Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Forts, bois, parcs et jardins > 1542 - 1585 - De quel bois se chauffent les seigneurs de Brie (...)

1542 - 1585 - De quel bois se chauffent les seigneurs de Brie ?

Antoine et Claude de la Rochechandry, et leur cousine Charlotte

jeudi 10 mai 2012, par Franois Vareille, 795 visites.

Des arbres comme cadeau du roi...

Les membres d’une branche cadette de la famille de la Roche-Chandry, au service des derniers Valois, obtiennent des faveurs de leurs matres. Reste obtenir de l’administration royale qu’elle veuille bien enregistrer le don du roi. Une simple formalit ? Pas tout fait.

Source : cahier manuscrit conserv Niort, contenant des copies d’actes du XVIme sicle.

Lecture sur photographies de Jean-Paul Bailleul, de la Socit Archologique et Splologique du Mellois.

Le lieu-dit "Brie", o se trouvait jadis le chteau de la famille de la Roche-Chandry, est situ 3,7 km au sud-ouest d’Aulnay (17).

Il s’agit d’un cahier de seize pages, rassemblant les copies de dix actes du XVIme sicle (1542-1585), en rapport avec des dons faits par les derniers Valois des membres de la famille de la Roche Chandry, sur la fort d’Aulnay : troncs de chnes et bois de chauffage.

Au vu de l’criture, ce cahier a d tre constitu vers la fin du XVIme sicle. Il a t lu au XVIIIme sicle, et quelqu’un en a alors dress un sommaire. Il porte le cachet de la socit historique et scientifique de Niort, et celui des archives dpartementales des Deux-Svres. D’o vient-il ? Pourquoi l’a-t-on constitu ? Par quel chemin est-il pass ? Rien ne l’indique.

Les dons royaux

Le cahier ne suit pas un ordre chronologique.

Il y a d’abord la copie de quatre dons :

 de 25 arbres, le 8 dcembre 1542, par Charles, duc d’Orlans, fils de Franois Ier, Antoine de la Rochechandry, seigneur de Brie, pour btir comme il le voudra.
 de 30 arbres avec houppier, le 26 fvrier 1572, par le roi Charles IX, Claude de la Rochechandry, seigneur de Brie, pour reconstruire sa maison ruine et dmolie pendant les troubles.
 de 30 arbres avec houppier, le 17 juillet 1585, par le roi Henri III, Charlotte de la Rochechandry, veuve douairire de Lauzun, pour rparer sa maison ruine pendant les troubles.
 de 80 charretes de bois pendant dix ans, le 9 dcembre 1542, encore par Charles, duc d’Orlans, Antoine de la Rochechandry, seigneur de Brie, pour se chauffer.

Les deux premiers dons et le dernier concernent de toute vidence le chteau de Brie, au sud de la commune d’Aulnay, quelques kilomtres de la fort. Rien n’indique pour quelle maison la douairire de Lauzun a demand et obtenu des poutres.

Le Charles d’Orlans dont il est question est Charles II d’Orlans (1522-1545), ne pas confondre avec le pote du XVme sicle, son bisaeul. Troisime fils de Franois Ier, il est nomm duc d’Angoulme et vicomte d’Aulnay sa naissance (1522), puis duc d’Orlans la mort de son frre an (1536), tandis que le second fils Henri abandonne ce titre pour celui de dauphin. Mort de la peste Abbeville le 9 septembre 1545.

La famille de la Rochechandry

La famille de la Rochechandry est originaire des environs d’Angoulme, il est donc naturel qu’elle ait t lie Franois Ier et ses descendants. Au cours du XVme sicle elle a essaim en Saintonge, en Aunis et dans le sud du Poitou, formant plusieurs branches propritaires de diverses maisons et seigneuries : Clam, Vervant, Germain.

Voir l’historique de cette famille dans l’armorial de la Charente de Jean-Marie Ouvrard : http://jm.ouvrard.pagesperso-orange.fr/armor/armorial1.htm

le blason de la Roche Chandry

Antoine de la Rochechandry et son fils Claude appartiennent une branche cadette issue des seigneurs de Vervant. Cette branche est mal connue, et semble s’tre teinte avec Claude. On ne lui connat gure que la proprit du chteau de Brie ct d’Aulnay. Il se peut toutefois qu’ils aient aussi possd quelques biens dans le Mellois. On trouve dans l’historique de Jean-Marie Ouvrard, parmi les noms isols, un Jean de la Rochechandry, baron de Vernou en 1505, qui pourrait tre le pre d’Antoine. En effet l’historien mellois Emilien Traver mentionne dans son livre "Le Canton de Melle, Chteaux et Villages" (1941) une vente du logis des moulins Jousserand, Saint-Lger les Melle, par un Antoine de la Rochechandry, seigneur de Vernou : Le 2 juin 1518, Charles de Lousme, qui possdait la moiti de cette seigneurie, achetait d’Antoine de La Roche-Chandry, chevalier, seigneur de Vernou, l’autre moiti et le village de Mouchedune.
http://www.stleger.info/les72StLeger/region9/79a.cpa.htm

Charlotte de la Rochechandry tait une cousine des seigneurs de Brie, issue d’une branche ane des seigneurs de Vervant. Peut-tre a-t-elle hrit du chteau de Brie la disparition de la branche cadette ? Mais elle devait avoir d’autres biens dans les environs, puisque son fils, Gabriel-Nompar de Caumont, comte de Lauzun, est dit seigneur de Beauvoir et de la Choume en Poitou, lors du mariage de sa propre fille en 1578.
http://www.archive.org/stream/nobiliairedegui01laffgoog/nobiliairedegui01laffgoog_djvu.txt

Selon Jean-Marie Ouvrard, Charlotte a rdig son testament le 23 fvrier 1592. Ce testament pourrait apporter quelques lumires sur ce point.

Le roi aux prises avec son administration

La seconde partie du cahier est la plus intressante. Il s’agit de six actes dats des annes 1547- 1550, compils en 1553 pour un sieur Combault, qui racontent les vaines tentatives du roi Henri II pour se faire obir de son administration des eaux et forts.

Charles d’Orlans est mort jeune, en 1545, avant qu’Antoine de la Rochechandry ait pu obtenir son bois de chauffage. Son frre Henri, ds qu’il accde au trne en 1547, donne l’ordre formel d’excuter le cadeau du dfunt. Or les magistrats de la chambre des comptes et de l’administration des eaux et forts font de l’obstruction. Ils font traner l’enregistrement, envoient enquter sur place, n’accordent qu’une anne au lieu de dix ... Henri II a beau mettre des lettres de jussion, puis une explication imprative de ses lettres, en dfinitive Antoine de la Rochechandry n’obtiendra jamais l’intgralit de ce qui lui tait promis, tout juste un peu plus de la moiti. Voici qui en dit long sur les limites du pouvoir royal. On peut imaginer le pauvre roi se bagarrant ainsi avec son administration tout au long de l’anne pour satisfaire ses centaines de gentilshommes.

 Le 13 janvier 1547, confirmation par Henri II, au parlement et aux eaux et forts, du don de 80 charretes de bois pendant dix ans fait par son frre dfunt le 9 dcembre 1542, donc qui n’a pas encore t enregistr.

 le 17 avril 1548, lettre de jussion du roi la chambre des comptes, aprs un refus d’enregistrement.

 le 17 septembre 1549, enregistrement par la chambre des comptes, mais pour un an seulement.

 le 28 novembre 1549, nouvelle lettre de jussion du roi la chambre des comptes, pour exiger l’enregistrement complet.

 le 2 avril 1550, lettre d’explication du roi la chambre des comptes, rptant l’ordre d’enregistrer le don pour dix ans.

 le 30 avril 1550, enregistrement du don par la chambre des comptes, pour cinq ans de plus.

L’ensemble du dossier a fait l’objet d’une copie par un certain Ledoulx, commis du greffier, sur des originaux emprunts un sieur Combault, le 2 janvier 1553.

Comment les choses se passaient-elles sur place ?

Ces actes administratifs ne nous fournissent pas de dtails sur les aspects matriels de l’opration : les agents des eaux et forts, les bcherons, la coupe et le transport du bois, son utilisation, la valeur montaire du cadeau royal, rien de tout cela n’apparat. C’est fort dommage.

vingt cinq arbres de chesnes

On peut seulement constater que la fort d’Aulnay, dpendant de la vicomt du mme nom, se trouve gre comme le reste des eaux et forts du royaume. Il faut dire que ladite vicomt sort du domaine royal.

verdier et garde de nostre forrest
de nostre dicte forrest d’aunay

Le dossier de la Rochechandry

la couverture du dossier

(sur la partie droite d’une page plie, donc sur la premire de couverture)

Don de 25 pied d’arbres fait par le duc d’Orlans
Antoine de la Rochechandri chevallier Sr de Brie
le 8 Xbre 1542

11 Pice

(+ paraphe illisible) (criture du XVIIIme)

Plus, lettres de Jussion d’Enregistrement de la donation
Ratification par la cour des comptes
1549-1550. (autre criture du XVIIIme)

(Sur la partie gauche de la mme page, donc sur la quatrime de couverture)

Don De 25 pieds d’arbres fait par le Duc d’Orlans Le 8 Xbre 1542.
de 80 chartes de bois par an pendant 10 ans par le mme Le 8 Xbre 1542 -
confirmation de cette dernire donation par le roi Le 11 janvier 1547 & 17 av 1548
don de 30 pieds d’arbres par le roi Charles IX Le 26 fvrier 1572 -
autre don de 30 pieds d’arbres par le roi Henri III Le 27 juillet 1585.

Lesdits actes de 8 Xbre 1742 . 11 janv 1747 . 17 avril 1748 en faveur
d’Antoine de la Rochechandry Seigneur de Bry.
Celui du 25 fv. 1572 en faveur de Claude de la Rochechandry l’un
des cent gentilshommes de la maison du roi
& celui du 27 juillet 1585 en faveur de la dame veuve de
Lauzun (Charlotte de la Rochechandry).

(+ paraphe artistique : NJ) (encore une autre criture du XVIIIme)

(plus bas, dans l’autre sens, signature illisible)

Sephi ??cottre C. (criture du XVIme)

Page 1

8 dcembre 1542
don de 25 piedz
d’arbres de chesne
au sieur de Brie
prendre dans la
forrest d’Aunay

Charles filz de Roy de France duc d’Orlans et
d’Angoulmois viconte d’Aunay au maistre des eaes et forrests de
Nostredicte vicomt d’Aunay ou son lieutenant ou au commis la
SuperIntendance et Conservation d’Icelle verdier et garde de nostre forrest
d’Aunay et chacun d’eux sy comme il luy appartiendra, salut. Nous voulons
et vous mandons qu’appellez nostre procureur et autres officiers
de nostre dicte forrest d’Aunay qu’il appartiendra, vous faictes marquer
Bailler et dlivrer en Icelle nostre dict cher et bien am Anthoine
de la Rochechandry sieur de Brie, es lieux moins dommageables pour
nous et plus commodes pour luy que faire ce pourra, la quantit
de vingt cinq arbres de chesnes bons et suffisans, dont, en considration
des bons et agrables services qu’ilz et ses prdcesseurs ont par cy
devant faictz au Roy nostre trs honor Seigneur et pre, et Nous,
et esprance qu’il fera cy aprs, nous luy avons faict et faisons
don par ces prsentes sign de nostre main, pour bastir ou faire ce que
bon luy semblera, en gardant sur ce les ordonnances du Roy nostre
trs honor seigneur et pre faicte sur la couppe desdicts bois, et
par vous rapportans cesdites prsentes, ou vidimus d’Icelles faict
soubz scel royal ou ducal, pour une fois seullement, et recognoissance
dudict de la Rochechandry de la Jouissance de Nostre dict prsent don
sur ce suffisante, nous voullons qu’en soyez tenus quictes et
deschargz vous et tous autres ausquelz ce pourra toucher partout
o il appartiendra sans difficult, car tel est Nostre plaisir,
nonobstant que la valleur desdictz arbres ne soit cy autrement
dclarz ne speciffiz, et quelconques ordonnances Restrinctions
Mandements ou deffences ce contraires. Donn Cougnac le
huitiesme jour de dcembre L’an mil cinq cent quarente deux.

Pour Brie aant les originauls Paris

Page 2

Sign Charles plus bas par Monseigneur le duc vicomte
d’aunay burgensis avec grille et paraphe scell du grand sceau
de cire rouge dudict sieur vicomte

26 fb. 1572
don de trente piedz
d’arbres avec leurs
branchages
prendre en la
forrest d’aunay
pour le sr de
Brie

Charles par la grce de Dieu Roi de France,
noz amz et faux les gens de Nostre cour du parlement Paris
et au grand Maistre Enquesteur et gnral rformateur des eaes et forrests
de France ou son lieutenant au sige de la table de nostre pallais
audict, Paris Salut savoir faisons que nous voullons bien
et favorablement traicter et gratiffier le sieur de Brie Claude de la
Rochechandry l’un des cent gentilhommes ordinaires de Nostre
maison en considration des bons et agrables services qu’il a par
cy-devant ds longtemps faictz tant noz prdcesseurs
roys qu’ nous mesmes durant tous les troubles passz
comme Il continue encorre chacun jour et dsirans luy donner
Moyen de faire rebastir et Eedeffier son chasteau de Brie
qui a est du tout desmoly et ruyn durant et l’occasion desdicts
troubles Icelluy pour ces causes et autres ce nous mouvant
Avons donn et octroy donnons et octroyons par les prsentes
le nombre de trente piedz d’arbres propres bastir ensemble
leurs houpiers et branchages les avoir et prendre en Nostre
forrest d’Aulnay en nostre pays de Poictou es lieux et endroict
d’ycelle moins dommageables pour nous et plus aysz et
commodes pour ledict Sieur de Brie que faire ce pourra A
quelque somme vailleur et estimation qu’ilz soient et se puissent
monter, si voullons et vous mandons que suivant noz

page 3

voulloirs et intention en cet endroict vous faictes marquer bailler
et dlivrer icelluy Sieur de Brie lesdictz trente piedz d’arbres
houpiedz et branchages prendre en nostredicte forrest d’Aulnay
es lieux et ainsy que dessus est dit et par vous rapportant lesdictes
prsentes signe de nostre main et quictance ou recognoissance dudict sieur de
Brie Sur ce suffisante Nous voullons tous noz Recepveurs
comptables et autres noz officiers qu’il appartiendra et qu’il se pourra
toucher en estre tenuz quictes et deschargz partout o besoin sera
sans aucune difficult car tel est nostre plaisir nonnobstant que la
valleur et estimantion desdicts trente piedz d’arbres ne soit cy
autremement spciffie ny dclare les ordonnances faictes par nos prdcesseurs
roys et nous sur le faict et rglement de noz bois forrests quelconques
tous ordonnances restrinctions mandements et deffences ce
contraires ausquelles pour ce regard et sans prjudicier en aucunes choses
nous avons desrog et desrogeons par cesdictes prsentes ensemble
la derogatoire de la desrogatoire y contenuz donn Blois ce
vingt sixiesme jour de febvrier l’an de grce mil cinq cens soixante
et douze et de nostre rgne le douziesme Sign Charles et plus
bas par le roy filet avec grille et paraphe scell du grand
sceau de cire jaune et plus bas au roolle du dixiesme
Mars mil cinq cens soixante et (dix sept) quinze

27 juillet 1585
don de xxx piedz
d’arbres dans la
forrest d’Aunay en
Poitou la dame
douairire de Lausun

Henry par la grce de Dieu roy de France
et de Polongne noz amz et faux conseillers les gens tenans
Nostre cour de parlement Paris Grand Maistre enquesteur et Gnral
rformateur de noz eaes et forrestz en la province de Poictou
ou son lieutenant la table de marbre de nostre palais

page 4

A Paris, Maistre particulier de nosdictes eaes et forrest audict poitou
ou son lieutenant ou chacun d’eux sy comme il appartiendra
Salut, Savoir faisons que nous dsirans donner moyen a Nostre
chre et bien ame la dame douairire de Lausun de faire bastir et
rparer Sa maison qui a est ruyne durant les troubles Icelle
pour ses causes avons faict et faisons don par les prsentes
signe de nostre main de la quantit de trente piedz d’arbres propres
bastir avec leurs houpiers et branchages iceux avoir
et prendre en nostre forrest d’Aunay pour desdicts arbres faire et
disposer ainsy que bon luy semblera Sy voullons et vous mandons
que faciez ladicte dame de Lauzun jouyr et user de cestuy nostre prsent
don vous luy faictes marquer et dlivrer par iceux de nos
officiers de ladicte forrest qu’il appartiendra aux lieux plus
commodes et moins dommageables que faire ce pourra la quantit
de trente piedz d’arbres seullement comme cy dessus est dict luy permettant
d’iceux enlever et faire transporter hors d’icelle forrest par ses gens
et entremecteurs Sans aucun empeschement Voulant que de la dlivrance
qui en sera faicte tous ceux de nosdicts officiers qu’il appartiendra
en soient tenuz quictes et deschargz comme nous les en deschargeons
par cesdictes prsentes, Car tel est nostre plaisir, nonnobstant les ordonnances
tant anciennes que modernes faictes sur le faict de nosdictes
eaes et forrestes ausquelles nous avons desrog et desrogeons par
cesdictes prsentes Donn Paris ce vingt septiesme jour de
juillet l’an de grce mil cinq cent quatre vingtz cinq et de
Nostre rgne le douziesme Sign Henry et plus bas par le roy

page 5

de Neufville avec grille et paraphe scell et plus bas au
roolle du vingtseptiesme juillet mil cinq cent quatre vingt cinq
folio quarto

9 dcembre 1542
pour Brie don
de bois pour
chauffage iiij xx
chertes par an
pendant x ans

Charles filz de Roy de France duc d’Orlans et d’Angoulmois
vicomte d’Aunay au maistre des eaes et forrestz de nostre dicte vicomt
d’Aunay ou son lieutenant ou commis la super Intendance et
conservation d’icelle verdier et garde de nostre forrest d’Aunay et chacun d’eux
sy comme lui appartiendra Salut savoir vous faisons que
Nous avons esgard aux bons et agrables services que nostre cher et
bien am Anthoine de la Rochechandry sieur de Brie a par cy devant
faictz au roy nostre trs honor Seigneur et pre et et avons esprance
qu’il encore fera cy aprs Icelluy pour ces causes et autres ce
nous esmouvans avons donn et octroy donnons et octroyons par
ces prsentes la quantit de quatre vingtz chertes de bois prendre par
chacun an par voz mains en nostre dicte forrest d’Aunay es lieux
moins dommageables pour nous et plus commodes pour luy que faire
ce pourra durant le temps et terme de dix ans ensuivant conscutifs
et ce pour son chauffage et provision de sa maison durand ledict temps
commencer le premier jour de janvier prochainement venant sy
voulons et nous mandons qu’en ce faisant ledict de la Rochechandry
jouir et user plainement et paisiblement de nosdictz present don et
octroy vous appellez noz autres officiers de nostre dicte forrest
qu’il appartiendra luy baillez ou faictes bailler et dlivrer en icelle
et en chacun an es lieux et durand le temps et terme dessusdict
ladicte quantit de quatre vingtz chertes de bois commencer
comme dessus en gardans sur ce les ordonnances du roy nostre dict

page 6

le trs honnor seigneur et pre faicte sur la couppe et dlivrance desdicts
bois Sans ce que pour raison du recouvrenemt d’icelluy il soit besoin par
chacun an en avoir ne receuvoir de nous autre mandement ou provision
que cesdictes prsentes signe de nostre main rapportant lesquelles ou
vidimus faict soubz scel royal ou ducal pour une fois seullement
et quictance ou recoignoissance dudict de la Rochechandry de la jouissance
de nostre dict prsent don et octry sur ce suffisant nous voullons
qu’en Soyez tenuz quictes et deschargz vous et tous autres ausquels
pourra toucher partout o il appartiendra sans aucune difficult
car tel est nostre plaisir Nonnobstant que la vailleur dudict bois ne
soit cy autremant dclar et spciffi et quelconque ordonnace restrinction
Mandement ou dffences ce contraires, Donn Cougnac le
huictiesme jour d’octobre l’an mil cinq cent quarente deux ainsy
Sign Charles par monseigneur le duc vicomte d’aunay burgensis
scell de cire jaulne

Collation de la prsente coppie a est faicte l’original d’icelluy
et ce faict l’original rendu Pierre Combault qui a apport iceluy
et clerc du sieur de la Rochechandry le deuxiesme janvier mil cinq cent
cinquante trois sign Ledoulx commis du greffier avec paraphe

Janvier 1547
[con]firmation du roy
[...] second de la
[...]ission de feu
[...] frre Charles
[...]est d’Aunay

Henry par la grce de Dieu Roy de France
nos amez et faux les gens de noz comptes Paris et au Maistre
particulier des eaes et forrest de nostre vicomt d’Aunay ou son lieutenant
Salut et dillection nostre cher et bien am Anthoine de la Rochechandry
Sieur de Brie nous a faict Entendre et remonstrer que feu nostre

page 7

frre le duc d’Orlans et d’Angoulmois vicomte d’Aunay lui auroit
en considration de ses services faict don de l’an cinq cent quarente
deux de quatre vingtz chertes de bois prendre en la forrest
dudict Aunay durant le temps et terme de dix ans ensuivant et
conscutifs commencer le premier jour du mois de janvier audict an
ainsy qu’il est plus plain contenu es lectres dudict don qui luy en
furent lors expediz cy attachs soubz le contrescel de nostre chancelier
desquelles toutesfois ledict seigneur de Brie pour les empeschements
luy depuis survenuz n’auroit poursuivy la vriffication et diffrand
de jour autre de ce faire seroit intervenu le trespas de feu nostre
dict frre par lequel il est demeur de tout exclus de la grce et libralit
dont il auroit avec juste occasion voulu user envers luy en cela
s’il ne vous plaist luy impartir sur ce le nres Pour ce est-il que
nous voullans bien et favorablement traicter ledict sieur de Brie en faveur
des bons grandz et agrables services qu’il a faitz feu nostre
trs honnor seigneur et pre le Roi dernier dcdd que Dieu absolve
et affin que sur ses vieux jours il se resente de quelque fruict
desdicts services avons en luy conservant et entretenant le
dessusdit don luy faict par feu nostredict frre donn et octroy
donnons et octroyons par ces prsentes lesdicts quatre vingtz
chertes de bois icelles prendre et avoir pour son chauffage
doresnavant par chacun an durant le temps et terme de dix ans
ensuivant et conscutifs commencer du premier jour du mois de
janvier en nostre dicte forrest d’Aunay es lieux d’icelle les moins
dommageables et plus aisz et commodes que faire ce pourra

page 8

Par la dlivrance toutesfois qui luy en sera faicte par vous Maistre
des eaes et forrests ou vostredit lieutenant Suivant l’ordonnance
ainsy qu’il est accoustum ensemble, Sy voulons et vous mandons
et chacun de vous sy comme luy appartiendra que [devez ... ...]
don et octroy vous faictes souffrez et laissez ledict de Brie jouir et
user plainement et paisiblement et en ce faisant luy dlivrez et
faictes dlivrer ladicte quantit de quatre vingtz chertes de bois
chacun an durant le temps et es lieux comme dessus est dict
et pour rapportant cesdictes prsentes signe de nostre main ou vidimus
d’icelle faict soubz scel royal pour une fois avec quictance
dudict de Brie sur ce suffisante nous voullons que vous Maistre
personnellement ou vostre lieutenant et tous autres qui ce pourra toucher
en soyez tenuz quictes et deschargz partout o il appartiendra et
besoin sera sans difficult Car tel est nostre plaisir nonnobstant
que la valleur dudict bois ne soit ny aucunement speciffie et
dclar et quelques ordonnances restrinctions mandements ou dffences
ce contraires Donn Fontaynebleau le treziesme jour
de janvier l’an de grce mil cinq cent quarente sept et de nostre
rgne le premier ainsy sign Henry par le roy le sieur de Sainct
Andr mareschal de France pierre de l’aubespine et scell de
cire jaulne.

17 avril 1548
jussion la chambre
pour vriffier
les dons prcdans

Henry par la grce de Dieu Roy de
France noz amz et faux les gens de noz comptes
Paris salut et dillection nostre cher et bien am Anthoine
de la Rochechandry sieur de Brie nous a faict entendre qu’il

page 9

Vous a faict prsenter ses lectres de don que luy avons faict
de quatre vingtz chertes de bois par chacun an pour Son chauffage
les avoir et prendre durant le temps et terme de dix ans es lieux
dsigns par nosdictes lectres pour sur icelle avoir vostre expdition
laquelle vous avez diffr de procdder sans toutesfois dire aucunement
La cause de vostre difficult tellement que nosz lectres et la grce dont
nous avons voullu user envers luy pour sy raisonnables causes
et considrations que celles qui sont declares en icellces nosdictes
lectres luy demeureroient illusoires et de nul effect et valleur
s’il ne luy estoit sur ce pourvus Pour ce est-il que nous dsirans
subvenir audict de la Rochechandry en cet endroit et le faire
jouyr de l’effect dudict don Selon nostre premier voulloir et ptition
vous mandons commandons et espressement enjoignons que toutes
longeurs remises et difficults cessans vous ayez procdder
l’enthrinement et vriffication de nosdictes lectres de don cy
attaches soubz le contrescel de nostre chancelier de poinct en poinct
Selon sez forme et teneur sans aucune restrinction ne modiffication et
ne nous donner occasion de vous en faire expdier autre ne
plus exprs mandement que cesdictes prsentes signe de
Nostre main que prendrez pour seconde tierce et quarte et dernire
jussion, Car tel est nostre plaisir nonnobstant vostredict reffus
et quelconque ordonnance restrinctions mandements ou deffences
ce contraires donn St Germain en Laye le dix septiesme
jour d’avril l’an de grce mil cinq cent quarente huict, avant
Pasques et de nostre rgne le troisiesme Ainsy et sign
Henry, par le Roy de l’aubespine et scell de cire jaune.

Page 10

Collation de la prsente coppie a est faicte l’original d’icelle
et icelluy original rendu audict combault le premier janvier
mil cinq cent cinquante trois par moy, Sign Ledoulx
commis du greffier avec paraphe

[...] septembre 1549
vriffication la
chambre des comptes
[preuve] des dons
[preddans] restrains
[aneament] seulement

Les Gens des comptes du roy nostre sire veues les deux
lectres patentes dudict seigneur ausquelles [car... ] sont attaches
soubz l’un de noz signetz les premires bailles Fontainebleau
le unziesme jour du mois de janvier mil cinq cent quarente sept et
contenant don faict audict Seigneur par messire Anthoine
de la Rochechandry chevalier seigneur de Brie de quatre vingt chertes
de bois icelle avoir et prendre pour son chauffage doresnavant
chacun an durand le temps de dix ans ensuivant et conscutifs
commencer du premier jour du mois de janvier en la forrest d’aunay
es lieux d’icelle les moins dommageables aysz et commodes pour
ledict de Brie que faire ce pourra pour la dlivrance toutesfois qui
luy en sera faicte par le Maistre particulier des eaues et
forrests de la vicomt dudict Aunay ou son lieutenant, les
secondes lectres donnes Sainct Germain en Laye le dix septiesme
jour du mois d’avril mil cinq cent quarente huict contenant
mandement et injonction nous addressant pour vriffier ledict
don nonnobstant le reffus par nous faict, veu aussy l’information
faicte par ledict Maistre particulier ou son lieutenant en vertu de nos
lectres de commission luy addressants avec l’advis des
officiers dudict Seigneur en ladicte vicomt et tout considr, consentons
que ledict Sieur de Brye jouisse et prenne lesdistes quatre vingtz

page 11

chertes de bois pour un an tant seullement commenant le premier
jour de janvier prochainement venant aux charges et par la forme
et manire comme le contiennnent lesdictes lectres Donn soubz nos signets
le dix septiesme jour de septembre L’an mil cinq cent quarente neuf
ainsy sign le maistre

Collation a est faicte l’original et icelluy original rendu audict
Combault le douziesme janvier mil cinq cent cinquante trois sign
Ledoulx commis du greffier avec paraphe.

28 novembre 1549
Jussion seconde
pour la vriffication
du don

Henry par la grce de Dieu Roy de
France nos amz et faux les gens de noz comptes Paris
Salut et dillection nostre cher et bien am Anthoine de la Rochechandry
Seigneur de Brie nous a faict entendre que par vostre expediction
faicte le dix septiesme jour dudict mois de septembre dernier pass
sur le don que lui avons faict de quatre vingtz chertes de bois
les avoir et prendre pour son chauffage doresnavant par chacun
an durand le temps et terme de dix ans ensuivantz et conscutifs
en nostre forrest d’Aulnay avez restrainct nostre dict don pour un
an seullement nous supplye de le faire jouyr de nostre dict don
Selon la forme et teneur et vous mande derechef qu’elle est
nostre plaisir vouloir sur ce, et donc ce est-il que nous bien record
et mmoratifz des causes qui nous ont meu octroyer audict
Seigneur de Brie le don nous mandons et expressment enjoignons
par ces prsentes signe de nostre main qui vous serviront pour toutes
jussions et dernier commandement que sans aucun esgard
ladicte restrinction d’un an par vous faicte comme dict est

page 12

sans vous arrester icelle ny toutes restrinctions et
difficults que pourriez faire en cet Endroict ayez procdder la
vriffication dudict don de dix ans selon Sa propre forme et teneur
nonnobstant vostre dicte espdition ordonnances, edictz mandements
ou dffence ce contraires, Donn Paris le vingt huitiesme
jour de novembre l’an de grce mil cinq cent quarente neuf
et de nostre rgne le troisime ainsy Sign Henry le sieur de St
Andr mareschal de France Pierre de l’Aubespine et scell de
cire jaune

Collation a est faicte l’original et ledict original rendu audict
Combault le deuxiesme janvier mil cinq cent cinquante trois par moy
Sign Ledoulx commis du greffier avec paraphe

2 avril 1550
lectres en explication
des prceddantes

Henry par la grce de Dieu Roy de France nos
ams et faux les gens de nos comptes Paris Salut et dillection
Combien que par noz lectres patentes cy attache Soubz le contrescel
de nostre chancellerie vous aez entendu que est Nostre voulloir
sur la dlivrance des quatre vingtz chertes de bois dont nous avons
faict don nostre cher et bien am Anthoine de la Rochechandry
seigneur de Brie icelle avoir et prendre pour Son chauffage
doresnavant par chacun an durant le terme de dix ans en nostre
forrest d’Aunay es lieux d’icelle les moins dommageables et plus
aisz et commodes pour ledict de la Rochechandry toutesfois vous
auriez restrainct lesdictz dix annes un ce qui est contre
nostre intention attendu que en luy faisant ledict don nous avons
bien entendu la facult et commodit de nostre dicte forrest d’Aunay

page 13

nous ces causes dsirans nosdictes lectres de don sortir leur plain
Et entier effect vous mandons et trs expressment enjoignons par
ces prsentes que pour ce nous avons signe de nostre propre main
que en rformant l’expdition par vous faicte sur lesdictes lectres vous
procddiez la vriffication et enthrinement d’icelle de poinct en poinct
selon leur forme et teneur et tout ainsy que par icelle vous est
Mand et qu’elles le contiennent Sans y faire aucunes restrainctions
modiffications ny difficult, car c’est chose que nous avons bien
Entendu et entendons et voulons estre excutz et sortir effect
Donn Paris le deuxime jour d’avril l’an de grce mil cinq
cent cinquante avant Pasques Et de nostre rgne le quatriesme
Ainsy sign Henry par le roy de l’Aubespine.

Collation de la prsente coppie a est faicte l’original d’icelle et ledict
original rendu audict Combault ce deuxiesme janvier mil cinq cent
cinquante trois par moy signe Ledoulx commis du greffier avec
paraphe.

[...] avril 1550
seconde vriffication
de la chambre des
comptes de Paris
pour autres cinq
ans seulement

Les gens des comptes du roy nostre sire veu par nous les deux
lectres patentes dudict Seigneur signe de sa main et d’un secrtaire
de ses finances donne Paris le vingt huictiesme jour de novembre
dernier pass et deuxiesme de ce prsent mois ausquelles ces lettres prsentes
sont attaches soubz l’un de nos signetz par lesquelles ledict seigneur
nous mande et enjoinct procdder la vriffication et enthrinement
de certaines autres ses lettres donnes Fontainebleau le
unziesme jour de janvier mil cinq cent quarente un contenant
don par luy faict Messire Anthoine de la Rochechandry imptrant cesdictes
Lectres de quatre vingtz chertes de bois les avoir et prendre pour

page 14

son chauffage doresnavant par chacun an durant le temps et terme
de dix ans ensuivantz et conscutifs en la forrest d’Aunay
commencer Selon ainsy et sans charges qu’il est plus plain dclar
esdictes lectres nonnobstant nostre expdition du dix septiesme jour de
septembre dernier pass par laquelle aurions consenty l’entrinement
desdictes premires lectres pour un an seullement, Veu aussy la
requeste nous prsente par ledict imptrant et tout Considr
Consentons l’entrinement desdictes lectres et ce de l’exprs commandement
dudict seigneur pour en jouyr par ledict imptrant le temps et terme
de cinq ans seullement oultre et pardessus l’an contenu en nostre dicte
premire expdition aux charges et en la forme comme le contiennent
lesdictes lectres, Donn soubs nostre signet le dernier jour d’avril
Mil cinq cent cinquante neuf ainsy sign et le Maistre

Collation de la prsente coppye a est faicte l’original d’icelle
et ledict original rendu audict Combault le deuxiesme janvier
Mil cinq cent cinquante trois par moy, ainsy sign Ledoulx
Commis du greffier avec paraphe..

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.