Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Enfants abandonnés -> 1777 - Enfants abandonnés : Necker lance une enquête nationale

1777 - Enfants abandonnés : Necker lance une enquête nationale

D 20 novembre 2010     H 17:11     A Pierre     C 0 messages A 352 LECTURES


Plan général de cette étude Références et bibliographie

Pour la Nième fois, le pouvoir royal questionne les provinces sur le problème des enfants abandonnés, et forme le projet d’une organisation destinée à juguler ce fléau.
Découvrons ici le questionnaire reçu par l’intendant de la Rochelle, puis les réponses envoyées par les responsables des élections de Saint Jean d’Angély (17) et de Cognac (16).

Source : AD17 - Cote C212 - Transcription par Pierre Collenot.

25/10/1777 – Lettre de Jacques Necker (1732-1804) à Mr de Meulan d’Ablois, intendant de la généralité de la Rochelle. Sujet : enquête nationale sur le problème des enfants abandonnés

A Fontainebleau, le 25 8bre 1777

Le sort des enfans trouvés, Monsieur, est de tous les objets que le Roy a eu en vue, en établissant une commission pour subvenir aux besoins des hopitaux, un des plus intéressans pour l’humanité et pour l’ordre public. Il a été reconnu que le transport qu’on fait chaque jour d’un très grand nombre d’enfans à Paris où ils affluent des provinces les plus éloignées, est la cause principale de l’état fâcheux où se trouve l’hopital des enfans trouvés : ses facultés, ni même ses emplacemens ne suffisent plus pour cette multitude ; mais ce qui est encore plus touchant, ces enfans conduits sans précaution et exténués par une longue route, ne peuvent y arriver que languissants et périssent bientôt après.

La vüe de ce désordre avoit déterminé, il y a quelques années, les administrateurs à s’adresser à Mrs les Secrétaires d’Etat, pour faire cesser ces abus dans leurs départemens, mais une triste experience a fait connoitre qu’il n’y a point d’autre remède que d’assurer la subsistance des enfans dans les lieux où ils sont nés par un règlement qui s’étende à toutes les Provinces, où il n’y a pas été pourvû.

C’est pour y parvenir, Monsieur, que Sa Majesté attend de votre zèle tous les éclaircissemens qui peuvent être relatifs à l’état de votre Généralité sur cet objet.
- 1° y a-t-il dans votre province quelque établissement fondé pour recevoir les enfans trouvés ou quelques hopitaux qui en soient spécialement chargés, et si il y en a, ont-ils des fonds suffisants ?
- 2° suivant les loix et coutumes qui régissent votre Généralité, qui est ce quiest tenu de cette charge ?
Sont-ce les seigneurs hauts justiciers ou les seigneurs féodaux moyens et bas justiciers, ou les communautés ? Et y a-t-il quelque distinction à faire entre les enfans exposés dont les peres et meres sont inconnus et ceux abandonnés par des parens connus, qu’on pourrait mettre au nombre des pauvres, dont la subsistance est à la charge des communautés ?
- 3° N’est-il pas vrai que, depuis un grand nombre d’années, on en envoye souvent à Paris par des voitures qui s’en chargent publiquement ? Dans ce nombre y a-t-il des enfans légitimes de parens connus qui les abandonnent ?
- 4° Que pourroit-il en coûter, pour la nourriture et l’entretien d’un enfant dans votre Généralité ; pendant qu’il est en nourrice, et après qu’il est sevré ; et quel en est le nombre à peu près qu’il y en a chaque année ?
- 5° Quels sont les hopitaux les mieux administrés avec lesquels on pourroit traiter, pour qu’ils se chargeassent de faire nourrir et élever les enfans, moiennant les secours qui leur seroient procurés ?
Indiquer les districts et arrondissemens qu’on pourroit établir, et les conditions qu’on pourroit proposer pour ces traités.

Comme je ne doute point, Monsieur, de votre empressement à concourir à l’accomplissement des vües bienfaisantes de Sa Majesté, j’espère que vous m’enverrez, le plus promptement qu’il vous sera possible, vos instructions et votre avis sur ces questions, et sur celles de que vos propres réflexions pourront vous faire naître.

J’ay l’honneur d’être avec un très parfait attachement, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.

Necker

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cognac - 17 Saint-Jean-d’Angély - 18e siècle - Enfants abandonnés - orphelins - Généralité de La Rochelle - Necker -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1650 (c) - Taillebourg : plan du château et d’une partie de la ville

2.  1648 - Accord et transaction entre les évêques de La Rochelle et de Saintes.

3.  1390 - Hommage à Charles VI par les percepteurs de droits de foire d’Angoulême

4.  Histoire du Château d’Ars (16), par Paul de Lacroix (1906)

5.  1816 - Rochefort (17) : le moulin à draguer et les autres inventions de Monsieur Hubert


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux