Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1789 - 1799 - La Révolution Française -> 1792 - 1795 La Convention et la Terreur -> 1792 - 1793 - Les guillotinés de Charente et Charente-Inférieure

1792 - 1793 - Les guillotinés de Charente et Charente-Inférieure

D 15 mars 2008     H 21:54     A Pierre     C 0 messages A 5863 LECTURES


agrandir

124 guillotinés natifs ou résidant en Charente et Charente Inférieure, ou exécutés dans l’un des deux départements, et quelques exécutés bien connus par ici.
L’œuvre de la sinistre "veuve", principalement pendant la Terreur.

La liste est présentée sous deux formes

  1. par ordre alphabétique des noms
  2. par département, et ordre alphabétique des lieux, dans le département.

Sources :
- site internet de Raymond Combes : "les guillotinés" (un excellent travail)
- la Gazette de France (ou le Moniteur Universel)
- diverses sources provenant de bibliothèques privées et publiques

1 - Classement par nom

Nom et circonstancesLieuCommentaires
ANCELIN Louis, (dit la Garde de Gémozac) ex-noble, âgé de 51 ans, né à Benessart, domicilié à Xaintes (Saintes), département de la Charente inférieure, condamné à mort le 23 Messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir applaudi aux crimes de Capet, aux assassinats de Marat, de Lepelletier ; d’avoir provoqué la dissolution des sociétés populaire. 17 Saintes
ARDOUIN Jean, âgé de 37 ans, natif de l’Isle de Rhé, département de la Charente inférieure, Tailleur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon. 17 Ile de Ré
ARNAUD Elie, régisseur du nommé Perriers, domicilié à Niort, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspiration le 2 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
AUDIER S., âgé de 42 ans, né à Charrat, département de la Charente, ex-curé de St Laurent de Paris, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire, de Paris, comme convaincu d’être ennemi du peuple et de sa liberté. 16 Charrat
AUNIS André, cultivateur, domicilié à Cars, canton de la Rochelle, département de la Charente inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 16 pluviôse an 2,par le tribunal criminel du dit département. 17 Cars
BABIN Jacques, âgé de 34 ans, ex-noble, né à Lignac, domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 13 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Angoulême
BAQUIEE François, domicilié à Confolens département de la Charente, condamné à mort comme émigré, le 27 messidor an 2, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l’armée des Pyrénées occidentales. 16 Confolens
BARIBAUT Pierre, domicilié à Aubuffant, canton de la Châteigneraye, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 septembre 1793, par le tribunal criminel de la Charente inférieure. Trib. 17
BEAUD Jacques, notaire public, domicilier à l’Isle de la Réunion, canton, des Sables, département de la Vendée, condamné à mort comme complice des brigands de la Vendée, le 6 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
BEISSERIEZ M., (dit l’Eveillé), âgé de 50 ans, né à Genouillac, département de la Charente, officier municipal de lad. Commune, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Genouillac
BIRE Jean, huissier, âgé de 64 ans, natif de la Chapelle-de-Magenau, canton de Saintes, département de la Charente inférieure, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux. 17 la Chapelle-de-Magenau
BLUTEL Anne, (dite Guertude), ex religieuse, âgée de 40 ans, née à la Rochelle, département de la Charente inférieure, condamné à mort le 16 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, département de la Gironde, pour avoir recelé le prêtre insermenté Caeaux. 17 La Rochelle
BONNET Jean, charpentier, domicilié à Angely-Boutonne, département de la Charente Inférieur, condamné à mort comme émigré, le 29 messidor, an 2, par la commission militaire séante à Auxonne, département de la Côte d’Or 17 St Jean d’Angély
BONNEVILLE François, plâtrier, domicilié à St Jean d’Angély, canton du département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 22 frimaire an 2 par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. 17 St Jean d’Angély
BONNEVILLE Pierre, propriétaire, domicilié à l’Hermenaut, canton de Fontenay le Peuple, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur le 4 septembre 1793, par le tribunal criminel de la Charente Inférieure. Trib. 17
BORDEAUX Claude, chirurgien major à bord de l’Apollon, domicilié à Tonnerre, département de l’Yonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BOUNIET Pierre Joseph, commis aux vivres de la Marine, domicilié à Brest, département du Finistère, condamné à mort comme conspirateur, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BOURDEILLES H. J., âgé de quarante-six ans, né à Paris, ex-comte, mestre de camp à la suite de la cavalerie, au Bois-Guillaume , convaincu de s’être rendu l’ennemi du peuple en participant aux crimes de Capet et de sa famille, en approuvant le massacre du Champ de Mars, en écrivant contre la liberté et en faveur de la tyrannie, en entretenant des intelligences avec les ennemis de l’État, en discréditant les assignats, en conspirant dans la maison d’arrêt dite Lazare, à l’effet de s’évader, et ensuite dissoudre, par le meurtre et l’assassinat des représentants du peuple, et notamment les membres des comités de salut public et de sûreté générale, le gouvernement républicain, et de rétablir la royauté, a été condamné à la peine de mort par le Tribunal Criminel Révolutionnaire du 7 Thermidor an 2
BOUTET Pierre, ex curé, domicilié à Gua, canton de Marennes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 12 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Le Gua
BOYER Christophe, aspirant de la marine, domicilié à Civrac, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BREBION-LA-HAYE J., médecin, âgé de 49 ans, né à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort, le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’être ennemi de la révolution. 16 La Rochefoucauld
BRELAY Jean, lieutenant de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à Cirac, canton de Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. Trib. 17
CAMPET Jacques, enseigne de vaisseau, domicilié à Blaye, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel de la Charente inférieure. Trib. 17
CAUQUE François, tailleur de pierre, forçat à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort pour avoir voulu briser ses fers, le 17 germinal an 2, par le tribunal criminel des Bouches du Rhône. 17 Rochefort
CHANCEL Jean Nestor, âgé de 40 ans, natif d’Angoulême, département de la Charente, y demeurant, général de brigade à l’armée du Nord, condamné à mort comme traître à la Patrie, le 13 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Angoulême
CHANCELLE Pierre, aide des constructeur, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme fédéraliste, le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
CHERAT Jean, forçat de Rochefort, département de la Charente Inférieur, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 12 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
CHEVINAUDE Françoise, âgée de 30 ans, native d’Angoulême, département de la Haute-Charente, lingère, domiciliée à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort le 18 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, accusée d’avoir servi le fédéralisme, à l’aide de faux passeports. 16 Angoulême
CLEMENT Jacques, âgé de 41 ans, natif de Vac, ex curé de Vervant, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Vervant
COLIN Jean, exécuté à Barbezieux, le 24 décembre 1792 16 Barbezieux Extrait des registres de l’État-Civil de Barbezieux

« Le 31 décembre 1792 sont comparus les citoyens Girard Baillely, juge du Tribunal du district de Barbezieux et Laurent Nadaud, greffier audit tribunal lesquels ont déclaré que Jean Colin du village des Grands Poulards, paroisse de Brie-sous-Chalais, âgé d’environ 32 ans est décédé en cette ville le 24 de ce mois sur les trois heures et demye de l’après-midy, dont acte et ont signé Baillely, Nadaud, Filhon, officier public. »

En marge de cet acte est écrit « déceds de Jean Colin condamné à mort ».

G. CHEVROU.

[NDLR - Je ne connais pas les motifs de la condamnation qui peuvent être de nature politique ou civile - A propos de cette exécution, voir cette page ]
COLIN Nicolas, compagnon menuisier, domicilié à Nancy, département de la Meurthe, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
COURAULT Alexandre, élève des constructeurs à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
CRASSOUS Joseph, lieutenant de vaisseau, domicilié à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme traître le 8 frimaire an 2, par tribunal criminel dudit département. 17 La Rochelle
CRUON Jean, (dit de la Grange), armateur, domicilié à la Rochelle, domicilié département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 22 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 La Rochelle
DALLEMAND Henry, propriétaire, domicilié à Tonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département 17 Tonzac
DANIAU André Salm, agriculteur, domicilié à Ecoigneux, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Ecoigneux
DASNIERES Jacques, ex noble, capitaine au 110ème régiment domicilié à Bienac, département de la Haute-Vienne, condamné à mort comme faux témoin, du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
DAUPHIN François, (dit Goursac), âgé de 61 ans, ex noble, chevalier de St Louis, et chevau-léger de la Garde du dernier tyran roi, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
DAUPHIN Jacques, (dit Lapayreà, ex noble âgé de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Charente (dépt)
DEBADIER Jean, sergent major, dans le 4ème bataillon de la Côte-d’Or, domicilié à Strasbourg, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme conspirateur le 9 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
DECHÈZEAU Gustave, jeune député de l’île de Ré, guillotiné le 18 nivôse an II. Il était le chef principal des girondins de la Charente-Inférieurcond (La révolution francaise à Saintes page 151) 17 Ile de Ré
DELAHAYE Nicolas, forçat, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 19 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. 17 Rochefort
DETASSAL-DULAC Bonnet, cultivateur, âgé de 58 ans, né à Angoulême, domicilié à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 La Rochefoucauld
DUCHENE Pierre Louis, aide-garde-magasin des vivres de terre, domicilié à l’Egalité, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme faux témoin, le 17 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 L’Egalité
DUCHEZEAU Gustave, député à la convention nationale, domicilié à la Flotte, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur des brigands de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, et par suite des journées des 31 mai, 1 et 2 juin 17 La Flotte en Ré
DUFOUR Alex Armand, employé à la Bibliothèque nationale, domicilié à St Germain de Lusignan, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 16 St Germain de Lusignan
DUFOUR Marie Louise, âgée de 66 ans, née à Limoges, femme de compagnie de Goursac, domiciliée à Chasseneuil, département de la Charente, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
DUPLESSI C., la Merlière, âgée de 29 ans, fille, ex noble, née à la Merlière, y demeurant, département de la Charente, condamnée à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. Comme conspiratrice 16 La Merlière
DUREPAIRE Jean Timothé, ex noble, chef de division de canonniers, domicilié à Ambreure département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 14 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Ambreure ?
FAURE Robert, ex conseiller la ci-devant cour des aides, âgé de 46 ans, né à St Amand-des-Bois, département de la Haute Charente, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, et pour avoir favorisé des conspirations, mis hors la loi d’après les journées du 31 mai, 1 et 2 juin 1793. 16 St Amand des Bois
FOUGERAT Joseph, cultivateur, âgé de 67 ans, né à Chaudresac, département de la Charente, domicilié à Maux, même département, condamné à mort le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Chaudressac
FOUGERE Jeanne, femme Simon Chadouteau, ex noble, née à Vors, département de la Charente, domiciliée à Vors, même département, condamnée à mort le 27 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 Vors
FREIGNEAU Charles Auguste, ancien orfèvre, domicilié à Charence, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 5 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département comme conspirateur. 17 Charence
GABAURY René, tisserand, domicilié à la Pommeraye, département de la Charente Inférieure condamné à mort le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur comme conspirateur. 17 La Pommeraye
GABORIAU Charles, âgé de 56 ans, notaire né à Jarnac-Charente, département de la Charente, officier municipal, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur. 16 Jarnac
GAUTRONNEAU Pierre, marchand graisseur, domicilié à Chantonay département de la Vendée, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire, le 1 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
GAY Jacques Joseph, (dit Cadet), négociant, domicilié à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme distributeur de faux assignats, le 1 germinal an 3, par le tribunal criminel du département de la Seine. 17 La Rochelle
GITON Claude Vincent, avoué, domicilié à Orléans, département du Loiret, condamné à mort le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel de département de la Charente Inférieure, comme conspirateur. Trib. 17
GONIN Jacquette, femme divorcée de Paquier-de-Larevenchère, âgée de 43 ans, née et domiciliée à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, pour avoir tenu des propos contre-révolutionnaires. 16 Chasseneuil
GREAUD François, ex capucin, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 4 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire. 17 Rochefort
GRIMOIRE Nicolas René Henri, ex noble, vice-amiral, domicilié à Rochefort département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 19 pluviôse an 2, par la commission militaire dudit département, comme contre-révolutionnaire. 17 Rochefort
GUERIT Louis, lieutenant de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à St Denis, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire. Trib. 17
GUESDON Mathurin, domicilié à Marennes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire le 28 avril 1793, par le tribunal criminel dudit département. 17 Marennes
GUYOT-DESMAULANS Louis, âgé de 42 ans, ci-devant gentilhomme, domicilié à Allaux, département de la Charente, condamné à mort, le 3 avril 1793, par le tribunal de Paris, comme émigré. 16 Allaux
HERBERT Joseph, curé, domicilié à Maillé, département de la Vendée, condamné à mort, le 5 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme brigand de la Vendée. Trib. 17
INVILLE (d’) Pierre Bertrand, soldat au 3ème régiment de la marine, infanterie, domicilié à Port-la-Montagne, département du Var, condamné à mort, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme conspirateur. Trib. 17
JASMER Marcel Aimée, ex religieuse de l’ordre de Fontevrault, âgée de 39 ans, née et domiciliée à St Vincent, département de la Charente, condamnée à mort, le 28 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspiratrice et fanatique. 16 St Vincent
JOUSSIN Guillaume, ex curé de Chasseneuil, domicilié à Chasseneuil, département de la Charente, condamné à mort, le 22 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme conspirateur. 16 Chasseneuil
JUZEAU Antoine, âgé de 23 ans, négociant, né et domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort, le 1 mai 1793, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme émigré. 16 Angoulême
LALANNE Jean, âgé de 45 ans, né à la Rochelle, département de la Charente-Inférieure, tailleur. domicilié à Paris, condamné à mort le 12 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme agent de la conspiration ourdie par le tyran et sa famille contre la sûreté du peuple, et qui a éclaté dans la journée du 10 août 1792, et de s’être flatté qu’a l’époque du 20 juin, Capet lui avait pris la main, et la portant sur son cœur, lui avoir dit "sentez, mon ami s’il palpite". 17 La Rochelle
LA LAURENCIE Marie (dite Charras), ex noble, âgée de 42 ans, native de Chassars, département de la Charente. domicilié à Amiens, département de la Somme, condamné à mort le 29 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Chassors voir aussi Roëttiers de la Chauvinière
LAMOUREUX Hyppolite, plâtrier, domicilié à St jean-d’Angely, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 22 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme contre-révolutionnaire. 17 St Jean d’Angély
LANDRI Jean, éperonnier, domicilié à Cognac, département de la Charente à mort le 5 décembre 1793, par tribunal criminel révolutionnaire du département des Bouches-du-Rhône, comme contre-révolutionnaire. 16 Cognac
LASSUDERIE Marie Anne, femme Gamoy, divorcée, ex noble, âgée de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domiciliée à St Maurice, même département, condamnée à mort le 25 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 Chambon
LECANDRE Etienne, âgé de 27 ans, capitaine au 17ème régiment de cavalerie, né et domicilié à Saintes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 8 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 17 Saintes
LEONARD Louis Marie Henri Joseph, curé, domicilié à Marennes, département de Charente Inférieure, condamné à la déportation, le 17 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Marennes
LIMOUSIN Michel, fabricant de serge, domicilié à Jonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Jonzac
LIMOUSIN Pierre, ex curé, domicilié à Alloue, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne. 16 Alloue
LUBILE Saivo, aspirant de la marine, domicilié à Bayonne, département des Basses-Pyrénées, condamné à mort comme conspirateur, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
MAGE Michel, enseigne de vaisseau sur le Généreux, domicilié à St Sulpice, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme traître à la patrie. 17 St Sulpice
MAIGNAC Pierre Charles, homme de loi, domicilié à Jonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente-Inférieure. 17 Jonzac
MASQUET Jean, marchand de bœufs, âgé de 27 ans, natif de Civay, département de la Charente, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 13 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, pour avoir vendu à un prix excessif les bestiaux destinés pour l’approvisionnement de Paris, et empêché l’arrivages des subsistances. 16 Civray
MATROY ou MATREAU, forçat, domicilié à Rochefort département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 12 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, pour avoir voulu briser ses fers. 17 Rochefort
METHÉ FONREMIS Pierre François, homme de loi, ci-devant conseiller au bailliage de Nantes, domicilié à Nantes département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 12 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. Erreur dépt
MATHÉ FONREMIS Pierre Ignace, homme de loi, lieutenant participant au bailliage de Nantes, domicilié à Nantes département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 10 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. Erreur dépt
MONTALEMBERT G., âgé de soixante-trois ans, né à Limoges, ex-marquis, capitaine au ci-devant régiment du Roi, rue Neuve-Égalité (Paris), convaincu de s’être rendu l’ennemi du peuple en participant aux crimes de Capet et de sa famille, en approuvant le massacre du Champ de Mars, en écrivant contre la liberté et en faveur de la tyrannie, en entretenant des intelligences avec les ennemis de l’État, en discréditant les assignats, en conspirant dans la maison d’arrêt dite Lazare, à l’effet de s’évader, et ensuite dissoudre, par le meurtre et l’assassinat des représentants du peuple, et notamment les membres des comités de salut public et de sûreté générale, le gouvernement républicain, et de rétablir la royauté, a été condamné à la peine de mort par le Tribunal Criminel Révolutionnaire du 7 Thermidor an 2.
MONTJOURDAIN Nicolas Roland, ex noble, commandant du bataillon de St Lazare, âgé de 37 ans, né à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice des conspirations des 20 juin et 10 août 1792, tendantes à Troubler l’état par une guerre civile en France, en armant les citoyens les uns contre les autres, et contre l’exercice de l’autorité légitime. 17 La Rochelle
MORELLE-DUPAS Jacques, ex vicaire, domicilié à Ruffec, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département d’Ille-et-Vilaine. 16 Ruffec
MORMONT Magdeleine Elisabeth, femme Lasourdière, âgée de 35 ans, né à Mache, département de la Creuse, domiciliée à Saint-Air, département de la Charente, condamnée à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 St Air ?
MOUSNIER J. J. J., âgé de 28 ans, né à Jean-d’Angely, département de la Charente Inférieure, y demeurant, homme de loi, condamné à mort, le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu. 17 St Jean d’Angély
MUNBIELLE Jean, lieutenant de vaisseaux, condamné à mort, contre-révolutionnaire, le 27 brumaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente. Trib. 16
NEGRE Benoît, pilote-côtier, ayant rang d’enseigne non entretenu, domicilié à Agde département de l’Hérault, condamné à mort le 2 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure comme conspirateur. Trib. 17
NICLAU jean Baptiste, grenadier au 29ème régiment, ci-devant Dauphin, âgé de 36 ans, né à Rochefort, département de la Charente Inférieure, domicilié à Chavenay-le-Château, département de la Meuse, condamné à mort le 26 vendémiaire an 2, par le tribunal de Paris, comme contre-révolutionnaire ayant chanté des chansons et tenu des propos tendant au rétablissement de la royauté. 17 Rochefort
NOISRON Marguerite, (dite Boet-la-Montagne), âgée de 44 ans, née à Saint-Sicé, département de la Charente Inférieure, ex noble, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme complice d’émigrés et de prêtres fanatiques, le 24 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux 17 St Sicé ?
NOMBALLAIS Jacques Marie, forçat, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 9 ventôse an 2, par la commission militaire de Rochefort. 17 Rochefort
NORMANT Ant. M., âgée de 51 ans, née à Garaur, département de la Charente, ex noble, condamnée à mort le 9 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincue d’avoir fait émigrer ses deux fils. 16 Garaur ?
NOURRY (dit Grammont), père, adjudant général de l’armée révolutionnaire, ci-devant artiste du théâtre de Montansier, âgé de 42 ans, natif de la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration contre la liberté, la sûreté et la souveraineté du peuple, tendante à dissoudre la représentation nationale, assassiner ses membres et les patriotes, détruire le gouvernement républicain, rétablir la monarchie, et donner un tyran à l’état. 17 La Rochelle
ORYAN Jean Baptiste, ex curé, domicilié à Loix, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Loix
PAPION François, officier municipal, domicilié à Réaumur, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur le 23 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Charente Inférieure. Trib. 17
PARIS Jean René, ex curé, domicilié à St Martin-de-Clocher, département de la Charente, condamné à mort comme fédéraliste le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne. 16 St Martin du Clocher
PERRIER Guillaume, lieutenant de vaisseau, commandant la Gabare "le pluvier", domicilié, à Civrac, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 26 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
PERRIN Philippe, fils, âgé de 26 ans, natif de Coignac, département de la Charente, y demeurant, négociant, condamné à mort comme convaincu d’avoir fait l’éloge des brigands de la Vendée, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Cognac
PICHELIN Joachim, grenadier au 29ème régiment ci-devant Dauphin, âgé de 36 ans, né et domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 26 vendémiaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir chanté des chansons et tenu des propos tendants au rétablissement de la royauté, à l’avilissement et à la dissolution de la Convention. 17 Rochefort
PICONNET Jean Baptiste, fils de Philippe, domicilié à Angoulême département de la Charente, condamné à mort, comme émigré le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire de Bois-le-Duc. 16 Angoulême
PIPAUD Pierre Eléonore, âgé de 43 ans, né à Jarnac, département de la Charente, domicilié à Périgueux, homme de loi et procureur syndic du département de la Dordogne, condamné à mort, le 8 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir pratiqué des manœuvres fédéralistes et contre-révolutionnaires, dans le département de la Dordogne. 16 Jarnac
POIRIER Pierre, cultivateur et maire de St Laurent, propriétaire à Jourdain-sur-Rieux, âgé de 55 ans, né à Coignac, département de la Charente, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme ayant dit qu’il voudrait que la Convention fût sautée, que les brigands fussent ici pour rétablir l’ancien régime, et comme ayant détourné un citoyen de tirer au sort. 16 Cognac
QUESSARD henri, âgé de 54 ans, ex noble, natif de la commune de Parcon, département de la Charente Inférieure, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 27 messidor an 2, par la commission militaire de Bordeaux, comme contre-révolutionnaire. 17 Parcon
REBEREYS Simon Pierre, curé, ex noble domicilié à Jouzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Jouzac (Jonzac ?
RIVIÈRE Pierre, marchand de cire, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 2 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme fournisseur infidèle. 17 Rochefort
ROBER DE l’EPINAY Jean Honoré, ex noble, âgé de 47 ans, natif de la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Garné, département de l’Eure et Loire, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, ayant dit que si les ennemis venaient à avoir de dessus, et que s’il tenait les députés qui avaient fait mourir le roi, il prendrait son couteau, et leur couperait la chair morceaux par morceaux ; et comme s’étant refusé à déposer sa croix de Saint Louis à sa municipalité. 17 La Rochelle
ROËTTIERS DE LA CHAUVINIERE Anne Jeanne, marquise de Charras, condamnée à mort le 11 pluviôse an II. 16 Charras (Source CHAN W 316. d. 457) Elle avait épousé François de La Laurencie, marquis de Charras. Né à Charras (Charente), le 22 février 1741, il suivit la carrière des armes. Sous-aide major au régiment du Roi-infanterie en 1764, il était parvenu au grade de mestre de camp de cavalerie. Chevalier de Saint-Louis, il exerçait les fonctions d’inspecteur général des maréchaussées de France lorsqu’il fut élu suppléant de la noblesse aux Etats généraux par la sénéchaussée de Saint-Jean-d’Angély. Arrêté et condamné à mort, il fut exécuté à Paris le 30 janvier 1794.

Voir aussi La Laurencie.

ROMAN J. Guet Henoc (dit Rochefort), ex noble, âgé de 24 ans, né à Paris, département de la Seine, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration de la faction de l’étranger, du soulèvement des prisons, de l’assassinat du représentant du peuple Collot-d’Herbois ; il a été conduit à l’échafaud avec une chemise rouge. 17 Rochefort
ROSSEL Marie Anne Catherine, femme de Rosset Cery, officier de marine, âgée de 44 ans, native de Rochefort, département de la Charente, domicilié à Sens, département de l’Yonne, condamnée à mort le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice ayant entretenue des émigrés. 17 Rochefort
SAINT-PRIEST Julie Agathe femme d’Acier-Desbrosses, âgée de 42 ans, ex-noble, née à Limoges, département de la Dordogne, domiciliée à Confolens, département de la Charente, condamnée à mort, le 25 messidor an 2 par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice ayant eu des correspondances avec son mari émigré. 16 Confolens
"SAINT-AMARANTE Jeanne Françoise Louise (dite Demier), native de Sainte, département de la Charente, domiciliée à Cercy, département de Seine et Oise, condamnée à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la fraction de l’étranger, du soulèvement des prisons, et de l’assassinat du représentant du peuple Collot d’Herbois ; elle a été conduite à l’échafaud avec une chemise rouge." 17 Saintes
SAUMONT Jean (dit Labran), âgé de 54 ans, né à la Roche-Foucauld, département de la Charente, cultivateur, domicilié à Basserolles, département de la Dordogne, condamné à mort comme conspirateur le 1er fructidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 La Rochefoucauld
SERPAUD Jacques, ci-devant intendant de l’émigré Montmorency, âgé de 55 ans, natif d’Angoulême, département de la Charente, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 25 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir entretenu des correspondances avec les émigrés Montmorency, Serpaud et autres. 16 Angoulême
SUDRIE Anne de la, épouse de Jacques de la SUDRIE, sieur de GAMORY (ortographe 1989 : Gammory), officier du roi au régiment de Bourgogne, émigré, Divorcée, ex-noble, âgé de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domicilié à St Maurice, même département, condamné à mort le 25 messidor An II par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 St Maurice
THIBAULT François Alexis, notaire, domicilié à l’Herminault, département de la Vendée, condamné à mort le 4 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure, comme brigand de la Vendée. Trib. 17
THOMAS Thérèse, veuve Goursac, ex-noble, âgée de 80 ans, native d’Angoulême, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort comme conspiratrice, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
TURPEAUX Louis, sous-chef de l’administration de la marine, âgé de 40 ans, natif de Rochefort, département de la Charente inférieure, domicilié à Port-la-Montagne, département du Var, condamné à mort le 24 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir entretenu des intelligences avec les Anglais, et d’avoir participé à la trahison de Toulon. 17 Rochefort
TUOLLAIS Pierre François Marie, commis aux revues, dommicilié à Brest, département du Finistère condamné à mort comme conspirateur le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
VALLET Nicolas, (dit Lambert), marchand forain, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 14 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
VARENNE Etienne Marie, enseigne de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à Semur département de la Côte-d’Or, condamné à mort comme traître à la patrie le 8 frimaire en 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17

2 - Classement par département et nom de lieu

Nom et circonstancesLieuCommentaires
GUYOT-DESMAULANS Louis, âgé de 42 ans, ci-devant gentilhomme, domicilié à Allaux, département de la Charente, condamné à mort, le 3 avril 1793, par le tribunal de Paris, comme émigré. 16 Allaux
LIMOUSIN Pierre, ex curé, domicilié à Alloue, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne. 16 Alloue
BABIN Jacques, âgé de 34 ans, ex-noble, né à Lignac, domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 13 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Angoulême
CHANCEL Jean Nestor, âgé de 40 ans, natif d’Angoulême, département de la Charente, y demeurant, général de brigade à l’armée du Nord, condamné à mort comme traître à la Patrie, le 13 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Angoulême
CHEVINAUDE Françoise, âgée de 30 ans, native d’Angoulême, département de la Haute-Charente, lingère, domiciliée à Bordeaux, département de la Gironde, condamnée à mort le 18 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, accusée d’avoir servi le fédéralisme, à l’aide de faux passeports. 16 Angoulême
JUZEAU Antoine, âgé de 23 ans, négociant, né et domicilié à Angoulême, département de la Charente, condamné à mort, le 1 mai 1793, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme émigré. 16 Angoulême
PICONNET Jean Baptiste, fils de Philippe, domicilié à Angoulême département de la Charente, condamné à mort, comme émigré le 25 vendémiaire an 3, par la commission militaire de Bois-le-Duc. 16 Angoulême
SERPAUD Jacques, ci-devant intendant de l’émigré Montmorency, âgé de 55 ans, natif d’Angoulême, département de la Charente, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 25 frimaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir entretenu des correspondances avec les émigrés Montmorency, Serpaud et autres. 16 Angoulême
COLIN Jean, exécuté à Barbezieux, le 24 décembre 1792 16 Barbezieux Extrait des registres de l’État-Civil de Barbezieux

« Le 31 décembre 1792 sont comparus les citoyens Girard Baillely, juge du Tribunal du district de Barbezieux et Laurent Nadaud, greffier audit tribunal lesquels ont déclaré que Jean Colin du village des Grands Poulards, paroisse de Brie-sous-Chalais, âgé d’environ 32 ans est décédé en cette ville le 24 de ce mois sur les trois heures et demye de l’après-midy, dont acte et ont signé Baillely, Nadaud, Filhon, officier public. »

En marge de cet acte est écrit « déceds de Jean Colin condamné à mort ».

G. CHEVROU.

[NDLR - Je ne connais pas les motifs de la condamnation qui peuvent être de nature politique ou civile - A propos de cette exécution, voir cette page ]
LASSUDERIE Marie Anne, femme Gamoy, divorcée, ex noble, âgée de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domiciliée à St Maurice, même département, condamnée à mort le 25 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 Chambon
DAUPHIN Jacques, (dit Lapayreà, ex noble âgé de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Charente (dépt)
ROËTTIERS DE LA CHAUVINIERE Anne Jeanne, marquise de Charras, condamnée à mort le 11 pluviôse an II. 16 Charras (Source CHAN W 316. d. 457) Elle avait épousé François de La Laurencie, marquis de Charras. Né à Charras (Charente), le 22 février 1741, il suivit la carrière des armes. Sous-aide major au régiment du Roi-infanterie en 1764, il était parvenu au grade de mestre de camp de cavalerie. Chevalier de Saint-Louis, il exerçait les fonctions d’inspecteur général des maréchaussées de France lorsqu’il fut élu suppléant de la noblesse aux Etats généraux par la sénéchaussée de Saint-Jean-d’Angély. Arrêté et condamné à mort, il fut exécuté à Paris le 30 janvier 1794.

Voir aussi 16 Chassors

AUDIER S., âgé de 42 ans, né à Charrat, département de la Charente, ex-curé de St Laurent de Paris, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire, de Paris, comme convaincu d’être ennemi du peuple et de sa liberté. 16 Charrat
DAUPHIN François, (dit Goursac), âgé de 61 ans, ex noble, chevalier de St Louis, et chevau-léger de la Garde du dernier tyran roi, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
DUFOUR Marie Louise, âgée de 66 ans, née à Limoges, femme de compagnie de Goursac, domiciliée à Chasseneuil, département de la Charente, condamnée à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
GONIN Jacquette, femme divorcée de Paquier-de-Larevenchère, âgée de 43 ans, née et domiciliée à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, pour avoir tenu des propos contre-révolutionnaires. 16 Chasseneuil
JOUSSIN Guillaume, ex curé de Chasseneuil, domicilié à Chasseneuil, département de la Charente, condamné à mort, le 22 floréal an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme conspirateur. 16 Chasseneuil
THOMAS Thérèse, veuve Goursac, ex-noble, âgée de 80 ans, native d’Angoulême, domicilié à Chasseneuille, département de la Charente, condamnée à mort comme conspiratrice, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Chasseneuil
LA LAURENCIE Marie (dite Charras), ex noble, âgée de 42 ans, native de Chassars, département de la Charente. domicilié à Amiens, département de la Somme, condamné à mort le 29 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Chassors voir aussi 16 Charras
FOUGERAT Joseph, cultivateur, âgé de 67 ans, né à Chaudresac, département de la Charente, domicilié à Maux, même département, condamné à mort le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Chaudressac
MASQUET Jean, marchand de bœufs, âgé de 27 ans, natif de Civay, département de la Charente, domicilié à Paris département de la Seine, condamné à mort le 13 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, pour avoir vendu à un prix excessif les bestiaux destinés pour l’approvisionnement de Paris, et empêché l’arrivages des subsistances. 16 Civray
LANDRI Jean, éperonnier, domicilié à Cognac, département de la Charente à mort le 5 décembre 1793, par tribunal criminel révolutionnaire du département des Bouches-du-Rhône, comme contre-révolutionnaire. 16 Cognac
PERRIN Philippe, fils, âgé de 26 ans, natif de Coignac, département de la Charente, y demeurant, négociant, condamné à mort comme convaincu d’avoir fait l’éloge des brigands de la Vendée, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Cognac
POIRIER Pierre, cultivateur et maire de St Laurent, propriétaire à Jourdain-sur-Rieux, âgé de 55 ans, né à Coignac, département de la Charente, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme ayant dit qu’il voudrait que la Convention fût sautée, que les brigands fussent ici pour rétablir l’ancien régime, et comme ayant détourné un citoyen de tirer au sort. 16 Cognac
BAQUIEE François, domicilié à Confolens département de la Charente, condamné à mort comme émigré, le 27 messidor an 2, par le tribunal militaire du 1er arrondissement de l’armée des Pyrénées occidentales. 16 Confolens
SAINT-PRIEST Julie Agathe femme d’Acier-Desbrosses, âgée de 42 ans, ex-noble, née à Limoges, département de la Dordogne, domiciliée à Confolens, département de la Charente, condamnée à mort, le 25 messidor an 2 par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice ayant eu des correspondances avec son mari émigré. 16 Confolens
DANIAU André Salm, agriculteur, domicilié à Ecoigneux, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur, le 14 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Ecoigneux
NORMANT Ant. M., âgée de 51 ans, née à Garaur, département de la Charente, ex noble, condamnée à mort le 9 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincue d’avoir fait émigrer ses deux fils. 16 Garaur ?
BEISSERIEZ M., (dit l’Eveillé), âgé de 50 ans, né à Genouillac, département de la Charente, officier municipal de lad. Commune, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 16 Genouillac
GABORIAU Charles, âgé de 56 ans, notaire né à Jarnac-Charente, département de la Charente, officier municipal, condamné à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspirateur. 16 Jarnac
PIPAUD Pierre Eléonore, âgé de 43 ans, né à Jarnac, département de la Charente, domicilié à Périgueux, homme de loi et procureur syndic du département de la Dordogne, condamné à mort, le 8 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir pratiqué des manœuvres fédéralistes et contre-révolutionnaires, dans le département de la Dordogne. 16 Jarnac
DUPLESSI C., la Merlière, âgée de 29 ans, fille, ex noble, née à la Merlière, y demeurant, département de la Charente, condamnée à mort le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. Comme conspiratrice 16 La Merlière
BREBION-LA-HAYE J., médecin, âgé de 49 ans, né à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort, le 28 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’être ennemi de la révolution. 16 La Rochefoucauld
DETASSAL-DULAC Bonnet, cultivateur, âgé de 58 ans, né à Angoulême, domicilié à la Rochefoucault, département de la Charente, condamné à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 La Rochefoucauld
SAUMONT Jean (dit Labran), âgé de 54 ans, né à la Roche-Foucauld, département de la Charente, cultivateur, domicilié à Basserolles, département de la Dordogne, condamné à mort comme conspirateur le 1er fructidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 La Rochefoucauld
MORELLE-DUPAS Jacques, ex vicaire, domicilié à Ruffec, département de la Charente, condamné à mort comme réfractaire, le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département d’Ille-et-Vilaine. 16 Ruffec
MORMONT Magdeleine Elisabeth, femme Lasourdière, âgée de 35 ans, né à Mache, département de la Creuse, domiciliée à Saint-Air, département de la Charente, condamnée à mort comme conspirateur le 16 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 St Air ?
FAURE Robert, ex conseiller la ci-devant cour des aides, âgé de 46 ans, né à St Amand-des-Bois, département de la Haute Charente, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 3 thermidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, comme contre-révolutionnaire, et pour avoir favorisé des conspirations, mis hors la loi d’après les journées du 31 mai, 1 et 2 juin 1793. 16 St Amand des Bois
DUFOUR Alex Armand, employé à la Bibliothèque nationale, domicilié à St Germain de Lusignan, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 16 St Germain de Lusignan
PARIS Jean René, ex curé, domicilié à St Martin-de-Clocher, département de la Charente, condamné à mort comme fédéraliste le 28 ventôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Vienne. 16 St Martin du Clocher
SUDRIE Anne de la, épouse de Jacques de la SUDRIE, sieur de GAMORY (ortographe 1989 : Gammory), officier du roi au régiment de Bourgogne, émigré, Divorcée, ex-noble, âgé de 41 ans, née à Chambon, département de la Charente, domicilié à St Maurice, même département, condamné à mort le 25 messidor An II par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 St Maurice
JASMER Marcel Aimée, ex religieuse de l’ordre de Fontevrault, âgée de 39 ans, née et domiciliée à St Vincent, département de la Charente, condamnée à mort, le 28 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire séant à Paris, comme conspiratrice et fanatique. 16 St Vincent
CLEMENT Jacques, âgé de 41 ans, natif de Vac, ex curé de Vervant, département de la Charente, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris. 16 Vervant
FOUGERE Jeanne, femme Simon Chadouteau, ex noble, née à Vors, département de la Charente, domiciliée à Vors, même département, condamnée à mort le 27 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice. 16 Vors
DUREPAIRE Jean Timothé, ex noble, chef de division de canonniers, domicilié à Ambreure département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 14 germinal an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Ambreure ?
AUNIS André, cultivateur, domicilié à Cars, canton de la Rochelle, département de la Charente inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 16 pluviôse an 2,par le tribunal criminel du dit département. 17 Cars
FREIGNEAU Charles Auguste, ancien orfèvre, domicilié à Charence, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 5 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département comme conspirateur. 17 Charence
ARDOUIN Jean, âgé de 37 ans, natif de l’Isle de Rhé, département de la Charente inférieure, Tailleur, domicilié à Lyon, département du Rhône, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 15 frimaire an 2, par la commission révolutionnaire séante à Lyon. 17 Ile de Ré
DECHÈZEAU Gustave, jeune député de l’île de Ré, guillotiné le 18 nivôse an II. Il était le chef principal des girondins de la Charente-Inférieurcond (La révolution francaise à Saintes page 151) 17 Ile de Ré
LIMOUSIN Michel, fabricant de serge, domicilié à Jonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Jonzac
MAIGNAC Pierre Charles, homme de loi, domicilié à Jonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente-Inférieure. 17 Jonzac
REBEREYS Simon Pierre, curé, ex noble domicilié à Jouzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Jouzac (Jonzac ?
BIRE Jean, huissier, âgé de 64 ans, natif de la Chapelle-de-Magenau, canton de Saintes, département de la Charente inférieure, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 28 prairial an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux. 17 la Chapelle-de-Magenau
DUCHEZEAU Gustave, député à la convention nationale, domicilié à la Flotte, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur des brigands de la Vendée, le 28 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, et par suite des journées des 31 mai, 1 et 2 juin 17 La Flotte en Ré
GABAURY René, tisserand, domicilié à la Pommeraye, département de la Charente Inférieure condamné à mort le 4 nivôse an 2, par la commission militaire séante à Saumur comme conspirateur. 17 La Pommeraye
BLUTEL Anne, (dite Guertude), ex religieuse, âgée de 40 ans, née à la Rochelle, département de la Charente inférieure, condamné à mort le 16 messidor an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux, département de la Gironde, pour avoir recelé le prêtre insermenté Caeaux. 17 La Rochelle
CRASSOUS Joseph, lieutenant de vaisseau, domicilié à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme traître le 8 frimaire an 2, par tribunal criminel dudit département. 17 La Rochelle
CRUON Jean, (dit de la Grange), armateur, domicilié à la Rochelle, domicilié département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 22 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 La Rochelle
GAY Jacques Joseph, (dit Cadet), négociant, domicilié à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme distributeur de faux assignats, le 1 germinal an 3, par le tribunal criminel du département de la Seine. 17 La Rochelle
"LALANNE Jean, âgé de 45 ans, né à la Rochelle, département de la Charente-Inférieure, tailleur. domicilié à Paris, condamné à mort le 12 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme agent de la conspiration ourdie par le tyran et sa famille contre la sûreté du peuple, et qui a éclaté dans la journée du 10 août 1792, et de s’être flatté qu’a l’époque du 20 juin, Capet lui avait pris la main, et la portant sur son cœur, lui avoir dit ""sentez, mon ami s’il palpite""." 17 La Rochelle
MONTJOURDAIN Nicolas Roland, ex noble, commandant du bataillon de St Lazare, âgé de 37 ans, né à la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 19 pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice des conspirations des 20 juin et 10 août 1792, tendantes à Troubler l’état par une guerre civile en France, en armant les citoyens les uns contre les autres, et contre l’exercice de l’autorité légitime. 17 La Rochelle
NOURRY (dit Grammont), père, adjudant général de l’armée révolutionnaire, ci-devant artiste du théâtre de Montansier, âgé de 42 ans, natif de la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 24 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration contre la liberté, la sûreté et la souveraineté du peuple, tendante à dissoudre la représentation nationale, assassiner ses membres et les patriotes, détruire le gouvernement républicain, rétablir la monarchie, et donner un tyran à l’état. 17 La Rochelle
"ROBER DE l’EPINAY Jean Honoré, ex noble, âgé de 47 ans, natif de la Rochelle, département de la Charente Inférieure, domicilié à Garné, département de l’Eure et Loire, condamné à mort le 14 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire, ayant dit que si les ennemis venaient à avoir de dessus, et que s’il tenait les députés qui avaient fait mourir le roi, il prendrait son couteau, et leur couperait la chair morceaux par morceaux ; et comme s’étant refusé à déposer sa croix de Saint Louis à sa municipalité." 17 La Rochelle
BOUTET Pierre, ex curé, domicilié à Gua, canton de Marennes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur le 12 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Le Gua
DUCHENE Pierre Louis, aide-garde-magasin des vivres de terre, domicilié à l’Egalité, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme faux témoin, le 17 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 L’Egalité
ORYAN Jean Baptiste, ex curé, domicilié à Loix, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 16 pluviôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Loix
GUESDON Mathurin, domicilié à Marennes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire le 28 avril 1793, par le tribunal criminel dudit département. 17 Marennes
LEONARD Louis Marie Henri Joseph, curé, domicilié à Marennes, département de Charente Inférieure, condamné à la déportation, le 17 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Marennes
QUESSARD henri, âgé de 54 ans, ex noble, natif de la commune de Parcon, département de la Charente Inférieure, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort le 27 messidor an 2, par la commission militaire de Bordeaux, comme contre-révolutionnaire. 17 Parcon
CAUQUE François, tailleur de pierre, forçat à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort pour avoir voulu briser ses fers, le 17 germinal an 2, par le tribunal criminel des Bouches du Rhône. 17 Rochefort
CHANCELLE Pierre, aide des constructeur, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme fédéraliste, le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
CHERAT Jean, forçat de Rochefort, département de la Charente Inférieur, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 12 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
COURAULT Alexandre, élève des constructeurs à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 6 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département. 17 Rochefort
DELAHAYE Nicolas, forçat, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 19 nivôse an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. 17 Rochefort
GREAUD François, ex capucin, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 4 ventôse an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme contre-révolutionnaire. 17 Rochefort
GRIMOIRE Nicolas René Henri, ex noble, vice-amiral, domicilié à Rochefort département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 19 pluviôse an 2, par la commission militaire dudit département, comme contre-révolutionnaire. 17 Rochefort
MATROY ou MATREAU, forçat, domicilié à Rochefort département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 12 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, pour avoir voulu briser ses fers. 17 Rochefort
NICLAU jean Baptiste, grenadier au 29ème régiment, ci-devant Dauphin, âgé de 36 ans, né à Rochefort, département de la Charente Inférieure, domicilié à Chavenay-le-Château, département de la Meuse, condamné à mort le 26 vendémiaire an 2, par le tribunal de Paris, comme contre-révolutionnaire ayant chanté des chansons et tenu des propos tendant au rétablissement de la royauté. 17 Rochefort
NOMBALLAIS Jacques Marie, forçat, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 9 ventôse an 2, par la commission militaire de Rochefort. 17 Rochefort
PICHELIN Joachim, grenadier au 29ème régiment ci-devant Dauphin, âgé de 36 ans, né et domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 26 vendémiaire an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir chanté des chansons et tenu des propos tendants au rétablissement de la royauté, à l’avilissement et à la dissolution de la Convention. 17 Rochefort
RIVIÈRE Pierre, marchand de cire, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 2 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département, comme fournisseur infidèle. 17 Rochefort
"ROMAN J. Guet Henoc (dit Rochefort), ex noble, âgé de 24 ans, né à Paris, département de la Seine, domicilié à Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice d’une conspiration de la faction de l’étranger, du soulèvement des prisons, de l’assassinat du représentant du peuple Collot-d’Herbois ; il a été conduit à l’échafaud avec une chemise rouge." 17 Rochefort
ROSSEL Marie Anne Catherine, femme de Rosset Cery, officier de marine, âgée de 44 ans, native de Rochefort, département de la Charente, domicilié à Sens, département de l’Yonne, condamnée à mort le 21 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme conspiratrice ayant entretenue des émigrés. 17 Rochefort
TURPEAUX Louis, sous-chef de l’administration de la marine, âgé de 40 ans, natif de Rochefort, département de la Charente inférieure, domicilié à Port-la-Montagne, département du Var, condamné à mort le 24 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir entretenu des intelligences avec les Anglais, et d’avoir participé à la trahison de Toulon. 17 Rochefort
"ANCELIN Louis, (dit la Garde de Gémozac) ex-noble, âgé de 51 ans, né à Benessart, domicilié à Xaintes (Sainte), département de la Charente inférieure, condamné à mort le 23 Messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme convaincu d’avoir applaudi aux crimes de Capet, aux assassinats de Marat, de Lepelletier ; d’avoir provoqué la dissolution des sociétés populaire." 17 Saintes
LECANDRE Etienne, âgé de 27 ans, capitaine au 17ème régiment de cavalerie, né et domicilié à Saintes, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 8 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire. 17 Saintes
"SAINT-AMARANTE Jeanne Françoise Louise (dite Demier), native de Sainte, département de la Charente, domiciliée à Cercy, département de Seine et Oise, condamnée à mort le 29 prairial an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la fraction de l’étranger, du soulèvement des prisons, et de l’assassinat du représentant du peuple Collot d’Herbois ; elle a été conduite à l’échafaud avec une chemise rouge." 17 Saintes
BONNET Jean, charpentier, domicilié à Angely-Boutonne, département de la Charente Inférieur, condamné à mort comme émigré, le 29 messidor, an 2, par la commission militaire séante à Auxonne, département de la Côte d’Or 17 St Jean d’Angély
BONNEVILLE François, plâtrier, domicilié à St Jean d’Angély, canton du département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 22 frimaire an 2 par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. 17 St Jean d’Angély
LAMOUREUX Hyppolite, plâtrier, domicilié à St jean-d’Angely, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 22 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme contre-révolutionnaire. 17 St Jean d’Angély
MOUSNIER J. J. J., âgé de 28 ans, né à Jean-d’Angely, département de la Charente Inférieure, y demeurant, homme de loi, condamné à mort, le 22 messidor an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme complice de la conspiration dans la prison du Luxembourg où il était détenu. 17 St Jean d’Angély
NOISRON Marguerite, (dite Boet-la-Montagne), âgée de 44 ans, née à Saint-Sicé, département de la Charente Inférieure, ex noble, domicilié à Bordeaux, département de la Gironde, condamné à mort comme complice d’émigrés et de prêtres fanatiques, le 24 germinal an 2, par la commission militaire séante à Bordeaux 17 St Sicé ?
MAGE Michel, enseigne de vaisseau sur le Généreux, domicilié à St Sulpice, département de la Charente Inférieure, condamné à mort le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme traître à la patrie. 17 St Sulpice
DALLEMAND Henry, propriétaire, domicilié à Tonzac, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 21 nivôse an 2, par le tribunal criminel dudit département 17 Tonzac
METHÉ FONREMIS Pierre François, homme de loi, ci-devant conseiller au bailliage de Nantes, domicilié à Nantes département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 12 germinal an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. Erreur dépt
MATHÉ FONREMIS Pierre Ignace, homme de loi, lieutenant participant au bailliage de Nantes, domicilié à Nantes département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme conspirateur, le 10 brumaire an 2, par le tribunal révolutionnaire dudit département. Erreur dépt
MUNBIELLE Jean, lieutenant de vaisseaux, condamné à mort, contre-révolutionnaire, le 27 brumaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente. Trib. 16
ARNAUD Elie, régisseur du nommé Perriers, domicilié à Niort, département des Deux-Sèvres, condamné à mort comme conspiration le 2 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
BARIBAUT Pierre, domicilié à Aubuffant, canton de la Châteigneraye, département de la Vendée, condamné à mort comme brigand de la Vendée, le 3 septembre 1793, par le tribunal criminel de la Charente inférieure. Trib. 17
BEAUD Jacques, notaire public, domicilier à l’Isle de la Réunion, canton, des Sables, département de la Vendée, condamné à mort comme complice des brigands de la Vendée, le 6 germinal an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
BONNEVILLE Pierre, propriétaire, domicilié à l’Hermenaut, canton de Fontenay le Peuple, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur le 4 septembre 1793, par le tribunal criminel de la Charente Inférieure. Trib. 17
BORDEAUX Claude, chirurgien major à bord de l’Apollon, domicilié à Tonnerre, département de l’Yonne, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BOUNIET Pierre Joseph, commis aux vivres de la Marine, domicilié à Brest, département du Finistère, condamné à mort comme conspirateur, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BOYER Christophe, aspirant de la marine, domicilié à Civrac, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
BRELAY Jean, lieutenant de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à Cirac, canton de Rochefort, département de la Charente Inférieure, condamné à mort comme contre-révolutionnaire le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département. Trib. 17
CAMPET Jacques, enseigne de vaisseau, domicilié à Blaye, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel de la Charente inférieure. Trib. 17
COLIN Nicolas, compagnon menuisier, domicilié à Nancy, département de la Meurthe, condamné à mort comme contre-révolutionnaire, le 23 frimaire an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
DASNIERES Jacques, ex noble, capitaine au 110ème régiment domicilié à Bienac, département de la Haute-Vienne, condamné à mort comme faux témoin, du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
DEBADIER Jean, sergent major, dans le 4ème bataillon de la Côte-d’Or, domicilié à Strasbourg, département du Bas-Rhin, condamné à mort comme conspirateur le 9 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
GAUTRONNEAU Pierre, marchand graisseur, domicilié à Chantonay département de la Vendée, condamné à mort, comme contre-révolutionnaire, le 1 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
GITON Claude Vincent, avoué, domicilié à Orléans, département du Loiret, condamné à mort le 13 ventôse an 2, par le tribunal criminel de département de la Charente Inférieure, comme conspirateur. Trib. 17
GUERIT Louis, lieutenant de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à St Denis, département de la Charente Inférieure, condamné à mort, le 8 frimaire an 2, par le tribunal criminel dudit département comme contre-révolutionnaire. Trib. 17
HERBERT Joseph, curé, domicilié à Maillé, département de la Vendée, condamné à mort, le 5 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme brigand de la Vendée. Trib. 17
INVILLE (d’) Pierre Bertrand, soldat au 3ème régiment de la marine, infanterie, domicilié à Port-la-Montagne, département du Var, condamné à mort, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure, comme conspirateur. Trib. 17
LUBILE Saivo, aspirant de la marine, domicilié à Bayonne, département des Basses-Pyrénées, condamné à mort comme conspirateur, le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure. Trib. 17
NEGRE Benoît, pilote-côtier, ayant rang d’enseigne non entretenu, domicilié à Agde département de l’Hérault, condamné à mort le 2 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure comme conspirateur. Trib. 17
PAPION François, officier municipal, domicilié à Réaumur, département de la Vendée, condamné à mort comme conspirateur le 23 ventôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Charente Inférieure. Trib. 17
"PERRIER Guillaume, lieutenant de vaisseau, commandant la Gabare ""le pluvier"", domicilié, à Civrac, département de la Gironde, condamné à mort comme conspirateur le 26 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente Inférieure." Trib. 17
THIBAULT François Alexis, notaire, domicilié à l’Herminault, département de la Vendée, condamné à mort le 4 septembre 1793, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure, comme brigand de la Vendée. Trib. 17
TUOLLAIS Pierre François Marie, commis aux revues, dommicilié à Brest, département du Finistère condamné à mort comme conspirateur le 26 pluviôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
VALLET Nicolas, (dit Lambert), marchand forain, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort comme distributeur de faux assignats, le 14 nivôse an 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
VARENNE Etienne Marie, enseigne de vaisseau sur l’Apollon, domicilié à Semur département de la Côte-d’Or, condamné à mort comme traître à la patrie le 8 frimaire en 2, par le tribunal criminel du département de la Charente inférieure. Trib. 17
BOURDEILLES H. J., âgé de quarante-six ans, né à Paris, ex-comte, mestre de camp à la suite de la cavalerie, au Bois-Guillaume , convaincu de s’être rendu l’ennemi du peuple en participant aux crimes de Capet et de sa famille, en approuvant le massacre du Champ de Mars, en écrivant contre la liberté et en faveur de la tyrannie, en entretenant des intelligences avec les ennemis de l’État, en discréditant les assignats, en conspirant dans la maison d’arrêt dite Lazare, à l’effet de s’évader, et ensuite dissoudre, par le meurtre et l’assassinat des représentants du peuple, et notamment les membres des comités de salut public et de sûreté générale, le gouvernement républicain, et de rétablir la royauté, a été condamné à la peine de mort par le Tribunal Criminel Révolutionnaire du 7 Thermidor an 2
MONTALEMBERT G., âgé de soixante-trois ans, né à Limoges, ex-marquis, capitaine au ci-devant régiment du Roi, rue Neuve-Égalité (Paris), convaincu de s’être rendu l’ennemi du peuple en participant aux crimes de Capet et de sa famille, en approuvant le massacre du Champ de Mars, en écrivant contre la liberté et en faveur de la tyrannie, en entretenant des intelligences avec les ennemis de l’État, en discréditant les assignats, en conspirant dans la maison d’arrêt dite Lazare, à l’effet de s’évader, et ensuite dissoudre, par le meurtre et l’assassinat des représentants du peuple, et notamment les membres des comités de salut public et de sûreté générale, le gouvernement républicain, et de rétablir la royauté, a été condamné à la peine de mort par le Tribunal Criminel Révolutionnaire du 7 Thermidor an 2.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1811 - Napoléon organise la riposte au Blocus Continental en Charente-Inférieure

2.  1550 (c) - Cognac et Merpins (16) - Droits de péage sur les marchandises

3.  AD 16 - Inventaire sommaire série E - Angoulême - Notaire Caillaud 1765-1766

4.  Le toponyme Mouchedune

5.  1789 - Bellon (16) : cahier de doléances de la paroisse


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  1599 - Fontaines-d’Ozillac (17) : le seigneur prend possession du droit de foire

5.  Documents numérisés des Archives Départementales (16 et 17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux