Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Descriptions des provinces et départements -> Départements de la Charente et de la Charente-Maritime -> 1803 - Description du département de la Charente sous le Consulat

1803 - Description du département de la Charente sous le Consulat

D 14 mai 2010     H 00:32     A Pierre     C 0 messages A 684 LECTURES


agrandir

Le département de la Charente, formé du ci-devant Angoumois, d’une partie de la Saintonge et du Limosin, a pour chef-lieu Angoulême et tire son nom de la rivière de Charente, qui l’arrose presqu’en sortant de sa source, du sud au nord, puis en y rentrant du nord au sud, et enfin en tournant de l’est à l’ouest.

Dans un texte très didactique, le Département de la Charente sous le Consulat.

Source : Statistique générale et particulière de la France et de ses colonies : avec une nouvelle description topographique, physique, agricole, politique, industrielle et commerciale de cet état. - Paris An X - 1803 - Google Books

Quelques statistiques comparatives à utiliser avec prudence

Nota : les populations des arrondissements ne sont pas comparables, car leur composition a été modifiée entre 1803 et 2007.
Pour les communes, les comparaisons doivent être faites avec circonspection, car certaines d’entre elles ont absorbé des communes périphériques (ex : Barbezieux avec Saint-Hilaire)

EntitéPopulation 1803Population 2007
Département 321 477 349 535 hab
Arrdt. de Ruffec (NC) 50 670
Arrdt. de Confolens (NC) 58 503 64 651 hab.
Arrdt. d’Angoulême (NC) 117 617 193 710 hab.
Arrdt. de Barbezieux (NC) 50 542
Arrdt. de Cognac (NC) 44 145 91 174
Angoulême 14 800 42 669 hab.
Cognac 2 827 19 243 hab.
Barbezieux-Saint-Hilaire (NC) 1 984 4 645 hab.
Confolens 2 045 2 798 hab.

La forêt

La forêt Superficie en 1803 Superficie en 2010
hectares 23 043 117 688

Une évolution plutôt inattendue... Les chiffres de 1803 sont-ils fiables ?


VIIIème région, dite de l’Ouest ou du Couchant

Département de la Charente

Le département de la Charente, formé du ci-devant Angoumois, d’une partie de la Saintonge et du Limosin, a pour chef-lieu Angoulême et tire son nom de la rivière de Charente, qui l’arrose presqu’en sortant de sa source, du sud au nord, puis en y rentrant du nord au sud, et enfin en tournant de l’est à l’ouest.

Les Limites de ce département sont : au nord, ceux des Deux-Sèvres et de la Vienne ; à l’est, ceux de la Dordogne et de la Haute-Vienne ; au sud-ouest et à l’ouest, celui,de la Charente-Inférieure.

Les principales Rivières sont : la Charente, qui prend sa source à Charonnat, dans le département de la Haute-Vienne , remonte au nord le long des montagnes jusqu’à Civray dans le département de la Vienne, d’où elle redescend à l’est de Ruffec, passe à Verteuil, à Mansle, au pied de la montagne sur laquelle Angoulême est située ; tourne à l’ouest, passe à Châteauneuf, à Jarnac, à Cognac, à Saintes, à Tonnay-Charente, à Rochefort, où elle forme un beau port ; à Soubise, et se rend à la mer, en face de l’île d’Aix, et de celle d’Oleron : cette rivière commence à être navigable à Angoulême ; ses eaux sont fort claires et forment plusieurs îles. Ses débordemens engraissent les terres. Elle est très-poissonneuse ; on en tire de grosses moules, dans lesquelles on trouve, a ce qu’on assure, des perles presqu’aussi belles que celles qui nous viennent de l’Orient.

Les autres rivières sont la Péruse, le Né, le Tude, la Nizonne, le Bandiat, la Touvre, qui n’a que 8 kilomètres de cours, et se joint à la Charente un peu au-dessus d’Angoulême, au lieu dit le Goût. Sa source est une fontaine, comparable, pour l’abondance, à celle de Vaucluse, et l’une des plus belles de la France, située au pied d’un rocher. Ses eaux sont claires, froides en été et chaudes en hiver ; l’on y pêche d’excellentes truites etc. Il y a quantité d’autres petites rivières remarquables, en ce que leurs eaux ont une propriété singulière pour faire de beaux et bons papiers.

Le climat de ce département est sain et tempéré ; le sol en est inégal, couvert de collines, sans qu’on y voie de montagnes considérables, à l’exception de celle sur laquelle est bâtie la ville d’Angoulême ; le sol est généralement calcaire, sec et brûlant : un tiers est employé en terres labourables, un autre à la culture des vignes, et le reste en prairies, bois, terres incultes, ou landes et rochers. On y recueille quantité de froment, du seigle , de l’orge, des avoines, du maïs ou blé de Turquie ; du safran, du vin, du lin, du chanvre, toutes sortes de fruits et beaucoup de truffes. Il abonde en gibier. Il y a aussi des mines de fer très-abondantes, dont le fer est fort doux, et une mine d’antimoine à Monet.

Le commerce principal consiste en vins, et en excellente eau-de-vie, safran, sel, bétail, bois de merrain, de construction et de charronnage ; en fer, etc. Il y a des manufactures d’étoffes et beaucoup de fabriques de papier fort renommées ; fer coulé et battu ; faïence ; blanchisserie de cire, etc.

(Pour les Foires de ce département, voyez le Tableau général des Foires de France. )

Les principales Villes du département de la Charente sont : Angoulême, Confolens, la Rochefoucault, Barbésieux, Cognac, Ruffec,

L’Étendue en superficie du département est de 588 mille 803 hectares (1 million 153 mille 648 arpens), ou de 5 mille 888 kilomètres carrés (286 lieues carrées).

503 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Celle des Forêts est de 23 mille 43 hectares 1 are (45 mille 147 arpens), dont 11 mille 897 hectares 2 ares (23 mille 309 arpens 22 perches ) de bois nationaux, et 11 mille 145 hectares 99 ares (21 mille 837 arpens 78 perches) appartenans à des particuliers.

La Population est évaluée à 321 mille 477 individus ; ce qui fait à peu près 1 mille 124 habitans par lieue carrée.

Les Contributions de ce département pour l’an XI, se montent à la somme de 2,978,069 francs ;

Savoir :
- Contribution foncière , 2,100,000 f.
- Contribution personnelle, mobiliaire et somptuaire 247,300 f.
- Portes et fenêtres 124,740 f.
- Patentes 130,461 f.
- Produit des 16 centimes additionnels par franc sur les contributions foncière, personnelle, mobiliaire et somptuaire. 375,568 f.

Total égal 2,978,069 fr.

Ce qui donne pour la quotité contributive de chaque individu 9 francs 26 centimes 2 cinquièmes.

Les Dépenses à la charge du département, pendant l’an XI, prises en partie sur le produit des centimes additionnels, se montent à la somme de 279,619 francs 66 centimes ;

Savoir :
- Dépenses d’administration, 128,419 f.
- Dépenses de l’ordre judiciaire 126,200 66 f.
- Dépenses d’instruction publique 25,000 f.

Total égal 279,619 f 66 c

Le département de la Charente est divisé en 5 arrondissemens communaux ; savoir : 1°. de Ruffec ; de Confolens ; 3°. d’Angoulême ; 4°. de Barbézieux ; 5°. de Cognac ; en 29 cantons ou justices de paix, et 455 communes.

Le collège électoral du département est composé de 300 membres.

Arrondissement de Ruffec,

Contenant 83 Communes divisées en 4 Cantons ou Justices de paix : Villefagnan, Ruffec, Mansle, Aigre.

La population de cet arrondissement est de 5o mille 670 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Ruffec en est le chef-lieu. C’est une petite ville située sur le ruisseau de Léain, un peu au-dessus de son confluent avec la Charente. Ce ruisseau est rempli de truites, que l’on estime les plus belles et les meilleures de France,

La population de cette ville est de 2 mille 110 individus ; elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un tribunal de première instance, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Cet arrondissement est fertile en grains et fruits de toutes espèces, en vins, etc.

Le commerce consiste en vins, eaux-de-vie,en bois de construction, en fers, etc.

Arrondissement de Confolens,

Contenant 70 Communes divisées en 6 Cantons ou Justices de paix : Champagne-Mouton, Chabannois, Montambœuf, Saint-Claude, Confolens nord et sud.

La population de cet arrondissement est de 58 mille 503 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Confolens en est le chef-lieu. Cette petite ville, située sur la Vienne, a une population de 2 mille 45 individus. Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un tribunal de première instance, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Le sol de cet arrondissement est généralement mauvais et couvert de landes incultes. Cependant les bords de la Vienne présentent quelques terres à blés , dont la culture est avantageuse, et des pâturages abondans où l’on élève des bestiaux.

Le commerce consiste en grains et bétail.

Arrondissement d’Angoulême,

Contenant 144 Communes divisées en 9 Cantons ou Justices de paix : Saint-Amand-de-Bouex, la Rochefoucault, Montbron, la Valette , Blanzac, Hiersac, Rouillac, Angoulême.

La population de cet arrondissement est de 117 mille 617 individus, et le collège électoral est composé de 200 membres.

Angoulême en est le chef-lieu. C’est une ville située sur le sommet d’une montagne entourée de rochers, sur la rive gauche de la Charente.

Elle a une population de 14 mille 800 individus, et elle est distante de Paris de 474 kilomètres (118 lieues et demie ).

C’est le chef-lieu d’une préfecture, le siège d’un évêché, de trois tribunaux : l’un criminel, l’autre de première instance, et le troisième de commerce ; la résidence des directeurs des domaines nationaux et des contributions directes, d’un conservateur des hypothèques, d’un inspecteur des forêts nationales, et d’un capitaine de la septième légion de gendarmerie.

Cette ville est l’entrepôt de toutes les denrées, eaux-de-vie, sels, vins, bois, fers, douvelles, cercles , canons, etc., etc. transportés par la Charente pour Rochefort et les départemens environnans.

Cet arrondissement produit des grains, des fruits, du vin, du safran, des graines de lin et de genièvre. On y trouve aussi des mines de fer.

Le commerce consiste principalement en vins, eaux-de-vie, sel, bétail, bois de construction, de merrain et de charronnage, en fer coulé et battu. Il y a des fabriques de papiers fort recherchés, des manufactures de grosses draperies , de serges et étamines, de blanchisseries de cire, des faïenceries, etc.

Arrondissement De Barbézieux :,

Contenant 88 Communes divisées en 6 Cantons ou Justices de paix : Barbézieux, Montmoreau, Aubeterre, Chalais, Brossac, Baignes.

La population de cet arrondissement est de 50 mille 542 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Barbézieux en est le chef-lieu. C’est une petite ville dont la population est de 1 mille 984 individus. Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture, le siège d’un tribunal de première instance, et la résidence d’un conservateur des hypothèques.

Le sol de cet arrondissement est très-fertile en blés, seigle et avoine. Quelque coteaux,sont cultivés en vignes, et donnent d’assez bons vins ; il abonde en pâturages. Il y a une source d’eau minérale, connue sous le nom de Fontrouilleuse.

Le commerce consiste en toiles et bétail.

Arrondissement De Cognac,

Contenant 70 Communes divisées en 6 Cantons ou Justices de paix : Cognac , Jarnac-Charente , Châteauneuf, Segonzac.

La population de cet arrondissement est de 44 mille 145 individus, et le collège électoral est composé de 120 membres.

Cognac en est le chef-lieu. C’est une ville située sur la Charente , et dont la population est de 2 mille 827 individus. Elle est le chef-lieu d’une sous-préfecture , le siège d’un tribunal de première instance, la résidence d’un, sous-inspecteur des forêts nationales et d’un conservateur des hypothèques.

Le territoire de cet arrondissement est délicieux et d’une fertilité justement renommée. Il produit du grain, d’excellens vins et de bons fruits.

Le commerce consiste en vins blancs et rouges, en eaux-de vie, connues sous le nom d’eaux- de -vie de Cognac ; esprit-de-vin, graines de lin. Il y a aussi des fabriques de faïence.

(Pour plus amples renseignemens , il est nécessaire de lire l’ Introduction qui précède la Description Topographique de la nouvelle division de la France)

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1799-1804 Consulat - 19e siècle - Département Charente (16) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Généalogie de la famille de Talleyrand, princes de Chalais, seigneurs de Grignols

2.  1864 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 4 Tome II

3.  1451 - Ordonnances de Charles VII sur la gabelle en Saintonge et Poitou

4.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 12ème siècle - Table chronologique des sources

5.  1789 - Ballans (17) : cahier de doléances de la paroisse


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux