Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Portraits et biographies -> Elie Vinet -> 1509 - 1587 - Elie Vinet, humaniste et historien saintongeais de la (...)

1509 - 1587 - Elie Vinet, humaniste et historien saintongeais de la Renaissance

D 27 novembre 2008     H 14:57     A Pierre     C 0 messages A 3258 LECTURES


agrandir

Sources diverses :
- pour la biographie, version moderne : Wikipédia
- pour la biographie, version ancienne : Les siècles littéraires de la France ou Nouveau dictionnaire, historique, critique, et bibliographique, de tous les écrivains français, morts et vivans, jusqu’à la fin du XVIIIe. siècle - N-L-M Desessart - Paris - An IX 1801 - Books Google
- Les bibliothèques françoises de La Croix du Maine et de Du Verdier sieur de Vauprivas - François Grudé - Paris - 1772 - Books Google.
- Histoire de l’Astronomie du Moyen Age – M. Delambre – Paris – 1819 – Books Google.

Plan de Bordeaux, par Elie Vinet, en 1565
L’antiquité de Bourdeaus, présentée au Roy le treziesme jour d’avril, l’an mille cinq cens soixante cinq - Source : BNF Gallica

Élie Vinet (1509-1587) est un humaniste français, philologue, archéologue, traducteur et historien de la Renaissance.

Biographie 1 (notice moderne, d’après Wikipédia)

Élie Vinet est né en 1509 au village des Vinets, dans la commune de Saint Médard, près de Barbezieux en Charente. Après une enfance à Barbezieux, il fait ses études à Angoulême, puis à Poitiers, où il est reçu maître es-arts. Il fréquente à la cour de Cognac Louise de Savoie, puis Marguerite d’Angoulême. Il vient à Paris se perfectionner en grec et en mathématiques.

En 1539, il est appelé par André de Gouvéa comme régent au collège de Guyenne fondé en 1533 à Bordeaux. Hormis quelques voyages à Coïmbre et à Paris, il professe au collège jusqu’à sa mort en 1587 et il en sera principal en 1556, de 1562 à 1570, puis de 1573 à 1587. Il rénove la pédagogie, avec des méthodes d’enseignement destinées à des « têtes bien faites » et une discipline plus humaine.

Élie Vinet est considéré comme le fondateur de l’érudition à Bordeaux. Il s’intéresse au patrimoine romain bordelais et en laissera des reconstitutions qui restent un modèle pour les historiens.

Il est en particulier l’auteur d’ouvrages sur l’antiquité, L’Antiquité de Bordeaux et celle d’Angoulême en 1567, L’Antiquité de Saintes et de Barbezieux en 1568 et L’Antiquité de Bourdeaus et de Bourg présentée au Roi Charles neufiesme en 1574. [2]

Une biographie publiée en l’An IX (1801)

VINET, ( Elie) Vinetus, un des plus judicieux critiques de son tems, né au village des Planches, près Barbezieux, mort à Bordeaux le 14 mai 1587 , à l’âge de 78 ans. Après avoir professé les belles-lettres et les mathématiques à Poitiers, à Paris, à Conimbre et à Lyon , il se fixa à Bordeaux , où il fut principal du collège de Guyenne. Il fut pour cette ville, ce que Rollin a été depuis pour la capitale. C’est lui qui forma cette pépinière de savans, qui se distinguèrent dans tous les ordres de cette province. Jamais le nombre des gens de lettres n’y fut aussi grand que du tems de Vinet. Il en fut ou le maître ou l’émule. Ses lumières et ses vertus lui méritèrent l’estime, non-seulement de ses compatriotes, mais des savans étrangers.

Il était en correspondance avec tous ceux de son siècle, qui le regardaient comme un savant profond et un habile critique. Bordeaux lui doit non-seulement d’avoir réveillé dans son sein le goût des lettres, mais encore d’avoir le premier débrouillé les antiquités de cette ville.

C’était un homme grave, modeste, et tellement infatigable au travail, que, dans sa dernière maladie, il ne cessa de lire, et de faire des observations sur ses lectures. Son affabilité et la candeur de ses mœurs égalaient son ardeur pour l’étude.

Il s’est particulièrement attaché à faire des Commentaires sur plusieurs Auteurs anciens. Ses notes, pleines de goût et d’érudition, ne ressemblent pas à celles des pesans scholiastes de son tems, qui restituaient des passages au gré de leur caprice, et écrivaient 20 pages pour éclaircir un vers. Les écrits de Vinet attestent sa judicieuse érudition.

Elie Vinet, un picto-charentais ...

La famille d’Élie était originaire de Montaigu, en Vendée. C’est François, son grand-père qui décida d’émigrer et de s’installer près de Barbezieux. Dans son livre "Saintes et Barbezieux" (Bordeaux, 1568), il raconte cet épisode de la vie familiale : "pensant trouver quelque meilleur air en la Saintonge (...) païs lhors la plus grande part enfriche (...) se mit, lui, sa femme, ses enfans et tout son autre meuble en une charette que quatre bœufs traisnoient aiseement et tant piqua en cet arroi qui arrive là ..."

Cité par François-Julien Labruyère dans le Dictionnaire biographique des charentais - Editions Le Croît Vif - 2005.

Les œuvres d’Élie Vinet

La sphère de Procle - Elie Vinet - 1544
Source : BNF Gallica

Nota : plusieurs ouvrages sont accessibles en ligne à la BNF.

- La Sphère de Procle, traduite du Grec, par Elie Vinet, imprimée à Poitiers, in- 8°, par Enguilbert de Marnef , 1544. (Livre en ligne à la BNF)

- Discours non plus mélancoliques que divers de choses mesmement qui appartiennent à notre France, et à la fin la manière de bien et justement entoucher les lucs et les guiternes - E. de Marnef (Poitiers) - 1557 (Livre en ligne à la BNF)

- Eutropii in Breviarium historiae romanae , notae, Poitiers , 1553, in-8°.

- Solini Polyhistor., ex antiquis Burdigalensium dominicanorum Codicibus, Poitiers, 1554, in-4°.

- La Vie de l’Empereur Charlemaigne, écrite en Latin , par Eghinard son Chancelier , & traduite en François par Elie Vinet, imprimée à Poitiers , in-8°. par Enguilbert de Marnef, 1558. (peut-être une édition in-12 en 1556 ?)

- Sphaera Joannis de Sacro Bosco emendata. [adjunximus huic libro] Compendium in sphaeram. [et] Petri Nonii Salaciensis demonstrationem [eorum], quae in extremo capite de climatibus Sacroboscius scribit de inaequali climatum latitudine ; [Reprod.] / Eliae Vineti Santonis scholia in eandem sphaeram, ab ipso authore restituta ; per Pierium Valerianum Bellunensem ; eodem Vineto interprete - apud Gulielmum Cavellat (Lutetiae) - 1561 (Livre en ligne à la BNF)

- La manière de fere les solaires, que communément on appelle QUADRANS, par Elie Vinet. Poitiers, 1564
C’est un petit Traité destiné aux maçons et autres personnes qui n’ont aucune instruction. L’auteur leur enseigne à trouver la méridienne, à décrire le cadran horizontal et le cadran vertical. Cet opuscule n’offre rien que de très élémentaire, et il finit par ces mots ; « Fait en Bourdelois, l’an 1530, lorsque les cloches abattues audit pays et ne sonnant plus d’horloges par les villes, plusieurs, pour récompenser partie de la faute que faisaient là les horloges et cloches, se voulurent mêler d’en fere à Soleil, sans en savoir le moyen. » Nous avons aussi vu abattre les cloches, mais on respecta du moins celles des horloges [1].

- L’Antiquité de Bourdeaux & de Bourg, présentée au Roi Charles IX , le 13. jour d’Avril 1565 , à Bourdeaux , & lors premièrement publiée, mais depuis revue & augmentée , & enrichie de plusieurs figures, par son Auteur Elie Vinet, imprimée à Bourdeaux, in-4°, par Simon Millanges , 1574. (Livre en ligne à la BNF)

- Prisciant Cœsariensis, Rhemnii Fannii, Bedœ Angli , Volusii Metiani, Balbi
ad Celsum libri de nummis, ponderibus , mensuris , numeris , eorumque notis , et de vetere computandi per digitos ratione, emendati , Paris,
1565, in-8°., vol. rare ; inséré dans le tome XI du Thesaur. antiquitat. roman, de Graevias.

- Engoulesme, Ed. Marnef, Poitiers, 1567.

- L’antiquité de Saintes et de Barbezieux, Bordeaux. 1568 (et nouvelle éd. en 1571), in-4°

- Narbonensium votum et arae dedicatio, insignia antiquitatis monumenta, Narbonœ reperta, 1566., Commentar. illustrata, Bordeaux, 1572, in-8°.

- Eliae Vineti Xantonis de Logistica Libri 3. excus. Burdigalae , in-8°, apud Simonem Millangium , 1573.

- Antiquités de la ville de Saintes au païs de Saintonge, ed. Millanges, Bordeaux, 1574.

- Commentaires Latins sur le Poète Ausone , imprimés a Bordeaux , in-4°, par Millanges , 1575.

- L’Arpenterie, Livre de Géométrie, enseignant à mesurer les champs & plusieurs autres choses, divisée en sept Livres : Auteur Elie Vinet, imprimée à Bordeaux , in-4°, par Simon Millanges , 1577.

- Vinetus in Somnium Scipionis , Bord. 1579, in-4°.

- De schola Aquitanica tractatus, Bordeaux. 1583, in-12.

- Ausonii Burdigalensis opera commentariis illustrata, per Eliam Vinetum, Santonum. Bordeaux Simon Millanges, 1584 ?, in-4°.

- Nota ad Volusium Rhemnium et Priscianum de asse, ponderibus ac numeris, Paris, 1585 , in-8°.

- Commentaria in Amonium , Bord. 1590 , in-4°. (publication posthume ?)

- Commentaria, in Suetonium , Paris, 1610, in-fol. (id. ?)

- Annotationes in Persii satiras, Paris, 1618 , in-fol. (id. ?)

Dates non précisées :

- Notae in Flori libros rerum Romanarum , in-8°.

- Ex Mathematico Psellii breviario Arithmetica, Musica , Geometría , Sphaera vero ex Procii Graeco, Elia Vineto interprete , excus. Burdigalae, in-4°, apud Franciscum Morpanium [2]

- Traduction, en vers Latins , des Sentences Elégiaques de Theognis, Poète Grec, par lui-même illustrées de Scholies ; comme aussi il a faict d’autres doctes Scholies Latines sur Florus.


[1NDLR : Un commentaire devenu un peu obscur aujourd’hui. Compte tenu de sa date de publication, on peut penser qu’il fait référence à des épisodes de la chute de l’Empire napoléonien.

[2Voy. LA CROIX DU MAINE , & les notes, au mot ELIE VINET, Tom. I, pag. 170, & les Mémoires de Niceron , Tom. XXX.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16 Barbezieux-Saint-Hilaire - 16 Cognac - 16 Saint-Médard - 17 Saintes - 33 Bordeaux - 16e siècle - 86 Poitiers - Bibliographie - Biographies - Vinet (Elie) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1818 - Rapport au roi sur la situation des hospices, des enfans trouvés, des aliénés, de la mendicité et des prisons

2.  1850 - Les débuts difficiles de la colonie de la Ronce (La Tremblade 17) - Archives

3.  1621 - Le siège de Saint-Jean d’Angély en images

4.  1527 - Le roi François 1er règlemente le commerce du sel d’Angoulême et de Cognac

5.  1676 - Les dettes d’une coquette chez un marchand d’Angoulême (Charente)


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

4.  1819 - Foires et marchés de Charente - Dates et produits vendus

5.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux