<
Retour à la page d'entrée du site
>
Créé le 08/02/07 - MAJ le 29/12/10 par Pierre - Lectures : 201119 - Popularité : 15 -  Ecrire un commentaire / Post a comment
Accueil > La boite à outils du chercheur et du curieux > Calendriers > Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date (...)

Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

Pour convertir une date révolutionnaire (ou républicaine) en une date du calendrier grégorien (notre calendrier actuel).

Un autre outil bien pratique sur ce site : calendrier grégorien perpétuel - avec dates révolutionnaires (ou républicaines) pendant leur période d’application.

Petite histoire du calendrier républicain


Le 22 septembre 1792, la Convention nationale décréta que « Tous les actes publics sont désormais datés à partir de l’an I de la République ». Ce point de départ, le 1er jour de l’an I, est donc fixé au 22 septembre 1792.

Le temps de quelques réglages, et le calendrier républicain entre officiellement en vigueur le 14 vendémiaire an II (5 octobre 1793).

Le 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805), Napoléon signa le sénatus-consulte qui abrogea le calendrier républicain et instaura le retour au calendrier grégorien à partir du 1er janvier 1806. Il a donc été d’application légale jusqu’au Primidi 11 nivôse an XIV (31 décembre 1805).

Pendant les 4 ou 5 premières années de son existence, son caractère innovateur et la pression légale ont contribué à son utilisation. Dans la vie courante, le calendrier grégorien restait plus communément utilisé.

Les documents dont nous disposons sur cette période, actes de notaires, d’état-civil et autres documents publics ou officiels respectent le plus généralement l’usage du calendrier républicain, mais de nombreux indices - dont les très nombreux rappels à l’ordre publiés par l’administration des districts et des départements (voir les cas d’Angoulême (16) et de Beauvais-sur-Matha (17)) - montrent qu’il n’était pas vraiment entré dans les habitudes populaires.

Parmi ses handicaps :
- les habitudes,
- l’action des contre-révolutionnaires,
- l’impossibilité d’en faire un calendrier universel puisque, basé sur les saisons, il n’était applicable qu’à la partie tempérée de l’hémisphère Nord. (par exemple : les mois comme Nivôse et Messidor).
- son caractère franco-français (par exemple les "sans-culottides")

Il reste cependant un exemple tout à fait significatif des idéaux des débuts de la Révolution française.

Ecrire un commentaire sur cet article / Post a comment about this article

Autour et alentour de cet article

Ci-contre, un extrait de la liste des articles publiés sur le site Histoire Passion, dont le titre est proche alphabétiquement de celui de cette page.

Le résultat est plus ou moins exploitable. Il est plus particulièrement intéressant pour les articles dont le titre commence par une date.

SPIP | squelette | | Haut | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact