Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Villes, bourgs et villages » 16 Angoulême » 350 (c) - Ausone, poète latin, parle d’Iculisma (Angoulême)

350 (c) - Ausone, poète latin, parle d’Iculisma (Angoulême)

D 12 décembre 2007     H 11:32     A Pierre     C 0 messages     A 1725 LECTURES


agrandir

Tous les bons et vieux livres sur l’histoire d’Angoulême disent que la première apparition connue du nom d’Iculisma est dans les vers du poète latin Ausone (c. 310 - c. 390).

L’épitre XV à son disciple Tétrade, en version complète, dénichée dans un bon coin de la Toile.

Source : Bibliothèque latine-française des auteurs latins publiée par C. L. F. Panckoucke - D. M. Ausone, par E. F. Corpet - Paris - 1843 - BNF Gallica en ligne

Voir en ligne :

EPISTOLA XV


AUSONIUS ТЕТRАDIО salutem

О qui venustos uberi facundia

Sales opimas, Tetradi :

Cavesque ne sit tristis et dulci carens

Amara concinnatio :

Qui felle carmen atque melle temperans,

Torpere Musas non sinis,

Pariterque fucas, quaeque gustu ignava sunt,

Et quae sapore tristia :

Rudes Camenas qui Suessae praevenis :

Aevoque cedis non stylo.

Cur me propinquum Santonorum mœnibus

Declinas, ut Lucas boves

Olim resumpto praferoces praelio

Fugit Juventus Romula ?

Non ut tigris te, non leonis impetu

Amore sed charo expeto.

Videre alumni gestio vultus mei,

Et indole optata frui.

Invitus olim devoravi absentiae

Necessitatem pristinae,

Quondam docendi munere adstrictum gravi

Iculisma cum te absconderet.

Et invidebam devio ac solo loco

Opes Camoenarum tegi

At nunc frequentes, atque claros, nec procul

Cum floreas inter viros :

Tibique nostras ventus auras deferat

Auresque sermo verberet :

Cur me supino pectoris fastu tumens

Spernis poetam consulem ?

Tuique amantem, teque mirantem, ac tua

Desiderantem carmina

Oblitus alto negligis fastidio

Plectendus exemplo tuo :

Ni stabilis aevo pectoris nostri fldes

Quamquam recusantes amet.

Vale : valere si voles me : pervola

Cum scrinio et musís tuis

Le poète Ausone ?
Selon la tradition, cette statuette, conservée à Auch, représenterait le poète.

Traduction : AUSONE A TETRADIUS , SALUT.

Ô toi, dont la verve féconde est nourrie de charmantes saillies ; Tetradius, toi qui as soin que tes pages acerbes ne manquent ni d’enjouement ni de douceur ; qui, par un heureux mélange du fiel et du miel en tes vers, combats la torpeur de la Muse ; qui sais donner du charme aux pensées d’un goût trop fade aussi bien qu’à celles d’une acre saveur ; toi qui surpasses enfin les muses grossières de Suessa, et qui leur cèdes pour l’âge, non pour le style : pourquoi, lorsque je suis si près des murs de Santonus [NDLR "des Santons" semble plus fidèle au texte], m’éviter comme autrefois la jeunesse romaine fuyant à la vue des bœufs de Lucanie dont la furie recommençait le combat ? Ce n’est pas un tigre, ce n’est pas un lion qui te poursuit ; c’est un tendre ami qui t’appelle.

Je brûle de contempler les traits de mon élève, et de jouir à souhait de son esprit.

Avec bien du regret autrefois j’ai dévoré la nécessité de ta première absence : les dures fonctions de l’enseignement te retenaient enfermé dans Iculisna, et je voyais avec douleur les trésors des Muses enfouis dans ce lieu solitaire et détourné.

Mais aujourd’hui que tu brilles au grand jour, au nombre des plus illustres hommes et non loin de moi, aujourd’hui que, le vent te porte notre haleine, et que ma voix peut frapper ton oreille, pourquoi, le cœur gonflé d’arrogance et d’orgueil, mépriser ainsi le poète-consul ? Moi qui t’aime, moi qui t’admire, moi qui aspire après tes vers, pourquoi, du haut de tes dédains, me négliger dans l’oubli ? Je te punirais en t’imitant, si mon cœur, toujours stable en sa foi, n’aimait encore l’ingrat malgré lui-même.

Porte-toi bien ; et si tu veux que je me porte bien aussi, accours avec tes tablettes et tes Muses.

...
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 4e siècle - Ausone - Document en latin - Google books -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.