Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Ponts et chausses, phares > 1710 - 1782 - Documents sur la tour de Courdouan et les phares de la cte

1710 - 1782 - Documents sur la tour de Courdouan et les phares de la cte

dimanche 2 novembre 2008, par Pierre, 1243 visites.

Construit sous les rgnes de Henri III et Henri IV, le phare de Cordouan est le plus somptueux des phares de France. Au large de Royan, il veille sur l’entre de l’estuaire de la Gironde, et a guid des gnrations de marins.

Source : Archives historiques du dpartement de la Gironde - Socit des archives historiques de la Gironde - BNF Gallica

17 Mai 1710. - Mmoire sur la scitution et utilit de la tour de Cordouan.

(Tous les documents relatifs la tour de Cordouan ont t transcrits et communiqus par M. Gustave Labat, et, sauf indication contraire, sont extraits des Archives des Ponts et Chausses du dpartement de la Gironde, Service maritime, dossier A, carton cot n 599.)

Les btiments qui composent cette tour sont de riches monuments de la magnificence des roys Henri III et IV, sous les rgnes desquelz elle a est btie.

Elle est tablie sur un rocher, qui toit autrefois plus lev, et formoit une habitation appellee, selon la gografie de Pomponius Mella, l’isle d’Antras, scitue l’embouchure de la rivire de Gironde ou Garonne ; mais la mer en a mang la superficie jusqu’au vif roc, et c’est dans ce roc que l’on a creus les fondements de ce bel difice.

Les matriaux sont de grands blocs de pierre de taille, qui y a est voiture trois lieues par terre et autant par mer.

Si l’architecture du dehors a est rgulirement observe, celle du dedans est baucoup plus magnifique et dlicate, principalement la chapelle, qui est l’endroit le plus considrable ; l’architecture, la sculture et les bustes y sont travaills avec toute la prcision possible ; les pavs de marbres cartouches et compartiments sont aussy trs proprement travaills.

Il y a une citerne, caves, chambres, cabinets, salle manger ; enfin il y a dans la fosse-braye des cuissines, magazins, forges, bchers et les autres commodits ncessaires ceux qui ont soin de l’entretien des feux et des btiments.

La fin pour laquelle elle a est leve, avec une trs grande dpense, au milieu de la mer, en un lieux o peine peut-on aborder dans un temp calme, n’a est que dans la vue d’y entretenir un fanal pour servir de guide aux vaisseaux et leur faire viter les rochers dont l’embouchure de la Garonne est remplie.

Un pareil feu s’alume la pointe de St-Denis de l’isle d’Olron et un autre la pointe des Baleines de l’isle de R ; ces trois feux sont d’un grand secours aux vaisseaux dans les tourmentes de nuit [1].

Il est donc trs important que ces feux soient exactement allums, et pour leur entretien il a est fait des devis trs exacts dans lesquelz il est expliqu les heures que ces feux doivent estre allums le soir, et l’heure qu’ils doivent finir le matin, le tout par rapport la longueur des nuits et des crpuscules, calculez chacun quinzaine des douze mois de l’anne.

Pour l’entretien des feux et des btiments de cette tour, il avoit est fait march avant l’anne 1696 3,950 livres par an. Deffund M. Bgon, intendant de la gnralit de La Rochelle [2], y envoya le sr Buisson, ingnieur Rochefort, et le chargea de bien examiner toutes les parties qui composent cet entretien, et de voir si on ne pourroit pas en diminuer le prix, ce qu’il fit ; et aprs qu’il et fait connoitre au nomm Dudoet, qui avoit cet entretien depuis trente ans, que le prix en toit exorbitant, il porta cet entrepreneur faire une dduction de 1,450 livres, et rduisit cet entretien 2,500 livres, et Mr Bgon lui en fit un nouveau march sur ce pied-l ; ledit Dudoet en a jouy jusqu’ la fin de juin 1709, auquel temps, ayant est faite une autre adjudication, cet entretien auroit encore est rduit 2,140 livres.

Pour l’entretien de ces feux et des btiments de ladite tour, il a est cy-devant impos un droit de 12 sols ou 12 sols 6 deniers sur tous les vaisseaux franois et trangers qui naviguent dans la Garonne. Ce droit se peroit Blaye ; mais la fin pour laquelle il a est tably n’a point son excution, car des particuliers sans aucun mrite personnel et mesmes d’un mestier qui n’a aucun rapport aux grces du Roy, en ont obtenu le don de Sa Majest [3].

Il se peroit un pareil droit pour l’entretien des feux de la tour de Chassiron, la pointe de St-Denis de l’isle d’Ollron, qui n’estoit cy-devant afferm que 800 livres, et l’entretien seul des feux revenoit, compris l’inspecteur commis pour les faire allumer, 3,960 livres. Cette affaire ayant encore est examine fond, nouvelle adjudication a est faite au mois de mars dernier, l’un pour l’autre, c’est--dire que l’on a cedd au nouvel entrepreneur la perception de ce droit, pour la valeur duquel il entretient les feux et paye l’inspecteur de la tour de Chassiron, et le Roy en est entirement dcharg et ne paye plus rien pour cet entretien.

On pourroit, si Sa Majest l’avoit agrable, faire un pareil examen pour la tour de Cordouan, et sy l’on trouvoit que ce droit monta une plus haute somme que le prix de l’entretien des feux et des btiments de ladite tour, on pourroit l’employer payer ce qui se donne l’ingnieur la conduite duquel le soin de celle tour est confi, moyennant quoy Sa Majest seroit entirement dcharge dudit entretien, comme elle l’est de celluy de Chassiron, la rserve nantmoins des rparations, qui pourroient arriver par la chute du tonnerre et par les tourmentes de la mer.

Fait Rochefort, le 17 may 1710.

7 Fvrier 1713 - Arrt du Conseil d’tat. - Paiement des travaux de rparation de la premire enceinte de la tour de Cordouan.

Extrait des registres du Conseil d’Estat.

Le Roy aiant t inform que l’imptuosit de la mer avoit caus au mois de janvier un dommage considrable la premire enceinte de la tour de Cordouan, et que celuy qui est charg de l’entretien de ladite tour et des murs qui en dpendent, n’tant oblig qu’aux rparations qui n’exdent pas demie-toise quarre, ne pourroit estre tenu des ouvrages qu’il estoit ncessaire de faire pour rparer ce dommage, le sieur de Beauharnois, commissaire departy en la gnralit de La Rochelle, auroit commis le sieur Huot, ingnieur entretenu dans laditte gnralit, pour en faire l’estimation et dresser les devis, en consquence desquels il auroit est procd l’adjudication desdits ouvrages le trente may de l’anne dernire mil sept cent douze, qui se sont trouv monter la somme de trois mil quatre cent quarante-trois livres onze sols six deniers, suivant le tois et acte de rception dudit sieur Huot ; et attendu qu’il a est pay compte de laditte somme celle de quatorze cent dix livres quatorze sols neuf deniers du revenant bon de trois mil trois cent cinquante livres ordonnances pour pareilles rparations faire laditte tour par arrest du Conseil du vingt-six may mil sept cent onze, il ne reste plus faire fonds que de la somme de deux mil trente-deux livres sept sols neuf deniers, quoy estant ncessaire de pourvoir, ouy le rapport du sieur de Maretz, conseiller ordinaire au Conseil royal, contrleur gnral des finances, Sa Majest en son Conseil a ordonn et ordonne que laditte somme de deux mil trente-deux livres sept sols neuf deniers, laquelle monte partie des rparations faites laditte premire enceinte de laditte tour de Cordouan pendant l’anne dernire mil sept cent douze, sera employe dans l’estat des finances de la gnralit de La Rochelle pour l’anne prochaine mil sept cent quatorze, ensuitte de celle de deux mil cinq cents livres destine l’entretien des feux et btiments de laditte tour, pour laditte somme de deux mil trente-deux livres sept sols neuf deniers estre paye l’adjudicataire par le receveur gnral des finances en exercice laditte anne mil sept cent quatorze sur les ordonnances dudit sieur commissaire departy, en vertu du prsent arrest.

Fait au Conseil d’estat du Roy, tenu Versailles le septime jour de fvrier mil sept cent treize.

Collalionn. HOUSON.

Au dos : Papiers concernant la tour de Cordouan.

1782 - Devis des travaux faire aux vigies de la cte, aux tours de la Bonnance et au Verdon, dans le courant de l’anne 1782.

Devis et dtail estimatif des ouvrages de maonnerie, charpenterie, fassinages, transports de sable, couvertes et peinture faire aux tours de la Bonnance, clocher de Saint-Palais, magasin de Royan, clocher de Saint-Pierre de Royan, aumnerie du Verdon et tours de Soulac, pendant le courant de l’anne 1782.

TOURS DE LA BONNANCE
Article 1". — Travaux d’une seconde enceinte dans les sables, fagots, perches de bois de pin, etc., etc. 733 l. 14 s. d.
Art. 2. - Changement de pices de bois la plate-forme d’une des tours dans les dunes de sable, etc. 791 16 4
Art. 3. - Changement de pices la tour qui est sur le bord de la mer, etc. 369 1
Art. 4. - Pour les ferrements changer aux deux dites tours de la Bonnance 222 15
Art. 5. - Peinture employer aux deux mmes tours, qui n’ont pas t peintes depuis six ans 2,169 14 6
CLOCHER DE SAINT-PALAIS
Art. 6. - Crpissage de la maonnerie, fourniture de cadres de petites jalousies afin que les oiseaux n’entrent pas dans ledit clocher, etc. 90
Art. 7. - Pour rparation la toiture du clocher, etc. 99
Art. 8. - Remplacement des bois pourris de la flche en charpente du clocher et peinture, etc. 564 l. 16 s. 11 d.
MAGASIN DE ROYAN
Art. 9. - Rejointoyage des murs, etc 44 6 8
Rparation du mur entourant la plate-forme 126 13 4
Art. 10. - Rfection de l’escalier de la mare 274 11
Grattage des votes pour enlever le nitre qui ronge la pierre 60
Blanchissage de la cuisine, du corridor et de l’escalier 12 16
Art. 11. - Rfection d’une arcade dans la cour, du ct du grand magasin 103 19 9
Art. 12. - Consolidation d’une arcade qui supporte les dalles de la plate-forme du mme magasin (fondements) 28 6 8
Art. 13. - Construction du parpaing de consolidation 198 14 1
Art. 14. - Rfection et blanchissage des plafonds 186
Recherche de toutes les voyes d’eau 26 13 4
Art. 15. - Rejointoiement de la plate-forme 61 16 8
Art. 16. - Changement du carrelage, remplac par un plancher, dans la salle et la chambre coucher, rparation qui s’impose au point de vue hyginique :
Soliveaux 318 3 2
Planchers 290 3 6
CLOCHER DE SAINT-PIERRE DE ROYAN
Art. 17. - Remplacement des lambris du clocher par une vote en pierre 1,082 5 3
Art. 18. - Rfection de la couverture du clocher en ardoises 261 1 8
TOURS DE SOULAC
Art. 19. - Ces deux tours ont besoin de grandes rparations, les bois seront racls et repeints, etc. 2,169 l.14 s. 6 d.
Il sera fourni des pilotis pour la tour place sur le bord de la mer.
Art. 20. - Pour le dessus de la plate-forme, ensable, fagots, perches et liens de bois, il sera employ pour 981 4
MAISON DE L’AUMONERIE AU VERDON
Art. 21. - Rparations la toiture de la chapelle 86 14 4
Il sera fait aussi une recherche exacte des gouttires 43 1
Art. 22. - Pour l’ouverture d’une porte de communication 4
Art. 23. - Fourniture d’une plaque de fonte, pelle, pince, etc., pour la chambre haute 38
Blanchissage au lait de chaux et crpissage 50
Art. 24. - La chapelle et le logement de l’aumnier sur le bord de la mer sont exposs aux insultes et rapines des gens mal intentionns ; il sera fait une clture pour former cour et jardin 1,630 13 10
Total gnral 13,119 l.12 s. 10 d.
Art. 25. - Conclusions, etc.
Rcapitulation :
 Cordouan
 Vigies de la cte
 Total gnral
...
 23,495 l. 2 s. 5 d.
 13,119 l. 11 s. 10 d.
 36,614 l. 14 s. 3 d.

Nota. — Le devis des travaux faire la tour de Cordouan pour la somme de 23,495 l. 2 s. 5 d. ne se trouve pas dans le dossier des Ponts et Chausses.


[1Nota. Quantes fois, il y en avoit aussy un au clocher de Marennes.

[2Nota. Qu’avant 1696 cette tour deppendoit de la gnralit de Bordeaux.

[3Ce sont huissiers et greffiers du Parlement de Paris.

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.