Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Descriptions des provinces et départements -> Descriptions de l’Angoumois, de l’Aunis et de la (...) -> 1716 - Description des paroisses du diocèse d’Angoulême dans (...)

1716 - Description des paroisses du diocèse d’Angoulême dans l’élection de Niort (79)

D 7 septembre 2008     H 22:30     A Pierre     C 0 messages A 1131 LECTURES


Dans son "Etat de l’eslection de Nyort fait en l’année 1716", le sub-délégué Laurent Chebrou fournit une très intéressante description, économique, démographique, sociale et historique des paroisses. Dans cette page, celles qui dépendaient alors du diocèse d’Angoulême. Carte satellite de localisation.

Nota : les évolutions démographiques sont mesurées ici sur la période 1686-1716. Lorsque L. Chebrou écrit "Elle est à peu près au mesme état qu’elle a cy-devant esté.", il se réfère à la situation de 1686.

Voir aussi 1555 à 1790 - Les avatars de l’Election de Niort - et : 1716 - Description des paroisses du diocèse de Saintes dans l’élection de Niort (79)

Source : Mémoires de la Société de statistiques, sciences, lettres et Arts du département des Deux-Sèvres - Niort - 1886 - BNF Gallica

Chabossant commune de Saint-Coutant (16) - Gourville et Bonneville (16) - Nieuil (16) - Queue d’Ajasse, réunie à Lorigné (79) en 1791 - Tusson (16)


1716 - Les paroisses du diocèse d’Angoulême situées dans l’élection de Niort.

Tusson

Tusson est un gros bourg composé de cent soixante et cinq feux qui renferment dix dommaines, scitué au levant de Nyort à la distance de treize lieues, sur les rhins de la forest de Tusson, dans une plaine où la majeure partye des terres sont plantées en vigne. Les vins en sont fort estimez. Les rosèz se vendent dans le hault Poitou et on fait d’excellentes eaux-de-vie des vins blancqs. Du costé du cou¬chant les terres labourables sont bonnes raportant de touttes les espèces de bledz, du chanvre et du lin. Au levant, midy et septentrion, elles sont maigres, produisant un peu de froment et de l’orge de mars. Il y a une forest considérable.

On y élève des brebis, quelques bœufs pour la culture des terres.

Il y a quatre foires l’année et marché toutes les semaines.

Le commerce des habitans est sur les eaux-de-vie, vins, quelques-uns négotient sur les bœufs qu’ils achètent dans l’Angoumois et dans la Champagne de Xaintonge qu’ils vandent à des marchands de Normandie.

Son revenu consiste en bled, chanvre, Un, vin, et dans les profits sur les brebis et commerce cy-dessus expliqué.

Porte d’imposition.

Taille 3,073 l.
Fourrage 166
Capitation 630
Dixiesme 559 16 s.
Total 4,428 l. 16 s.

Cette parroisse est du diocèse d’Angoulesme.

Il y a un couvant de religieuses de l’ordre de Frontevault qui est riche, fondé par un seigneur de la maison de Foucault, en 1500.

Les religieuses sont dames de la parroisse en droit de chastellanie relevant du Roy à cause du chasteau de.....

Elle est enclavée dans l’élection d’Angoulesme, elle a augmenté de quarante six feux depuis 1686.


Queue d’Ajasse

Queue d’Ajasse est un hameau de la parroisse de Lorigny, élection de Poitiers, composé de quarante-six feux dont il n’y a qu’un dommaine et un moullin, scitué au levant de Nyort à la distance de neuf lieues, dans une plaine où les terres sont bonnes, produisant de touttes les espèces de bledz et du pascage. L’hyver de 1709 y a gelé la majeure partie des noyers et chastaigners quy faisoient un revenu assez considérable.

On y élève des brebis, quelques jumens poullinières et des bœufs pour la culture des terres.

Son revenu consiste en bleds, foin, chastaigne et dans les profits sur les brebis et jumens.

Porte d’imposition.

Taille 471 l.
Fourrage 28
Capitation 100
Dixiesme 76 6s.
Total 675 l. 6 s.

Ce hameau est du diocèse d’Angoulesme. Il appartient en droit de basse justice relevant du marquisat de Ruffecq.

Il y a augmentation de six feux depuis 1686.


La Chapelle Chabossant

La Chapelle Chabossant est une parroisse composée de cinquante feux dont il y a..... dommaines, scituée au levant de Nyort à la distance de dix huict lieues, sur la rivière d’Argenton quy arrose quelques petites prairies quy produisent peu de foin. Le terrain est sec, couvert de bois, chênes et chastaigners. Il ne s’y recueille que du seigle, bled noir et des raves.

On y élève des brebis et des bœufs pour la culture des terres et quelques uns qu’on engraisse.

Son revenu consiste en seigle, avoyne, chastaigners et dans les profits sur les brebis et bœufs gras.

Porte d’imposition.

Taille 220 l.
Fourrage 80
Capitation 82
Dixiesme 82 15 s.
Total 464 l. 15 s.

Cette parroisse est du diocèse d’Angoulesme. Elle appartient au sr de Beaulieu Puybotier. Elle est enclavée dans l’élection de Confolant.


Gourville et Bonneville

Gourville et Bonneville sont deux parroisses distinctes quy ne forment qu’une mesme collecte, composées de deux cent quarante feux quy ne contiennent que treize dommaines et un moullin. Le surplus sont des bourgeois, artisans, vignerons. Elles sont scituées au levant de Nyort à la distance de douze lieues, dans une plaine où les terres sont un peu-maigres, raportant néanmoins de touttes les espèces de bleds. Plusieurs sont plantées en vignes. Les vins sont très propres à faire de l’eau-de-vie.

Il y a peu de fourrage.

On y élève des brebis et on y nourrist des bœufs pour la culture des terres.

Le commerce est sur le vin et sur l’eau-de-vie.

Son revenu consiste en bledz, vins, eaux-de-vie et dans les profits sur les brebis.

Porte d’imposition.

Taille 2,159 l.
Dixiesme 140
Fourrage 510
Capitation 956
Total 3,765 l.

Ces parroisses sont du diocèse d’Angoulesme.

Elles appartiennent à M. de Gourville.

Il y a dans ces parroisses deux familles divisées quy les mettent en combustion, chaquûn suivant son inclination ayant épousé le party de l’une ou de l’autre. L’un des chefs s’appelle Mesnart, homme riche quy avoit acheté pour se faire noble l’office de secrétaire du roy du présidial d’Angoulesme. Il estoit syndic, il fait exercer l’ofice par le nommé Lafond. Le party opposé a pour chef un autre Mesnard, juge, et Birot, procureur fiscal, ils avoient mis le curé dans leur party. Tous ces gens inquiets accabloient touttes les semaines M. de Richebourg de placets et de lettres. Il fit l’honneur au sr Chebrou de l’honnorer de ses ordres pour se transporter à Gourville afin de tascher de les consillier. Cela se fit en apparence, mais la paix ne paraît pas solide parce que la cause de cette division est le commerce des eaux-de-vie que chaquûn d’eux fait, ce quy est une semence d’envie qui ne se détruira jamais.

Ces parroisses sont à peu près au mesme état qu’elles ont cy-devant esté.


Nieuil

Nieuil est une parroisse composée de cent quatre vingt dix sept feux quy contiennent seize dommaines ; scituée au levant de Nyort à la distance de vingt-lieues, sur le ruisseau de la Sonete quy arrose beaucoup de pascages. Le terrain est meslé de terres labourables, de bruyères et de bois dont les châtaigners dominent.

On y recueille quelque fromant, du seigle, du bled noir et des raves.

On y élève de touttes sortes de bestiaux, particullièrement des bœufs que l’on fait engraisser pour Paris.

Son revenu consiste en bled, foin, châtaigners et dans les profits sur les bestiaux.

Porte d’imposition.

Taille 1,700 l.
Dixiesme 106
Fourrage 477
Capitation 400
Total 2,683 l.

Cette parroisse est du diocèse d’Angoulesme.

Elle appartient à la dame de Nieuil.

Son château est antien, entouré d’eau.

La maison noble de Seaux appartenait au sr Rossignol, conseiller au présidial d’Angoulesme.

C’est par cette paroisse que l’élection de Nyort confine à celle de Confolant du costé du levant.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Bonneville - 16 Bonneville - 16 Gourville - 16 Gourville - 16 Nieuil - 16 Nieuil - 16 Saint-Coutant - 16 Saint-Coutant - 16 Tusson - 16 Tusson - 18e siècle - 79 Lorigné - 79 Lorigné - Diocèse d’Angoulême - Election de Niort - Rapports -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1650 (c) - Taillebourg : plan du château et d’une partie de la ville

2.  1648 - Accord et transaction entre les évêques de La Rochelle et de Saintes.

3.  1390 - Hommage à Charles VI par les percepteurs de droits de foire d’Angoulême

4.  Histoire du Château d’Ars (16), par Paul de Lacroix (1906)

5.  1816 - Rochefort (17) : le moulin à draguer et les autres inventions de Monsieur Hubert


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux