Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Livre d'or
Archives
Contact
 
Accueil > forum

1320 – « pogroms » à la tour du pont de Saintes et au châtelet d’Angoulême

15 janvier 2014, 10:15, par Francoise CORPRON

Bonjour Pierre,

le texte indique que l’on donne à Maitre Pierre la maison et la place devant la maison et que cette maison est près de la cohue (donc près des halles).

C’est le commentateur qui rajoute, parce qu’il connait Saintes à son époque : près des halles DONC près de la Place Saint Pierre.

Sauf que on peut comprendre les choses autrement : la cathedrale Saint Pierre est la maison de Pierre avec la place devant, près des Halles.

Ce que j’essaie de dire c’est que les éléments de l’histoire ne sont peut^-être pas dans l’ordre. L’église fondée par Charlemagne fut fondée à Saintes, la ville des Santons. Il n’a pas construit une église, il a fondé une religion, une religion qui se voulait universelle (catholicos en grec)parce que fondée sur la science et les arts. Cette religion fut fondée dans la ville Saintes et l’église fut bâti par un saint homme du nom de Pierre. Dans la province d’Aquitaine dont la capitale est le port de la lune : hiers urbs selene.

Charlemagne est Ka-l’armania ; Pepin est le pharaon Pepi son père , et Irene est... la belle Heléne.
La généalogie de Charlemagne n’est pas copiée sur celle des Empereurs Romains juste pour faire bien : Charlemagne est Tiberius Claudius Nero. Carolus Magnus : le grand chantre. Celui qui chante la parole de Dieu dans le grand théâtre à côté du temple.

L’histoire a été dédoublée, démultipliée pour raison de damnatio memoriae ... on brouille les pistes. et cela permet en outre, de renvoyer un prophète bien avant un autre afin de faire du second le dernier prophète.

C’est ce que nous dit Victor Hugo dans notre Dame de Paris : le fils boiteux de l’Egyptienne est au sommet de l’Eglise de France.

Ca parait dingue, pourtant l’histoire de l’Aquitaine permet de rétablir la cohérence : les preuves sont dans l’histoire de la Saintonge même si on a sciemment détruit les archives. C’est ce que Dom Fonteneau cherchait.

Amicalement,
Françoise CORPRON

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document


Rechercher dans le site :

Focus sur un article

Les plus lus

1.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

2.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ-R-Le-Forum-Aux-Questions-aux-Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1859 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 3 Tome I

2.  1798 - Angoulême (16) - Calendrier républicain - sa mise en application

3.  De la graphie "Xain(c)tonge"

4.  1617 - 1629 - Chronologie d’une guerre de religion sans nom, jusqu’à la chute de la Rochelle

5.  1672 - Le Conseil d’Etat ordonne la démolition du temple d’Archiac (17)


Les plus populaires

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  1795 - Il y a des ruisseaux et des rivières qui se perdent en Charente et Charente-Inférieure

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Dernières mises à jour

1.  Inventaire archéologique de la Charente - Canton d’Aigre

2.  Inventaire archéologique de la Charente : Canton de Saint-Amant-de-Boixe

3.  Inventaire archéologique de la Charente - Saint-Amant-de-Boixe

4.  1498 - Les habitants de Saint-Aignan, Brouage et Saint-Sornin se révoltent contre la misère

5.  1795 - Il y a des ruisseaux et des rivières qui se perdent en Charente et Charente-Inférieure