Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Métiers d’autrefois > Serruriers > 1511 - Angoulême - Requête des serruriers pour obtenir leurs (...)

1511 - Angoulême - Requête des serruriers pour obtenir leurs privilèges

mardi 1er mai 2007, par Pierre, 1114 visites.

Source : Registre coté A. (BB. 1), « trois cent quinze », Archives communales d’Angoulême. - Cité dans Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique et Historique de Charente - Année 1894

Aux termes d’une note inscrite au bas de cette pièce, par Motgon, secrétaire du Conseil de Ville, il fut décidé que lesdits serruriers soumettraient au Maire leurs articles projetés. « A l’assemblée, au son de la cloche, en la maison et eschevinage d’Angoulesme », « le lundy quart jour d’aoust l’an mil V° et unze », la susdite requête fut exposée a MM. de céans.
En somme, les serruriers étaient, à ce moment-là, préoccupés de rédiger leurs statutz ; ils visaient eux aussi, les intrus, à l’exemple « de ceux des bonnes villes jurées », ils voulaient surtout les forcer de se mettre en règle.

REQUESTE DES SARRURIERS DE LA VILLE D’ANGOULESME (1511). A Messieurs les Maire, Eschevins, Conseilhers et Pers de la ville d’Angoulesme.

Supplient humblement Philippon Queffier et Arnault Dupuy, sarruriers de la ville d’Angoulesme, que come il soyt avisé que ledict mestier de sarrurier soyt ung mestier moult dangiereux et subtil, ouquel se peult commectre mains abbuz et tromperies au moyen de ce que plusieurs larrecins et roberies se peuvent faire et commectre ; Parquoy plusieurs inconveniens en pourroient advenir qui fort et pourroyt estre en grand détriment de la chose publicque et du bien commun et public ; à quoy on ne pourroit ne peult l’en bonnement obvier, sinon qu’il y ayt maistres jurez en ceste Ville et faulxbourgs d’icelle, et qu’il plaise à vos bénignes grâces [tache d’encre] à ce que les dictz suppliantz et autres tenans bouticque en ceste Ville puissent obtenir lectres et provision du Roy nostre sire et de Madame [1] chascun les privilèges, tout ainsi suivant la sorte et manière que ont ceulx de Poictiers, Bourdeaulx, La Rochelle et autres bonnes villes jurées ; et ce que faisant ferez bien et justice.


[1Louise de Savoie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.