Vous êtes ici : Accueil -> Forum - Site - Divers -> Actualité -> 2013 - Histoire et Passion à l’Académie de Saintonge

2013 - Histoire et Passion à l’Académie de Saintonge

Pierre Collenot, créateur de ce site, nouvel Académicien de Saintonge

D 1er décembre 2013     H 15:11     A Pierre     C 0 messages A 1455 LECTURES


agrandir

Lors de sa séance publique du dimanche 13 octobre 2013, au Palais des Congrès de Royan (Charente-Maritime), l’Académie de Saintonge a accueilli en son sein Pierre Collenot, créateur du site Histoire-Passion.

Discours d’accueil par Jacques Dassié et réponse du nouvel académicien...
... avant les petits fours face à l’océan ...

Un nouvel Académicien de Saintonge - Discours d’accueil par Jacques Dassié

Jacques Dassié

(Angoulême 1928 - )

Jacques DassiéIngénieur électronicien, il est le créateur de l’archéologie aérienne dans la région Poitou-Charentes. Sa méthode de prospection est décrite dans son Manuel d’archéologie aérienne (Technip, 1978). Depuis l’aérodrome de Pons, il découvre plus de deux mille sites archéologiques régionaux inconnus, ou mal connus, avant lui. Cela concerne en particulier les camps fortifiés saintongeais du Néolithique avec les portes en pinces de crabe, la découverte de très nombreux fossés circulaires des enclos rituels funéraires proto-historiques des âge du Fer et du Bronze et traces de substructure de l’époque romaine comme celles de Novioregum au Fâ de Barzan, du camp militaire d’Aulnay-deSaintonge et de l’amphithéâtre en rase campagne de Saint-Georges-du-Bois.
Ces sites, qui révèlent une histoire souvent ignorée avant ses travaux, sont localisés avec précision lors des prises de vues aériennes, grâce aux différences de couleurs dans la végétation, vers juin, lorsque les céréales sont en cours de maturation et de préférence en période sèche. Ces remarquables travaux sur le terrain sont ensuite répertoriés sur ordinateur avec une grande minutie, comprenant pour chaque site les photos aériennes, le plan, les informations connues sur le site et éventuellement les principaux résultats des fouilles.
Plus de deux cent mille documents sont ainsi conservés dans son ordinateur. Son site internet Archaero est le premier au monde consacré à l’archéologie aérienne ; il est également un des plus visités de la région charentaise. En 1997, il reçoit le grand prix de l’Académie de Saintonge pour l’ensemble de son œuvre et, deux ans plus tard, en est élu membre, en remplacement de Thomas Narcejac. Membre de l’Académie depuis 1999.

Pierre CollenotLa présentation officielle d’un nouvel Académicien, c’est aussi l’accueil d’un nouveau membre et un tel évènement réjouit tous ses collègues…

Pierre Collenot n’est pas un inconnu pour le public qui nous fait l’amitié de suivre nos travaux, puisque depuis 2010 , il avait accepté de me remplacer comme « webmaster » du site internet de l’Académie de Saintonge. Il collabore et aide notre Directrice pour la mise en page et la composition de notre brochure annuelle, avec beaucoup de talent, en assurant lui-même la réalisation et la présentation de notre diaporama.

L’ensemble des Académiciens l’a choisi pour occuper le siège numéro 13, un siège qui fut occupé par de très illustres devanciers :
- Pierre Audiat, critique littéraire au Figaro, de 1959 à 1960.
- Louis Suire, peintre régionaliste et éditeur, de 1961 à 1986.
- Madeleine Chapsal, écrivain, en 1987, puis directeur en 1991. Directeur honoraire en 1999.
- Violaine Massenet, professeur et romancière, de 2005 à 2012. Correspondante en 2013.

Mais son orientation initiale n’était pas bien nettement définie.
Un professeur d’Histoire-Géographie de classe de première n’écrivait-il pas :
« Semble brouillé avec ces matières, à en juger d’après les résultats » …
De formation à large spectre, philosophie, théologie et 3ème cycle en gestion des entreprises, la carrière de Pierre Collenot a culminé avec la Direction des Ressources Humaines dans deux groupes importants Renault et Carrefour.

La médaille de l’Académie 2007
Animation : P. Collenot

Mais il vient s’inscrire dans cette lignée en raison d’un talent nouveau, bien récemment apparu dans notre monde si rapidement évolutif, celui d’auteur depuis 2006, d’un site internet absolument remarquable « Histoire Passion » pour lequel l’Académie de Saintonge l’avait déjà distingué en 2007, en lui décernant sa Médaille.

La genèse de ce site mérite quelque explications. C’est en découvrant une caisse d’archives familiales que, soucieux de l’ordonner, Pierre Collenot découvre la généalogie. Elargissant sa vision, il souhaite mieux connaître le cadre de vie de toute une série de générations. Il en arrive ainsi à reconstituer l’histoire exemplaire d’un petit village bourguignon !

Cette étude pouvant intéresser beaucoup de monde, Pierre Collenot décide de la diffuser, de la placer gracieusement à la disposition de tous. La publication sur un site internet paraît être le support le mieux adapté et ce sera le début d’une série de création de sites.

Profondément atteint par le virus de la recherche historique, Pierre Collenot aborde d’autres sujets et crée des sites d’associations et de collectivités locales en Charente Maritime.
Mais il a pris goût à la recherche, à l’investigation, et son nouveau site est vivant, évolutif, en constante augmentation de sujets, de rubriques et d’archives. Débordant totalement son cadre initial, il s’est progressivement élargi dans le temps et dans l’espace, jusqu’à devenir un site de référence, qui vient de dépasser les deux millions de visiteurs !
Image fractale créée par Pierre Collenot« Histoire Passion » venait de naître !
C’est un travail énorme, considérable, que Pierre Collenot mène en fédérant autour de lui beaucoup de bonnes volontés et d’esprits curieux de l’Histoire et des témoignages qui nous en parviennent.

Les techniques nouvelles, dont l’informatique, n’ont plus de secrets pour lui et il s’offre même le luxe et le plaisir de nous offrir une exposition de « fractales », dessins un peu mystérieux, tirés de formules mathématiques et de l’informatique !
Et c’est à partir de telles formes d’art qu’il nous fait rêver…
Pour bien d’autres images, suivez ce lien.

A chaque détour on sent que cet ex-enseignant a conservé ce goût de transmettre et de partager. Le site « Histoire Passion » montre bien le souci permanent de Pierre Collenot : apporter une information utile, répertoriée, identifiée et classée, mais aussi guider son public à l’acquisition de cette information par une véritable initiation à l’utilisation des ressources internet les plus récentes. Un seul exemple, il vous ouvrira les portes de la prestigieuse et si riche Bibliothèque de France et même vous apprendra à télécharger en ligne les documents de Gallica !

Monsieur Pierre Collenot, bienvenue et longue vie au sein de l’Académie de Saintonge.

Jacques DASSIÉ

Réponse de Pierre Collenot

Chers académiciens de Saintonge, Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je suis très sensible à l’honneur que vous me faites en accueillant parmi vous le passionné d’histoire et d’informatique que Jacques Dassié vient de vous décrire, de son œil exercé à découvrir de très haut les vieilles pierres...

Vous l’avez compris, chacun d’entre nous, même mauvais élève en histoire dans sa jeunesse, peut, transformé par un intérêt pour quelques vieux papiers et vieux livres, se trouver entraîné dans une aventure dont il ne mesure pas de prime abord toutes les conséquences.

Le site Histoire Passion est né dans l’été 2006.

Il est le fruit d’un des sept péchés capitaux : la paresse. Lassé de parcourir sans cesse les tables des matières et les tables onomastiques des recueils des Archives Historiques de la Saintonge et de l’Aunis, de la Société Archéologique et Historique de la Charente, et autre sociétés savantes de notre région, j’ai pensé qu’il serait infiniment plus pratique d’en recréer une version numérisée consultable par des requêtes simples. Trouver, d’un clic de souris, toutes les occurrences d’un nom de personne ou de lieu parmi des milliers de pages, c’était une tentation irrésistible. Mais aussi un travail redoutable, que j’aurais probablement fini par abandonner, si mon ami Christian Hervé, contaminé par le même péché de paresse, n’avait participé à ce lourd projet.

Cette opération menée à son terme, nous avions ainsi patiemment créé une base de données de plus de 250.000 noms de personnes et de lieux qui ont marqué l’histoire des deux départements de Charente et de Charente-Maritime, avec la possibilité d’accéder instantanément, sur le site de la Bibliothèque Nationale, à la page contenant ce nom. Un vrai bonheur pour un chercheur !

Un tel travail ne méritait pas de rester confidentiel et nous l’avons rendu public sur internet.
Les moteurs de recherche se sont régalés d’une telle manne, et rapidement Histoire Passion a connu une fréquentation exceptionnelle pour un site consacré à l’histoire régionale.

D’autres passionnés sont venus nous rejoindre : Christine Vignaud, Margaret Marshball, Jacques Duguet, Freddy Bossy (†), François Vareille, Jean-Claude Chambrelent (†), et leurs contributions ont peu à peu enrichi ce site de nouvelles études, de nouveaux documents d’archives, d’illustrations et de traductions.

Je veux les remercier pour ce partage gratuit de leurs compétences. Ils ne sont pas tous des historiens patentés, mais ils ont tous en commun un grand désir de faire partager leur savoir-faire et leurs découvertes sur l’histoire de cette région.

En 7 ans, plus de 2.500.0000 visiteurs (1500 par jour) sont venus consulter les 2000 articles proposés par Histoire Passion et utiliser les différents outils de recherche mis à disposition.
Car l’histoire locale ou régionale intéresse : généalogistes amateurs, étudiants en histoire, collégiens et lycéens flairant la bonne aubaine d’un devoir tout fait, habitants à la recherche d’épisodes de la vie de leur commune, canadiens curieux de leurs origines s’y côtoient chaque jour.

Un site comme Histoire Passion est un lieu d’échanges et de rencontres. Certaines rencontres sont saisissantes. J’en cite rapidement quelques unes
- Marion Bibard, de Mesnac en Charente, servante au grand cœur condamnée à mort pour infanticide, en 1532, qui échappe à la pendaison grâce à ses charmes. Voir dans le site
- François 1er qui parcourt à cheval les rues de La Rochelle un petit matin de 1542 et est accueilli par une troupe d’enfants. Voir dans le site
- François de Pons, qui échappe aux ruses florentines de Catherine de Médicis en 1575, dans un dialogue plus vrai que nature. Voir dans le site
- Les orphelins des colonies agricoles de Rétaud et de Ronce-les-Bains envoyés en Algérie pour servir de main-d’œuvre aux colons, avec la mort au bout du voyage. Voir dans le site

Mais - je cite - « tout ne se trouve pas en ligne, il s’en faut de beaucoup ». L’ère numérique n’a pas encore 15 ans. Une goutte d’eau par rapport à l’océan de nos temps historiques et de nos archives. Nous n’avons certainement pas encore pris la mesure de tout ce que cette ère numérique peut nous apporter dans ce domaine.

Sous une forme différente, celles et ceux qui participent bénévolement à ce site perpétuent le travail de nombreux et illustres prédécesseurs. Quelques uns d’entre eux ont été ou sont membres de cette Académie. Passionnément, ils ont fait et font connaître au public les trésors cachés des archives et les recherches anciennes sur l’histoire de la Saintonge, de l’Aunis et de l’Angoumois. Histoire Passion n’est qu’un modeste maillon de cette longue chaîne.

Merci de m’accueillir parmi vous.
Nous avons tant de choses à partager.

Pierre Collenot


Voir en ligne : Le site de l’Académie de Saintonge

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Royan - Aujourd’hui - Académie de Saintonge - Revue de presse - Site Histoire Passion -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1503 - Angoumois - Angoulême (16) - Foires - Lettres patentes du roi Louis XII

2.  1789 - Saint-Quentin de Chalais (16) : cahier de doléances de la paroisse

3.  1567 - Actes généraux du Synode protestant de Verteuil (16)

4.  1360-1372 - La Rochelle, du traité de Brétigny à Charles V - nouveaux privilèges

5.  1792 - Courrier d’une citoyenne de Cognac dans la Feuille Villageoise


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  1743 - Le commerce des étoffes à la Foire de Bordeaux

3.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

4.  1844 - 1 - Le Comte de Luc crée la colonie agricole de La Vallade. L’administration enquête - Archives

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux