Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 

Accueil > ... > Forum 809

Pourquoi appelle-t-on les Saintongeais "ventres rouges" ?

13 mars 2009, 14:06, par Christian

En utilisant le moteur de recherche du site, vous auriez trouvé quelques réponses, dont aucune toutefois n’est assurée.

D’abord, sur le mode du canular, qui ressemble à un aveu d’impuissance :
http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k2095203.image.f326

Un peu plus réaliste
http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k209517d.image.f227
(Répond à ceci : http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k2095161.image.f455 )

Explication assez proche, mais avec des datations impossibles à prouver, surtout celle de Bourignon :
http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k209542j.image.f284
citation plus longue de Bourignon : http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k2139957.image.f156

Si l’on évacue l’explication par les Anglais, ne reste guère que celle de la pièce de vêtement (gilet ? ceinture ?), d’autant plus probable qu’on trouve des appellations équivalentes dans d’autres régions, comme le Pays basque (http://books.google.fr/books?id=z8MPAAAAYAAJ&pg=PA212&dq=%22ventres+rouges%22&lr=). L’explication de Sébillot (http://books.google.fr/books?id=lsBQxdvaIRUC&pg=PA278&lpg=PA278&dq=%22ventres+rouges%22&source=bl&ots=2vl_qWBZiI&sig=gOutAb9J6NWCTBFl3LKNZklsT9w&hl=fr&ei=mMS3ScTDOuS1jAf7sLCtCQ&sa=X&oi=book_result&resnum=5&ct=result#PPA279,M1) me paraît être, en l’état, sinon la plus convaincante, du moins la plus raisonnable, ne serait-ce que parce qu’il ne cherche pas à remonter à une haute antiquité, malgré le renvoi à Bourignon. Je ne sais de qui est la citation, mais on trouve pratiquement la même chose dans Les travaux et les jeux de la vieille Saintonge, de Raymond Doussinet (1967, p. 377), qui ajoutait : "D’ailleurs, pour les Poitevins, nous sommes les Gilets-Rouges, plutôt que les Ventres-Rouges."

François Julien-Labruyère (Paysans charentais, II, p. 99) va d’ailleurs dans le même sens, en situant le sobriquet de façon plus précise :
"Le gilet permet toutes les fantaisies et les inventions ; il est le signe extérieur de l’opulence, un véritable jabot pour les coqs de village... En Saintonge du sud, sa couleur est le plus souvent rouge... Fréquentant les foires des confins saintongeais et aunisiens où se mêlent les paysans d’autres provinces, les landoux du sud saintongeais reçoivent le sobriquet de Ventres-Rouges de la part des Aquitains, tandis que les maraîchins d’Aunis se voient surnommer Gilets-Rouges par les Poitevins. Par extension, ces surnoms sont devenus l’affaire de tous les Charentais."

Cordialement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Ajouter un document