Vous êtes ici : Accueil -> Sources d’archives sur l’histoire de la Saintonge, de (...) -> Archives départementales et municipales -> Archives municipales de Cognac -> Les manuscrits de la Bibliothèque Municipale de Cognac - 1ère (...)

Les manuscrits de la Bibliothèque Municipale de Cognac - 1ère partie

D 19 décembre 2013     H 12:26     A Pierre     C 0 messages A 810 LECTURES


Charles-Paul-Émile Albert (1795-1876), avocat, avait une passion : l’histoire de sa ville natale, Cognac. En 1876, il légua ses collections à la Bibliothèque municipale. Dans un ensemble de 85 volumes, il avait regroupé le résultat de ses recherches sur l’histoire de cette ville. Nous en présentons ici l’inventaire sommaire.
Plusieurs textes mentionnés ici sont publiés dans les pages d’Histoire Passion.

Source : Bibliothèque Municipale de Cognac

Pour rechercher un mot dans cette page, utiliser le raccourci Ctrl + F

1ère partie 2ème partie 3ème partie

Manuscrits de la Bibliothèque de Cognac

Index des noms de lieu cités dans cette page

Ambleville - Angers - Angoulême - Anqueville - Archiac - Aulnay
- Ballans - Barqueville - Basse-Indre - Bordeaux - Bourg-Charente - Bouteville - Boutiers (Eglises Sainte-Marie et St Marmet, domaine du Solençon). Variante : Bouthiers - Bréville - Brie - Brouage
- Châteaubernard (la Trache) - Châteauneuf - Châteauneuf de Randon - Cherves (domaine de Chanteloup, Gandorry) v. Richemont - Chizé
- Cognac (borderies de Boismenu, de La Roubaudrie et de Biard, champ-de-foire, chapelle du Saint-Sacrement, chapelle Saint-Crépin, château, domaine de La Predasse, églises/paroisses Saint-Jacques, Saint-Léger et Saint-Martin, Hôtel-de-Ville, île Marteau, métairie de Chastenet, pont neuf, port saulnier, porte Angoumoisine, tour de Lusignan). Variantes : Coignac, Coingnac, Cougnac
- Confolens - Couhé
- Etang du Solençon - Etaules
- Fontainebleau - Fontdouce - Fontenay - Fontenille
- Genté
- Ile d’Oléron - Ile de Ré
- Jarnac (temple du Louis) - Javerzac (borderie de Chèvre-Noire) - Jérusalem - Jonzac
- Lubersac
- Mainxe - Marennes - Mareuil - Marsillac - Merpins, (abbaye de La Frenade, domaine de Villevert, Cocuron) - Mirambeau - Monsanson - Monsieule ? - Montagan - Montignac
- Nantes - Niort
- Paris - Pérignac (le Prunelas) - Poitiers - Pondichéry - Pons
- Richemont v. Cherves - La Rochelle - Royan
- Saint-Brice (abbaye de Chastres) - Saint-Fort (moulin du Ménis) - Saint-Jean d’Angély - Saint-Laurent-de-Cognac (Jarnouzeau) - Saint-Même - Saintes (Xainctes) - Salles - Ségeville - Segonzac (Mazottes) - Sonneville (église de St-Palais-des-Combes)
- Taillebourg
- Vendée - Villars - Villebois

La ville de Cognac ne possède une Bibliothèque que depuis 1866 ; elle ne contint d’abord qu’un petit nombre d’ouvrages qui s’augmentèrent peu à peu par des acquisitions nouvelles et quelques dons ; ce qui permit de l’ouvrir au public en 1874. Deux ans après, elle s’enrichit de celle qui lui fut léguée par un avocat de cette ville, Charles-Paul-Émile Albert, né le 3 avril 1795, mort le 26 septembre 1876. Si elle n’est pas riche en livres anciens, elle possède du moins une collection d’ouvrages les plus variés, en droit, en histoire, en littérature française et étrangère, en journaux et ouvrages locaux ; en un mot, elle renferme les instruments de travail qui servirent aux multiples études de M. Albert, dans le cours de sa longue et laborieuse existence.

Chercheur infatigable, il recueillit à Paris, à Angoulême, à Cognac, etc., dans les dépôts publics et les archives particulières, les documents relatifs à sa ville natale et à la région environnante. Le recueil ainsi formé par lui ne comprend pas moins de 85 volumes, qui contiennent, il est vrai, outre ses recherches historiques et généalogiques, ses consultations juridiques et un petit nombre de pièces originales.

L’intérêt de celte collection manuscrite pourra sembler restreint, comparée à celles que renferment d’autres dépôts de France. Mais telle qu’elle est, elle a l’avantage de constituer un ensemble de documents qu’il serait difficile à des érudits qui n’ont pas les ressources qu’a eues M. Albert et les facilités qu’il a rencontrées, de se procurer. Il ne faut pas non plus perdre de vue que les anciennes archives de l’Aunis et de la Saintonge ont eu beaucoup à souffrir du malheur des temps ; il y a lieu de savoir gré à M. Albert d’avoir mis ces épaves à la disposition des historiens.

M. Ulysse Robert a publié, dans son Inventaire sommaire (p. 260-263), une liste des manuscrits Albert.

P. de Lacroix.

Fonds Albert

Nouvelle cote : MM1
1.
Pages 67-71. Notes bibliographiques
Pages 75, 95, 143, 179, 203, 213, 227, 247, 251, 275, 295, 317, 329, 353, 379, 397, 425, 431, 439, 459, 473, 485, 497, 517, 577, 613, 637, 655, 693. Consultations juridiques.
Pages 97-129. « Notes pour M. Caminade-Chatenay »
Pages 406-469. « Notes sur Jérusalem. »
Page 605. « Copies de pièces originales »

XIXe siècle. Papier. 747 pages dont beaucoup sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. Basane verte.
NC : MM2
2.
Page 3. « Notes extraites du Bulletin des lois. »
Pages 19, 67, 95, 100, 107, 113, 121, 131, 147, 160, 169, 492. « Consultations juridiques. »
Page 195. « Plaidoyer pour M. Auguste Martell contre le sieur Thézac, de Saintes. »
Page 355. « Mémoire pour M. Dexmier de la Groix. »
Page 403. « Mémoire pour le s. Drouinaud contre MM. Lemoine et Thomas. »
Page 435. « Mémoires pour MM. Petit et Verlet. »
Page 472. « Notes à consulter pour M. le général Dupérat. »
Page 515. « Plaidoyer pour MM. Elisée Mousnier et Cie contre MM. Augier frères »
Page 563. « Mémoire pour le sieur Veau, notaire, contre la femme Roux. »

XIXe siècle. Papier. 724 pages, dont beaucoup sont blanches. 260 sur 190 millim., Demi-rel. basane verte.
NC : MM3
3
Page 1. « Extrait d’une lettre sans date et sans signature. »
Pages 11, 13, 23, 25, 33, 43, 49, 63, 79-280, 395, 408, 411, 425, 449-631, 665, 667, 689, 705, 737-753. « Notes bibliographiques. »
Page 292. « Notes critiques sur le Consulat et l’Empire, de M. Thiers. »
Page 353. « Notes sur la biographie du chevalier normand de La Tranchade, maire de la ville d’Angoulême. »
Page 357. « Notes bibliographiques sur la maison de Lubersac.
Pages 308, 373, 394. « Notes bibliographiques sur les Annales historiques, de M. Barbet de La Trésorière. »
Page 643. « Notes sur le curé Berchon, de Cognac, né le 26 avril 1807. »
Page 649 « Notes sur les États provinciaux de Saintonge, de M. Louis Audiat. »

XIXe siècle. Papier. 909 pages, dont beaucoup sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM4
4.
P. 1. « Notes sur la ville de Cognac. »
Fol. 17, 19, 22, 24, 65, 73, 75, 77, 87, 93, 124, 135, 146, 169, 174, 238, 243, 255, 262, 268, 269, 275, 279, 281. « Notes bibliographiques. « 
Fol. 178-237. « Voyage de 28 jours, du 12 septembre 1826 au 10 octobre même année : Saintes, Taillebourg, la Vendée, Nantes, la Basse-Indre, la Loire, Angers, Fontenay, Niort, La Rochelle ; conclusion. »
Fol. 259. « Procès des 19 citoyens accusés de complot. »

XIXe siècle. Papier. 770 pages, dont 327 sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM5
5.
Notes bibliographiques
XIXe siècle. Papier. 706 pages, dont plus de 50 sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM6
6.
Consultations juridiques.
XIXe siècle. Papier. 700 pages, dont une quarantaine sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM7
7
Pages 17-218. « Fragments d’un essai sur l’histoire de France. »
Pages 221-373 « Notes diverses, bibliographiques et critiques. »
Pages 381, 495 à 554. « Notes bibliographiques. »
Page 557. « Copie de la relation du siège de Cognac, en 1651. »
Page 571. « Précis de partie de relation du siège de la ville de Cognac. »
Page 577. « Compte-rendu à l’administration de la conduite et de la doctrine de sieur abbé Poujaud, desservant de la cure de Jarnac-Charente dans la généralité de La Rochelle. »

XIXe siècle. Papier. 628 pages, dont une vingtaine sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM8
8.
Notes bibliographiques.

XIXe siècle. Papier. 988 pages, dont 96 sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM9
9.
Pages 3-71. « Époques de voyages : 1807, 1824-1825, à Paris » ; « Voyage a Bordeaux et à La Rochelle, 1825 . » ; — « Voyage de Nantes à Angers. 1826 » ; — « Voyage à la Rochelle, 1828 » ; — « Voyage à Paris, 1830 » ; — « Voyage à Paris, 1832 » ; — « Voyage à Bordeaux, 1834 » — « Voyage dans les Pyrénées, 1836-1837-1839 — « Voyages à Paris, 1840, 1842, 1845 et 1846 » ; — « Voyage à Bordeaux, 1847 » ; — « Voyage à Toulouse, 1848 » ; — « Voyages à Bordeaux en mars et en octobre » ; — 1850, 1851 et 1852, « Voyage a Bordeaux ».

XIXe siècle. Papier. 834 pages, dont plusieurs sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM10
10.
Page 19. « Macédoine. »
Pages 21, 325, 355, 375, 380, 403, 415, 431, 463, 479, 539, 551, 589. « Notes bibliographiques. »
Page 35. « Vers présentés par M. Rullier fils à Mlle de Saint-Aulaire, le 11 février 1823. »
Page 40. « Pétition d’une jeune infortunée. »
Pages 42, 45, 56, 62, 65, 69, 73, 76, 81, 85, 90, 93, 96. « Copies de pièces de vers », de Demoustier, Gustave Drouinaud, Saint-Valry, Mme Amable Tastu et autres.
Page 99. « Cantate à l’occasion du sacre de S. M. Charles X, par M. Léon Otard (de Cognac). »
Pages 103, 106, 111. « Copie de pièces de vers. »
Pages 131 et 259. « Lectures, 1822-1843
Page 211. « Anecdotes historiques » Histoire moderne.

XIXe siècle. Papier. 700 pages, dont une centaine sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM11
11.
Page 1. « Notes diverses sur Cognac.
Page 5. « Église Saint-Léger. »
Page 7. « Tour de Lusignan. »
Page 9. « Pont-Neuf de Cognac. »
Page 11. « Chapelle du château. »
Page 13. « Visite de M. Cousseau, évêque d’Angoulême. »
Page 17. « Ancien minage de Cognac. »
Page 23. « Ancien château. »
Page 27. « Passage du président de la République à Angouléme. »
Page 32. « La Charente à son A. I. le prince Louis-Napoléon, vers par M. Caminade-Chatenay, 10 octobre 1852, »
Page 37. « Passage du président de la République à Cognac. »
Page 47. « Discours en vers, par M. Rullier. »
Page 49. « Discours de M. Bouraud, maire de Cognac. »
Page 51. « Discours de M. Berchon, curé de Cognac. »
Pages 59-83. « Notes sur Cognac. »
Page 89. « Église Saint-Jacques. »
Page 101. « Quartier des champs du château. »
Page 111. « Monument de François Ier, sur la promenade du parc »
Page 115. « Promenade de la hauteur du parc (1854).
Page l45 « Le nouveau palais de justice, la nouvelle sous-préfecture, 1855-56
Page 173. « Autre série de notes diverses. »
Page 245. « Procès-verbal de l’état du château de Cognac en 1742. »
Page 259. Autre, du 30 juillet 1735. »
Page 285. « Gouverneurs de Cognac. »
Page 332. « Notes prises dans le carton du fonds Saint-Léger aux archives de Cognac. »
Page 360. « Notes diverses sur Cognac : papier de recette des rentes des châtellenies de Cognac et Merpins (1680-1683). »
Page 558. « Pièces originales concernant l’échange fait entre le Roy et le duc de La Vauguyon (1777). »

XIXe siècle. Papier. 730 pages, dont plusieurs centaines sont blanches. 260 sur 190 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM12
12.
Pages 7-233. « Maisées tenues en la maison collégiale de la ville de Cougnac, depuis le 19 avril 1627 au 1er mars 1629. »
Page 236. « Lettres patentes du roi Louis XIII, qui octroie la survivance des charges et commandements de Xainctonge, Angoumois et Limousin an duc d’Halluin, fils du maréchal de Schombergt qui en était pourvu. Données à Aytré, près La Rochelle, le 7 octobre 1627, et présentées en la maison de ville à Cognac, le 1er mars 1629, et enregistrées sur le registre des maisées le dit jour. »
Pages 248-507. « Maisées en la maison collégiale de Cognac », depuis le 1er avril 1629 an 3 février 1632.

XIXe siècle. Papier. 540 pages, dont quelques-unes sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM13
13.
Page 13. « Copies des délibérations de la maison commune de Cognac, contenues dans un registre au timbre de la généralité de La Rochelle, commencé le 31 octobre 1723 et fini le 2 septembre 1725. »
Pages 23-42. « Lettres de provisions nommant le duc de Richelieu gouverneur des ville et château de Cognac, données par Louis XV, à Versailles, le 12 septembre 1722. » — Lettres patentes du roi Louis XIV, données à Poitiers, au mois de décembre 1651, accordant plusieurs immunités à la ville de Cognac et la noblesse aux maires de ladite ville, à commencer par Louis Cyvadier, alors en charge, et à continuer pour ses successeurs. — « Lettres de confirmation des privilèges de la ville de Cognac par le roi Louis XV, du ler février 1719. »
Pages 44, 47, 275, 305, 509, 663 « Copies des délibérations de la maison commune et collégiale de l’hôtel de ville de Cognac, du 13 mai 1724 au 5 juin 1766. »

XIXe siècle. Papier. 678 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM14
14.
Page15. « Copie des délibérations de la maison commune de Cognac, du 8 juin 1766 au 26 décembre 1770. »
Page 167. « Copie des délibérations du même hôtel de ville, du 14 décembre 1771 au 24 juin 1789. »

XIXe siècle. Papier. 706 pages, dont 28 sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM15
15.
« Copie du registre pour servir à l’hôtel de ville de Cognac et y employer les délibérations, du 27 juin 1789 au 4 février 1792. »

XIXe siècle. Papier. 378 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM16 et MM17
16-17.
Copie du registre des délibérations de la commune de Cognac, d’avril 1814 au 28 février 1850.

XIXe siècle. Papier. 316 pages ou 158 folios, dont quelques-uns sont blancs. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM18
18.
« Table des délibérations du conseil municipal de Cognac, du 29 janvier 1852 au 4 janvier 1863. »

XIXe siècle. Papier. 164 folios, dont quelques-uns sont blancs. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM19
19.
Page 19. Registres des baptêmes de l’église Saint-Léger de Cognac, depuis le 8 septembre 1596 jusqu’en 1725. Pellegry, Guérin et Triballet, curés. Les extraits, pris par M. Albert, concernent surtout les familles notables de Cognac.
Page 587. « Extrait des registres de l’église Saint-Jacques de Cognac, de 1580 au 8 décembre 1792. »

XIXe siècle. Papier. 732 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM20
20.
Page 13. « Cognac ; état civil, par ordre alphabétique. Abjurations de 1656 à 1724. »
Page 45. Familles Aigron, Albert, Allenet et autres jusqu’à la famille Guimbert. (Dans ce volume, on trouve les èchevins de Cognac, les gouverneurs de la ville et ceux de la province d’Angoumois, de 1599 à 1721.)

XIXe siècle. Papier. 610 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : 21
21.
« Cognac ; état-civil. Familles Hardy, Humyer, Massé, etc., médecins, notables, chirurgiens, magistrats, maires de la ville, notaires et procureurs, de 1596 à 1725. »

XIXe siècle. Papier. 664 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM22.
22.
Cognac ; état civil, de 1725 à 1830. Abjurations. Familles comprises entre les lettres A et C. — 600 pages.
NC : MM23.
23.
Familles comprises entre les lettres D et H. — 522 pages.
NC : MM24
24.
Familles comprises entre les lettres J et M. — 486 pages.
NC : MM25
25.
Familles comprises entre les lettres N et W. — 510 pages.

XIXe siècle. Papier. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM26
26.
« Cognac : état-civil, de 1725 à 1830. Notes extraites des registres de l’église de Saint-Léger, déposés à la mairie et commençant seulement le 22 février 1725. Ordre chronologique. »

XIXe siècle. Papier. 397 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM27
27.
« Cognac ; état-civil. Supplément. 1649-1684. Registre protestant. Extrait pris au greffe. »

XIXe siècle. Papier. 230 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane verte.
NC : MM28
28.
Page l. « Conciles de Cognac » Premier concile, 1238. Extrait de la collection des conciles, du P. Labbe.
Page 15. « Deuxième concile de Cognac, 1255. »
Page 21. « Troisième concile de Cognac, 1260. »
Page 25. « Quatrième concile de Cognac, 1262. »
Page 29. « Notice ou abrégé historique de la fondation des couvents de Récollets de la province de l’Immaculée Conception en Guyenne. » Bordeaux, en 1602 ; Libourne, on 1610 ; Périgueux, en 1611.
Page 61. « Réunion des couvents d’Oléron, de Brouage, de Cognac et de Saintes, faite en 1613 à la custodie d’Aquitaine. »
Page 84. « Confolens, en 1618 ; Pons, en 1623 ; Royan, en 1623 ; Marennes, en 1628 ; La Rochelle, en 1628 ; Archiac, en 1634 ; Mirambeau, en 1721. »
Page 150. « Extrait du Dictionnaire de droit canonique, par Durand de Maillane, avocat au parlement d’Aix. »
Page 151. « Extrait d’anciens registres déposés au greffe du tribunal civil. Paroisse de Bouthiers. Commençant le 18 novembre 1601. »
Page 183. « 28 may 1658. Licitation d’arpentement pour les susnommés du bourg de Bouthiers. »
Page 191. « 11 mai 1667. Ferme par Michelle Delpeux à François Pain de la commanderie de Boutiers. »
Page 199. « Ferme des fruits de Sainte-Marie de Boutiers. »
Page 203. « Résignation de la cure de Boutiers, par M. Guérin. »
Pages 2ll. « Acte capitulaire fait à la porte de l’église Saint-Marmé de Boutiers. »
Page 231. « Procès-verbal de l’état des bâtiments de la commanderie de Boutiers. »
Page 251. « Vente de la terre, fief et commanderie de Boutiers, par Claude Degaud, prêtre, chanoine régulier, procureur syndic de la commanderie de Saint-Antoine de la Grande-Lande, en Poitou, à M. Pierre-Nicolas Delaville, écuyer, seigneur du Solençon, y demeurant, paroisse de Boutiers (9 janvier 1767). »
Page 287. « Extrait des registres de la paroisse de Boutiers. »
Page 299. « Sous-ferme de la terre du Solençon (1781). Bail du Solençon en 1787.
Page 351. « 6 nivôse an II. Extrait du cahier de vente du domaine du Solençon, ayant appartenu à Charles-Philippe Capet. »
Page 355. « État des immeubles qui sont encore à vendre dans l’arrondissement de Cognac en l’an VIII, notamment les châteaux de Jarnac et de Bouteville et plusieurs maisons presbytérales. »
Page 363. « En l’an XI, le préfet de la Charente fait savoir au sous-préfet de Cognac que les ventes des biens provenant des fabriques des églises sont suspendues, et le prie de lui en donner état. »
Page 367. « Rentes subsistant encore et dues au bureau de Cognac, comme provenant des fabriques des églises des communes du même bureau. »
Page 379. « Extrait d’un pouillé manuscrit du diocèse de Saintes ; qui se trouve aux archives de Poitiers. »
Page 383. « Copie du Livre rouge, 1589.
Page 389. « État des meubles qui se trouvent en la maison collégiale de la dite ville.
Page 392. « C’est la police et ordonnance du pain vendable à Coingnac (mercuriale du blé). »
Page 393. « Les devoirs deus pour l’arrivage du port de Coingnac »
Page 399. « Charte de Guy de Lusignan, sire de Coignac, de Merpins et d’Archiac, du mois de mai 1262. »
Page 401. « Charte de Charles d’Espagne, comte d’Angoulême, connétable de France, accordant une municipalité et un maire à la ville de Cognac (1352). »
Page 403. « Charte donnée par Louise de Savoie, comtesse d’Angoulême, pour la nomination des échevins, conseillers et maires de l’hôtel de ville de Cognac (1507). »
Page 404. « Autre charte par la même (1515). »
Page 405. « Privilège portant exemption de toutes tailles, emprunts et autres subsides quelconques, accordé à la ville de Cognac par le roi François Ier, à Paris, au mois de février 1515. »
Page 416. « Lettres de Charles d’Orléans, duc d’Orléans et de Valois, agissant au nom de son frère, le comte d’Angoulême, octroyant des droits d’entrée sur le vin, à Cognac, du mois d’août 1441. »
Page 419. « Lettres de Charles V, roi de France, en faveur des habitants de Cognac, de l’an 1382. »
Page 420. « Privilège du port Saulnier, accordé par le roi François 1er, en 1526. »
Page 422. « Lettres accordées par le même, le 29 avril 1545. »
Page 424. « Lettres de Henri II, confirmatives des précédentes, données à Fontainebleau, au mois de novembre 1547. » Page 426. « Lettre de Henri III, approuvant l’élection de Guillaume Rabin, avocat, à la mairie de Cognac, du 31 décembre 1584. »
Page 428. « Le vin récolté en 1707, par les frères de Lapéruse, tant à la borderie de La Roubaudrie qu’en celle de Biard, fut vendu à Cognac, 52 écus et demi chascun tonneau. »
Page 429. « L’an 1627, le collège de cette ville a esté réediffié, estant maire noble homme Pierre Gay, sieur des Fontenelles. »
Page 429. Gelées de 1709 et 1710.

XIX* siècle. Papier. 478 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM29
29.
Page 1. « Extrait de pièces à moi communiquées par Alexandre Robin, le 12 mars 1867 : Etat et situation des paroisses de la subdélégation de Cognac, année 1783. Possesseurs de fiefs. »
Page 31. « Observations sur la répartition des impositions de la généralité de La Rochelle, élection de Cognac. Population de la ville : 2204 habitants, 700 feux. »
Page 49. « Observations sur le département de l’élection de Cognac arrêté en 1785. Tableau général sur le fait des tailles des paroisses de l’élection depuis 1719 jusqu’en 1766. »
Page 123. « Pièce intéressante au point de vue des débats que souleva l’échange de la seigneurie de Cognac et Merpins, fait par le Roi, en faveur du duc de La Vauguyon, par acte du 1er juin 1772..., pour 729 arpents 78 perches de bois de la forêt de Senonches, donnés au Roi en contre-échange par le duc. »
Page 124. « Dépendances et consistances de la seigneurie de Cognac et Merpins. Etat des mouvances de la dite seigneurie. Droits réels : domaine et château. Description, estimation ; total : 109,920 livres. Murs de la ville, écurie du Roi, fossés, tours et portes de la ville, 23,420 livres. — 13 mars 1773. Clôture de l’état du domaine de Cognac évalué à 608,760 livres. »
Page 195. « Mémoire pour les habitants des chàtellenies de Cognac et Merpins. »
Page 213. « Edit du Roy portant rétablissement d’un bureau et siège d’élection en chef de la ville de Cognac, avec création d’office d’icelle à Paris. 1635. »
Page 219. « Inventaire de la régie de Delafargue, greffe de réfection de Cognac. 31 janvier 1757. »
Page 235. « Ordonnance de l’élection de Cognac. 16 mai 1761. »
Page 239. « Les commissaires de la Chambre des comptes procèdent aux évaluations des biens respectivement échangés entre le Roi et M. le duc de La Vauguyon, le 16 août 1772. »
Page 339. « Extrait des pièces venant des archives Guillet de Planteroche (1657-1809). »
Page 381. « Autres extraits de pièces communiquées : une correspondance de M. Poirier, maire de Cognac, avec M. Mignon, intendant à La Rochelle (1730-1736). »
Page 385. « Trois lettres du duc de Richelieu, gouverneur de Cognac, concernant le passage et le logement des troupes à Cognac (1731-1733). »
Page 398. « Mémoire au Conseil concernant les habitans de Merpins et les religieux de l’abbaye de La Frenade. Contestation pour droit de pacage dans la prairie de l’Isle Marteau. »
Page 401. « Pièces concernant le domaine de Villevert en Merpins (1785-1786). »
Page 407. « Trois projets de lettres adressées au duc de Richelieu, par Nicolas Poirier, maire de Cognac, concernant le logement des troupes (1733). »
Page 411. « Supplique au Conseil supérieur à Poitiers de la part d’un propriétaire contre le sieur Poirier de Villevert (1770), qui était possesseur d’un terrain entouré de rochers, appelés le château de Merpins. »
Page 415. « Pièces de procédure concernant la succession Dexmier de Belair (1749). »
Page 434. « Consultation juridique délibérée à Paris, le 11 février 1783, et signée : « De Lambon et Babille... »
Page 443. « Lettre écrite de Pondichéry, le 14 juin 1784, à M. Poirier de Villevert, par M. Drageon »
Page 444. « Procès de délit de chasse par dom Verguet, prieur de La Frenade, contre Louis Poirier (1770-1776). »
Page 505. « Saisie de fruits. »
Page 506. « Consultations juridiques. »

XIXe siècle. Papier. 554 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM30
30.
Page 5. « Extrait des Mémoires d’Antoine du Puget (année 1569, bataille de Jarnac). »
Page 13. « Extrait des Mémoires de Michel de Castelnau, sur le même sujet. »
Page 25. « Extrait des Mémoires de La Noue. »
Page 33. « Extraits des Mémoires de Gaspard de Saulx-Tavannes, du comte de Cheverny, du duc de Bouillon, de Jacques de Thou (1569) »
Page 137. « Siège de Cognac en 1651, documents divers. »
Page 141. « Extraits tirés des registres de la maison de ville de Cognac (1650-1651). »
Page 153. « Lettre du roi Louis XIV, adressée à M. le comte de Jonzac, le 1er janvier 1652. »
Page 157. « Le 19 octobre 1651, la ville de Saintes ayant été mise sous la puissance du prince de Condé, Son Altesse étant arrivée en cette ville le dimanche 19 de novembre audit an, elle fut complimentée par tous les corps de la ville, et notamment par le pasteur Rossel. »
Page 161. « Lettre du comte d’Harcourt à Gay des Fontenelles, du 2 novembre 1651. »
Page 165. « Lettre de la cour adressée à M. le comte de Jonzac, le 8 novembre 1651. »
Page 169. « Lettre de M. le maréchal d’Albret à M. des Fontenelles. »
Page 177. « Relation du siège de Cognac en 1651. » (C’est une copie du Journal du siège.)
Page 194. « Précis de partie de relation du siège de la ville de Cognac. »
Page 205. « Relation véritable de ce qui s’est passé à la levée du siège de Coignac, par l’armée du Roy commandée par M. le comte d’Harcourt, à la veüe du prince de Condé (1651). »
Page 213. « Privilèges de la ville de Cognac. Lettres patentes du Roy, données à Poitiers, au mois de novembre 1651, octroyant divers privilèges à la ville de Cognac et nommément la noblesse aux maires, à commencer par Louis Cyvadier, maire alors en charge, et à continuer par tous ceux qui lui succéderaient en la dite mairie. »
Page 224. « Confirmation de privilèges pour les habitans de Cognac en 1719. »
Page 233. « Lettre de M. le comte d’Harcourt à M. Gay des Fontenelles, du 18 novembre 1651. »
Page 237. « Lettre de M. de Piennes à M. Gay des Fontenelles. »
Page 241. « Lettre de M. le comte d’Harcourt à M. Gay des Fontenelles (16 décembre 1651). »
Page 245. « Lettre de la cour, adressée à M. Gay des Fontenelles (23 décembre 1651). »
Page 249. « Lettre de M. le comte d’Harcourt à M. Guy des Fontenelles.
Page 253. « Lettre du roi Louis XIV adressée à M. le comte de Jonzac (6 janvier J652). »
Page 257. « Lettre du comte d’Harcourt à M. Guy des Fontenelles. »
Page 273. « Extraits des Mémoires de M. le duc de La Rochefoucault, de Retz, de Lenet, Montglat, Bussy-Rabutin, etc. (sur le siège de Cognac en 1651). »
Page 297. « Relation du siège de Cognac, ou le véritable Journal de ce qui s’y est passé en novembre 1651. »
Page 313. « Extrait de la préface de la Coutume de Saint-Jean d’Angély. »
Page 325. « Famille Gay, documents généalogiques. Pierre Gay, nommé maire de Cognac en 1612. Compagnies du régiment de Piémont en garnison à Cognac, le 1er mai 1617. »
Page 349. « Extrait des registres de maisées de l’hôtel de ville (1627). Contrat de mariage Gay. Le régiment de Piémont. Duel avec Gédéon Laisné. Lettre de grâce. Lettres de noblesse accordées à la famille Gay (1651). Arnaud Gay des Fontenelles, nommé lieutenant de Roi aux Ponts-de-Cé (6 mars 1652). Mariage avec Anne de Nesmond (1655). »
Page 457. « Extraits de maisées de l’hôtel de ville de Cognac (1693-1695). François-Théodore Gay, sieur de La Chartrie, maire de Cognac durant les années 1718 et 1719. Famille Gay, contrats de mariage de 1740, 1769, 1798. »
Page 493. « Pièce concernant l’échange de la seigneurie de Cognac et Merpins. 16 août 1772. »
Page 524. « Mémoire juridique pour Jacques Gay de La Chartrie contre M. Jean Dupuy, avocat. 1777. »
Page 548. « Reprises de domaines engagés (1780). »

XIXe siècle. Papier. 603 pages, dont quelques-unes sont blanches. 310 sur 240 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM31
31.
Page 9. « Acte du 12 janvier 1394, contenant aveu par Pierre Portier de Pons de revenus et domaines relevant du château de Cognac. »
Page 17. « Acte du ler décembre 1410 contenant l’hommage rendu par Jehan de Mortemer, seigneur de Couhé, de Salles et Genté, etc. au duc d’Orléans, comte de Valois, de Blois et de Beaumont, comme ayant la garde et gouvernement de son frère le comte d’Angoulême, à cause de ses châteaux de Coingnac, de Merpins et de Bouteville. »
Page 33. « Hommage de François Gomar au comte d’Angoulême, pour des domaines situés paroisse de Genté (12 juin 1445). »
Page 41. « Aveu de Jacques de La Magdeleine â Marguerite de Rohan, comtesse d’Angoulême, pour des fiefs relevant du château de Cognac. »
Page 53. « Aveu de Georges Victor, écuyer, à cause de Marguerite de Lousme, sa femme, dame de Mazottes, en la paroisse de Segonzac (ler mars 1484). »
Page 65. « Convocation du ban et arrière-ban de Saintonge, dans lequel figure Jehan de Lestang, écuyer, seigneur de Richemont. Le chapitre de Saint-Pierre de Saintes lui contestait cette qualité, et le procès était alors pendant au Grand Conseil (8 mai 1557). »
Page 69. « Dernier de juillet 1528. Transaction entre messire Charles Chabot, seigneur de Jarnac, et Jean de Puyguyon, archidiacre et prieur de Jarnac. »
Page 77. « Acte contenant vente par Jehan Martineau et sa femme à Jehan Audouin, écuyer, sieur de Lavie, d’une pièce de pré dans la prairie de Jarnouzeau, tenue à rente de l’abbaye de Fontdonce. » 1599.
Page 85. « Acte par lequel damoiseile Félix de Volvire, épouse d’Antoine Brouhard, écuyer, sieur des Leuvres et co-seigneur de Sonneville..., tutrice et ayant la garde noble de ses enfants, issus de son premier mariage avec feu Jehan de Lestang, écuyer, sieur de Rulles, et César de Lestang, son fils, vendent certains droits à Etienne Thomas, marchand, demeurant à Jarnac. » 1602
Page 93. « Le 24 août 1606, Laurent Pouppin, demeurant à la borderie de Chèvre-Noire, paroisse de Javerzac, fait échange de certains immeubles avec Marie Pouppin. »
Page 97. « Extrait de vieux papiers lus chez Mme veuve Dusablon, la plupart étant des titres reçus par des notaires de Jarnac-Charente (1596-1730. »
Page 106 « Acte contenant vente par André et Audebaud le Jeune, demeurant à La Frenade, paroisse de Merpins, à Ambroise Robin, marchand, demeurant au Prunelas, paroisse de Pérignac, d’une pièce de terre relevant de la seigneurie de la Garde (30 septembre 1640). »
Page 109. « Contrat de mariage d’entre messire Jean Ancelin, chevalier,... et demoiselle Sylvestre de Châteauneuf de Randon,... (20 novembre 1649).
Page 125. « Acte par lequel Jean Allaire, demeurant au Prunelas, vend à Ambroise Robin, marchand, demeurant au bourg de Merpins, une pièce de terre, tenue à rente de la seigneurie de La Garde (27 août 1665). »
Page 137. « Acte du 17 décembre 1677, par lequel le sieur Bouquet, laboureur à Monsieule, fait échange de quelques pièces de domaine avec Louis Viollet, demeurant au Prunelas. »
Page 145. « Acte du 23 novembre 1693, contenant délaissement d’héritages à dlle Jeanne des Ruaux, veuve de Jean de Rignol, écuyer, sieur de la Foix, créancière, par Pierre Bernard, marchand, demeurant à Cognac, notamment d’une borderie appelée Boismenu, située en la paroisse de Saint-Laurent, que le dit Bernard avait acquise de Claude Dussaud et de dame Marguerite Balme, sa femme. »
Page l75. « Règlement de la sénéchaussée d’Angoumois relatif au prix de l’huile et des noix, du 28 juillet 1713, dans les paiements des rentes et redevances dues à la suite du terrible hiver de 1709. Le boisseau de noix mesure d’Angoulême est fixé à trente sols, et la pinte d’huile à quinze sols. »
Page 185. « Acte du 17 août 1723, où figurent sœur Antoinette de Beaumont, prieure de Saint-Léger de Cognac, et Yvon, notaire. »
Page209. « Acte du 8 octobre 1734, entre Me François Joubert, conseiller du Roy au siège présidial de Saintes, seigneur de La Barde, paroisse de Saint-Eugène, et Jean Nivet, concernant deux pièces de terre données à rente par le dit Joubert à Nivet. »
Page 237. « Acte concernant la vente d’une pièce de pré, à rente de la seigneurie et prieuré de Bréville (1747). »
Page 257. « Jugement rendu par Lavaud, juge sénéchal de la baronie de Ballans, le 3 juillet 1758. »
Page 341. « Notes prises à Châteauneuf, dans un voyage du 20 au 27 septembre 1847 : acte du 27 septembre 1777, contenant quittance par dame Marie-Martbe de Bareau, épouse de messire Pierre de Mallet de Châtillon, chevalier, seigneur de La Barde et de Malaville,... duement autorisée de son mari par procuration. Il s’agit d’une somme de 170 livres payée par un sieur Martin. »
Page 342. « Publication qui annonce que la cure de Saint-Même ayant été unie en 1695 au collège de Saintes, dirigé par les Jésuites, ceux-ci n’ont jamais rempli les conditions à eux imposées par l’intendant, et que les habitans ont l’intention de réclamer, le curé de la paroisse, Claude Berne, docteur en théologie, proteste avec eux, le 10 juin 1759. »
Page 343. « Acte du 24septembre 1759,... contenant une réclamation au prieur de Bouteville ; parmi les témoins se trouve Viaud, régent ; Pierre-Paul Texier de la Pégerie, conseiller du Roi, juge prévôt royal de Bouteville en 1757. »
Page 344. « Acte passé à Chàteauneuf entre Clément Frottier Tizon, écuyer, sieur de Villars et de Barqueville, d’une part, et Hélie Piet, marchand, d’autre part. »
Page 346. « Acte du 25 août 1641, passé entre messire René Méhée, chevalier, seigneur d’Anqueville,... et Hélie Piet, contenant bail à rente par le premier en faveur du second d’une pièce de terre relevant de la seigneurie d’Étaulles. »
Page 350. « Acte du 16 août 1760, contenant transaction par M. Joseph-Hector d’Auray, chevalier, seigneur de Brie et Saint-Même,... avec le sieur Mâchard, qui avait fait couper des arbres dans les bois dudit seigneur de Saint-Même. »
Page 352. « Acte du 20 juillet 1768, concernant l’adjudication d’un banc dans l’église Saint-Paul de Bouteville, banc occupé jusqu’alors par M. Antoine Bouhier, substitut du procureur du Roi en la prévôté royale dudit Bouteville, décédé. »
Page 365. « Extraits des registres de l’église paroissiale .de la Sainte-Trinité de Sonneville et Saint-Palais des Combes, son annexe (1779-1780). »
Page 397. « Notes diverses tirées de vieux papiers relatifs à la ville de Cognac : l’abbaye de Chastres fut adjugée, le 14 janvier 1791, à M. Léon de Jarnac de Gardépée, propriétaire ; mais il renonça à son adjudication, en vertu de la loi sur la suppression des droits féodaux. Le neuf pluviôse an III, les biens de l’abbaye furent revendus en trois lots que M. de Jarnac acheta. »
Page 399. « Extrait d’un acte concernant le domaine de Chanteloup, commune de Cherves. 1688. Quittance des droits de lods et ventes à la suite, donnée par Guy Dexmier, seigneur de Richemont (1688), sœur Magdeleine de Jésus, prieure de Saint-Léger de Cognac, et le prieur de Gandorry. »
Page 413. « Acte du 1er mars 1693, où figure Marguerite Houmeau, femme de Charles de Rippe, écuyer, seigneur de Beaulieu, comme fondée de procuration de son mari, agissant contre plusieurs possesseurs des moulins du Ménis de Saint-Fort, qui avaient fait appel d’une sentence rendue par le juge du lieu, le 25 juin 1691. Transaction eut lieu entre les parties, laquelle fut ratifiée par le sr de Rippe, le 6 mars 1693. »
Page 425. « Filiation des Bertrand (1554-1584-1648-1681). »
Page 437. « Jean d’Asnières, écuyer, seigneur de La Chapelle, fait aveu à Jean de La Tour, écuyer, sieur de La Grolière, comme tuteur de Jean de Jagonnas, en son vivant écuyer, seigneur de La Ferrière, et de Marguerite Clerc, damoiselle, sa femme, seigneur et dame de La Ferrière, le 13 avril 1482. »
Page 441. « Aveu de Rogier Giraud, écuyer, à noble homme Guillaume Bertrand, écuyer, seigneur de Monsanson, des bois de La Pommerade (1478). »
Page 445. « Autre pièce concernant Bertrand de Monsanson. »
Page 449. « Mémoire sur la maison de Cursay, établie en Angoumois et dans le Roussillon (1422-1755). »
Page 457. « Mémoire à M. le contrôleur général des finances par les habitans de la paroisse de Saint-Martin de Cognac. »
Page 465. « Copie de lettres patentes de l’année 1531, données à la supplication des habitans de la ville de Coingnac et leur accordant certains droits d’entrée, dont les sommes devaient être affectées aux réparations des chaussées, ponts, tours et murailles de la ville. »
Page 473. « Copies de titres relatifs au champ-de-foire de Cognac et au domaine de La Predasse (1641-1695-1715-1761). »
Page509. « Sentence concernant les moulins banaux de Cognac, du 5 février 1654. »
Page 513. « Autre sentence du 14 janvier 1660. »
Page 515. « Jugement sur requête rendu an profit des maire et échevins de Cognac contre les meuniers (1659). »
Page 529. « Privilèges de la maison de ville de Cognac, accordés par Louis XIV au mois de décembre 1651, à la suite d’un siège de dix jours pendant la plus fâcheuse saison de l’année, dans une place ouverte en plusieurs endroits. »
Page 536. « Maisées de l’hôtel de ville de Cognac, des 14 mars 1654 et 24 décembre 1654. »
Page 540. « Extrait des registres du Conseil privé du Roy : arrêt du Conseil qui homologue la délibération du maire et des échevins de Cognac du 14 mars 1654, et ordonne qu’à l’avenir la nomination du maire se fera le 26 décembre de chaque année, suivant les anciens privilèges et statuts (22 mai 1654). »
Page 544. « Autre arrêt du mois de juin 1654. »
Page 546. « Extrait des registres du Parlement, arrêt sur le même sujet, du 14 août 1657. »
Page 548. « Extrait des registres du Conseil du Roy, concernant les échevins de Saint-Jean d’Angély, de Cognac et de Saintes (20 septembre 1700) »
Page 552 « Extrait des registres du Conseil d’État, concernant la nomination des échevins de ces mêmes villes (10 décembre 1717). »
Page 557. « Extrait des registres du greffe de la maîtrise particulière des eaux et forêts de Cognac (7 juillet 1674) ; droit de chauffage dans les forêts, droit de pacage dans les laisses de l’étang du Solençon, réglementation des droits des demandeurs. »

XIXe siècle. Papier. 584 pages, dont beaucoup sont blanches. 310 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM32
32.
Page 1. « Église Saint-Léger. 1291, lundi après la fête de saint Michel. Extrait d’un écrit en latin et d’un testament d’Elie de Castelrieux, homme de guerre de Cognac, contenant une fondation en l’église Saint-Léger. »
Page 7. « Nomination d’un chapelain dans l’église Saint-Léger par Marthe de La Cour. »
Page 15. « Notice sur la chapelle de Saint-Eloi, fondée dans l’église de Saint-Léger de Cognac, par M. de Chastelrieux en 1291. »
Page 19. « Acte d’arrentement fait par la confrérie de Saint-Nicolas de l’église Saint-Léger, le 3 janvier 1506. »
Page 39. « Ratification d’un acte du 28 septembre 1517, par noble homme Verdun Jourdain, seigneur d’Ambleville, de la transaction faite entre sa femme, Hélie de Saint-Martin, dame de la Garde, et la confrérie de S. Nicolas. »
Page 47. « Reconnaissance de rentes en faveur de la confrérie de Notre-Dame desservie en l’église Saint-Légier de Coingnac (1532). »
Page 67. « Acte par lequel Guy Cothu, sieur de Saint-Martin, maire de Cougnac, arrente à Jacques Gilbert une place ou terrain à l’entrée de la porte Angoumoisine (2 décembre 1574). »
Page 75. « Sentence du siège royal de Cougnac accordant aux fabriciens de l’église Saint-Léger condamnation pour une rente (1580). »
Page 95. « Signification à Mre Gaston de La Rochefoucault, seigneur de Salles, d’une sentence au profit de la fabrique et dont il déclare avoir fait appel au parlement de Paris (1583). »
Page 99. « Ordonnance par laquelle la mère du Roi (Catherine de Médicis) donne à la fabrique de l’église Saint-Léger les bois qui avaient été coupés pour faire un pont sur la Charente (à la Trache), lequel devait servir à une entrevue avec Henri IV, et qui ne fut point construit (1586). »
Page 103. « Marché pour la couverture de l’église Saint-Léger, ruinée pendant les troubles (1592-1595). »
Page 112. « Procès entre le prieuré de Saint-Léger et divers particuliers (1595-1605). »
Page 139. « Du 8 août 1624 : arrêt du Parlement. Des bulles du pape, du mois d’avril 1622, supprimèrent le prieuré de Saint-Léger et le remplacèrent par un couvent de religieuses Bénédictines, dont Louise de Montbron fut la première prieure ; le corps de ville protesta et appela comme d’abus, le Parlement enregistra les bulles, mais décida que les religieuses n’auraient que l’aile droite de l’église Saint-Léger, que le surplus de l’église resterait à la paroisse. »
Page 143. « Procès et transaction entre les religieuses et le corps de ville (1669-1670). »
Page 163. « Note indiquant que la chapelle du Saint-Sacrement a été établie en 1626 sur celle de Saint-Nicolas. »
Page 171. « Maisée du 4 juillet 1638 : le corps de ville prend le fait et cause des marguilliers sur l’action de l’abbé de La Frenade qui s’opposait à l’ancien usage pour les habitans de Cognac d’aller, le mercredi après Pasques, en procession à l’église de La Frenade, et pour le curé de Cognac y dire la messe ce jour-là, y prêcher et dîner à l’abbaye. Cet usage est maintenu par jugement de l’évêque de Saintes, du 20 avril 1639, et de l’avis de Charles de Rémond, abbé commendataire de ladite abbaye. »
Page207. « Contestation. »
Page 247. « Compte de fabrique. 1678-1680. »
Page 271. « Partage des biens d’un condamné aux galères entre sa femme et autres ayant-droit (7 mai 1684). »
Page 295. « Les maîtres cordonniers reconnaissent devoir pour la chapelle Saint-Crépin et Crépinien une rente de 40 sous à la fabrique (1690). »
Page 315. « Inventaire des ornements de l’église Saint-Léger de Cognac, du 27 mai 1765. »
Page 327. « Inventaire des papiers, titres et créances appartenant à la fabrique Saint-Léger de Cognac (après 1755). » Page 343. « Formule de la promesse ou oraison en la réception d’un confrère, sans date, mais fort ancienne. »
Page 348. « Sentences par lesquelles Gaston de La Rochefoucault, seigneur de Salles, est condamné, entr’autres choses, en cent escus pour la réparation de l’église Saint-Léger de Coignac (1579-1581). »
Page 351. « Devis et adjudication pour les réparations à faire au clocher et à l’église par suite des dommages causés par la foudre (1783), fixée à 2,000 livres. »
Page 359. « Adjudication de l’octroi de Cognac pour six ans (30 juin 1787). »
Page 371. « Acquisition de l’orgue des ci-devant Cordeliers d’Angoulême, faite pour la somme de 2,000 francs, par le curé de Cognac, pour être placé dans l’église Saint-Léger (27 janvier 1792). »
Page 375. « Par traité des 15 février et 2 mars 1792, un sieur Pierre Didier, facteur d’orgues à Angoulême, se chargea, moyennant 1,200 francs, de transporter et installer l’orgue en l’église Saint-Léger à Cognac. »
Page 379. « Historique de la confrérie de charité établie en 1674, donnée par M. Coutant, curé de Cognac depuis 1786. »
Page 395. « Règlement pour les bouchers, fait à Cognac par Marguerite de Rohan, comtesse d’Angoulême, ayant la curatelle de Charles d’Orléans, comte d’Angoulême (15 février 1468). »
Page 400. « Même règlement par Charles, comte d’Angoulême (20 avril 1487). »
Page 402. « Même règlement par Louise de Savoie, comtesse d’Angoulême, tutrice de son fils François Ier (28 mai 1500). »
Page 409. « Règlement par François Ier, de mars 1519. »
Page 410. « Règlement par François II, de novembre 1559. »
Page 415. « Lettres patentes de Henri II, relatives à la mairie de Cognac, du 5 décembre 1553 (copie du XVIIIe siècle sur papier au timbre de la généralité de La Rochelle, d’un sol quatre deniers). »
Page 419. « Copies de pièces très-anciennes relatives aux marais de Merpins (1567). »
Page 443. « Acquisition par Guy Gautier d’une maison, avec tour et guérite, confrontant à la porte angoumoisine à Cognac, tenue à rente de ladite ville (1667) ; estimation et taxe concernant ladite maison. »
Page 471. « Extrait des registres de la paroisse Saint-Marmet ou Sainte-Marie de Boutiers (1601-1747). »
Page 481. « Édit du Boy, portant confirmation de noblesse aux officiers de plusieurs villes. Le roi Louis XIV déclare que par son édit du mois de mars 1667, il aurait révoqué les privilèges de noblesse accordés aux maires, échevins et officiers des villes de Bourges, Angers, Poitiers, Angoulême et autres de son royaume (Cognac aussi), mais que ceux qui en avaient bien et duement joui jusqu’au dit jour continueraient d’en jouir à la charge de certaines taxes (juin 1691 ). »
Page 491. « Déclaration du Roi sur les privilèges des maires et échevins de Lyon (1691). »
Page 499. « Arrêt du Conseil d’État réglant ce qui est relatif à la noblesse des maires de Cognac qui ont exercé jusqu’au dernier de décembre 1687 (14 juillet 1691). »
Page 507. « Mémoire pour M. Je comte de Rions, colonel du régiment Dauphin dragons, gouverneur de la ville et du château de Cognac, reçu opposant à l’exécution de l’arrêt du Conseil du 11 décembre 1717, concernant Je mode de nomination du maire et des officiers municipaux qui doivent composer le corps de ville de Cognac (1718). »
Page 527. « Copies de pièces de Lecoq de Boisbaudran. »
Page 539. « Arrêt du 4 février 1764, qui ordonne que dans les processions de la Fête-Dieu, les appelants, Mousnier, Pandin et Lecoq, seront tenus de tendre draperies devant leurs maisons. Etat de frais. »
Page 551. « Délibération du corps de ville, à l’occasion de ce que le duc de La Vauguyon avait acquis les offices municipaux de Cognac (17 décembre 1772). »
Page 555. « Requête au Conseil supérieur de Poitiers de la part des officiers municipaux de Cognac et opposition à un arrêt surpris, est-il dit, par les habitans, contrairement aux règlements. »
Page 563. « Réponse du roi Louis XVI, relativement à l’édit par lui rendu pour les non-catholiques (27 janvier 1788). »
Page 567. « Consultation juridique concernant un domaine près Jarnac. »
Page 571. « Prospectus de l’ouvrage intitulé : Recherches topographiques, historiques, militaires et critiques sur les antiquités gauloises et romaines de la Saintonge et d’Angoumois, par F. Bourignon (1789). »
Page 579. « Copies de diverses pièces, qui constatent que les ci-devant fours banaux de Cognac furent affermés 200 fr, en 1790, après la résiliation du bail du 3 septembre 1786, reçu Lanchère, notaire, »
Page 585. « Adjudication du grand four banal de Cognac, situé rue du Plessis, et d’un autre rue de l’Isle-d’Or (22 thermidor an IV), pour la somme de 3996 livres. »
Page 595. « Extrait du registre des délibérations du conseil général de la commune de Jarnac, du 2 frimaire an II (22 novembre 1792), duquel il appert que trois cercueils en plomb ont été enlevés d’un caveau situé dans l’église de Jarnac. »
Page 597. « Jugement du tribunal criminel du département de la Charente, qui acquitte Doré et Rolland, accusés d’attaque à main armée contre la famille Roumagne, au lieu de Pressiers [Prézier], commune de Cherves (5 juillet 1797). »
Page 600. « Gallia christiana. Notes prises à la Bibliothèque de Bordeaux en 1846. »
Page 613. « Extrait des registres de Châteauneuf-Charente. Inondation de la ville, le 16 août 1768. »
Page 617. « Autre inondation le 24 octobre 1813. Procès-verbal de cette inondation, »
Page 625. « Note relative aux moulins de Cognac, où il est établi que ces moulins existaient avant l’année 1511. »

XIXe siècle. Papier. 646 pages, dont plusieurs sont blanches. 310 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM33
33.
Page 1. « Inventaire des titres et papiers qui sont dans le trésor de l’hôtel-de-ville de Cognac, commencé en 1755 et fini l’année 1756. »
Page 3. « Lettres patentes de Guy de Lusignan. »
Page 3. « Hommage du maire à Charles d’Espagne. »
Page 4. « Lettres d’Edouard, prince de Galles (1369). »
Page 5. « Mandement de Louis de Sancerre (1387 et 1388). »
Page 5. « Lettres de Charles d’Orléans. »
Page 9. « Déclaration du roi François Ier, au sujet de la ferme sur le sel. »
Page 10. « Lettres de Henri II concernant les privilèges de la ville. »
Page 11. « Lettres de Charles IX concernant le commerce des grains sur la rivière de Charente. »
Page 13. « Livre des maizées depuis 1600-1612 ; 1619-1623 ; 1633-1637 ; 1638-1641 ; 1642-1646 ; 1650-1652. »
Page 14. « Lettres patentes de 1651. »
Page 14. « Arrêts du Conseil d’État du Roi. 1661, 1662, 1666. »
Page 15. « Livre de maizées, 1652-1662 ; 1669-1673 ; 1673-1678 ; 1679, 1680, 1681, 1683, 1684 à 1704, etc., etc. »
Page 37. « Nouvel inventaire fait à la mairie, le 20 germinal an V ; le 1er ventôse an VI recollement. »
Page 85. « Lettre de M. Emile Albert à M. Eusèbe Castaigne, bibliothécaire et secrétaire de la Société archéologique à Angouléme, du 22 mai 1846, concernant la mairie de Cognac. »
Page 93. « Lettres patentes de Louise de Savoie, comtesse d’Angouléme, relatives à la mairie de Cognac (16 avril 1507).
Page 101. « Lettres patentes de François Ier, contenant la confirmation des privilèges de la ville de Cognac (1514). ». Page 109. « Lettres patentes de Henri II ; on y rappelle la création de l’hôtel-de-ville par Charles d’Espagne en mai 1352 ; confirmation de l’établissement de Charles d’Espagne (1553). »
Page 125. « Lettres patentes de François II, confirmation des privilèges (1559). »
Page 129. « Arrêt du Conseil relatif à la mairie de Cognac ; cet arrêt est du 11 décembre 1717 : il ajoute six conseillers aux quatre échevins, nombre fixé par un arrêt du 20 novembre 1700. »
Page 137. « Résolution des officiers du siège royal, qui nomment deux délégués pour assister à l’assemblée des habitants qui, en présence de l’intendant, devaient nommer les conseillers (3 janvier 1718). »
Page 153. « Sommation pour les principaux habitants de Cognac à trois échevins. »
Page 165. « Arrêt du Conseil du 21 mars 1718. »
Page 177. « Réclamation des échevins. »
Page 181. « Certificat du greffier de l’élection constatant que la ville n’avait que 764 feux. »
Page 185. « Addition de réponse contre la requête du comte de Rions concernant la constitution de la mairie, »
Page 197. « Supplique des anciens échevins au duc d’Orléans. »
Page 205. « Mémoire de neuf anciens échevins en charge avant l’arrêt du 20 septembre 1700. »
Page 217. « Mémoire de la communauté des habitants de Cognac contre l’opposition du comte de Rions. »
Page 233. « Copie d’une lettre adressée probablement au ministre ou à tout autre seigneur. »
Page 237. « Supplique de quelques habitants et magistrats au Roi et à son Conseil pour qu’il fût fait droit à l’opposition du comte de Rions. »
Page 241. « Nouveau mémoire des échevins. »
Page 253. « Placet de M. Fé et autres. »
Page 257. « Maisée ou procès-verbal contre M. Fé. »
Page 261. « Mémoire des habitants de Cognac pour la nomination des maires et échevins. »
Page 277. « Opposition contre la prétention de trois échevins. — Signification aux échevins de l’arrêt du Conseil du 21 mars 1718. »
Page 297. « Supplique au Roi, par les trois échevins pour être maintenus. »
Page 309. « Arrêt du Conseil qui compose le corps de ville de quatre échevins, quatre conseillers et un maire, pris soit dans le corps, soit en dehors. »
Page 357. « Lettres et pièces concernant la composition du corps de ville. »
Page 397. « Édit de Louis XV confirmant les privilèges de la ville de Cognac, de l’an 1719. »
Page 405. « Pièces diverses concernant la ville de Cognac. »
Page 421. « Lettres patentes du Roi, données à Fontainebleau en 1544, qui accordent à la ville de Cognac une somme de 500 livres. »
Page 429. « Réparations de Cognac pour quatre années finies en décembre 1558. »
Page 437. « Copies ou vidimus des lettres patentes du Roi, données à Lyon, le 22 avril 1500. »
Page 443. « Copie de lettres patentes de François Ier sur le même sujet. »
Page 445. « Réparations des ponts, tours et murailles de la ville pour six années, finies en décembre 1542. »
Page 449. « Lettres patentes du roi François Ier, de l’an 1514, concernant la juridiction de la ville et faubourg de Cognac. »
Page 454. « Lettres concernant l’emploi des amendes aux réparations des fortifications et autres ouvrages utiles et nécessaires à la ville de Cognac. »
Page 470. « Le 12 septembre 1722, date de la nomination du duc de Richelieu comme gouverneur de Cognac, et prestation de serment le 17 janvier suivant. »
Page 474. « Déclaration des habitants de Cognac qui reconnaissent avoir reçu de M. Rullier des Fontaines la somme de 3,150 livres, qu’ils doivent lui remettre le 22 septembre 1777. « 
Page 482. « Extrait du registre des délibérations de l’hôtel de ville de Cognac, du 31 octobre 1723 au 2 septembre 1725.
Page 506. « Autre extrait du registre des délibérations du même hôtel de ville, depuis le 5 avril 1734 jusqu’en juillet 1738. »
Page 542. « Affiche relative au pavage de la ville de Cognac (1736). »
Page 550. « Ordonnance du lieutenant-général d’Angoumois sur les usurpations des notaires de la campagne. »
Page 558. « Pièces relatives à Saint-Martin : copie d’une requête en érection de cure à Saint-Martin et procès-verbal fait en conséquence (1770). »
Page 562. « Enquête faite le 4 mai 1770. »
Page 586. « Observations des dames Bénédictines de Cognac sur la prétention des habitants du territoire de Saint-Martin, tendant à faire ériger chez eux un curé. Le curé de Cognac rétracte son consentement à l’érection d’une cure à Saint-Martin. »
Page 614. « Requête à M. le lieutenant du siège royal de Cognac. Mémoire à consulter. »
Page 634. « Extrait des titres qui constatent que le service de la paroisse ne s’est jamais fait dans la chapelle de Saint-Martin, et qu’il n’y a ni nécessité ni utilité d’y ériger une cure ou une succursale. »
Page 646. « Maximes sur l’érection des cures. »
Page 658. « Extrait du mémoire contre l’érection de la cure de Saint-Martin. »
Page 666. « Pétition des habitants de Saint-Martin contre le projet d’érection d’une cure dans ce village. »

XIXe siècle. Papier. 688 pages, dont plusieurs sont blanches. 305 sur 230 millim, Demi-rel. basane marron.
NC : MM34
34.
Page 1. « Juridiction de la sénéchaussée de Cognac. Mémoire aux intendants des provinces. Questionnaire. Lettre du 11 novembre 1717, adressée à M. Fé de Ségeville, par l’intendant de la généralité de La Rochelle (M. de Creil), pour obtenir un état sur la sénéchaussée de Cognac. Réponse de M. Fé à la lettre de l’intendant. »
Page 11. « Lettres royaux pour obtenir une restitution pour cause de dol : affaire de Louis de Régnier, écuyer, sieur de La Planche, agissant tant en son nom que comme tuteur de Marie de Régnier, sa nièce, tille de feu Abel de Régnier (du 3 juin 1618). »
Page 23. « Description de l’élection de Cognac, qui se compose de 140 paroisses, et dont les châtellenies les plus importantes sont Cognac avec Merpins, Bouteville, Jarnac, Châteauneuf, Ambleville, Marsillac et Montignac. »
Page 59. « Copie de l’édit du 21 décembre 1635, rétablissement de l’élection de Cognac, par Louis XIII, dont la création remontait au règne de Henri III, en août 1576. Le même édit imprimé, »
Page 113. « État de distribution des officiers de l’élection de Cognac. Gages et droits casuels. Recepte et dépense. »
Page 137. « Protestantisme, 21 avril 1664. Procès-verbal des commissaires. Article 6. Jarnac. Les commissaires avaient été nommés pour décider si l’église protestante de Jarnac pouvait être maintenue aux termes de l’édit de Nantes. »
Page 181. « Lettre à M. de Lortie sur un écrit imprimé à Angoulême, contre le sermon prononcé à Marennes, le 11e octobre 1674. »
Page 189. « Renseignements sur le temple du Louis, près Jarnac (1757). »
Page 201. « Acte dans lequel M. Charles Lecoq de Boisbaudran, seigneur de la prévôté de Mainxe, faisant pour M. Templéreau de Beauchaix, écuyer, déclare que le bâtiment acquis de Suzanne Régnier pour le temple du Louis, relève dudit sieur de Beauchaix, à cause de sa terre de Montagan. »
Page 209. « Copie d’un mémoire sur le temple du Louis, adressé à M. Bernaud, pasteur. »
Page 213. « Déclaration donnée pour la famille Lecoq en 1850, en faveur du consistoire de Jarnac. »
Page 217. « Lettre adressée par le comte de Jarnac à M. Delamain, négociant à Jarnac, datée de Paris, le 8 mars 1767. »
Page 221. « Échange de la terre de Cognac par le Roy au duc de La Vauguyon (mémoire à consulter pour les habitants de la ville et châtellenie de Cognac »
Page 253. « Consultation juridique délibérée à Bordeaux, le 15 septembre 1774. »
Page 287. « Autre consultation juridique délibérée à Paris, le 6 novembre 1774. »
Page 337. « Pièces justificatives. Extrait des registres du greffe du siège royal de Cognac. Pétition des habitants au maire de Cognac, délibérations. Acte d’opposition. Etat des habitants de la ville et faubourg de Cognac. »
Page 411. « Signification pour une reprise de prés en Cocuron, dépendant du domaine de Cognac, faite en vertu d’un arrêt du Conseil d’Etat du Roy, tenu a Versailles le 23 mai 1772. »
Page 423. « Extrait de l’inventaire délivré aux officiers du comte d’Artois des titres de l’ancien comté d’Angoulême, déposés à la Chambre des comptes. »
Page 431. « Observations sur l’échange de Cognac, note trouvée dans les papiers de M. Fé de Ségeville. »
Page 443. « Mémoire tendant à prouver la nullité de l’échange fait entre Louis XV et le duc de La Vauguyon du domaine et châtellenie de Cognac, contre une partie de la forêt de Senonches, par contrat reçu Duclos du Frénoy et son confrère, notaires au Châtelet de Paris, eu date du Ier juin 1772. »
Page 479. « État général des domaines du Roy, situés dans la généralité de La Rochelle. »
Page 495. « Domaines de Cognac : minage, agriers de quelques paroisses, fours banaux, halle, bancs, étaux, pêcheries de la Charente, etc., etc. »
Page 507. « Domaines de l’île de Ré, domaines de Saint-Jean d’Angély, domaines de l’Ile d’Oléron, domaines de Saintes. »
Page 515. « Etat des domaines du Roy à Cognac, dont le revenu est de 42,700 livres. »
Page 519. « Domaines dont jouit la ferme générale de la généralité de Poitiers, revenu 3,600 livres. Domaines de Poitiers, forêts d’Aulnay, de Chizé, etc. »
Page 527. « Extraits de parchemins de la famille Fé de Ségeville. »
Page 637. « Procès-verbal de 1718, concernant des droits de pacage sur les laisses de l’étang du Solençon. »
Page 691. « Hommage de Rogier Giraud, écuyer, fait à Guillaume Bertrand, écuyer, seigneur de Monsanson (1478) »
Page 693. « Dénombrement rendu par Colin Corgnol, écuyer, seigneur de Fontenille, à cause de dame Jacquette Bertrande, sa femme, pour la dite seigneurie de Fontenille (1524). »
Page 708. « Extrait de l’inventaire des titres et papiers de la châtellenie d’Ambleville, fait par Jean Joubert, l’un des juges de la dite châtellenie, le 30 octobre 1731 et jours suivants. »

XIXe siècle. Papier. 720 pages, dont plusieurs sont blanches. 310 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM35
35.
Pages 3-262. « Notes bibliographiques sur l’Histoire de Saintonge, Poitou, Aunis et Angoumois, par Armand Maichin, imprimée à Saint-Jean d’Angély en 1671. »
Pages 267-294. « Notes sur Cognac et l’Angoumois, extraites du commentaire de la coutume de Jean Vigier, avec les additions de Jacques Vigier, écuyer, sieur de la Pile, son fils. Imprimé à Angoulême en 1720. »
Page 299. « Notes sur Cognac, par ordre chronologique, depuis l’invasion romaine jusqu’en 1353, extraites des ouvrages de Vigier de la Pile, Corlieu, Vély, etc., etc. »
Page 367. « Notes sur l’église Saint-Léger, tirées d’une maisée tenue en la maison collégiale de la ville de Cognac, le 19 avril 1627, et de plusieurs autres maisées tenues la même année, »
Pagc 375. « Notes extraites des maisées de 1627, concernant le Collège de Cognac, l’envoi d’ouvriers au siège de La Rochelle. Notes extraites des maisées des années 1628, 1629, 1630, 1631 et 1632. »

XIXe siècle. Papier. 816 pages, dont quelques-unes sont blanches. 310 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM36
36.
« Extrait des vieux comptes sur parchemin relatifs aux réédifications et réparations des ponts, murailles, tours, fossés, etc., de la ville de Cognac, et qui se trouvent aux archives de la mairie (1491-1525). »

XIXe siècle. Papier. 750 pages, dont plusieurs sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM37
37.
« Comptes relatifs aux réédifications et réparations des ponts, murailles, tours, fossés, etc., de la ville de Cognac, et qui se trouvent dans les archives de la mairie, sur parchemin (1521-1534). »

XIXe siècle. Papier. 649 pages, dont quelques-unes sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM38
38.
« Comptes relatifs aux réédifications et réparations des ponts, murailles, tours, fossés, etc., de la ville de Cognac, et qui se trouvent dans les archives de la mairie, sur parchemin (1542-1559). »

XIXe siècle. Papier. 608 pages, dont beaucoup sont blanches. 300 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM39
39.
Page 5. « Angoulême. Troisième volume des Tiltres du comté d’Angouléme » (aux Archives nationales, P. 1405).
Page 36. « Angoulême, quatrième volume des Tiltres du comté d’Angouléme, P. 1406 : acquisition du quint de Jarnac, par Regnault Chabot, en 1441. »
Page 120. « Transaction entre Marguerite de Rohan et Regnauld Chabot : forêt de Bac-Chèvre, étang du Solençon (1470). »
Page 164. « La pipe de froment, en 1478, se seroit vendue 70 sols tournois, et la pipe de vin 55 sols tournois, »
Pages 188-268. « Angoulême, 5°-8° volumes des Tiltres du comté » (P. 1407). »
Page 280. « Archives impériales, section historique, Carton J. 270, n* 19 : « Testamentum deffuncti Guidonis de Lezignem, domini de Coignac (1281). »
Page 340. Carton J. 270, n° 22. « Contrat de mariage, du mois de décembre 1288, de Marie, sœur de Hugues le Brun, comte de la Marche, avec Etienne, comte de Sancerre. »

XIXe siècle. Papier. 443 pages, dont beaucoup sont blanches. 310 sur 230 millim. Demi-rel. basane marron.
NC : MM40
40.
Page .1. « Notes extraites des Tiltres du comté d’Angoulême, aux Archives de l’Empire, 1er volume des Tiltres, P. 1403. Juin 1369. Donation par Charles V de la chastellenie de Villeboys à Raymond de Mareuil (en latin). — 5 décembre 1376. Lettre du maréchal de Sancerre au sénéchal d’Angoulesme pour une imposition sur les habitans d’Angoulmois pour l’expulsion des Anglois. »
Page 76. « Le roi Charles donne le comté de Périgord à Louis, duc d’Orléans, le 23 janvier 1399. »
Page 80. « Acquits pour monseigneur le comte Jean, touchant sa rançon d’Angleterre (1414). »
Page 92. « Partage, entre le duc d’Orléans et le comte d’Angouléme, de biens en ladite comté (29 juin 1445). »
Page 100. « Lettres de Charles, duc d’Orléans, au sénéchal d’Angoulesme, pour mettre Jean d’Orléans, son frère, en possession du comté d’Angoulesme (27 août 1445). »
Page 108. « Hommage au Roi, par le comte d’Angouléme, de la comté de Périgort et de la comté d’Angouléme (Ier novembre 1461). »
Page 168. « Contrat de mariage de Charles, comte d’Angouléme, et de Louise de Savoie (16 février 1487). Le comte Philippe de Savoie, de Baugé et de Bresse, constitue à sa fille 35,000 livres tournois : à savoir, 15,000 le jour des épousailles, 10,000 à la Saint-Jean-Baptiste lors prochain venant 1489, et les autres 10,000 à la Saint-Jean 1490. Louise de Savoie, qui n’était pas présente au contrat ci-dessus, ratifia le mariage par acte au Châtelet de Paris, le 20 février 1487. »
Page 197. « Testament de Marguerite de Rohan, comtesse d’Angouléme, en 1492. »
Page 205. « Testament de Charles, comte d’Angouléme (1er janvier 1495) »
Page 233. « Louis XII donne à François, comte d’Angouléme, le duché de Valois (février 1498). »
Page 245. « Ordonnance de Louise de Savoie sur le fait des eaux et forêts de Coignac (1505). »
Page 249. « Hommage du comté d’Angouléme par François Ier au Roi (9 mai 1512). »
Page 269. « Deuxième volume des Tiltres du comté d’Angoulesme (P. 1404) : confirmations de rentes sur le port saulnier de Coignac. »
Page 433. « Adjudication a Jean Popin de la vieille ville de Merpins, autrement appelée le Barry, posé et assis devant le chastel de Merpins (ler mars 1421). »
Page 517. « Donation de partie des dixmes de Bourg à l’abbaye de Chastres, pour une fondation (1466). »
Page 545. « Bail des moulins de P résiers à André Favereau, par la comtesse d’Angouléme (1475). »
Page 563. « Bail à ferme des moulins de Cognac au même (1481). »
Page 571. « Vente de douzains sur le port saulnier de Cognac par différents propriétaires. »
Page 635. « Procès-verbal pour la réunion au comté d’Angouléme de la châtellenie de Châteauneuf (24 février 1493). »
Page 699. « Transaction entre la comtesse d’Angouléme et Jeanne Delousme, pour la métairie de Chastenet (1520). »
Page 711. « Réunion par la comtesse d’Angoulême du port saulnier à la seigneurie de Cognac (29 décembre 1530). »

Voir en ligne : Bibliothèque municipale de Cognac

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Cognac - Albert (Charles-Paul-Émile) - Bibliothèque Municipale de Cognac -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1650 (c) - Taillebourg : plan du château et d’une partie de la ville

2.  1648 - Accord et transaction entre les évêques de La Rochelle et de Saintes.

3.  1390 - Hommage à Charles VI par les percepteurs de droits de foire d’Angoulême

4.  Histoire du Château d’Ars (16), par Paul de Lacroix (1906)

5.  1816 - Rochefort (17) : le moulin à draguer et les autres inventions de Monsieur Hubert


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux