Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Abbayes, monastères, églises et commanderies -> Divers -> 1461 - 1725 - Les abbayes de Saintonge doivent-elles foi et hommage au Roi (...)

1461 - 1725 - Les abbayes de Saintonge doivent-elles foi et hommage au Roi ?

D 5 février 2008     H 00:56     A Pierre     C 2 messages A 1109 LECTURES


La question est ainsi posée, parce que la réponse ne va pas de soi, dans la lutte séculaire entre le Roi qui a besoin de redevances et le Clergé devenu un État dans l’État.

Les droits du Roi contre les prétentions du Clergé, preuves à l’appui, pour les abbayes de Sablonceaux, Saint-Jean d’Angély, Notre-Dame de Saintes et quelques prieurés.

Source : Défense des droits du Roi contre les prétentions du Clergé de France sur cette question : les ecclésiastiques doivent-ils à Sa Majesté la Foi & Hommage l’Aveu & Dénombrement ou des Déclarations de temporel pour les biens qu’ils possedent dans le Royaume - Auguste Nicolas de Saint-Genis – Paris – 1785

Nota : les expressions écrites en majuscules sont ainsi dans l’ouvrage consulté. Elles mettent en évidence les informations qui viennent appuyer la thèse de l’auteur. Elles ne sont probablement pas écrites sous cette forme dans l’acte original.

1607 - Abbaye de Sablonceaux

Est de fondation Royale, tenue de Sa Majesté, dotée par les Rois, pour servir à Dieu, faire prieres & oraisons pour le salut & prospérité des vivans & repos des ames trépassées ; ce qui se fait ordinairement en ladite Abbaye.

Pieces justificatives n°32 [ci-dessous].

Extrait d’un aveu de l’Abbaye de Sablonçeaux, du 8 Août 1607



SACHENT tous présens & advenir, que aujourd’hui, date des présentes, pardevant le Notaire Royal, en présence des tesmoings bon nommez & escriptz, a esté présent & personnellement establi en droict humble frere Jacques Gallect, Religieux, Prieur & Sindicq de l’Abbaye & Monastere de Nostre Dame de Sablonçeaux, en absence de Monseigneur l’Abbé, & en attendant qu’il est obtenu de Sa Sainteté ses provisions sur la nomination qui en a esté faicte par le Roi nostre Sire, obéissant aux Commandemens de Sa Majesté, & Nosseigneurs des Comptes : Jei ledict Sindicq, tant pour mondict Seigneur l’Abbé de Sablonçeaux, que pour les Religieux & Couvent dudit lieu, recongnois & confesse que ladicte Abbaye est de fondation royale, TENUE DE SA MAJESTÉ, doptée par les Rois, Ducz de Guyenne, Comte de Xainctonge, Barons, sieurs Chastelains, & aultres Gentilzhommes, & Gens d’autre estat, pour servir à Dieu, faire PRIERE & ORAISONS pour le salut & prospérité des vivans, & repos des âmes trespassees, ce qui se fait ordinairement en ladite Abbaye. Lesdits fondateurs & confirmateurs desd. Privilèges, & entre aultre le Lusitrissime Duc de Guyenne, Oto, que Dieu absolye, donne pouvoir, puissance ausd. Abbé & Relligieulx de ladite Abbaye, donne pouvoir d’accepter quelque donnation que leur feroict les Barons, Conte, Chevalliers & aultres, ensemble de pouvoir acquérir d’eulx & chacun d’eulx, libéralement & quittamment posséder le tout pour jamais, sans que ses successeurs en puissent rien exiger en quelque façon & manière que ce soit, dont & de quoi ledict Abbé & Relligieulx ont jouy jusques à présent, & estat des charges, & envoyés hors de la commission des franctz fiefz & nouveaux acquetz, si & quand Sa Majesté a voullu qu’ils fussent payés, & ce en conséquence du privilliége à eulx donné par ledit Seigneur Oto confirmés par les Roys, déclare ledict Sindicq, ou dit nom qu’il tient & possede, &c

Protestant, comme dessus, d’adjouster ou diminuer à la susdite déclaration, portant qu’il viendra à ma notice & congnoissance de ce qui viendra à estre adjousté ou diminué, en tesmoing de quoy en ay signé la présente, & fait signer à ma requeste aud. nom, au Notayre bas nommez, en présence de Religieuse personne Pierre-Charles Saulnier, Religieux & Soubz-Prieur de ladite Abbaye de Sablonçeaux, y demeurant ; Me Pierre Bruneau, & Pierre Bernard, demeurans au Bourg de Naverail. Faict en ladite Abbaye, ce quatorziesme de Febvrier mil six cent six, environ midy.

Signés FRERE GULLET Syndicq susdit, SAULNIER, P. BRUNEAU, P. BERNARD, et GOURDELAYS, Notaire Royal en Xainctonges, avec paraphes & plus bas est écrit : retenu en la Chambre des Comptes & en semblable d’icelluy, duement collationné, renvoyé au Séneschal de Xainctonges, ou aultre Juge ordinaire des lieux, pour estre vérifié, selon le contenu en l’expédition de ladite Chambre du jourd’huy dix-huitieme jour d’Août mil six cent sept.

Signé, YVER, avec paraphe.

(Languedoc, vol. 564, cote 2447)

1465 et 1604 - Abbaye de Saint-Jean-d’Angely

Hommage more Clerici ou serment de fidélité, ratione temporalitatis, du 14 Juillet 1465. Vol. 568, cote 3475. Et foi & hommage simple, du 7 Septembre 1604.
Pieces justificatives Nos 35 & 36.

Serment de fidélité pour le temporel de l’Abbaye de Saint-Jean-d’Angeli, portant mandement au Gens-des-Comptes de faire la délivrance de ce temporel, du 14 Juillet 1465


LUDOVICUS Dei gratia, Francorum Rex Dilectis & fidelibus gentibus Compotorum nostrorum & Thesaurariis Parisius, nec non Xanthonensi ac Pictavensi Senescalibus, aut eorum locum tenentibus, SALUTEM & DILECTIONEM. Significamus vobis quod dilectus & fidelis Consiliarius noster Johannes electus conformatus Ecclesiae Ebroïcensis, Abbasque Commandatarius, ac Administrator perpetuus Abbatiae Sancti Johannis Angeliacensis, Ordinis Sancti Benedicti, nobis die datae praesentium fïdelitatis prestitit juramentum quod nobis, ratione TEMPORALITATIS dictae suae Abbattiae, facere tenebatur, ad quod quidem juramentum ipsum recepimus, salvo in omnibus jure nostro & quolibet alieno. Quocircà vobis & vestrum cuilibet proùt ipsum tangit, ad earumdem litterarum tenorem mandamus, quatenus praedictum nostrum Consiliarium Commandatarium praefatum, praetextu hujusmodi juramenti non praestiti, nullatenùs inquietetjs, sive à quocumque patiamini molestari, quinimo TEMPORALITATE dictae Abbatiae ipsum gaudere, pacificeque potiri si quod occasione praetacta oppositum fuerit impedimentum, in eadem penitus amovendo.

Datum Baugeno, die 14e mensis Julii anno Domini millesimo quadringentesimo sexagesimo quarto, & Regni nostri quarto. Per Regem.

Signé Coustain.

(Languedoc, Vol. 568, cote 3475)

Foi & hommage du temporel de l’Abbaye de Saint-Jean d’Angeli, mouvant du Château de Saint-Jean d’Angeli, du 7 Septembre 1604.


HENRY, par la grace de Dieu, Roy de France & de Navarre, à nos amés les Gens de nos Comptes estans & à nos Procureurs & Receveurs ordinaires audit lieu, ou leurs Substituts & Commis : SALUT ET DILECTION. Savoir vous faisons que notre bien amé Claude Jolly, au nom & comme Procureur de notre cher & bien amé Messire François de Guillebault, Abbé Commandataire du Moustier & Abbaye de Saint-Jean d’Angély, de luy suffisamment fondé de procuration spéciale, quant à ce passé pardevant le Tabellion royal de la Chastaignerie, le samedi vingt-quatrieme Juillet dernier, dont nous est apparu, Nous a ce jourd’hui fait, au Bureau de notre Chambre des Comptes, les FOY ET HOMMAGE que ledit Guillebault nous estoit tenu faire pour raison du TEMPOREL de Ladite Abbaye, TENU ET MOUVANT DE NOUS, à cause de nostre Chasteau de Saint-Jehan d’Angely ; à quoy ledit Jolly, audit nom, a été reçu, sauf nostre droict & l’autruy en toutes. Sy vous mandons & ordonnons à chacun de vous, en droict foy, si comme à lui appartiendra, qui si pour cause desd. FOY ET HOMMAGE non faits, LE TEMPOREL DE LADITE ABBAYE, ou aucune de ses appartenances & dépendances, sont ou estoient mises en nôtre main, ou aultrement empescher vous les mettre ou faire mettre incontinent, & sans délay, à pleine & entiere délivrance, & au premier estat & deub, pourveu que dedans le temps de l’Ordonnance, Jolly Guillebault baille par escript, en nostre Chambre des Comptes, son adveu & desnombrement, face & paye les aultres droitz & debvoirs, si aucuns nous sont deubz, sy faictz & payez ne les a. Donné à Paris le septieme jour de Septembre, l’an de grace mil six cent quatre, & de notre regne le seiziesme ; & plus bas, par le Conseil, estant en la Chambre des Comptes, le prévost, avec paraphe. Et au dos est escrit : expédié le seizieme Septembre mil six cent quatre, à la charge de bailler DÉNOMBREMENT dedans le tems de l’Ordonnance, selon qu’il est porté par les présentes sur ce faictes.

(Languedoc, cote 2374, vol 564)

1593 - Prieuré de Saint-Léger de Breuille

[NDLR : Saint-Léger de Breuille, paroisse supprimée de la commune de Bernay-Saint-Martin. Aujourd’hui, lieu-dit Breuilles. Voir carte satellite
Au sujet du prieuré de Saint-Léger de Breuille, plusieurs sources dans les AHSA (lien direct vers la page, en ligne à la BNF) : T. XXI (1902), T. XXXV (1905), et autres sources, avec le moteur de recherche interne (mots "Breuille" et "Breuilles")
]

Foi & hommage du Prieuré de Saint-Légier de Bruille, du 30 Août 1593


HENRY, par la grace de Dieu, Roi de France & de Navarre, à nos amés & féaulx les Gens de nos Comptes à Tours, Sénéchal de Xainctonge, ou son Lieutenant au Siège de Saint-Jean d’Angély, & à nos Procureur, Receveur & Officiers en ladite Sénéchaussee : SALUT. Savoir faisons que notre bien amé Me Victor Damelin, Ecolier, étudiant en l’Université de Bordeaux, Prieur du Prieuré de Saint-Légier de Bruille, de l’ordre Saint Benoist, en ladite Sénéchaussee, nous a cejourd’hui fait, ès mains de notre très cher & féal Chancellier de France, les FOY ET HOMMAGE qu’il nous étoit tenu faire, pour raison du temporel de sondit Prieuré de Saint-Légier de Bruille, chasteau, forteresse, domaine, justice, haute, moyenne & basse, cens, rentes, DISMES parcieres, droits, devoirs, appartenances & dépendances d’icelui, subjets à fief, tenus & MOUVANS DE NOUS, à cause de notre château de Saint-Jean, dudit Saint-Jean d’Angely & Sénéchaussée de Xainctonge, par son Procureur, suffisament fondé de procuration, passée pardevant Me Duresses, Notaire Royal en notredite ville de Bourdeaux, le vingt neuvieme Juillet dernier, AUXQUELS FOY ET HOMMAGE nous l’avons reçu, sauf notre droit & l’autrui. Si vous mandons & commettons par ces présentes, & à chacun de vous sur ce requis en droit foi, si comme à lui appartiendra, que par défaut desdits FOY ET HOMMAGE à nous non faits, vous ne mettez ou donnez, ne souffrez être fait, mis ou donné aucun trouble ne empeschement ; & si ledit temporel dud. Prieuré de Bruille, chasteau, forteresse, domaine, justice, haute, moyenne & basse, cens, rentes, parcieres, dixmes, droits, debvoirs, appartenances & dépendances, ou autres ses biens, sont ou estoient pour cette cause prins, saisis, arrêtés ou autrement empêchés, mettez les lui, ou faites mettre incontinent & sans délai, à pleine délivrance : car tel est notre plaisir ; pourvu qu’il baille son adveu & dénombrement dedans tems deu, face & paye les autres droits & debvoirs, si aucuns nous sont pour ce deubs, si faits & payés ne les a. Donné à Melun, le dernier jour d’Août, l’an de grace mil cinq cent quatre-vingt-treize, & de notre regne le cinquieme. Par le Roi, à votre relation. Signé DELABRE & scellé. Au dos est écrit : Expédié & registré le 19e jour d’Octobre mil cinq cent quatre-vingt-treize. Signé PEAN.

La déclaration de temporel dudit Prieuré est ensuite dans le même volume, sous la cote 2239, bis. (Languedoc, col 563)

1461 - Prieuré de Saint-Martin de Marsac [ou Meursac ?]

[NDLR : Localisation ? ce prieuré est situé dans la Sénéchaussée de Saintonge. S’agit-il de Marsac en Charente, ou d’un autre ?
Un visiteur du site propose Meursac, où il y a une église Saint-Martin : le prieuré de Saint-Martin de Meursac est mentionné entre autres, dans l’Histoire de l’Eglise Santone et Aunisienne de Joseph Briand - La Rochelle - 1843 - p. 629. Des indices concordants. Un point d’interrogation subsiste.
]

Serment de féauté du Prieuré de Saint-Martin de Marsac, du 25 Février 1461.


LOUIS, par la grace de Dieu, Roy de France & de Navarre ; à nos amez & féaulx Gens de nos Comptes & Trésoriers à Paris, au Séneschal de Xaintonges, ou à son Lieutenant & à nos Procureur & Receveur en ladite Séneschaussee : SALUT ET DILECTION. Savoir vous faisons que nostre bien amé frere Guillaulme de Tiron, Prieur du Prieuré de Sainct-Martin de Marsac, nous a aujourd’hui fait, ès mains de nostre amé & féal Chancellier, le serment de féaulté qu il nous estoit tenu faire, à cause de la justice haulte moyenne & baffe, & temporalité dudit Prieuré, auquel serment nous l’avons resçu, sauf notre droit & l’autrui. Si vous mandons, & à chacun de vous, si comme à lui appartiendra, que pour cause dudict serment à nous non fait, vous ne donnez, ne souffrez estre fait, mis ou donné audit Prieur aucun destourbier ou empêchement, mais se ladite justice haulte, moyenne & basse, & temporalité dudit Prieuré, estoit pour ce prinse, saisie, arrestée & mise en nostre main, mectez-la, ou faites mectre, tantost & sans délay, à pleine délivrance, nonobstant quelconques Ordonnances, mandemens, ou deffences à ce contraires. Donné à Bourdeaulx, le vingt-cinquiesme jour de Février, l’an de grace mil quatre cent soixante-ung, & de notre regne le premier ; & plus bas est écrit : Par le Roy, à votre relation. Signé, BOUDER, avec paraphe. (Languedoc, vol. 566, cote 2900)

1539 - Abbaye de Notre-Dame hors Xaintes

Aveu par Blanche de la Roche, Abbesse, portant qu’elle tient & avoue tenir cette Abbaye en franche aumône, sans aucun devoir, service, servitude ou redevance, fors seulement le serment de féauté au Roi notre Sire, à muance de Roi, du 31 Décembre 1539
Pieces justificatives N° 51 [ci-dessous]

Aveu de l’Abbaye de Notre-Dame hors la cité de Xaintes, du 31 Décembre 1539.


A tous ceux qui ces présentes Lettres verront, Blanche de la Roche-Chandry, Abbesse du Moustier & Abbaye des Nonaines de Noustre-Dame hors la cité de Xaintes, Dame du Prieuré de Saint-Sornyn de Marepnes, membre dépendant dudit Moustier de Xaintes, SALUT en Noustre-Seigneur. Par durable sachent tous que nous tenons & advouons tenir, posseder & exploiter notredite Abbaye de Xaintes paisiblement, d’anciennete en FRANCHE-AUMÔNE, sans aucun devoir service, servitude ou redevance faire à aucune personne fors seulement le SERMENT DE FEAULTÉ AU ROI notre Sire, que les Abbaisses dudit Moustier de Xaintes font au Roi notre Sire, à muance de Roi. Daté enfin du 31 Décembre 1539 (Languedoc, vol. 558, cote 1226)

1508 et 1725 - Prieuré de Saint-Savinien

Hommage LIGE du même Prieuré, AU DEVOIR D’UN DENIER D’OR, appelle florence, payable à muance de Seigneur, en la ville de Saint Jean-d’Angély, du premier Août 1508.

(Languedoc).

Hommage des Terres & Seigneuries de ce Prieuré, mouvans du Roi à cause de son château de Saint-Jean d’Angély, du 20 Novembre 1725.

Registre des expéd. Fol. 45

Vos commentaires

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Histoire de la Saintonge et de l’Aunis par Daniel Massiou - Chronologie - 15ème siècle

2.  Camp de César de Toulon, piles de Pirelonge et d’Ebéon, voies antiques en Charente-Maritime

3.  1762 - Inventaire des titres de la communauté du seigneur Rohan-Chabot de Jarnac

4.  2007 - L’Académie de Saintonge récompense le site Histoire Passion

5.  1860 - Répertoire archéologique de la Charente - arrondissement de Ruffec


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux