Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Produits du terroir et productions locales -> Le papier d’Angoumois -> 1540 - 1737 - Histoire du moulin à papier de Breuty, à La Couronne (...)

1540 - 1737 - Histoire du moulin à papier de Breuty, à La Couronne (16)

D 12 avril 2009     H 19:00     A Pierre     C 0 messages A 1623 LECTURES


agrandir

31 actes racontent l’histoire du moulin à papier de Breuty, situé à La Couronne (alias Saint-Jean de la Palu) sur le cours du ruisseau La Charreau. Cette activité, favorisée par le réseau hydrographique et la qualité de l’eau, a fait, de siècle en siècle, la réputation de l’Angoumois, en France et dans le monde entier.

Source : Recueil de documents pour servis à l’histoire du commerce et de l’industrie en Angoumois - G. Babinet de Rencogne - 3ème partie - Recherches sur l’origine des moulins à papier de l’Angoumois, et particulièrement de la paroisse de La Couronne - La corporation des papetiers - Les prix de vente du chiffon et du papier (de 1516 à 1790) - Angoulême - 1879 - Collection personnelle.

Le moulin de Breuty (entouré d’un cercle)
Carte de Cassini - 1772-1777 - Source BNF Gallica

29 août 1540

Reconnaissance, signée : Sauvestre, et déchirée en son commencement, qui paraît être donnée d’un sault de moulin à papier assis en la rivière de Breuty, dedans lequel sault il y a une rouhe de moulin à papier tournant et virant, chargé d’un devoir de 22 sols 6 deniers tournois et 5 mains de papier, payable chacun an, chaque jour et feste de Noël, à l’infirmier de l’abbaye de La Couronne.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye.)

16 juillet 1542

Procès-verbal de la criée faite par Marc Sauvestre, sergent, à la requête de l’abbaye de La Couronne, du bail à rente, au plus offrant et dernier enchérisseur, « du moulin à papier que possède Laurent Delestrade, assis sur la rivière de la Charrault, à l’endroit de N.-D. de Brutiz et au dessoubz le village dud. lieu, le premier sault et le plus haut, avec les bez et rebez dud. moulin tant dessus que dessoubz, avec un petit vergier joignant led. moulin. »

(Fonds de l’abbaye de La Couronne.)

26 janvier 1545 (1546)

Acte portant approbation et ratifflcation faite par Dexmier, chargé de procuration de l’abbé de La Couronne et les religieux de lad. abbaye, de l’arrentement fait par frère Arnaud des Escuyers, infirmier de lad. abbaye, à Laurent de Lestrade, dès le 9e jour d’octobre 1542, d’un moulin à papier situé à Breuty, moyennant 100 sols, 2 rames de papier fin et 2 gelines.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de cette abbaye : infirmerie.)

25 août 1555

Déclaration par laquelle Mathurin Dupas reconnaît tenir de l’abbaye de La Couronne, sous le devoir de 2 sols 1 denier tournois de rente seigneuriale, « une pièce de pré contenant 1 journal 1/2 ou environ, assise et située au lieu appelle le pré de Breutys, près le moulin à papier de Jehan Ratier, tenant d’une part au pré de Hélyes Dupuz, d’autre part au ruisseau et fleuve de la Boisme qui descend dud. Breutys. »

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

13 novembre 1558

Vente faite à Guillaume Vincent, laboureur, du village de Breuty, par Estienne Bourdier, dit Laurangier, papetier, et Marguerite Thibault, sa femme, demeurant au village de Breuty, de tout ce que cette dernière avait en une chaume située aud. village de Breuty.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

30 avril 1559

Acte par lequel Laurent David, meunier, demeurant au village de Breuty, s’associe par moitié Collin Pichon, aussi meunier, demeurant au village et moulin à drap de Léonard Cothier, pour l’exploitation d’un moulin à drap assis au village de Breuty, tenant d’une part aux moulins à papier de Jehan Ratier, que souloit tenir Laurent de Lestrade.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couroane.)

4 septembre 1559

Acte par lequel André Dexmier et Arnaud Malibast, meuniers, vendent à Jean Ratier, marchand papetier, demeurant à Breuty, 2 pipes froment et 2 pipes méture, mesure d’Angoulême, bon blé, pur, net et marchand, que lesd. meuniers seront tenus bailler ausd. Rattier pochée pour pochée par chascune semaine, jusques à la fin desd. 4 pipes de froment et méture, moyennant la somme de 40 tournois, que led. Rattier sera tenu payer à quatre fois, lors et incontinent qu’il aura reçu 1 pipe de froment et mesture la somme de 10# tournois, et à continuer de pipe en pipe jusques à la fin dud. payement.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

24 novembre 1560

Acte par lequel François Moreau, charpentier et faiseur de moulins à papier, assence pour 9 ans et moyennant 38# tournois à Laurent Barlet, papetier, demeurant à La Rochandry, le moulin à papier situé au village de Breuty que souloit tenir Laurent de Lestrade.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

31 décembre 1560

Acte par lequel Laurent David, marchand drapier, demeurant à Breuty, arrente à Jehan Journaut, dit Vallet, marchand, demeurant aussi aud. village, « un moulin à drap, virant, à demye pille, avec les ustansiles servans à moulins à drap avec 2 jardins au dessus et au dessoubz led. moulin et un petit lopin de pré estant en la prise des Thibaulx, avec les poullies et 2 loppins de champ où sont plantées lesd. poullies, le tout assis aud. village de Breuty, tenant led. moulin et l’un desd. jardins aux moulins à papier de François Moreau, d’autre à l’eau qui descend desd. moulins à Girard (Girac) et d’autre au chemin qui va de Breuty aux moulins à papier de Rattier, etc.. ; ledit arrentement fait moyennant la somme de 12# tournois par an.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

9 avril 1561

Ferme faite pour 9 ans par Léonard Lamy, charpentier et faiseur de moulins à papier, demeurant à Pallueau, au village de Panyvoux, à François Chevalier, papetier, demeurant au village de Breuty, et à Octovien Chevalier, demeurant au village du Verger, paroisse de Puymoyen, frères, les moulins à papier que souloit tenir et posséder Laurent de Lestrade, assis au village de Breuty, pour la somme de 47# tournois et une rame de papier fin au navire, de la grandeur de la forme de Jehan Moreau, dit de Vaux, estant aud. navire, payable par quartiers. — Led. Lamy a promis et sera tenu fournir lesd. Chevalier pendant ledit temps de rouhes, arbres, pilles, grippes, cuve, presse et chaudière à usance de papetier toutes foys et quantes que besoin en sera, et icelles rendre sur lesd. moulins et rivière à ses despens, le tout prest à faire ouvrage de papier, et le reste de ce qui sera nécessaire faire esd. moulins à papier et tous autres ustensiles servans au mestier de papetier sera tenu led. Lamy le faire faire à ses despens, fors ce qu’on appelle la basse mounerye, non excédant pour une foys la somme de 7 sols 6 deniers tournois, le tout comme ont acoustumé payer les autres fermiers papetiers. Et en outre sera led. Lamy tenu toutes foys et quantes que besoing sera fournyr pour une foys seulement auxd. Chevalier de cordages pour garnyr les estandoyrs desd. maisons à faire sescher papier, et fournyr aussi pour une foys seulement pour led. temps, quand besoing sera, de toiles pour fermer les fenestres desd. estandoyrs ; et si pendant led. temps faut plus de cordages, estandoyrs et tellages, lesd. Chevalier seront tenus de fournyr à leurs despens, et au bout des 9 ans seront tenus rendre lesd. estandoyrs garnis de cordages et les fenestres de tellages comme led. Lamy les leur fera réparer et en bon ordre et garnies deuement sans icelles estre rompues, le tout au dire de 3 papetiers et comme ont acoustumé rendre les autres papetiers les moulins qu’ils tiennent par afferme. Et seront lesd. Chevalier tenus entretenir lesd. maisons de couverture à leurs despens, et s’il y falloit de la tuile, sera led. Lamy tenu la fournit à ses despens sur le lieu et autres matières nécessaires. — Aussi sera tenu led. Lamy payer par chacun an la rente foncière desd. maisons et moulins deuhe à M. l.’infermier de l’abbaye de La Couronne et la somme de 22# 10 sols tournois et 1 rame 1/2 de papier à messire Jacques Callueau, payables par quartier par chacun an, et autres charges et debvoirs que doivent lesd. moulins à papier et leurs apartenances, sans ce que lesd. Chevalier soient tenus en payer aucune chose hors leurd. afferme.

Outre lad. ferme, les parties font entre elles les conventions suivantes :

Lesd. Chevalier vendent aud. Lamy par chacun an et pendant led. temps de 9 ans le nombre de 60 charges de papier fin à lad. marque du navire et à la grandeur de la forme dud. Moreau, dit de Vaux, moyennant la somme de 9# 15 sols tournois pour chacune charge, rendue, menée et conduite par lesd. Chevalier au lieu de St-Cybard ou en Angoulesme, es maisons que bon semblera aud. Lamy ; sur lequeld. nombre de 60 charges de papier, led. Lamy sera tenu en advancer par chacun an auxd. Chevalier la somme de 60# tournois ; la première advance de lad. somme de 60# commencera d’aujourdhui en 3 sepmaines prochain venant, et à continuer d’an en an pendant led.
temps de 9 années. Dont et de laqueld. somme de 9# 15 sols pour chacune charge, lad. advance faicte de 60# tournois, n’en demeurera plus que la somme de 8# 15 sols tournois, laquelle somme de 8# 15 sols tournois led. Lamy a promis et sera tenu icelle bailher et payer auxd. Chevalier incontinent lad. charge faicte et sans délay, pour icelle mener aud. lieu de St-Cybard ou ailheurs. Et en cas que led. Lamy ne voulust bailher argent pour lad. charge estant preste, pour lors lesd. Chevalier la pourront vendre à qui bon leur semblera sans aucun contredict, et toutes autres charges de papier si led. Lamy ne leur fournit argent, comme dict est. Et si par chacun an lesd. Chevalier ne bailhoient aud. Lamy lesd. 60 charges de papier, et qu’ils les vendissent ailheurs, à faulte de leur advancer argent à chacune charge, ne seront tenuz en payer aud. Lamy aucuns dommages et intérêts. Toutes foys si lesd. Chevalier faisoient de papier par chacun an plus que desd. 60 charges, fors et excepté celluy qu’ils pourroient bailher aux drapeliers pour changer en peilhe ou colle, sera led. Lamy le premier préféré à avoir le parensus dud. papier à la raison qu’ils en trouveront ailheurs. Et led. an escheu, commenceront lesd. Chevalier à faire lesd. 60 charges de papier moyennant lad. advance de 60#. Et si pendant led. temps de 9 ans les enfants dud. de Lestrade ou autres venoient empescher la quarte partie desd. moulins à papier et leurs apartenances, et ne voulussent que lesd. Chevalier en joïssent à lad. raison de lad. somme de 47# tournois et 1 rame de papier, ne sera led. Lamy tenu leur en payer aucuns dommages et intérêts, ains leur rabattra la quarte partie de lad. somme de 47# tournois et rame de papier.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

13 avril 1561

Acte par lequel Laurent de Lestrade, marchand papetier, en sa qualité de tuteur de ses enfants et de feu Simone Seraudac, demeurant au village de Breuty, et Jean Dexmier, texier, comme mari de Marguerite Audebran, fille en lres noces de lad. Seraudac, demeurant à Palueau, afferment pour un an à Léonard Lamy, charpentier, demeurant au village des Pauvroix, paroisse de Pallueau, la 4e partie par indivis dans les moulins à papier que souloit tenir led. de Lestrade, à cause de sesd. enfants, avec ses apartenances et dépendances, moyennant la somme de 10# tournois, à la charge que lesd. de Lestrade et Dexmier, esd. noms, ont promis fournir aud. Lamy pendant led. temps leur part et quarte partie de rouhes, arbres, piles, grippes, cuves, presse et chaudière à usage de papetiers toutes foys et quantes que besoing sera, et aider à leurs despens tout ce qui est pour en faire ouvrage de papier ; et le reste de ce qui sera nécessaire faire pendant led. temps, lesd. de Lestrade et Dexmier seront tenus le faire faire à leurs despens, fors ce qu’on appelle la basse mounerie, non excédant pour une foys la somme de 7 sols 6 deniers tournois, le tout comme ont acoustumé faire les autres fermiers papetiers. — Et aussi seront lesd. de Lestrade et Dexmier, esd. noms, tenus fournir pour une foys seulement et ayder à avoyr des cordages pour garnyr les estandoirs desd. maisons à papier pour leur quarte partye, et fournir aussi pour une foys seulement leur quarte partie des telles pour fermer les fenestres desd. estandoirs ; et si pendant led. temps en faut davantage plus que d’une foys, sera led. Lamy tenu fournir lesd. cordes et tellages à ses despens. Et au bout dud. terme sera led. Lamy tenu rendre la quarte partie dud. moulin en mesme estat qu’il la prendra et aussi bonne comme elle est à présent ou aussy bonne comme ils la feront réparer, si besoing est, au dire de maistres papetiers, et comme ont acoustumé rendre les autres fermiers papetiers les moulins qu’ils tiennent par afferme. Et sera tenu led. Lamy recouvrir la quarte partie desd. moulins et payer à la descharge desd. de Lestrade et Dexmier à l’infirmier de l’abbaye de La Couronne la rente foncière duhe pour raison de la quarte partie desd. moulins à papier. — L’acte passé au bourg de La Couronne, en présence de François Chevalier, papetier.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

4 mai 1561

Acte d’association à moitié perte et moitié profit faite pour 9 ans entre François Chevalier, papetier, demeurant au village de Breuty, et Octovien Chevalier, son frère, aussi papetier, demeurant au village du Verger, paroisse de Puymoyen, et leurs femmes, pour l’exploitation du moulin que souloit tenir Laurent de Lestrade au village de Breuty, dont la ferme leur avoit esté faite par Léonard Lamy.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

4 mai 1561

Transaction sur procès par laquelle Laurent Baillet, papetier, demeurant à La Rochandry, paroisse de Mouthiers, renonce à la ferme qui lui avait été consentie, pour neuf ans, du moulin à papier que souloit tenir Laurent de Lestrade, le..... 1560, par François Moreau, charpentier, demeurant au village de Breuty (lequel moulin, depuis lad. ferme, avait été transporté par échange à Léonard Lamy par ledit Moreau), moyennant que led. Moreau s’est engagé de payer aud. Baillet la somme de 12 écus soleil, valant la somme de 30# tournois, pour tous ses dépens, dommages et intérêts, procédant tant de ce qu’il n’a joy de lad. afferme pendant lesd. 9 années que des dépens, dom mages, journées et vacations que led. Baillet pourroit avoir faits et encourus pardevant MM. les juges présidiaux à la poursuite de lad. cause.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

4 mai 1561

Acte par lequel Laurent Baillet, papetier, et François Moreau, charpentier, s’accordent sur le choix de quatre commissaires auxquels ils donnent charge de vider en huit jours leurs différends au sujet des dépens, dommages et intérêts que led. Baillet requérait contre led. Moreau, tant pour n’avoir pas joui de l’afferme de Breuty que pour les frais de la poursuite de la cause, et nomment, le premier, Pierre Merlet et Etienne de Prouzac, papetiers, le second, Micheau Mazeau et Léonard Banain, aussi papetiers. — L’acte fait en présence de Jehan Moreau, dit de Vaux, et de Pierre du Cros, papetiers.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

17 juillet 1561

Transaction par laquelle François Chevalier cède à Octovien Chevalier, son frère, et à Jeanne Gelinard, sa femme, pour mettre fin aux dissentiments qui s’étaient élevés entre eux, la moitié qu’il avait dans l’exploitation des moulins de Breuty dits de Lestrade, et sa part dans le cheptel dudit moulin, moyennant la somme de 35# tournois.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne. )

19 septembre 1561

Échange fait entre François Moreau, dit Pauvoix, charpentier et faiseur de moulins à papier, et Laurent David, drapier, demeurant au village de Breuty, d’un lopin de terre, contenant 1/2 journal, situé aux Chastains, paroisse de Pallueau, contre un lopin de jardin et verger situé au village de Breuty.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

16 février 1561 (1562)

Acte par lequel Laurent David, marchand moulinier, demeurant au village de Breuty, donne à Colas Pichon, aussi moulinier, demeurant au village de Mougnac, à faire à moitié son moulin à drap à 2 1/2 piles, situé au village de Breuty, tenant aux moulins à papier de Jehan Moreau, dit Pauvoix.
(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

2 mars 1561 (1562)

Vente d’une maison et jardin situés à Breuty, faite par Etienne Bourdier, dit Laurangier, papetier, à présent demeurant à Pallueau, à Pierre du Cros, marchand papetier, demeurant en la paroisse de La Couronne, moyennant 40#.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

26 avril 1562

Transaction par laquelle Jehan Moreau, charpentier et faiseur de moulins à papier, qui avait affermé les moulins de Breuty appelés de Lestrade à Octovien Chevalier, papetier, sous l’obligation pour ce dernier de lui fournir 60 charges de papier fin à la marque du navire, se désiste de ce droit et permet aud. Chevalier de disposer à son plaisir du papier qu’il fera et pourra faire, et l’autorise à livrer au sieur Vincent Jamyn les 25 charges de papier qu’il lui restait à livrer sur une vente de 60 charges de papier à lad. marque, moyennant que led. Chevalier paiera aud. Moreau une somme de 12 écus d’or sol. — L’acte fait en présence de Jean Moreau, dit de Vaux, Pierre des Roches, Laurent de Lestrade, Antoine Rivière et Jehan Jamyn, papetiers, de la paroisse de La Couronne.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

27 déeembre 1562

Vente, moyennant la somme de 8# 8 sols tournois, faite par Jehan Ratier, marchand papetier, demeurant au village de Breuty, à Jean Moreau, dit Pauvoix, charpentier et faiseur de moulins à papier, d’un lopin de chénebault assis aud. village.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

25 janvier 1562 (1563)

Bail à ferme pour un an d’une petite maison à Breuty, fait moyennant 37 sols tournois, par François Chevalier, papetier, demeurant à Girac, à Pierre du Cros, aussi papetier, demeurant à Breuty.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

28 janvier 1562 (1563)

Acte de partage fait entre Jehan Ratier, marchand papetier, et Jehanne Baillet, sa femme, d’une part, demeurant au village de Breuty, et Laurent Baillet, aussi papetier, demeurant à présent au bourg de La Rochandry, des biens, domaines, héritages, moulins à papier, maisons et leurs appartenances, dont sont morts vêtus feus Jehan Baillet et Marguerite Seunyn, père et mère desd. Jehanne et Laurent Baillet. — Dans le lot de Laurent Baillet est compris le petit moulin à papier frappant à 3 piles étant au-dessus le grand moulin à papier, un lopin de jardin et la moitié de la grande maison où à présent se trouvent lesd. Ratier et Baillet, sad. femme. — Dans le lot de Ratier se trouve le grand moulin à papier battant à 6 piles, avec les chaudières, presses et autres ustensiles servant auxd. moulins à papier. — Led. acte passé en présence d’Octovien Chevalier, de Colin Pigier et de Colas Martin, papetiers, demeurant au village de Breuty.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

12 avril 1563

Vente, moyennant 35tf, faite par Laurent Baillet, marchand papetier, et Perrine Grolard, sa femme, demeurant à présent au village de Breuty, à Colas Négrier, marchand hôtellier, demeurant au bourg de La Rochandry, d’une maison, couverte de tuiles, à La Rochandry, et de 2 lopins de terre et chenebaud situés aud. lieu.

(Minutes de Michel Dexmier, notaire à La Couronne.)

1er octobre 1563

Ferme faite par Galand Dupas, au nom et comme commissaire du moulin de Lestrade, à Jean Raimond, des fruits, revenus et émoluments dud. moulin de Lestrade ; lad. ferme et vente de fruits faite en conséquence de la saisie faite sur lesd. lieux à la requête du sieur des Écuyers, religieux et infirmier de l’abbaye de La Couronne.

(Fonds de l’abbaye de La Couronue ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye. )

7 janvier 1564 (1565)

Reconnaissance donnée par François Moreau à l’infirmier de l’abbaye de La Couronne :

  • 1° d’une rente seigneuriale, annuelle et perpétuelle de 7 sols 6 deniers, payable à Noël, affectée sur une pièce de terre et jardin se joignant, où sont bastis et édiffîés des moulins à papier avec leurs basti-ments, contenant 74 carraux ou environ, assis au village de Breuty ;
  • 2° d’une autre rente seigneuriale de 5# et 2 rames de papier fin et 3 poules, payable à chaque jour et feste de St-Jean, affectée sur une pièce de terre et jardin, le tout se joignant, contenant 120 carraux ou environ, assis au village de Breuty, où à présent il y a un moulin à papier, basti, construit et édifïiéde maison, et une grande maison appellée la maison neuve ;
  • 3° d’une autre rente de 2 sols et un........, payable à la S*-Jean, affectée sur une maison couverte de tuiles creuses, avec ses fonds, solles, entrées, issues, et un jardin étant par le devant joignant à lad. maison, le tout assis audit village de Breuty.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye. )

6 juillet 1565

Bail à rente par François Calluau, sr du Plessis et de L’Oizellerie, et y demeurant, paroisse de La Couronne, à Hélion (alias Hélie) Lamy, papetier, et Françoise de Guin, sa femme, du moulin à papier appelle le grand et petit moulin de Breuty, autrement dit de Boulet, maison, grange, ouche, jardin et leurs appartenances, moyennant 40n tournois, 2 rames de grand papier, bon et marchand, et 6 chapons de rente foncière, annuelle et perpétuelle, payable à la S’-Michel, et en outre de payer et servir à l’infirmier de l’abbaye de La Couronne les rentes seigneuriales et foncières à lui dues sur lesd. lieux.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire de ladite abbaye.)

16 juin 1577

Déclaration par laquelle Hélie Lamy, marchand papetier, demeurant au village de Breuty, paroisse de La Couronne, reconnaît tenir de Jean Calluau, conseiller et aumônier ordinaire de la Reine et abbé de La Couronne, c’est à savoir :

  • 1° les moulins à papier appelés second et petit moulin de Breuty, autrement dit de Boulet, garnis de 10 piles, une chaudière servant à usage de papier, une cuve, presses, cordes et autres meubles et ustanciles nécessaires auxd. moulins à papier, maisons, ouches, granges, jardrins, leurs appartenances et dépendances, et une pièce de terre et ouche joignant les jardrins et appartenances desd. moulins à papier que cy-devant le sieur Duplessis avoit acquis des hoirs feu Mathurin Dupas, le tout assis au village de Breuty, paroisse de La Couronne, sous le devoir d’une rente utile, foncière, annuelle et perpétuelle de 40# tournois et 3 rames 5 mains de grand papier fin, raisonnable et marchand ;
  • 2° le cours de l’eau et sauts où sont tournant et virant lesd. moulins à papier audit village de Breuty, sous le devoir d’une rente seigneuriale et foncière de 22 sols 6 deniers et 5 mains de grand papier, bon et fin, et à la charge que led. Lamy a promis et sera tenu payer la rente foncière par chacun an pour raison de la situation et lieux où sont bastis lesd. moulin à papier, jardrins, terres et ousches que le sieur Duplessis avoit acquis desd. hoirs et dud. feu Mathurin Dupas, à l’infirmerie de lad. abbaye de La Couronne, de qui sont tenus et mouvants lesd. lieux à rente directe et foncière, et sera tenu de décharger les hoirs dud. feu sieur Duplessis et les leurs, comme iceluy Lamy cy-devant avoit promis et comme il est contenu par la reconnaissance dernière faite et signée : Dexmier, notaire royal, du dernier de juin 1574.

Ne pourra non plus vendre, transporter ni aliéner à quelque titre que ce soit lesd. moulins à papier, jardrins et appartenances sans l’exprès consentement dud. révérend abbé.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne.)

17 juin 1578

Reconnaissance donnée par François Chevalier, marchand papetier, demeurant à Girac, paroisse de La Couronne, au nom et comme tuteur des enfants de feu Antoine Chevalier, papetier, et de la Seguinard, sa femme, à Jean de Calluau, abbé de N.-D. de La Couronne, au nom et comme tuteur des enfants mineurs de François Calluau, sr du Plessis et de L’Oizellerie, d’une rente foncière, annuelle et perpétuelle de 22# 10 sols, une rame 1/2 de papier, grand et bon, payable à la recette au lieu noble de L’Oizellerie, à la St-Michel et à Pâques, affectée sur les trois quatrièmes parties d’un moulin à papier, bastiment, ouches et terres en dépendant, situés au village de Breuty, paroisse de La Couronne, et sur les trois quatrièmes parties d’une maison neuve, autrement appellée les Étandons et l’Éparoir à papier, avec ses dépendances et terre y joignant, situés aussi aud. village de Breuty, devant led. moulin.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye. )

21 octobre 1708

Copie informe d’un acte de vente faite par dame Marie Gaudichau, veuve de Jean Delafond, demeurant au bourg de La Couronne, à François Declide, marchand papetier, et à dame Marie Lenoir, son épouse, d’un moulin à papier appelle de Lestrade, situé au village de Bruty, consistant en une rouhe de moulin, maison, étandoir, écuries et autres bastiments en dépendant, moyennant la somme de 1,500#, et en outre une rente de 2 rames de papier au grand cornet, 3 gelines et 5# en argent, due annuellement aux religieux de La Couronne, et 10# de légat à la cure de lad. paroisse, et autres charges expliquées aud. acte.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye.)

17 novembre 1725

Copie informe d’un acte de vente faite par Jean Declide, marchand papetier, et Rose Benassit, sa femme, demeurant au moulin à papier de Lestrade, situé au village de Breuty, paroisse de La Couronne, à Honoré Thenault, marchand, bourgeois de la ville d’Angoulème, dudit moulin à papier de Lestrade, consistant en maison, bastiments, jardins, terres, prés et vignes, avec toutes ses circonstances et dépendances, moyennant le prix, clauses, charges et conditions expliqués audit contrat.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye. )

13 mai 1737

Reconnaissance donnée par Pierre Texier, marchand, faisant tant pour lui que pour son frère, demeurant en la ville d’Angoulême, à Jean Hulin, infirmier de l’abbaye de La Couronne, d’une rente seigneuriale et foncière de 5# et 2 rames de papier au grand-esphere (sic) et 3 gelines, le tout payable à chaque jour et feste de. St-Michel, affectée sur un moulin à papier appelle de Lestrade, avec ses dépendances quelconques, assis au village de Bruty, avec un jardin et pré y joignant ;

Plus d’une autre rente seigneuriale et foncière de 25 sols, payable aussi à chaque jour et feste de S’-Michel, affectée sur un bastiment dans lequel il y a deux moulins à blé, l’un blanc et l’autre noir, et un petit jardin joignant ledit moulin, situé aussi audit village de Bruty.

(Fonds de l’abbaye de La Couronne ; extrait de l’inventaire des titres de ladite abbaye.)

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16 La Couronne - 16e siècle - 17e siècle - 18e siècle - Babinet de Rencogne (Gustave) - Industrie - Moulins - Moulins à papier - Produits du terroir -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  Généalogie de la famille de Talleyrand, princes de Chalais, seigneurs de Grignols

2.  1864 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 4 Tome II

3.  1451 - Ordonnances de Charles VII sur la gabelle en Saintonge et Poitou

4.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - 12ème siècle - Table chronologique des sources

5.  1789 - Ballans (17) : cahier de doléances de la paroisse


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Paléographie - Etape 1 - Je n’y comprends rien !

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux