Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Grandes familles -> Talleyrand (de) -> Généalogie de la famille de Talleyrand, princes de Chalais, seigneurs de (...)

Généalogie de la famille de Talleyrand, princes de Chalais, seigneurs de Grignols

D 30 décembre 2007     H 01:16     A Pierre     C 1 messages A 16025 LECTURES


agrandir

Une famille qui a fortement marqué de son empreinte l’histoire régionale et nationale.

Généalogie détaillée, du 12ème au début du 19ème siècle, illustrée de nombreux portraits de famille. -

Les portraits qui ont pu être rattachés à un personnage sont placés à côté de lui dans la généalogie. Voir les autres portraits non rattachés

Validité de cette généalogie ? - Comme toujours dans ce domaine, prudence...

Autres pages sur la famille de Talleyrand

Source : Seigneurs de Grignols devenus princes de Chalais et de Talleyrand, dans L’Art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens monuments depuis la naissance de Notre Seigneur – Tome X – Paris 1818 - Books Google

HELIE 1er

HÉLIE TALLEYRAND fils d’Hélie V, comte de Périgord, et frère d’Archambaud 1er, fut présent en 1199, à une donation faite par son père à l’abbaye de Chancelade ; il fut père de Boson qui suit.

BOSON 1er

BOSON TALLEYRAND reçut de son oncle Archambaud II, comte de Périgord, la châtellenie de Grignols. Cette cession fut ratifiée, en 1245, par Hélie, son cousin germain paternel. Dans cet acte solennel, le comte de Périgord et le sire de Grignols s’obligent mutuellement, sous la foi du serment, à s’entre-secourir avec les meilleurs chevaliers de leurs terres, toutes les fois que l’un en sera requis par l’autre, etc. Boson fut père d’Hélie, qui suit.

HELIE II

HÉLIE TALLEYRAND, IIe du nom de sa branche, fut confirmé par Archambaud III, comte de Périgord, son cousin, dans la seigneurie de Grignols, en 1277. Par le traité de famille de l’an 1247, confirmé l’an 1277, les sires de Grignols se trouvèrent affranchis de l’hommage envers les comtes de Périgord leurs aînés, et cette terre entra dès lors dans la mouvance immédiate des rois de France. Hélie épousa AGNÈS, fille et héritière d’Olivier, seigneur de Chalais. Il vivait encore en 1321, et laissa, entr’autres enfants, Raymond qui suit.

RAYMOND

RAYMOND TALLEYRAND, seigneur de Grignols et de Chalais, transigea en 1326 avec les gentilshommes, ses vassaux, dans Grignols, comme haut justicier de cette terre, ainsi que l’avaient été, suivant les pactes de 1247 et 1277, Hélie son père, Bozon son aïeul, et Hélie son bisaïeul, en 1199. Il avait épousé, l’an 1305, MARGUERITE DE BEYNAC, dont il eut un fils qui suit.

BOSON II

BOSON DE TALLEYRAND, IIe du nom, seigneur de Grignols et de Chalais, est nommé avec Guillaume de Garlande, son oncle, dans un acte de l’an 1343, qui fui passé en sa présence au château de Grignols ; il vivait encore le 1er septembre 1363, qu’il rendit hommage au roi d’Angleterre, alors maître du Périgord. Il eut deux fils :
- 1 Hélie III, dont l article suit ;
- 2 Boson de Grignols damoiseau, vivant en 1407.

Dans le même tems vivait : Marguerite de Grignols, mariée le 5 octobre 1393, à Jean Nompar de Caumont, baron de Lauzun, vicomte de Montbahus, seigneur de Tombebœuf, Saint-Berthomieu, etc., fils d’Anissant Nompar de Caumont, baron de Lauzun et de Verteuil, et de Jeanne d’Albret

HELIE III

HÉLIE DE TALLEYRAND, IIIe du nom, seigneur de Chalais et de Grignols, chambellan du roi Charles VI, décida son cousin Archambaud V, comte de Périgord, de suspendre la guerre qu’il faisait au roi de France, à l’occasion de la ville de Périgueux ; mais cette suspension d’hostilités n’était que momentanée, et Archambaud, ayant repris les armes, fut privé de son comté. Hélie testa le 10 novembre 1400. Il avait épousé ASSALIDE DE POMIERS, dame et vicomtesse de Fronsac. On lui connaît entr’autres enfants, François qui suit.

FRANÇOIS 1er

FRANÇOIS DE TALLEYRAND, 1er du nom, seigneur de Grignols et de Chalais, vicomte de Fronsac, épousa MARIE DE BRÉBEANT, fille de Pierre de Brébeant, seigneur de Landreville, amiral de France. Elle lui porta en dot la terre de Bazoches. Il en eut entr’autres enfants, Charles qui suit.

CHARLES 1er

CHARLES DE TALLEYRAND, 1er du nom, seigneur de Grignols, titré prince de Chalais, vicomte de Fronsac, fit son testament le 29 juillet 1468. Il avait épousé, le 6 mai 1443, MARIE DE TRANCHELYON, veuve de Louis Chauvron, seigneur de Ris et de Laurière. Il en eut Jean, qui suit

JEAN 1er

JEAN DE TALLEYRAND, 1er du nom, chevalier, seigneur de Grignols, prince de Chalais, vicomte de Fronsac, chambellan du roi Charles VIII, premier maître d’hôtel et chevalier d’honneur de la reine Anne de Bretagne, obtint contre le roi de Navarre, comte de Périgord, un arrêt du parlement de Bordeaux, qui le maintint dans l’immédiation à la couronne pour sa terre de Grignols, privilège dont sa maison a toujours joui, dit cet arrêt, depuis qu’elle est l’apanage de cette branche des comtes de Périgord. Jean de Talleyrand fut capitaine du ban et arrière-ban de la sénéchaussée de Périgord, qu’il conduisit en Bretagne, l’an 1491, par ordre du roi, pour renforcer son armée. Il vivait encore en mars 1508. Il avait épousé en 1478 MARGUERITE DE LA TOUR, fille d’Agne, vicomte de Turenne et de Marie de Beaufort. Il en eut :
- 1° François II, dont l’article suit ;
- 2° Claude de Talleyrand, mariée le 25 octobre 1506 à Jacques Foucaud, seigneur de Saint-Germain-Beaupré, conseiller et chambellan du ro,i fils d André, et de Marguerite d’Aubusson ;
- 3° Marguerite de Talleyrand, mariée en 1522, à Jean de Calvimont, chevalier, vicomte de Roussille, qui, l’an 1526, fut ambassadeur auprès de Charles-Quint pour traiter au nom du roi de la rançon des enfants de France.

FRANÇOIS II

FRANÇOIS DE TALLEYRAND, seigneur de Grignols, prince de Chalais, vicomte de Fronsac, épousa GABRIELLE DE SALIGNAC, fille de Bertrand de Salignac et d’Isabeau de Talleyrand, sa cousine germaine. De ce mariage est issu entr’autres enfants :
- 1° Julien qui suit [1] ;
- 2° Catherine de Talleyrand, mariée le 10 février 1538, à Hélie de Calvimont, seigneur de Tursac.

JULIEN

JULIEN DE TALLEYRAND, seigneur de Grignols, prince de Chalais, testa le 8 juillet 1564. Il avait épousé JACQUETTE DE LA TOUCHE, fille de François, seigneur de la Faye, il en eut entr’autres enfants, Daniel qui suit.

Dans le même tems vivait : Geoffroi de Talleyrand, comte de Grignols, qui épousa Marie Thison, dame de la Sauzaie, fille de Jean Thison, seigneur du Boc, et de Marie de la Roche-Champagne. Etant veuve, elle se remaria, le 10 février 1610, à Jacques, seigneur de la Rochecourbon.

DANIEL

DANIEL DE TALLEYRAND, prince de Chalais, marquis d’Exideuil, baron de Beauville et de Mareuil, seigneur de Grignols, etc., obtint en 1613, des lettres-patentes portant érection de la terre de Grignols en comté. Dans ces lettres patentes de Louis XIII, il est dit expressément que Daniel de Talleyrand est issu, par mâles, des anciens comtes de Périgord. Il fut capitaine de cent hommes d’armes des ordonnances du roi, et testa le 16 octobre 1616. Il avait épousé, le 31 octobre 1587, JEANNE-FRANÇOISE DE LASSERAS DE MASSENCOME-MONTLUC, fille de Biaise, dit de Montluc, maréchal de France. Elle lui apporta en dot les terres d’Exideuil, de Mareuil et de Beauville. Il ne vivait plus le 21 septembre 1618. De ce mariage il a eu, entr’autres enfants, deux fils et une fille

- 1° Charles II, dont l’article suit ;
- 2° André de Talleyrand, auteur de la branche des comtes de Grignols, rapportée ci après ;
- 3° Léonore de Talleyrand, mariée, 1° à Henri de Beaupoil, baron de Saint-Aulaire ;
2°, en 1618 à François seigneur de Cosnac.

CHARLES II

CHARLES DE TALLEYRAND, IIe du nom, prince de Chalais, marquis d’Exideuil, comte de Grignols, épousa, en 1637, CHARLOTTE DE POMPADOUR, fille de Philibert, vicomte de Pompadour, chevalier de l’ordre du roi, capitaine de cent hommes d’armes. De ce mariage, il eut entr’autres enfants :
- 1° Adrien-Blaise, dont l’article suit
- 2° Pierre de Talleyrand, mort sans postérité ;
- 3° Jean de Talleyrand, dont l’article vient après celui de l’aîné.

ADRIEN-BLAISE

ADRIEN-BLAISE DE TALLEYRAND, prince de Chalais, marquis d’Exideuil, épousa, l’an 1659, ANNE-MARIE DE LA TRÉMOILLE, fille de Louis II, duc de Noirmoutiers. Il mourut sans enfants au village de Mestre, près Venise, en 1670. Sa veuve se remaria, en 1677, à Flavio Ursini, duc de Bracciano, et fut connue à la cour d’Espagne sous le nom de la princesse des Ursins.

JEAN II

JEAN DE TALLEYRAND, IIe du nom, prince de Chalais, marquis d’Exideuil, après la mort d’Adrien, son frère épousa, en 1676, JULIE DE POMPADOUR, morte au château de Chalais le 30 mars 1741, fille de Philibert, marquis de Laurier et de Ris, sénéchal de Périgord, et de Catherine de Sainte-Maure-Montausier. De ce mariage est issu Louis-Jean Charles, qui suit.
Jean de Talleyrand, prince de Chalais
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007

LOUIS-JEAN-CHARLES

LOUIS-JEAN-CHARLES DE TALLEYRAND, prince de Chalais, marquis d’Exideuil, grand d’Espagne de la première classe, gouverneur de Berri, épousa, le 12 décembre 1722, MARIE-FRANÇOISE DE ROCHECHOUART-MORTEMART, dame du palais de la reine, fille de Louis, duc de Mortemart et de Vivonne, et veuve de Michel de Chamillart, marquis de Cany. Le prince de Chalais n’eut qu’une fille.

Marie-Françoise, née le 10 août 1727, princesse de Chalais, marquise d’Exideuil, etc., grande d’Espagne, mariée en 1743, à Gabriel-Marie de Talleyrand, comte de Périgord, chevalier des ordres du roi, son cousin.
Louis-Jean de Talleyrand, prince de Chalais
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007

COMTES DE GRIGNOLS, DEPUIS PRINCES DE CHALAIS ET DE TALLEYRAND

ANDRÉ

ANDRÉ DE TALLEYRAND, comte de Grignols, baron de Beauville et de Cheveroche, chevalier de l’ordre du roi, eut en partage le comté de Grignols par la disposition de sa mère. Il testa, le 3 avril 1663. Il avait épousé, le 3 décembre 1639, MARIE DE COURBON-BLÉNAC, fille de Jacques, marquis de la Roche-Courbon, baron de Blénac. Entr’autres enfants, on lui connaît un fils et une fille :

- 1°. Adrien, dont l’article suit ;
- 2° Jeanne-Marie de Talleyrand, femme de Gabriel de Beaupoil de Saint-Aulaire, seigneur de Fontenilles et de Saint Méri ;
André, comte de Talleyrand
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007

ADRIEN

ADRIEN DE TALLEYRAND, comte de Grignols, baron de Beauville, de Saint Severin, de Beauséjour, etc., fit hommage au roi, le 8 mai 1665, du comté de Grignols. Il épousa, en 1668, JEANNE JAUBERT DE SAINT-GELAIS, fille de Gabriel, comte de Boursac, et de Saint-Severin, dont il eut Gabriel, qui suit.

GABRIEL DE TALLEYRAND, comte de Grignols, baron de Beauville, de Saint-Severin et de Beauséjour, mort le 28 mars 1737, avait épousé, le 25 mai 1704, MARGUERITE DE TAILLEFER, dame de Mauriac, morte en 1713, fille de Daniel, seigneur de la Tour et de Douzillac, et d’Henriette d’Aubusson de la Feuillade. Il en eut deux fils :

- 1° Daniel-Marie-Anne de Talleyrand, dont l’article suit ;
- 2° Jean-Georges de Talleyrand, dit le vicomte de Talleyrand, né le 11 juin 1708, mestre de camp d’un régiment de cavalerie de son nom, marié, le 21 février 1746, avec Catherine-Olive de la Salle, veuve le 25 février 1742, de Charles de Poussemothe de l’Étoile, comte de Graville. Il ne laissa point de postérité.

DANIEL-MARIE-ANNE

DANIEL-MARIE-ANNE DE TALLEYRAND PÉRIGORD, marquis de Talleyrand, comte de Grignols, et de Mauriac, d’abord colonel du régiment de Saintonge, le 20 février 1734, ensuite du régiment de Normandie, en 1737, brigadier des armées du roi le 20 février 1743 ; fut tué au siège de Tournai, le 9 mai 1745. Il avait épousé,

- 1° MARIE-GUYONNE DE ROCHEFORT THÉOBON, fille de Charles Bordeaux, marquis de Théobon, captal de Puy-Chagut, et de Marie-Anne de Pons ;

- 2° le 3 août 1732, MARIE-ELISABETH DE CHAMILLART, morte le 28 novembre 1788, dame du palais de la reine, fille de Michel de Chamillart, marquis de Cany, grand maréchal des logis de la maison du roi, colonel du régiment de la Vieille Marine, et de Marie Françoise de Rochechouart-Mortemart, qui épousa en secondes noces Louis-Jean-Charles de Talleyrand, prince de Chalais. Il eut pour enfants :

Du premier lit :
- 1° Gabriel Marie, dont l’article va suivre ;

Du second lit
- 2° Charles-Daniel, rapporté après Gabriel, son frère ;
- 3° Augustin-Louis, vicomte de Talleyrand-Périgord, né le 10 août 1735, colonel dans les grenadiers de France en 1761, maréchal de camp, le premier mars 1780. Marié, le 29 mai 1787, à Marie-Charlotte-Justine de Messey, veuve de Charles Joseph, marquis de Bussy, seigneur de Castelnau, lieutenant-général des armées du roi, grand-croix de Saint-Louis, sans postérité ;
- 4° Alexandre-Angélique de Talleyrand Périgord, né le 16 octobre 1736, archevêque duc de Reims, pair et grand-aumônier de France, créé cardinal et nommé à l’archevêché de Paris le 28 juillet 1817 ;
- 5° Louis-Marie-Anne, baron de Talleyrand-Périgord, né le 11 octobre 1738, ambassadeur auprès du roi de Naples en 1788, marié à Louise-Fidèle de Saint-Eugène Montigni, dont il a eu trois enfants :

  • A Augustin-Louis, comte de Talleyrand, né le 19 février 1770, ambassadeur en Suisse, a épousé le 21 août 1804, Caroline-Jeanne-Julienne d’Argy. De ce mariage,
    • a. Ernest, né à Orléans, le 17 mars 1807 ;
    • b. Louis, né à Orléans, le 2 juillet 1810 ;
    • c. Eugène, né à Berne, le 12 octobre 1812 ;
    • d. Auguste, né à Berne, le 14 juin 1817
  • B Anatole-Marie-Jacques, comte de Talleyrand, né le 7 juin 1772 ;
  • C Alexandre-Daniel, baron de Talleyrand

- 6° Marie-Anne de Talleyrand-Périgord, née le 11 octobre 1738, morte en bas âge

- 7° Marie-Elisabeth, mariée, le 20 février 1759, à Jacques-Charles, comte de Chabannes, fils de Jean, marquis de Curton. Elle a été nommée, en mars 1759, dame de compagnie de madame Adélaïde.

GABRIEL-MARIE

GABRIEL MARIE DE TALLEYRAND, comte de Périgord, né le premier octobre 1726, gouverneur et grand bailli de Berri, gouverneur des villes de Bourges et d’Issoudun, le premier janvier 1752, menin de monseigneur le dauphin, lieutenant général des armées du roi, gouverneur de Picardie, commandant en chef en Languedoc ; a épousé le 28 décembre 1743, MARIE-FRANÇOISE-MARGUERITE DE TALLEYRAND, sa parente, princesse de Chalais, marquise d’Exideuil, etc. Il fut mis en possession de la grandesse d’Espagne, aux droits de sa femme, le 24 février 1757, reçu chevalier des ordres, le 7 février 1767, et rétabli dans le titre de comte de Périgord, comme l’aîné de son nom, par le roi Louis XV. Il eut deux fils et une fille :
- 1° Hélie-Charles, dont l’article suit ;
- 2° Adalbert-Charles de Talleyrand, comte de Périgord, né le premier janvier 1758, marié, le 25 août 1794, à Marie de Saint-Léger ;
- 3° Marie de Talleyrand, qui épousa le 17 janvier 1762, Louis-Marie, duc de Mailly, lieutenant-général des armées du roi. Elle fut dame d’atours de la reine.

HÉLIE-CHARLES

HÉLIE-CHARLES DE TALLEYRAND-PÉRIGORD prince duc de Chalais, pair de France, grand d’Espagne de la première classe, lieutenant général des armées du roi ; a épousé le 28 mai 1778, ELISABETH DE BAYLENS DE POYANNE, fille de Léonard, marquis de Poyanne, chevalier des ordres du roi, lieutenant général de ses armées. De ce mariage sont issus :

- 1° Augustin-Marie-Hélie-Charles, comte de Périgord, maréchal de camp, chevalier de plusieurs ordres, marié à Apolline-Marie-Nicolette de Choiseul-Praslin, le 24 juin 1807, dont :

  • a Alix-Marie-Charlotte, née le 4 novembre 1808
  • b Hélie-Louis-Roger, né le 25 novembre 1809
  • c Paul-Adalbert-René-Augustin, né le 28 novembre 1811

- 2° Léo, mort jeune


BRANCHE DES PRINCES DE TALLEYRAND

CHARLES-DANIEL

CHARLES-DANIEL DE TALLEYRAND-PÉRIGORD, second fils de Daniel-Marie-Anne de Talleyrand-Périgord et de Marie-Elisabeth de Chamillart, sa seconde femme, comte de Talleyrand, né le 16 juin 1734, colonel dans les grenadiers de France, colonel du régiment Royal-Piémont, en décembre 1762, brigadier des armées du roi, dans la même année, menin de monseigneur le dauphin ; reçu chevalier des ordres du roi, le premier janvier 1776, lieutenant général des armées, le 1er janvier 1784 ; épousa, le 12 janvier 1751, ALEXANDRINE-VICTOIRE-ELÉONORE DE DAMAS D’ANTIGNI, fille de Joseph-François, marquis d Antigni, comte de Ruffey, gouverneur de Dombes, et de Marie-Judith de Vienne, comtesse de Commarin, morte le 24 juin 1809. Il mourut le 4 novembre 1788, ayant eu quatre fils :
- 1° François-Jacques de Talleyrand-Périgord, né Ie 18 janvier 1752, mort en bas âge ;
- 2° Charles-Maurice, dont l’article suit ;
- 3° Archambaud-Joseph, duc de Talleyrand-Périgord, lieutenant-général des armées du roi, nommé héritier de la dignité de pair de France et du titre de prince, dont est revêtu le prince de Talleyrand, son frère, à défaut d’hoirs mâles, par ordonnance du roi du 25 décembre 1815. Il a épousé, en 1779, Madelaine-Henriette-Sabine Olivier de Senozan de Viriville, dont sont issus :

