Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1533 - 1850 - Le protestantisme en Angoumois, Aunis et Saintonge -> Des premiers jours à l’Edit de Nantes (1533-1598) -> 1569 - 579 condamnés à mort en Saintonge, Angoumois, pour délit de (...)

1569 - 579 condamnés à mort en Saintonge, Angoumois, pour délit de protestantisme

D 31 mai 2007     H 00:57     A Pierre     C 1 messages A 5382 LECTURES


agrandir

On a froid dans le dos, en lisant cette liste des 579 condamnés à mort par le Parlement de Bordeaux, le 6 avril 1569, trois semaines après la bataille de Jarnac, dans la phase la plus aigüe des guerres de religion.
Heureusement, la sentence n’a pas été exécutée !
Une grande partie des forces vives de la province s’y retrouve. Pas facile, lecteur, d’imaginer ce que peut être une guerre civile où tous les coups sont permis ...

Dans ce document sont mentionnés sans distinction, sans ordre et sans catégorie, les nobles, les ouvriers, les capitaines, les soldats, les femmes, les moines, les ministres, les juges, les sergents, etc., du Bordelais, des Landes, de la Saintonge, de l’Agenais, de l’Angoumois et du Périgord.
L’arrêt, après avoir visé une quinzaine d’informations, autant d’arrêts et beaucoup de lettres particulières, déclare tous les accusés condamnés par contumace. Cependant, il y a une certaine différence dans l’application de la peine.
Les nobles sont condamnés à être traînés sur une claie ; à voir leurs armoiries attachées à la queue d’un cheval, puis rompues et brûlées. Tous, nobles ou non, sont condamnés à avoir la tête tranchée et placée au bout d’une lance sur les portes de la ville ; tandis que leurs corps, coupés en quartiers, doivent être pendus aux fourches patibulaires ; ils sont en outre condamnés solidairement aux frais du procès, à la réparation des églises et autres monuments qu’ils ont détruits ; à la restitution des reliques enlevées ou au payement de leurs prix ; à la confiscation de leurs fiefs et autres biens ; à voir leurs villes, châteaux et maisons rasées ; et à payer l’érection de trois croix à Bordeaux, à Pons et à Saintes, portant, gravé sur une plaque de bronze, le sommaire de l’arrêt de leur condamnation.

Source : Archives Historiques du département de la Gironde T 13 1871-1872
La liste des condamnés saintongeais est également publiée par le baron Eschassériaux dans Etudes et documents relatifs à la ville de Saintes - Saintes 1836

Entre le procureur du Roy, demandeur en crime de leze-majesté divine et humaine, volleries, sacs de villes, chasteaux, bourgs, bourgades, sacrilieges, raptures et démolitions commises ez églises, abaies, couvens des mendians et aultres lieux religieux, assemblées à port d’armes, en forme hostille, bruslemens, déprédation et dépopulation du plat pais, meurtres et homicides inhumainement perpétrés et commis ez personnes des officiers royaux, mandians, religieux, prestres et aultres bons et loyaulx subjectz du roy, viollement et forcement des femmes et filles, d’une part ;

- Et messire Françoys Du Fou, sieur de Vigiey ;
- Françoys de Pons, sieur de Mirambeau ;
- Pons de Pons, sieur de La Caze, naguieres seneschal des Lanes,
- Anthoine de Pons, sieur de Berneuilh ;
- Jehan de Pons, sieur de Plassac, frères ;.
- Julles de Belleville, sieur de Languiller ;
- Jehan de Larochebeaucour, sieur de Sainct-Megnier, cappitaine et gouverneur, pour les rebelles, en la ville d’Angoulesme ;
- René de Monbron (Montbron), baron de Tortx ; (Thors)
- Julles de Beaumont, baron de Rioux ;
- Françoys Bouchard d’Aubeterre, sieur de Sainct-Martin de La Couldre ;
- René Helies, sieur de La Rochechouart ;
- Françoys de La Rochefoucaud, baron de Montendre et de Montguyon ;
- Anthoyne de Polignac, frère du sieur Des Rois, soy disant sieur de Donzac, religieux de l’ordre sainct Benoist ;
- Berard de Segur, sieur de Seiches et de Labarriere, autrement appelé le baron de Pardailhan ;
- Joachin de Segur, sieur du Grand Puch de Pardailhan, son frère, soy disant maistre du camp des rebelles ;
- Jehan de Segur, le jeune, sieur de Pardailhan ;
- Jehan de Lescours, sieur et baron de Savignac, en Fronsadois ;
- Guy de Monferrand, dict de Langoiran ;
- René de La Roche, sieur de Soubran, en Xainctonge ;
- Françoys Gombault, sieur de Champfleury ;
- Montelambert, sieur de Vareze, près Sainct-Jehan ; (Varaize)
- Pierre de Blois, sieur de Rossilhon, en Xainctonge, et son filz aisné ;
- Nicolas de Valée, sieur du Douhet, filz de feu maistre Brian de Valée, en son vivant conseiller du Roy, en ladicte cour, et le sieur de Lamathassière, fils aisné du sieur de Lacave, tous deux entremetteurs, en Angleterre, pour les rebelles ;
- Gaston, Jehan, Pierre et Romain Achardz, frères et sieurs des Augiers, lès la ville de Bourg ;
- Françoys Dubreuilh, sieur de Foureaulx, chatellanye de Plassac ;
- Capitaine Duch d’Asnieres, de la maison de La Chapelle, en Xainctonge ;
- Françoys d’Asnieres, sieur de Bonlieu, son frère ;
- Charles Bremond, sieur d’Artz ; (Ars)
- Françoys de Bremond, sieur de Balanzac ;
- Gabriel de Lamothe, sieur de Sainct-Seurin de Mortaigne ;
- Fonterailles, seneschal d’Armaignac et le sieur de Montamat, son frère ;
- Françoys d’Aidie, l’aisné, sieur de Guitinieres ;
- François Dalouhe, sieur Des Alos, près Gémozac ;
- René Vassal, sieur de La Cymendiere, cappitaine des rebelles, à Thalamond ; (Talmont)
- Françoys de Burle, l’aisné, sieur d’Areye ;
- Jehan Arthus et Henry de Burles, ses frères, surnommés de Chernaises ;
- Boubès et Prieur de Saujon ;
- Françoys Goumard, sieur de Chilles, en Xainctonge ;
- Jacques de Sainct-Legier, le jeune, près la ville de Pons ;
- Le sieur de Poigne, près Soubize et ung nommé Fonrouet, son frère :
- Jacques Des Champs, sieur de Bussac, capitaine des rebelles, en la ville de Xainctes et Pierre Buffiere, seigneur de Genissac, l’aisné, de la seneschaucée de Guyenne ;
- Jehan de Segur, sieur de La Molière, en la terre de Montravel, et son filz appelé le capitaine Montbrun ;
- Acaric, sieur de Romegou, dict Lagor, frère du feu cappitaine Bourdet ;
- Autre nommé de La Tour, dict le chevalier, son frère ;
- Ung nommé de La Tour, dict Pourtault, de la maison de Geay ;
- Jehan Moreau, dict La Lougre, guidon dudict sieur de Romegou ;
- Armand de Clermond, dict le cappitaine Pilles, en Perigort ;
- Anthoine Teste ;
- Pascault Chassandy ;
- Jehan Mansiet, de Thonenx, portans tiltre de capitaines ;
- Le capitaine Razes, en Perigort :
- Jacques Buhort, dict le capitaine Mazeron, de Xainctes ;
- Ung nommé de Laporte, dict le capitaine Chanterac, du pais de Perigort ;
- Jehan de Lamissans, dict le capitaine Auros ;
- Françoys Vigier, sieur de Trellebois, en Alvert ;
- Jehan de Lauste, sieur de Sarxins, son beau-frere ;
- Joachin de Saincte-Hermine, sieur du Fa ;
- Jehan Goumard, sieur d Agonnay, près Sainct-Savinien ;
- René Cadot, sieur de La Garenne, près Plassac ;
- Jehan de Flandres, sieur Du Railh ;
- Chatellier Portault, dict Latour, soy disant admiral des rebelles ez pais d’Aulnis et des Isles, en Xainctonge, et son frère, Claude Desmontis, sieur de La Tour, gouverneur de Taillebourg, demeurant en la parroisse de Sainct-Seurin de Sechautz ;
- Jehan de Caussade, filz aisné du sieur de Sainct-Maigrin et de Tonnenx, appelle le visconte de Sainct-Maigrin ;
- Jehan Guyton, filz aisné du sieur de Longchamp ;
- Françoys et René de Rabaine et le tiers frère, enfans du sieur d’Usson, en Xainctonge, l’ung appelle le sieur de La Touche, l’aultre appelé sieur de Bresillas ;
- Jehan de Rustaing, filz aisné de Loys de Rustaing, sieur du Brana lès Bourdeaux ;
- Françoys de Bloys, filz aisné de feu maistre Nicolas de Bloys, en son vivant, conseiller du Roy en ladicte cour, et sieur de Senilhac, en Médoc ;
- Gaston, dict Gastonnet Guillem, Pierre et Jehan de Grely, frères, enfants du sieur de Lavignac, parroisse Saincte-Terre, jurisdiction de Castillon ;
- Françoys La Rocque, de Sainct-Macaire, dict le capitaine La Roque ;
- Raymond Dandaux, escuyer, sieur de Brugnac et de Boyrac, autrement appelé le capitaine Boyrac ;
- Jehan de Fargue, appelé le cappitaine Lamothe de Pujols ;
- Jehan de La Rochechandry, sieur Du Bois ;
- Bastard de Clan ;
- Le capitaine La Tour, près Saincte-Foy ;
- Arnaud Sensart, dict le capitaine Pressac, près Sainct-Milion ;
- Le capitaine Fagotz, nommé Françoys, près Montferrant ;
- Bertrand de Capdeville, facteur de François de Pontcastel ;
- Le jeune lieutenant dudict Fagotz ;
- Helies de Polignac, sieur de Fontaines, beau-pere du jeune visconte de Sainct-Maigrin ;
- Jacques Meynard, sieur de Pampain, près Sainctes ;
- Françoys Moine, sieur de Colombiers ;
- Jehan de Lacour, sieur de Suslac ;
- Jacques de Lacour, son frère, sieur de Sévigné ;
- Capitaine Nicolas Le Masson ;
- Capitaine Lamiette ;
- Capitaine Laubier ;
- Le sieur de La Vallade, nepveu du sieur Des Roys et lieutenant dudict Aubier ;
- Arthus Vacquey, sieur de Beyssac, Entre-deux-Mers ;
- Ung nommé Sarzé, demeurant près Lonchamp, en Xainctonge ;
- Le filz aisné du sieur de Riveron d’Archac, lieutenant dudict Asnieres ;
- François Arrerac, dict Le More, enseigne dudict Asnieres ;
- Jehan Deydis ; Raymond Amanieu et Pierre Bouqueys, frères, habitans de Libourne ;
- Helies Grangier ;
- Arnaud Raussac, de Sainct-Milion ;
- Raymond Burga ;
- Guilhaume Guionnet, de Libourne ;
- Ung nommé de Brie, maistre d’hostel du sieur de Seiches de Pardailhan ;
- Arnaud Targut, dict le grand Arnaud ;
- Aultre, nommé Mangonnet, serviteur dudict sieur de Seiches de Pardailhan ;
- Françoys Hoste, de Castres, près Bautiran ;
- Odet Colineau, de Pons, dict le capitaine La Rivière ;
- Faugeras, soy disant juge de Pons ;
- Luc Delas, soy disant procureur de Pons ;
- Maistre Anthoine, minisire de Pons et Plassac ;
- Pierre Gabar, ministre du Douhet et de Panloye ;
- Christophle de Poy, procureur d’Hiers, pour le sieur de Mirambeau, surnommé le capitaine Desagneres ;
- Jehan Hurtault, mercier, son lieutenant, demeurant en Brouage ;
- Augustin Chaunier, corroyeur, de Pons ;
- Germain Joanneaulx, dict Canadas, frere de Johanneaulx, conseiller presidial, à Xainctes ;
- Guy Capet et ses frères ;
- Mathurin Forest ;
- Jehan Pigeon ;
- François Pichon, marchant, estably maire, à Xainctes, par les rebelles ;
- Et Jehan Pichon, son filz aisné ;
- Arthus Mage, dict Fiefmelin ;
- Pierre Guibert et Jehan Grimaud, naguieres lieutenans des visceneschaulx ;
- Jehan Cimetière, juge de Marennes ;
- Pierre Combes, naguieres visceneschal d’Agenois ;
- Pierre Boysseau, dict sieur du Pinier, fermier de Semoussac ;
- Lucas Mariete, de Lorignac ;
- Jehan Garrineau, marchant, de Sainct-Fort sur Gironde ;
- Jehan Vergne, serviteur dudict de La Cymendiere ;
- Françoys Audebert, dict Laparée, autrement Ligon ;
- Jehan, Françoys et Mathurin Philippons, frères ;
- Aimé Naulin, de Cosnac, sieur de La Houssaie ;
- Jehan et André Couriault, frères ;
- Simon Sabourault ;
- Estienne, Jehan, Vincens et Jacques Tarteaux, frères ;
- Jehan Gourgon ;
- Le jeune Fleau, de Cosnac ;
- Jehan Guillet, de Sainct-Rames ;
- Françoys, Denys et Pierre Jousuetz, enfans de Jouzuel, de Sainct-Ciers ;
- Odet, Yvon et Jehan Depont, frères, enfans du juge de Cosnac, sieur de Sainct-Rechier ;
- Batiste Joly et son frère, de Sainct-Seurin de Mortaigne, sieurs de Poumiers ;
- Anthoine Messier, de Cosnac ;
- Jehan Chaisneau ;
- Guilhem Phelip ;
- Robert Du Foussé, dict le capitaine Guiterne ;
- Anthoine Du Foussé, son frère ;
- Nicollas Daignes, dict Chillet ;
- Guilhem Boisse, barbier ;
- Olivier Peschaut ;
- Jehan Artault et Thomas Chaineau, de la ville de Bourg ;
- Raimond et Pierre Dumas, frères ;
- Pierre Peyraud ;
- Raimond Causse ;
- Bertrand de La Forcade ;
- Jehan Rouslault, son beau-frere, filz unique de Hilaire Roustault ;
- Martin et Noël de Labes, frères ;
- Anthoine Cassaigne, de la rue des Argentiers ;
- Jehan de Ladone, chaussetier ;
- Jehan Gaignard ;
- Jehan de Lafargue, gendre de Vincens, le libraire ; Jehan de Lafite, sergens royaux, en Xainctonge ;
- Jehan Garrineau, de Sainct-Fort, prétendu sergent royal et commissaire des chemins ;
- Yves Roussepeau, greffier au siège presidial de Xainctes ;
- Claude Laboyssiere et Jacques Saussay, ministres de Xainctes ;
- Maistres Gilbert Berthus, Françoys Badiffe, Estienne Gasteuil, Christophle Dempure, Jehan Seneschal, Pierre Poictevin, advocatz audict siège ;
- Maistre Charles Farnoux, sieur de La Clocheterie, Pierre David, Guy Savary, Jacques Poictevin, Loys Ghasseloup, Jehan Chanipanais, procureurs audict siège ;
- Françoys de Lahaye, prétendu prevost des mareschaux, pour les rebelles ;
- Maistres Pierre Lamoureux et Jehan Abaret, médecins, de Xainctes ;
- Denys Alaire, l’ung des cappitaines des rebelles, à Xainctes ;
- Estienne Pradeau ;
- Jehan Pigeon ;
- Arnauld de Tartas ;
- Jehan Agasseau ;
- Thomas Augereau ;
- Amorry Bigot, echevyn ;
- Pierre Bigot, sieur de La Charlotiere ;
- Estienne Meynard, dict le Cousturier rouge ;
- Ythier et Pierre Frenains, frères ;
- Pierre Gentilz, seigneur propriétaire de l’hostellerie de l’Escu de France, de Xainctes ;
- Gilles Coyfard ;
- Odet Chardavoyne ;
- Denys Dempiere ;
- Jehan de La Chaulme, pintier ;
- Pierre Corbineau, cellier ;
- Jehan Garnier ;
- Jehan Buhort, gendre de Jupin ;
- Pierre Bouton, pelletier ;
- Pierre Du Val, cy devant garde des pons, de Xainctes ;
- Robillard, sieur de Lagrange ;
- René Danjou, dict Sandrilhe ;
- Jacques et Anthoine Barguenous ;
- Jehan Buhort l’aisné, dict le bailhif ;
- George et Nicolas Bricot ;
- Ung nommé Gros-Cœur, archier du prevost des mareschaulx ;
- Jehan Gordon Possines, trompette, de Xainctes ;
- Le sieur du Chaillot ;
- Thibault Blanc, sieur de La Cherade ;
- Guilhaume Charlopin, de Montandre ;
- Nicolas Papault et Jehan Galet, bazochiers, de Xainctes ;
- Jehan Coutault, de Lorignac ;
- Pierre Chauvet, dit Gaiot, de Sainct-Fort ;
- Françoys Pabon, hoste de l’image Sainct-Jehan, de Pons, et Amauld, son frère ;
- Les enfants du tapissier, de Pons ;
- Les trois Thibaudeaux, enfans de l’hostesse de la Fleur-de-Lis, de Xainctes ;
- Anne Brun, dame de La Barrière, femme de Berard Segur, sieur de Seiches, dict de Pardailhan ;
- Jaquette de Pontieux, damoyselle, femme de Pons de Polignac, sieur Des Bois ;
- Anthoyne de Lahaye, lieutenant dudict Des Roys, à Blaye ;
- Jacques Bodet, sieur Des Fenestres ;
- Jehan Marin, sieur Des Cheminées, son gendre ;
- Pierre Achard, dict Merlin ;
- Bernard de Leglise, serviteur dudict sieur Des Fenestres ;
- Denys Melquin, de Jonzac, beau-frere de Pierre Du Vigneau ;
- Ung nommé Marc Fulcier, de Bourg, recepveur des rebelles, à Blaye ;
- Jacques Girard, dict le recepveur du quart ;
- Romain Berard, le canonier, et Arnaud de Tauzignans, son gendre ;
- Arnauld Legier, dict Piffre ;
- Jehan de Juillac, chaussetier ;
- Gaillard de. Barbansson, dict Longueville ;
- Jehan Aymery, dict Bracail ;
- Pierre Bachellier ;
- Ambroise Lemercier, serviteur dudict sieur Des Roys ;
- Pierre Gaultier, dict le Picard, à présent corporal ;
- Mery Rasque ;
- Ung nommé Des Plantes, dict le Bastard, de Jonzac ;
- Jehan Nepveu, de Sezac ;
- Pierre Geôle, dict Baigne-Boucq, capitaine des enfans de la ville de Blaye ;
- Charles Jallier ;
- Pierre Boulaire ;
- Françoys Charretier, dict Pillot ;
- Jehan et Nicolas Moysaa ;
- Charles Augier, son beau-frere ;
- Jehan Moncault, admiral des navires de Blaye, pour les rebelles ;
- Vincens Taille et son frère, de Montendre ;
- Jehan de Laurens, sieur de Pirouard, en Agenois, aultrement appelle le sieur de Monguyon ;
- Nicolas et Jehan Boulaires, frères ;
- Pierre Moreau, le jeune ;
- Pierre Biais, conducteur de la maneuvre, de Blois ;
- Pierre Verseliere, sergent ;
- Pierre André Porchieret ;
- Pierre Bazet, le jeune ;
- Jehan Aymery, mareschal, de Mazerolles ;
- Bernard Bouyn, filz de Françoys Bouyn ;
- Pierre Arnault, dict Brion, le gabarrier ;
- Pierre Tardit, hoste de Nostre-Dame, de Blaye ;
- Bernard Pais, dict Maurenard, marinier ;
- Pierre Brunet, de Cars ;
- Arnault Du Meynieu, frère du procureur du Roy, de Bourg ;
- Clemens Noble, cordonnier, de Jonzac ;
- Arnauld Baudet, gabarrier ;
- Grégoire Mandat, de Segonzac, corporal ;
- Jehan Tarneau, filz de Marie Rideau ;
- Jehan Suzaneau, dict Jarnac ;
- Martin et Vincens Biscarron ;
- Pierre Raymond, dict Sainct-Andrés, et Charles Raymond, son filz ;
- Charles Guilhon, hoste de l’Escu-de-France, à Blaye ;
- Robert Podio, son fillastre ;
- Jehan Rabouteau ;
- Romain Prévost, dict Naudinet ;
- Jehan Ninardit, de Pons, cellier ;
- Jehan Formier, le vieux, cordonnier ;
- Anthoine et Jehan Poictevins, canoniers, de Blaye ,
- Guilhaume de Villeneufve, appoticaire et diacre, de Blaye ;
- Jehan Drouault, appoticaire, demeurant chez Meninot ;
- Nicolas Bouthin, barbier ;
- Pierre Micheau ;
- René de La Roche ;
- Jehan Garnier, dict le Fillassier ;
- Jehan Agasseau, pintier ;
- Gaillard et Pierre Jusseaulmes, frères ;
- Jacques de Lespinay ;
- Pierre Biais, dict Montignac ;
- Jurat, de Blaye, dict le capitaine Chassemesse ;
- Jehan Granier, dict Lagarde, gendre du feu juge de Cubzagues ;
- Jehan Roy, filz de maistre Jehan Roy, notaire, de Cubzac ;
- Pierre Poynot ;
- Françoys Guilhemet, hoste de la Roze ;
- Charles Dauro, hoste de la Croix-Blanche, à Blaye ;
- Pierre et Michel Palpes, massons ;
- Pierre et Perrin Heraultz, frères ;
- Bernard Brun, bastard de Monguyon, demeurant à Cartelegue ;
- Pierre Foyreau ;
- Helies d’Estrade, de Sainct-Savin ;
- Jehan Pelletan, dict Sarreau ;
- Jehan Blanchet, notaire, de Sainct-Savin ;
- Jehan Landard, menuzier, de la parroisse de Cars ;
- Pierre Lemoyne, pintier, filz de Guyonne Beau ;
- Guilhaume Escuyer, filz de Done Marie, de Bourg ;
- Jehan Pau ;
- Gratien et Jehan Coibo ;
- Thomas Augereau, dict Chety, de Bourg, bouchier ;
- Jehan Ga, filz d’aultre Jehan, de Lafite ;
- Jehan, dict Jehannot de Lalane, corretier ;
- Pierre et Jehan Augier, dict Le Beroy, frères ;
- Julien Brostera ;
- Guilhem de Morlane, marchant de ceste ville de Bourdeaux ;
- Jehan Boyleau, verrinier ;
- Guilhem Guimberteau, son gendre, demeurant à la rue des Faulcetz ;
- Bertrand Davril, hoste des Troys-Roys, de ceste ville, parroisse de Sainct-Remy ;
- Jehan Dorgueil, hoste de l’Aigle-d’Or ;
- Jehan Darricaut,
- Martin Beguey, naguieres sergent royal ;
- Martin Bilouet ;
- Guillemyn, Benoist et Pierre Bondon, bouchiers, de Porte Medoucque ;
- Lazare Jouyt, solliciteur capitaine ;
- Pierre Chasseraut, naguieres archier du visceneschal de Guyenne ;
- Eymar Martin ;
- Jehan de Justes, gendre de Huguet ;
- Raimond Julliand, naguieres sergent de la prevosté de Bourdeaux ;
- Gilles et Françoys Mazieres, enfans de Léonard Mazieres, cordonnier ;
- Nicolas Couchard, dict Lespine, maistre cordonnier ;
- Heliot Richardeau ;
- Jehan Vismenier, mercier ;
- Ung nommé Cugnet ;
- Anthoine Chaumeton, dict Gargas et René Du Boys, dict le Grand-Orphevre, de la rue des Argentiers, beau-frere de Freny ;
- Blaise et Janot Du Meyniou, maquinons de chevaux ;
- Mathurin et Denys Legretz, chaussetiers, et Justin Legret, leur frère, tous surnommés Lagarde ;
- Anthoine Lanta, dict de Nothes, et Sauvat, dict Solete, portans tiltres de capitaines ; et Jehan Chevreuil, dict Montauban, armurier ;
- Maistre Simon de Maisonneufve, naguieres conseiller presidial en la seneschaucée de Guyenne ;
- Françoys Lagraulet et Claude Brassay, naguieres huissiers en la cour ;
- Léonard Rideau, substitut du procureur du Roy, en la ville et comté de Blaye ;
- Jehan Gallateau et Françoys Dumont, médecins de ceste ville ;
- Jehan de Laburthe, filz aisné de Me Bernard de Laburthe, advocat en ladicte cour ;
- Jehan Legret, dict Lagarde, aussi advocat ;
- Pierre Moreau et Pierre Meynard, procureurs en la cour ;
- Arnauld Pillot, procureur en Guyenne ;
- Chevrier, filz de feu Guy Chevrier, procureur ;
- Léonard Grezes, filz du feu procureur Grezes ;
- Léonard Martin, soldat, filz de feu maistre Jehan Démons, magistrat presidial en Guyenne ;
- Arnaulton et Jehan Comine, frères, marchans, de Sainct-Remy ;
- Estienne Tardieu, barbier, de la porte des Paux ;
- Arnaud Maillart ;
- Jehan d’Angoulesme, cordonnier, et le gendre dudict Angoulesme, dict Bourdellois ;
- Robert Bloys, naguieres commis du feu Blanchard, à la comptablerie ;
- Micheau Derc, chandellier, l’ung des mandes de l’église prétendue reformée, demeurant vis-à-vis de Jehan Ledoux, chaussetier ;
- Pierre Bellue, parcheminier, de la rue des Ayres ;
- Michel Besse ;
- Maistre Laurens Dupré, demeurant en l’isle de Sainct-George ;
- Ung nommé Pati, enseigne du capitaine Bonneau ;
- Johannis Duhalde, facteur de Jehan Ducasse, marchant de ceste ville, et le frère dudict Johannis, son lieutenant ;
- Jehan de Leglise, fils de Done Rouzette, demeurant près le Pas Sainct-Georges ;
- Jehan Raymond, cordonnier, de la rue Sainct-Jacques, qui a espouzé la vefve de feu Amanieu, cordonnier ;
- Loys Meynard, dict le Nenot, tanneur, de Bourdeaux ;
- Le fils de Jehan Bonneau, parcheminier ;
- Pierre et Mathieu de Fargue, dict de Cahusay, père et fils ;
- Nicolas Fourié, cordier, de ceste ville, et sa femme, nommée Radegonde ;
- Gaston de Lafourcade, gendre de la vefve de feu recepveur Ciret ;
- Pierre Rousseau, dict Le Nègre, cousturier, demeurant vis-à-vis l’église Sainct-Pierre, de la présente ville ;
- Pierre Poinet, fils de feu Grégoire, appoticaire, demeurant près de ladicte église de Sainct-Pierre ;
- Jehan de Lacroix, compteur de poisson salé ;
- Pierre Botel, de Salinieres ;
- François Marchant, sergent royal en Guyenne ,
- Anthoine de Cadroy, facteur du Sauvage ;
- Ung nommé de Martin, facteur de Pierre de Lhomme ;
- Meric Lataste, corretier ;
- Bernard de Lamothe, gendre de Peyrault Baradat ;
- Pierre de Tandebaras, facteur de Pontcastel ;
- Le jeune Guillem Rivière ;
- Jehan Brunet, pasticier, demeurant en la rue Sainct-Remy ;
- Claude Biffre, gendre de Gailhard de Banos ;
- Martin, pasticier, demeurant près de Sainct-Project ;
- Jehan Chappelle, horologeur, demeurant en la rue des Espignadous ;
- Loys Couldret ;
- Pierre Barboton ;
- Pierre Maran ;
- Ung nommé Laureille ;
- Mathurin Thouyn ;
- Jacques Gorron ;
- Martin Bonnefou, de l’isle d’Oleron ;
- Heliot Rousseau ; Françoys et Anthoine Chaillou ;
- Jehan Garnier, dict Drillault ;
- Bertrand Argrier ;
- Ung nommé Mestivier, pintier ;
- Jehan Pabon, notaire royal, et Jehan Sarrazin, de Pons ;
- Anthoine Gandrin, dict le Quincailler, de Xainctes ;
- Maistre Charles Joanneaulx ;
- Arnauld Blanc ;
- Jacques Arouhet ;
- Jehan Grelaut ;
- Junien Nesmond ;
- André de Lacour, sieur de Marignac ;
- Jehan Guilhon, garde des sceaux ;
- Françoys Queu, sieur de Merignac, tous conseillers et magistratz presidiaulx au siège de Xainctes ;
- Maistre Pierre Gallet, segond advocat du Roy au dict siège, et Samuel Gallet, enquesteur pour le Roy audict siège, et maistre Arnault de Praliet, André Moyne et Loys Lacour, esleus en Xainctonge ;
- Pierre Martin, dict Petre ;
- Jacques Breuillet ;
- Jehan Corbineau ;
- Jacques Dodin ;
- Estienne Gadrat ;
- Guilhaume Fleurisson ;
- Françoys Gorron ;
- Nicolas Girard ;
- Jehan Messier ;
- Guillaume Tamar ;
- Françoys Chartier ;
- Françoys Gonyn ;
- Jehan Dornay ;
- Aultre nommé Berthelot, du petit Nyort ;
- François Goulan, de Taillebourg ;
- Jehan Brelay ;
- Odet Saillant, dict Guiaudy, fourrier du capitaine Asnieres ;
- Barroche de Sainct-Martin ;
- Claude Dessinier, dict cappitaine Barrailh, et Alain son frère, habitans de Castillon ;
- Raymond Champillon ;
- Le fils de Laudener ;
- Adam Rebours., jurat de la ville de Blaye ;
- Hector Peyronnin, cordonnier, et Jehan Peyronin, son fils ;
- Pierre Corgiac, dict Grand Cherre ;
- Jehan Tetard, de Jonsac ;
- Susset, de Macault ;
- Viaut, de Montendre ;
- Arnauld, appelle Vignoles ;
- Jehan Dulau, cousturier ;
- Bertrand de La Sigalle, de Arxins, en Medoc ;
- Jehan Lataste, dict Le Baron ;
- Pierre Crabot et son fils ;
- Mathieu Douzeau ;
- Nicolas Jallet ;
- Jehan Salignac, de Guistres, corporal ;
- Laurens du Castera, de. Sainct-Andrés ;
- Guillem Lory et son fils, de Margaux ;
- De Macault ;
- Dupuy, fils de Jehan Dupuy, cousturier, de la Barrière ;
- Ung nommé de Labarriere, cousturier, de Bourg ;
- Maistre Odet Colineau ;
- Guillaume Vias, autrement appelle Abel ;
- Thomas Maron ;
- Odet de Morisson ;
- Léonard Dardeau, canonier, de Blaye ;
- Guilhaume Renoy, dict monsieur de l’Escu ;
- Mathurin Rangeard ;
- Yvon et Robert Sarrazin ;
- Maistre Guilhaume Arnaudet, praticien ;
- Maistre Anthoine Castaing, substitut du procureur de la royne de Navarre, en la ville de Castelgeloux ;
- Camau, l’aisné et le jeune, enfans de baile de Cours ;
- Jehan Cazaulx, ministre, de Marmande ;
- Tiercelin, de Castelgeloux ;
- Anthoine, l’apoticaire, natif de Mezin, dict le petit Matuyn ;
- Pierre de Lazardis, de Marmande, filz d’ung advocat ;
- Ung nommé Lamarque, de Marcellus, soldat ;
- Pierre Ducasse, de Castelgeloux ;
- Sauvage, de Damazan ;
- Pierre Clavier, marchant, dudict Marmande, qui portoit la valize du ministre ;
- Aultre nommé Carrière, dudict lieu de Castelgeloux ;
- Ung nommé Du Boutier, dict le capitaine Cathus, près Villeneufve d’Agenois ;
- Le capitaine Bacoue, fils du thresorier Bacoue ;
- Vincens le jeune, de Bazas, son lieutenant ;
- Capitaine Pierre La Ramiere, près Tonnenx ;
- Ung nommé Grosbec, mareschal, de Marcellus ;
- Capitaine Manin, du païs des Isles, en Xainctonge ;
- Vincens Levieux, de Bazas ;
- Guillaume de Fronssac, sieur de Susson, en Medoc ;
- Bertrand Lane, sieur de Montaulion, au païs des Lanes ;
- Pierre Gampet, beau-frere dudict Montaulion ;
- Ung nommé Du Vert, dict le capitaine Boudon, de Montflanquin, en Agenois ;
- Pierre de Gounon, sieur de Dado ;
- Rolland de Chauveron, sieur de Banquet, près Sainct-Sever :
- Pierre Barre, sieur de Cazalis ;
- Pierre et Bernard de Coutures, dicts de Sarraziet ;
- Guilhaume de Cazenave ;
- Bernard de Gamardes ;
- Maistre Jehan Desclaux, notaire royal ;
- Marc de Bazas ;
- Arnauld de Noliboys, dict Piran ;
- Arnauld Guilhem de Nolybois, bastard ;
- Dominique, Anthoine et Pierre Dambidonnes ;
- Jehan Des Vignes, cordonnier ;
- Arnauld de Bocon ;
- Maistre Martin de Lalane, substitut du procureur gênerai du Roy, au siège de Sainct-Sever ;
- Bertrand Darthas ;
- Raymond, Bernard et Gabriel de Cloche, frères ;
- Bernard de Filucat ;
- Colas de Perruguau :
- Ung nommé Gentillet, ministre, de Castelnau, au païs des Lanes ;
- Maistre Anthoine Du Lucat ;
- Maistre Jehan Lyan, procureur dudict lieu de Castelnau ;
- Ung nommé Pietis, de Genne ;
- Pierre Lacoste, sergent royal au païs des Lanes ;
- Arnauld Sellier, de Sainct-Sever ;
- Anthoine de Sainct-Genis et son filz ;
- Pierre Pauille ;
- Loys Du Meynieu, substitut du procureur general, en la ville et prevosté
de Bourg ;
- Jehan Forteau, de Soubize ;
- Constans Chaillou, son lieutenant ;
- Gaston et N. de Cassanet, frères, sieurs de Rupsaux, en Medoc ;
- Arnault, dict le fou, gabarrier, des Chartreux, lès la présent ville ;

deffendeurs et deffaillans, d’aultre ;

Veu les charges et informations du vingt-cinquiesme d’aoust ; vingt-huictiesme septembre ; septiesme, quinziesme, seziesme et dix-huictiesme d’octobre ; sixiesme de novembre ; septiesme, dix-huictiesme et vingt-troisiesme de décembre ; segond, septiesme, quinziesme et vingt-uniesme de janvier dernier ; procès criminel faict le dernier jour d’aoust à feu Jacques Golletier, de la présent ville ; procès verbal de maistre Pierre Calmeil, conseiller et magistrat presidial, en Guyenne, du treziesme d’octobre dernier ; arrest du vingt-unziesme (sic) de juing ; douziesme, dix-septiesme, dix-huictiesme et vingt-unziesme (sic) d’aoust ; segond de septembre, huictiesme, unziesme, treziesme et vingtiesme d’octobre ; sixiesme de novembre ; dix-huictiesme de décembre ; quinziesme et vingt-neufiesme de janvier ; vingt-huictiesme de febvrier et premier jour de mars dernier ; recolement de tesmoings ; lettre missive dudict Meric de Lataste, escripte à Françoise de Lataste, sa femme, de La Rochelle, du unziesme janvier dernier ; aultre lettre missive, escripte, à La Rochelle, par Pierre Peyrault à Blanquine de Guichaney, sa femme, dudict treziesme jour de janvier ; lettre missive de Cadroi à Ysabeau Barbe, sa femme, escripte, à Blaye, le dix-septiesme janvier dernier ; lettre missive de Pierre Boutel à aultre Pierre Boutel, son filz, en la maison de Giron de Girard, escripte, à Blaye, le dix-septiesme dudict moys de janvier ; lettre missive de Guilhaume de Rivière à Mondine de Bonnegarde, sa femme, escripte, à La Rochelle, le unziesme de janvier dernier ; lettre missive de Labes, du douziesme de janvier, escripte à Jehan Sauvage et Coulomb, marchans ; lettres de Martin, facteur de Pierre de Lhoulme, à Jehan Vielle, marchant de ceste ville, escripte, à Blaye, le seziesme de janvier ; lettre de Pierre et Mathieu Lafargue, dict Gahuzan, père et fils, escripte à Odouard ou Catherine de Bridon, sa femme, à Blaye, le dix septiesme de janvier dernier ; quittance dudict Joannis Duhalde, de la somme de vingt-cinq livres, pour la rançon de la gabarre de Simon Alegret, donnée, à Mechey, le sixiesme de febvrier dernier ; veriffications desdictes lettres missives et quittance, du troisiesme de ce moys d’apvril ; conclusions du procureur general du Roy, et aultres pièces et productions d’icelluy ;

Il sera dict que la Cour declaire tous lesdictz defailhans : rebelles, séditieux, traistres au Roy et ennemis publicqs de Dieu et dudict sieur ; attainctz et convaincus du crime de leze majesté divine et humaine, comme de rebellions, séditions, sacrilèges, meurtres, saccagemens et dépopulations. Et, pour réparation desdictz crimes, condempne lesdictz du Vigen, Mirambeau, Lacaze, Berneuil, Plassac, Languillier, Sainct-Mesmes, de Roux, de Montandre et Monguyon, La Rochechenard, Sainct-Martin de La Couldre, Donzac, Fontaines, les trois Pardailhans frères, Lascours, Monferrand dict Langoiran, Soubran, Champfleury, Rossillons, du Douhet, La Matassiere, les deux d’Asnieres, Dartz, Balanzac, Sainct-Seurin, Fontarailles, Montamat, Cymendiere, les enfans Dareye, Depoigne, de Bussac, Genissac, La Molière et son fils, de Montbrun, Pilles, Romegous dict Lagor, La Lougée, Echilles, Teste, Chassandi, Manssiet, Chanterac, Auros, Trelleboys, Sarxins, Sainct-Hermine, Dagonnay, Lagarene, du Railh, le viscomte de Sainct-Megrin, Lonchamp, trois aisnés enfants du sieur Dusson, le fils de Roustaing de Senillac, les capdetz de Levignac, La Roque de Sainct-Macaire, bastard de Clam, Brugnac, Lamothe de Pujolz, Colombiers, Sussac, Sevigné, Beyssac, Rivieron, Joanneaulx, Drouhet, Nesmond, Grelaut, Lacour, Guilhou, Blanc et Queu, presidiaux de Xainctes, Gallet, advocat, Thibaudeau, procureur, et Gallet, enquesteur, de la Haye, des Fenestres, Cheminées. Aubier, May, Nicolas, Amiete Montaulieu, Campet, Fagotz, Baudan. Leveron, sieur de Benquet, La Ramiere, Pirouard,

estre chascun d’eux trainé sur une clie ; ensemble les armories d’iceux trainées à la queue d’ung cheval, par les lieux et carrefours accoustumés, de la présent ville, et après, en la présence des dessusdictz estre effacées, rompues et brisées au devant le palais royal de l’Ombriere, par l’exécuteur de la haulte justice ; et condemne, aussi, tous et chascuns lesdictz autres prévenus et defaillans, estre pareilhement traisnés sur une clie, par lesdictz lieux et carrefours, et tous et chascuns les accusés avoir les testes tranchées devant ledict palais de l’Ombriere et les corps de chescun d’eux estre mis à quatre quartiers, et ordonne que les testes des dessusdictz sieurs seront mises au bout d’une lance sur les principales portes de la présente ville, et leurs corps pendus ez fourches patibulaires et autres lieux accoustumés à faire telles exécutions ; et, si aulcuns desdictz defaillantz sont à présent decedés, ladicte cour a condempné et condempne leur memoyre ; au surplus, condempne lesdictz du Vigen, Mirambeau, Languillier, Sainct-Mesmes, Tortz, Roux, Rochechenard, Montendre et Monguion, les trois de Pardailhan, Savignac, Monferrand dict Langoyran, Champfloury, Soubran, Vareze, les deux Rossillons, du Douhet, La Malhassiere, des Augiers, Fourreaulx, les deux d’Asnieres, Dartz, Blanzac, Fonterailles, Montamat, Guilinieres, La Cymendiere, ceux Darcys, Echilles, Bussac, Genissac, La Molière, de Monbrun, son filz, Romegou, Latour, La Lougée, Pilles, Chanteras, Auros, Trellebois, Sarxins, Sainct-Hermine, Dagonnay, Lagarenne, Durailh, Chastellier, Portault, le jeune viscomte de Sainct-Maigrin, ceux Dusson, le filz de Longchamp, de Roustaing Senillac, les capdetz de Saincte-Terre, La Roque de Sainct-Macaire, Brugnac, Lamothe Pujolz, de Fontainier, de Pampain, de Colombiers, dame de Labarriere et damoyselle Des Roys, les officiers de Xainctes, cy-dessus dénommés, Pirouard, des Fenestres, Cheminées, Montaulieu, Campet et Leveron, en tous les despens, dommages et interestz que les subjeetz du Roy ont souffertz pour raison des cas susdictz et à cause des assemblées illicites faictes par eux, en forme hostile, sans commission et mandement du Roy ou de ses lieutenans ;

Ordonne, aussi, qu’aux mesmes despens, les eglizes, tant cathedralles que autres, abaies, couventz et autres lieux, soyent sacrés, publiques, prophanes ou particuliers, que lesdictz accuzés et deffaillans, ou leur suyte, ont desmoly, ruyné, bruslé ou détérioré, seront restablis, restaurés, remys en pareil et aultant bon estât qu’ilz estoyent lors desdictes invazions et dépopulations ; et, en oultre, les a condempné et condempne rendre et restituer ez evesques, abbés, prieurs, doyens et chanoynes, gardiens, prieurs, ouvriers, tous et chescuns les reliques, calices, ornemens, livres et autres meubles qui ont, par eux ou leur suite, esté dissipés, bruslés ou gastés, si lesdictes choses ravies sont en nature, et si elles n’y sont, leur vray valeur et estimation ;

et, pareilhement, ladicte Cour les a condempné et condempne paiyer lesdictz interestz, restauration des eglizes et autres lieux susdictz et desdictz ornemens et meubles depredés ou détériorés, à payer, le solvable pour le non solvable ; et tant pour le regard que de tous les susdictz deffailhans, ladicte Cour a reuny et incorporé, reunist et incorpore, perpétuellement et à jamais, au doumaine du Roy, toutes et chascunes les places et seigneuries rellevantes ou mouvantes et que lesdictz deffaillans tenoyent lors desdictes conspirations, puis le vingt-quatriesme d’aoust dernier, meuvent immédiatement dudict sieur ;

et quant à tous et chacuns leurs autres biens, ladicte Cour les a, aussi, declairés et declaire acquis et confisqués à icelluy sieur, à la charge, toutesfois, en vuyder ses mains, suyvant ses ordonnances ;

et, pour plus ample detestation et exécration desdictz excès, ordonne que les places de Mirambeau, Tortz, Pilles, Seiches, Pardaillan, Savignac, et autres places et maisons quelconques appartenantes ausdictz deffaillans, seront razées et démolies jusques aux fondemens d’icelles, sans que, par cy après, on les puisse aucunement reedifiier ; et, neantmoings, pour aucunes grandes considérations à ce la mouvans, ordonne, auparavant procéder à la susdicte démolition, ledict sieur en sera adverty, pour, après avoir entendu son bon plaisir, estre procédé comme de raison.

Et, a, ladicte Cour, délivré et absous tous les vassaus, emphyteotes et tenanciers desdictz condempnés, de la foy, serment, cens, rentes et autres debvoirs quelconques qu’ils estoyent tenus faire, leur porter ou payer ; et, iceulx droictz a applicqué et applique au Roy, comme dessus ; le tout, sans préjudice de l’interest civil de tous intéressés, par le moyen desdictz defailhans et condemnés et de leur suite ;

et, pour le regard de leur interest, ladicte Cour a réservé et reserve tous droictz d’opposition et de poursuitte à ung chascun pour son regard ; et, en oultre, ordonne que le présent arrest sera leu, en la grand chambre de ladicte Cour, durant l’audiance d’icelle et à jour de plaidz, ensemble ez parquetz et auditoires des villes, chasteaulx et places desdictz condempnés et enregistré ez greffes desdictes jurisdictions ; et, pareilhement, ledict arrest sera publié, à cry public, par les lieux accoustumés des principalles villes de ce ressort ; et, pour plus ample manifestation desdictz crimes et réparation d’iceux, trois croix seront dressées, l’une, au devant du pallais royal de l’Ombriere et, les autres deux, ez principalles places publicques des villes de Xainctes et Pons ; et, en chascune desdictes croix, y aura ung tableau d’erain, inséparable d’icelles, esquelz seront, sommairement et en substance, inceré le présent arrest et cause d’icelluy, lequel sera exécuté ez personnes desdictz deffaillans et condempnés. si, appréhendés peuvent estre ; et, à faulte de ce, par figure ; et, cependant, ladicte Cour faict inhibition et deffence à toute manière de gens, de quelque qualité et condition qu’ilz soyent, de ne leur bailher confort et ayde, retirer, loger ne receler, ne leur administrer aulcuns vivres et alimens, en quelque manière que ce soyt, ny leur payer aulcun debte quel qu’il soyt, à peyne d’estre punys de mesme peyne que lesdictz rebelles ; et, au contraire, leur enjoinct, sur toutes peynes que de droict, de les révéler et denuncer à justice, à toute diligence ; ensemble, indiquer tous les meubles, debtes, droictz, noms, raisons et actions à eux appartenans.

Prononcé à Bourdeaulx, en Parlement, en audience publique, le sixiesme jour d’apvril, mil cinq cens soixante-neuf.

Ainsi signé : DE PONTAC.

Vos commentaires

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1923 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

2.  1813 - La pêche dans la Charente et en rade d’Aix

3.  1699 - Mémoire sur la Généralité de la Rochelle - Election de Cognac

4.  Communes des départements de la Région Poitou-Charentes

5.  1555 à 1790 - Les avatars de l’Election de Niort


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux