Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Livre d'or
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Hommes et femmes de notre histoire » Grandes familles » Puyrigaud (de) » 1637 - Inventaire du château de Bois Charmant aux Nouillers (...)

1637 - Inventaire du château de Bois Charmant aux Nouillers (17)

D 1er novembre 2018     H 00:59     A Pierre     C 0 messages     A 20 LECTURES


Un petit château qui ne paye pas de mine, avec toute sa décoration et son mobilier du XVIIème siècle.

Source : Bulletin de la Société des archives historiques de la Saintonge et de l’Aunis - T I - 1876-1879 – BNF Gallica

Voir en ligne :
Le château de Bois Charmant aux Nouillers

28 janvier 1637 — Extrait de l’inventaire dressé après le décès de Jean de Puyrigaud [1], écuyer, seigneur du Bois-de-Chermant [2], mort le 24 janvier 1637. — Original sur papier. Communication de M. Denys d’Aussy.

A la requête de haute et puissante dame Suzanne Gombaud, sa veuve, et en présence de haut et puissant Pons de Pons, chevalier, seigneur baron de Bourg, comme mari d’Elisabeth [3] de Puyrigaud ; Marguerite [4] et Léa de Puyrigaud ; Charles Bazin [5], écuyer, seigneur du Fié, conseiller du roi, lieutenant général en la sénéchaussée de Saintonge, siège et ressort de Saint-Jean-d’Angély, cousin germain du côté paternel ; Jacques de Robillard, écuyer, seigneur de La Blanchardière ; Isaïe d’Augeard [6], écuyer, sieur de Mosnac, aussi cousin au deuxième degré.

Chambre jaulne, chambre haute dudit logis : Deux lits de cerisier à quenouilles pleines [7],garnyes de sarge jaulne avec passementerie noire et jaulne, une table avec tapis de sarge même couleur, trois grandes chaizes et trois petites couvertes de tapisserie au gros points, trois petits tabourets de mesme, un vieulx bahut fasson de Flandres [8], tentures de sarge jaulne avec bordure de drap noir.

Chambre rouge : Chaslit de nouhier à quenouilles pleines, garnyture d’escarlat, housse de sarge rouge, table avec tapis de sarge rouge, deux sièges garnys de tapisserie, un garny de sarge rouge, six chaizes garny es de sarge verte, deux petits tabourets, un grand vieux coffre de boys de chêne, fermant à clef, dans lequel il n’y a que les robbes et hardes des filles dudit feu.

Autre chambre : Grand vieux chaslit à quenouille fait à l’antique ; garnyture et courtines faites en broderie verte ; table, sièges en tapisserie ; sept pièces de tapisserie à paysage.

Salle basse : Neuf pièces de tapisserie à personnages formant tenture ; table ronde avec tapis de Turquie ; deux grandes chaizes garnies de sarges vertes avec cloux jaulnes ; deux chaizes basses ; cinq petits tabourets, le tout de mesme garnyture ; une paire de landiers bas, de cuivre, avec une grosse pomme fassonnés au bas par le devant d’une fasce de personnage ; un vieux buffet, et sur iceluy un tapiz de sarge verte garny d’une frange de soye ; une table qui se rallonge couverte d’un tapiz de drap vert.

Chambre où est décédé le sieur de Puyrigaud : Un vieux chaslit de bois de nouhier garny de rideaux de sarge verte ; table, chaizes et tabourets garnys de tapisserie ; six arquebuzes à mesches ; un mousquet ; un pistollet avec son fourreau ; une espée ayant la poignée rompue.

Dans la cuisine quatre arquebuzes à rouhet ; un fuzil ; un pistollet ; le tout en fort mauvais estat en partye crevé avec une arquebuze à rouhet assez bonne.

Vaisselle : Plats et assiettes en étain.

Argenterie : Un bassin, une aiguière, un salier, un vinaigrier, onze cuillères, quatre fourchettes, une douzaine d’assiettes, une petite escuelle à oreille.

Audevant de ladite maison, quatre petites pièces, l’une appelée fauconneau.

Chevaux : 1 jumant noire de 15 ans et son poulain de 6 mois ; 1 jumant bai de 9 à 10 ans et son poulain noir ; 1 jumant bai de 9 ans et pouliche de poil estourneau ; 1 jumant de 6 ans, poil bai ; 1 jumant de 5 à 6 ans, poil gris ; 1 petite jument aussi poil gris, ayant le pied rond avec pouliche de 5 mois ; 2 pouliches de poil alezan de 2 à 3 ans ; 1 pouliche alezan d’un an et demi.

Dans la mestayrie dite du grand fief et de compte à demy avec le mestayer : Une paire de bœufs de 9 ans, id. de 6 ans ; id. de 2 ans ; trois vaches, une vache de 9 ans, une de 7 ans ; trente brebis. Le mestayer déclare qu’il doibt moitié de la somme de 66 livres, prix de vente de deux bœufs.

Deux autres mestayries à La Motte et à Lespine.

Dans le chai s’est trouvé quatre-vingt-deux thonneaulx de vin blanc.

Titres : 11 décembre 1634, obligation de 10,037 livres dues par Jean-Hélie Razin, escuyer, seigneur du Fié ; 12 septembre 1628 ; obligation de 2133 liv. due par Marie Estourneau, veuve de Jehan Gadouyn, vivant escuyer, seigneur de La Bertinière ; 4 février 1631, vente par Jacques Isle, seigneur de La Matassière, du cinquième de la terre de La Matassière, à Jehan de Puyrigaud, (Dupont, notaire à Tàillebourg) ; 8 mai 1617, quittance générale par le sieur de Puyrigaud à Jehan Gendraud, escuyer, sieur de Charmant ; 1615, vente audit Puyrigaud par David Moreau, escuyer, sieur de Saint-Sorlin. (Dupont, notaire à Taillebourg.)

Extraits des minutes de Chouêt, notaire à Saint-Jean-d’Angèly.


[1Jehan de Puyrigaud, marié à Suzanne Gombaud, fille de Benjamin Gombaud, seigneur de Champfleury, portait : D’azur posées à la croix d’or cantonnée de vingt mouchetures d’hermine d’argent, posées 2,1 et 2.

[2Boischarmant, commune des Nouillers, canton de Saint-Savinien.

[3Elisabeth de Puyrigaud mariée, suivant contrat du 30 janvier 1627, à Pons de Pons, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, baron de Bourg-Charente, fils de Charles de Pons, seigneur des Brousses et de Bonne de Martel sa deuxième femme. Devenue veuve, elle se qualifiait dame de Bourg-Charente, veuve de haut et puissant Pierre Pons de Pons, vivant chevalier, seigneur baron dudit Bourg et autres places, « chef des armes de l’illustre mayson de Pons. » (Procuration dn 1er août 1612 ; Serureau, notaire à Bourg).

[4Marguerite, mariée, suivant contrat du 20 août 1662, à Charles Legrand, écuyer, seigneur de Courpéteau, fils de feu haut et puissant Henry Legrand et de damoiselle Jacquette Aymer.

[5Charles Bazin, cousin germain du côté paternel, comme fils d’Hélie Bazin, seigneur du Fié en Genouillé, et de Marguerite de Puyrigaud. il épousa Léa de Puyrigaud.

[6D’Augeard, père de Charles d’Augeard, chevalier, "conseiller du roy en tous ses conseils d’estat et privé, premier président au parlement de Bordeaux."

[7Colonnes pleines, sans doute par opposition aux colonnes torses qui caractérisaient alors les lits faits à l’antique.

[8Bahut de Flandres à deux corps probablement sculptés ou taillés à facettes.

...
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Les Nouillers - 17e siècle - Inventaires - Puyrigaud (de) -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.