Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Chronologie de l’histoire locale > La Renaissance > 1533 - 1850 - Le protestantisme en Angoumois, Aunis et Saintonge > De l’Edit de Nantes à sa révocation (1598-1685) > 1683 - Factums catholiques contre les Prétendus Réformés de (...) > 1683 - Factum contre les Prétendus Réformés de Saujon

1683 - Factum contre les Prétendus Réformés de Saujon

samedi 1er décembre 2018, par Pierre, 105 visites.

Factum : Récit de l’une des parties, destiné aux juges, exposant sommairement les faits d’un procès. Il s’agit ici d’argumentaires en faveur de la partie catholique (Diocèse de Saintes), contre les Protestants.

Le dé-tricotage de l’Edit de Nantes, pendant les règnes de Louis XIII et de Louis XIV, se fait de différentes manières :
- par l’usage de la justice Royale, ce qui nous donne des dossiers d’argumentaires (factums) pour aider le clergé du diocèse de Saintes à lutter contre les protestants ;
- par l’usage de la force : dragonnades, mises au couvent, envoi aux galères, etc.

L’intérêt de ces "Factums" est la description de la situation locale du protestantisme pendant les règnes de Henri IV, Louis XIII et Louis XIV, avec les noms et les rôles des acteurs locaux, lorsque cela est utile à l’argumentaire..

Source : Factums pour le syndic du clergé du diocèse de Saintes contre les prétendus réformés de Saintonge, sur le sujet des temples et des exercices publics de leur religion qu’ils ont établis dans le diocèse de Saintes, par contravention aux édits. - 1683 - BNF Gallica

Voir ici une page de synthèse sur les 41 factums en cours de publication sur ce site. On y trouve la liste des lieux concernés par un Factum, et les références réglementaires sur lesquelles s’appuie le rédacteur, Monseigneur de Châteauneuf.

SAVION [SAUJON], OU CHEBOUCHÉ [1].

FACTUM
Pour le Syndic du Clergé de Saintes, demandeur.
Contre les Prétendus Reformez de Savion, défendeurs.

Dans l’affaire qui est en contestatîon entre les P. R. de Savion le Syndic du Clergé de Saintes, il n’est question que de l’execution d’un Arrest du Conseil Privé du Roy , donné le 18. Novembre de l’an 1633, & non pas d’examiner des titres. Le Syndic feroit bien voir que ceux que les defendeurs ont produits, leur sont inutiles : car dans tous ces titres il n’est fait aucune mention ni de Presches faits par des Ministres, ni de mariages célébrez, ni de Cene administrée, ni de Prières publiques faites audit lieu de Savion, és années portées par l’Edit : ce sont là cependant les marques essencielles d’un exercice public de la R. P. R.

Mais n’estant point question de discuter ces choses, le Syndic ne s’y arreste pas : il se plaint seulement d’une contravention manifeste que les P. R. de Savion ont faite tant à l’Edit de Nantes, qu’à un Arrest donné au Conseil Privé du Roy l’an 1633.

Voici le fait. En l’année 1603. les P. R. de Savion firent bastir un Temple dans le Bourg dudit lieu, comme il appert par les pièces que les défendeurs ont remises sous cotte C.

En l’année 1632. l’exercice public de la R. P. R. fut interdit à Savion par deux Arrests du Parlement de Bordeaux des 5. & 6. Avril de cette mesme année.

Les défendeurs se pourveurent au Conseil contre ces deux Arrests, soûtenans qu’ils avoient esté jugez par des Juges incompetens, & : que c’estoit à la Chambre de l’Edit de connoistre de telles affaires, & : demandèrent sur ce sujet reglement de Juges.

Le Roy par Arrest de fon Conseil du 18. Novembre 1633. remis par les défendeurs dans leur nouvelle production sous la cotte G .sans avoir égard aux reglemens de Juges & requeste des Habitans du bourg de Savion, faisans profession de la R. P. R. ordonne que les Arrests du Parlement de Bordeaux du 5. & 6. Avril 1632. seront executez, selon leur forme & teneur ; & ce faisant, leur fait tres-expresses inhibitions & defenses de rebastir & continuer aucun Temple, ni faire exercice de ladite R. P. R. audit bourg de Savion, & que les matériaux sequestrez, seront employez à la réparation de l‘Eglise.

En execution de cet Arrest, leur Temple demeure démoli ; mais par contravention manifeste & à l’Arrest & à l’Edit de Nantes, ils firent leurs Assemblées tout proche de ce Bourg dans le Village de Chebouché, & y bastirent un Temple de leur autorité propre, quoy-qu’il n’y eust jamais eu en ce lieu aucun exercice public de la R. P. R. voulant par un esprit d’entestement & d’opiniastreté continuer l’exercice qui avoit esté interdit. Ils croyent en estre quittes, après avoir fait une entreprise aussi hardie qu’est celle-là, en disant, comme ils font dans l’inventaire de la susdite production nouvelle, que cet Arrest. de 1633. leur défend seulement de faire l’exercice dans le bourg de Savion, mais non pas dans le restant de la Jurisdiclion.

Mais peuvent-ils ignorer, que lorsque l’exercice est interdit en un lieu, le Temple condamné à estre démoli, & défenses faites d’en rebastir aucun : peuvent-ils, dis-je , ignorer, que cette interdiction & ces défenses ne soient pour toute l’étendue de la Jurisdiction ? Si l’Arrest dont est question, leur eust seulement défendu de bastir un Temple dans le bourg de Savion, & leur eust permis d’en construire un tout proche, leur réponse auroit quelque couleur ; mais cela n’est point dans l’Arrest, & l’interdiction portée est absoluë & sans aucune restriction.

Le Syndic demande donc, que conformément aux susdits Arrests des 5. & 6. Avril 1632. du Parlement de Bordeaux, & à celuy du Conseil du 18. Novembre 1633. l’exercice public soit interdit dans le bourg de Savion & dans toute l’étendue de la Justice dudit lieu ; & le Temple de Chebouché, basti sans aucune permission, & par contravention manifeste audit Arrest & à l’Edit de Nantes, soit démoli jusqu’aux fondemens. Il espere cette grâce de la justice de Sa Majesté, & de celle de Nosseigneurs de son Conseil.

Monseigneur DE CHASTEAU-NEUF, Rapporteur.


[1Après que le premier temple de Saujon, situé au centre ville, soit détruit, le culte "au désert" se tenait au lieu dit "Chebouché". Le lieu est aujourd’hui appelé "le Moulin du Temple" et se trouve au sud de Saujon (entre Les Moinets et la Combe à Mercier). Information aimablement fournie par Pascal Ferchaud.

Chebouché à Saujon - Aujourd’hui lieu-dit "le Moulin du Temple"

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.