Plan du site : détail / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Santé, épidémies, fléaux, misère, hopitaux » Médecins et médecine » 1765 - Le certificat d’assiduité d’un Saintongeais de (...)

1765 - Le certificat d’assiduité d’un Saintongeais de Barbezieux, étudiant en médecine à la Faculté de Caen


D 3 mai 2009     H 19:24     A Pierre     C 0 messages A 1875 LECTURES

... clysterum donare, ensuita purgare, tertia saignare... La médecine n’est pas au meilleur de sa forme à l’époque de Molière. Il y a cependant des bons médecins. Cent ans plus tard, au milieu du XVIIIe siècle, la science médicale a progressé. Gageons que Louis Gardrat, Saintongeais de Barbezieux, formé à la Faculté de Caen, en a tiré le meilleur. Son certificat d’assiduité trimestriel, dans la langue de Molière...

Source : Bibliothèque Municipale de Saintes - Fonds ancien - Don Vigent - Réf MS 623-10 - Traduction (perfectible) par Pierre Collenot - Le sceau est manquant

Au verso : 15 mars 1765 - Faculté de médecine de Caen - Certificat d’assiduité pour Louis Gardrat de Barbezieux.

1765 - Certificat d’assiduité pour Louis Gardrat
Photo : P. Collenot - BM de Saintes

Nos Decanus & Regii Professores Medici universitatis cadomensis notum facimus & testamus dilectum nostrum Ludovicum Gardrat, santonensem, sectiones nostras de Physiologia, practica, anatomia, medicamentis & re herbaria excepisse in publicis medicorum scholis celeberrimae cadomensis acadamiae, in praesenti januarii trimestri ad hanc usque diem, in cujus rei eidem, praesentibus parvo facultatis sigillo munitis, subscripsimus. Datum Cadomi anno domini millesimo septingentesime sexagesimo quinto. Die vero decima quinta martii.

[Signatures :] Goubin, decanus, Roulland, Desmoneux

Testimonium supra scriptum relatum est in acta publica saluberrimae facultatis medicae universitatis Cadomensis


Nous soussignés Doyen et professeurs médecins royaux de l’université de Caen, faisons savoir et attestons que notre cher Louis Gardrat, de Saintonge, a reçu l’enseignement dans nos sections de physiologie, pratique, anatomie, médicament et herboristerie dans les écoles publiques de médecins de la très célèbre académie de Caen, le présent trimestre de janvier, jusqu’à ce jour, ... , par les présents, sous le petit sceau de la faculté. Donné à Caen, année du seigneur mil sept cent soixante cinq, le 15 de mars.

[Signatures :] Goubin, doyen, Roulland, Desmoneux

Le certificat ci-dessus est enregistré dans les actes publics de la faculté de médecine de l’université de Caen, très utile à la santé (saluberrimae).

...
Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 14 Caen - 16 Barbezieux-Saint-Hilaire - 18e siècle - Enseignement - Culture - Médecin - Santé, maladies, épidémies -

Rechercher dans le site :