Plan du site : détail / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Abbayes, monastères, églises et commanderies » Ordre de Saint-Benoît » Fontdouce (17) - Abbaye » 1723 - L’Abbaye de Fontdouce à St Bris-des-Bois (Charente-Maritime)

1723 - L’Abbaye de Fontdouce à St Bris-des-Bois (Charente-Maritime)


D 20 juillet 2007     H 01:56     A Pierre     C 0 messages A 2923 LECTURES

Au 18ème siècle, l’abbaye de Fontdouce, "que l’on dit fondée par Eléonor d’Aquitaine" [1], est en piteux état.
Etat des lieux.

Source : Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - Tome XXIII - Année 1894 - In "Estat des communautés ecclésiastiques quy sont dans l’eslection de Cognac"

Abbaye de Fontdouce - Salle capitulaire
Photo : P. Collenot - 2004

L’abbaye de Fondouce, diocèze de Saintes, de l’antien ordre de Saint-Benoist, que l’on dit fondée par Eléonnord, princesse d’Aquitaine, qui avoit épouzé Louis VII et ensuilte Edouard, roy d’Angleterre.

Le monastère fut enrichy par les dons des comtes de Lusignan d’Angoumois, tout en franche aumosne.

Elle fut érigée en abbaye en 1111 ; l’église fut consacrée par trois cardinaux.

En 1416, le prieuré de Saint-Léger de Burie, dans lequel l’abaye estoit sittuée, fut réuny à l’abaye, et a ensuite esté démambré.

L’abbé en est le colateur.

L’église et le monastère, sont destruits et presque ruinés, il y a très longtemps. Il en reste encore de baux et anciens monumans.

Cette abbaye estoit sy considérable qu’on trouve que plusieurs cardinaux, archevesques et évesques en ont esté pourvus. Les guerres de religion ayant achevé de la ruiner, le nombre des religieux est réduit à deux, avecq l’abbé commandataire quy aujourd’huy est M. de La Mechaussée de Pompadour [2].

Les principaux revenus ont esté pris, usurpés ou alliénés. Les revenus d’à présant concistent au corps abatial, les mambres de Jarnezeau, Le Breuillaud, Chaignon, Guisedou, Sallignac et un droit de boissau de scel sur chaque gabarre passant sur la Charante ; le tout a esté affermé par un bail de 1713 pour neuf ans . . 3,800 l.

L’abbé jouist seul des revenus et paye les pantions du prieur et du sacriste qui ont d’ailleurs quelques petits domaines.

Les charges sont : au prieur 480 l.
Au sacristain 400 l.
Décimes 854 l.
Rantes deues au seigneur de Rocheraux 20 l.
Réparations des pons de Cognac, dont il est tenu 20 l.
Une pantion au sieur Vinxd accordée par le roy 1,000 l.
Les réparations annuelles 200 l.
Il ne reste de revenu à l’abbé que 806 l.

Les bastimans de l’abbé et autres, de même que l’esglise, ont besoin de beaucoup de réparations, même de nécessité, lesquelles l’abbé ne peut faire par la médiocrité de son revenu. Ainsy il faudroit un suplément de 8,000 livres.


[1Gallia Christiana ne mentionne pas cette création par Aliénor d’Aquitaine, mais indique : "De cette abbaye, qui est de l’ordre de St Benoit, ainsi parle la chronique de Maillezais (751-1140) "Vers l’année 1115 sont nés plusieurs couvents de l’institution de St Geraud de Sala... dans le territoire de Saintes, Fons-dulcis et une autre, qui s’appelle La Tenaille... tous les deux appelés abbés de Guillaume."

[2Nicolas-Louis de Maschat de Pompadour, abbé de Fontdouce et curé de Foussignac, se démet de cette cure entre les mains de l’évêque de Saintes, par acte passé devant Brugeron, notaire royal à Saint-Amand de Graves, le 16 octobre 1725.

...
Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Saint-Bris-des-Bois - 17 Saint-Bris-des-Bois - Fontdouce - 18e siècle -

Rechercher dans le site :