Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Chronologie de l’histoire locale > Le siècle des Lumières (XVIIIe s) > 1788 - 1789 - Avant les Etats généraux > 1789 - Cahiers de doléances et Etats généraux > 1789 - Cahiers de doléances de Saintonge, Aunis et Angoumois - Textes (...) > 1789 - Cahiers de doléances de Saintonge > 1789 - Dampierre-sur-Boutonne (17) : cahier de doléances de la (...)

1789 - Dampierre-sur-Boutonne (17) : cahier de doléances de la paroisse

lundi 7 juin 2010, par Pierre, 892 visites.

DAMPIERRE-SUR-BOUTONNE (autrefois Dampierre)

Dép. : Charente-Inférieure. — Arr. : Saint-Jean-d’Angély. — Cant. : Aulnay.

Gén. : Poitiers. — Elect. : Niort. — Dioc. : Saintes.

Marquisat ressortissant au château de Niort.
Principales cultures : blé, vigne.

Seigneur en 1750 : Madame la marquise de Nancré. Seigneur en 1789 : Louis-François Alexandre marquis de Gallifet, seigneur de Dampierre-sur-Boutonne.

Marché : toutes les semaines. Foire : le 11 juin.

Taille, : 1.780#.

PROCÈS-VERBAL

Date : 3 mars 1789.

Président : René Benoist, syndic de la municipalité.

Population 118 feux.

Comparants : François Cristin ; Jacques es Espagnou-Deville ; Guillaume Luratte ; Hugue-René Fromy, ancien chirurgien-major et maître ; Antoine Lalonde ; Pierre Louis Dupont, bourgeois ; Jean Reteau ; Louis Aymé ; Pierre Retenu ; Philippe Morcau ; Charles Forestier ; Jean Giraud ; Augustin Macé, bourgeois ; Mathieu Martin du Motet ; André Pierre Junin, régisseur du château de Dampierre ; Louis Charlier ; François Murzeau ; Pierre Triquard ; Pierre Jaulet ; Louis Ollivier ; Antoine Griffon ; Louis Robert ; Louis Ridet ; René Hidrean ; Pierre Resnes, et René Junin.

Députés : Hugue-René Fromy et Jacques Espagnou-Deville.

Suivent 19 signatures.

CAHIER DE DOLÉANCES

Ce faisant ils ont tous d’une unanime voix et d’un commun accord dit qu’ils désirent que cette province de Poitou soit mise en pays d’État conformément aux provinces du Dauphiné, Bretagne, et autres de cette manière.

Qu’ils désirent que le commerce soit libre dans tout l’intérieur du Royaume et que les douanes et barrières soient anéanties ainsi que tous les bureaux des aides qui gênent considérablement le commerce des vins et eaux-de-vie et occasionnent très souvent des procès ruineux pour les
citoyens de l’État.

Qu’ils désirent également que tous les impôts qui seront imposés pour le soutien de l’État soient supportés par tous les ordres du Royaume sans distinction et possédant des biens immeubles.

Ils observent d’ailleurs qu’ils sont la majeure partie pauvres et surchargés de tailles, que leur terrain est aride et ingrat et qu’un boisseau de blé ensemencé ne produit que deux ou trois boisseaux au plus.

Que le peu de vignes qu’ils cultivent leur coûtent bien des années plus qu’elles ne rapportent et que les froids de cet hiver ont gelé un quart des ceps et qu’il faut au moins six ans pour les rétablir.

Pour ce qui concerne les moyens de pourvoir et subvenir aux besoins de l’État ainsi qu’à tout ce qui peut intéresser la prospérité du royaume, ils s’en rapportent avec confiance à ce qui sera fait par les États généraux, désirant en tous les temps de donner des marques de leur zèle et de leur patriotisme.

Fait et clos ces présentes les jour, mois et an que dessus et avons signé avec ceux des habitants qui savent signer.

(Suivent 19 signatures, celles de : Hugue-René Fromy, et Jacques Epagnou-Deville, députés ; René Benoist, syndic ; Junin, faisant les affaires des fermiers ; Junin, greffier ; etc.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.