Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1453 - 1541 - Evènements divers -> 1501 - 1502 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à (...) -> 1501 - 1502 4 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à (...)

1501 - 1502 4 Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon voyagent à travers Belgique, France et Espagne - de Tours à Guitres

D 10 janvier 2012     H 23:54     A Pierre     C 0 messages A 560 LECTURES


agrandir
Jeanne d’Aragon et de Castille, dite Jeanne la Folle
1479-1555
Philippe de Habsbourg, dit Philippe le Beau
1478-1506

Un document exceptionnel ! Du 3 novembre 1501 au 7 mai 1502 (185 jours) l’archiduc Philippe de Habsbourg, dit Philippe le Beau, et sa femme Jeanne d’Aragon, dite Jeanne la Folle, voyagent de Bruxelles à Tolède pour recevoir l’hommage des Cortès. Ils traversent la Belgique, la France et l’Espagne. La relation de ce voyage fourmille de descriptions et de détails sur les villes et villages traversés, l’accueil par la population et les autorités locales.

Découvrez sur cette page la partie du voyage qui va de Tours (37) à Guitres (33) via Sainte-Catherine-de-Fierbois (37), Sainte-Maure(37), Châtellerault (86), Poitiers (86), Ménigoute (79), Melle (79), Aulnay (17), Beauvais-sur-Matha (17), Cognac (16), Barbezieux (16) et Montlieu-la-Garde (17).

Source : Die Handschriften der k. k. Hofbibliothek in Wien, - Joseph Chmel – Wien - 1841 - Google livres
Codex Ms. Nro. 3410, Reise des Erzherzogs Philipp nach Spanien 1501

Les titres donnant les lieux d’étapes ont été ajoutés par Histoire Passion.

Le voyage de Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon, de Bruxelles à Tolède
- Introduction, commentaires, bonnes pages
- de Bruxelles (Belgique) à Paris (France)
- de Paris à Tours (France 37)
- de Tours à Guitres (France 33)
- de Guitres à Bayonne (France 64)
- de Bayonne à Burgos (Espagne)
- de Burgos à Tolède (Espagne), fin du voyage.

Autres récits de voyage, sur Histoire Passion
Philippe de Habsbourg, appelé aussi Philippe 1er de Castille, surnommé Philippe le Beau (né le 22 juillet 1478 à Bruges et mort le 25 septembre 1506 à Burgos) fut par sa mère l’héritier de l’État bourguignon et par mariage (avec Jeanne d’Aragon dite Jeanne la Folle, la fille du roi Ferdinand II d’Aragon et de la reine Isabelle Ire de Castille) roi de Castille et de León. Philippe était également l’héritier des possessions des Habsbourg mais il n’en hérita jamais, ayant précédé son père dans la tombe.

Il est le fils de l’empereur du Saint-Empire romain germanique Maximilien Ier de Habsbourg et de la duchesse Marie de Bourgogne (morte à l’âge de 25 ans). Il est le fondateur de la longue dynastie des Habsbourg qui règnera notamment en Autriche et en Espagne.

Jeanne Ière, dite Jeanne la Folle (Juana la Loca), fut reine de Castille (1504–1555), et reine d’Aragon (1516–1555), unissant définitivement sous un même sceptre toutes les Espagnes à partir du 25 janvier 1516. Issue de la dynastie de Trastamare, Jeanne était le 3e enfant des Rois catholiques, Ferdinand II d’Aragon (1452-1516) et Isabelle Ière de Castille (1451-1504). Elle n’a en réalité jamais effectivement régné.

Source : Wikipedia

Pour en savoir plus
- sur Philippe de Habsbourg
- sur Jeanne de Castille, dite Jeanne la Folle

Tours (37)

Fol.15. Cy sensuit deuxième cayer du voyaige despaigne depuis la ville de tours que party monseigneur Larchiduc que fut le lundi XXe Jour de décembre Jusques en la ville de toulette [Tolède - Espagne], ou le Roy despaigne et la Royne estoient.

Sainte-Catherine-de-Fierbois (37)

Le lundi XXe jour de décembre se party monseigneur et madame de la ville de tours et alla au giste a sainte katerine de verbois lon compte de tours a la dite sainte katerine VIII lieuvves.

Sainte-Maure de Touraine (37)

Le lundj XXe Jour de décembre se party monseigneur larchiduc et madame larchiducesse de la bonne ville de tours Et vinrent au giste a vng gros villaige nomme saint more, et estoit vne grosse lieuvve plus loings que sainte katherine de verbois, et fut monseigneur et madame logiez au chasteau, et estoit monseigneur acompaignie de monseigneur de ligny et autres grans seigneurs de france que firent plusiers passe temps a monseigneur sur le chemin de faire voler les oiseaulx prendre hérons pyes et autres plaisirs fait a monseigneur, La pourcession dudit gros villaige vint au devant de monseigneur et de madame et les cloches que bateloient et sonnoient pour la venue de monseigneur. Lon compte de la bonne ville de tours a saint more VIII lieuvves.

Châtellerault (86)

Item le mardy XXI Jour de décembre se partirent monseigneur et madame de saint more et vinrent au giste en la bonne ville de chastellerau ou vinrent au devant de monseigneur et de madame hors de la ville environ vne grosse demy lieuvve, Illecq vinrent les seigneurs de la ville auecq les seigneurs de la loy et en y eult vng que lit vne belle proposition en latin deuant monseigneur et puis le fit en francois presentant la ville a monseigneur leurs corps de biens et que mondit seigneur et madame estoient les tresbien venus auecq leur noble compaignie, monseigneur les remerchia de leur bonne voulente, apres monseigneur et madame marchèrent pour aller en la ville, et quant monseigneur aprocha la ville, estoient lllecq en procession des églises a tout le croix et reliques pour bien reignier mondit seigneur et madame, et estoient a tout belles chappes et les chantres que chantèrent vng tresbeau motet en discaen et y auoit torsses et chandeilles toutes ardentes et tant de peuple que a merueille pour regarder monseigneur et madame, Et quant monseigneur et madame furent hors de saint more enuiron deux lieuvves, monseigneur de ligny print le congie de monseigneur et madame Et demoura auprès de monseigneur trois a quatre grans seigneurs de france que demourerent auec monseigneur et madame pour les convoyer hors du pays de france et lui faire auoir les bons logis et auoient les dits seigneurs, et auoient charge de par le Roy de france dainsi le faire, et demouroient tousiours les dits grans seigneurs de france auprès de monseigneur pour lacompaignier, Quant monseigneur entra dedens la ville de chastellerau les rues estoient tendues de tapisseries et de linge, et sonnoient et bateloient les cloches de la ville, et tant de gens par les rues et aux foenestres que les faisoit beau veoir, et disoient a haulte voix, a le beau duc de bourgoigne il soit le tresbien venu, Lon compte de saint more a chastellerau VII lieuvves.

Poitiers (86)

Item le merquedy XXIIe Jour de décembre se party monseigneur de chastellerau vint au giste en la bonne grosse ville du poitiers bien acompaignie de ses gens Et vinrent au deuant de mondit seigneur et madame les seigneurs de la loy de la ville fort bien acompaignie de gens de la dite ville, et y auoit vng homme entre les autres que fit vne proposition en latin et après le francois, et allegha les grans maisons du temps passe de leurs forces vertus et richesses et que plus estoit auenir a ce très noble et beau prince monseigneur larchiduc, et après a lui offrirent totallement la ville de poitiers layant tousiours pour recommande, offrant seruice de corps et biens, et que monseigneur et madame et leur très noble compaignie estoient le très bien venus, monseigneur les remerchia fort de leurs bons vouloir et amitié quilz auoient vers mondit seigneur. Apres lon marcha auant, et puis vint audeuant de monseigneur et madame monseigneur le seneschal de poitiers fort noble homme lequel estoit bien acompaignie de nobles gens euesques et prelatz, et receulla ledit seneschal monseigneur treshonnourablement après madame disoit quilz estoient fort bien venus en ce pays de poitiers et offrirent seruices apres mondit seigneur print le dit seneschal par les bras estans tous deux acheual et puis les dits euesques prelatz et gens de bien et ainsi cheuaucha lon jusques a la ville, et tant de gens y auoit que a paine y pouoit on passer sur les chemins, quant monseigneur fut auprès de la porte la estoient les seigneurs deglise a tout la pourcession fort richement aournez de belles chappes de belles croix et de belles reliques, les cloches sonnoient et bateloient (Fol. 16.) que a merueilles lon tira des murailles de bons gros engiens a lentree de mondit seigneur et depuis la porte jusques au logis de monseigneur les rues tendues de tapisseries et de linges, et est vne très belle ville de poitiers et est sur belle roche, en pendant la ville dun coste de ladite roche, par quoy dun coste est inprenable et y a dedens la dite ville de très belle église, et y a la principale église que est eueschie, la ou lon y fait vng très sollempnel séance journellement ainsi que mondit seigneur fut entre dedens la dite ville, leuesque de poitiers vint audeuant de mondit seigneur et madame, et lui fit la reuerence, fort bien acompaignie de gens de bien après que mondit seigneur lui eubt remercie monseigneur alla plusauant la ou monseigneur trouua les seigneurs du parlement de la chambre du Roy en poitiers, et les deux presidens abilliez a tout les rouges manteaux fourez comme ceulx de paris et tous les autres seigneurs habilliez tous de rouge et y auoit quatre maches dargent tant longues que courtes que lon portoit deuant lesdits presidens, Quant monseigneur et madame furent près deulx ilz aprocherent monseigneur et madame et receurent monseigneur très honnourablement et après madame. Et y eust lun des presidens que fit en latin vne proposition et puis en franchois, en disant que ce jour dhuy monseigneur estoit en la ville de poitiers le très bien venu madame sa compaigne, et toute sa noble compaignie et présentèrent obéissance du parlement a monseigneur comme chief dudit parlement après le Roy comme premier per de france offrirent leurs corps et biens a faire seruice a mondit seigneur après cela fait monseigneur les print par la main en les remerchiant des offres quilz faisoient, après lon marcha oultre chacun en ordre, et alla monseigneur entre les deux presidens de lun coste leuesque de poitiers et de lautre coste le second président, leuesque de corduaen ambassadeur du Roy despaigne et y eubt tant, de torsses par les rues et auprès de monseigneur que a meruellle et commencha ladite entrée des quatre heures de lapresdisner, et dura que primiers que monseigneur fut en son logis jusques apres sept heures du soir ainsi furent monseigneur et madame très honnourablement receuz en la bonne ville de poitiers par les seigneurs de la ville les seigneurs de la loy de leuesque de ladite ville qui estoient bien acompaigniez de gens de bien , Et principalement des seigneurs de parlement et vniuersite de poitiers, Et quant monseigneur fut dedens son logis chacun se retirau au sien, Et fist on de beaux feuz en la ville pour la venue de monseigneur et madame et les rues estoient aussi bien tendues de belles dames et damoiselles et de beaucop dautre peuple tant aux fenestres que es rues pour veoir passer mondit seigneur que cestoit belle chose a veoir tant de belles gens, l’ordonnance que les gens de monseigneur tenaient a entrer dedans la ville car tous les cheuaulx et gens de la ville aloient tout deuant tout par ordre après le capitaine des archiers et après lui tous les archiers tout par ordre chacun archier son arcq et trouse de flesche a son coste, Apres les paiges de monseigneur lun après lautre jusques a XIIII montez chacun sur vng cheual de lescuirie de monseigneur chacun paige habillie dun pourpoint pointie dor, vne robe de velours cramoisy, et chacun vng blanc chappeau, il les faisoit beau voir, Et auoient chacun vng baston de deffense comme arbalestre espee ou autre baston, Apres aloient les gentilzhommes a grant nombre, Apres les trompetes après les heraulx toison dor entre les deux maches de monseigneur a destre et a senestre. Apres monseigneur acompaignie comme deuant et madame et les dames et damoiselles chacun a son ordre entretenue daucuns grans maistres car les seigneurs de lordre aloient entre monseigneur et madame, après les haghenees marchoient les litures, et après les charios brannans, Et après tout le charroy chevaulx et mulles chargiez de bagaige Ainsi fut faicte lentree de mondit seigneur et madame, et estoient tousiours les commissaires du Roy de france, qui aloient pour acompaignier mondit seigneur et madame, Lon compte de la ville de chastellerau a la bonne ville de poitiers VIII lieuvves.

Ménigoute (79)

Le Jeudy XXIIIe Jour de Décembre se partirent monseigneur et madame de poitiers après le disner et vinrent au giste a vng villaige que se nomme monigoute, ou illecq furent logiez monseigneur et madame et aucuns grans maistres et officiers de mon dit seigneur mais les autres grans maistres furent logiez vne lieuvve plus loing et tout autour de monseigneur pour ce quil ny auoit point de logis, et ceste journée fut fort laide et froide, car il ne fit tout ce jour que plouuoir venter et negier, Lon compte de la bonne ville de poitiers a menigoutte VII lieuvves.

Melle (79)

Item le XXIIIIe de décembre veille de noel se partirent monseigneur (Fol. 17.). et madame de mynigoutte, et vinrent au giste en la ville de melle, la ou ilz firent leur noel par lespace de trois jours et demy, Et quant monseigneur et madame vinrent en la ville la procession et collège estoit au dehors de la porte pour receuoir monseigneur a tout les reliques croix et confanons, Et les seigneurs de la ville que vinrent audevant de mondit seigneur offrir la dite ville, et que mondit seigneur et dame, et leurs compaignie estoient le très bien venu, Les rues estoient tendues de tappisseries et de linges daucuns tapis et de couuertures de lit, ainsi fut lentree de mondit seigneur a melle, Lon compte de mingoute a melle V lieuvves.

Le samedi XXVe de décembre jour de noel, monseigneur et madame oyrent matines de noel en vne grande chappelle auprès de leur logiz, et fut fait le seruice par les chantres de monseigneur, mais la messe de mynnuit fut chantée par le cure de la dite chappelle le diacre et soubz diacre des chantres, et remirent monseigneur et madame oyr la grant messe et vespres a la dite chappelle et estoient acompaigniez de tous leurs nobles et gentilshommes et femmes, La ville estoit assez petite, et se nestoit point belle, Ainsi se passa ceste journée jour de noel.

Item le dimence XXVIe Jour de décembre, monseigneur et madame oyrent le seruice de ce jour en leur logiz fait par les chantres de monseigneur Ainsi se passa ceste Journée.

Aulnay (17)

Item le lundi XXVIIe jour de décembre monseigneur et madame se partirent de la ville de melle après le disner, et vinrent au giste a vng gros villaige nomme Onay, ou il y auoit vng beau gros chasteau appartenant au visconte donay [Il s’agit très probablement de Christophe de Montberon, Vicomte d’Aunay †1519, fils d’Eustache de Montberon (qui serait décédé vers le 20 décembre 1501)] , le quel visconte vint vers mondit seigneur acompaignie daucuns gentilzhommes et autres et lit la reuerence a monseigneur et madame, et portoit le deul de monseigneur son pere que estoit enterre de XV jour deuant Et présenta a monseigneur son chasteau pour y logier, monseigneur le remerchia et ny loga point a cause du trespas de son pere, mais audite villaige la plus part des gens de monseigneur et madame estoient deuant et derrière, a cause que bonnement ny eussent peu tous estre logiez, Lon compte de melle a onay V lieuvves, lon dit que onay est ville danchiennette.

Beauvais-sur-Matha (17)

Item le mardy XXVIIIe Jour de décembre monseigneur et madame se partirent donay après le disner au giste a beauvais au pays de sainctonge que est vng beau gros villaige, et beau pays de vignobles, lon compte de onay a beauvais V lieuvves.

Cognac (16)

Item le mercredy XXIXe jour de decembre monseigneur et madame se partirent de beauvais et vinrent au giste en la bonne et grosse ville de coingnac appartenant a madame dangoulesme Laquelle auoit enuoye ses maistres dostelz et beaucop des gentilzhommes deuant pour receuoir monseigneur et madame ce quilz firent très honnonrablement Et offrirent le chasteau qui est bel et plaisant a monseigneur et madame pour y logier ce que monseigneur fit, Les seigneurs de la ville vinrent audeuant de monseigneur offrir la ville corps et biens a faire seruice a monseigneur monseigneur les remercia bien aimablement, quant monseigneur entra en la dite ville, la pourcession des églises estoient aupres de la porte pour receuoir monseigneur et madame, a tout croix et confanons et de belles chappes, les cloches des églises sonnoient et bateloient de la venue de mondit seigneur les rues estoient tendues, mais non gaires loing, car le chasteau estoit tous pres du chasteau, Aupres de la ville il y a vng parcq fort grand, et est le chasteau comme dedens le parcq, ou il y a comme londit de III a IIII sainglez et beaucop de cerfz bisses et cheureux Il y a dedens ledit parcq vng viuier ou vng estanc, ou il y a de grans brochetz et grandes carpes ou monseigneur et madame en furent seruis, les autres grans seigneurs et grans maistres Ainssi fut lentree de monseigneur audit coingnac et bien acompaignie de tous ses nobles et gentilzhommes, monseigneur vint parmy le parcq pour le veoir pour ce quil estoit grant et fort beau, lon compte de beauvais a la bonne ville conagnac cincq lieuvves.

Item le Jeudy XXXe jour de décembre, seiourna monseigneur et madame en la ville de coignac et fut monseigneur chassier de dit le parcq ou il chassa et tira vng bien grant sainglier, et estoit monseigneur fort joyeulx quil auoit si bon passetemps, Et disna mondit seigneur audit viuier ou il y a vne tres belle maison aupres dicelle que lon y a fait et est comme maison de plaisance pour regarder le dit viuier et les oyseaulx de riuiere que tant en y a, et loings près dune lieuvve, ainsi se passa ceste Journée.

(Fol. 18.) Item le vendredy XXXIe et dernier jour du mois de decembre mondit seigneur et madame seiournerent ce dit au dit lieu de coignac ou les maistres dostelz de madame dangoulesme et ses gouuerneurs firent present a monseigneur et madame, de par madame leur maistresse de beaux grans brochetz et carpes qui estoient beaux a veoir, et pareillement aux grans maistres de monseigneur et madame chacun en fut seruy, et estoit monseigneur tousiours au parcq, ou illecq il passoit le temps a voller tirer et chassier, et demouroit madame tousiours au dit chasteau ou il y auoit les plus beaulx jardins que a merueilles et grans, et y auoit au millieu du grand jardin de plaisance, vne trèsbelle maison de plaisance que regarde partout le parcq qui est moult plaisant Et aupres dudit jardin il y a vng bois auquel y a tout plain doyseaux faisant en leur saison deuoir de oyr leurs gorgettes le quel bois est plain de conins et de lieures, dedens le dit jardin y a beaucop de romarins lauendes et autres jolietez le dit jardin et bois sont tous faitz sur vne haulte roche et la grosse riuiere que passe tout parmy le parcq, et vient passer au pied de la roche du grand jardin de plaisance et du dit bois Cest vng tresbeau lieu et fort beau regart, ainsi se passa ceste journée.

Item le samedy premier jour du mois de Januier, monseigneur et madame seiournerent tout ce jour audit coignacq et firent encoires de rechief, les dits seigneurs le present de poisson que le jour precedent et fut monseigneur de froye de bois et dautres choses, car il faisoit fort froit, et furent monseigneur et madame oyr ce jour le seruice en vne église que est dedens la première freineture du dit chasteau que est belle eglise que monseigneur et dame dangoulesme ont fonde et fait faire, et y a chanoines, ou on fait tres beau seruice journellement Et pour ce que cestoit le premier jour de lan lon y fist vne tresbelle messe chantee par les chantres de monseigneur et as orgues de monseigneur, et les vespres pareillement, monseigneur et madame furent ce jour fort richement acoustrez dabillemens et tous leurs nobles que faisoit beau voir, lon fist vng très beau sermon par le confesseur de monseigneur. Ainsi se passa ceste journee.

Item le dimence IIe jour de Janvier monseigneur et madame seiournerent tout ce jour a coingnac, et lapres disner fut a la chasse audit parcq et tira vng fort et grant seingler et aucuns petiz, madame oy les vespres de ce jour chantées par les chantres de monseigneur ainsi se passa ceste journée.

Barbezieux (16)

Item le lundi III jour de Januier monseigneur et madame se partirent de la bonne ville de coingnac , et vinrent au giste a vng gros villaige nomme barbezins que appartient a monseigneur de la Roche vng des grans maistres de france, fort grant terrien, au quel villaige y a vng tres beau et fort chasteau, et y auoit monseigneur de la Roche [1] enuoye son maistre dostel et aucuns gentilshommes pour festoyer et bien vegnier monseigneur, et lui offrir sa place a lui faire seruice et pour y vouloir logier ce quil fist, et est vng chasteau le mieulx acoustre de tapisserie et de tout ce quil fault, que pieca lon veist, et nont este monseigneur ne madame mieulx logiez et plus plaisamment depuis quil se party de son pays, et plus gentement sans la maison du Roy Et pleu fort a monseigneur et a madame et aussi a chacun ainsi se passa ceste journée Lon compte de coingnac a barbezins V lieuvves.

Montlieu-la-Garde (17)

Item le mardy IIIIe jour de Januier monseigneur et madame se partirent après le disner de barbezins vindrent au giste en vng gros villaige nomme monlieu ou il y a vng chasteau ou madame fut logiee, et monseigneur au villaige, et estoient monseigneur et madame acompaigniez des commissaires du Roy, Lon compte de barbezins au villaige de monlieu IIII lieuvves.

Guitres (33)

Item le mercredy Ve jour de Januier monseigneur et madame se partirent de monlieu vindrent au giste a ghystres que est assez belle place pour vng villaige, et y a vne tresbelle grosse riuiere que y passe portant petis bateaux, se nomme la dite riuiere Lille, Ce jour fut la nuyt des Roix, Et fut monseigneur logie auec madame en vne tresbelle maison ou lon fit bonne chiere, et les cloches du villaige sonnoient pour la venue de monseigneur, et de madame, Lon compte de monlieu a ghysters cincq lieuvves.

Item le Jeudy VIe jour de Januier monseigneur et madame seiournerent cedit jour a ghysters et firent oyr la messe en vne église de moisnes lesquels firent le seruice, car monseigneur de cambray estoit deuant auec le conte palatin le conte de nassou et autres qui auoient les chantres de monseigneur, et fut monseigneur fort richement acoustre et madame pareillement allerent a leglise a cheual, madame (Fol. 19.) et ses demoiselles fort triumphamment et gauvrierement et fist assez beau temps selon lauenture, car le matin auoit fait lait.

Item premiers que monseigneur fut prest pour oyr la messe vindrent au logis de monseigneur et de madame les seigneurs de bordeaux fort bien acompaigniez de noblesse, lesquelz seigneurs vinrent faire la Reuerence a monseigneur et a madame et aussi de par ceulx de la ville de bordeaux, et qui bien estoient mary et toute la communaulte de ladite ville quilz nauoient peu festoyer monseigneur ne faire la reuerence quil appartient a vng si grant prince comme il est, et que son chemin ne peust estre par illecq, bien sauoient que la cause estoit pour la mortalité quil y auoit este, neantmoins ilz offroient leurs corps et biens a faire seruice a monseigneur et que bien ilz estoient tenus de faire Et firent encoires vne fois la reuerence a mondit seigneur, en lui faisant présent de par la ville et seigneurs de deux bisses XXIIII cabris XXXVI connins XXIIII gras chappons XXIIII perdrix, assauoir XII perdrix griaches et XII autres telles que en nostre pays, vng pan vng butoir vne gruve deux faisans XII oyseaulx de riuiere deux lamproyes III a IIII C. pommes dorenges XL layettes de drage et plusieres sortes fort bien acoustrees de dorure, XXXVI torsses, six grandes kennes de .. plaisnes dypocras rouge et blancq, et deux ponichons de vin bons et exquis. Et prièrent les dits seigneurs a monseigneur et madame quilz le voulsissent prendre en grace, ce que mondit seigneur fist, et les fist remerchier de par monseigneur de berghes et monseigneur lamiral grant maistre dostel, et que monseigneur estoit bien mary quil nauoit peu ne oze passer par leurs ville, et que bien la desiroit veoir mes a son retour sil rapassoit par france quil y viendroit, dont furent joyeulx les dits seigneurs de bordeaux dauoir si bonne responce.

Item les dits seigneurs de bordeaux presenterent pareillement a tous les seigneurs de lordre et grans maistres, II cabriz III chapons II perdriz IIII connins VI layettes de dragee II lotz dipocras oranges et six torsses les present estoient fort honnestes, et garderent fort leur honneur et lonneur de la ville de bordeaux et monstroient quilz aymoient bien monseigneur et madame, et leur noble compaignie, et si auoient fait de grans preparacions pour receuer monseigneur et madame se ilz fussent passe par leur ville, car ilz le desiroient moult fort et de bon vouloir.

Item cedit jour vint vers monseigneur et madame audit villaige de ghysters huyt trompettes du Roy despaigne tous habilliez dung manteau de rouge drap a la maniere despaigne, et vne barette sur leur teste de velours vert, lesquelz trompettes auoient este enuoyez en engleterre cuidant que monseigneur duust venir par mer, et auoient este auec la fille du Roy despaigne seur de madame larchiducesse que lon enuoya en engleterre pour espouser le prince de galles filz du Roy dengleterre, et vinrent lesdits trompettes si matin quilz esueillerent monseigneur et madame a sonner leur trompettes a leur maniere despaigne, et tantost congneut madame que cestoient trompettes despaigne, et apres que monseigneur et madame furent prests ilz firent leur deuoir a faire la Reuerence a monseigneur et a madame, lesquelz trompettes furent joyeulx de veoir monseigneur et madame, et dirent a madame nouuelles de sa seur la princesse de galles.


Le voyage de Philippe de Habsbourg et Jeanne d’Aragon, de Bruxelles à Tolède
- Introduction, commentaires, bonnes pages
- de Bruxelles (Belgique) à Paris (France)
- de Paris à Tours (France 37)
- de Tours à Guitres (France 33)
- de Guitres à Bayonne (France 64)
- de Bayonne à Burgos (Espagne)
- de Burgos à Tolède (Espagne), fin du voyage.

Autres récits de voyage, sur Histoire Passion

[1Monsieur de la Rochefoucauld

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1498-1515 Louis XII - 16 Barbezieux-Saint-Hilaire - 16 Cognac - 17 Aulnay - 17 Beauvais-sur-Matha - 17 Montlieu-la-Garde - 33 Guitres - 16e siècle - 79 Ménigoute - 86 Châtellerault - 86 Poitiers - Aragon (d’) - Belgique - Espagne - France - Habsbourg (de) - Itinéraires - Récits de voyage - Villes, bourgs et villages -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1548-1714 – Le livre de comptes d’une famille de marchands de Montboyer (Charente)

2.  About the english version of Histoire Passion

3.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

4.  Familles d’Ecoyeux et de Château-Chesnel - Qui est qui ?

5.  1844 - 1851 - Les colonies agricoles en Charente-Inférieure : présentation du thème


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

4.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux