Xe jour de nouembre se party monseigneur de ville nuyt de saint martin et vint au giste a boussu ou fut monseigneur fort festoyé par monseigneur de bousu comme la nuyt le requiert et peult on bien croire que loste estoit bien joyeulx que dauoir son prince et son maistre a une telle nuyt et fut madame et sa compaignie ceste nuyt en la ville de Valenchiennes su on luy fist grant feste et de triumphes a sa venue feulx rues tendues et de sonner les cloches lon compte de ville a boussu II lieuvves.

Valenciennes (59)

Monseigneur se party de boussu le XIe jour dudit mois et vint au giste en sa ville de Valenchiennes ou lon fist de rechief grant feste de feulx esbatemens triumphes et rues tendues et eschaffaulx de personnaiges a grant plainte les choses (cloches) de sonner et bateler que belle chose a veoir et oyr estoit et y fut monseigneur sejournant une nuyt Lon compte de boussu a valenciennes V lieuvves.

Cambrai (59)

Coutume locale : avant les bêtises de Cambrai, les porteurs au sac

Le XIIe jour de nouembre se party monseigneur de valenchiennes et ala au giste a cambray ou vindrent les seigners de la ville et seigneurs de la loy audeuant de monseigneur et de madame ou yl y auoit tant seulment vng eschaffault de personnages et y seiourna mondit seigneur en la dite ville trois jours Les porteurs au sacq firent aucun esbatement entre eulx et fut pour auoir quelque don pour en faire bonne chiere ensemble, Lon compte de valenchiennes a cambray VII lieuvves.

Saint-Martin-sur-Ecaillon ? (59)

Mondit seigneur et Dame se partirent de cambray le xve jour dudit moix de nouembre allèrent au giste en une abbaye de saint martin auprès de saint quintin ou fut monseigneur receu assez bien selon lestat du cloistre et entre le chemin de cambray et du cloistre de saint martin mondit seigneur passa a crienecen ou lon fist vng beau bancquet a monseigneur et a madame et vindrent audeuant de mondit seigneur la procession les cloches sonnerent et batellerent et les gens de bien firent leurs possible de festoyer et bien venoyer monseigneur et sa compaignye Lon compte de cambray au cloistre V lieuvves.

Saint-Quentin (02)

Fol. 2. Le XVIe jour de nouembre se party monseigneur dudit lieu et cloistre de saint martin et vint monseigneur au giste a saint quentin ou il fist son entrée vint au devant de monseigneur lors de la ville fort loings pour receuoir monseigneur et receullier festoyer et pour la compaignier monseigneur de Ligny bien acompaignie de pluiseurs nobles de france euesques et gentilz hommes a grant quantite a tout ses archiers tout habilite de hanquetons dor auoir fort honneste a veoir et estoit monseigneur de Ligny fort acoustre doiseaulx et de chiens pour faire passer le temps a monseigneur sur les chemins ou pluisers gibies ont este faiz, quant monseigneur de ligny saprocha de monseigneur il fist la reuerence a mondit seigneur et luy fist sa sage quil auoit de par le Roy que de luy dire quil estoit luy très bien venu et que le Roy desiroit moult sa venue pour luy faire bonne chiere a luy et a madame et quil fist au Royaulme comme le Roy feroit au sien sil il venoit ou sil sy trouuoit, mondit seigneur lembracha et le remerchia et puis sen ala a madame ou le cas pareil fist et madame fist tres honnestement le receul et luy remerchia apres fist lhonneur aux nobles et gentils hommes aux Dames et Damoiselles et fut le recueil tant dun coste que dautre si beau a veoir que merueilles que de veoir monseigneur faire la chiere que faisoit a monseigneur de ligny et aux nobles de franche et a deux euesques de franche que monseigneur de ligny auoit en sa compaignie Ainsy vinrent tout cheuauchant et deuisant en la dite ville de saint quentin ou estoient les rues tendues de tapisseries et de draps Il vint aussi la procession audeuant de mondit seigneur a croix et confanons et beaucop de torches toutes ardantes de sonner les cloches par tout les églises de faire feulx et triumphes eschaffaulx de personnages a grant plante dragons voulant en er et de pluiseurs autres choses que de lasse den escripre ainsi vint monseigneur et madame en estat jusques a leglise de saint quentin ou illec descendit de son cheual et entra dedens alla veoir dieu et monseigneur saint Quentin et passa madame oultre sans descendre jusques a son logis ou elle fut tres honnestement rechupte par madame de Vendosme fort bien acompaignie de dames et de damoiselles aussi par le commandement du Roy et de la Royne apres vint monseigneur en son logis ou la dite Dame fist aussi la reuerence a mondit seigneur et monseigneur luy fist tresbonne chiere et baissa toutes les dames et demoiselles et le lendemain deuant le disner vinrent vers monseigneur aucuns personages de par le Roy aiant charge du Roy faire les offres que le Roy vouloit que monseigneur fesist par tout son pays de franche comme au sien present monseigneur de ligny et pluisers autres grans maistres de france assauoir que monseigneur donroit toutes offices de desloyer prisonniers et de tous autres cas comme au Roy appartient en son pays de Franche et que luy et sa compaignie estoit bien venue au Roy. Mon très redoupte seigneur le prinst fort bien en gre et les fist remerchier par monseigneur le preuost darras present le digne de Besancon monseigneur de cambray monseigneur de berghes et grans et nobles hommes de costre de monseigneur Disant puis que cestoit le bon plaisir du Roy de luy faire offrir telz offres de tant dhoners et de bien quil en receuroit vng cest que desloier les poures prisonniers de lers donner grace ce qui fut fait et mis en effect Les seigneurs de la ville en furent fort joyeulx et presenterent vins a monseigneur et firent leurs possible de bien venier mondit seigneur et toute sa noble compaignie Lon compte du cloistre de saint martin a saint quentin IIII lieuvves.

Ham (80)

Le VIIe jour de nouembre se party monseigneur de saint quentin et vint au giste a Hem et est vray que depuis saint quentin a Hem estoient les chemins plains de gens de tous costez a courant, tnnt hommes que femmes et enffans pour veoir monseigneur et madame et 1ers belle compaignie et fut monseigneur et madame et tous les nobles tous logiez au chasteau Car cest vng bien grant chasteau et forte place et cres que chacun fut fort bien traitte et (Fol. 3) fort festoye par madame de vendosme car riens ny a este espargnye a leur faire bonne chiere, les rues tendues de la ville audit chasteau toutes de tappisseries et de draps et fist on de beaulx grans feulx et grant bruites de getter et deschecquer bons engiens de grosses serpentines et autres batons du chasteaul de sonner et bateler les cloches et lon compte de saint quentin a Hem V lieuvves.

Noyon (60)

Le XVIIIe jour de nouembre se party monseigneur de Hem et vint au giste a noyon tousiours monseigneur et madame et monseigneur de ligny les II euesques et les grans nobles de france et madame de vendosme pour acompaignier madame fort bien acoustree et bien acompaignie de dames et demoiselles haghenees et chariots bramnant Et a entrer dedens noyon les seigneurs de la loy et les nobles dudit lieu vinrent au deuant de monseigneur La procession les rues de la ville tendues de draps et ce quilz auoient de faire feux baleler lers cloches partout Et les enffans et grandes gens crierent hault et cler vive bourgoingne de joye quilz verrent ce beau noble prince monseigneur larchiduc la belle dame madame larchiducesse et disoient que cestoient les plus beaux que dieu crea et prioient a dieu que monseigneur peult bien parfaire son voyaigeet retourner a son désir par lers ville et ne virent jamais plus grant train de prince que mondit seigneur menoit Lon compte de Hem a noyon V lieuvves.

Compiègne (60)

Le vendredi XIXe jour de nouembre se party monseigneur de noyon et vint au giste a Compiengne qui est belle ville grande et bien marchanda grosse ryuers fort radde portant de grans bateaux et la maison fort grande et belle forest apres Et fist monseigneur son entree en la dite ville a IIII heures a la pres disner acompaignie tousiours comme dit est de la noble compaignie de france et vint audeuant de monseigneur la procession les seigneurs de la loy et nobles de la dite ville bien et honnestement acoustrez les rues tendues de tappisseries et de draps faisant les grans feulx sonner et bateller leurs cloches ainsi vint mondit seigneur en la maison du Roy qui est bien belle et fist monseigneur grace aux poures prisonniers comme aux autres villes et fist beau voir venir tant de noblesse de la autour de compaignie pour veoir monseigneur madame a faire leurs entrée de dames et damoiselle dudit pays et y fut monseigneur seiournant trois nuyts Lon compte de noyon audit compiengne V lieuvves.

Senlis (60)

Le XXIIe jour de nouembre se party monseigneur de compiengne et vint logier et fist son entree a senly et vinrent les nobles et seigners de la loy audeuant de monseigneur a tout la procession et firent feuz sonner leurs cloches rues tendues de draps et de tappisseries et est tres belle ville assez marchande eschaffaulx de personnaiges et firent le myeulx quilz peurent monseigneur il fut une nuyt Lon compte de compiengne a senly VIII lieuvves.

Louvres (95)

Curiosité à Verbery : les enfants qui s’appellent les tumereaux

Monseigneur se party de senly le XXIIIe jour de nouembre et vint au giste a vng grant villaige nomme louvre mondit seigneur il vint bien tart pour ce que monseigneur et dame disnerent a vng grant village nomme verbery ou ils virent tomber dune haulte montaigne pluiseurs enffans qui sapellent les tumereaux de verbery on illec lon tarda et leur fist donner monseigneur pour le vin II phs dor [monnaie appelée le Philippe d’or] lesquelz enffans ne furent jamais si ayse lon ne fist riens aloure mais en y eult de maulx logiez Lon compte de senlv a loeure VIII lieuvves.

Saint-Denis (93)

La ville des rois de France avec sa cathédrale et ses reliques diverses, un clou de la croix du Christ, la "raffe" qui tomba du visage du lépreux guéri par Jésus, un crucifix parlant, les corps de saint Eleuthère [1], saint Ruch [2] et saint Louis, etc.

Le XXIIIIe jour de nouembre se party monseigneur de loure et vint au giste a saint Denis tousiours acompaignie comme dit est et vint audevant de monseigneur pres dune lieuvve hors de la ville de saint Denis monseigneur le prince dorenge sur vng mulet fort bien acompaignie de grans maistres et nobles (Fol. 4) de france et y estoit entre les autres monseigneur de belle ville monseigneur de montagu et fist monseigneur le prince dorenge honners a monseigneur de bien long et mondit seigneur vint audeuant de luy et luy fist tresbonne chiere et bien joyeuse le prins et embracha chacun deulx a cheual Et après fist monseigneur le cas pareil aux autres nobles et grans personnaiges et entre les autres seigneurs y estoit leuesque de saint denis fort bien acompaignie de grans clercs et sages gens, apres mondit seigneur le prince dorenge alla et list la reuerence a madame et toute sa compaignie Laquelle dame remerchia fort honnorablement la noble compaignie apres lon alla jusques dedens la ville ou estoit belle chose que douyir sonner les cloches et y auoit vng hours fort long au pret du portai de leglise pour y estre dessus les XII pers de franche quy ne furent pas veu jusques lendemain au partir et vindrent monseigneur et madame ouyir la messe deuant seigneur Denys la ou il y a beaucop de belles relicques assauoir lun des claux nostre seigneur la Raffe du lardre [lépreux] quy chut du visaige quant nostre seigneur le garyt quant mesmes nostre seigneur dedya la dite eglise et pour demonstrer ledit miracle lon voit encoires vng crusefix quy lors parla pour ce que le ladre disoit que la dite eglise estoit ediffiee de la main de dieu Il a certiffioit aux gens et disoit en tel enseigne que le bon Ihs (Jesus) ma gary Je men raporte a ce crucefix Lors il respondist quil estoit vray Lors les autres euesques qui la estoient venu pour edidier la dite église ne firent jamais riens, aussi est la dite église de saint Denis ediffiee de la main de nostre seigneur quy est une tres noble chose et sains lieu, Il y a le corps saint clutere saint Ruch et le corps saint loys une grande croix toute dor quy est extimee autant de cheuanche [chevance : le bien qu’on possède.] que merueille car le crusefix est tout dor et est grant festure de personnaige une autre croide bien faicte que saint eloy a fait de ses mains Il y a lolyflamme quy est en manière dune baniere ployé ou rollee II y a tant de roix et de Roynes enterrées que cest belle chose a veoir II y est le feu Roy charle fort honnourablement enterre tousiours ung beau drap dor sur le corps et chandeilles ardentes Cest une belle église et beau cloistre et y fut logie Monseigneur Madame et beaucop de nobles de monseigneur monseigneur Il fist chanter la messe par ses chantres qui fut bel a oyr mais le prieur et deux moines dirent la messe et furent bien esbahis les francoys doyr sis bonne chapelle et de sy bonne gorge Lon compte de louvre a saint denys IIII lieuvves.

Paris (75)

La visite de Paris est un grand moment du voyage. Les lieux du parcours sont : le palais du parlement, la Sainte Chapelle et ses reliques (la lance qui a percé le côté du Christ), le Louvre
(prison), un banquet à la Bastille (prison), un banquet à l’Hôtel de Ville, un commentaire sur les dames de Paris...

Le XXVe jour de nouembre se party monseigneur de saint denys lapres disner et vint au giste a paris et au partir de saint denys estoit monseigneur acompagnie de monseigneur le prince dorenge monseigneur de ligny et tous les autres nobles les deux euesques et leuesque de saint denis fort bien acompaignie et madame de madame de vendosme comme dit est et y auoit vng eschaffault au bout de la rue du cloistre de saint denis ou il y auoit les XII pers de france Et quant monseigneur eult cheuauchie enuiron en my chemin de paris vint audeuant de monseigneur pour le receuoir et acompaignier par tout, le conte de neuers bien acompaignie de nobles gens de france Aussy il y auoit Robinet de fromiselle fort gaucier et estoit belle chose a veoir les archiers de monseigneur de neuers tous abillez de paltre dorfaurie et y auoit tant de cheuaulx et de gens apret que a grant peine pouoit on passer les chemins pour la grant foulle quit y auoit et pour le second receul vint audeuant de mondit seigneur le grant preuost de paris acompaignie des nobles de la ville de paris et seigneurs de la loy et des XXIIII hommes de paris fort bien tous acompaigniez et bien acoustrez et de tant de peuple que merueille monseigneur les remerchia tous bien honnestement et apres de monseigneur alerent tous vers madame Dieu scet la foulle quil y auoit et pour le IIIe recueil vint au deuant de monseigneur les deux grans maistres et principaulx de paris assauoir les deux grans presidens du parlement vestus chacun deulx a tous grans manteaulx de cardinaulx a tout grans maches dargent portant deuant eulx et tant de gens apres eulx a cheval que cestoit belle chose a veoir Et quant ilz aprocherent monseigneur, mondit seigneur les ouvvy parler Et la proposition le president criminel deuant monseigneur et deuant tout le peuple au champs et dist les (Fol. 5.) parolles mon tres redoupte seigneur hault et trespuissant vous soyes en ce pays luy et sa noble et belle compaignie le tresbien venu et que cestoit le bon plaisir du Roy et de tout le peuple quy en estoit fort joyeulx et que monseigneur ne verroit point vne ville mais verroit que cest vng pays, et le plaisir du Roy vouloit quilz leurs feissent le plus grant honneur que leurs seroit possible et que monseigneur feist en son pays comme au sien de donner et acomplir les offres que le Roy fist presenter par autres commissaires a saint quentin apres monseigneur a tous les remerchia et les print par la main, de monseigneur sen allèrent vers madame ou ilz firent le cas pareil Madame les remerchia fort honnorablement, Et ce fait, lon ala et marchant oultre jusques a la ville de paris ou estoient et vindrent audeuant les IIII ordres et la procession de la ville quy fut chose solempnelle a veoir Ainsy entra mondit seigneur dedens paris fort honnourablement acompaignie, Estoient les rues de paris fort richement tendues de belles tapisseries beaulx draps et dautres menutez audeuant des maisons et de tant de peuple par les rues que a grant paine pouoient passer les cheuaulx et y eut tant de gens es maisons et fenestres que cestoit fort belle chose a veoir aussi tant de beaulx eschaffaulx par les rues a tout personnages et figures du vielz testament ainsi fut lentree fort longue car monseigneur commencha a entrer en la ville a trois heures et il fut prez de six heures premiers que monseigneur fut en son logis que est belle maison hostel du Roy et assis sur leauvve qui passe par deuant Et il fist on feux sonner et batellier cloches par tout que cestoit plaisir que destre en parys et de veoir ce quy en a este fait et du bon recueil que lon a fait a monseigneur et a madame

Apres le IIe jour que monseigneur y a este audit paris au matin a son leuer vinrent les grans personnages deuers monseigneur assauoir monseigneur de neuers monseigneur le prince dorenge monseigneur de Ligny le grant preuost de paris fort bien acompaigniez et menerent monseigneur en estat le capitaine et ses archiers deuant les nobles gentilshommes apres les heraulx a tout lers costez darmes sur leurs bras et les machiez apres chacun deulx tenant leurs maches deuant monseigneur — monseigneur au milieu de monseigneur de neuers et de monseigneur de Ligny et les autres nobles apres et apres vint monseigneur le prince dorenge que six compaignons porterent en cherere a cause des gouttes et sen ala monseigneur au palaix du parlement qui chose bel a veoir estoit et la estoient assiz en parlement les deux grans presidents en leurs majestez et les autres seigneurs dudit parlement tous assiz lun apres lautre selon leurs lieux et tous vestus dunne parure de draps rouge qui estoit bel et riche et la attendoient monseigneur qui sasise en parlement comme le premier per de france aprez le siege du Roy ou la fut parlemente et appointtie present monseigneur dun proces qui longuement auoit dure dentre madame de vendosme et autres grans maistres de france apres monseigneur se leua et les autres seigneurs et monstrerent a mondit seigneur toutes les belles chambres dudit parlement qui est chose manificeuse et de grant estime et belles a veoir apres monseigneur passa par la grant sale du palaix ou toutes choses se vendent mais pour la presse quil y auoit et de tant darchiers tant de monseigneur que des grans maistres de france lon ne regardoit que apres monseigneur. De la monseigneur sen ala a la sainte capelle ou lon fist une tresbelle messe chantée par les chantres de monseigneur et orghes que cestoit vne grande melodie a les oyr en la dite chappelle y a tant de belles reliques que merueille car lon dist quil y a plus de belles choses que a saint Denis ilz dient que la lanche de quoy fut perche le coste nostre seigneur est dedens vne chasse dor dont le Roy en porte la clef et les tresoriers de ladite chappelle vng autre et ny peuent lun sans lautre et y dedens la dite fieste tant de belles choses que cest merueille et plaisir den oyr Apres le seruice acomply monseigneur se retourna a son logis pour disner et tous jours acompaignie tant honnestement que riens plus de grandes noblesses Et se peult on bien croire que a present monseigneur est ayme en Paris comme le Roy pour sa beaulte bonte et beau train quy meyne apres luy et chacun nen scet assez parler. Le IIIe jour que monseigneur seiourna en parys apres que monseigneur eult disne il passa leauvve acompaignie des nobles et ala veoir une forte place qui se nomme le louvre vne grosse et forte place et est le lieu ou fut mis le barbier du Roy deuant (Fol. 6.) sa mort et y met on les grans maistres quant ilz offensent et y a une grosse tour au milieu dudit louvre de la fut monseigneur amene en une autre grosse place et fortresse nommée la bastille ou illec banquetta et y a dedens et dehors huyt ou neuf grosses tours et est le lieu ou fut emprisonne le connestable de france Monseigneur de saint pol y fut emprisonne quant il ala de vie a trespas auquel Dieu fache merchy que encoires a cest heure est fort plaint de pluiseurs gens en Paris Et fist le chasteilain de la dite place vng bancquet a monseigneur ou lon fist bonne chiere. De la sen ala monseigneur a lostel du prevost de paris ou fut monseigneur fort rechut selon le pays car se ne sont point este les bancquetz que monseigneur eult en son pays ne a Zouvv (?) et ne sont pas semblens a ceuls de nostre pays mais tres honnestement selon le pays Dames et Damoiselles sont en chambre ou en salle sans sauoir de riens sinon que destre en salle pour tenir maniere et pour danser selon y danse ainsi sont aprinses les Damoiselles de Paris et des lieux ou jay regarde et prins garde et sont fort bien en maniere sans estre fort entretenue sinon les grandes dames et grandes damoiselles le bancquet fut de succade dragie et corinthes et puis le tout fut porte aux archiers.de monseigneur en passant aucuns gauriers sarestoient et donoient aux dames par present le pourquoy il porte ainsi se passa le bancquet et les danses et vint monseigneur de la a son logiz et partist madame pour sen aler de paris oultre mais monseigneur demoura ceste nuyt en la ville et le IIIIe jour monseigneur se party de paris après disner et vint coucher au mont le Henry [Montlhéry (91)] Lon compte de saint Denis a Paris II petites lieuvves.


Le voyage de Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon, de Bruxelles à Tolède
- Introduction, commentaires, bonnes pages
- de Bruxelles (Belgique) à Paris (France)
- de Paris à Tours (France 37)
- de Tours à Guitres (France 33)
- de Guitres à Bayonne (France 64)
- de Bayonne à Burgos (Espagne)
- de Burgos à Tolède (Espagne), fin du voyage.

Autres récits de voyage, sur Histoire Passion

[1Diacre et compagnon de saint Denis, Éleuthère connaît le martyre en compagnie de celui-ci et du prêtre Rustique vers 270. Au VIIe siècle, son corps et celui de ses deux compagnons sont transférés dans l’abbaye de Saint-Denis.

[2Peut-être pour Saint-Rustique, compagnon de Saint-Denis

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1498-1515 Louis XII - 16e siècle - 75 Paris - Aragon (d’) - Belgique - Espagne - France - Habsbourg (de) - Itinéraires - Récits de voyage - Villes, bourgs et villages -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1793 - Le petit Neptune, or French coasting pilot, along the coasts of Aunis and Saintonge

2.  1622 - Pons (17) : Confrontations de la Sirerie de Pons, appartenant à César Phébus d’Albret

3.  996 - 1247 - Cartulaire de l’abbaye de Baigne (16 Baignes-Ste-Radégonde) - Table des noms de lieux + carte satellite 2/2

4.  Histoire du château de Bourg-Charente (16) par Paul de Lacroix (1906)

5.  1590-1598 - Angoulême (16) : Misère, épidémie et brigandage. La fin du siècle.


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

2.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  1540 (c) - The Heptameron, of Margaret of Angouleme, queen of Navarre


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux