Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 

1723 - L’Abbaye de la Grâce-Dieu à Benon (Charente-Maritime)

D 4 novembre 2012     H 15:05     A Pierre     C 0 messages     A 789 LECTURES


En 1723, Jean-Jacques Amelot de Chaillou, intendant de la Généralité de la Rochelle, lance une enquête sur les établissements religieux et hospitaliers de la Généralité, dans le but d’établir une "statistique". Le questionnaire envoyé par courrier comprend 6 questions :
- historique de la fondation
- nom de l’établissement
- ordre de rattachement
- effectifs
- revenus
- charges

Nous avons dépouillé pour vous les réponses à cette enquête. Voir l’introduction de cette rubrique

Source : Archives Départementales 17 - H86 - Transcription : Pierre Collenot.

Au sujet de l’abbaye de la Grâce-Dieu de Benon, voir ces pages sur Histoire Passion
- Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - Cartulaire de l’abbaye cistercienne de La Grâce-Dieu à Benon en Aunis
- mot-clef "Benon"

Voir en ligne :

Monsieur le President Bigotteau, subdélégué de l’Intendant à la Rochelle

Monsieur,

J’ay l’avantage de vous ecrire pour vous informer conformement aux ordres de Monsieur l’Intendant.

- 1° que l’an onze cent trente huit Guillaume duc d’Aquitaine, Louis le Jeune roy de France et la reine Eleonor ont fondé

- 2° l’abbaye royalle de Notre-Dame de la Grace Dieu

- 3° ordre de Cisteaux filiation de Clairvaux

- 4° dans laquelle abbaye il y a un prieur avec quatre religieux dont il y en a un absent pour faire ses etudes

- 5° dont le revenu est de trois mil neuf cent livres pour le tiers des dits religieux, Monseigneur d’Angoulesme, abbé commendataire jouissant des deux tiers.

- 6° et les charges tant pour les decimes, aumosnes, reparations, entretien de l’eglise, sacristie, ornement d’icelle montent années communes à plus de douze cent livres, le dict revenu consistant en huict metairies, deux moulins, une maison en cette ville et la maison ou logent les dits religieux qui sont d’un grand entretien aiant été entierement ruiné.

Comme je suis persuadé, Monsieur, que Monseigneur l’Intendant a veritablement intention de procurer aux maisons religieuses un soulagement conforme a leurs besoins, je prens la liberté de vous representer que nos metairies sont si surchargées de taille quelles en payent presque autant que nous les affermons, ce qui fait que nous ne sommes point payés de nos fermiers.

Je vous prie d’y faire attention et d’etre persuadé que je suis avec un profond respect

Monsieur

votre tres humble et tres obeissant serviteur

F. N. Lequeux

A la Grace Dieu, ce 18 octobre 1723

Sceau de cire rouge, avec cette mention en écriture moderne « d’azur à une gerbe de blé d’or en abîme accompagné de 3 soleils du même »


Les services de l’Intendant ont dû demander au prieur de refaire sa copie, car nous trouvons ce second document, beaucoup plus détaillé, du 14 novembre 1723 :

C’est la declaration des maisons, lieux reguliers, heritages, revenus d’iceux, cens, rentes, legats et aumosnes quelconques que les prieurs et religieux de l’abbaye royalle Notre-Dame de la Grace Dieu rendent à Monseigneur l’Intendant de la Rochelle en obeissant à ses ordres concernant le tiers du revenu annuel de la ditte abbaye dont ils jouissent, les deux autres tiers etants possedés par Monseigneur l’evesque d’Angoulesme abbé commendataire de la ditte abbaye.

- 1° l’an onze cent trente cinq Guillaume neuf duc d’Aquitaine, et ensuite Eleonor se fille, Louis sept roy de France, Richard roy d’Angleterre et plusieurs rois et grands seigneurs ont fondé

- 2° l’abbaye royalle ditte Notre-Dame de la Grace Dieu diocese de Xaintes, a present de la Rochelle.

- 3° ordre de Cisteaux filiation de Clervaux

- 4° dans laquelle il y a un prieur, quatre religieux, un novice et cinq domestiques.

- 5° le revenu est de trois mil neuf cent livres et consiste en deux metairies nobles de l’enclos situées dans la paroisse de Benon dont une est affermée à Antoine Bontemps deux cent livres et l’autre à Jean Barbateau cent quatre-vingt livres, cy 380#

La metairie de Plainpoint paroisse de St Sauveur est affermée à Jean Brian deux cent cinquante livres, cy 250#

La metairie de Cressé paroisse de Courson est affermée à François Guesdon deux cent quatre vingt livres, cy 280#

La metairie de la Grange du Bois est affermée à Simon Bontemps deux cent trente livres, cy 230#

Les deux metairies de Dardais paroisse de Benon sont affermées à la veuve Bontemps et Jean Simoneau cinq cent livres, cy 500#

La metairie de la Renoire paroisse de Saint-Martin-de Villeneuve [1] est affermée à Mr Rouhault quatre cent quatre vingt livres, cy 480#

Les Prez Clouds et de la Pointe ensemble notre droit de terrage sont affermés au Sr Grain deux cent vingt livres, cy 220#

Les deux moulins, un a eau et l’autre a vent sont regis par des domestiques faute de fermier qui n’en ont jamais voulu donner deux cent livres à cause que la taille est trop forte, cy 200#

Le papier censif consistant en cens, rentes en argent, volailles et grain est estimé en tout à trois cent livres suivant notre partage, cy 300#

La maison de la Rochelle ditte l’Hôtel de la Grâce-Dieu est affermée à Mr Triaire quatre cent livres, cy 400#

Les prés d’Andilly le Marais sont affermés au Sr Malteste trois cent livres, cy 300#

Le fief le Cellier en la paroisse de Marsilly est affermé quarante livres, cy 40#

Le fief de la Jarne dix huict livres, cy 18#

Le droit de chaufage dans la forest de Benon est affermée cinquante livres, cy 50#

Nos bois taillis qui ne se coupent que tous les dix ans sont estimés par notre partage deux cent cinquante livres par an, cy 250#

- 6° Les charges, tant pour les decimes, aumosnes, entretien de l’eglise, sacristie et ornement d’icelle, ensemble les reparations de notre maison, de celle de la ville [La Rochelle], de nos huict metairies, de nos deux moulins, et le recalement des fossées de nos prez montent pour le moins tous les ans à la somme de douze cent livres, les dits biens aians été tres negligés aussi bien que notre maison du tems que les abbéz jouissoient de tout le revenu [2], et cela paroist evidemment puisque nous n’avons ny eglise ny cloistre, le lieu qui nous sert d’eglise etant une partie de l’ancien refectoire qui tombe en ruine de tout costé, et il est d’une necessité absolue d’en construire une autre, mais les payements en billet et les diminutions nous ont mis hors d’état l’un et l’autre, nous faisant tord de plus de quatre mil livres.

Je certifie le present memoire veritable en foy de quoy je l’ai signé ce quatorze novembre mil sept cent vingt trois.

F. N. Lequeux, sous-prieur et procureur de l’abbaye de la Grace Dieu.


[1Saint-Martin-de Villeneuve, commune supprimée en 1928 et rattachée La Grève-sur-Mignon.

[2C’est à dire avant l’institution des abbés commendataires.

Dans la même rubrique

1723 - Généralité de la Rochelle - Enquête statistique sur les établissement religieux et hospitaliers

1723 - Le prieuré de Lanville à Marcillac-Lanville (Charente)

1723 - L’Abbaye de Fontdouce à Saint-Bris des Bois (Charente-Maritime)

1723 - Le couvent des Récollets de Royan (Charente-Maritime)

1723 - L’Abbaye aux Dames de Saintes (Charente-Maritime) + audit fait en 2009

1723 - Le couvent des Cordeliers de Barbezieux (Charente)

1723 - Le couvent des Récollets de Cognac (Charente)

1723 - Le couvent des Minimes de Châteauneuf (Charente)

1723 - Les Filles de la Charité dites Sœurs grises au Château d’Oleron (Charente-Maritime)

1723 - L’Abbaye de la Frenade à Merpins (Charente)

1723 - L’Abbaye de la Grâce-Dieu à Benon (Charente-Maritime)

1723 - L’abbaye de Sablonceaux (Charente-Maritime)

1723 - L’hôpital Saint-Jacques de Cognac (Charente)

1723 - Le couvent des Récollets de Jarnac (Charente)

1723 - L’abbaye Saint-Léonard des Chaumes à Dompierre-sur-Mer (Charente-Maritime)

1723 - L’hôpital de Tonnay-Charente (Charente-Maritime)

1723 - Les Filles de la Charité dites Sœurs grises à La Tremblade (Charente-Maritime)

1723 - Le couvent des Capucins de Rochefort (Charente-Maritime)

1723 - La maison des Jésuites de Marennes (Charente-Maritime)

1723 - L’hôpital de Brouage (Charente-Maritime)

1723 - Le couvent des Bénédictines de Cognac (Charente)

1723 - Le couvent des Capucins de Saint-Martin de Ré (Charente-Maritime)

1723 - Le couvent des Capucins de Tonnay-Charente (Charente-Maritime)

1723 - Les Filles de la Charité de l’hôpital des orphelines de Rochefort (Charente-Maritime)

1723 - Le couvent des Cordeliers de Pons (Charente-Maritime)

...
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Benon - 18e siècle - Archives Départementales 17 - Ordre de Citeaux -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.