  • A Archambaud-Marie-Louis, né le 10 avril 1784, chevalier de l’ordre de Sainte-Anne de Russie, et du mérite de Bavière, décédé à Berlin le 18 juin 1808, sans alliance ;
  • B Françoise-Xavier-Mélanie-Honorine, née le 19 septembre 1785, mariée, le 11 mai 1803, à Antonin-Claude-Dominique-Just, comte de Noailles, ambassadeur en Russie, second fils du prince de Poix ;
  • C Alexandre-Edmond, duc de Dino, né le 2 août 1787, maréchal des camps et armées du roi, commandant de la Légion d’Honneur, et chevalier de plusieurs ordres ; marié, le 23 avril 1809, à Dorothée, princesse de Courlande, dont :
    • a Louis, né le 12 mars 1811
    • b Dorothée-Charlotte-Emilie, née le 9 avril 1812, morte ;
    • c Alexandre-Edmond, né le 15 décembre 1813

- 4° Boson-Jacques, comte de Talleyrand-Périgord, lieutenant-général des années du roi, commandeur dé l’ordre de Saint-Louis, et gouverneur de Saint-Germain-en-Laye ; marié, le 20 octobre 1800, à Charlotte-Louise-Madelaine de Pusigneu. De ce mariage est née une demoiselle nommée Georgine.

CHARLES-MAURICE

CHARLES-MAURICE DE TALLEYRAND-PÉRIGORD, prince de Talleyrand, pair et grand chambellan de France, grand cordon de la Légion d’Honneur, chevalier de la Toison d’Or, etc., Membre du conseil privé du roi, est né en 1754.
Charles-Maurice de TALLEYRAND-PÉRIGORD, dit "Talleyrand"
1754-1838

Portraits de famille - à rattacher ultérieurement aux personnages ci-dessus

Ces tableaux faisaient partie de la collection du Prince de Chalais, vendue aux enchères en 1894, puis dans deux ventes de 2007.

Voir l’histoire de cette collection

Charles de Talleyrand
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Catherine de Sainte-Maure
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Le commandeur de Talleyrand
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Hélie de Pompadour
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Bernard de Baylens
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Bertrand de Baylens
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 13 juin 2007
Madame de Chalais
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Henri de Baylens
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Julie de Crussol, duchesse d’Antin
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Le marquis de Pompadour
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Mademoiselle de Sainte-Maure
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Charles de Talleyrand, prince de Chalais
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
de Talleyrand, grand-maître de la Garde-robe
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007
Talleyrand jeune
Thierry de MAIGRET, Commissaire Priseur, vente Paris, 7 décembre 2007

Voir en ligne : l’Association les Amis de Talleyrand (Charles-Maurice)


[1Dans le même tems vivait :

Hélie de Talleyrand, seigneur de Grignols, qui épousa, l’an 1550, Jeanne d’AIbret, dont il eut, entr’autres enfants :

Anet de Talleyrand, chevalier, seigneur de Grignols et de Corbeil. II s’allia avec Charlotte de Boves, fille de François, seigneur de Robecourt, gouverneur de Saint-Dizier, et de Madelaine de Marnix. Il en eut :
- 1° Geoffroi-Antoine, qui suit ;
- 2° Françoise de Talleyrand, mariée au seigneur de Rancé.

Geoffroi-Antoine de Talleyrand, chevalier, seigneur de Grignols, et de Corbeil, baron de la Prade, épousa Madelaine de Boves, fille de Charles de Boves, seigneur de Rancé, et de Madelaine de Bus de Villemareuil. Il eut entr’autres enfants :

Antoinette de Talleyrand, dame de Corbeil, mariée le 7 novembre 1627, avec Louis de la Vefve, seigneur de Métiercelin, fils d’Ezechiel, seigneur de Norroy, de Goncourt et de Louise de Linange.

Vos commentaires

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : Talleyrand -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1587 - Conférences de Saint-Brice (16) : Henri de Navarre va-t-il craquer ?

2.  1542 - 1585 - De quel bois se chauffent les seigneurs de Brie ?

3.  1199 - Abbaye de Fontdouce - Bernard de Chaboac et son fils Ramnulphe lui donnent des terres

4.  1723 - Le couvent des Minimes de Châteauneuf (Charente)

5.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 15ème siècle - 1400-1449 - Table chronologique des sources


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 16ème siècle - 1500-1549 - Table chronologique des sources

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

5.  1880 - Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - T VIII


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux