Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 

Accueil > ... > Forum 1295

Félicitations et amitiés acadiennes

28 janvier 2011, 08:20, par Cecile

EN 1744, EN ACADIE, DE GANNES (FILS) LAISSE PORT-ROYAL AUX MAINS DES ANGLAIS.

Depuis quelques années, sur la toile, des écrits font l’éloge du rôle de cette famille en Acadie (une plaque commémorative leur fût dédiée en 1987), mais aucun texte de ces internautes ne fait référence à cette guerre de 1744, peu avant le Grand Dérangement et la déportation des acadiens.

Pourtant au XIX ème siècle l’historien Rameau la décrit dans son ouvrage « Une colonie féodale en Amérique, l’Acadie de 1604 à 1710 » Librairies Editeurs 1877...

En 1744, depuis une trentaine d’années, les acadiens vivaient dans une quiétude heureuse et laborieuse, lorsque la paix fut rompue entre français et anglais...

Le gouverneur français de Louisbourg organise une expédition sur l’Acadie et met à sa tête Duvivier époux d’une Mius acadienne, fille de Saint-Etienne de la Tour. Duvivier et ses 900 hommes partirent en mai 1744 et prirent Canseau. A Port-Royal devenue Annapolis, les anglais apprirent cette prise de Canseau, ils n’étaient qu’une centaine et selon l’abbé Leloutre cette cité connaissait le désordre...
Dès le 1er juillet 1744, les Micmacs se portèrent sur Port-Royal, les anglais peu nombreux s’enfermèrent dans le fort et Mascarène maintint les indiens à distance en attendant des renforts.
Duvivier se positionna en vue de Port-Royal le 25 août 1744.
Le 3 octobre 1744 arriva le Capitaine De Gannes (fils) envoyé lui aussi par le gouverneur de Louisbourg pour ramener le détachement.
Duvivier s’y opposa et voulait rester.
De Gannes voulut absolument partir le lendemain 4 octobre malgré qu’il fût informé de l’envoi de vaisseaux français sur Port-Royal...
Au bout de quatre jours, De Gannes (fils) reprend la mer et laisse donc Port-Royal aux mains des anglais pourtant pratiquement vaincus.

L’historien souligne des erreurs graves.

Finalement, sans cette faute, y aurait-il eu des acadiens dans le Poitou et de leurs descendants pour rendre hommage à cette famille De Gannes ?

(Lire les lettres de Mascarène 1744, 1745, Archives de la Nouvelle-Ecosse, Canada).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Ajouter un document