Vous êtes ici : Accueil -> Comprendre le passé -> Divers -> Généalogie - Le piège des généalogies commanditées

Généalogie - Le piège des généalogies commanditées

D 8 novembre 2006     H 19:26     A Pierre     C 0 messages A 2624 LECTURES


Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La généalogie de la famille Espiard ou les tribulations de Pierre Palliot, un généalogiste bourguignon du Grand Siècle

Un exemple du 17ème siècle à méditer par les généalogistes.

Les faits

La famille Espiard, de la petite noblesse bourguignonne, demande au généalogiste Pierre Palliot de réaliser la généalogie familiale.

Pierre Palliot livre son travail en 1687.

A la lecture de son manuscrit, la famille Espiard, sans doute déçue de ne pas trouver dans ce document les preuves d’une longue lignée lui permettant de justifier de solides quartier de noblesse, refusa de le payer.

Les Espiard demandèrent à un ami commun de Besançon, M. Boisot, de faire un courrier à Pierre Palliot pour expliquer ce refus de le payer.

La lettre de cet ami commun est exemplaire à plus d’un titre !

Il écrit "Je vous prie, Monsieur, de trouver bon que je prenne la liberté de vous demander si vous avez écrit cette généalogie pour leur faire plaisir ou pour leur faire injure...

Quand on veut faire plaisir aux gens, il faut s’y prendre d’une autre façon que vous n’avez fait, et tout au moins, avant de faire enluminer leurs armes et de mettre votre ouvrage au net pour le rendre public, il le leur fallait faire voir pour savoir s’ils le trouveraient bon en l’état que vous l’avez mis, et s’ils croyaient qu’il n’y avait rien à retrancher ou à ajouter...

Si, au contraire , vous l’avez fait pour leur faire injure, pour leur reprocher la bassesse de leur extraction, pour les faire souvenir qu’il n’y a rien de plus nouveau que leur origine, qu’ils tirent de marchands, d’artisans et d’habitants de petites villes ou de villages, qu’ils n’ont point eu d’autres alliances qu’avec des maisons de même condition, vous avez parfaitement bien réussi !

Mais, tout au moins, il semble qu’ils ont sujet de douter que cela mérite un grand paiement... Je ne vois pas pourquoi vous voulez qu’ils achètent une chose qui leur fait si peu d’honneur.

Pouvez-vous dire de sang-froid aux gens ce qui se dit communément dans la plus grande colère ? On a vu des inimitiés mortelles entre des familles pour de semblables reproches.

Quand une femme a querelle avec sa voisine, la première chose qu’elle lui reproche et lui met devant les yeux, c’est son origine de quelque petite ville ou village, où elle la renvoie à la boutique de son grand-père.

Des marquises préfèrent le nom infâme dont on nomme les coureuses de rempart ...

Il y a telles marquises ou telles conseillères qui aimeraient mieux qu’on les appelât du nom infâme dont on nomme les coureuses de rempart, que de les appeler bourgeoises."

Malgré 10 années de disputes autour de ce manuscrit, Pierre PALLIOT ne fut pas payé. Et on ne sait pas si la famille Espiard garda son amitié à Mr BOISOT ...

Les us et coutumes ont-ils tellement changé depuis cette époque ?

Quoi qu’il en soit, les généalogies commanditées (Beauchet-Filleau et nombreuses autres) sont à prendre avec la plus grande prudence et restent suspectes tant qu’elles n’ont pas été vérifiées par d’autre voies contradictoires.


Source : Bernard CHEVIGNARD - Les tribulations d’un généalogiste bourguignon au Grand Siècle : Pierre Palliot et la famille Espiard - Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaune - Tome LXI - année 1980.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17e siècle - Espiard - Généalogie - Palliot Pierre, généalogiste - Province Bourgogne -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1048 - 1159 - Historia Pontificum et Comitum Engolismensium -2- Histoire des Evêques et des Comtes d’Angoulême

2.  1787 - La bibliothèque de Louis Alexandre Frétard, seigneur d’Ecoyeux et de Château-Chesnel

3.  1631 - 1685 - Mesures prises contre les protestants en Saintonge, Aunis, Angoumois

4.  1463 - Concession faite à Charles d’Anjou, de tous droits seigneuriaux, à Queue-de-Vache en Aunis (Marsilly 17)

5.  1805 - M. Regnaud de Saint-Jean d’Angély plaide en faveur de l’abandon du calendrier révolutionnaire


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

4.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

5.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux