Vous êtes ici : Accueil -> Sources d’archives sur l’histoire de la Saintonge, de (...) -> Manuscrits de Dom Fonteneau (IVe-XVIIe siècles) -> 359 - 1000 - Manuscrits de Dom Fonteneau - Table chronologique du IVe au Xe (...)

359 - 1000 - Manuscrits de Dom Fonteneau - Table chronologique du IVe au Xe siècle

D 13 novembre 2008     H 23:14     A Pierre     C 0 messages A 1642 LECTURES


Dom Fonteneau, moine bénédictin du XVIIIe siècle, avait formé le projet de rédiger une Histoire de l’Aquitaine. En historien consciencieux, il avait commencé par répertorier et recopier les sources dont il disposait. Un vrai travail de bénédictin ! Ceci nous vaut de disposer aujourd’hui d’une copie manuscrite et bien lisible d’environ 7000 documents (dont une grande partie des originaux ont disparu).

Source : Tables chronologiques des manuscrits de Dom Fonteneau, conservés à la Bibliothèque de Poitiers (27 premiers volumes de la collection) – Poitiers - 1839

Publication en cours : ces tables, qui représentent un gros volume de texte et méritent une relecture attentive, seront mises en ligne progressivement sur Histoire Passion.

Autres pages de la table des manuscrits de Dom Fonteneau

Comment chercher dans cette page ?

Activer la fonction de recherche en utilisant le raccourci [ctrl+F], puis saisir le mot recherché
- une date,
- un nom comme (liste non exhaustive) Aquitaine, Aunis, Saintonge, Poitou, Aifre, Angély, Aunai, Battresse, Bonneuil, Brioux, Charroux, Châtelaillon, Civaux, Courcosme, Cuhon, Cyprien, Herm, Hilaire, Ingolins (ou Ingolin), Ingrande, Limoges, Liniers, Loudun, Lusignan, Lussac, Maixent, Mazerolles, Melle, Montamisé, Neyré, Noaillé, Nouâtre, Poitiers, Roncay, Saintes, Saleignes, Sauves, Savigni, Solignac, Tazdon, Tenezay, Thouars, Villiers, Vivône,
- complant, marais, moulin, pêcherie, vigne, etc.

Qui est Dom Fonteneau ?

Dom Léonard Fonteneau, né à Jully, ancien Berri, en 1705, mort à St-Jean-d’Angély, en Janvier 1781, entreprit, en 1741, conjointement avec Dom Joseph-Marie Boudet, non-seulement l’histoire de Poitou, mais encore celle de toute l’Aquitaine. La mort ayant enlevé son compagnon d’études, en 1743, il ne perdit pas courage. Il s’appliqua, sans relâche, à la recherche des Diplômes, Chartes, Actes, et autres monumens relatifs à l’histoire des provinces de Poitou, d’Aunis et de Saintonge. Il a collationné ses copies sur les Originaux avec beaucoup de soin et d’exactitude. Ces matériaux, ramassés pendant 27 ans, et mis en ordre, forment une collection très nombreuse, comme il parait par un procès-verbal authentique que Dom Fonteneau en a fait dresser étant arrivé à St.-Jean-d’Angély.

Les volumineux manuscrits de ce Bénédictin sont déposés aujourd’hui en partie à la Bibliothèque publique de la ville de Poitiers.

Ses supérieurs, voyant qu’après un laps de tems de vingt-sept années environ, dom Fonteneau n’avait point assez avancé son ouvrage , pour être à même d’en publier au moins quelque partie, lui donnèrent un successeur. Ils firent choix de dom Mazet, qui, d’après une lettre de son prédécesseur, semblerait n’avoir point été étranger à la disgrâce de celui-ci. Dom Mazet fut breveté historiographe de Poitou, et, dans cette qualité, on lui alloua des appointemens, ou indemnités annuelles. Cet homme, à qui l’on supposa bénévolement les connaissances requises pour remplir la commission dont on le chargeait, se contenta amplement, il faut le croire, de jouer un rôle fort agréable dans la société, sans s’inquiéter beaucoup du travail qui lut était demandé. On n’a pas trouvé une seule ligue de son écriture dans tous les cartons provenant de son cabinet, que la Mairie de Poitiers a eu l’excessive complaisance de suracheter. Tout ce que renferment ces cartons appartient au travail personnel de dom Fonteneau, qui avait fait remise de ses papiers à un successeur plus heureux que lui. Sic vos non vobis.

Source : De l’ancien Poitou et de sa capitale - J.-M. Dufour - Poitiers - 1826 - Books Google

Quatrième siècle

- Charte supposée, par laquelle on prétend qu’un duc des Gaules, appelé Imbert, donna à l’église de St-Jean et de St-Paul (depuis St-Hilaire-le-Grand) le château du bourg de St-Hilaire avec toutes ses dépendances. (Chapitre de Saint-Hilaire.) T. 10, p. 273.
- Vers 358.— Récit présumé apocryphe, et prétendu fait par saint Just, de ce qui se passa dans le voyage que saint Hilaire entreprit à Rome pour disputer contre les Ariens, et à son retour dans les provinces où il passa pour se rendre a Poitiers. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 11.

Septième siècle

Vers 696 - Union du petit monastère de Mazerolles à l’abbaye de Noaillé, et fondation d’un hôpital dans la ville de Poitiers, par Ansoald, évêque de cette ville et peut-être abbé de St-Hilaire. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 11.

Huitième siècle

- 768, juillet. — Diplôme de Pépin le Bref qui confirme les privilèges accordés par ses prédécesseurs à l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 15.
- 780, juillet. — Echange de quelques serfs et héritages entre Aper, abbé de St-Hilaire-le-Grand, et Hermenbert, préposé par cet abbé pour le gouvernement du petit monastère de Noaillé. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 19.
- 780, 17 novembre. — Notice d’un traité entre Hermenbert, recteur ou abbé du petit monastère de Noaillé, et Constantin, prévôt de ce monastère, au sujet de quelque bois ou forêt que Constantin voulait s’approprier, et dans laquelle Hermenbert prétendait avoir droit de pacage, en vertu d’un testament fait autrefois en faveur de l’église de St-Hilaire par un nommé Frotfelmus. (Abb. de Noaillé.)T. 21, p. 27.
- 780, 18 novembre. — Notice d’un plaid tenu par Abbon, comte de Poitou, où il fut jugé que quelques héritages, situés dans le village de St-Hilaire à Lussac, appartenaient au monastère de Noaillé. (Abb. de Noaillé.)T. 21, p. 31.
- 780, 1er décembre. — Plaid tenu par Abbon, comte de Poitou, devant lequel Hermenbert, abbé de Noaillé, et les religieux de

2 pages manquantes

Neuvième siècle

… frère, de plusieurs églises arec leurs appartenances, et autres domaines.
Ruine de l’abbaye de St-Maixent par les Normands. Restauration de cette abbaye par Ebles, évêque de Limoges et abbé du même monastère. Construction du château de ce lieu. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 45.
- 832, septembre. — Echange de plusieurs terres situées dans le village appelé. Culnago, entre Godolen, abbé de Noaillé, et un nommé Emenon. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 111.
- 833, 24 novembre.— Diplôme de Pépin Ier, roi d’Aquitaine, qui met sous sa protection et sauvegarde le monastère de St-Hilaire de Poitiers, confirme tous les hommes et les biens en dépendants, et les exempte de toutes charges publiques. (Chap. de Si-Hilaire.) T. 10, p. 43. .
- 834, 9 avril. — Notice d’un plaid tenu par les officiers de Pépin Ier, roi d’Aquitaine, où Gratien, avoué de l’abbaye de Noaillé, porte ses plaintes contre un certain Agnaldus, qui, conjointement avec ses gens, avait forcé et maltraité ses hommes du village nommé Cavadado. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 115.
- 839, mars. — Echange de plusieurs terres situées en Poitou, dans le territoire de Brioux, entre un nommé Ingelger et Godolen, abbé de Noaillé. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 119.
- 839. — Diplôme par lequel Pépin II, roi d’Aquitaine, exempte de toutes les charges de l’Etat l’abbaye de Solignac, permet aux religieux d’élire leur abbé, et met cette abbaye sous sa protection et sauvegarde. (Abb. de Solignac.) T. 25, p. 737.
- 848, 24 mars. — Diplôme de Pépin II en faveur de l’abbaye de St-Maixent et de toutes ses dépendances. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 53.
- 848, décembre. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Landrade et Fulbert son fils, d’un fonds situé en Poitou, dans le village appelé Exania Magnalorum. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 123.
- Vers 850. — Don de l’usufruit de quelques domaines fait par les religieux de l’abbaye de St-Maixent à Fausbert, à son frère et à ses enfants, à condition qu’après leur mort ces domaines retourneraient à l’abbaye. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 67.
- 852, 19 décembre. — Diplôme par lequel Charles le Chauve confère l’abbaye de Solignac à Silvius, l’exempte de toutes les charges de l’Etat, et la met sous la protection du roi. (Abb. de Solignac.) T. 25, p. 745.
- 857, août. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Emmon, de maisons, moulins, pêcheries, vignes, terres labourables, etc., situés en Poitou, dans le territoire de Vivône, au lieu appelé Mesgone, près de la Clouère. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 127.
862, 9 mai.— Diplôme de Charles le Chauve qui confirme un échange fait entre Rainulfe Ier, comte de Poitou, et Guarnarius, prêtre de l’église de St-Pierre de Poitiers, de plusieurs arpents de terre situés dans la viguerie Exidualinse, aux villages appelés Cambonus et Mansiones, lesdites terres dépendantes de l’église de St-Hilaire de Poitiers et dudit Guarnarius. (Chap. de St-Hilaire,) T.. 10, p. 51.
- 866, janvier.— Don fait à l’abbaye de Noaillé par une veuve nommée Godulgarde, de quelques terres, vignes, prés, moulins, maisons, pacages, etc., qu’elle possédait tant dans la viguerie de Poitiers, au village appelé Isander, que dans celle de Vivône, au village appelé Stranego, (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 131.
- Vers 872. — Diplôme de Charles le Chauve portant des règlements sur les envoyés ou commissaires et les avoués accordés par le roi à l’abbaye de Charroux. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 31.
- Vers 872. — Diplôme de Charles le Chauve qui confirme les immunités accordées par Louis le Débonnaire son père à l’abbaye de Charroux, fondée par le comte Roger, et donnée ensuite par ce comte à Charlemagne. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 33.
- 874, octobre. — Don fait à l’abbaye de Charroux par Waldrade et son fils Bernard, d’une terre seigneuriale avec une église et ses dépendances, situées in pago Tornense, dans la viguerie dite Spaniacense, et aux villages appelés Campaniaco, Audiliaco, Priolense et Glanigo. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 39.
- 874. — Diplôme de Charles le Chauve contenant des règlements pour les envoyés ou commissaires du roi sur la terre de l’abbaye de Charroux, et pour les avoués de cette abbaye. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 35.
- 876, février. — Don fait à l’abbaye de St-Hilaire de Poitiers par Airaud et sa femme Adalgarde, de plusieurs serfs et héritages situés en Poitou, dans la viguerie de Sauves, au village appelé Neuville. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 55.
- 878, avril. — Don de quelques fonds et héritages situés en Saintonge, fait par un comte nommé Gausbert à l’église de St-Hilaire de Poitiers. (Chap. de St-Hilaire) T. 10, p. 59.
- 878, 4 juillet. — Diplôme de Louis le Bègue en faveur des monastères de Ste-Croix et de Ste-Radégonde de Poitiers. (Abb, de Ste-Croix.) T. 5, p. 527.
- 879, 27 septembre. — Bulle du pape Jean VIII qui met l’abbaye de Charroux sous la protection du St-Siège, et en confirme tous les privilèges. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 43.
- 880, octobre. — Vente de quelques héritages faite entre des particuliers dans la viguerie de Vivône, au village de Vintray. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 135.
- 884, 22 avril. — Diplôme du roi Carloman qui confirme les privilèges accordés pas ses prédécesseurs à l’abbaye de Ste-Croix de Poitiers et exempte cette abbaye de toutes les charges de l’État. (Abb. de Ste-Croix.) T. 5, p. 535.
- 886, avril. — Echange fait entre Guarin, abbé de Noaillé, et un nommé Bérenger, d’emplacements de moulins et de pêcheries situés en Poitou dans la viguerie de Sauves, au village appelé villa Gotorum, et dans la viguerie dite Rancianensi, au village appelé Cenbennius sur la Gartempe. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 137.
- 887, septembre. — Vente faite entre particuliers de quelques héritages situés dans la viguerie de Civaux, au village appelé Rufiago. (Abb. de Noaillé.) t. 21, p. 141.
- 889, octobre. — Echange entre Warin, abbé de Noaillé, et Ebbon, de plusieurs terres labourables, moulin, prés, situés en Poitou dans la viguerie de Vivône, aux villages appelés Mesgone et Fitriacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 9.
- 890, 30 décembre. — Diplôme par lequel Eudes, roi de France, confirme à l’abbaye de St-Hilaire de Poitiers plusieurs terres seigneuriales dépendantes de cette abbaye. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 67.
- 893, juin —Vente faite par Segoin à Itier Segoin d’un fonds qui lui appartenait, situé dans le village appelé Sedegenago. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 71.
- 894, avril. — Acte par lequel Leterius cède, à titre de vente, à Aigramme et à sa femme Arlinde une pièce de vigne située au village appelé Bociacus, à une quinte, c’est-à-dire à cinq quarts de lieue de Poitiers. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 75.
- 894. — Don de l’abbaye de St-Hilaire de Poitiers, fait par le roi Eudes à Egfred, évêque de cette ville, sur la demande de deux marquis nommés Robert et Aimar. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 77.
- 897, 27 mars. — Restitution faite à l’église de St-Martin de Tours par Robert, comte de cette ville et abbé de St-Martin, d’un domaine appelé Dociacum, situé en Poitou. (Mss. du comte de Ste-Maure.) T. 17, p. 455.
- 898, 30 décembre. — Vente faite par Ingelard et sa femme Aldéarde à Siguin et à sa femme Oidelane, d’une femme de condition serve, nommée Adaltrude, pour la somme de 4 sols d’argent. (Abb. de Noaillé.) t. 21, p. 143.
900, mars.—Vente de quelques héritages faite à Hecfroi, évéque de Poitiers, par Adalman, prêtre de l’église cathédrale de cette ville. (Abb, de Noaillé.)T. 21, p. 151.

Dixième siècle

901, juin.— Don fait à l’abbaye de Noaillé, par Calzton, de vignes, prés et terres labourables, le tout situé en Poitou, dans la viguerie de Civaux, au village appelé Luciago. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 153.
- 903, avril. — Don fait à la même abbaye par Aletard, de vignes, terres, prés et bois situés en Poitou dans la viguerie de Civaux, au village appelé Luciago. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 159.
- 904, 14 mai. — Notice d’un plaid tenu par Ebles, comte de Poitou, dans lequel Audebert, comte de Limoges, fut condamné à restituer à l’abbaye de Noaillé la forêt de Bouresse. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 163.
- 904, août. — Vente faite à la même abbaye ou à son avoué par Remi et Odulgarde sa femme, de quelques arpents de terres et de prés situés in vicaria Brionense, au village appelé Redus. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 167.
- 905, juillet. — Vente faite par Baraud à Hugues, de maison, vigne, verger et terre labourable situés en Poitou dans la viguerie dite Calriacinse, au village appelé Similiaci. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 77.
- 905 — Cession faite à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Richard, prêtre et trésorier de la cathédrale de Poitiers, d’une aire de moulin située près de Chitré sur la Vienne, avec les fonds qu’il y possédait. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 21.
- 905, janvier. — Rainaud, abbé de Noaillé, du consentement de ses religieux, donne à comptant à des particuliers quelque journal de terre situé dans le lieu appelé Montvinard. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 175.
- 907, février. — Vente faîte par Elisagar, Adalgarde sa femme et Amélius leur fils, à un prêtre du chapitre de Ste-Radégonde, de maisons, édifices, vignes, terres, vergers et leurs dépendances, le tout à une quinte de Poitiers, dans le village appelé Alexander. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 181.
- 908, avril. — Notice d’un plaid tenu par Ebles, comte de Poitou, dans lequel ce comte rendit un jugement contre un diacre appelé Launon, qui retenait injustement le bien d’un nommé Hisarne. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 185.
- 910. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Richard, trésorier de l’église cathédrale de Poitiers, de plusieurs journaux de vignes, prés et terres labourables situés en Poitou, dans la viguerie de Liniers, au village appelé Saviniacus, et sur la rivière dite Alsonem in Fraxenello. (Abb.deSt-Cyprien.) T. 6, p. 25.
- 912, janvier. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Adelelme, de six journaux de vigne ou environ, situés au village appelé Alexandria, distant de Poitiers d’une quinte. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 193.
- 912, janvier. — Don fait à la même abbaye par Guiton, de certains héritages qu’il avait clans la viguerie de Silars, au village de Lussac. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 157 et 197.
- 912, février.— Vente faite par une femme nommée Emmene à Ebles, comte de Poitou, et à Emiliane sa femme, de neuf arpents de terre situés en Poitou dans la viguerie de Sauves, au village appelé Baidonnus. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 79.
- 914, mars. — Vente d’un serf et de son état faite par Rainaud et autres personnes à Launon, trésorier de l’église de St-Hilaire de Poitiers. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 199.
- 914, 29 juin. — Vente faite à Frotier, évêque de Poitiers, par Bertaude sa mère, de plusieurs héritages situés en Poitou, dans les villages de St-Maixent et de Lural. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 37.
- Vers 914. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Salicon et Téodrude, sa femme, de quelques héritages situés dans la viguerie de Silars, au village de Lussac. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 203.
- 915, mars. — Vente faite à Launon, trésorier de l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers, par Ingelric et Aldegarde sa femme, de plusieurs héritages situés en divers lieux du Poitou. (Chap. de St-Hilaire,) T. 10, p. 81.
- 915. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Arnoul, de quelques héritages situés dans la viguerie de Sauves, au village Adillum mansum. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 33.
- 916, mars.— Don fait à l’abbaye de Noaillé par Ingelric et Hildegarde sa femme, de quelques fonds situés dans le pays de Thouars, dans la viguerie de Thénezai, au village appelé Campaniacus. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 207.
- 916.— Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Fausburge, de six journaux de vigne, de sept boisselées de terre labourable et de trois journaux de prés, le tout situé dans le village appelé Targiacus, et d’une femme de condition serve avec ses enfants. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 35.
- 917, 13 mai. — Jugement rendu dans un synode, par Frotier II, évêque de Poitiers, contre Droctramne, curé d’Exoudun, qui avait injustement pris des dîmes qui appartenaient au petit monastère de Pranzai-lez-Lusignan dépendant de l’abbaye de Noaillé, dans les lieux appelés Libiniaco, Baniolo, Exulduno et Iserneco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 209.
- 917, octobre. —Don de quelques fonds fait à l’abbaye de Noaillé par Rainaud et Pétronille sa femme. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 213.
- 918, avril.— Don fait entre particuliers de quelques héritages situés en Poitou à une quinte de Poitiers, au village appelé Bociacus. (Abb. de St.-Cyprien.) T. 6, p. 39.
- 919, décembre - Vente faite par Léodoin et Alfais sa femme à
Gairaud et à sa femme Ragantrude, de huit journaux de terre ou environ, situés dans la viguerie dite Izannensis, au village, appelé Maeriacus. (Abb. de Noaillé), T. 21, p. 215.
- 923, février : — Vente faite à Rotard, abbé de Noaillé, par Agnarne et Adalburge sa femme, de plusieurs héritages situés en Poitou, dans la viguerie dite Exidualinse, aux villages appelés Mansiones, Campo-Eurulno et ad Manso Rotaldo. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 219.
- 923. — Main-ferme ou bail à cens, par lequel Ebles, comte de Poitou, accorde à Rotard, abbé de Noaillé, un droit de rivage en Poitou, dans le pays de Thouars, au village appelé Solniacus. (Abb. de Noaillé) T. 21, p. 223.
- 924, mars. — Echange de plusieurs arpents de terre situés dans la ville de Poitiers entre Ebbon, abbé de St-Paul de cette ville, vassal d’Ebles, comte de Poitou, et Rotard, abbé de Noaillé. (Abb. de Noaillé) T. 2, p. 231
- 924, mai. — Vente faite par Amalfred et Odulgarde sa femme, à Frodole., prêtre de l’église cathédrale de Poitiers, de cinq arpents de vigne et terre situés à une quinte de Poitiers, dans le village appelé Flaiacus. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 83.
- 924, août, Don fait à Alboin, trésorier de l’église de St. Hilaire de Poitiers, par Gombaud, de tout ce qu’il possédait en Poitou, dans la viguerie dite Raciacinse, aux villages appelés Vivarius, Flaiacus, Craciacus et Sancti-Martini. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 87.
- 925, octobre — Don fait à l’abbaye de, St-Maixent par Rautran, surnommé Giches, de maisons, vignes, prés et terres labourables situés en Poitou, dans la viguerie dite Natolinense, au village appelé Montinico. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 91.
- 925, décembre — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Richard, trésorier de l’église cathédrale de Poitiers, d’une femme de condition servile, nommée Ingelburge, et de tous ses enfants (Abbaye de Noaillé) T. 21,.p. 235.
- 925. — Cession faite à l’abbaye de St-Cyprien par Richard, trésorier de l’église de Poitiers, de plusieurs héritages, situés dans la viguerie. d’Ingrande, au village appelé Saviniacus. (Abb. de St-Cyprien)T. 6, p. 11.
- 926, janvier. — Don fait au monastère de Ste-Radégonde de Poitiers par Adalelme de la terre qu’il possédait en Poitou, à une quinte de Poitiers, du côté de la rivière de Boisvre. (Chap. de Ste-Radégonde de Poitiers.) T. 24, p. 11.
- 927, juin.- Echange fait entre les abbés et religieux de Noaillé et Mainard et Itesburge sa femme de plusieurs héritages situés eu Poitou, dans les vigueries dites Exidualinse et Edrinse, aux villages appelés Luciacus et Flamiaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 230.
- 927 ou 928. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par un ’prêtre nommé Frotfelme, de vignes, terre labourable, et de tout ce qu’il possédait en Poitou, dans la viguerie de Liniers, au village appelé Colanio (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 47.
- 928, 28 avril. — Plaid tenu par Ebles, comte de Poitou, en présence des grands de sa cour, dans lequel Aimeri, vicomte de Thouars, et avoué de l’abbaye de St-Maixent, revendique des héritages appartenant à cette abbaye, qui avaient été usurpés par des particuliers, et qui étaient situés près de Melle, dans la viguerie dite Tiliolo, au village appelé Stivalis. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 93.
- 928, décembre. — Echange fait entre Cadelon, vicomte, et Ermenfroi, abbé de St-Maixent, de neuf arpents de terre situés dans la viguerie de Melle, et au lieu même de Melle. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p : 97.
- 928 — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Richard, trésorier de l’église de Poitiers, de quelques héritages situés en Poitou, dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Saviniacus. (Abb. de St-Cyprien.)T. 6, p. 45.
- 928. — Don fait à là même abbaye par Richard, trésorier et archidiacre de l’église cathédrale de Poitiers, de deux arpents et demi de vignes situés en. Poitou, dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Saviniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 49.
- Vers 928. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Itier de tout ce qu’il possédait dans le pays de Brioux, aux villages appelés Lupchiacus et Asnerias. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 41.
- 928 ou 929. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Bernard de plusieurs héritages situés en Poitou, dans la viguerie de Thouars, aux villages appelés Campaniaco et Craimarci. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 53.
- 928 ou 929. — Don fait à la même abbaye par Gerarius, prêtre, d’une saline qui lui appartenait à Ingolins dans le territoire de St-Nazaire. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 55.
- 928 ou 929. — Don fait à la même abbaye par Agodin et Arcantrude sa femme de plusieurs héritages situés au village de Colombiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 57.
- 928 ou 929. — Don fait à la même abbaye par Amalric et Sénégonde sa femme d’un arpent et demi de terre situé en Poitou, dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Coldredum. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6 ; p. 59.
- 929, octobre. — Vente faite à Rotard, abbé de Noaillé, par Sénégonde, de plusieurs domaines et héritages qu’elle possédait en propre avec leurs dépendances, le tout situé en Poitou, dans les vigueries dites Licimacinse, Teneacinse, aux villages appelés Riberola, Sedegenacus et Adillomanso. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 241
- 932. — Don fait à Joseph par Isembert et Ode sa femme d’un emplacement pour la construction d’un moulin sur la rivière de Vaudélène, dans la viguerie de Sauves, au village appelé Cragon. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 63.
- Vers 932 — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Ebles, comte de Poitou, de quelque fonds situé en Aunis, pour des marais salants.(Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 67.
- Vers 932 - Don fait à la même abbaye par Wichard ou Guichard de trois arpents de vignes et de deux journaux de terre labourable situés dans la viguerie et au village même de Liniers. (Abb. de St-Cyprien) T. 6, p. 69.
- 933 ou 934. — Don fait à la même abbaye par Aremburge, vicomtesse de Thouars, de domaines, terres, vignes et bois situés à une quinte de Poitiers, au village appelé Cavaniacus (Abb. de St-Cyprien) T. 6, p. 75.
- 933 ou 934. — Don fait à. la même abbaye par Simon et Plectrude sa femme de manoir, maisons, édifices, vignes, terres, prés, arbres, et autres choses situées en Poitou, dans la viguerie dite Brainsis, au village appelé Pollicias (Abb. de St-Cyprien.) T.6,p. 77.
- Vers 933 ou 934. — Ratification par Frotier II, évêque de Poitiers, du don de deux quarterons de terre fait, à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Aremburge, vicomtesse, femme d’Aimeri. (Abb. de St-Cyprien-.) T. 6, p. 73.
- 934, décembre. — Acte par lequel Frotier II, évêque de Poitiers, se désiste du droit de gîte qu’il exigeait des religieux de l’abbaye de Noaillé, à cause de leur église de Notre-Dame de Montvinard. (Abb. de Noaillé.) T. 21 x p. 243.
- Vers 934. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien, de Poitiers, par Frodoie, chanoine de l’église cathédrale de Poitiers, de quatre arpents de vignes et una opera, situés à une quinte de Poitiers, dans le village appelé Flagiacus. (Abb. de St-Çyprien.) T. 6, p. 79.
- Vers 934. — Don fait à la même abbaye par Thibaud et Adalinde sa femme de six arpents de vignes situés à une quinte de Poitiers, au village appelé Gantela. (Abb, de St-Cyprien.) T. 6. p. 81.
- Vers 935. — Don fait à la même abbaye par Aimeri, vicomte, et Arimburge sa femme, de quelques vignes et terres situées en Poitou, au village, dit Cavaniacus, à une quinte de Poitiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 83.
- 936, octobre. — Don de quelques héritages fait à l’église de Bouresse, dépendante de l’abbaye de Noaillé par Abbon et Hodane sa femme. (Abb. de Noaillé)T. 21, p. 247.
- 936 — Acte de la dédicace de l’église de l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Fételon, évêque de Tours, dans lequel sont désignés les biens dont Frotier II, évêque de Poitiers, dota cette abbaye. (Abb. de St.-Cyprien) T. 6,p. 87.
- Vers 936 - Bulle du pape Jean XI qui confirme la nouvelle fondation ou la restauration de l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers faite par Frotier II, évêque de cette ville. (Abb. de St-Cyprien) T. 6, p, 85.
- Vers 936. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par un clerc nommé Robert d’un quarteron de terre situé.dans le lieu appelé Adquadras, sous la redevance de six deniers de cens. (Abb. de. St.-Çyprien.)T. 6, p. 91.
- vers 936. — Restauration de l’abbaye de St.-Cyprien par Frotier second, évêque de cette ville. (Abb. de St.-Cyprien.) T. 6, p. 93.
- Vers 936. — Don fait à la même abbaye par Guillaume Tête-d’Etoupe, comte de Poitou, de quelques pêcheries situées en AUNIS. (Abb, de St-Cyprien.) T. 6, p. 95.
- Vers 936 — Don fait à la même abbaye par Frotter II, évêque de Poitiers, restaurateur de cette abbaye, du village, de l’église et de la paroisse de St-Maixent-le-Petit. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6 p. 97.
- Vers 936. — Don fait à la même abbaye par Àmelius, Rainerius et Bernard, de la moitié de l’église de Batteresse située dans le Briançais et dans la viguerie de Vivône. (Abb. de St.-Cyprien.) T. 6, p. 99.
- Vers 936. — Don fait à la même abbaye par Bernard et Emmé sa femme, de vignes, terres, prés, eaux, cours d’eau, et de tout ce qu’ils possédaient dans le pays dit Briocinse et dans la viguerie de Vivône, au village appelé Batriacense. (Abb. de St-Cyprien.) T.6, p. 101.
- Vers 936. - Don fait à la même abbaye par Godebert de plusieurs pièces de vignes situées dans le village d’Ansoulesse. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 103.
- Vers 936 — Don fait à la même abbaye par Frotier II, évêque de cette ville, de l’église de St-Severin de Milli, située en Poitou, dans la viguerie de Thouars, et de tout ce qui appartenait à cette église. (Abb. de St.-Cyprien.) T. 6, p. 105.
- Vers 936. — Don fait à la même abbaye par Sigobaldus d’une partie de son aleu situé en Poitou, dans la viguerie dite Linario, au village appelé Colanio. (Abb. de St.-Cyprien.) T. 6, p. 107.
- Vers 936. — Notice informe et défectueuse des fondations de l’abbaye de la Trinité et de l’église St.-Pierre-le-Puellier de Poitiers. (Abb. de la Trinité.) T. 27, p. 15.
- 936 ou 937. Don fait à l’abbaye de St.-Cyprien par Sénégonde de quelques églises et de plusieurs héritages situés en divers lieux, tant en Poitou qu’en Aunis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 109.
- 937, avril. — Le monastère de la Résurrection de Poitiers, fondé par Frothier, chanoine de l’église cathédrale, dédié et soumis à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Alboin, évêque de cette ville. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 111.
- 937, avril : — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Ingelric et Aldegarde sa femme de quatre arpents de terre inculte situés en Poitou, dans la viguerie dite Exidualinse, au village appelé Rufiacus, moyennant deux deniers de cens payables à la fête de St-Hilaire à Launon leur fils, pendant sa vie. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 249.
- 937. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Isembard, lévite de l’église cathédrale de Poitiers, de manoirs, prés, terres et d’un moulin, le tout situé en Poitou, dans la viguerie dite Exidualinse, au village appelé Vedrerias sur la rivière Divane. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 119.
- 937. — Don fait à la même abbaye par le même Isembard, lévite, de manoirs, vignes, terres situés en Poitou, dans la viguerie dite Exidualinse, au village appelé Ponteaigoni. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 121.
- 937. — Don fait à la même abbaye par Ingelric et sa femme Aldegarde de vignes, terres, prés, eaux, cours d’eau, avec la moitié d’un moulin et plusieurs serfs, le tout situé dans le territoire dit Briacense et dans la Viguerie de Vivône, au village appelé Toruga. (Abb. de St-Cyprien.) T, 6, p. 123.
- Vers 937. — Don fait à la même abbaye par Renegarde de huit arpents de vignes ou environ situés en Poitou, dans la viguerie appelée Aliarinsis, au village dit Montevitalis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 127.
- Vers 937 — Don fait à la même abbaye par Marbodus et Raingarde sa femme de plusieurs pièces de vignes situées en Poitou, ans la viguerie dite Aliarinsis, au village appelé Monsvitalis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 129.
- 937 ou 938. — Don fait à la même abbaye par Adelelme d’une saline appelée Salina-Vetera, contenant cinquante-huit aires, située dans le marais d’Ingolins et dans la dépendance de St-Nazaire. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 131.
- 937 ou 938. — Don fait à la même abbaye par Tetbaud et Garenburge sa femme de maisons, prés, bois, vignes situés dans le village appelé Montemerco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 133.
- 937 ou 938. — Don fait à la même abbaye par Gujllaume Tète-d’Etoupes, comte de Poitou, du château et de l’église de Colombiers, avec les édifices, le manoir, les vergers, les vignes, les bois, les terres, les prés, les pacages, les dépendances, les eaux, le cours des eaux, les serfs, et tout ce qui dépendait et lui appartenait, à condition qu’il en aurait l’usufruit et la liberté de racheter tous ces biens lorsqu’il le jugerait à propos. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 133.
- 937 ou 938. — Main-ferme ou bail à cens de quelques vignes, terres, manoirs et autres héritages situés dans la viguerie de Poitiers, à une quinte de cette ville, et au village appelé Ansoulesse, accordée par Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, à Airaud et à Emme sa femme, moyennant un sol de devoir, avec la liberté de laisser après leur mort à un seul de leurs parents, à leur choix, ces mêmes héritages sous le même devoir. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 137.
- 938, mars. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par un prêtre nommé Odulbert de maisons, manoirs, vergers, bois, terres, etc., situés en Poitou, dans la viguerie dite Castanedo, aux villages appelés Anciacus, Culma et Corbenaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 257.
- 938, mai. — Don fait à la même abbaye par Adalelme de maisons, vergers, vignes, prés, terres, et de tout ce qu’il possédait ; en Poitou, dans le territoire dit Briocense et dans la viguerie appelée Bonno, au village appelé Lubiniaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 259.
- 938 ou 939. — Notice du jugement rendu par Alboin, évêque de Poitiers, au sujet d’une dîme appartenant à l’église de Battresse. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 141.
- 938 ou 939 — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Abiatade et Frédéburge sa femme de maisons, vergers, vignes, prés, bois, terres et serfs situés en Poitou, dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Magniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T, 6 ; p. 146.
- Vers 938 ou 939. — Cession faite à Gelon et à sa femme Gotberge, par Landry et Letgarde sa femme, de quelques terres à complant situées en Poitou, dans la viguerie de Liniers, au village appelé Colano, à condition qu’après cinq ans les parties contractantes feront de leur part et portion ce qu’elles jugeront à propos. (Abb. de St-Cyprien.) T.6, p. 143.
- 939, 6 janvier. — Don fait à Rainaud par un prêtre nommé Bernier de quelques héritages situés dans la viguerie de Melle, au village du Teillon. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 263.
- 940, mars. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, de cent aires de marais salants situés en Aunis, dans le territoire de St-Sauveur, au village appelé Trucca, sous la réserve d’un muids de sel tous les ans. (Abb. de St-Maixent.)T. 15, p. 101.
- Vers 940. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Ostennus de plusieurs serfs, maisons et leurs appartenances situés dans le district de plusieurs villages de Poitou. (Abb. dé St-Cyprien.) T. 6, p. 147.
- 941, avril —Don fait à l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers par Savaric de ce qu’il possédait en Poitou, à une quinte de Poitiers, dans le village appelé Pauliacus, pour l’entretien du luminaire de cette église. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 91.
- 942, 5 janvier : — Diplôme de Louis d’Outremer qui confirme le chapitre de l’église de St-Hilaire-le Grand de Poitiers dans la possession de toutes ses terres. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 99.
- 942, 7 janvier. —Diplôme de Louis d’Outremer, roi de France, qui commet à Martin l’abbaye de St-Jean d’Angély pour en bannir le désordre et y rétablir la régularité. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p.45.
- 942, janvier. — Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, donne à cens à Hastrenus et à Aldesinde sa femme quelques héritages situés dans le pays de Thouars, sur la recommandation de Savari, vicomte, et d’Élie son vassal. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 95.
- Vers 942 — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Aleait, veuve de Hugues, de maisons, cours, vignes, vergers, terres labourables, situés en Poitou, dans la viguerie dite Calriacinse, aux villages appelés Similiacus et Rotmantius, et de quelques salines situées en Aunis au village appelé Tazdon, dans le territoire de St-Sauveur. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 105.
- 942 ou 943, juin. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Tête-d’Etoupes, .comte de Poitou et abbé de St Hilaire de Poitiers, donne à Geoffre, prêtre de cette église, du consentement d’Ebles, trésorier et doyen, et des autres chanoines, trois arpents de terre ou environ dépendants de l’église dé St-Jean, appelée l’église de St-Germain, situés près le château de St-Hilaire, sous la redevance annuelle d’un denier de cens, avec la liberté de les transmettre sous la même redevance à un seul homme de son choix après sa mort. (Chap. de St-Hilaire,) T, 10, p. 107.
- 942 ou 943 —- Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Géraud et Adelgarde sa femme de quarante-une aires de sel situées en Aunis, à Ingolins, dans le fond de St-Nazaire et dans le lieu appelé Adillas Plancas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6., p. 149.
- 942 ou 943. — Don fait à la même abbaye par Richard, prêtre et trésorier de l’église cathédrale de Poitiers, de quelques terres situées dans la viguerie d’Ingrande, au village de Savigni. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 151.
- 942 ou 943. — Don fait à la même abbaye par Richard, trésorier de l’église cathédrale de Poitiers, d’une chapelle, moulin, écluse, pêcherie, vignes, verger, terres, prés, eaux, cours d’eaux situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village de Savigni-sur-Vienne, et de tout ce qu’il possédait dans la même viguerie, au village appelé Villaris. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 157.
- Vers 942 ou 943. — Fondation d’une chapelle dans le village de Savigni-sur-Vienne par Richard, trésorier de l’église cathédrale de Poitiers, qui lui donne pour dot toutes les dîmes dans l’étendue de ce village avec le droit de sépulture, cinq arpents de vigne, quinze de terres incultes, cinq arpents de prés, un moulin sur la Vienne, un quarteron de terre dans le village de Chistré, à condition que celui qui célébrera la messe dans cette chapelle paiera la redevance de douze deniers de cens. (Abb. de St-Cyprien,) T. 6, p. 153.
- Vets 942 ou 943. — Cession faite par Geoffroi, clerc de l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers, à Bernard ou Girard, d’un journal ou environ de terre à complant situé en Poitou, près du château de St-Hilaire, à condition qu’après que la terre sera en valeur elle sera partagée, par égale portion et que chacun fera de sa part ce qu’il lui plaira. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. .115,
- 943, juillet. — Don fait à Rotard, abbé de Noaillé, par Girbert et Ildegarde sa femme, d’un manoir, d’une écluse, d’une pêcherie avec toutes les dépendances, d’un emplacement pour la construction d’un moulin et de plusieurs serfs, le tout situé en Poitou, dans la viguerie dite Edrarinse et sur la Vienne, à condition qu’après la mort de Rotard les choses données retourneront audit Girbert et à sa femme. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 265.
- 943 ou 944. — Cession faite à l’abbaye de St-Cyprien par Richard, archidiacre de l’église cathédrale de Poitiers, de six arpents de vigne, situés en Poitou, dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Saviniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 161.
- Vers 943 ou 944. — Bail à cens donné par Aimeri, abbé dé St-Cyprien, à Ariland et à sa femme et ses enfants, d’un quarteron de terre situé en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Chistré, sous la redevance de deux sois. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 159.
- Vers 944. — Fondation de l’église de St-Révérent dans le château de Nouâtre par Aimeri, abbé de St-Cyprien, et don fait à cette église par Adelelme et Bernon d’écluse, pêcherie, moulin, terres, vignes et de tout ce qu’ils possédaient en Poitou dans la viguerie dite Salvinse, au village appelé Varenas ou Vacenas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 163. .
- Vers 945. — Vente faite à Ebles, évêque de Limoges et trésorier de l’église de St-Hilaire de Poitiers, par Amalric, clerc de cette église, de quelques pièces de vignes situées près le château de St-Hilaire. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 119.
- 946, avril. — Don fait à l’abbaye de Noaillé, par Rotard, abbé de cette maison, de son aleu propre dit Clociacum, consistant en maisons, édifices, terres, prés, bois, avec l’église du lieu fondée sous l’invocation de la Ste-Vierge, d’un autre aleu dit Alexandram, situé à une quinte de Poitiers, avec plusieurs serfs, le tout situé en Poitou ; et de deux marais salants situés en Aunis, dont un était dans le marais nommé Vultroni. (Abb. de Noaille.) T. 21 ; p. 269.
- 946 ou 947 - Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Alboin, évêque de Poitiers et abbé de Charroux, de quelques héritages situés près de Niort, au village appelé Ad Fontem. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 167.
- Vers 947. — Jugement rendu dans un synode général tenu par Alboin, évêque de Poitiers, en faveur de l’abbaye de St-Cyprien, au sujet des dîmes du village appelé Cusiacus, qui appartenaient à la chapelle de St-Maixent-le-Petit, dépendante de l’abbaye de St-Cyprien. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 169.
- 948, février. — Traité entre particuliers pour quelques terres données à complant à certaines conditions. (Chap. de Ste-Radégonde de Poitiers.)T. 24, p. 13.
- Vers 948 ou 949. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Ariland et Gunitburge sa femme d’un manoir et de toutes ses appartenances, avec la forêt Exolverne, le tout situé en Aunis dans la viguerie de St-Jean-de-Châtelaillon, au village appelé Siniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 173.
- Vers 948 ou 949. — Don fait à la même abbaye par Foucher et Isemberge sa femme d’un journal de vigne situé dans le village appelé Metulo. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6., p. 183.
- Vers 948 ou 949. Don fait à la même abbaye par Milesinde et Ricburge sa fille de tout ce qu’elles possédaient en Poitou dans les vigueries dites Briocense et Odenaco, aux villages appelés Conciaco et Villavis, de cent aires de marais salants dans le marais de Roncay en Aunis et de quarante-cinq dans le marais appelé Paludes. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 185.
- 949, décembre. — Main-ferme ou bail à cens donné par Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, à Bernulfe, à Ingele sa femme et à leurs enfants, d’une maison et de six pièces de terre situées dans la viguerie dite Afriacinse, au village appelé Abziaco, sur les instances de Gombaud, du bénéfice duquel dépendaient ces héritages. (Abb. de St-Maixent.)T. 15, p. 109.
- Vers 949. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Aimeri et Milesinde sa femme de quelques héritages et de tout ce qu’ils possédaient dans la viguerie de Vivône, aux villages de Battresse et Batriaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 187.
- Vers 950 — Don fait à la même abbaye par un prêtre nommé Henri de quelques pièces de vigne situées en Poitou, dans la paroisse de St-Martin, viguerie de Poitiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 191.
- 951, juillet.— Notices des dons que Guillaume Tête-d’Etoupes et son fils Guillaume Fier-à-Bras, ducs d’Aquitaine et comtes de Poitou, firent successivement â l’abbaye de St-Jean-d’Angély. (Abb. de St-Jean-d’Angêly.) T. 13, p. 47.
- 951, octobre. — Cession faite par Ebles, évêque de Limoges, abbé de St-Maixent, à Godemer et à Ermengarde sa femme, d’un complant de vignes, à condition que ledit Godemer et sa femme jouiront des fruits pendant cinq ans, et que, ce temps expiré, le plant de vignes sera partagé par moitié. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 113.
- 951 ou 959. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Alboin, évêque de Poitiers et abbé de Noaillé, donne à Bernier, prêtre et chanoine de Saint-Pierre, et, après sa mort, à deux de ses successeurs à son choix, quelques quarterons de terre situés au village appelé Vilziaco, sous la redevance de dix-huit deniers de cens. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 273.
- 954 ou 955, avril. — Don d’un alleu situé dans la viguerie de Sauves, au village appelé Trecono, fait à l’abbaye de St-Maixent, dont Ebles ,évêque de Limoges, était alors abbé, par un nommé Umbert. (Abb. de Saint-Maixent.) T. 15, p. 115.
- Vers 955. — Cession faite aux religieux de l’abbaye de St-MaiXent, à la requête de l’abbé, par Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, de plusieurs églises et héritages dépendants de cette abbaye, sous la condition d’un cens annuel. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 117.
- Vers 955. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Reinier de plusieurs héritages situés dans le pays et viguerie de Melle, au village appelé Chelio, et dans le pays de Brioux, viguerie dite Exulduninse, au village appelé Banoli. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 121.
- 955 ou 956.— Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par un prêtre nommé Frotbaud de quelques maison et journaux de vignes situés en Poitou dans la viguerie de Thouars, aux villages appelés Orioni et Nausiaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 197.
- 955 ou 956. — Don fait à la même abbaye par Raimond et Gosceline ou Jousseaume son neveu d’une chapelle et de plusieurs héritages situés en Poitou, dans la viguerie dite Briosto, au village appelé Salemnia. (Abb. de Saint-Cyprien.) T. 6, p. 201.
- 955 ou 958. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, cède à Airoard quelques journaux de vigne situés en Poitou, dans la viguerie de Vivône, au village appelé Vitriaco, sous la redevance annuelle de treize deniers de cens, et sous la condition que ces héritages seront possédés après la mort d’Airoard par un seul de ses héritiers, aux mêmes charges et devoirs. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 277.
- 956, janvier. — Cession faite à Robert et à Ingelburge sa femme, par Airaud et sa femme Constance, de quelques héritages ou terres à complant situés en Poitou dans la viguerie de Melle et au village appelé Monte, sous la convention qu’après six ans révolus il se fera entre les parties un certain partage. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 279.
- 957, mars. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Tête d’Etoupes, comte de Poitou et abbé de St-Hilaire de Poitiers, accorde à Girorgius, prêtre de cette église, un quarteron de terre ayec les maisons et les dépendances, le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Brainse et au village Brigolii, dépendant de la terre seigneuriale de Pouant, moyennant la redevance de dix sols, et à condition que ledit Girorgius aura la liberté d’en disposer après sa mort en faveur d’un des clercs de Saint-Hilaire à son choix, qui en jouira aux mêmes charges et devoirs. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 121.
- Vers 957. — Autre bail à cens par lequel le même comte de Poitou donne à Vebert, et après sa mort à deux de ses successeurs à son choix, quelques terres et quelque moulin dépendants de la trésorerie de St-Hilaire, situés au village appelé Gippiaco, sous la redevance de cinq sols de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 125.
- 958. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Aimeri de vignes, terres, bois, maison, pressoir, et de tout ce qu’il possédait dans la viguerie de Vivône, au lieu appelé Armenteria. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 205.
- 958 ou 959 — Vente faite au vicomte d’Aunai et à sa femme par Rainoard et son fils Rainus d’une chapelle et de quelques héritages situés dans la viguerie d’Aunai et au village appelé Salemnia. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 207.
- 959, mars. — Vente de quelques héritages faite par Salomon, prêtre de l’église de St-Hilaire de Poitiers, à un autre prêtre nommé Adalbaud. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 129.
- 959, juillet,—Cession faite à Ebles, abbé de St-Maixent, et à son abbaye, par Begon, à la requête de Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, d’un petit bois et d’une église dédiée à St-Germer, moyennant la redevance annuelle et perpétuelle de cinq sols payables à Begon ou à ses successeurs. (Abbaye St-Maixent.) T. 15, p. 123.
- 959, novembre. —Vente faite à un prêtre nommé Thierri de deux demi-journaux de prés et de quelques bois situés en Poitou dans la viguerie de Melle, au village appelé Monte, pour la somme de six sols. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 283.
- Vers 959. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Ingelbert et Ersinde sa femme de maisons, cours, vergers, terres, prés, eaux, cours d’eau et serfs, le tout situé dans le territoire de Brioux et dans la viguerie dite Uzoninse, au village appelé lustiacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 209.
- Vers 959. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par une dame nommée Adalgarde, du temps d’Ebles, évêque de Limoges et abbé de cette abbaye, de quelques héritages situés dans la viguerie de Melle, au village appelé Bonneuil. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 127.
- 959 ou 960. — Don fait à l’abbaye de St-Cvprien par Bernard et Ingenilde sa femme de deux manoirs avec des vignes et un verger, le tout contenant quatre arpents et situé en Poitou à une quinte de Poitiers, au village appelé St-Georges, et d’un journal de pré situé au même village sur le Clain. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6rp. 211.
- 959 ou 960. — Don fait a la même abbaye par des particuliers de plusieurs héritages situés dans la viguerie de Sauves, au village appelé Pociaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 215.
- Vers 959 ou 960. —Main-ferme ou bail à cens par lequel Frothier, abbé de St-Cyprien de Poitiers r donne à Aigulfe et à Elisabeth sa femme, et après leur mort à un de leurs parents de leur choix, un moulin situé sur la Vienne près de Vouneuil, sous la redevance d’un sol de cens. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 213.
- 960, février.. — Vente faite à Mainard vicomte et à Rixende sa femme par Aimeri et sa femme Milesinde de trente aires de marais salants situés en Aunis et dans le marais appelé Truneca, moyennant la somme de vingt-cinq sols. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 285.
- 960, mars. — Vente faite à Ebles, évêque de Limoges, par Ester et Boson son fils, du consentement de Gauslen son autre fils, de maisons, édifices, cours, courtils, vergers, terres, prés, bois, le tout situé en Poitou dans la viguerie d’Ingrande au village appelé Mallogante, moyennant la somme de quarante sols. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 131.
- Vers 960. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Adémar, prêtre, de plusieurs héritages situés en Poitou, dans la viguerie de Sauves et dans plusieurs villages. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 219.
- Vers 960. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par un prêtre nommé Jean de quelques héritages situés dans le faubourg du château de Melle. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 63.
- 960 ou 961. —Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par un abbé nommé Fulcoin de maisons, cours, vergers, prés, moulin situés en Poitou dans la viguerie dite Brainsis, au village appelé Sogum, sur la rivière Wosda et Vernez, et d’autres héritages dans le pays de Brioux, et dans la viguerie dite Laulniacinse, au village appelé Venziaco. (Abb. de St-Cyprien,) T. 6, p. 223.
- 961, 27 février. — Acte par lequel Guillaume Tête-d’Etoupes, duc d’Aquitaine et comte de Poitou,.pour favoriser l’affection d’Ebles, évêque de Limoges, son frère, envers l’abbaye de St-Michel-en-l’Herm, engage Hugues de Tezac, chevalier, à lui céder ce que ce seigneur possédait aux environs de St-Michel, pour en gratifier cette abbaye, et lui donne en échange ou compensation la viguerie de Saintes avec toutes ses appartenances et dépendances. (Chap. de St-Hilaire.)T. 10, p. 133.
- 961 ou 962. —Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Aléaide de ce qu’elle possédait dans le pays et la viguerie de Thouars, au village de Champagne. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 225.
- 962, mars..— Échange fait entre Ebles, évêque de Limoges et abbé de St-Maixent, et Isembard, coutre d’une église de Notre-Dame appelée la Porte-du-Seigneur, de quelques journaux de terré labourable situes en Poitou dans la viguerie de Vivône, au village appelé Maisonis, à condition que les choses cédées par Ebles à Isembard ne passeront qu’à un de ses proches parents à son choix, et qu’après la mort de cet héritier tout retournera à l’abbaye de St-Maixent. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 129.
- 962, avril. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Alboin, évêque de Poitiers, accorde sur la recommandation de Frotier, abbé de Noaillé, à on nommé Agure plusieurs héritages situés en Poitou au village appelé Rohenorio, sous la redevance de douze deniers, avec la liberté à deux de ses héritiers, après sa mort, d’en jouir aux mêmes charges et devoirs. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 287.
- 962, 14 octobre. — Diplôme du roi Lothaire qui confirme le don que Robert, fils du comte Mangaud, avait fait à Adèle, femme de Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou, de la terre seigneuriale appelée Faga avec toutes ses mouvances et dépendances. (Abb. de la Trinité de Poitiers.) T. 27, p. 23 :
- 962. — Diplôme du roi Lothaire en faveur de l’abbaye de la Trinité de Poitiers, fondée par Adèle d’Angleterre, du consentement et de l’agrément de son fils Guillaume Tête-d’Etoupes, comte de Poitou. (Abb. de la Trinité.) T. 27, p. 27.
962 ou 963. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Ségoin de maisons, cours, vergers, vignes, prés, terres, bois situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, aux villages appelés Vermolio et Fraxenolio. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 227.
- 962 ou 963. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Rainaud, diacre, chanoine de l’église de St-Pierre de Poitiers, de quatre arpents ou environ situés en Poitou, au village appelé Flagiacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 231.
- Vers 962 ou 963. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Warnarius de douze arpents de vignes situés en Poitou dans la viguerie dite Linarinse, au village appelé Liliacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 229.
- 963, septembre. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Mainier de plusieurs héritages situés à Neyré et à Villiers-le-Larron, dans le pays de Poitou et de Saintonge, et dans celui de Brioux en Poitou. (Abb. De St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 67.
- 963 ou 964. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par le roi Lothaire du village de Saleignes, dans la viguerie de Brioux, avec l’église de St-Didier, la forêt, et toute la viguerie haute et basse. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 239.
- 963 ou 964. — Don fait à la même abbaye par Alboin, évêque de Poitiers, de maisons, vergers, vignes, terres, prés, bois, eaux, cours d’eau et de plusieurs serfs, le tout situé en Poitou dans la viguerie de Civaux, au village appelé Bonoiolo. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 241.
- 963 ou 964. — Don fait à la même abbaye par Kadelon, vicomte, et Sénégonde sa femme, d’une chapelle fondée sous l’invocation de St-Didier, avec ses dépendances, le tout situé dans le pays de Brioux et dans la viguerie ou vicomté d’Aunai, au village de Saleignes. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 243.
- Vers 963, ou 964 — Don fait à la même abbaye par Ester, veuve d’Adelelme, de quatre journaux de vigne situés dans le pays de Brioux et dans la viguerie dite Blaziacinse, au village appelé Castaniaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 235.
- 964., 1er avril.. — Don fait à l’église de St-Hilaire de Poitiers par Robert de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie dite Ingoranda, au village appelé Anisio, et dans une autre viguerie dite Linaris, au village appelé Salcedo ou Salzedo. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 141
- 964, mai.. —. Don fait à.l’abbaye de St-Maixent par Katalon, vicomte, et Sénégonde sa femme, d’une chapelle fondée sous l’invocation de St-Hilaire, avec des maisons, cours, terres, prés, eaux, cours d’eau, un moulin, situés dans le pays de Brioux et dans la Viguerie du même nom, au village appelé Vindolemia et au lieu dit Vetus-Villa, et de cent aires de marais salants situés en Aunis, dans le marais appelé Scala. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 135.
- 964, 21 juin. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, donne à Thétald, prêtre, et après sa mort à un de ses parents à son choix, quelques terres labourables dépendantes de la seigneurie de Mazerolles, pour en jouir pendant leur vie sous la redevance d’un sol par an. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 289.
- Vers 964, janvier. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Ebles, évêque de Limoges, de vignes, terres labourables, prés, et plusieurs serfs, le tout situé en Poitou, dans la viguerie dite Columberii, aux lieux et villages appelés Baidon, Grezilion, et dans la viguerie de Sauves, aux villages appelés Trecono et Sivrec, dans la paroisse de Notre-Dame de Montamisé. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 131.
- Vers 964. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Aimeri, laïc, de trois arpents de terre labourable situés dans la viguerie de Vivône, au village appelé Calma (Abb, de St-Cyprien) T. 6, p. 245.
- Vers 964. — Don fait à la même abbaye par Aimeri de manoirs, cours et vignes situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Marciacus. (Abb. De St-Cyprien.) T. 6, p. 247.
- 965, mai. — Vente faite à Salomon, clerc de l’église de St-Hilaire de Poitiers, par Archembaud, clerc de la même église, d’une terre labourable située hors le château de St-Hilaire et sur l’éminence, moyennant la somme de huit sols et demi. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 145.
- 965. — Lettres supposées de Guillaume Fier-à-Bras, prince d’Aquitaine, qui s’engage, pour lui et ses successeurs, de payer annuellement à l’abbaye de la Trinité de Poitiers la moitié d’une monnaie d’or qu’Adèle, en fondant cette abbaye, lui avait assignée pour dot, conjointement avec Saudebreuil et Raoul de Sansay, qui sont dits de la maison des comtes de Poitou. (Abb. de la Trinité) T. 27. p. 34.
- 965. — Vidimus de lettres d’un comte de Poitou, en forme de jugement, qui terminent un démêlé qui était entre Saudebreuil de Sansay et les religieuses de l’abbaye de la Trinité de Poitiers, au sujet de certaines redevances dues par Saudebreuil à ces religieuses. (Abb. de la Trinité.) T. 27, p. 41,
- 965 ou 966. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Guillaume, de plusieurs héritages situés dans le pays et viguerie de Thouars, au village appelé Crezezia, dans la viguerie dite Teneacinse, au village appelé Nogeriolo, et dans le pays nommé Tiriacinse, viguerie dite Arduacinse, au village appelé Ulmus. (Abb. de. St-Cyprien.) T. 6, p. 251.
- 965 ou 966. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, donne à Airoard et à un de ses successeurs après sa mort trois journaux et demi de vignes situés en Poitou dans la viguerie de Vivône ; au village appelé Vitraico. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 291.
- 965 ou 966. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Ahérard de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie dite Villena, au village appelé Vuthedolio, et dans un autre lieu au village appelé Flaiaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 293.
- Vers 965 ou 966. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Gradulfe et Girberge sa femme de quelques héritages situés dans la viguerie de Vivône, au village appelé Chereziaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 249.
- Vers 965 ou 966. — Vente faite à l’abbaye de St-Maixent par Drogon et Girberge sa femme de cinq journaux et demi de vignes situés dans le village appelé Burgondio, pour la somme de cent sols. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 139.
- Vers 965 ou 966. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, donne à un nommé Airoard et à un de ses successeurs, après sa mort, trois journaux et demi de vignes situés en Poitou dans la viguerie de Vivône, au village appelé Vitraico. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 291.
- Vers 965 ou 966. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par un nommé Aherard de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie dite Villena au village appelé Vuthedolio, et dans un autre lieu au village appelé Flaiaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 293.
- 966, juin.— Main-ferme ou bail à cens par lequel Rainulfe, abbé de St-Maixent, donne à Jammon et Ermengarde sa femme, et à un de leurs parents après leur mort, un moulin situé sur la rivière dite Belane, des terres, des prés, des eaux, des cours d’eau, le tout situé dans le pays et la viguerie de Melle au village appelé Vedrina, moyennant seize deniers de cens, à condition qu’après leur mort tous ces héritages retourneront à l’abbaye de St-Maixent. (Abb. de St-Maixent.) T. 16, p. 141.
- Vers 966. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Airaud d’Aifre de son aleu d’Aifre situé aux environs de Niort en Poitou. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 143.
- 966 ou 967. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Rainoard et Rengarde sa femme de plusieurs héritages situés dans la viguerie dite Teneacinse, aux villages appelés Valeria, Collis-vinalis, et dans la viguerie de Vivône, au village appelé Seuriacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 253.
- 966 ou 967. — Don fait à la même abbaye par Hester d’un aleu appelé Dohadus, avec toutes ses appartenances, et de plusieurs héritages situés au lieu appelé Cinniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 259.
- 966 ou 967. - Don fait à la même abbaye par Kadelon, vicomte, Arsende sa femme, et Ebles son frère aussi vicomte, d’une église et de ce qu’ils possédaient dans la viguerie de Brioux, au village appelé Marceriolas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 263.
- 967, février. — Don fait à la même abbaye par Laurent des biens qu’il possédait en Poitou dans la viguerie dite Ufrica, au village appelé Postfontis, et des marais salants qui lui appartenaient en Aunis, dans les marais appelés Ronciaco et Agarnio. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 145.
- 967, mars. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, et abbé de St-Hilaire de Poitiers, donne à Raoul et Eudes, et après leur mort à un de leurs successeurs à leur choix, une terre appelée Marciliacus, dans un autre lieu un mas appelé Aniliacus, et toutes les dépendances de ces lieux avec les serfs et leurs familles, le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Beljoinsi. (Chap. de St-Hilaire,) P. 10, p. 147.
- 967, mars. — Cession faite par Salomon, prêtre et sous-doyen de l’église de St-Hilaire de Poitiers, à son neveu aussi nommé Salomon, diacre, de quelques terres à complant situées près la porte de derrière de l’église de St-Hilaire et proche l’église de Ste-Triaise, sous la redevance dé trois deniers de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 151.
- 967, mars. — Vente faite à Salomon, diacre de l’église de St-Hilaire de Poitiers, par Archambaud, prêtre de la même église, de quelques pièces de vignes situées dans le bourg de St-Hilaire, près de l’église de Ste-Triaise, pour la somme de treize sous. (Chap. de St-Hilaire.). T. 10, p. 155.
- 967, avril. - Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Guntard, de quelques journaux de vignes situés dans la viguerie dite Basiacinse, près l’église de St-Florent en Aunis. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 151.
- Vers 967. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Siguenfredus et Gerberge sa femme, de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie de Sauves, aux villages appelés Grago et Lucus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 267.
- 968, juillet. — Notice des dons faits à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Guillaume Fier-à-Bras, depuis 968 jusqu’en 993, et confirmés par Guillaume le Grand son fils. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 69.
- 968, décembre. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume surnommé Fier-à-Bras, comte de Poitou, donne, sur la recommandation de Guibert, abbé de St-Maixent, à Airaud et à deux de ses successeurs, des terres, des prés, des maisons, des moulins et des vignes, le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Marniaco, au village appelé Aifra, sous la redevance annuelle d’un sou. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 153.
- Vers 968. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par un prêtre nommé Josbertus, de quelques vignes qu’il avait dans la viguerie dite Obliacense ; et dans un village appelé Pruliaco. (Abb. de St-Cyprien.)T.6, p. 71.
- 968 ou 969. — Don fait à la même abbaye par Isembert, Aldeburge sa femme et Adalberge sa fille, de cent aires de marais salants situés en Aunis dans la viguerie de St-Jean-de-Châtelaillon, au marais appelé Copnia ou Fistelliaco, de cinquante autres aires au lieu appelé Mamma, et d’une pêcherie en mer à six filets dans le lieu appelé Mangbert. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 273.
- 968 ou 969. — Don fait à la même abbaye par Isembert de quelques héritages situés près le château de Niort. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 275.
- 968 ou 969. — Don fait à la même abbaye par une femme nommée . Jostrude et ses enfants, de tout ce qu’ils possédaient en Berry dans la viguerie dite Obliacinse, aux villages appelés Silvolena et Curlac, (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 277.
- Vers 968 ou 969. — Don fait à la même abbaye par Ermengarde et Geoffroi, prêtre, son fils, de vignes, terres et de tout ce qu’ils possédaient en Poitou dans la viguerie dite Raciacinse, aux villages appelés Agenti, Cavania et Cusiaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 279.
- 969, janvier. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et abbé de St-Hilaire, donne, à la recommandation d’Ebbes son oncle, évêque de Limoges et trésorier de la même église, à Mainard et à deux de ses successeurs à son choix, plusieurs héritages dépendants de la terre seigneuriale de Cuhon, sous la redevance de trois sous. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 157.
- 969, janvier. — Cession de terres à complant situées à Melle en Poitou, faite sous certaines conditions à des particuliers par Rainaud, abbé de St-Jean-d’Angély. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 81.
- 969, juin.— Don fait à Aremburge par Adhalbat de quelque manoir, vignes et terres situés en Poitou dans la viguerie de Melle, au village appelé Bibiaco. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 295.
- 969, juillet. — Don fait à l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers par Airaud, vicomte, et Gersinde sa femme, de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie de Vivône, au village appelé Moncels. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 165.
- 969, août. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Marcard et Aldéarde sa femme, de vingt aires de marais salants situés en Aunis dans le marais appelé Cortina, et d’un journal de vigne situé en Poitou dans la viguerie dite Africa, au lieu appelé Rampolius. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 159.
- Vers 969, janvier. — Don fait à la même abbaye par Girberge d’un journal de vigne ou environ, situé en Aunis dans la viguerie dite Basiacinse, près du village appelé Pociolis. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 155.
- 969 ou 970. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Witerdus,
chanoine de Ste-Radégonde de Poitiers, de quelques héritages situés dans la viguerie de Loudun au village appelé Cavanedis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 281.
- 970, avril. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, donne à la recommandation d’Ebles, évêque de Limoges et trésorier de St-Hilaire, à Imbert et à un de ses successeurs à son choix, quatre journaux de prés dépendants de la trésorerie de cette église et situés au village appelé Cambon, sous la redevance de huit deniers de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, P. 167.
- 970. — Don ou restitution faite à l’église de St-Hilaire par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, de la terre de Courcosme et des villages qui en dépendaient, avec des vignes, des prés et un moulin sur la rivière appelée Contestus. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 171.
- Vers 970. — Geoffroi-Grisegonelle, comte d’Anjou, élu par les religieuses de l’abbaye de Ste-Croix avoué ou patron de cette abbaye. (Abb. de Ste-Croix.) T. 5, p. 543.
- Vers 970. — Vente faite à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Constantin et ses frères de tout ce qu’ils possédaient à Milli dans la viguerie de Tenezay ou de Thouars. (Abb. de St-Cyprien,.) T. 6, p. 285.
- Vers 970. — Don fait à la même abbaye par Aldeman et Adalgarde sa femme de tout ce qu’ils possédaient dans la viguerie dite Blaziacinse, aux villages appelés Castaniaco, Parriniacus et Gamba, en faisant embrasser la profession religieuse à Durand leur fils, dans cette abbaye. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 287.
- Vers 970. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Mainard, du consentement de sa femme et de sa fille, de plusieurs héritages situés en Saintonge dans la viguerie d’Aunai, au village appelé Neyré. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 83.
- 971, mai. — Don fait à la même abbaye par Robert et Gelie sa femme de cinq journaux de vigne, de maisons, grenier, cour et puits situés dans le pays et viguerie de Niort devant le château de ce lieu, et dans le pays et viguerie de Melle, sur la montagne appelée Belmontem. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 87.
- 971. — Fondation du prieuré de Château-Larcher en Poitou par Ebbon, noble homme de Poitiers, conjointement avec Oda sa femme et Achard leur fils unique. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 289.
- Vers 971. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par une noble dame nommée Oda, d’une petite église, de terres, de maisons et d’un moulin, le tout situé dans la viguerie de Sauves au village de Cragon. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 301,
- Vers 971. —Notice du don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Adelard, Jagelrade sa femme et Israhel leur fils, de quelques biens situés en Poitou dans la viguerie de Sauves, au village dit Vacenas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 303.
- Vers 971. — Don fait à la même abbaye par Launus, abbé de Notre-Dame-la-Grande et archidiacre de l’église cathédrale de Poitiers, de plusieurs héritages situés dans le pays de Brioux et dans la viguerie de Vivône, aux villages appelés Scrugelia, Campoalliaco, et dans la viguerie dite Brionensis, aux villages nommés Rete et Montebubano. (Abb. de St-Cyprien.)T. 6, p. 305.
- Vers 971. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, de la terre de Muron située en Aunis, avec toutes ses appartenances. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 89.
- Vers 971. — Première fondation de l’église d’Airvault pour des chanoines séculiers par Aldéarde, vicomtesse de Thouars, femme du vicomte Arbert et fille de Gadelon, vicomte d’Aunay ; laquelle, pour la dotation de son église, lui donne la terre d’Irai avec quatre familles de ses serfs, qu’elle exempte de l’armée, de la milice, des tributs, du droit de fromentage et de toutes autres charges, pour ne servir que l’église qu’elle venait de fonder. (Château de Thouars.) T. 26, p. 143.
- 971 ou 972. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Alon et Oidela sa femme de quelques héritages situés en Aunis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6., p. 313.
- 973, mars. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, donne à Tetbaud et à un de ses successeurs après sa mort trois journaux et demi de vigne situés dans le village de Vintray, un autre journal dans le village de Noaillé, et quatre journaux et demi de pré dans un autre lieu, sons la redevance de dix-huit deniers. (Abb. de Noaillé,) T. 21, p. 297.
- Vers 973. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par une dame nommée Aldésinde, d’une vigne située en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village de Savigny. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 315.
- Vers 973. — Don fait à la même abbaye par une femme nommée Aldesohende de quelques héritages situés en Poitou au village appelé Alerius. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 317.
- 973 ou 974. — Don fait à la même abbaye par Anastasie de quelques héritages situés près de Niort, dans le lieu appelé Fornax Calidos. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 319.
- 973 ou 974. — Don fait à la même abbaye par Ingelelme de quelques héritages situés en Poitou au village appelé Lainiaco. (Abb. de St-Cyprien.)T. 6, p. 321.
- 973 ou 974 — Cession faite à un prêtre nommé Alchier, par Girau, abbé de St-Cyprien de Poitiers, de douze arpents de terre labourable situés dans la seigneurie de Vendeuvre au village appelé Mont, sous la redevance d’un sou, et à condition qu’après sa mort ces terres avec leurs améliorations retourneraient à l’abbaye de St-Cyprien. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 323.
- 974, janvier. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Frothier, sa femme et ses frères, d’une chapelle et de plusieurs héritages situés en Saintonge dans la viguerie dite Juliacinse, aux villages appelés Varezia, Asnerias, Benaias et Sudranna. (Abb. de St-Jean-dAngély.)T. 13, p. 91.
- 974, mars. — Vente faite à Begon et à Sénégonde sa femme par Gerbert, abbé de St-Maixent, d’un demi-journal de vigne situé dans la viguerie de Melle au village appelé St-Martin, pour la somme de treize sous et moyennant la redevance de deux deniers de cens. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 161.
- 974, mai. — Vente faite à Rainulfe, abbé de St-Maixent, par Drogon et Girberge sa femme, de cinq journaux et demi de vigne ou environ situés en Poitou dans la viguerie de Sauves, au village appelé Burgundio et dans la mouvance de l’église cathédrale de Poitiers. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 165.
- 974, juin. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et abbé de St-Hilaire de Poitiers, donne, à la recommandation de Robert, prévôt de cette église, à Issembard, clerc de la même église, et à deux de ses successeurs de son choix après sa mort, plusieurs héritages dépendants de l’église de St-Hilaire, et situés en Poitou dans la terre seigneuriale de Cuhon, au village appelé Pugeila et dans le lieu dit Empergoilo. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 179.
- Vers 974, février. — Main-ferme ou bail à cens par lequel le même duc d’Aquitaine donne à Adalbaldus, prêtre de l’église de St-Hilaire, et à deux autres chanoines, deux quarterons de terre, des vignes et deux journaux de prés, le tout dépendant de la seigneurie de Cuhon appartenant à la même église, et situé en Poitou dans la viguerie de Thouars, au village appelé Albihec, sous la condition d’une redevance annuelle de quatre sous. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 175.
- Vers 974, mai. —Main-ferme ou bail à cens par lequel Girbert, abbé de St-Maixent, donne à Bernefred et à Rosza sa femme, et après leur mort à deux de leurs successeurs à leur choix, quelque terre située dans la ville de Poitiers, moyennant la redevance d’un sou de cens. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 163.
- Vers 974. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Rainard, d’un journal de vigne ou environ situé en Aunis dans la viguerie dite Basiasince, au lieu appelé Forcaldis. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 167.
- 974 ou 975 — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par une femme nommée Ermengarde, de plusieurs héritages et de tout ce qu’elle possédait en Poitou dans la viguerie de Thouars, au village appelé Grezeza. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 325.
- 975 ou 976. — Don fait à la même abbaye par Foucher, de quelques héritages situés en Poitou dans la viguerie de Loudun, au village appelé Cavancella. (Abb. de St-Cyprien). T. 6, p. 327.
- 975 ou 976. — Vente faite à la même abbaye par Benoît, évêque, de plusieurs héritages et de tout ce qu’il possédait en Poitou dans le territoire et viguerie de Thouars, au village appelé Montpalais et aux environs. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 331.
- 975 ou 976. — Cession faite à Bernon, diacre de l’église cathédrale de Poitiers, par Gérau, abbé de St-Cyprien, de vignes, terres et prés situés dans la viguerie dite Brainse, au village appelé Saviniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p 335.
- Vers 975 ou 976 — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Rorgon, vassal d’Arbert, vicomte de Thouars, de tout ce qu’il possédait en Poitou dans la viguerie de Thouars, aux villages appelés Clazay, Kaciacus, Lucroni, Allona, et dans la viguerie dite Cantoaninse au village appelé Tenaciaeus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 329.
- Vers 975 ou 976. — Cession faite par Girous, abbé de St-Cyprien, à Gautier, de deux journaux de terre à complant situés à une quinte de Poitiers, au village appelé Ansoulesse, avec la liberté d’y bâtir une maison, sous la redevance de quatre deniers de cens, et à condition qu’un des journaux reviendrait à l’abbaye de Saint-Cyprien après avoir été mis en valeur. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 333.
- Vers 975 ou 976 — Don fait à l’église de St-Hilaire de Poitiers par Ebles, trésorier de cette église et autrefois évêque de Limoges, de quelques maisons qu’il avait fait construire dans l’enceinte du château de St-Hilaire, avec toutes leurs dépendances, de deux greniers à foin hors du château, de son jardin potager ; le tout en forme de testament et à condition que les chanoines de St-Hilaire feront tous les ans un anniversaire pour le repos de son âme. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 191.
- 976, 7 décembre. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Robert et Girberge sa femme, de quelques maison et terre labourable situées dans le village appelé Banolio, à condition qu’ils ne jouiraient de ces héritages que pendant leur vie, et qu’après leur mort ils appartiendraient à cette abbaye. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 169.
- Vers 976. — Bulle de Benoit VII, qui met l’abbaye de Charroux sous la protection du Saint-Siège et en confirme tous les privilèges. (Abb. de Charroux.) T. 4, p. 51.
- 978, juillet. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par un prêtre nommé Guntard, d’un journal de vigne situé en Aunis dans la viguerie dite Basiacinse, au village appelé Sanctus Caprasius. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 179.
- Vers 978, janvier. — Don fait à la même abbaye par Girberge, d’un journal de vigne ou environ situé en Aunis, dans la viguerie dite Basiacince, près le village appelé Pociolis. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 173.
- Vers 978, janvier. — Don fait à la même abbaye par Gérard et Ermensinde sa femme, d’un journal de vigne situé près du château de Niort sur le canal de la Sèvre. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 175.
- Vers 978, 26 juin. — Don fait à la même abbaye par Gunden, d’un journal de vigne ou environ situé en Aunis dans la viguerie dite Basiacince, in villa Niortensi, et dépendant de la terre, de St-Sauveur. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 177.
- Vers 980. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par une femme nommée Bilehende, et par Engelbaud et Letfred ses enfants, de plusieurs héritages et de tout ce qu’ils possédaient dans le pays et viguerie de Thouars au village appelé Crezezia, et dans la viguerie de Tenezay au village appelé Nogeriolo. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 337.
- Vers 980. — Don fait à la même abbaye par Aldesohende, de plusieurs héritages situés en Touraine dans la viguerie d’Ingrande, au village dit Nocearius, dans un autre appelé Monsels, et dans un troisième nommé Macheries ; en Poitou dans la viguerie de Loudun, dans le village appelé Luihense, et en plusieurs autres lieux du Poitou. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 339.
- Vers 980. — Dons faits à la même abbaye par Aldeardis, Martin et Robert ses enfants, et par Noël et Plectrude sa femme, de quelques héritages situés en Aunis dans la viguerie dite Basiacinse. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 343.
- Vers 980. — Don fait à la même abbaye par Etienne, fils d’AIembert, d’un alleu nommé Brenteliacus et autres héritages qu’il possédait en Poitou dans la seigneurie de Lusignan. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 345.
- Vers 980. — Notice du don de quelques pièces de terre situées dans la seigneurie de Vendeuvre, fait à l’abbaye de St-Cyprien par Constance et Dudulberge sa femme. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 349.
- Vers 980. — Restitution faite à l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, de l’abbaye de Noaillé, de la terre de Courcosme, de l’église de St-Hilaire sur l’Autize, etc. (Chap. de St-Hilaire-le-Grand.) T. 10, p. 199.
- 981, avril. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par un diacre nommé Boson, de cent huit aires de marais salants situés en Aunis dans le marais appelé Aitriaeus. (Abb. de St-Jean d’Angély.) T. 13, p. 93.
- 982. — Diplôme du roi Lothaire qui donne ou confirme le don de l’église de St-Pierre-le-Puellier de Poitiers à l’abbaye de la Trinité, et rend les treize chanoines qui desservaient la première entièrement dépendants de la dernière. (Abb. de la Trinité.) T. 27, p. 43.
- 983 ou 984. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Guillaume et Adélaïde sa femme, de vignes et héritages situés dans le territoire de Brioux et dans la viguerie de Melle, au village appelé Venziacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 351.
- 985, mars. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, comte de Poitou et abbé de St-Hilaire, donne à Radfroi, clerc de cette église, et après sa mort à deux de ses successeurs à son choix, des terres, des vignes, des prés et un moulin, le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Briosinse, entre les deux villages appelés Quinciaco et Passimiaco, sous la redevance de cinq sous par an. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 219.
- 985, août. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Foulques, abbé de Noaillé, donne à un prêtre de Lussac nommé Gautier, et à ses successeurs après sa mort, un quarteron de terre situé dans le lieu appelé in Faya Tenerga, dépendant de l’abbaye de Noaillé à cause de sa seigneurie de Mazerolles. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 299.
- Vers 985, mars. — Manumission ou affranchissement fait par Ebles, trésorier de l’église de St-Hilaire de Poitiers, d’un nommé Durand qui était de condition serve et qui lui appartenait. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 203.
- Vers 985, mars. — Echange de vignes et de terres situées près le château de St-Hilaire de Poitiers, entre Savari, trésorier, et Salomon, chantre de cette église. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 211.
- 986, juin. — Vente faite à l’abbaye de Noaillé par un prêtre nommé Théodoric, de plusieurs héritages situés en Poitou sur la rivière dite Viopera, dans la viguerie de Melle au village appelé Cancelada. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 301.
- 986 ou 987. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Iugelelme d’une portion de la succession de Guillaume son frère, située en Poitou dans la viguerie de Civaux, au village appelé Arciacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 353.
- 986 ou 987. — Don fait à la même abbaye par Aimeri, de plusieurs serfs et héritages qu’il possédait dans la viguerie de Vivône, aux villages appelés Batrozia et Batriaco ou Cauma. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 355.
- 986 ou 987. — Don fait à la même abbaye par un diacre nommé Aszon, de plusieurs héritages situés en Poitou, et entre autres lieux dans le village de Luray. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 357.
- 986 ou 987. — Don fait à la même abbaye par Segoin, clerc, de quelques héritages nommés ad Pinum et Arciacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 359.
- 986 ou 987. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Bernard, abbé de St-Maixent, donne à Rainon, diacre de l’église de St-Hilaire de Poitiers, et après sa mort à un de ses successeurs à son choix, le moulin de Comportet situé dans la viguerie de St-Maixent au village appelé Pamprou. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 183.
- Vers 986 ou 987. — Bérenger confirme le don que Rorgon son parent avait fait à l’abbaye de St-Cyprien des fonds et des héritages qu’il avait dans le village de Clazay et dans deux autres villages appelés Lucroni et Kaciaco, situés en Poitou dans la viguerie de Thouars. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p 361.
- 987. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Kadelon, vicomte, Arsende sa femme, et leurs enfants, de terres, vignes, bois, et de tout ce qu’ils possédaient dans le lieu appelé Salamia. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 363.
- 987. — Vidimus d’une pièce que les chanoines du chapitre du Dorat prétendent mal à propos être le titre de la fondation de leur église, qu’ils attribuent à Clovis. (Mss. de M. Robert du Dorat.) T. 24, p. 347.
- 987. — Fondation du monastère des chanoines de St-Pierre du Dorat par Boson le Vieux, comte de la Marche et de Périgord, avec la permission de Hugues Capet. (Mss. de M. Robert du Dorat.) T. 24, p. 359.
Vers 987. — Don fait par Gui à l’abbaye de St-Cyprien d’une église dédiée sous l’invocation de St Pierre avec toutes ses dépendances ; le tout situé dans le pays et viguerie de Melle, au village dit Vitriaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 367.
Vers 987. — Don fait à la même abbaye par Alboin, chanoine de l’église cathédrale de Poitiers, d’une chapelle dédiée sous l’invocation de la Ste Vierge et de St Philibert, avec des terres, des vignes, des bois et des prés ; le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Columberio, au village appelé Surinnus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 369.
- 987 ou 988. — Don fait à la même abbaye par Otholgarde, de plusieurs héritages situés en divers lieux dans le Poitou. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 371.
- 988, janvier. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Guillaume Fier-à-Bras, comte de Poitou et duc d’Aquitaine, conjointement avec sa femme et son fils, d’une église dédiée sous l’invocation de St Sauveur, avec des terres, des vignes, des prés, des bois et une forêt nommée Corneto dans le village appeté Liguriaco ; d’une autre église dédiée à la Ste Vierge dans le village nommé Rihots avec deux moulins, et deux autres moulins dans le village dit Voyaco, le tout situé dans le pays d’Aunis. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 305.
- 988, janvier.— Don fait à la même abbaye par une comtesse nommée Aldegarde, d’un emplacement pour bâtir une maison près de l’église de St-Gaudence, de deux journaux de pré sur la Sèvre dans le lieu appelé Riberexs, et d’un journal de vigne dans un autre appelé Mons Sanctœ Abraxii, le tout situé dans la viguerie de Niort en Poitou. (Abb. de Noaillé.)T. 21. p. 313.
- Vers 988, 13 mai. — Restitution faite à l’abbaye de St-Maixent par Audéarde, femme d’Arbert, et ses enfants, de l’église de Notre-Dame et de St-Vincent, autrement du monastère de St-Liguaire près Niort, que leurs prédécesseurs avaient autrefois donné à l’abbaye de St-Maixent, et dont ils l’avaient depuis dépouillée. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 187.
- Vers 988. — Achard le Grand donne à un nommé Begon un moulin situé dans le village de Dœil, à condition qu’après sa mort ce moulin appartiendra à l’abbaye de St-Cyprien. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 373.
- Vers 988.— Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Guillaume, de tout ce qu’il possédait en Poitou dans la viguerie dite Condacinse, au village appelé Montaniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 375.
- 988 ou 989, janvier. — Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, donne à un hôpital fondé pour les pauvres plusieurs héritages situés en Poitou dans les villages appelés Gileveto, Voginolio, Montemalo, Cissiaco. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 223.
- 989, janvier.— Don fait l’abbaye de Noaillé par Kadelon, vicomte, et Arsende sa femme, de maisons, vignes, terres et bois situés en Poitou au village appelé Montvinard. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 317.
- 989, février. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et abbé de St-Hilaire de Poitiers, donne à Airaud, clerc de cette église, et à Constantin et à Gilebert ses frères, et après leur mort à deux de leurs successeurs, quelques journaux de terre et de prés situés dans le village de Masseuil, sous la redevance de trois sous de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 227.
- 989, juillet.— Notice des dons que Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély, et du diplôme par lequel Hugues Capet les confirme. (Abb. de St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 95.
- 989, septembre. — Don fait à l’abbaye de Bourgueil par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, du village et de l’église de St-Christophe de Longesve à St-Michel-le-Cloux, et de quelques maisons aux Loges de Fontenay. (Abb. de Bourgueil.) T. 1, p. 565.
- Vers 989. — Don fait à l’église de St-Pierre par un prêtre nommé Constance, de plusieurs héritages situés dans le village de Vitré. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 377.
- Vers 989. — Notice des dons faits à l’abbaye de St-Cyprien par Airaud de Prisciaco, de plusieurs héritages situés en divers lieux. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 379.
- Vers 989. — Privilège ou diplôme de Gombaud, archevêque de Bordeaux, pour l’abbaye de St-Benoît de Nanteuil en Poitou. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 381.
- Vers 989. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Achard ou Acher, fils d’Ebbon, de l’église et de la terre de Dœil située en Saintonge. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 385.
- 990, janvier. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et abbé de St-Hilaire de Poitiers, donne à Guillaume et à sa femme, et après leur mort à deux de leurs successeurs, deux quarterons de terre avec une maison et des vignes situés en Poitou dans le village appelé Forzillus, sous la redevance de quatre sous de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 231.
- 990, février. — Don fait à Arbert, clerc de l’église de St-Hilaire de Poitiers, par Rainon, clerc de la même église, de quelques journaux de vignes à complant situés en Poitou dans le village appelé Gileveto, sous la redevance de trois deniers de cens, et à condition qu’après cinq ans révolus chacun d’eux fera de sa portion ce qu’il jugera à propos. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 235.
- Vers 990, février. — Vente faite à Salomon, clerc de l’église de St-Hilaire, par Aldebelte et Armengarde sa femme, d’un demi-journal de vigne ou environ situé près le château de St-Hilaire, pour là somme de quarante sous. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 233.
- Vers 990, mars. — Don fait à Salomon, chantre de l’église de St-Hilaire, par Rainon, sous-doyen de la même église, d’un journal de vigne situé près le village appelé Gileveto dans le lieu dit à la Garda, et d’un journal de terre près le château de St-Hilaire ; le tout à comptant pendant l’espace de cinq ans, et à condition que, les cinq années révolues, chacun fera de sa portion ce qu’il jugera à propos, et que Salomon paiera chaque année quatre deniers de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 237.
- Vers 990, août. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, de plusieurs églises, dîmes, maisons et autres héritages situes dans le pays d’Aunis. (Abb. De St-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 107.
- Vers 990. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Robert, clerc, de terres, vignes, bois, serfs, et de tout ce qu’il possédait, en Poitou dans la viguerie de Brion, aux villages appelés Falgerielus et Villaris. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 389.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par Seguin, de quelques héritages situés dans la viguerie de Colombiers, au village appelé Pociaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 393.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par Leterius, de quelques pièces de vignes situées en Poitou dans la viguerie de Melle, aux villages appelés Hestivali et Seupchiacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 395.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par Hugues, chanoine de l’église cathédrale, de tout ce qu’il possédait héréditairement en Poitou dans la viguerie de Civaux, au village appelé Disnet. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 397.
- Vers 990. — Notice du don de quelques salines fait à l’abbaye de St-Cyprien par Ebbe ou Ebbon. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 401.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par Robert et Aldéarde sa femme, de quelques héritages situés en Poitou dans la viguerie dite Linarinse, au village appelé Laliaco et dans le lieu dit ad illas Bordas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 403.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par Arnaud, clerc de l’église de St-Hilaire, et Rorgon son parent, clerc de celle de St-Pierre de Poitiers, d’un journal de terre labourable et antres héritages situés dans la viguerie de Poitiers au village appelé Ansoulesse. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 407.
- Vers 990. — Don fait à la même abbaye par un seigneur nommé Manassès, de quelques maison, vignes et terres situées en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, proche le village appelé Varenas, et dans le lieu dit Monte-Ebroni. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 411.
- Vers 990. — Concession à titre de bénéfice faite à deux frères nommés Geoffroy et Guinbaud par Narbert, abbé de St-Jouin et ses religieux, d’un moulin dépendant de cette abbaye. (Abb. de Saint-Jouin.)T. 13, p. 265.
- 990 ou 991. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Isembert et Siginilde sa femme, de quelques vignes et pêcheries situées en Aunis et dans le pays de Niort. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 415.
- 990 ou 991 .— Don fait à la même abbaye par Sienildis et ses enfants, de quelques vignes et pêcheries situées dans le pays de Niort en Aunis. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 417.
- 991, janvier. — Don fait à l’abbaye de St-Jean-d’Angély par Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, de la forêt d’Essouvert située en Saintonge. (Abb. de Si-Jean-d’Angély.) T. 13, p. 111.
- 991, 20 avril.— Diplôme de Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, qui exempte l’abbaye de Noaillé de toutes, charges et service temporel, lui prescrit seulement une redevance ; annuelle de vingt sous envers l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers, et accorde aux religieux de Noaillé la liberté d’élire leur abbé de l’avis et du consentement des chanoines de St-Hilaire. (Chap. de St-Hilaire.)T. 10, p. 241.
- 991, décembre.— Don fait à l’abbaye de Noaillé par Archimbaud, de plusieurs marais salants et de quelques pêcheries, le tout situé en Aunis, et de deux journaux de vigne dans le district du château de Niort au village appelé Colungias. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 321.
- Vers 991, avril.—Vente faite à Robert, clerc de l’église de St-Hilaire-le-Grand, par un prêtre nommé Jammon, d’un demi-journal de vigne situé près du château de St-Hilaire, pour la somme de vingt-six sous.. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 245.
- Vers 991, juin. — Vente fait à Ingelbaud par Hubert et Adalberge sa femme, d’un complant de vigne situé près les arènes de la ville de Poitiers et entre la ville et le château de St-Hilaire. (Chap. de St-Hilaire.)T. 10, p. 247.
- 992, 14 mars. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Lambert, de tout ce qu’il possédait en Aunis dans la viguerie de St-Jean-de-Châtelaillon, au lieu appelé Bonnais. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 189.
- 992, mars. — Vente faite entre des particuliers d’un journal de terre situé dans la viguerie dite Sicvalle au village appelé Ponteaigoni. (Abb. dé Noaillé.) T. 21, p. 325.
- 992, décembre. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Guillaume Fier-à-Bras, comte de Poitou et duc d’Aquitaine, de cinq églises avec toutes leurs dépendances, dîmes, vignes, prés, moulins, bois, eaux, etc., le tout situé dans le bas Poitou près Fontenay-le-Comte. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 195.
- 992. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Gautoin, de quelques vignes et autres héritages situés en Poitou dans la viguerie de Sivaux, au mas appelé Rongavulpis. (Abb, de Noaillé.) T. 21, p. 327.
- Vers 992, avril. — Don fait à l’église de St-Hilaire-le-Grand de Poitiers par Gauthier, d’un alleu appelé Nocerias, avec des terres labourables, des serfs, des maisons, cours, courtils, prés, vignes et la moitié du cours de la rivière de Creuse avec la pêcherie jusqu’à la Vienne, le tout situé en Touraine dans la viguerie appartenant au lieu nommé Nocerias. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 249.
- Vers 992. — Vente faite à Arbert et à sa femme par Frotgerius et Raina sa mère, de plusieurs pièces de terre situées en Poitou à une quinte de Poitiers, au village de Montamisé. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 419.
- Vers 992. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Mainard, de quelques héritages situés dans la viguerie de Poitiers au village appelé Pariniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p, 423.
- Vers 992. — Don fait à la même abbaye par Gauthier et Aldeburge sa femme, de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie dite Linarinse, au village appelé Colliani ou Colano. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 415.
- Vers 992. - Don fait à la même abbaye par Aimeri et Rainulfe, clerc, son frère, de quelques terres, prés, serfs et moulin, le tout situé dans le pays de Loudun aux lieux appelés Admaso et Bribcham. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 427.
- Vers 992. - Don fait à la même abbaye par Gauzcelmus, de quelques vignes situées dans la viguerie et le village de Blalay, au lieu appelé Grenaletus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 429.
- Vers 992. — Don fait à la même abbaye par un clerc nommé Bernard, de vignes, terres, prés, bois, et de tout ce qu’il possédait dans le pays de Brioux et dans la viguerie dite Blanziaco, aux villages appelés Cirsiaco et Bliziaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 431.
- Vers 992. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Adelrade et Elisabeth sa femme, de quatre septrées de terre situées à Niort dans un lieu appelé Admontes, et d’un autre quartier de terre situé dans le lieu appelé Riberia, sous l’obligation d’une redevance annuelle de cinquante sèches à la première messe de St-Jean. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 191.
- Vers 992. — Don de quelques fonds situés près de Niort dans le pays d’Aunis, fait à l’abbaye de St-Maixent par Martin. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 193.
- Vers 993. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Arbaldus et Milesende sa femme, de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Magniaeo. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 433.
- Vers 993. — Don fait à la même abbaye par Amalfredus, clerc, de plusieurs héritages situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, aux villages appelés Fraxineto, et Kabannas. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 435.
- Vers 993. — Don du monastère de St-Michel-en-l’Herm à l’abbaye de St-Florent de Saumur par Guillaume, comte de Poitou, à la supplication d’Aimeri, vicomte de Thouars, et d’Elvis sa femme, qui en étaient possesseurs à titre de bénéfice. (Abb. de St-Michel-en-l’Herm.) T. 18, p. 25.
- Vers 993. — Fragment historique de la fin de la vie de Guillaume Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine et comte de Poitou. (Labb. Nova Biblioth. manuscript., t. 2, p. 227.) T. 25, p. 11.
- 994, août. — Main-ferme par laquelle Constantin, abbé de Noaillé, donne à vie à deux de ses vassaux quelques terres incultes et un moulin situé en Poitou dans le village appelé Gottorum. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 329.
- Vers 994. — Don de quelque fonds de terre dans le village de Rigni, fait par Abbon à l’abbaye de St-Jouin-de-Marnes, sous le gouvernement de l’abbé Bérenger. (Abb. de St-Jouin.) T. 13, p. 267.
- 995, novembre. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Constantin, abbé de Noaillé, donne à un prêtre du village de Chaulnai, et après sa mort à trois de ses successeurs, plusieurs héritages situés dans les villages appelés Mergonensis et Rotmandi, sous la redevance de douze deniers de cens. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 333.
- Vers 995. — Main-ferme de quelques héritages situés en Poitou dans le village d’Ansoulesse, donnée par Guillaume, comte de Poitou, à une femme appelée Gislet et à ses enfants, à la supplication d’Adémar à qui ces héritages appartenaient du chef de sa mère (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 437.
- Vers 995. — Don de quelques héritages fait à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers par Custabilis et Ansberge sa femme. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 441.
- Vers 995. — Don fait à la même abbaye par Durand et Ermengarde sa femme, de quelques pièces de terre dans le village appelé Vindobria, Ad fontem vitatis et ailleurs. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 443.
- Vers 995. — Don de plusieurs terres et héritages situés dans la seigneurie de Vendeuvre, fait à la même abbaye par Gautier, prêtre. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 445.
- Vers 995. — Don fait à la même abbaye par un prêtre nommé Durand, de quelques héritages situés dans la seigneurie de Vendeuvre. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 447.
- Vers 996. — Don fait par Engelaz à son fils Gauzelme, chanoine de l’église cathédrale de Poitiers, de deux alleus appelés Disnet et Arciacum, situés en Poitou dans la viguerie de Civaux, avec toutes leurs appartenances et dépendances. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 449.
- Vers 996. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Aldeburge, de quelque pièce de vigne située en Poitou dans la viguerie dite Linarinsis, an village appelé Colano. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 451.
- Vers 996. — Don fait à la même abbaye par Geoffroi et Oda sa femme, de ce qu’il possédait en Poitou dans la viguerie de Vivône, aux villages appelés Batrezia et Batriaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 453.
- Vers 996. — Don fait à la même abbaye par Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, de l’église de Vouneuil-sous-Biard, des dîmes de toute la paroisse, et de plusieurs autres héritages situés dans le même lieu et aux environs. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 455.
- 997, juin. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine, comte de Poitou et abbé de St-Hilaire, donne à Troerus et à Armemberte sa femme, et après leur mort à deux de leurs successeurs à leur choix, quelque quarteron de terre avec un bois et un puits, sous la redevance annuelle d’un sou de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 257.
- 997, octobre. — Acte par lequel le même duc d’Aquitaine confirme le don que Geoffroi, trésorier de St-Hilaire, avait fait au sous-doyen pour toute sa vie d’un moulin situé sur la rivière de Boivre, appelé autrefois Tentenonus (aujourd’hui Pont-Achard), avec tout le cours de l’eau tant au-dessus qu’au-dessous, sur une étendue de cent perches. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 261.
- Vers 997, février. — Vente faite à Abbon et à Frédéburge sa femme par Custantius et Adalbelge, d’un demi-journal de vigne situé près le château de St-Hilaire, pour la somme de quarante-cinq sous. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 251.
- Vers 997, mai. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine et abbé de St-Hilaire, donne à Dacbrand et Aldiarde sa femme, et après leur mort à deux de leurs successeurs à leur choix, un journal et demi de vigne et une demi-œuvre ou environ ; le tout situé près le château de St-Hilaire dans un village appelé Gileveto, sous la redevance de quatre deniers de cens. (Chap. . de St-Hilaire.) T. 10, p. 253.
- Vers 997, décembre. — Main-ferme ou bail à cens par lequel le même duc d’Aquitaine donne à Ansbert et à Aldiarde sa femme, et après leur mort à deux de leurs successeurs à leur choix, quelques maisons et autres héritages situés près la porte de derrière du château de St-Hilaire, sous la redevance annuelle de six deniers de cens. (Chap. de St-Hilaire.) T. 10, p. 265,
- Vers 997. — Vente faite à Robert, abbé de St-Jouin-de-Marnes, en présence de Savari, vicomte de Thouars, par Aimeri, d’un fonds qui lui appartenait par droit héréditaire. (Abb. de St-Jouin.) T. 13, p. 271.
- 997 ou 998. — Don fait à la même abbaye par Acfred et Raingarde sa femme, d’un journal de terre labourable et de plusieurs serfs, le tout situé en Poitou dans la viguerie dite Exinvalinse, au village appelé Bonolium. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 461.
- Vers 997 ou 998. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Alton, Adélaïde sa femme et Pierre leur fils, de quatre journaux de vigne situés en Poitou dans la viguerie d’Ingrande, au village appelé Vernolio. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 459.
- 998. — Don d’une église fait à l’abbaye d’Uzerche par Boson, comte de la Marche, et Gaubert son frère, du consentement d’Alduin, évêque de Limoges. (Mss. de M. Robert du Dorat.) T. 24, p. 367.
- Vers 998. — Privilège accordé à l’abbaye de Nanteuil-en-Vallée par Gombaud, archevêque de Bordeaux, qui soumet cette abbaye à celle de St-Cyprien de Poitiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 463.
- Vers 998.—Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par André, de quelques héritages dépendants de la seigneurie de St-Pierre de Vouneuil, et situés au village appelé Pariniaco. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 465.
- Vers 998. — Don fait à la même abbaye par une femme nommée Suffitia, de quelques héritages dépendants de l’église de St-Pierre-de-Vouneuil et situés dans la viguerie de Poitiers, au village appelé Pariniacus. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 467.
- Vers 998. — Don fait à la même abbaye par Constantin, fils d’Adalard, d’une maison et de ses dépendances situées dans la viguerie de Vivône au village appelé Vintrai. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 469.
- Vers 998. — Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine, défend à perpétuité l’abus qui s’était introduit depuis la mort de son père de lever des péages sur les ânes, sur le pont royal, dans un lieu appelé Massolius et dans le territoire de la ville de Poitiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 471.
- Vers 998. — Don fait par Adeburge à Odile d’une pièce de vigne située en Poitou dans la viguerie de Poitiers, au village appelé Colano, à condition qu’après la mort d’Odile cette pièce appartiendra à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 473.
- Vers 998. — Don de quelques héritages fait à l’abbaye de St-Cyprien par Suffitia. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 475.
- Vers 998. — Main-ferme ou bail à cens par lequel Bernard, abbé de St-Maixent, donne à Bernard et à Christine sa femme un village nommé Palziacam, avec plusieurs héritages qui y étaient situés, sous la redevance de douze deniers de cens. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 199.
- Vers 998. — Don fait à l’abbaye de St-Maixent par Pierre et Arsende sa femme, de quelques villages, terres, vignes et bois situés en Poitou dans la viguerie de Melle, aux villages appelés Firmitiaco et Montiaco. (Abb. de St-Maixent.) T. 15, p. 201.
- 999. — Main-ferme de quelques héritages situés à Pliboux et à Cosnay, donnée à un clerc nommé Adelelme par Constantin, abbé de Noaillé. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 335.
- 999. — Don de plusieurs terres et domaines fait à l’abbaye de Bourgueil en Anjou par Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine et comte de Poitou. (Abb. de Bourgueil.) T. 1, p. 567.
- 1000. — Guillaume le Grand, duc d’Aquitaine et comte de Poitou, retire l’église de Maillezais que Guillaume Fier-à-Bras son père avait donnée à l’abbaye de St-Cyprien de Poitiers, et restitue en conséquence à cette .abbaye toute la foret de Doeil, avec d’autres héritages dans le village appelé Rapsentius. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 483.
- Vers 1000. — Don fait à l’abbaye de St-Cyprien par Adémar, de plusieurs héritages situés au village de Parigni et en divers autres lieux. (Abb. de St-Cyprien.) T. 6, p. 481.
- Vers 1000. Don fait à la même abbaye par Isarne, d’un moulin, d’un demi-journal de vigne et de tout ce qu’il possédait dans le village de Dœil, et d’un pré et de quelque saline situés en Aunis dans la viguerie dite Bassiacinse, et dans le village appelé Runtiaco. (Abb. de Saint-Cyprien.) T. 6, p. 489.
- Vers 1000. — Don fait à Constantin, abbé de Noaillé, par un prêtre nommé Gautier, de quelques héritages situés dans la viguerie de Silars, au village de Lussac-le-Château. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 341.
- Vers 1000. — Don fait à l’abbaye de Noaillé par Bautouin, de divers héritages situés en Poitou dans la viguerie de Civaux, aux lieux appelés Ronga-Vulpis et Pontaigon, et dans le comté de Brioux, au village nommé Curbenac. (Abb. de Noaillé.) T. 21, p. 343.
- Vers 1000. — Don fait à Constantin, abbé de Noaillé, par Geoffroi et Joscilde sa femme, de quelques héritages situés dans la viguerie de Silars, près du port de Lussac-le-Chàteau. (Abb. de Noaillé.) T. 21,-p. 345.


Voir en ligne : Archives Départementales de la Vienne

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 4e siècle - 7e siècle - 8e siècle - 9e siècle - 10e siècle - 86 Poitiers - Archives - Cartulaires, chartriers et pouillés - Fonteneau (Dom Léonard, OSB) 1705-1781 - Manuscrits de Dom Fonteneau - Province Aunis - Province Poitou - Province Saintonge -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1913 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

2.  1506 - 1589 ? - Bernard Palissy - Biographie

3.  1319 - Hommage féodal au seigneur de Didonne, Arnaud Bernard de Preissac

4.  1345 - 1355 - Campagnes des Anglais dans les provinces de l’Ouest.

5.  1490 (c) - Charles d’Angoulême rassemble l’arrière-ban et organise l’arrière


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux