Accueil > forum

Pourquoi appelle-t-on les Saintongeais "ventres rouges" ?

20 mars 2009, 19:46, par François Vareille

J’ai effectivement reçu cette question, et j’y ai répondu ceci :

Bonsoir,

Je suis un peu surpris : pourquoi me posez-vous cette question à moi ? Je n’ai aucune compétence en ce domaine.
J’ignorais jusqu’à l’existence de ce surnom, et il me laisse fort sceptique.

Vous pouvez vérifier par vous-même, grâce au moteur de recherche du site histoire passion : l’origine de ce surnom a été discutée à plusieurs reprises dans le BSHSA, il y a un siècle. Par exemple dans le numéro 16 (1896), pages 145, 222, 302. le lien en marge renvoie à Gallica BNF, qui propose le contenu de ce bulletin en .pdf. Plusieurs explications ont été proposées (donc pas de certitude), et la plus raisonnable concernait l’usage prédominant d’un tissu rouge dans l’habillement. Dans les années suivantes la SHSA en a fait un thème de concours d’imagination.

Personnellement, j’ai rencontré le même surnom employé pour désigner des soldats du XVIIIème siècle, (en particulier les Anglais, ou plutôt les mercenaires allemands au service des Anglais, dans le cadre de la guerre d’indépendance américaine.) Les soldats de l’infanterie anglaise portaient alors un habit rouge qui les faisait surnommer les "homards" ou les "ventres rouges".

Pour revenir aux Saintongeais, il y a quelque chose qui me laisse sceptique : dans les textes du BSHSA cités ci-dessus, les auteurs ne se sont pas donné la peine d’analyser un usage qu’ils présentent comme général et intemporel, bien connu de leurs lecteurs.
Mais qui utilisait alors cette expression, dans quel contexte, et depuis quand ?

Il ne serait peut-être pas inutile de vérifier quelle a été, sous la révolution et sous l’empire, la couleur de l’uniforme du 82° régiment d’infanterie, ex régiment de marine royal saintonge.
(cf une reconstitution du "85°" (?) royal saintonge, pendant la guerre d’indépendance américaine, sur un site américain : http://people.csail.mit.edu/sfelshin/saintonge/pictures/mtvernon1999-newell/index.html. L’uniforme est blanc.)

Bonne chance dans vos recherches.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1650 (c) - Taillebourg : plan du château et d’une partie de la ville

2.  1648 - Accord et transaction entre les évêques de La Rochelle et de Saintes.

3.  1390 - Hommage à Charles VI par les percepteurs de droits de foire d’Angoulême

4.  Histoire du Château d’Ars (16), par Paul de Lacroix (1906)

5.  1816 - Rochefort (17) : le moulin à draguer et les autres inventions de Monsieur Hubert


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux