Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Livre d'or
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Gens de guerre » 1719 - L’hébergement du Régiment du Poitou à Blanzac (16)

1719 - L’hébergement du Régiment du Poitou à Blanzac (16)

D 1er octobre 2007     H 20:04     A Pierre     C 0 messages     A 1036 LECTURES


agrandir

Le passage des gens de guerre, sous forme organisée ou non, a toujours été une épreuve pour ceux qui le subissent.

Il s’agit cette fois-ci d’un hébergement organisé, mais on sent bien, en lisant entre les lignes, que ce n’est pas une partie de plaisir qui attend les habitants de Blanzac.

Source : Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique et Historique de la Charente - Année 1904-05

Voir en ligne :

Lettre de M. de Breteuil au syndic de Blanzac.

A Limoges, ce 7 janvier 1719.

Je vous donne avis, monsieur, que le douze de ce mois, le second bataillon du régiment de Poitou passera chez vous et y couchera une nuit.

Ayez le soin de disposer leur logement chez les habitans. Il n’y aura aucuns vivres à fournir, les troupes devant s’en être pourvus en partant d’Angoulême au moyen de leur solde.

Comme il pouroit néanmoins arriver que quelqu’uns en eussent besoin, je vous conseille de faire en sorte qu’il s’en trouve pour ceux qui pouroient en avoir besoin, en les payant de gré à gré.

Vous ferez délivrer au bataillon deux cordes de bois avec seize livres de chandelle : cette quantité de bois et chandelle sera partagée en dix parties, dont une pour le corps de garde et les neuf autres pour chacune des neuf compagnies du bataillon : laquelle fourniture du bois et chandelle qui sera faite sera payée et comptant par le Trésorier de l’extraordinaire des guerres, sur le certificat des officiers chargés du détail, visé par le commandant du corps.

Il sera nécessaire de faire aussy trouver les fourages dont les officiers pourront avoir besoin pour leur équipage, en le payant par eux de gré à gré ; et au cas où qu’ils fassent refus de les payer, vous prendrez leur certificat de la fourniture des fourages qui aura été faite pour que j’en fasse faire la retenue sur leurs appointemens.

Vous aurez aussy l’attention de faire trouver le lendemain treize de ce mois, environ les quatre heures du matin, à la porte du commandant des troupes, cinq charrettes attelées de deux paires de bœufs chacune pour conduire les troupes à la première couchée, et de suivre en cela le tableau des paroisses voisines qui doivent fournir ; et il sera payé par les officiers trois livres par chaque charette de quatre bœufs ; et au cas qu’il en faille davantage à cause des malades ou du mauvais temps, il leur en sera fourny en payant de gré à gré.

Je ne doute pas que vous n’y apportiez tous vos soins, et suis, monsieur, très parfaitement à vous.

De Breteuil.

Sur l’adresse : A Monsieur le Sindic de Blanzac,

à Blanzac — De Breteuil.

A. de Bremond d’Ars.

...
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Blanzac-Porcheresse - 18e siècle - Armée, armement, gens de guerre -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.