Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Poids, mesures, monnaies, prix, salaires -> Monnaies, prix et salaires -> 1627 - 1628 - Les prix des produits alimentaires s’envolent à La (...)

1627 - 1628 - Les prix des produits alimentaires s’envolent à La Rochelle pendant le grand siège

D 8 mars 2010     H 21:06     A Jean-Claude, Pierre     C 0 messages A 1231 LECTURES


agrandir

Un phénomène économique classique : la pénurie fait monter les prix. Et, dans une ville encerclée, la pénurie vient vite. La municipalité met en place une taxation des produits de première nécessité. Cela ne jugule pas vraiment la hausse, et en octobre 1628, au moment ultime du siège, c’est devenu de la folie. Quant au contenu de l’assiette, ce n’est pas le rêve !

Source : Jean Guiton, dernier maire de l’ancienne commune de La Rochelle 1628 - P.-S. Callot ancien maire de La Rochelle - La Rochelle - 1872 - Archives.org

Pour comparer ces prix avec ceux pratiqués ailleurs à la même époque, voir : panier de la ménagère du 15ème au 19ème siècle

L’entrée du port de la Rochelle
Dessin de Jean-Claude Chambrelent
Il y avait, à la Rochelle , pour les grains et farines . trois sortes de boisseaux ; celui de Minage contenant 34 litres 68 centilitres ; celui de ville , ou mesure rase , 34 litres 27 centilitres ; celui de rive, 22 litres 84 centilitres 2/3 ; pour faire le tonneau marchand, il fallait 42 boisseaux de ville, ou 63 de rive, soit 14 hectolitres 39 litres, 34 centilitres.

Le tonneau de vin était, suivant la provenance, de 8 hectolitres 20 litres , à 9 hectolitres 70 litres.

Le cent marchand de morue était de 124 poissons.

Extrait de la délibération du Corps de Ville - 20 novembre 1627.

Les maire, eschevins et pairs de la ville de la Rochelle, désirant pourvoir aux abus qui, depuis quelques mois, se sont glissez en la vente et achapt de plusieurs vivres et provisions nécessaires, et donner moyen aux habitans d’en avoir à prix raisonnable pour l’entretien de leurs familles et nourriture des soldats, et prévenir les desseins de quelques particuliers qui, par une insatiable avarice, veulent profiter des calamitez publiques, surhaussant de jour en jour les prix des dictes provisions et denrées, ont fait le présent règlement de police et donné le prix et taxe aux choses les plus nécessaires qui sont en cette ville, pour être gardé et observé sur les peines y contenues (450 livres d’amende), sans néanmoings comprendre au présent règlement les provisions qui y viendront cy après par mer et par terre. »

Suit le détail des denrées taxées, dont voici les principales :

- Froment nouveau , le boisseau , 40 sols ; seigle nouvelle , 25 ; la vieille , non gastée , 22 ; froment vieux , non gasté ne percé , 33 ; orge nouvelle , 18 ; baillarge nouvelle, 20 ; avoine nouvelle , 14 ;
- Farine de froment nouveau , le boisseau de rive, 48 sols ; de froment vieux, 40 ;
- Vin nouveau blanc et clairet, le tonneau, 75 livres ; la pinte (1 litre 20), 3 sols ; vin vieux 4 à 5 sols ;
- Bœuf ou vache, la livre, 5 sols ; mouton, 6 ; pourceau frais , 6 ; pourceau salé , 4 ;
- Moulue sèche du sud, le cent marchand, 12 livres ; refus dudit poisson, 7 livres ; moulue du nord, 6 livres ; refus, 3 livres 4 sols ; la couple, de 1 sol 4 deniers à 4 sols 4 deniers, suivant la qualité.
- Moulue verte, le grand poisson, 40 livres ; le moyen, 25 ; le petit, 15 ; la couple, de 5 sols 6 deniers à 14 sols ;
- Sel, le boisseau, 8 sols ; lait frais, la pinte (1 litre 60 c.), 3 sols ; une douzaine d’œufs, 6 sols ;
- Foin, le millier, 12 livres ; la pesée, 30 sols ; paille, la pesée, 20 sols.
- Fagots de Marans, le cent, 24 livres ; de Benon, 15 ; de Ribérou, 13 ; de Charente et bûches de chêne dehors, 12 ; sarmens, 30 sols.

Pour surveiller l’exécution de ce règlement et aider les procureurs de poUce, on nomma trois membres du Corps de ville, Paul Coignard, Jacques Vacher et Samuel Tartas , pairs.

Prix des vivres à La Rochelle pendant le mois d’octobre 1628, extraits de divers manuscrits ou imprimés contemporains et du mémoire envoyé à la Reine par ordre de Louis XIII (1)

(1) La diversité des prix, pour le même objet, provient sans doute de la différence dans le quantième du mois.

(2) En 1614 le blé valait 28 à 29 sols ; "il estoit cher", dit Merlin. — En juillet 1628, il se vendait déjà 75 livres. (Mervault, f° 430.)

(3) En temps ordinaire, ce biscuit valait 10 deniers. (Mervault, f° 516.)

(4) En 1622, le bœuf salé se vendait 10 livres 10 sols le quintal et le lard, 13 livres 10 sols.

(5) Au commencement du siège, le sucre valait 9 à 10 sols la livre. (Bernard.)

(6) En 1622, la cassonade blanche se vendait 30 livres le quintal, et la grise, 20 livres.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1621-1629 Les révoltes protestantes - 1627-1628 Siège de La Rochelle n°2 - 17 La Rochelle - 17e siècle - Prix et salaires -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1520 - Les coutumes du pays de Saintonge - Texte, commentaires, glossaire

2.  1199 - Abbaye de Fontdouce - Bernard de Chaboac et son fils Ramnulphe lui donnent des terres

3.  1723 - L’Abbaye aux Dames de Saintes (Charente-Maritime) + audit fait en 2009

4.  1681 - Les protestants de Marennes et Brouage en appellent au Roi et au Parlement

5.  1597 - Cahiers de doléances des Protestants assemblés à La Rochelle


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique

4.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux