Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Grandes familles -> Aguesseau (d’) -> Généalogie de la famille d’Aguesseau

Généalogie de la famille d’Aguesseau

D 2 septembre 2008     H 11:55     A Pierre     C 1 messages A 3709 LECTURES


Une généalogie dont les racines se situent à Matha, et Rabaine, en l’île d’Oléron.

Source : Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l’histoire & la chronologie des familles nobles de France, l’explication de leur armes, & l’état des grandes terres du royaume - Franc̜ois Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois - Paris - 1783 - Books Google

AGUESSEAU : Maison illustre, établie à Paris, qui a donné un Chancelier de France. Elle a possédé anciennement des terres dans l’Isle d’Oléron & en Saintonge. Nous allons en donner la Généalogie, d’après Moréri, édition de 1759, qu’on trouve imprimée en addition, à la fin du tome X.

- I. Jacques Aguesseau, Seigneur de la terre de Mastas, autrement appellée la Motte, fut, suivant d’anciennes Généalogies & mémoriaux, Gentilhomme de la Reine Anne de Bretagne, femme de Charles VIII, & se trouva a la suite de ce Prince, à la bataille de Fornoue, donnée le 6 Juillet 1495. Il eut pour fils :

- II. Pierre Aguesseau, Seigneur de Mastas, ou la Motte, qui épousa Pierrette Raguenaud, Dame de Rabesne en l’isle d’Oléron. Plusieurs de leurs descendans ont écartelé des armes de Raguenaud. De son mariage vint :

- III. Olivier Aguesseau, Seigneur de Mastas ou la Motte, & de Rabesne, Saint-Martin, la Calletiere, Saint-Georges-des-Cousteaux, près de Xaintes, qui fit des acquisitions en Saintonge, & épousa Marguerite Joyeux, fille de Guillaume Joyeux, Ecuyer, Seigneur de Boisjoli, dont il eut :

  • 1. Pierre, qui suit, auquel son pere donna la terre de Rabesne ; .
  • 2. Jacques, qui eut celle de Mastas & ne laissa point de postérité ;
  • 3, 4, 5 & 6. & quatre filles l’une desquelles, nommée Françoise Aguesseau, fut mariée à N... de Cumont, fils de Jean de Cumont, Seigneur de Voissay & de Fiefbrun, descendu de Raimond de Cumont, mentionné dans des lettres de 1356. Voyez l’histoire de Saintonge, par Maichin, liv. I. chap. 4, n. 14 & 16.

- IV. Pierre Aguesseau II. du nom, Seigneur de Rabesne, &c. mentionné dans le rôle de l’arrierre-ban des Nobles de Saintonge, de 1557, posséda pendant plusieurs années la Charge de Lieutenant-Général de Saint-Jean-d’Angely, dans laquelle il donna, selon le témoignage du même Historien Maichin, des marques éclatantes de sa vertu & de sa capacité, & surtout de sa fidélité inébranlable, de sa fermeté, & de son ardeur, pour le service du Roi, & la défense de l’Eglise, dans le temps des troubles dont cette Province fut agitée. Il épousa 1°. Anne de Ramescasse, morte sans laisser d’enfans ; & 2°. Mathurine de Cumont, fille de Jean de Cumont, Seigneur de Voissay & de Fiefbrun, dont on a parlé au degré précédent. De son second mariage, il eut :

- V. Christophe Aguesseau, Seigneur de la Calletiere, qui vendit, par contrat du 1 Septembre 1572, à Olivier de Cumont, son cousin-germain, plusieurs biens en Saintonge, qu’il avoit recueilli, comme héritier & donataire universel de Pierre Aguesseau, son père, & de Mathurine de Cumont, sa mère. Il avoit épousé, par contrat passé a Beaumont-sur-Oise, le 1 Janvier 1552, Antoinette Destampes, fille de François Destampes, Seigneur de Mauléon, & de Madeleine le Grand, Dame de Puiseulx. Il laissa entr’autres enfans, deux fils ; François, qui suit ; — & Jean, Seigneur d’Ignocourt & d’Happeglesne, tige de la seconde branche rapportée ci-après.

- VI. François Aguesseau, Seigneur de la Calletiere en Saintonge, & de Puiseulx, épousa, par contrat passé à Chambly, le 10 Mai 1580, Françoise le Gay, fille de Jean le Gay, Seigneur de Ronquerolle, mentionné, dans la comparution des Nobles, au procès verbal de la rédaction des coutumes de Perrone, Mont-Didier, & Roye, en 1567, & de Catherine de Louvencourt. Sa veuve eut, en 1607, la tutele & la garde-noble de plusieurs enfans qu’il laissa, entr’autres :

- VII. Antoine d’Aguesseau, qui remplit successivement plusieurs fonctions importantes ; fut Lieutenant-Criminel au Châtelet de Paris, Maître des Requêtes, en 1622 ; Président du Grand-Conseil, en 1624 ; Conseiller au Conseil d’Etat & Direction des Finances, Intendant de Picardie ; enfin, en 1631, premier Président au Parlement de Bordeaux, où il a laissé une réputation, qui s’y est perpétuée jusqu’à présent. Voyez son éloge dans l’Histoire de Saintonge, & dans d’autres Ouvrages. Il quitta, peu de temps avant son décès, la place de premier Président, & mourut a Paris, le 16 Janvier 1645. Il avoit épousé, 1°. Anne Blondeau, veuve de Jules-César Paure, Seigneur de Berlise, Conseiller au Parlement ; 2°. Françoise Marefchal, morte sans enfants, fille de Pierre Mareschal, Seigneur de Fontenay, Président de la Chambre des Comptes de Bourgogne, de & Françoise de Montholon ; & 3° le 13 mai 1634, Anne de Givès, fille de Nicolas de Givès, Seigneur de Poully, Correcteur des Comptes, & d’Elisabeth Budé. (Voyez Givès, Tome VII du Dictionnaire de la Noblesse, p. 243 & suiv.) Elle étoit veuve de François du Faure, Seigneur de la Roderie, Savignat, &c. Capitaine aux Gardes, dont elle avoit une fille, qui fut mariée à Nicolas-Alexandre de Gouffier-de-Bonnivet, Marquis de Crevecœur. Elle mourut aux Carmélites à Paris, où elle se fit Religieuse, après avoir établi ses enfans.

Antoine d’Aguesseau, eut de son premier mariage avec Anne Blondeau ; deux enfans, savoir ;

  • 1. François d’Aguesseau d’abord Confeiller au Parlement de Rouen, ensuite Conseiller au Grand-Conseil, & depuis Conseiller au Parlement de Paris, Maître des Requêtes & Président du Grand Conseil, mort le 13 Septembre 1659, sans laisser d’enfans de son épouse Madeleine de Pleurre-de-Romilly, qui décéda deux jours après lui ;
  • 2° Marie, femme de Claude Housset, Seigneur du Houssay, de Trichâteau, Collanges, &c. Intendant des Finances, Chancelier de Monsieur, Frère du Roi, morte à Paris le 1. Février 1704, sans enfans.

Et du troisième mariage avec Anne de Gives, naquirent :

  • 3. Henri, qui suit ;
  • 4. Catherine, mariée a François, Comte de Javerlhac en Périgord.

- VII. Henri d’Aguesseau, d’abord Conseiller au Parlement de Metz, fut, après la mort de son frère aîné, reçu Maître des Requêtes, en 1660, Président du Grand-Conseil, en 1661, nommé Intendant de Limoges, en 1661, & de Bordeaux, en 1669. Sa santé y ayant été altérée par un trop grand travail, il quitta les fonctions d’Intendant, & revint exercer de nouveau celle de Maître des Requêtes & de Président du Grand-Conseil ; mais en 1677, il fut nommé à l’Intendance de la Province de Languedoc, qui lui fut redevable de plusieurs réglemens sur les Manufactures & sur les Etudes de Droit, & du grand Ouvrage du Canal de Languedoc. Le Roi lui donna une place de Conseiller d’Etat, en 1683. Après l’Edit de 1685, il se conduisit avec beaucoup de sagesse, a l’égard des Religionnaires, & calma les premiers troubles des Cévennes. Ayant quitté cette Intendance pour remplir ses fonctions au Conseil, il fut honoré de la confiance de Louis XIV, & eu part à l’Institution de l’Ordre Militaire de Saint Louis, a l’établissement d’une assemblée du Conseil, pour les affaires du Commerce, dont il fut nommé le Chef, & à plusieurs Loix & Réglemens. Il fut choisi, avec plusieurs Conseillers d’Etat, pour aller visiter plusieurs Provinces, afin d’examiner les abus qui pouvoient y être a réformer ; nommé, en 1695, Conseiller au Conseil Royal des Finances, & en 1715, Conseiller au Conseil de Régence pour les Finances : il mourut âgé de plus de quatre-vingt-un an, le 27 Novembre 1716, & voulut être enterré dans le Cimetière de la Paroisse Saint-André-des-Arcs. Les Villes des Provinces, dont il avait été autrefois Intendant, lui rendirent d’elles-mêmes des devoirs funèbres. Il avoit épousé, au mois de Janvier 1663, Claire le Picart de Périgny, fille de Jean le Picart, Seigneur de Périgny, Maître des Requêtes, & de Catherine Talon. Elle mourut le 10 Septembre 1713, ayant eu de son mariage :

  • 1. Henri François, qui suit ;
  • 2. Je an-Batiste-Paulin, Prêtre, mort à Paris le 20 Janvier 1723 ;
  • 3. Joseph-Antoine d’Aguesseau, Seigneur de Valjouan, &c. Conseiller au Parlement, mort sans enfans de son mariage avec Louise du Bois, Dame de Buillet, décédée le 10 Janvier 1723,
  • 4. Marie-Catherine d’Aguesseau, aînée de ses frères, mariée, le 4 Février 1683, à Charles Marie de Saulx, Comte de Tavannes, mère entr’autres du Chevalier des Ordres de ce nom, Lieutenant-Général & Commandant de la Province de Bourgogne, & du Cardinal de Tavannes, mort Prélat, Commandeur des Ordres du Roi, Archevêque de Rouen & Grand-Aumônier de France ;
  • 5. Thérese-Claire-Claude d’Aguesseau, aussi aînée de ses Frères, Religieuse de la Congrégation de l’Enfance, ci-devant établie a Toulouse, morte à Paris le 11 Novembre 1720 ;
  • 6. & Madeleine, mariée, le 6 Septembre 1700, k Pierre Hector le Guerchois, Seigneur d’Averton, Sainte Colombe, &c. Conseiller d’Etat, morte le 9 Décembre 1740, sans enfans.

- VIII Henri-François d’Aguesseau, né à Limoges le 27 Novembre 1668, reçu Avocat du Roi au Châtelet, le 29 Avril 1690, Avocat-Général au Parlement le 12 Janvier 1691, Procureur-Général le 19 Novembre 1700, nommé a la dignité de Chancelier de France le 1 Février 1717, pour laquelle il prêta serment au Roi le lendemain ; élu Honoraire de l’Académie Royale des Sciences le 24 Avril 1728, Commandeur des Ordres du Roi le 31 Juillet 1736, mort à Paris le 9 Février 1751, au commencement de sa 83e. année, est mis au rang des hommes les plus illustres de France, soit comme savant, soit comme Magistrat. Voyez son éloge dans Moréri, a la fin du tome X. en addition, édition de 175 9. Il a été inhumé dans le cimetière de la Paroisse d’Auteuil, auprès d’Anme le Fevre d’Ormesson, sa femme, morte le 1 Décembre 1735, & qu’il avoit épousée le 4 Octobre 1694, fille d’André le Fevre d’Qrmesson, Maître des Requêtes, Intendant de Lyon, & d’Eléonore le Maître de Bellejamme. On voit leurs épitaphes, au pied de la Croix du cimetière d’Auteuil, que leurs enfans ont fait élever, & dont le Roi a donné les marbres. De leur mariage sont sortis

  • 1. Henri-François de Paule d’Aguesseau, successivement Avocat du Roi an Châtelet, Avocat-Général au Parlement, Conseiller d’Etat, au mois de Septembre 1729, Conseiller au Conseil Royal de Commerce en 1757, mort le 31 Décembre 1764. Il avoit épousé, le 4 Avril 1729, Françoise-Marthe-Angélique de Nollent, fille de Jean de Nollent, Seigneur d’Hesbertot, &c. & de Marie-Madeleine de Nollent Dame de Trouville-sur-mer ;
  • 2. Jean-Batiste-Paulin, qui suit ;
  • 3. Henri-Louis d’Aguesseau, Lieutenant de la Compagnie des Gendarmes de Flandres, mort le 11 Février 1747, Maréchal de Camp & Chevalier de Saint Louis ;
  • 4. Henri-Charles d’Aguesseau de Plaintmont, Avocat du Roi au Châtelet, ensuite Avocat-Général au Parlement de Paris, mort âgé de 27 ans, le 27 Septembre 1741 ;
  • 5. Claire-Thérèse, mariée, le 16 Février 1722, à Guillaume-Antoine, Comte de Chastelus, Vicomte d’Ava !on, &c. Premier Chanoine Héréditaire de la Cathédrale d’Auxerre, Lieutenant-Général des Armées du Roi, Commandant en Roussillon, mort à Perpignan, le 13 Avril 1742, laissant postérité. Voyez CHASTELUS ;
  • 6. & Anne-Marie d’Aguesseau, morte le 9 Septembre 1745.

Jean-Batiste-Paulin d’Aguesseau-de Fresne, Comte de Compans & de Maligny, successivement Conseiller au Parlement, Commissaire en la seconde Chambre des Requêtes du Palais, Maître des Requêtes, Conseiller d’Etat ordinaire, en 1734, Doyen du Conseil, Prévôt-Maître des Cérémonies de l’Ordre du Saint-Esprit, a épousé, 1°, le 29 Février 1736, Anne-Louise-Françoise du Pré, Dame de la Grange-Bleneau, morte le 13 février 1737, fille de Louis-François du Pré, Seigneur de la Grange-Bleneau & d’Anne-Louise Robert ; 2°. le 16 Août 1741, Marie-Geneviève-Rosalie le Bret, morte en Novembre 1759, fille de N... le Bret, alors premier Président du Parlement de Provence ; & 3°. le 4 Novembre 1760, Gabrielle-Anne de la Vieuville, dont il n’a point d’enfans. Du premier lit il a :

  • 1. Henriette-Anne-Louise d’Aguesseau, Dame de la Principauté de Tingry, mariée le 25 Février 1755, à Jean-Paul-François de Noailles, Comte & aujourd’hui Duc d’Ayen. Voyez Noailles,

& du second lit :

  • 2. Henri-Cardin-Jean-Batiste, qui suit ;
  • 3. Angélique-Françoise-Rosalie, mariée le 13 Septembre 1762, a Batiste-Gaspard Bochard de Saron, Président au Parlement de Paris ;
  • 4. & Antoinette-Elisabeth-Marie, mariée, le 30 Avril 1777, à Louis-Philippe, Comte de Ségur. Voyez Ségur.

- X. Henri-Cardin-Jean-Batiste d’Aguesseau de Fresne, d’abord Avocat du Roi au Châtelet, Avocat-Général au Parlement de Paris, du 31 Décembre 1774, a épousé, le 18 Janvier 1775, Marie-Catherine de Lamoignon, fille aînée de Chrétien-Français de Lamoignon,. Marquis de Basville, Baron de Saint-Yon, &c. Président à Mortier au même Parlement, & de Marie-Elisabeth Berryer, dont des enfans.

SECONDE BRANCHE,

- VI. Jean Aguesseau, fils puîné de Christophe, Seigneur de la Calletiere, & d’Antoinette Destampes, né en 1559, épousa en 1582, Marie de Louvencourt, Dame d’Ignocourt & d’Happeglesne, en Picardie, dont

- VII. Jean d’Aguesseau, II. du nom, Seigneur d’Ignocourt & d’Happeglesne, épousa, en 1632, Marie de Louvencourt de Vauchelles de laquelle il laissa.

- VIII. François d’Aguesseau, Seigneur d’Ignocourt & d’Happeglesne, marié, en 1671, avec Anne de Hertes, dont il a eu :

- IX. François d’Aguesseau, II. du nom, Seigneur d’Ignocourt & d’Happeglesne, qui a laissé, de son mariage avec Marie de Fornet, trois fils ; savoir :

  • 1. Jean-François d’Aguesseau, Seigneur d’Ignocourt, d’Happeglesne & d’Aubertcourt, Conseiller Honoraire à la Cour des Aides, marié, en 1721, à Marie de Gaudemer, dont il a une fille ;
  • 2. N ... qui suit ;
  • 3. Jean-Batiste d’Aguesseau, Chanoine & Archidiacre de l’Eglise de Troyes.

- X. N..... d’Aguesseau de la Lux, Gouverneur de Beaumont-en-Argone, Ingénieur en chef à Bouillon, & Chevalier de Saint-Louis, a épousé Demoiselle N... de Lettres, dont un fils, Officier au Régiment d’Auvergne, & une fille, dont nous ignorons la postérité.

Les armes : d’azur, à deux faces d’or, accompagnées de six coquilles d’argent, trois en chef, deux entre les deux faces, & une en pointe.

Vos commentaires

  • Le 29 mai 2011 à 21:33, par CORPRON Françoise En réponse à : Généalogie de la famille d’Aguesseau

    Bonjour Pierre,

    juste une interrogation : d’après les infos que m’a transmises Benoit Beauvoit, Marguerite D’AGUESSEAU fille d’Olivier, seigneur de Matha, veuve de Pierre de GUIP et sa fille Perette de GUIP passent contrat de mariage en 1526 avec les frères MAIGE. Cela ferait naître Olivier au plus tard vers 1470. Son grand père Jacques d’AGUESSEAU serait donc né vers 1415/1425. N’était-il pas un peu vieux pour être présent à la bataille de Fornoue en 1495 ?

    aurais-tu des dates plus précises ?

    Merci de ton aide sur ce sujet et un immense merci pour ce site tellement riche et passionnant.
    Françoise CORPRON

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Île d’Oléron - Aguesseau (d’) - Généalogie - Google books -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1503 - Angoumois - Angoulême (16) - Foires - Lettres patentes du roi Louis XII

2.  1789 - Saint-Quentin de Chalais (16) : cahier de doléances de la paroisse

3.  1567 - Actes généraux du Synode protestant de Verteuil (16)

4.  1360-1372 - La Rochelle, du traité de Brétigny à Charles V - nouveaux privilèges

5.  1792 - Courrier d’une citoyenne de Cognac dans la Feuille Villageoise


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  1844 - 1 - Le Comte de Luc crée la colonie agricole de La Vallade. L’administration enquête - Archives

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux