Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Sources d’archives sur l’histoire de la Saintonge, de (...) > Archives départementales et municipales > Archives Départementales de Charente-Maritime et de Charente > Inventaires sommaires des Archives Départementales de Charente-Maritime > 1875 - Les archives ecclésiastiques de Charente-Maritime

1875 - Les archives ecclésiastiques de Charente-Maritime

mardi 2 octobre 2018, par Pierre, 48 visites.

Dans un article de l’Académie de La Rochelle - Section de Littérature - Choix de pièces lues aux séances de 1875, Louis de Richemond, archiviste départemental, présente un inventaire sommaire des archives ecclésiastiques du département, regroupées dans les séries G et H. Les cotes ne sont pas indiquées, il faudra donc consulter un inventaire moins sommaire pour fouiller.
Pour la série G, voir ici.
Pour la série H, voir ici, et le supplément ici

Source : Académie de La Rochelle - Section de Littérature - Choix de pièces lues aux séances de 1875 - BNF Gallica

ARCHIVES ECCLÉSIASTIQUES.

SÉRIE G.

Les documents ecclésiastiques composent les séries G et H.

La première de ces séries comprend 102 articles, dont 25 registres comptant 22,000 feuillets 10 plans et 77 actes produisant un total de 4,293 pièces, dont 277 sur parchemin et 4,156 sur papier.

L’évêché de Saintes et celui de Maillezais, transféré a la Rochelle en 1648, ont fourni la majeure partie des documents. Viennent ensuite les chapitres épiscopaux, les officialités et autres juridictions relevant des évêchés, les séminaires (testament de M. Léon de Beaumont, évêque de Saintes, en faveur du séminaire de cette ville, 1744), les églises collégiales, les églises paroissiales et leurs fabriques (1737-1790), les bénéfices, chapelles et aumôneries, etc.

La cathédrale de la Rochelle forme un important article. Les décisions des conciles sont résumées dans un volumineux registre. Les comptes des receveurs des décimes ecclésiastiques fournissent de nombreuses liasses. Les fulminations des brefs de dispenses de mariages entre parents donnent des indications sur la situation de nombre de familles au XVIIIe siècle.
Malheureusement l’incendie qui éclata en 1772 dans la bibliothèque du séminaire de la Rochelle a détruit la majeure partie des archives de l’évêché de ce diocèse. Le procès-verbal dressé aux mois de juin et de septembre devant le lieutenant particulier de la sénéchaussée de la Rochelle énumère les principales séries des titres détruits par cet incendie : Donations faites par Guillaume, comte de Poitou, aux abbés de Maillezais. -Titres originaux de l’érection de l’abbaye de Maillezais en évêché et de la translation de cet évêché à la Rochelle. - Actes d’inféodations aveux et dénombrements, baillettes, déclarations, transactions, partages, papiers censaires, etc., en un mot tous les titres de propriété et de possession concernant les biens, droits et revenus de l’évêché.

SÉRIE H.

Les ordres religieux d’hommes qui ont laissé des traces aux Archives départementales sont les suivants :

- Augustins. De Saint-Yon de la Rochelle et de Montmorillon en Poitou (1631-1789).
- Bénédictins. Abbaye de Charron, ordre de Cîteaux (1188-1789).
- Prieuré de Saint-Hilaire-du-Bois-les-Charron uni à l’abbaye de Charron (1634-1781).
- Abbaye de Saint-Etienne-de-Baigne (1745).
- Abbaye royale de Saint-Jean-d’Angély, de l’ordre de Saint-Benoit (1609-1734).
- Abbaye royale de Saint-Léonard-des-Chaumes de l’ordre de Cîteaux (1553-1787).
- Abbaye de Saint-Michel-en-l’Herm de l’ordre de Saint-Benoît (1000-I790).
- Abbaye de Notre-Dame-dc-Masdion de l’ordre de Saint-Benoît (1457-1786).
- Prieuré de Saint-Nicolas-des-Essards (1634-1785).
- Prieuré de Saint-Laurent-du-Lignon (1709-1748).
- Prieuré de Saint-Sulpice-de-Marignac (1785).
- Abbaye de Mont-Saint-Martin-Nolon (1722-1723).
- Abbaye de Notre-Dame-de-Moureilles (1663).
- Abbaye de Nuaillé (1282-1464).
- Prieuré de Notre-Dame-de-Romaziére (1728).
- Prieuré de Saint-Pierre-de-Torsay et de Saint-Genis (1677).
- Prieuré de Saint-Georges-de-Cubillac (1521-1667).
- Prieuré de Saint-Sauveur de l’île de Ré (1517).
- Carmes de la Rochelle (1592-1773).
- Dominicains de la Rochelle (1656-1703), de Saintes (1539-1759).
- Ordre de Grandmont. Prieuré de Notre-Dame-de-la-Garde (1750-1790).
- Compagnie de Jésus (1683-1754).
- Minimes de Surgères et la Rochelle (1533-1789).
- Oratoriens de la Rochelle (1644-1648).

Les ordres religieux de femmes se répartissent entre les congrégations suivantes :
- Abbaye royale de Notre-Dame hors les murs de Saintes (1393-1789).
- Filles de’ta Charité, à Tonnay-Charente et à Soubise (1726-1789)
- Ordre de Sainte-Claire de Saintes (1737-1789).
- Dames Blanches de la Rochelle (1716-1792).

Statistique des ordres religieux de la généralité (1720-1723).

Ordres militaires religieux.
Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem de la Rochelle (1669-1672).
Hospices et Maladreries (1632-1789). La Rochelle. Rochefort. Saint-Jean-d’Angély. Saintes. Tesson. Pons. (1214-1789).

CLERGÉ RÉGULIER
D’après la statistique faite par AMELOT DE CHAILLOU, intendant de la généralité de la Rochelle en 1723.

Élection de la Rochelle.
- Capucins ou Frères mineurs de Saint-François à la Rochelle (27 juillet 1628).
- Carmes réformés de la province de Touraine à la Rochelle (février 1633).
- Cordeliers (ordre de Saint-François), à Lafond (1469).
- Dames de Sainte-Claire, à la Rochelle (1306-1653).
- Religieuses de Notre-Dame de la Charité, à la Rochelle (1715).
- Religieux de la Charité de l’ordre de Saint-Jean de Dieu, hôpital de la Rochelle (18 décembre 1628).
- Petit hôpital fondé par Anne Forestier, à la Rochelle (1709 - juin 1723).
- Jacobins ou Frères Prêcheurs, à la Rochelle, fondés par Alphonse comte de Poitou (rétablis le 31 décembre 1638).
- Collège des R. R. P. P. Jésuites, à la Rochelle (décembre 1629).
- Minimes de N. D. de la Victoire à la Pointe près la Rochelle (26 novembre 1629).
- Oratoire de N. S. J. C. (Prêtres de l’) à la Rochelle (6 octobre 1614 - 15 juin 1620).
- Séminaire des R. R. P, P. Jésuites (16 octobre 1694).
- Filles de la Providence ou Nouvelles catholiques (1659).
- Religieuses Ursulines de Saint-Augustin (1629).
- Abbaye N.-D. de la Grâce, de Charon (Cîteaux filles de Clairvaux) (1170).
- Abbaye de Saint-Léonard-des-Chaulnes.
- Sœurs de la Charité, à Marans (1684).
- Capucins (Saint-Martin de Ré) (1625).
- Hôpital (Saint-Martin-de-Ré) (1674).
- Prêtres de la congrégation de la Mission, à Rochefort (1683).
- Capucins (ordre de Saint-François), à Rochefort (1673).
- Sœurs de ia Charité (pr les veuves et orphelins de la marine) (1696).

Élection de Cognac.

- Religieuses Bénédictines (janvier 1623).
- Abbaye commendataire de Fondouce (ordre de Saint-Benoist non réformé) (1111).
- Abbaye de la Frenade (ordre de Cîteaux) (XIIe siècle).
- Abbaye de Chastre.
- Abbaye de Bassac (ordre de Saint-Benoist réformé).
- Abbaye de St-Amant-de-Boixe (ordre de St-Benoist non réformé).
- Prieuré de Saint-Léger-de-Cognac (ordre de Saint-Benoist) (1033).
- Abbaye de Lanville (ordre de Sainte-Geneviève) (1681).
- Récollets (22 janvier 1612).
- Hôpital de Cognac (fondation municipale).

Élection de Barbezieux.

- Abbaye de Saint-Etienne-de-Baigne fondée par Charlemagne (ordre de Saint-Benoist).
- Hôpital de Barbezieux.
- Cordeliers de Saint-François de Barbezieux (octobre 1254-1651).
- Minimes de Chateauneuf (1619-1637).
- Récollets de Jarnac (1680).

Élection de Marennes.

- Soeurs grises de l’hôpital de la Marine (Château d’Oleron) (1689).
- P. P. Récollets, de Marennes (Saint-François, étroite observance) tjui)Iet 1629).
- Hôpital de Brouage (1570).
- Filles de la Charité, à Soubise (1686).
- Filles de la Charité, à la Tremblade (1686).
- Filles de la Charité, à Saujon (1686).
- Filles de la Charité, au Château-d’Oleron (1686).
- Filles de la Charité, à Marennes (1686).
- Filles de la Charité, à Saint-Georges-d’Oleron (1714).
- Filles de la Charité, à Royan.
- P. P. Récollets, de Royan (1622).
- Jésuites, de Marennes (1633).

Élection de Saint-Jean-d’Angély.

- Abbaye de Bénédictins, à Saint-Jean-d’Angély (825).
- Collége de Bénédictins, à Saint-Jean-d’Angély.
- Abbaye de Jacobins, à Saint-Jean-d’Angély (1520).
- Abbaye de Cordeliers, à Saint-Jean-d’Angély (1272).
- Abbaye de Capucins, à Saint-Jean-d’Angély (1576-1633).
- Religieuses Ursulines, à Saint-Jean-d’Angé)y (11 avril 1635).
- Filles Hospitalières, à Saint-Jean-d’Angély (1697).
- Hôtel-Dieu ou hôpital St-Louis, à Saint-Jean-d’Angéty (1673-1696).
- Filles de la Charité, à Saint-Jean-d’Angély.
- Capucins, à Tonnay-Charente (1653).
- Filles de la Charité, à Tonnay-Charente (1695).
- Hôpital, à Taillebourg (1685).
- Augustins, à Saint-Savinien.
- Chapitre de Taillebourg (1500).

Élection de Saintes.

- Religieuses Carmélites (1629).
- Sainte-Claire.
- R. R. P. P. Jésuites (collège) (1611).
- Cordeliers.
- Abbaye de Notre-Dame hors les murs (1047).
- Dominicains (1292).
- Prieuré de Saint-Eutrope (1055-1128).
- Filles de la Charité (1700).
- Hôpital de Saint-Pierre-ès-Liens (1658).
- Hôpital général (1687).
- Filles Hospitalières (1684).
- Récollets.
- Séminaire (1644).
- Cordeliers, de Pons.

Arrêtons ici cette sèche énumération en renvoyant le lecteur à l’inventaire imprimé et essayons de résumer le caractère général de cette collection et ce qui constitue son originalité et sa valeur.

Ce sont des actes de la vie publique et privée émanés de l’État de l’Église des cours de justice, des seigneurs et des bourgeois, écrits dans un style propre à chaque nature d’actes et d’un caractère particulier à chaque époque. entourés en outre de précautions et de marques dont chacune a sa valeur et sa signification pour constater leur authenticité. L’ensemble de ces actes est le miroir limpide de la société à tous les âges, car il nous donne dans ces transactions de chaque jour, un reflet exact de ce qui a agité et fait vivre l’humanité, il nous le donne avec d’autant plus de vérité qu’il n’avait pas pour but de nous le donner. « C’est à l’aide des Archives, que suivant l’expression de M. Guizot, on peut vraiment pénétrer dans les régions inconnues de l’histoire. »

DE RICHEMOND, Archiviste de la Charente-Inférieure, correspondant du Ministère de l’Instruction publique pour les travaux historiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.