Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Descriptions des provinces et départements -> Départements de la Charente et de la Charente-Maritime -> 1803 - Description du département de la Charente-Inférieure sous le (...)

1803 - Description du département de la Charente-Inférieure sous le Consulat

D 14 mai 2010     H 11:36     A Pierre     C 0 messages A 888 LECTURES


agrandir

A cette époque, sous le Consulat, Saintes était la préfecture de la Charente-Inférieure. La Rochelle était une sous-préfecture.

Le département de la Charente-Inférieure, formé des ci-devant provinces de Saintonge et d’Aunis, dont le chef-lieu est à Saintes, tire son nom du cours physique de la rivière de Charente, qui le traverse de l’est à l’ouest, et se jette dans la mer au-dessous de Rochefort, vis-à-vis l’Ile d’Oleron.

Source : Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies : avec une nouvelle description topographique, physique, agricole, politique, industrielle et commerciale de cet état. - Paris An X - 1803 - Google Books

Quelques statistiques comparatives à utiliser avec prudence

Nota : les populations des arrondissements ne sont pas comparables, car leur composition a été modifiée entre 1803 et 2007.
Pour les communes, les comparaisons doivent être faites avec circonspection, car certaines d’entre elles ont absorbé des communes périphériques.

EntitéPopulation 1803Population 2007
Département 402 105 605 410 hab
Arrdt. de La Rochelle 69 795 199 332 hab.
Arrdt. de Saintes 98 255 121 172 hab.
Arrdt. de Saint-Jean d’Angély 68 155 52 108 hab.
Arrdt. de Jonzac 74 900 54 122 hab.
Arrdt. de Rochefort (NC) 178 676 hab.
Arrdt. de Marennes (NC) 46 019
La Rochelle 18 000 76 848 hab.
Saintes 10 162 26 401 hab.
Saint-Jean-d’Angély 5 400 7 463 hab.
Marennes 4 633 5 315 hab.
Jonzac 2 509 3 554 hab.

La forêt

La forêt Superficie en 1803 Superficie en 2010
hectares 37 932 102 995

Une évolution plutôt inattendue... Les chiffres de 1803 sont-ils fiables ?

Charente Inférieure

Le département de la Charente-Inférieure, formé des ci-devant provinces de Saintonge et d’Aunis, dont le chef-lieu est à Saintes, tire son nom du cours physique de la rivière de Charente, qui le traverse de l’est à l’ouest, et se jette dans la mer au-dessous de Rochefort, vis-à-vis l’Ile d’Oleron.

Les Limites de ce département sont : au nord, celui de la Vendée ; au nord-est, celui des Deux-Sèvres ; à l’est, celui de la Charente ; au sud-ouest, celui de la Gironde ; et à l’ouest, l’Océan.

Les principales Rivières sont : la Charente, la Boutonne, qui passe à Saint-Jean-d’Angély et se jette dans la Charente, près de Tonnay-Charente, la Seugne, qui coule du sud au nord et site jette dans la Charente près de Saintes ; la Seudre, etc.

Il faudrait rétablir la navigation de cette rivière depuis son embouchure jusqu’à la ville de Pons. On demande aussi que la Boutonne soit rendue navigable depuis Saint-Jean-d’Angély jusqu’à Brion ; que l’on exécute le projet de canal de la Seudre à la Gironde, à peu de distance de Royan et de Mornac , qui redoublerait l’activité de la culture dans la partie méridionale de ce département, et sauverait au cabotage les dangers du pertuis de Maumusson ; et le rétablissement des canaux de Moutier-Neuf, de Broue, de la Moise et de Dercy, qui dessécheraient les salines abandonnées.

Il y a aussi beaucoup de marais le long de la cote, qui sont une cause habituelle de mortalité par leurs exhalaisons pestilentielles.

Le climat de ce département est fort tempéré, mais malsain le long des côtes où il y a quantité de marais qui y occasionnnent beaucoup de maladies, sur-tout dans les mois de fructidor, vendémiaire et brumaire. Le sol est fertile en grains, vins, fruits de toutes espèces, plantes utiles, telles que l’absynthe, le salicot, la criste-marine ou perce-pierre, etc. ; en pâturages excellens, où l’on nourrit beaucoup de bétail, sur-tout des chevaux fort estimés. Les haras de ce département appartiennent tous à des particuliers ; il serait intéressant que le gouvernement y en établît un.

Nous devons observer que la majeure partie des terres de la Charente-Inférieure est cultivée en vignes, et qu’en général les objets de culture sont sujets à de fréquentes non-valeurs, parce qu’ils exigent beaucoup de bras.

On y trouve un grand nombre de marais salans, d’où l’on tire une immense quantité de sel qu’on estime le meilleur de l’Europe. Le gibier et le poisson y abondent. On pêche sur les côtes de très-bonnes sardines. Il y a des sources d’eaux minérales, des mines de fer et plusieurs carrières de pierres.

Les ports excellens qu’offrent les côtes de ce département, font que le commerce maritime y est immense ; mais nous observerons qu’il est à craindre que l’ouverture de l’Escaut ne lui porte un coup funeste, Anvers allant concentrer celui des colonies. Il convient d’encourager, par des primes la pêche de la morue, qui d’ailleurs est l’école des meilleurs marins.

Le commerce consiste principalement en vins, eaux-de-vie et esprit-de-vin d’une excellente qualité, en sels, chanvres, graines de lin, etc. Il y a des manufactures d’étoffes de laine, de bonneterie, de porcelaine, de faïence, de verrerie, de creusets de grès , des raffineries de sucre, etc. On y travaille aussi en mégisserie. Les expéditions s’y font pour les colonies françaises de l’Amérique , et les batimens se chargent, en retour, de sucre, cafés, cotons, indigo, sirops de mélasse , cacao, bois de teinture, etc.
(Pour les Foires de ce département, voyez le Tableau général des Foires de France. )

Les îles de Ré et d’Oleron, faisant partie de ce département, il convient d’entrer dans quelques détails, qui les feront connaître.

L’Isle de Ré. C’est une petite île, sur l’Océan, dans le golfe de Gascogne, à 10 kilomètres (2 lieues) de la Rochelle et de l’île d’Oleron. Elle a 20 kilomètres (4 lieues) de long , sur 5 kilomètres (1 lieue) de large. Sa superficie est de 167 kilomètres et demi carrés (8 lieues carrées). Elle a 17 mille 186 habitans de population. Saint-Martin en est le chef-lieu.
Les productions consistent en vins rouges et blancs, eaux-de-vie et vinaigre, en chanvre, bois, planches, mâtures, goudron , sel et fer.

L’Isle d’Oléron. Cette île, située également sur l’Océan, a 60 kilomètres (12 lieues) de circuit, et 237 kilomètres et demi carrés (11 lieues et demie carrées) de superficie. Sa population est de 14 mille 804 individus. Son territoire est très-fertile, et produit du blè, du vin, des eaux-de-vie et du sel.

Les principales Villes du département de la Charente-inférieure sont : La Rochelle, Rochefort , Saint-Jean d’Angély, Saintes, Jonsac, Marennes.

L’Étendue en superficie du département est de 716 mille 814 hectares (1 million 404 mille 460 arpens), ou de 7 mille 168 kilomètres carrés (355 lieues carrées).

Celle des Forêts est de 37 mille 931 hectares 89 ares (74 mille 318 arpens) , dont 2 mille 475 hectares 43 ares (4 mille 850 arpens) de bois nationaux, 244 hectares 99 ares (480 arpens) communaux, et 35 mille 211 hectares 47 ares (68 mille 988 arpens) appartenans à des particuliers.

La Population est évaluée à 402 mille 105 individus ; ce qui fait 1 mille 133 habitans par lieue carrée.

Les Contributions de ce département pour l’an XI, se montent à la somme de 4,105,914 francs ;
Savoir :
- Contribution foncière 2,792,000 fr.
- Contribution personnelle, mobiliaire et somptuaire 348,500
- Portes et fenêtres 184,965
- Patentes 236,209
- Produit des 16 centimes additionnels par franc sur les contributions foncière, personnelle, mobiliaire et somptuaire, 508,240

Total égal 4,105,914 fr.

Ce qui donne pour la quotité contributive de chaque individu 10 francs 21 centimes 1 dixième.

Les Dépenses à la charge du département, pendant l’an XI , prises sur le produit des centimes additionnels, se montent à la somme de 331,035 francs 66 centimes,
Savoir :
- Dépenses d’administration 142,710 f.
- Dépenses de l’ordre judiciaire 162,325 66
- Dépenses d’instruction publique 26,000

Total égal 331,035 f. 66 c.

Le département de la Charente-Inférieure est divisé en 6 arrondissemens communaux ; savoir : 1°. de la Rochelle ; 2°. de Rochefort ; 3°. de Saint-Jean-d’Angély ; 4°. de Saintes ; 5°. de Jonsac ; 6" ; de Marennes ; en 37 cantons ou justices de paix, et 506 communes.

Le collège électoral du département est composé de 300 membres.

Arrondissement de La Rochelle,

Contenant 53 Communes divisées eu 6 Cantons ou Justices de Paix : Marans, Courson, la Jarrie, la Rochelle est et ouest, Saint-Martin-de-Ré.

La population de cet arrondissement est de 69 mille 795 individus, et le collège électoral est composé de 140 membres.

La Rochelle en est le chef-lieu. C’est une belle, grande, forte, très-riche et célèbre ville, avec un port des plus sûrs et des plus commodes sur l’Océan.

Elle a une population de 18 mille individus, et elle est distante de Paris de 514 kilomètres (128 lieues et demie). C’est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un évêché, de deux tribunaux : l’un de première instance, et l’autre de commerce, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Cet arrondissement, dans lequel l’île de Ré est comprise, produit des grains, des vins, des chanvres, des graines de lin et de moutarde, etc. Les marais salans qui sont le long de la côte, produisent, par l’évaporation , du sel excellent.

Le commerce est très-étendu, et un des plus considérables de la France, en raison de la commodité du port de la Rochelle. Il consiste en vins, eaux-de-vie, sels, chanvres, graines de lin et de moutarde ; en bois pour la mâture, huile de poisson, raffineries de sucre, manufactures de faïence, verreries, etc. C’est principalement à la Rochelle que se font les expéditions à la côte de Saint-Domingue, d’où les vaisseaux rapportent de la cochenille, du chocolat, du quinquina, des émeraudes, des perles , de l’argent, des pelleteries, du sucre, du café, de l’indigo , du coton, des cuirs, etc.

Arrondissement de Rochefort,

Contenant 54 Communes divisées en 4 Cantons ou Justices de Paix : Surgères, Tonnay-Charente, Rochefort, Aigrefeuille.

La population de cet arrondissement est de 44 mille 981 individus , et le collège électoral est composé de 120 membres.

Rochefort en est le chef-lieu. C’est une ville belle et considérable , avec un port très-commode, et défendu à l’entrée de la Charente par plusieurs forts. Elle est située à 10 kilomètres (2 lieues) de l’embouchure de cette rivière. C’est un des ports militaires de la République ; aussi y a-t-il un chantier de construction , de vastes magasins pour l’armement et l’équipement des vaisseaux, un arsenal et un magnifique hôpital.

La population de Rochefort est de 15 mille individus, et cette ville est distante de Paris de 512 kilomètres (128 lieues). Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture civile et d’une préfecture maritime, le siège de deux tribunaux, l’un de première instance, et l’autrede commerce, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Cet arrondissement produit des grains, des vins, des pâturages , etc. Le » nombreux marais salans qui y sont situés, font une partie de sa richesse, par le sel que l’on en tire.
Le commerce consiste en vins, eaux-de-vie, sel, bétail. Il y a des raffineries de sucre.

Arrondissement de Saint-Jean d’Angély

Contenant 126 Communes divisées en 7 Cantons ou Justices de Paix : Loulay, Aulnay, Matha, Saint-Savinien, Tonnay-Boutonne, Saint:Jean-d’Angély, Saint-Hilaire.

La Population de cet arrondissement est de 68 mille 155 individus, et le collège électoral est composé de 136 membres.

Saint-Jean d’Angély en est le chef-lieu. C’est une ville située sur la Boutonne, et dont la population est de 5 mille 400 individus. Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège de deux tribunaux, l’un de première instance, et l’autre de commerce, la résidence d’un conservateur des hypothèques et d’un inspecteur des forêts nationales.

Cet arrondissement produit des grains, des vins, des fruits, des pâturages, etc.

Le commerce consiste en vins et eaux-de-vie renommées ; il y a quelques fabriques d’étoffes de laine, et un moulin à poudre.

Arrondissement de Saintes

Contenant 117 Communes divisées en 8 Cantons ou Justices de Paix : Saint-Porchaire, Burie, Pons, Gemozac, Cozes, Saujon, Saintes.

La population de cet arrondissement est de 98 mille 255 individus, et le collège électoral est composé de 197 membres.

Saintes en est le chef-lieu. C’est une grande ville située sur le penchant d’une montagne, au bas de laquelle coule la Charente.

Elle a une population de 10 mille 162 individus, et elle est distante de Paris de 528 kilomètres (132 lieues). C’est le chef-lieu d’une préfecture, le siège de trois tribunaux : l’un criminel ; l’autre de première instance, et le troisième de commerce ; la résidence des directeurs des domaines nationaux et des contributions directes, d’un conservateur des hypothèques, d’un chef d’escadron et d’un capitaine de la septième légion de gendarmerie nationale.

Cet arrondissement produit des grains, du vin, des fruits ; il y a d’excellents pâturages, où l’on nourrit beaucoup de bétail. On trouve une source d’eau minérale à Pons.

Le commerce consiste en grains et maïs ou blé de Turquie ; en vins, eaux-de-vie et esprit-de-vin d’une excellente qualité. Il y a des manufactures d’étamines, molletons, cadis, serges, droguets, bonneteries et tanneries ; de porcelaine, de faïence, de creusets de grès, etc.

Arrondissement de Jonsac,

Contenant 120 Communes divisées en 7 Cantons ou Justices de Paix : Archiac, Montendre, Montlieu, Mont-Guyon, Mirambeau, Jonsac, Saint-Genis.

La population de cet arrondissement est de 74 mille 900 individus, et le collège électoral est composé de 150 membres.

Jonsac en est le chef-lien ; Cette petite ville, située sur un ruisseau, a une population de 2 mille 509 individus. Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un tribunal de première instance et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Cet arrondissement est fertile en grains, en vins et eu pâturages.

Le commerce consiste en vins et eaux-dc-vie.

Arrondissement de Marennes,

Contenant 36 Communes divisées en 5 Cantons où Justice » de Paix : Saint-Aignan, Arvert, Marennes, le Château d’Oleron, Saint-Pierre-d’Oleron.

La population de cet arrondissement est de 46 mille 19 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Marennes en est le chef-lieu. C’est une petite ville située entre l’embouchure de la rivière de Seudre et le havre de Brouage. Elle a uue population de 4 mille 633 individus. C’est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un tribunal de première instance, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Cet arrondissement, dont l’île d’Oléron fait partie, abonde en blés, légumes, vins, etc. Les marais salans qui y sont situés fournissent beaucoup de sel, dont on fait un grand débit.

Le commerce consiste en pois et fèves, qui sont recherchés par leur bonne qualité, et en ce qu’ils cuisent facilement et se conservent long-temps ; en vins rouges, eaux-de-vie, sel, excellentes huîtres vertes, etc.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1799-1804 Consulat - 19e siècle - Département Charente-Maritime (17) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Histoire du château de La Tranchade, à Garat (16)

2.  1619 - Agrippa d’Aubigné - Les aventures du baron de Faeneste - Extraits

3.  1789 - Champniers (16) : cahier de doléances de la paroisse

4.  1622 - Pons (17) : Confrontations de la Sirerie de Pons, appartenant à César Phébus d’Albret

5.  1332 - Saint-Jean d’Angély - Nomination de 8 élus pour gérer les affaires de la ville


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

4.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 16ème siècle - 1500-1549 - Table chronologique des sources

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux