Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Mots-clés > Biographies > Bourbon (Louis de) prince de Cond, dit le Grand

Bourbon (Louis de) prince de Cond, dit le Grand

Louis de Bourbon, IIe du nom, prince de Cond, surnomm le Grand, n Paris le 8 septembre 1621, Il eut pendant la vie du prince de Cond, son pre, le titre de duc d’Enghien, et se fit connatre sous ce nom au sige et prise d’Arras en 1640, et celui d’Aire en 1641, et de Perpignan en 1642. Le prince de Cond avait fait ses premires tudes Bourges, et avait montr des dispositions trs-remarquables pour les sciences. Il tait n gnral. L’art de la guerre tait en lui, dit Voltaire, un instinct naturel. Il avait fait ses premires armes 17 ans. A vingt, son pre lui fit pouser, malgr lui, dit- on, la nice du cardinal de Richelieu, Claire-Clmence de Maill-Brz. Le roi lui ayant donn, en 1642, le commandement de ses armes en Flandre et dans les Pays-Bas, il gagna sur les Espagnols la fameuse bataille de Rocroi ; et quoiqu’ils eussent l’avantage du nombre et de la position, il les dfit entirement. Aprs cette glorieuse journe, Cond ne fit plus que marcher de succs en succs. Thionville, dont le sige pouvait traner en longueur, est pris avant la fin de la campagne, et rend les Franais matres du cours de la Moselle. L’anne suivante, il attaqua le gnral Mercy sous les murs de Fribourg, et sa gloire s’augmenta de ce nouveau succs. Il battit encore ce mme gnral Nordlingen, o il remporta une victoire complte (3 aot 1645) : l’arme allemande fut mise en pleine droute ; Mercy mourut de ses blessures. Cond, puis de fatigues, tomba malade ; mais on le voit bientt aprs entrer en Flandre et se rendre matre de Dunkerque. Le roi l’envoya, en 1647, en Catatogne ; il mit le sige devant Lrida, qui n’et pas un heureux succs. Il servit en Flandre en 1648, prit Ypres, reprit Fumes, et gagna le 20 aot la bataille de Lens. tant arriv Paris, des troubles y survinrent ; il fut charg de les dissiper et en vint bout en peu de mois. La grande rputation que le prince de Cond s’tait acquise en devint plus redoutable Mazarin, qui gouvernait seul sous l’autorit de la reine. Ce ministre le fit arrter et conduire Vincennes, avec son frre et son beau-frre. Il resta treize mois enferm, Je suis entr dans cette prison, disait-il dans un ge plus avanc, le plus innocent des hommes, mais j’en suis sorti le plus coupable. Ne songeant plus alors qu’ la vengeance, il lve des troupes, fait la guerre en Guienne, Cognac, Tonnay-Charente, Agen, etc., et aprs Le combat du faubourg Saint-Antoine (2 juillet 1652), il passe en Champagne. Dsesprant d’obtenir son pardon de la cour, aprs une faute si clatante, il prit la fuite, et passa dans les rangs Espagnols. Il resta six annes l’tranger. La paix des Pyrnes (1660) lui assura l’oubli de ses torts. Cond revint Paris et fut prsent au roi par le cardinal Mazarin. Il servit encore la France avec clat dans diffrents commandements qui lui furent donns, en 1663, en Franche-Comt, et en 1672, dans la guerre contre la Hollande. Ayant dsir, en 1675, prendre sa retraite, cause des douleurs de la goutte dont il tait tourment, il se retira alors Chantilly, et ce fut cette poque qu’il orna ce sjour avec autant de got que de magnificence. Il mourut le 11 dcembre 1686.

Paul de Lacroix dans "La Fronde en Angoumois"

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.