Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Faits divers -> 1783 - Faits divers en Saintonge et Angoumois dans les Annonces et Affiches (...)

1783 - Faits divers en Saintonge et Angoumois dans les Annonces et Affiches de la Province du Poitou

D 14 décembre 2016     H 18:13     A Pierre     C 0 messages A 207 LECTURES


"Ubérisation" déjà ? : le monopole de la Régie des chaises à porteurs est menacé par une concurrence déloyale, celle de "bricoliers" [1], entrepreneurs indépendants. Certains contestent la noblesse du Marquis d’Asnieres-la-Châtaigneraye : une jalousie, sûrement. Les corsaires anglais s’en prennent aux navires marchands, mais on riposte. Offres et demandes d’emploi. Avis de recherche pour retrouver des héritiers disparus. Propriétés à vendre ou à prendre en fermage. Avis de décès. Naufrages. Charges à vendre.
On trouve de tout dans les Annonces et Affiches de la province du Poitou. !

Source : Les Annonces et Affiches de la province du Poitou - BNF Gallica

N° 2 du Jeudi 9 Janvier 1783.

Extrait d’une Lettre de Versailles , du mois de Décembre dernier.

Le 17 du mois dernier, le Marquis d’Asnieres-la-Châtaigneraye, ancien Lieutenant au Régiment des Gardes Françoises , & Chevalier de l’Ordre Royal & Militaire de Saint-Louis, a eu l’honneur de monter dans les carrosses du Roi , & de suivre Sa Majesté à la Chasse, après avoir prouvé devant le Sieur Cherin, Généalogiste de la Cour , qu’il étoit issu de l’ancienne & illustre Maison d’Asnieres, connue par le nombre de Chevaliers qu’elle a produit, & par ses alliances avec les Maisons Souveraines de Lusignan, de Pons, de Maumusson, &c.

Le premier de ce nom dont on ait eu connoissance, est Gombaud d’Asnieres , Chevalier , qui fut en l’an 1100 , l’un des Fondateurs d’un Hôpital Militaire à Montmorillon. On voit ensuite Pontus d’Asnieres , en 1190, & Gombaud, son Fils, en 1235, Chevaliers & Seigneurs d’Asnieres, près Pons ; en Saintonge , qui ont produit plusieurs branches, & desquels le lignage est parfaitement établi par titres & possessions de terres , jusqu’à François d’Asnieres, Chevalier , Gentilhomme de la Chambre du Roi, & Seigneur de la Chapelle , qui se maria en 1520, & fut auteur commun de Jacques & Olivier d’Asnieres, qui ont formé deux branches. Ledit François étoit frère de Ducht d’Asnieres, qui commandoit sous Henri IV la Noblesse de Saintonge & d’Angoumois, & dont la postérité a fait passer par une Héritiere, la Terre d’Asnieres , dans La Maison du Marquis de l’Age de Volude.

La première branche de cette Maison, que représente aujourd’hui le Comte d’Asnieres, Chevalier de l’ordre Royal & Militaire de Saint-Louis, Seigneur de la Chapelle, Saint-Pierre-de-Bois, Saint-Denis, &c. , est restée en Saintonge , où elle possède encore des Biens qui avoient appartenu, à Gombaud d’Asnieres en 1235. Cette branche dite de la Chapelle en a produit deux autres existantes, celle de Retrat, en Angoumois, & celle de Licanie , en Limousin.

La Seconde, dite de Villefranche est réprésentée par le Vicomte d’Asnieres, Capitaine d’Infanterie , & Seigneur de Ville-Franche , en Haut Poitou , elle est divisée en deux , & a formé la branche d’Asnieres de Saint-Marsaud , en Bas-Poitou, dont descendent le Marquis d’Asnieres , Brigadier des Armées du Roi , Chevalier de l’Ordre Royal & Militaire de Saint-Louis, Baron de Palluau , &c. & le Marquis d’Asnieres-la-Châtaigneraye, son Frère, dont on a ci-devant parlé , & que des raisons particulières ont porté à faire insérer ici cette Note Généalogique, persuadé que le Public honnête lui saura gré d’avoir mis au jour la malice & la honte des personnes qui ont eu la noirceur de répandre dans le monde, qu’il n’avoit pas l’honneur d’être de la Maison d’Asnieres.

N° 5 du Jeudi 30 Janvier 1783.

Le 9, un Corsaire de Gersey [2] , monté de 10 canons & de 40 hommes d’équipage , a obligé le Capitaine Morisson , commandant un Chasse-marée, venant de la Rochelle , chargé de vin & chanvre pour cette ville , d’échouer à deux lieues d’ici. Le même Corsaire s’empara le lendemain d’une Gabarre de Nantes de 120 tonn. venant de Marenne , chargée de Sel ; il fit mettre l’équipage à terre ; Ce après avoir pillé tout ce qui étoit dans le Bâtiment , il le fit couler bas. Les vents du Sud & la grosse mer ont jeté ladite Gabarre sur la côte de Jare , à trois lieues d’ici , & le 15 , MM. les Officiers de l’Amirauté s’y sont transporté. 

Le 30, le Marsillé, Vaisseau de 74 pièces de canon , s’est emparé d’un Corsaire Anglois de 18 canons & 150 hommes d’équipages, qu’il a conduit à Rochefort. Le même jour une Flotte de 140 Voiles, escortée par deux Vaisseaux de guerre, faisant route pour Bordeaux, Rochefort & la Rochelle, a passé devant notre rade.

Avis particuliers.
Le Sieur Bruslon-du-Boullay , Directeur du Bureau des Affiches de Touraine , qui vient d’être chargé de procuration pour régir ou affermer le Privilège exclusif des Chaises portatives accordé par le Roi à Madame la Vicomtesse de Bourdeilles, Dame de Madame Elisabeth de France, Sœur du Roi, prévient ceux qui voudront prendre à titre de Ferme ce Privilège pour les Villes & Généralités de Tours, Poitiers, Pays d’Aunis & d’Angoumois, en ce qui est du ressort du Parlement de Paris, en tout ou par partie, peuvent se présenter en son Bureau, rue de Choiseuil , pour faire leur offre & donner soumission d’en passer bail pour le mois de Janvier 1783. Ledit Sieur Bruslon remettra au Fermier dudit Privilège les Lettres-Patentes duement enregistrées, accordées à ladite Dame Vicomtesse de Bourdeilles, & donnera d’ailleurs les instructions nécessaires pour la Régie de ce Privilège.

On croit devoir prévenir le Public,
- 1°. que suivant ces mêmes Lettres-Patentes, & Arrêt de la Cour de Parlement rendu en conséquence, aucune personne ne peut louer des Chaises portatives, ni les faire porter par aucuns Bricoliers ou Journaliers non inscrits au Bureau de la Régie du Privilège des Chaises portatives.
- 2°. Qu’il est défendu à tous Particuliers de s’entremettre de porter ou louer des Chaises portatives autres que celles du Bureau de la Régie.
- 3°. Qu’aucunes Chaises particulières ne peuvent être portées que par des gens aux gages , livrée & domiciliés chez les Propriétaires.
- 4°. Enfin , qu’à faure de gens aux gages desdits Propriétaires, ils sont tenus de faire porter leurs Chaises par les Porteurs inscrits au Bureau ; le tout à peine de confiscation desdites chaises & de 500 livres d’amende.

Ceux qui désireront de plus amples instructions ; : peuvent s’adresser à Tours, en son Bureau d’Avis.

N° 7 du Jeudi 13 Février 1783

Le sieur Rochex, Caissier de la Recette des Finances de l’Election de Poitiers, natif de Cognac, en Saintonge renommée par ses Eaux-de-vie , prévient le Public qu’il a formé un Dépôt en cette Ville [Poitiers], de la plus excellente , qu’il garantira, en la maison de M. Bernardeau , Procureur ; il la vendra en gros & détail.
Il espère que ceux qui s’adresseront à lui auront lieu d’être satisfaits.

N° 8 du Jeudi 20 Février 1783

Avis divers
Marie-Julie Fauveau , épouse de Jean-Pierre Poirier , Maître Serrurier, à Poiriers, est morte, sans enfans , le 4 Décembre dernier. Comme Jean-Louis Menigault est son héritier en partie , & que depuis le 19 Octobre 1781 qu’il est parti, il n’a point donné de ses nouvelles, on prie ceux qui auront connoissance dudit Menigault , de lui faire savoir de se préserver pour recueillir la succession à lui échue. On pense que, partant de Poitiers, il a été dans les environs d’Angoulême avec le nommé Bechi , dont la femme danse sur la corde.

N° 11 du Jeudi 13 Mars 1783

A vendre
Terre & Seigneurie de Saint-Martin-d’Entraigues, en Poitou , à une lieue de Chef-Boutonne , une de Briou , sur la route de Saint-Jean d’Angély , consistante en très-beaux droits , beaux bâtimens , jardins , réservoirs , métairies , borderie , four bannal , &c. s’adresser à Paris , à M. Goullet , Notaire, rue Saint-Antoine, & sur les lieux , à M. de Crevecœur , Directeur des Postes à Aigre, en Poitou.

N° 12 du Jeudi 20 Mars 1783.

Avis divers
On désireroit trouver un Garde-Chasse qui sût lire & écrire ; il sera placé à quatre lieues de la Rochelle, logé , chauffé , & aura des gages suivant son talent ; S’adresser à M. Duchâteau , Sellier, près la Cloche-Perce , à Poitiers.

Le 19 , la Galiote Emstrom, venant de Marenne, chargée de 130 muids de sels mesure de Broüage, pour Caen en Normandie, s’est perdue a deux lieues d’ici ; l’Equipage s’est heureusement sauvée.

N° 13 du Jeudi 27 Mars 1783.

On désireroit connoître les héritiers de Françoise Rivelin , originaire de Saint-Gilles en Bas-Poitou , qui a été mariée à Rochefort, & a eu deux filles, une mariée à un Employé aux Portes de Rochefort ou de la Rochelle. Elles sont héritières, par représentation de ladite Françoise Rivelin, du sieur Tardy, décédé audit Saint-Gilles. 

N° 21 du Jeudi 22 Mai 1783

A vendre.
Trois Terres en Angoumois ; savoir, le Bureau , Chantresac, la Chetardie , situées près la grande route de Limoges à Angoulême , près les rivières de Charante & de Vienne ; s’adresser à M. de la Bernanchie, Subdélégué , à Saint-Claud, & à Paris , à M. Deschamps , rue Saint-Nicaise, vis-à-vis l’Hôtel de Malte.

Neuf cens arpens bois futaye , plantés en beaux chênes , propres à la Marine Royale, dans la forêt de Boixe, en Angoumois. S’’adresser, sur le lieu , a M. Potdevin, Officier des Chasses de Madame la Duchesse d’Enville ; & à Paris, à M. Charpentier, Hôtel de la Rochefoucault, rue de Seine.

N° 32 du Jeudi 7 Août 1783.

Le nommé Jean Pichot, natif de Montreuil en Poitou, ou de Poitiers, fils de Jacques Pichot & de Marie Berlaude, qui a servi en qualité de Jardinier dans différentes maisons aux environs de la Rochelle, étoit en 1782 au service de Madame Auboyneau ; il tomba en Paralysie, &, après qu’on l’eut soigné quelques jours , on l’envoya à l’Hôpital de la Charité, où il est mort le 9 Septembre 1782, agé de 64 ans. Il laisse des outils & hardes de peu de valeur.

Madame Auboyneau désireroit connoître ses héritiers, pour leur remettre les susdits effets.

Mort :
Madame la Comtesse d’Argence est morte à Paris le 29 du mois de Juin , âgée d’environ 30 ans ; elle laisse de son mariage avec M. le Comte d’Argence , Capitaine au Régiment du Roi, Infanterie , Chevalier de l’Ordre Royal & Militaire de Saint Louis, deux enfans , le Baron & le Chevalier d’Argence ; elle étoit fille de feu M. le Baron de Lucé , dans le Maine, mort Intendant de Strasbourg & Conseiller d’Etat, & de Dame Marie de la Live de Bellegarde , aujourd’hui Vicomtesse de la Châtre. Le séjour que cette Dame respectable a fait à différens temps chez Madame sa mère au Château de Mons, près Couhé , ne peut qu’exciter de longs & très-vifs regrets de la part de tous ceux qui l’ont connue. Tout ce que la vertu & la Religion la plus épurée ; tout ce que les qualités personnelles & sociales , la beauté de l’âme , le plus beau naturel , l’humeur la plus égale, la douceur la plus inaltérable , l’affabilité & l’extérieur le plus aimable réunissent, formoient l’ensemble de son caractère & de sa personne.
Cette éloge n’est que la voie publique , qui applaudissoit à l’union la mieux amortie avec un époux doué des mêmes qualités. La Ville d’Angoulême , séjour ordinaire de cette Dame, & où le Marquis d’Argence, père, jouit de la plus haute considération , n’a pas d’autre langage. Tout le monde fait que la Maison d’Argence est une des plus anciennes & des plus illustres de l’Angoumois.

N° 33 du 17 Août 1783

Avis divers.
- A vendre. Charge de Lieutenant pour le Roi dans la Province d’Angoumois ; elle donne les plus beaux privilèges & 800 liv. de gages ; s’adresser à M. le Marquis d’Echoise, à Paris, Hôtel d’Hambourg, rue des Boucheries, ou à M. de Touchimbert , à Poitiers. On donnera toutes les facilités pour le paiement, & on montrera les provisions.

N° 40 du Jeudi 2 Octobre 1783.

Une personne d’un âge mûr désireroit trouver une éducation distinguée, ou d’être appellée dans quelque Ville où ses talens seroient utiles. Ce jeune homme offre des témoignages authentiques de sa conduite, de ses mœurs & de sa capacité.
Les langues latine, françoise & italienne, la géographie historique & physique, diverses parties des mathématiques prises séparément, telles que l’arithmétique, l’algebre , la géométrie , la navigation , & tout ce qui les concerne en général, sont les talents dont il est pourvu , & qu’il a exercé dans différentes Villes. La même personne se chargeroit de la gestion de quelques terres ; il faut s’adresser à M. Dagusseau , chez M. Cognac, rue Saint-Jacques, à Rochefort.


[1Le bricolier est le cheval qu’on attele à une chaise de poste à côté du cheval de brancard (Encyclopédie 1751). Familièrement, le mot signifie : Homme qui travaille de manière intermittente et avec une technicité sans garantie. Et plus tardivement, en argot : Loueur et chauffeur de taxi travaillant à la bricole (d’apr. A. Simonin, J. Bazin, Voilà taxi ! 1935)

[2Jersey

Dans la même rubrique

1335 - Didonne (17) - Un jeu entre amis tourne mal ; préméditation ou accident ? la justice enquête

1453 - A Aulnay (17), Charles VII amnistie un petit cordonnier devenu un drôle de paroissien

1456 - A Gardes-le-Pontaroux (16) deux hommes d’église s’entretuent pour des gerbes de blé

1459 - Une rixe tourne mal à Boutiers-St-Trojan (16) : un potier tue son beau-frère

1459 - A Varaize (17) des gens de guerre tuent un maréchal-ferrant récalcitrant

1498 - Saint-Agnant (17) révolte de la misère : le roi Louis XII pardonne

1565 - Le roi Charles IX visite l’Angoumois, la Saintonge, l’Aunis et le Poitou

1589 - Brantôme raconte le duel entre le duc d’Epernon et le vicomte d’Aubeterre

1596 : Procès de Charlotte de la Trimouille, accusée d’avoir empoisonné le Prince de Condé son mari

1627 - M. de Bouteville condamné à mort et exécuté pour s’être battu en duel

1627 - Manifs de la noblesse contre l’exécution de M. de Bouteville

1627 - Le duel de M. de Bouteville d’après les Mémoires du cardinal de Richelieu

1627 - Les derniers instants du condamné François de Montmorency, seigneur de Bouteville

1649 - Juillac-le-Coq (16) : l’exécution publique du cadavre d’une suicidée

1655 - Puybollier, près d’Echallat (16) - Séquestrée, obligée à signer un contrat de mariage et rackettée

1672 - Le duel des seigneurs de Courbon et de Miossens

1672 - Procès de Jacques de Courbon pour duel contre le comte de Miossans

1689 - Concubinage et libertinage à Bignac en Angoumois

1700 - Le voyage du Duc d’Anjou vers la couronne d’Espagne

1752 - Annonces, affiches et avis divers

1755 - Annonces, affiches et avis divers

1769 - Un krach financier à Angoulême (16), raconté par Turgot

1777 - Il met de l’arsenic dans la soupe aux choux à Mérignac (16) : un mort

1783 - 1786 - Près de Cognac, un sanglier monstrueux défie plus de soixante chasseurs

1793 - 1818 - Affaires criminelles en Charente : Une auberge rouge et des chauffeurs à Fléac

1804 - Les Charentais présents au sacre de l’empereur Napoléon 1er

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Aigre - 16 Angoulême - 17 La Rochelle - 17 Marennes - 17 Rochefort - 18e siècle - Gazettes - Province Angoumois - Province Aunis - Province Poitou - Province Saintonge -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

4.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

2.  1850 - Les débuts difficiles de la colonie de la Ronce (La Tremblade 17)

3.  1781 - Fonderie de Ruelle (16) : le roi Louis XVI en fait une Manufacture Royale

4.  1789 - Saint-Jean d’Angély (17) : cahier de doléances du clergé de la Sénéchaussée

5.  Colliberts, Cagots, Caqueux, Gésitains, races maudites d’autrefois


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

2.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux