Vous êtes ici : Accueil -> Chronologie de l’histoire locale -> 1337 - 1453 - La guerre de Cent Ans -> Guerre de cent ans : sources françaises et anglaises -> 1363 - Les seigneurs d’Aquitaine font hommage au roi Édouard III (...)

1363 - Les seigneurs d’Aquitaine font hommage au roi Édouard III d’Angleterre

D 3 juillet 2008     H 10:41     A Pierre     C 0 messages A 4999 LECTURES


Après le Traité de Brétigny (1360), la traduction en actes de la domination anglaise sur les provinces qui composent alors l’Aquitaine, dont la Saintonge, l’Aunis et l’Angoumois : 1.047 seigneurs et notables font hommage au roi Édouard III.

Les archives anglaises sur l’histoire de la Saintonge, de l’Aunis et de l’Angoumois se font de plus en plus accessibles, et ouvrent des horizons passionnants sur l’histoire régionale.

PROCÈS-VERBAL des hommages rendus au prince de Galles par les seigneurs et les villes de la principauté d’Aquitaine, rédigé d’après les notes de P. de Maderan, par Richard Filongleye.

Archives de l’Échiquier : Library, B, 4, 5, et A, 4, 34. Ducange a fait un extrait de ce procès-verbal, d’après le registre FF de la Chambre des Comptes de Paris ; cet extrait est conservé à la bibliothèque royale. (Fond. Ducange, N° 1226. Catalogues historiques, D.C.) Le texte imprimé ci-dessous est transcrit d’après la copie du manuscrit B, 4, 5. Les principales variantes fournies par le manuscrit A, 4, 34, sont designées par la lettre A, et celles fournies par l’extrait de Ducange, par la lettre D. Voyez d’ailleurs ce que j’en dis : Introduction, IIIe partie, chapitre 1.

Source : Collection générale des documents français qui se trouvent en Angleterre - Jules Delpit - Paris 1847 - Books Google

Nota : le document présenté ici comporte les noms de 1047 seigneurs et notables d’Aquitaine ayant fait hommage au roi Édouard III d’Angleterre, entre juillet 1363 et avril 1364. Ces seigneurs proviennent de toutes la zone sous domination anglaise à la suite du Traité de Brétigny (Voir le texte du Traité et carte, ci-dessous), dont la Saintonge, l’Aunis et l’Angoumois. Il m’a semblé intéressant de présenter ici le texte intégral de cet enregistrement d’hommages, y compris pour les autres provinces concernées.

En savoir plus sur les circonstances de la rédaction de ce manuscrit

LES HOMAGES ET SEREMENT DE FOIALTE FAICTZ SI BIEN A NOSTRE SEIGNOUR LE roi d’Engleterre, Edward tiertz, come a Edward, son eisnez filz, prince d’Aquitayne, en lez parties de Guyenne.

FILONGLEYE.

C’est le procez abrevie des homages faits par les comptes, visconnts, baronns, chivaliers et esquiers, gentilx et autres, en ceste livere nomeez, souz la forme qui s’ensuit.

La France après le Traité de Brétigny (1360)
Source : Atlas général Vidal-Lablache (1906)

IN DEI NOMINE, AMEN.

Sachent tous ceulx qui cestes presentes verront ou orronnt que le IX jour del mois de juyl, al houre de demy jour, en l’an de grâce MCCCLXIII, en l’Eglise cathedral Saint Andre, deins la cyte de Bordeux, present et illoqs esteantz en propre personne, le tres puissant et mon tres redoutez seignour Edward, de mon tres souverein seignour Edward, par la grace de dieux, roi d’Engleterre eisnez filz, prince d’Aquitayne et de Gales, duc de Cornowailes et comte de Cestre, en presence de moi, Piere de Maderan, notarie publik et des plusors tesmoignes sur ceo appellez, par devant les baronns, chevaliers, esquiers souz nomeez et plusors autres illocqs assemblez, fuyt dit denuncie publicament par le honete et sage chevalier, mons. Guillem Serys, parlannt del comandement et en personne de mon dit seignour le prince d’Aquitayne, que le mesmes prince estoit venuz de comandement son dit progenitors en les parties d’Aquitayne et come son lieutenant pour receivre en nonn de lui homages et serementz de foialte deuez au dit son tres noble seignour roi d’Engleterre, par les conntz, chivaliers, esquiers, gentilx et autrez, a cause des terres et tenementz que eaux et chacun de eaux tignonnt et dauvont tenire du dit mon tres noble seignour le roi, de deinz la dit principalte d’Aquitayne et en personne de lui et en son nonn, requis ove due instannce les baronns, chivaliers, esquiers et autres souz nomeez, que eaux et chacun de eaux fessaceont et prestassent a notre dit seignour roi d’Engleterre, en la personne de son dit lieutenant, lez homages liges et serementz de foialte que eaux et chacun de eaux faire lez devoient a cause de loures terres et tenementz avannt ditz. Et oiez la dite requeste et ycelle bien entenduz, par le maniere que dit est, par lez baronns, chevaliers, esquiers et autres gentilx souz nommeez, eaux et chacun de eaux por soi, comme a chacun appartenoit, se offristerent de faire lez homages et serementz de foiaste par le dit seignour le lieutenant requeruz.

Et apres fait la dit responnce, le dit mons. Guillem de Serys parlannt del comandemeut et en le personne du dit notre seignour le prince et des nobles seignors, mons. Thomas Beauchamp, connte de Warewyk et de mons. John. Channdos, visconnte de Seint-Sauveour, commissaries du dit nostre tres soverein seignour roi d’Engleterre : as choses souz escriptz, dit et denuncia publiment as ditz seignours, baronns, chevaliers, esquiers, gentilx et autrez illoqs assemblez, que le dit notre tres redoute seignour le roi d’Engleterre avoit donne et transporte a dit son eisnez filz le prince, toute la principalte d’Aquitayne et avoit constitue et ordeine les ditz seignours comissaires a bailer au dit son eisnez filz la possession roial de toute la dit principalte, si come estoit contenuz en deux lettres, les queux furent illoqs monstrez et leues par ledit mons. Guillem et en romance declarez. C’est assavoir une, en sealle del grannt seal ove cere vert, du dit nostre tres redoute seignour roi d’Engleterre et l’autre, ove cere blanche, la tenour dez quellez letres sont enregistres en le proces pluys parfitement, par moy notarie sur nomee, fait et accompli en une livre.

Et leues publiment la tenour de ditz lettres et ycelles bien entenduz par les baronns, chevaliers, esquiers et autres sous nomeez, les comissariez avant ditz, en lieu du dit nostre tres souverein seignour roi d’Engleterre, comanderent as baronns, chevaliers et autres illoqs assembleez, que apres que eaux averoient fait les ditz homages et serementz foialte au dit mons. le prince, come lieutenant de tres noble roi d’Engleterre eaux et chacun de eaux por soi, celui mesmes homages et serement de foiaste fissent au dit tres noble prince come prince d’Aquitayne et toutz les autres devoires, noblesses et dreitures que ils devoient et avoient acustume de faire et estoient tenuz de paier au dit notre tres soverein seignour le roi d’Engleterre fissent et payassent au dit mons. le prince des ore en avannt, et a luy fussant obeissantz et entendantz, come prince d’Aquitayne, reserve la sovereinete et le resort deue a nostre dit tres soverein seignour roi d’Engleterre, solonc la tenour del transport et donation susdites, car les surnomeez commissaires, en lieu du dit nostre tres redoute seignour roi d’Engleterre et par vertu del poiar as eaux donez en lour commission, de homages et serement de foialte, que eaux fereint a mon dit seignour le prince, come lieutenant de notre dit tres soverein seignour le roi d’Engleterre et de toutz autres droitures, noblesses et devoires que eaux avoient acustume et estoient tenuz de faire, reserve a lui la sovereinete et resort come dit est, aquiterent lez baronns chivalier esquiers et autres sous nomeez.

Et encontenant, les baronns, chevaliers, esquiers et autres sousnomeez vuillent obeier a nos tres nobles et tres redoutez seignours roi et prince et as comissaries sus nomees, ove deue reverence se oflristrerent 4e faire et acomplir, a lour poair et en tant come devoient el estoient tenuz et a eaux appartenoit, les choses par les dit seignours commissaries, come dessus est declarez, a lour comandement

Et illoqs mesmes, l’un apres l’autre et chacun por soi mesmes, onnt fait homagez et serement foialte au dit notre tres soverein seignour roi d’Engleterre en la personne du dit eisnez filz, come son lieutenant

Et aprse, auxi de comandement dez ditz seignours comissaries onnt fait ceaux mesmes homages et serement de foialte au dit mons. Edward et li onnt resseu et reconeu estre prince d’Aquitayne en la manere et fourme que sensuit, cest assaver.

Les fourmes des hommages fait a nostre seignour le prince d’Aquitaine.

BOURDELOYS ET BAZADOYS EN LA SENESCALIE DE GASCOIGNE.

1. Mons. Arnaud Amanieu seignour de Labret, baron, disant et protestant q’il fesoit le present homage sauveez ses franchesez et libertees et solonc sez predecessours l’onnt a custume affaire, et auxi come il le devoit et estoit tenuz de faire.

Esteant agenoils, engenoles, sans ceynture ne chaperonn, tenannt ses mayns juyntes per entre les mayns du dit seignour le lieutenant, est devenuz homes lige du dit nostre tres soverein seignour le roi d’Engleterre et au dit mons. Edward, son eisnez filz, come son lieutenant, a fait foi, serement et homage lige, pour les terres et tenementez et choses qil tynt, clamoit et devoit tenir de lui, deinz la principalte d’Aquitayne, sa vie et ses membres et terrenal honour, foi et loialte ; l’as promys porter et garder vers toutz et contre toutz qi pouronnt vivre et mourir ; et en outre, lui a promys de faire tout ceo qe tout bon loial et lige vassal doit et est tenuz de faire a son verrai et naturel seignour et tout ceo dist, promys et jura, mises ses mayns sur le livre et la crois et yceaux baizes, q’il tendroit por toutz jours, si Dieux lui aidast et les seinz evangelies qi illocqs estoient.

A quel homage et serement de foialte nostre dit seignour le prince come lieutenant de son dit progenitour, ad resceus le dit vassal en li baizannt en sa bouche, sauve les droits de nostre dit seignour le Roi et lez autruys. Et illocqs mesmes li fuit injuint par le honorable et sage seignour mestre Masse Daigue-Caue, parlant del comandement et en personn du dit mons. le lieutenant, q’il paia le devoir ou devoirs q’il devoit et estoit tenuz de poier a cause de ses terres et tenemenls, et auxi q’il bailla par escrit son fee et ses tenementz q’il tynt, clayme et doit tenir de nostre dit seignour le roi d’Engleterre, en la principalte d’Aquitayne, de deinz le temps qe la custume de pais le voet et le requiert ; et paia le fee del chambrelein et de la fesaunce du dit homage avoit lettre de nostre seignour le prince lieutenant, les quelles choses le dit vassal dist et grannta affaire.

Et encontenant resceuz ladit horaage, par nostre dit seignour le prince lieutenant, les susnomees comissaries, par vertu de la commission, aquiteront le dit vassal del dit homage et serement de foialte q’il avoit fait a nostre dit tres soverein seignour roi d’Engleterre en la personn de son lieutenant, et li comanderont qe celui mesme homage et serement de foialte il fisse a nostre dit seignour mons. Edward, come prince d’Aquitayne, juxte et solonc la tenour du dit transport et de lour dit commissionn.

Et apres le dit vassal vuyllantz obeyr a la volunte de nostre dit tres soverein seignour le roi d’Engleterre et accomplir ceo qe lez commissaries surnomeez de par lui l’onnt comannde et injuint, comme dessuoz est contenu et declare, reconnoissant nostre seignour mons. Edward estre prince d’Aquitayne.

Et apres, celui jour et heure, les baronns, chevaliers, esquiers, gentilx et autres souz nomees, c’est assavoir :

- 2. Monsr. Guillem Sans, seignour de Pomers, baronn.
- 3. - Pierres de Lamote, seignour de Roketalhada, id.
- 4. - Elies de Pomers, seignour en sa partida de Siurac, id.
- 5. - Arnaut Gavaret, seignour en sa partida de Langon, id.
- 6. 7. - Arnaut Guillem de Lamote, pour lui meysme et come tutour, a ceo qil dist, de Johan seignour de Noiallan, id.
- 8. 9. — Auger Mote, por lui meysme et auxi come usufructuarie des biens de Katerine sa ffeme, id.
- 10. - Bertrant de Pomers, id.
- 11. - Raymond de Ffargues, id.
- 12. - Raymond Guillem, seignour de Castet, id.
- 13. - Bertrand de Cases, id.
- 14. - Pierre de Gabarret, id.
- 15. - Senebruin, seignour de Curtoñ, id.
- 16. - Theobaud, seignour de Budos, bailla pour esporle et devoir deux lannces, id.
- 17. - Bernart d’Ornon, seignour d’Audenge, id.
- 18. - Johan de Montferrannt, id.
- 19. - Gaylard de Durefort, seignour de Blankford en Bourdelois et de Duras en Agenois, id.
- 20. - Jehan de Lalannde, seignour de Brede , id.
- 21. - Gaillard Viger, chivaler.
- 22. - Raymond de Monntferrant, id.
- 23. - Thomas de Lamote, id
- 24. - Milet de Bolh (A. Milot du Bolh), id.
- 25. - Guillem Amanieu Andron, id.
- 26. - Gerard de Tartas, seignour de Puyan (A. Guiraud, seignour de Puyana), id.
- 27. - Piers d’Arroquers, id.
- 28. - Bernard de Bedat, id.
- 29. - Gaylhard de Puch, filz de Bernard, id.
- 30. - Piers Amanieu de Moyssac, id.
- 31. - Gerraud de Lamote, chevalier et bailla pour esporle XX sous de la monoie.
- 32. - Isambert de Molon, id.
- 33. - Guaillard de Puch, filz de Eliez, id.
- 34. - Gombaud de Laroqua, id.
- 35. - Bernard de Laffonnt, id.
- 36. - Geraud de Castetga, id.
- 37. - Guillem Raymond de Lastastas (A. Castetz), id.
- 38. - Amanieu de La Cantalop, et bailla pour son devoir un lannce ove le feer enorrez.
- 39. - Arnaud d’Anglade, id.
- 40. - Guillem Raym. Monadier, id.
- 41. - Monsr. Elies de Juiqueires, esquiers.
- 42. - Bos deu Torne, id.
- 43. - Andrea de Loganbac, id.
- 44 - Piers Caillau de Ryuhao, borgeys de Bordeux, protestant q’il ne deportoit de sa borgessie de Bordeux et dissoit q’il devoit faire un chevalier de l’ost, quant le Roi ou le prince noz tres sovereins seignours mandant lours ost [1],
- 45. - Bernart de Monntet, id.
- 46. - Piers de Casauhon, id.
- 47. - Auger de Pin (A. du Pih), id.
- 48. - Aymar de Castaneda, id.
- 49. - Aymaric de Malenginh, id.
- 50. - Piers Froment, id.
- 51. - Bertrand de Beuvile, id.
- 52. - Gailhard de Lataste, id.
- 53. - Jehan Reynaut, id.
- 54. - Guillem Raym. de Lestatge, id.
- 55. - Gombaud Centot, id.
- 56. - Guillem Raym. de Birac, id.
- 57. - Bernard de Mont, id.
- 58. - Arnaut deu Pin (A. Deupui), id.

Estante present a toutz les choses susdictes chacun pour soi ert devenu home lige de nostre dit tres soverein seignour le roi d’Engleterre, et a lui en la personne de son lieutenant onnt fait homage et serement de foialte, por les terres et tenement q’ils claimont tenir de lui, de deinz la principalte d’Aquitaigne.

Et ensuant, eaux et chekoun de eaux, acquitez primerement du dit homage et serement q’ils avoient fait a nostre seignor le roi d’Engleterre par les commissaries sur nomeez, sonnt et devenus hommes liges de nostre seignour le prince et a li come prince d’Aquitaigne, onnt fait homages et serements de foialte.

Les queux homages et serementz furent faitz ove tielles et mesmes injonctions et en la forme contenue en la primer foil de cest livere.


EN LE PALAYS DE L’ARCHIVESQUE DEDANTZ LA CITE DE BOURDEAULX, LE XVe JOUR DE JULLET, L’AN SUSDIT.

- 59. Monsr. Guillem de Gussac, chevalier.
- 60. - Amanieu de Balhada, id.
- 61. - Raymond de Montbadon (D. Montradon), id.
- 62. - Arnaud de Faya, seign. de Savinhac (A. Arn. de Scoya, seign. de Sebuchat), id.
- 63. - Guillem Eyra, id.

XV DE JULLET MCCCLXIII.

En le eglise Saint Andrieux de Bourdeaulx, le XVe jour du moys de jullet, l’an susdit, environ la heure de my jour, en presence de moy, Pierres de Maderan, notaire surnomme, de mons. Richard de Stamford, mons. Jacmes Daudele, mons. Mel Lobovit, chivalers, maistre Jehan Destreigle, chancellier d’Aquitaine, maistre Jehan de Harewelle, connestable de Bourdeaulx et plusieurs aultres a les choses soubz escriptes tesmoigner appelles et pries. Par devant le dit seignour prince d’Aquitaine et commissaires sur nommes, illoc esteanz en propres personnes se presentererent ave deue reverence les mere, jures, concelhs et aultres sur nommes, pour eulx et en nom et en lieu des communes et universitez dez villes soubz escriptes [2], et fete ledit presentation furent leues et publiees en romans, ad haulte voys, par le dit mons. Guillem de Seris, du comandement desditz seignours, prince et commissaires sur nommes, en presence des mere, jurez, conceilh, bourgoys et autres soubz nommes, les deux lettres dudit seignour roi d’Angleterre, par vertu desquelles, a la requeste du dit nostre seignour le prince, les commissaires sur nommes comanderent as merez, jurez, conseilhs, bourgoys et aultres illuk assemblez, que eulx en leur propre nom et pour ceulx que estoient venus, deshores en avant recognoyssant pour prince, de toute la principaute d’Aquitayne, ledit nostre seignour le prince et ly paiessent les droys et devoirs qe devoient et avoient acostume de paier audit nostre seignour le roi d’Engleterre et a ses predecessours et li fasse hommage, serment de foialte et d’obeissance et ce que tenu de fere ; quar cela fet, lesditz droys et devoirs et serments de foialte et d’obeissance en lesquieulx estoient tenuz, audit seignour roi d’Engleterre, lesditz commissaires aquiterent lesditz meres, jurez, conseilhers, procureours et tous ceulx pour que estoient venuz, reserve au dit roi d’Engleterre le souverainete et le ressort, juxte et selonc le tenour du transcript surdit. Et oy le dit comandement, et bien entendu le contenu des lettres, et aussi reservees pour eulx aultres lettres envoyees par le dit seignour roi d’Angleterre a chacune des villes soubz escriptes et de son prive seel scellees, contenantz en substance, que le dit son aisne filz, receussent pour prince d’Aquitayne et a lui feussent oubeissentz, juxte et selonc le tenour du dit transcript, les meres, jurez, conseilhs, procureours et aultres soubz nommes, cest assavoir :

SEINT MACAIRE

- 67. - Guillem de Lator, jurez
- 66. - Guirand Vigoros, id
- 65. - Bonafos de Caors, id
- 64. - Guiraud Aiquem, id.
- 65. - Guillem Seguin,
- 68. - Vidal Pinel,
- 69. - Bertran Duport,
- 70. - Garssies de Conques, procurateours, faisant foy de ledit procuration, par lettres suffisantz rendues et baillees en la garde dudit sieur chancellier d’Aquitaine, pour eulx memes et en lieu et en personne et envoies a fere octroyer les choses surdites, pour tous les habitantz de le dite ville et pur chacun d’eux, ont jure, mise le main sur le livre et sur la croys et fet le serement de foiaulte et d’obeissance et la fourme contenue et declaree au commencement de cest livre.

LA CITE DE BAZATZ

- 72. Monsr. Jehan Lator, chevalier
- 73. Mestre Pierre de Cotet, sage en droit.
- 74. Johan de Latour, fils du dit chevalier.
- 75. Pierre de Laduix.
- 76. Johan Aussinhon, protestant, pour eulx et pour les aultres de Basadoys, que la faisance de cest serment, lequel disoient que devoit estre fait et receu en la cite de Basatz, ne soit a prendre d’eux ne a consequense pour le temps avenir ; et requerantz aux, que leurs franchises, libertes, privileges, et costumes, leur soient jurees par ledit nostre seigr. le prince.

Lesquelles franchises, libertes, privileges, desquels pourront dehuement en seigner et les costumes raisonables et proffitables pour li et pour son pueble de Basadoys, nostre seignur le prince, entant come estoit tenutz de jurer et non aultrement, au perille d’eulx qui le recevoient, les jura et promis de tenir.

Et ensuiant les susnommes procuratours faysant foy de leur procurationn... etc. ont jure etc. (comme ci-dessus).

LA REULA

- 77. Gerauddu Port, jurez.
- 78. Thiebaut de Lanson, id.
- 79. Arnaut du Port, filz de Raymond, id.
- 80. Arnaut Dynte, id
- 81. Monsr Bertrand de Pomers, bourgoys.
- 82. - Raymond de Fargues, id.
- 83. - Johan de Robenx, id.
- 84. - Raymond de Pelegrue, id.
- 85. - Arnaud de Pomers, id.
- 86. Raymond Seguin,
- 87. Imbert deus Claus,
- 88. Arnaut Seguret.
- 89. Mestre Johan Bailot,
- 90. Fort de Possinhac, procureours (comme ci-dessus ceux de Sl-Macaire).

LENGON

- 91. Gailhard Besian,
- 92. Gassies Doat,
- 93. Guillem de Gazan,
- 94. Arnaut de Leporte,
- 95. Arnaut Guillem de Lacort, procureours (comme ci-dessus).

MONTSEGUR

- 96. Mossr. Raymond de Pelagrua, chevalier.
- 97. Raymond Gaubert, chevalier.
- 98. Doat Gaubert, id.
- 99. Jehan Faure, id.
- 100. Vidan Delamarie, id.
- 101. Johan de Montglere, procureours (comme ci-dessus).id.

SAUVETERRE

- 102. Mossr. Raymond de Pelegrue, chevalier
- 103. - Pierres de Gavaret, id.
- 104. - Bernard de Lavisan, id.
- 105. - Arnaud Caussaroya, id.
- 106. - Helies Carbonel, id
- 107. - Pierres Caussaroge, id.
- 108. - Helies Depuch, id.
- 109. - Gallard Arros, procureours (comme ci-dessus). Id.

LE CHASTEL DULEAU ?

- 110. Raymond Garderes,
- 111. Jehan de Bernadet,
- 112. Guillem Marie,
- 113. Jehan Dutreulh,
- 114. Jehan de Robelongue, procureours (comme ci-dessus).

SEINT MELION

- 115. Pierre Arnaut Mete,
- 116. Amaubin Taris,
- 117. Aymeric Paon,
- 118. Berhan de Labanhac.

LIBORNA

- 119. Geraud Prebost, mere
- 120. Aymeric Bertholomeu de Lagala, jurez.
- 121. Helies Baudel, id.
- 122. Helres Gauter, id.
- 123. Guillem Forton, id.
- 124. Bernard Dufaure, id.
- 125. Bernard Rogier, id.
- 126. Johan Dubuchal, procurateours (comme ci-dessus).id.

BORC

- 127. Arnaud Oliver, mere
- 128. Amaubin Conge, jurez.
- 129. Helies de Laporte, id.
- 130. Arnaut Johan. id.
- 131. Helies Aymeric, procurateours (comme ci-dessus). id.

BLAYE

- 132. Gombaud Faussilh, bourgoys
- 133. Pierres Defullatz, id.
- 134. Pierres Rossel, procurateours (comme ci-dessus). id.

CREON

- 135. Bertrand de Legrave, jurez.
- 136. Raymond Faure, id.
- 137. Colin Darle, id.
- 138. Johon de Seint Pardon, id.
- 139. Maistre Guillem Mathieu, procurateours, etc. id.

LA CITE D’AGEN

- 140. Bertran de Calme,
- 141. Maistre Raymond de Causar,
- 142. Me. Bernard Galhet,
- 143. Jehan Monbert,
- 144. Jehan Vezac,
- 145. Mossr. Arnaut de Cavernes, licencie en loys,
- 146. - Arnaut de Lacassanhe, chevalier,
- 147. Johan de Lanesse,
- 148. Pierre Gaute de Calme, protestans pour eulx, etc. (comme ci-dessus la ville de Bazas).

PENE

- 149. Bernard Gaubertde Fonttravers,
- 150. Guillen de Lafarie,
- 151. Guillem Fresapeu,
- 152. Mossen Pierres Chastel, prestre, procurateours, etc. (comme à Saint-Macaire).

PUCH MIROL

- 153. Arnaut de Lamorelle,
- 154. Jehan Dagenoys,
- 155. Arnaut Guillem de Lamorelle,
- 156. Maistre Pierres Dessettes, procurat, etc.

TOURNON

- 157. Gaillard Deleur, mere,
- 158. Me. Guillem Noda,
- 159. Me. Arnaud Dusortz, procurat, etc.

LEMAS D’AGENOIS

- 160. Geraud d’Agulhon,
- 161. Jehan Delboli,
- 162. Pierres de Baissac,
- 163. Ramon de Tastas,
- 164. Guiraud Porta, procurat, etc

CAUMONT

- 165. Piers de Taris,
- 166. Piers Delalande,
- 167. Me. Guillem Delformiel,
- 168. Mossr. Arnaut Guillem Bauda, doctor et leys, procurat, etc.

VILLEREAL

- 169. Vidal Fevrier,
- 170. Guillem Cabrel,
- 171. Piers Sudre,
- 172. Piers Duboulth, esquier, procurat., etc.

LE PORT SAINTE MARIE.

- 173.Galhard Servat,
- 174. Martin de Buele,
- 175. Jordan de Labarda,
- 176. Johan Destrannet,
- 177. Johan Despiasse,
- 178. Piers de Compuche, procurat, etc.

CASTILHONES

- 179. Ramond Favre,
- 180. Blessi, Jocglar,
- 181. Arnaut Canela,
- 182. Bernard Carbonel, procurat, etc.

SAINTE LIVRADE

- 183. Guillem de Capdeporc,
- 184. Guillem Marenssin, procurat, etc.

LA SAUVETAT DE CAUMONT

- 185. Jordan de Caors,
- 186. Piers Guillem Faure,
- 187. Piers de Cadilhac,
- 188. Raymond Bernard, procurat, etc.

MONTFLANQUIN

- 189. Gaillard de Julliers,
- 190. Raymond Audebert,

MONEUX

- 191. Stienne Dubosc,
- 192. Guillhem Senhat,
- 193. Raymond Bernard de Lanceys, procurat, etc.

CHASTEU COMTAU APPELLEE DAMASSAN

- 194 Pierre Delcam,
- 195. Laurent Faure,
- 196. Jehan Wicome, procurat, etc.

GONTAUD

- 197. Raymond Delarival,
- 198. Vidal de Laribeyre, procurat., etc.

MONTCLAR

- 199. Monsr. Guillem de Casses, licencie en loys,
- 200. Bertholomieu de Solas,
- 201. Amanieu de Rocelle, procurat, etc.

SAINTE FOY

- 202. Guillem de Chalus,
- 203. Jehan Deperrier,
- 204. Raymond Faure,
- 205. Gaillard de Laroque,
- 206. Geraud Albert,
- 207. Guillem Magestatz, procurat., etc.

MARMANDA

- 208. Piers de Pilhers,
- 209. Bertran Fasson,
- 210. Vidal de Lacaustre,
- 211. Bernard Lamic,
- 212. Monsr. Raymond de Pons, procurat, etc.

LA BASTIDE DE LAPAIADE

- 213. Aymar Sage,
- 214. Guyonet de Lecoste, procurat, etc.

CONDOM

- 215. Jehan de Sibard,
- 216. Fortaney de Polinhac,
- 217. Arnaut de Feux,
- 218. Messr. Geraud de Matheu, licencie en loys,
- 219. Bertrand de Boutet,
- 220. Mestre Fort de Lossa, sage en droit. protesant, etc. (comme a Bazaz et Agen).

MESIN

- 221. Me. Bernard de Lagardere,
- 222. Arnaud de Bares,
- 223. Ramon Caumet,
- 224. Me. Raymon Davisan,
- 225. Arnaut Delareibau,
- 226. Guillem Arnaut deu Martoret,
- 227. Andreu Bernard Mercier, procurat, etc.

MONT REAL

- 228. Guillem Deliete,
- 229. Raymon de Colunau,
- 230. Me. Gassies de Lussan,
- 231. Me. Arnaut de Mayrac, procurat, etc.

LA CITE DE BAIONNE

- 232. Maistre (moss ?) Gallies de Barromes, chevalier,
- 233. Johan Lesbay,
- 234. Sauvat de Menca,
- 235. Johan Dibos,
- 236. Johan de Talers,
- 237. Nicolas de Leissagne, protestant, etc. (comme a Bazaz, Agen , etc.).

LA CITE D’AX

- 238. Piers Arnaut Dares,
- 239. Johan de Maisonnave,
- 240. Gassies Arnaut de Favars,
- 241. Jehan de Pinou,
- 242. Piers de Serre,
- 243. Jehan de Serre (il n’y a pas de protestation).

SEINT SEVER

- 244. Anelup, sire d’Aurisse,
- 245. Me. Jehan Dufaure,
- 246. Me. Jehan Dusaut,
- 247. Raymon de Basco,
- 248. Boshoms de Miaer,
- 249. Bernard de Seint Sever, jurez, procurat., etc.

MONTFORT

- 250. Pierres Arnaud Datrin, bailif,
- 251. Auger, sire de Barssin, jurez,
- 252. Arnaut, sire de Cartet, jurez, etc.

HASTINGUES

- 253. Piers Arnaut Duvergier,
- 254. Guillen Arnaut de Lassus, procurat., etc.

HENO

- 255. Me. Raymon Guillem de Clodes,
- 256. Arnaut Dupinou,
- 257. Piers de Lassus, habitants, procurat, etc.

EN L’EGLISE SEINT ANDRES DE BOURDEUX, XIX DE JULLET

- 258. Monsr. Amanien du Ffossat, seignour de Madelhan, baron,
- 259.— Arnaut Raymon Despramont, seignour de Roquecorn (D. d’Aspremont, seignour d’Arrequecorn), baron.
- 260. — Bertrand de Durefort, seignour de Sayac, id. (A. Cavyac, D. de Boyac).
- 261. — Arnaut de Durefort, seignour de Balgemont, id.
- 262. — Arnaut, seignour de Montagut.
- 263. — Raymon Bernard de Durefort.
- 264. Arnaut de Durfort, fils de Mr. Guillem Raymond de Durefort, avec l’autorisation de M’.Bertrand de Puchpines, prestre, son curateur.
- 265.Monsr. Ramfre, seignour de Montpresat, baron.
- 266. — Guillem Fferriol, seignour en sa partie de Borc St.-Piers de Tonenx.
- 267. — Huge, seignour de Puyans et de Laian, baron.
- 268. — Ffort Sans, seignour de Seint Aralha, chevalier.
- 269. — Arnaut Guillem de Clayrat, captal de Puchagut, baron.
- 270. — Raymond Despanhez (D. d’Espanha) pour lui et pour sa femme.
- 271. — Ysarn de Balenx, seignour de Puchbotin, baron.
- 272. — Arnaut de Lesnihan.
- 273. — Arnaut de Lacassaigne, seignour de Savinhac, chevalier.
- 274. — Amanieu de Montpesat, seignour de Bisinhan (D. Lesinhan), baron.
- 275. — Pons Dandiras, chevalier.
- 276. — Bertrand de Salart (D. de Galard), chevalier.
- 277. — Bertrand de Ffilartigua, chevalier.
- 278. — Pierres de Velissan.
- 279. Monsr. Johan de Casanave (D. Casaude).
- 280. — Raymond de Pelegrue, chevalier.
- 281. Guillem Arnaut de Maceret (A. Martoret, D. Marteritz).
- 282. Armustard ou Nomuslart de Baileux (D. Guiscard de Valenx, A. Boileux).
- 283. Monsr. Amanieu de Colenhac (D. Cobenhac), chevalier.
- 284. Guailhard de Canteloup.
- 285. Arnaut de La Rivau de Mersin. (D. de Mesin).
- 286. Jehan de Les Venes.
- 287. Guillem de Case, licencie en lois.
- 288. Raimon de Peyrelongue, ad baille une paire de ganns por son devoir.
- 289. Bertrand Dernun (D. d’Ermin, A. d’Ornun).
- 290. Gaillard de Preyssan.
- 291. Piers de Serres (D. de Fieres, A. de Sares) a baille 1. paire de gannz.
- 292. Bertrand de Montfavez (A. Montsanez).
- 295. 296. 297. Bertrand de Serres, pour lui et come tuteur de Guillem Raymond de Pis et come procureur du comte d’Esterac
- 298. Moss. Piere Robeilhard (D. Robinhon) seignour de Montcaup, baron.
- 299. Bertrand de Ffumel, seignour de Montsegur.
- 300. 301. 302. 303. Arnaut Pagnan pour lui et come tuteur de Guillem Pagnan, Bertrand Pagnan et Armande de St. Bermant
- 304. D. Rostand de Mons, seignour d’Estofferi, baron.
- 305. Bertrand Pagnan.

EN L’EGLISE SEINT ANDREW, LE XX JUYL, ENTOUR LE HEURE DE TIERCE

- 306. Mons’. Arnaut de Laverdun, seignour de Castel Lobau.
- 307. Fortaner, seignour de Beauzen.

LE CONNTE DE BIGORRE

LA CITE DE TARBA

- 308. Me. Raymond de Labarque, licencie en droit
- 309. Arnaut Cotoret, protestans, etc. (comme Bazaz, Condom, etc.).

LE CHATEL DE LORDE

- 310. Gassies Arnaut de Lablat.
- 311. Jehan Caunet, procurateours, etc.

REBASTENX.

- 312. Bernard de Belegarde.
- 312 bis. Pierre Dantine.
- 313. Mr. Pierre Arnaut Destauneu, procurat, etc.

VIC

- 314. Me. Pierres Arnaut de Stonniez, bourgoys et procureour de la vile de Vic

YVOS.

- 315. Me. Pierre de Lamarque, bourgoys et procureour d’Yvos.

EN L’EGLISE SEINT ANDRE DE BOURDEAULX, XXII DE JULLET MCCCLXIII

SENECHAUSSE DES LANDES.

- 316. Monsr. Raym. Guillem, seignour de Caupene.
- 317. Arnaut de Seint Aubin, seignour de Puyale.
- 318. Piers de Villemeyan, comme procureour de Assaillice de Pons, tuterez de Johan filz et heriter del viconnte de Dorte.
- 319. Raymond Bernard de Castelnau.
- 320. Monsr. Augier, seignour de Doazit.
- 321. Ffort, seignour de Ffavars.
- 322. Raymond de Batz, seignour de Ffortz, bailla une lannce pour son chastel de Fforts, pour devoir et esporle.
- 323. Jehan, seignour de Came.
- 324. Augier, seignour de Monntbrun.
- 325. Navar d’Arrostanch, a cause de Giraude de Benesse, sa femme.
- 326. Arnaut Garssies de Benket, seignour en partie de Castelnau et de Mames.
- 327. Monsr. Andrew, seignour de Balhad, baron.

EN LE PALAYS DE L’ARCHIVESQUE DEDEINZ LA VILLE DE BOURDEAULX, LE XXVIII DE JULLET

- 328. Monsr. Guiraudde Lamote, chevalier, en lieu de Jehan de Lamote, son filz pupille.
- 329. Arnaut, seignour de Luxe d’Estiveaux.
- 330. Monsr. Guillem Raymond de Seint Marsse, chevalier.
- 331. Geraudde Seint Marsse, esquier.

EN LE PALAYS DE L’ARCHIVESQUE SUSDIT, LE XXX DE JULLET.

- 332. Monsr. Piers de Rovinham, seignour de Montcarp.
- 333. Besian de Montz (ou Moas), seignour Descamford.

DE LABORT EN BASCOS

- 334. Sans, seignour de Seint Pierre.
- 335. Garssies Arnald, seignour de Garro.
- 336. Guarsies Arnald, seignour d’Espelette.
- 337. Piers, seignour de Soloete.
- 338. Auger, seignour d’Ortobie (D. seignour d’Espelette).
- 339. Johan, seignour de Salevilhe (D. Colavilhe).

LE SENECHAUSSEE DE PIERREGORT

EN LA CHAPELLE DE DEINZ LE CHATEL ET VILLE DE BRUGGERAK, LE QUART JOUR de mois d’Aust, l’an susdite, presens les surnomeez commissaries et plusieurs autres.

EN LA VILLE DE SEINTE FOI, LE DIT JOUR [3]

- 340. Jean de Puch, filz de Monsr. Geraud de Puch et avec licence de Monsr. Gaillard de Pouch, son curateur.
- 341. Monsr. Auger Mote, pour lui et comme usufructuaire des biens de Katerine sa femme (D. Auger Mere).
- 342. — Bertrand de Lamote, baron.
- 343. — Avissant de Caumont, baron, filz de Arnaut de Caumont.
- 344. — Seguin, seignour de Guavandon, baron (D. Gavaudon).
- 344 bis. — Guillem Raimon de Mermande, seignour de Taillecavat, baron.
- 345. — Gauter de Mazeras, baron.
- 346. — Jordan, seignour de Forsses, chivalier.
- 347. Le reverend pere en Dieu Jehan, abbé de Clayrac.
- 348. Amanieu de Pelagrue, seignour de Semensac, esquier (D. Semonsac).
- 349. Monsr. Lork de Caumont.
- 350. Avissans de Clayrac.
- 351. Bernard Bok.
- 352. Senhoret de Preyssak.
- 353. Piers de Gotz (D. Batz. A. Gatz).
- 354. 355. Guillem de Maumont, pour lui et pour Johanne, tres noble dame d’Ecaudeilhac, sa ffeme.
- 356. P. Bok, pour lui et pour Aupays de Paresol sa feme.
- 357. Aymeric de Cosoron (A. Gosorn).
- 358. Arn. de Montmaurel, chevalier pour sa partie de Cosoron (Cusorn).
- 359. Bernard de Teneas esquier (D. Tiuras. A. Doturas).
- 360. Johan de Bocglon, esquier tannt pour lui, come pour Conge de Boglon, sa file.
- 361. Arnaut de Labarde comme attorne de Mathe de Preyssak, dame du dit lieu et de Madeillan.
- 362. Dame Sebilie de Durefort, dame de Tynbert.
- 363. Monsr. Bernard de Loulibes, chevalier pour Sebilie sa file.
- 364. — Gaston de Gontaut, baron.
- 365. — Piers de Gontaut, seignour de Biron, baron.
- 366. Bernard de Robin (D. Robinhan), seignour de Castel-Cuiller.
- 367. Bertrand de Ffargues, seignour de Malvesin.
- 368. Gillebert de Pelegrue.
- 369. Le reverend pere en Dieux, frere Austen, esvesque de Sarlat, li esteantz ensedenlz par devannt, le dit nostre seignour le prince, a fait homage a li come lieutenant nostre seignour le Roi d’Engleterre, et apres come prince d’Aquitaigne, si et par la fourme qe lez autres evesques onnt acustume de faire, en temps passez. A quel evesque nostre dit seignour le Prince ad promys de tenir, garder, observer lez privileges et frannchises et libertees, si et pour la fourme qe tenuz est de garder et observer.
- 370. Monsr. Johan de Galhard, seignour de Limulh, baron.
- 371. Elies de Scodecan, esquier.
- 372. Monsr. Arnaut Brudeyre, chevalier.
- 373. — Ffarguan D’Estissac, baronn, et bailla une peire de gannz.
- 374. — Elyes Provost, chevalier.
- 375. Arnaut de Maurelhac, esquier.
- 376. Piers Rampnol de Brugerac, esquier bailla 1 paire de ganntz.
- 377. Monsr. Piers Guailhart, chevalier.
- 378. — Guillem Raimon de Pelegos, esquier (c’est le premier escuyer qualifie de Monsr.).
- 379. Johan de Tenac, esquier.
- 380. Monsr. Audoyne d’Estissac, chevalier.
- 381. Marie de Claremont, femme de monsr. P. de Clarermont, ove licence du dit monsr. Piers.
- 382. Seguin Prevost, esquier, come tuteur de Gautier de Mont, seignour de Lenkays (D. seignour de Bentays).
- 383. Doat de Levinhac, esquier.
- 384. Elies d’Estissac, chevalier de Bruggerac.
- 385. Augier de Gordona, esquier (Gardonne ?).
- 386. Johan de Mazeras, esquier (A. Masteres. D. Nazeras).
- 387. Elies Pons, esquier.
- 388. Amanieu de Seint Michel.
- 389. Piers de Rochefort, esquier.
- 390. 391. Piers de Seint Clerc, paia pour son devoir X s. pour luy et pour son cosyn.
- 392. Pierre Gordine, pour luy et pour son cosin.
- 393. 394. Mondet de Panissas (A. Panussas) pour li et sa femme.
- 395. Elies de Rochefort, esquier.
- 396. Bernat del Viver, esquier.
- 397. Guailhard de Gavandon (D. et A. Gabaudan), esquier.
- 398. Raymon Bernart, come priour de Sadelhac.
- 399. Bertrand de Boy de Boyse, esquier.
- 400. Dame Marie de Maduran, feme de monsr. Amanieu de Pomers, li absent,
- 401. 402. 403. Sebilie de Campsegrit, damoissell femme de P. Raymont, pour soi et pour seez soers.
- 404. Isabel Canpelher (D. Cambelhie. A. Caubelha).
- 405. Dame Bourguhe Proveste de Bouggerac, ove licence de monsr. Piers Prevost, chivalier, son baron.

EN L’EGLISE SAINT FRONT DEINS LA VILLE DE PIERREGOILS, LE X AOUT

- 406. Arcbambaut, connte de Pierregorcs,
- 407. Monsr. Amalric seignour de Creon por li et por sa feme.
- 408.— Seguin de Gontaud, seignour de Badafol, baron.
- 409. — Bertrand de Born, seignour d’Autefort, baron.
- 410.— William D’Arrenthon, seignour Beauregard, baron (D. Benthonac).
- 411. Guy de Guiel, esquier (D. Givel)
- 412. Guillem de Laroque, esquier.
- 413. Berat de Montleder, seignour de Montclar, baron.
- 414. Monsr. Raymond de Chamberlane, chevalier.
- 415. Gilbert de Pons, esquier ov pouvoir de Bragueyrac.
- 416. Bos, seignour de Graynols, esquier, baron.
- 417. Aymeryc de Chamberlhac.
- 418. Guy Maurel.
- 419. Piers de Monnt Ardit
- 420. Piers Siurac
- 421. William de Bourdeux.
- 422. Guy de Lambraude, filz d’Aymeric (D. de Labrande. A. Labicarda).
- 423. Amalbin de Montardit
- 424. Raymont de Sauzet
- 425. Guillem de Goyas.
- 426. Piers de Monnt Ardit, filz de Guillem.
- 427. Guy de Labaude (A. Labrauda.)
- 428. Aymar de Champs.
- 429. Johan Viger (D. Vigier).
- 430. Le reverend pere en Dieux, Jordan, abbe de Cortorrac (A. Corcoyac. D. Tortoyrac.) ove le stole.

EN L’EGLISE SEINT FFRONNT DE PIERREGORES, LE X D’AUST

- 431. Le reverend pere en Dieu Bernard, abbe de Luserte (Uzerche ?) estant en esteant a cause de sa temporalite, en cap et en membres.

LA SENECHAUSSEE DE CAORSIN ET ROUERGUE

.- 432. Monsr. Wuillem de Cardelhac, baron.
- 433. — Pierre de Caseton, seignour de Gourdon en sa partie, chevalier.
- 434. — Bertrand de Cardelhac, seignour de Biulle (A. Burole), baron.
- 435. — Johan, seignour de Seint Pregek, baron.
- 436. — Ponns de Gourdon, seignour de Gourdon en sa partie.
- 437. — Ratier de Bealfort, seignour de Beaford et de Belbenca, baron.
- 438. — Raym. Arnaut Des Pratz, seignour de Monntpezat, baron.
- 439. —Bertrand de Lacopie, seignour de Seint Cric en sa partie, baron.
- 440. — Guillaume Vassal, chevalier.
- 441. — Bertrand de Durefort, seignour de Lachapele, baron.
- 442. — Jehan de Gourdon, seignour en sa partie de Gourdon, baron.
- 443. — Guillaume de Galhart, seignour de Crissac (A. Grassac), baron.
- 444. — Bertrand de Montagut, seignour de Montlesnard.
- 445. — Marques de Cardelhac, seigneur de Cardelhac, baron.
- 446. — Pierres de St Paul, chevalier.
- 447. — Gaucem de Vayroles.
- 448. Maistre Raymond Atz, licencie en lois, come procureur de Laurent Burgade, seignour de Laubenc.
- 449. Gaubert de Lastich (A. Lastialh, D. Lastagh), esquier.
- 450. Raymond Thoset, esquier.
- 451. Jacmes de Cantet, procureour de Huc de Cantet
- 452. Audoyne de Parys, seignour de Montdomert, esquier.
- 453. Guillem Auriol, esquier.
- 454. Guanton Barriere*
- 455. Johan de Probolon.
- 456. Raymon de Vedoile.

XIII AOUT

- 457. Johan, seignour de Chastelnief et de Caumont.
- 458. Monsr. Gilibert de Dome, seignour de Seint Aubin.
- 459. — Elies de Pomers, a cause de Regine Pomers, sa fille.
- 460. Pons de Gonnac (ou Gennat).
- 461. Monsr. Piers de Labatut, pour ce qu’il tient en la castellenie d’Aubeterre.
- 462. — Raym. de Montaut, seignour de Moyssyan (Mussidan), baron.
- 463. 464. Gautier de Rofinhac, esquier, deux hommages.
- 465. Le reverend pere en Dieux, monsr. Guiraut, abbe de Ffigiac.

XV AOUT

- 466. Loys Viger, esquier.

EN LA CYTE D’ENGOLESME DEINS LA SALE DE CHASTEL, XVIII DAUST

- 467. Monsr. Miles de Toartz, seignour de Podanges, a cause de Johane de Chabanes, sa feme.
- 468. Jauffre de Larouche, come tutour de Guion, seignour de Larochefoucaut.
- 469, 470. Monsr. Robbert de Mastat, baron, en son nom et come tutour de Jakes seignour de Montbadon.
- 471. Guillem, seignour de Marhulh, esquier.
- 472. 473. Jordan seignour d’Espiaulat (D. d’Espranhac) et pour Margarete sa feme, 2 homages.
- 474. Jauffre de La Rouche, seignour de Vertulh.
- 475. Monsr. Bertrand, seignour de Sigonhes (D. Surgonhas).
- 476. — Elies Tidon (Tizon), seignour Dargouse (d’Argence) por sa feme.
- 477. — Seguin Leutart, chevalier.
- 478, 479, 480. Elies Robert, esquier, 3 homag.
- 481, 482, 483. Simon Chaffies (A. Chauffres), seignour de Pluvidan, 3 homages.
- 484. Taillefer de Montauger, seignour de Rocheran, a cause de sa feme.
- 485. Monsr. Piers Dauit (A. Doaut, D. Daniel), come tuteur de ses enfants.
- 486. — Ffouques de Boteville, chevalier.
- 487. Alem, seignour de Montmaurelh (D. Montmaurelhon), baron.
- 488. Monsr. Elies Tidon, seignour de Maurilhac
- 489. Johan Amblard, esquier.
- 490. 491. Seguin Sardegna, come tutour de ses niepses.
- 492, 493. Piers de La Messinne (D. Mesniere), esquier, 2 homag.
- 494-498. Elies, seignour de Plaisac, 4 id.
- 499, 500. Hugo de Sebraca, 2 id.
- 501, 502, 503. Maynart de Manhac, 3 id.
- 504, 505, 506. Reynalt Caylle, 3 hommages.
- 507. Simon de Baret (D. de Bonet).
- 508. Iter Ffaure.
- 509, 510. Guillem deNoailbac (D. Mailhac), 2 homm.
- 511, 512. Jauffre de Puy de Neuville et por Agate de Lezsay, dame de Baneyres.
- 513. Guillem de Montauzer, seignour Delontovile.
- 514. Piers Carpenter.
- 515. 516. 517. Stiene Garner, 3 homag.
- 518. Guillem Ganhon (A. Gargoan, D. Bargoan).
- 519. Arnaut Dussaut
- 520. Jauffre de Seint Vincens.
- 521. Johan Cortet.
- 522. Philipe Gilibert.
- 523. Aurunne Rosete, dame de Latemplarie.
- 524. Piers Dauseilhac.
- 525. Clemence Martine.
- 526. Isabel Gytone.

EN LA CYTE D’ENGOLESME DEINS LA SALE DE CHASTEL, XIX D’AUST.

- 527. Monsr. Bertrand Tidon, chevalier.
- 528. Guillem Begaut (A. Legaut), esquier.
- 529. Monsr. Olivier (A. et D. Colin), seignour de Borc Charannte, baron.
- 530. — Branndeli Constantin (Costaram), baron.
- 531. Johan de Noyes, esquier.
- 532. Robav de Boys, esquier.
- 533. 534. Guillem de Jauffre, por li et sa feme.
- 535. Elies Bouchard de Gensac
- 536. Bos de la Barde por Marie, dame de Latourblanche, baron.
- 537. Itier de Mongaubier.
- 538. Monsr. Jehan Prevost,chevalier.
- ... — Foucaut de Ridere, chevalier.
- 539. Helys Rous de Lachapelle de la Tourblanche, esquier.
- 540. Piers Papaillon esquier.
- 541. Guiraut Cramalh (D. Tramalhac), esquier.
- 542. Bartholomeu de Mannst (D. Maretz), priour de Clairac p. cause de sa temporalite et de la justice appartenant audit priorier.
- 543. Eudon Gachet, esquier.
- 544. Elies Faucaut de Lile d’Espaignac.
- 545, 546. Helies de Boteville, esquier, por li et por sa feme, 2 hom.
- 547. Guillem de Seint Espinne, esquier.
- 548. Johan Ffaure.
- 549. Ysabe Tidon en la personne de Richard de Cobsham, receveur deu comandament de monsr. le prince comme lieutenant
- 550.Piers de Seinte More, seignour de Montauser, baron.
- 551. Guy de Willeboy, seignour de Laroche Ayran.
- 552. Guiraut de Scambavile (D. Frambaville).
- 553. Gyos Panes (D. Guyot Pams).
- 554. Piers de Chasteilbon.

EN LE CITE D’ENGOLESME, XXI D’AUST

- 555, 556, 557. Monsr. Henry, seignour de Barbesiu, baron, 3 hommages.
- 558. Guillem de Montleun, chevalier.
- 559. Achart de Polignac
- 560. Guombaud Richard.
- 561. Nauffrenour de Setchastier.
- 562. Helies Boussac, chevalier (de Bensac).
- 563. Joffre Jordan, chevalier.
- 564. Henri Amanieu (D. Guillem Anne), seignour de Tropinhac.
- 565. Jauffrey de Rossinhon.
- 566. Martelot de Mastas, chevalier.
- 567. Gilet, seignour de Rossinhon.
- 568. Robert Gombaud, chevalier (D).
- 569. Robbert de Botenat.
- 570. Pierres de Botonac.
- 571. Pierres Maynard.
- 572. Nolot Ytei (D. Iter).
- 573. Johan Gardra.
- 574. Pierre de Balet (D. Valet).
- 575. Jehan de Lamota.
- 576. Robbert de Montiers.
- 577. Bos de Seris.
- 578. Jehan Gardran (D. Gondran).
- 579. Heliot de Rausines (D. Ransones).
- 580. Guillem de Balasac
- 581. Guy de Chaselis (D. Chepelis).

EN LE CHASTEL D’ENGOLESME, LE XXI AOUST

- 582. Monsr. Pons, seignour de Casteillon, baron.
- 583. — Piers Lambert pour soi
- 584. Elies de Bassac, esquier.
- 585. Ledit monsr. Piers (Lambert ?) injunctement).

EN LE CHASTEL DE CONYAK, EN PRESENCE DES DITS COMMISSAIRES ET DE MONSR. JOHAN STRECLER, DOCTOUR EN LOYS ET CHANCELLER D’AQUITAYNE, XXIII AOST.

- 586., 587, 588. Helies Bertrand, peur li et auxi come tutour de hers de Guitart Dardenne.
- 589. Guillem Nullon (D. Mellon), esquier.
- 590. Pierre Pons, a cause de Peronelle sa femme.
- 591, 592. Eymon Salamon pour ses enfantz,
- 593. Johan Vassan (A. Vassau, D. Vessair).
- 594. Guillem Joerme.
- 595. Bernard de Hastingues.
- 596. Monsr. Guillem de Labrosse, chevalier.
- 597. Phelipe de Choletz.

EN L’EGLISE CATHEDRAL SEINT PIERRES DE SEINTES, XXIV AOUST

- 598. Guillem, seignour de Tamies (A. Tamines) et de Gordon en sa partie.
- 599. Monsr. Pons Ricart de Gordon de Jorgelhac.
- 600. 601. Le reverend pere en Dieu, monsr. Gaillard Palairak, abbe de Seint Bloussenx [NDLR prob. Sablonceaux] (D. St. Blonseux), 2 hommages.
- 602. Reynaud, seignour de Pons, baron.
- 603. Monsr. Jauffre de Mortamer, seignour de Coel, baron pour les terres qu’il tient en la chastellenie de Comphac et de Boteville.
- 604. — Johan Lapersonne a cause de Margarete sa femme, vicomtesse d’Aunay.
- 605. Guillem, seignour de Montleun, baron.
- 606, 607, 608. Gombaud de Belesac (A. Guillaume de Balesac), baron, 3 homag.
- 609. Guillem, seignour de Mareilh, baron a cause de Johane d’Archiac sa femme.
- 610. Jauffre de Ryveire (A Rubeyne, D. Reboyne), seignour de Pusany (A.Despissany), baron.
- 611, 612, 613. Piers de Larouche por luy et por sa femme, 3 homag.
- 614. Augiers, seignour de Montguyon, baron.
- 615. Piers de Seint More, a cause de sa terre en Alberan.
- 616. Monsr. Guillem de Ransanes, chevalier.
- 617. Johan, seignour de Manjader, chevalier.
- 618. Monsr. Reynaut Seguin, chevalier, a cause de sa feme Isabel
- 619. Johan de Lome, esquier.
- 620, 621. Mestre Regnaut Seguin, a cause d’Isabel sa feme, 2 homag.
- 622. Johan de Bour, esquier.
- 623, 624. Mich. Beautris, esquier, a cause de luy et de Jehanne Du Boys.
- 625. Guillem Manham, pervost Dors.
- 626. Beraut Gasc, esquier.
- 627. Mestre Rampnol Jaubert, esquier.
- 628. Elies Augier, esquier.
- 629. Guillem Robin.
- 630. Johan de Sore.
- 631. Robert Ffoucaut.
- 632. Mestre Simes de Boneheure (A. Bonehonte), a cause de Argente sa feme.
- 633, 634. Piers de Vilen, tutour de ses enfans.
- 635. Mestre Guillem de Lamuade (A. Laumade).
- 636. Pierre de Bac, chevalier.

XXVI AOUT. EN L’EGLISE ST. JEHAN D’ANGELI

- 637. Monsr. Guy Larchevesque, seignour de Taillebourc, baron.
- 638. Gerart de Maumont, seignour de Taunaybotone, baron.
- 639. Monsr. Jauffre, seignour Daussure, baron.
- 640. — Elies Viger, chevalier de Caunac.
- 641. Reynaut Chanun, seignour de Mause (D. Chenin), baron.
- 642. Piers de Maujaser, a cause de Johane (A et D. Martine) sa femme.
- 643.Monsr. Johan de Mayne, procurour de Margarite Chanvieux (D. Channueur).
- 644. Americ de Latourville, priour de St. Savencuy (A. Savemon, D. St. Severien).

XXVII AOUT. A SEINTES

- 645. Monsieur Guillem de Cardelhac, chevalier.

ID. A LA ROUCHELLE. EGLISE DES FRERES MENEURS

- 646. Monsr. Guillem Larchivesque, seignour de Parthenay et de Chastellailo, pour les choses quil tient en Aunis.
- 647. — Godmar de Lilhoreres (A. D. Liones), seignour de Maran, baron.
- 648. Johan Chauderay de La Rochelle, a cause de un chastel Dumol, du ressort de Xaintes.
- 649. Emeric Prestant, seignour de Brucbertitz (A. Beaupertuy, D. Bracbertin).
- 650. Johan de Hors, seignour de Bonemie.
- 651. Jaqes, seignour de la Brossa, esquier.
- 652. Elias Acarias (D. Araries), esquier.
- 653. Robert Jordan, por Margarite sa feme.
- 654. Monsr. Johan Castannher, chevalier.

XXIX AUST, ID. IBID

- 655. Johan d’Espanhak, tutour de Guillem d’Espanhac son filz.
- 656. Simon de Toartz, connte de Dreux, come curateur de monsr. Loys viconnte de Toartz son pere, pour les terres quil tient en l’île du Re.
- 657. Rouse de Seint Denis, veve.
- 658. Arnaud Vidau de Chalis, esquier pour Glane, sa feme.
- 659. Helies, prevost de Cose, esquier.
- 660. Guillem Ffoure de La Touche de Coche.
- 661. Rampnol de Laurier.
- 662. Guillem de Lavalee, a cause de Elene sa femme.

EN LA CHASTEL DE BENON EN PEYTOW. I. SEPTEMBRE

- 663. Monsr. Jacmes de Surgieres.
- 664. — Theobaud de Casteilhon, chevalier.
- 665. Jacmes Nichola.
- 666. Johan de Biron (ou VYiron).
- 667. Jauffray Aubert.
- 668. Robert Bolunvilhe (A. Robinvilhe).
- 669. 670. Monsr. Guillem de Serys, por li et sa femme Love Marquise.
- 671. Manivent de Seint Martyne, seignour de Chaste ! Reynaut.

A NYORT, III SEPTEMBRE

- 672, 673. Mestre Piers Perseschausses, meir de la ville de Nyort, pour li et en nom del comuniaulte de la dit ville.
- 674. Stienne Yergeray, de Fontenay le conte, pour sa femme.
- 675. Ylares Borgay a cause de sa femme.
- 676. Mestre Piers Kaynal.
- 677. Guillem Borreu de Niort.

EN LE MOUSTIER SEINT MAXENS, VI SEPTEMBRE.

- 678. Corneli Roge (A. Raige) a cause de Guiraude sa femme.
- 679, 680. Monsr. Hugo de Vivone, chevalier, seignour de Tors, a cause de sa femme Jehanne de Montendre, 2 hommages.
- 681, 682, 683. Bertrand de Casalitz, a cause de li et de Johanne de Forest sa femme. 3 hommages.

EN L’EGLISE CATHEDRALE SEINT PIERS, DEINS LA CITE DE POITIERS, XIII SEPTEMBRE

- 684, 685, 686. Simon de Toartz, connte de Dreux, come curatour de monsr. Loys deToartz son pier, trois homages.
- 687. Guillem Larchivesque, seignour de Parthenay, baron.
- 688. Monsr. Gauffre de Mortamer, seignour de Coek (A. D. Coel).
- 689. — Loys d’Harcourt, viconte de Chastel Layraut.
- 690. — Loys de Rochechoart, viconnt du dit lieu.
- 691. — Savari de Vivona, seignour de Thors, baron.
- 692. — Emeric d’Argenton, seignour de Dorisson, (D. Douson) por li et sa femme.
- 693. — Raymon de Bibona (A. et D. Biben), seignour de Polhe.
- 694. — Maury de Baussay, chevalier (D. Memry de Benssan).
- 695. — Pons de Bibone, seignour de Donnens (D. Biben, seignour Domas).
- 696, 697, 698. Monsr. Piers de Gordon, chevalier, 3 homages.
- 699. Monsr. Loys de Maleval, seigneur de Chastelus, chevalier.
- 700. Guiscard de Comborn, filz de monsr. Guiscard, seigneur de Peyrusse, a cause de sa femme.
- 701. 702. Alem Montendre, seignour de Lafaya, a cause de sa femme, 2 hommages (D. Aben de Montandre, seignour de Laferte).

EN LA DITE EGLISE SEINT MAXENS, LES JOUR, MOIS ET ANS

- 703, 704. Monsr. Aimeric de La Rolbche (A. Laroche), come loyal administrator de ses enfannz.
- 705, 706. Monsr. Elies de Chanbac, seignour de Bore, idem.
- 707. Monsr. Guy de Laforest, chevalier, a cause des choses qu’il tient en la chastellenie de Lusignen.
- 708. — Guillem Canan, chevalier (D. Guillem Aman).
- 709. Piers Chaubec, esquier.
- 710. Guy de la Tramoille (A. Tremoille), chevalier.
- 711. Monsr. Buden (A. Virdeti. D. Brideri) de Chastel Brian, chevalier.
- 712. — Colard de Molins, chevalier.
- 713. Johan de Canouche, esquier (D. Tourinhe).
- 714. Monsr. Estrannge de Seint Giles (D. Esterluge) chevalier.
- 715. Johan de Bossinhe, esquier.
- 716. Monsr. Johan de Latouche (D. Latruche), chevalier.
- 717. Johan, prevost de Fontenay le connte, esquier.
- 718. Jordan de Ranicor (D. de Ravoir), esquier.
- 719. N. Leconte, esquier.
- 720. Emeric Elies, esquier.
- 721. Chales de Seint Giles, esquier.
- 722. Le reverend pier. ffrere Jehan de Sarc, abbe de Ne. De. de Sele ouve l’estole, estant de pies, tenant l’une mein sur le livre et l’autre sur le poys( ?).
- 723. Le reverend pier, frere Jaucelync, abbe de Seint Savin (A. Saumone), idem.
- 724. 725. P. Mesterole, escuier, pour li et comme tutor de Yvon de Faye, 2 hommages.
- 726. Ivan de Seilhon, escuier.
- 727. Le reverend piere, frere Guillem, abbe du moustier de Seint Maxens, sauve les libertes et franchises de la eglise, et fait serment de foialte sans prejudice de sancte see de Rome, si plus ne main que ses predecessors avoient et estoient tenuz de fere.
- 728. Guillem Elies, esquier.
- 729. Johan de Comday (A. Corday), esquier, a cause de sa femme.
- 730. Helies Paute, esquier, a cause de sa femme.
- 731. Johan de Manalle, esquier (D. Marcelle. A. Mantille).
- 732. Johan de Coneday, esquier, tutour de ses enfanns.
- 733. Helies Paut, esquier, a cause de sa feme.
- 734. Johan de Manalle, esquier.
- 735. Johan de Pucchonen, esquier (B. Pinhoreu).
- 736. Piers Puiaden, esquier.
- 737. Monsr. Phelip de Puy Viouzan (D. Vutran. A. Bucran), a cause de sa femme.
- 738. Guiot Poppart, esquier.
- 739. Mpnsr. Piers de Laroche, chevalier.
- 740. Piers Pinaden (D. Pinandre. A. Pibauden), esquier.
- 741. Monsr. Savory de Bybone (D. Samain de Berbon), chevalier.
- 742. Aubert Loba (D. Lobla), esquier.
- 743. Amanieu, seignour de Manhe, esquier.
- 744. Guiart Bollemer (D. Guiraud Vellemer), esquier, a cause de sa femme.
- 745. Johan Mayner, esquier.
- 746. Jacmes Dize, esquier.
- 747. Alisandre Titon (D. Tidon. A. Tifon), esquier.
- 748. Monsr. Magne .de Millo (A. Mangon de Mabus. D. Mango de Melle), chevalier, a cause de sa femme.
- 749. Agnes de Pautre (D. De Paucrelone), veve.
- 750. Guillem Barrabin, a cause de sa femme.
- 751. Jehann Bonn, esquier.
- 752. Gilet Brisson, esquier.
- 753. Huguet Rigaut, come tuteur de Jehanne Badavilen, pupile.
- 754. Guillem Prevost de Renhe, a cause de sa femme.
- 755. Jehan Aidel (D. Adeille), esquier.
- 756. 757. Briant de Colombes, esquier, 2 hom.
- 758. Jehan Doulade (D Oulide) esquier.
- 759. Monsr. Guillem Pot, chevalier, a cause de sa femme.
- 760. — Jehan Chastenore (D. Chastenier), chevalier.
- 761. Guanbauch de Derce (D. Gaubanh de Deysse), esquier.
- 762. Guillem Chamer, esquier.
- 763. Gauffre de Beucham, esquier.
- 764. Jauffre Veuder, esquier.
- 765. Guillem Torssay, esquier, comme procureur de monsr. Guillem Torsey, chevalier.
- 766, 767, 768. Guillem de Luigne, esquier, por li, Jehanne et Loyse de Luigne, fils de feu messe. Phe. de Luigne, chevalier (D. Ge. de Lingne pour soy et comme tuteur de Jean, Jeanne et Louise de Lingue, filz de feu monsr. Jean de Lingue, chevalier).
- 769. Monsr. Johan de Luigne, chevalier.
- 770. Johan de Longes, esquier.
- 771. Johan de Rochemen, esquier.
- 772. Johan Paner, esquier (D. Perduer).
- 773. Monsr. Jauffre Helis, procurour de vicomte de Rochechoard,
- 774. Johan Bassay, esquier (D. Barbasay).
- 775. Johan de Betaille, esquier, a cause de sa femme (D. Bertalh).
- 776. Simon Geraut, esquier (D. Enion Beraut).
- 777. 778. Guillem Hayron, esquier, 2 homm.
- 779, 780. Piers Mestiole, esquier, por li et come tuteur de Yvon de Faye, 2. homm.
- 781 Johan de Seillon [4].
- 782. Le reverend piere, frere Simon, abbe de Seint Severin.
- 783. Helietes Chaleire. veve.
- 784. Hugonet Miongier.
- 785. Guillem de Seint Michel.
- 786. Michel Bertin, a cause de sa femme.
- 787. Johan de la Rouche.
- 788. Malmonde.
- 789. Johan Michel, tuteur des enfannz de J. Brandyn.
- 790. Guillem Banol, esquier.
- 791. Monsr. Guy de Puy, a cause de sa femme.
- 792. Johan de Lospital de Seint Maxens.
- 793. Edonet de Poys, esquier.
- 794. Piers Villan, esquier.
- 795. Johan de Larouche, a cause de sa femme.
- 796. Simon de Toile, come avoit la baile des enfannz de monsr. Simon de Lile.
- 797. Johan de Puy Corran, esquier.
- 798. Guillem de Nochise, esquier.
- 799. Monsr. Reynaut de Monnt Lannt, chevalier.
- 800. 801. Philippon Gembre, come avoit la bail de Philip. Bertholome Gembre. 2 homag.
- 802. Benoen de Laval, administrateur de Margarite, sa fille.
- 803, 804. Monsr. Phelips de Mont, por li et come avoit la bail de Aucen de Mont
- 805. Guynon de Martenay, esquier.
- 806. Piers de Larouche, esquier.
- 807. Guillem Lobbo, esquier.
- 808. Piers de Versi, esquier.
- 809. Piers de Mallon, esquier.
- 810. Piers Taillac, esquier.
- 811. Piers Vigot, esquier.
- 812. Guillem Sester, esquier.
- 813. Johan Bos. Tarosse, esquier.
- 814. Piers de Candeseigne, esquier.
- 815. Johan Alemein, esquier.
- 816. 817. Guion Lambert, esquier. 2 hom.
- 818. Piers de Mont, esquier, baron.
- 819 Piers Meslen, a cause de sa femme.
- 820. Le reverend piere, frere N.**... abbe de Noeilhe.
- 821. Davis Paule, a cause de sa femme.
- 822. Ilaret Ayssenen.
- 823. Johan Bassalot.
- 824. Johan de Carray avoit le bail de J. Cayren, filz de Huguet.
- 825. Burguet de Brissay, esquier.
- 826. Guaucem Fremont, come procureur de monsr. Guy Firemont.
- 827. Merigot de Seint Giles avoit la baile de J. de Seint Giles.
- 828. 829. Mestre Guillem Gembre, por li et avoit le bail de J. Ffrancs. 2 hom.
- 830. Bon Gaudin, esquier.
- 831, 832. Guion de Lagarde, esquier, 2 hom.
- 833. Piers Dourle.
- 834. Johan Ausecot, esquier.
- 835. Terbaut de Beupuy, esquier.
- 836. Gausselin de Pyrdray, esquier.
- 837. Thomas de Canay, esquier.
- 838. Johan Simon, come procureur de Perronelle Ffremonde.
- 839 - 845. Monsr. Costat Asse, chevalier, VI homag.
- 846. Jauffre de Theobaut.
- 847. Raymon de Seint Martin.
- 848. Huguin de Bruil avoit le bail de ses enfans.
- 849. Piers de Larouche.
- 850. Johan de Beauchamps.
- 851. Johan de Silars.
- 852. Johan BurgaiL
- 853, 854. Johan de Laboucherie, come tuteur des enfanns de Philippon de Bleon.
- 855. Johan Grinbon, a cause de sa femme.
- 856. Guillem Barrabin, come procureur de Helis Rouge.
- 857. Guillem Vocot, esquier.
- 858. Huguet de Puyloer.
- 859. Laurence Augeron, esquier, a cause de sa femme.
- 860. Jaques Roan, esquier.
- 861. Americ Sardi.
- 862. Johan Odart, a cause de sa femme.
- 863. Piers Marches, a cause de sa femme.
- 864. 865. Clemens Faure et Stienne Cote, consols de Maleon, pur eaux et pur le comun.
- 866. Johan Baysson, esquier, clerc
- 867. Mestre Johan de Portal.
- 868. Huguet de Faya.
- 869. Geraud de Lapeyrole.
- 870. Simon Raymont, come procurour de Phelippa Raymont, tuterere de Johan de Larouche, son fils.
- 871. Johan Elies de Sermon.
- 872. Guillem Daussurre.

POYTIERS, EGLISE DES FRERES MENORS, XIV SEPTEMBRE.

- 873. Guion Puec (A. Pomet de la ville de Poitou, D. Enion Pomet de la ville de Porton).
- 874. Guaularrt Sauner (A. Saumer de la dite ville).
- 875. Raymunde, dame de Beaumont.
- 876. Monsr. Dauffyn de Maleville.
- 878. Simon de Montmaureillon (A. Montcallou).
- 879. Simon Bonin (D. Brun).
- 880. 881. Guyot Giles, procureur de Phelipp son pere et pur sa feme.
- 882. Johan Berene, esquier (D. J. de Laverree).
- 883. Johan de Tiffargues, esquier (D. Tiffages).
- 884. Johan de Riban, esquier (A. et D. Rivau).
- 885. Johan de Marolh, esquier (D. Marolle).
- 886. Johan Bonin de Pont
- 887. Theobaut Bosseu.
- 888. Piers Nabinau, a cause de sa feme.
- 889. Emeric de Courssan , esquier (D. Torssan).
- 890. Guillem Rabey.
- 891. Olivier Poppart, esquier.
- 892. Albert Panarcon (A. et D. Ponaceu).
- 893. Piers Minhot (A. et D. Muhot).
- 894. Guyot de Magne (D. Moygne).
- 895. Huguet de la Gaucherre.
- 896. Guillem Perret (A. Potret D. Porret).

XXIII SEPT. EN LA CYTE DE POYTERS DEINS LA CHAMBRE DE MONSEIGNOUR LE PRINCE D’AQUITAYNE

- 897. Mons. Loys de Seint Julien, seignour de Saleron (A. Valeyron. D. Saberon).
- 898. Johan, sire de Perebuffere.

XXIV SEPT. EN LA DIT CITE DE POITIERS

- 899. Mestre Paul Gabriel.

XXIX SEPT. PALAYS DE POITIERS

- 900. Guillem, seignour de Labarreyre.
- 901. Brugueyre, seignour d’Arpageon.
- 902. Ratier de Penne.
- 903. Guilhem de Capdenac.
- 904. Mons. Guillem Labarreyre, come tutour de Guillem Labarreyre, minor d’age.
- 905. Jehan de Martel, come procureour de son pere.
- 906. Arnaut de Moliers, come procureour de Bertrand de Cardilhac
- 907. Guillem Contoner, come procureour de Guillem de Caumont.
- 908. Boy (Loys) Viger, esquier.
- 909. Briant de Monntyeart
- 910. Gourderon de Raymont, seignour d’Aubeterre.

v OCTOBRE, IB. ID.

- 911.Jordan de Tuele d’Engolesme (D. de Turla).

XVIII OCTOBRE. EN LA VILLE DE SAINT-MAXENS

- 912. Mons. Loys, seignour de Sulhy.

XXIII OCTOBRE. POITIERS, EGLISE SAINT-MAXENS

- 913. 914. Archambaut, viconnte de Comborn, a cause de ly et de Mare sa feme.
- 915, 916. Arnaut, seignour de Landorte, a cause de li et de sa feme.
- 917. Ledit monseignour Arnaud, come attorne de Guillem Bernard, seignour de Charluz.
- 918. Hue, chevalier de Saint-Maxens.
- 919. 920. Margarite Beliarde, en son nom et comme tuteresse de J. Baussay, son fils.

XXVI OCTOBRE. EN LE PALAIS DE POITIERS

- 921.Mons. Theobaut Chabot

XXX OCTOBRE, ID.

- 922. Mons. Theobaut de Ste-Merle, pour ce q’il tient en la chastellenie de Fontenay.

VI NOVEMBRE MCCCLXIII. EN LA CITE DE POITIERS.

- 923. Mons. Berard de Labret, seignour de Gironde, baron.
- 924. Bernard de Lard, esquier.
- 925. Mons. Simon Burleye, seignour de Seniche (A. Sernohe), baron.

XIV NOVEMBRE, ID.

- 926. Dame Marie Chatugne.
- 927. Mons. Helis Bremont, chevalier.
- 928. Johan Giles, come tutour del filz feu J. Jense, heriter feu Johan Corale.

XVI NOVEMBRE , ID.

- 929. Katerine, veve (A. Verue).
- 930. Jehanne de Lorgue.
- 931. 932. Dame Ragonnda Bochete (A. Borhet), en son nom et come avoil la baille Katerine sa fille. - 933, 934, 935. Conthor de Chenac, veve et pour ses enfanns.
- 936. Amblote Chantelope.
- 937. Jacelyn de Lacorre.
- 938. Jehanne Tailleble de Poitiers.
- 939. Mestre Johan Rivan.
- 940. Jehanne Coilleblande (A. Coillecaude ; D. Coillebaude), gurpie de feu Piers Cailleton.

XVIII NOVEMBRE, ID.

- 941.Guy de Seint Marssal.

XIX NOVEMWE, ID. EN LE PALAYS, DANS LA CITE de POYTERS.

- 942. 943. Jordan de La Yla, seignour de Clarmont et vicomte de Cassauban, a cause de li et de sa femme.
- 944. Mons. Arnaut, viconte de Carannaigu.
- 945.— Guillem, viconte de Torene.

XXVI DECEMBRE MCCCLXIII, EN LA CITE D’AGEN, EN PRESENCE DES DITS COMMISSARIES

- 946. Mons. Fflorimond, seignour de Lasparre, baron.
- 947. Arnaut, viconnte de Villanuve (D. Villamure).
- 948. Jehan, seignour de Feumarcon.
- 949. Vidal de Noiallan.
- 950. Garsies Arnaut.
- 951. Piers de Berdon.

XXVII DECEMBRE, ID.

- 952. Mons. Visiam de Lartigue (A. Besiam).
- 953. Bertrand, seignour de Bleardet (A. Bleaydes ; D. Bloyadet).
- 954. Mons. Piers, seignour de Marssan.
- 955. Bernard de Puy, esquier.
- 956. Raymond de Bearn.
- 957. Raymon Bernard de Laussan (A. Lanussan).

III JANVIER MCCCLXIV. A AGEN

- 958.Bernard de Jussan (D. Cussan).

IV JANVIER. A AGEN, EN L’EGLISE DES FRERES-PRECHEURS.

- 959. Bertrand, viconnte de Montclar.
- 960. Piers de Gailhard, seignour Despieux (D. Despiteve).
- 961. Senebrun de Mollilhan.
- 962. Bertrand d’Arrobinhan.
- 963. Mons. Estiene d’Ax, chivaler.

VIIIJANVIER, ID.

- 964. Arnaud de Labedan.
- 965. Bernard de Jussan (A. Cussan), a cause de Sebilie sa feme de Cardelhac.

IXJANVIER, ID.

- 966. Simon de Levis, viconnte de Lautre (D. Guyon, viconnte de Lautrec).
- 967. Bertrand de Puch Pines, comme tuteur de Guillem Arnaut de Durefort.
- 968. Pelegrin de Balhones (D. Valhenes).
- 969. Arnaut de Bourdeaux.
- 970. Rudel de Seissers, filz de Rudel de Seissers, pour son pere.
- 971. Cecilie de Durefort, comme tuterisse de Raymond Seguin Dartilhes.
- 972. Mons. Guy, seignour de Saverac.
- 973. Jehan de Lanesson (A. Benesson).
- 974. Bernard Damor.
- 975. Arnaut de Puchloant, actor de Rique de Puchloant, fessant foi de actorite
- 976. Bernard de Cominge, actor de Roger de Cominge, viconnte de Brunikel (A. Boubikel).
- 977. Bertrand d’Espanhe, come procureur ffunde sufficealement de dame Ysabel, viconntesse en la quart partie du dit viconte de Brunikel (Bouvekel) et pour toute autre chose.

x JANVIER.

- 978. Guillem Raymond de Lescutz (A. Lescun).

XII JANVIER.

- 979. Mons. Raymond Arnaud de Coarrase.
- 980. Piers de Castelnief, a cause de sa feme.
- 981. Arnaut, viconnte de Montclare.
- 982. Monsieur Johan de Barda, chevaler.

XII JANVIER MCCCLIV.

- 983. En la meson des freres prechoures, deins la chambre de parlement, en la cite d’Agen, le XIIe jour de janvyer, al houre de tierce, l’an susdit, en presence de moy, Piers Maderan, notarie de la Seint Fee de Rome et de la principalte d’Aquitaigne, et des noblez srs monsr. Johan, duc de Bretaigne et connte de Monntfort, monsr. Thomas de Beauchamp, monsr. Johan Chandos, de mestre Johan Strecle, chancellour d’Aquitaigne, de mestre John Harewelle, conestable de Bourdeux, de mestre Phelipe de Coteford, secretarie et conseiller, et de plusours autres illoqs presentz et sur ceo temoignez. Le noble et tres honore sr. Guaston, connt de Ffoixs et viconnt de Bearn, se presenta, ove deue reverence, par devannt le tresnoble et trespuissant seignour monsr. Edward, eisnez filz de nostre tres soverein seignour le roi d’Engletere, prince d’Aquitaigne et de Gales, duc de Cornewaille et connte de Cestre et fait le dit presentation, le dit monsr, Johan Chandos, parlant en la personne de nostre dit tresnoble et tresredoute sr. le prince, dit et denuncia publiment, au sr. connte de Ffoixs et viconnte de Bearn, que le dit nostre tresredoute sr. le prince, estoit venuz en les parties d’Aquitaigne come lieutenant dudit nostre tres sovorein sr. le roi d’Engleterre pour recevere les homages et serement de foialte a lui duez, a cause des terres et tenementz qui sonnt tenuz de li, a homages, dedeins la principalte d’Aquitaigne, et pour ceo le dit monsr. John Chandos, de par le dit nostre tres redoute sr. le lieutenant, requiert, ov due instance, le dit sr. connte et viconnte, q’il endevenisse home lige et fisse et prestasse a nostre dit tres soverein sr. le roi d’Engleterre en la personn de son lieutenant homage ou homages liges et serementz de foialte, tielles come faire lez devoit, pour les terres et tenementz q’il tient, clayma et doit tenir de li, dedeins la principalte d’Aquitaygne.

Et auxi les nobles srs. Loys de Hayrecort et monsr. John de Seintre, chivalers, comissaries a ceo deputez par le tres excellent sr. le roy de Ffrance, faissant foi de lour comission, par lettres patentes, enseales du seal du dit sr. le roy de Ffrance et de par li a la requett de notre dit sr. le lieutenant, comanderent au dit sr. connte et viconnte, q’il fisse obeissance et endevenisse home liege et fisse homage et serement de foialte au dit nostre tres soverein sr. le roi d’Engleterre, en la person de son dit lieutenant pour les terres et tenements q’il tient, cleyma et doit tenir de li, dedeinz la principalte d’Aquitaigne ; car cela fait, par vertu et poair a eux donez en lour comission avanntdit, des homages et serementz en lez queux le dit connte et viconnte estoit tenuz au dit sr. le roi de Ffrance a cause des terres et tenements susditz, les surnomeez comissaries monsr. Loys de Hayrecourt et monsr. John Seintre, acquiterent le dit sr. connte et viconnt de Bearn pour toutz jours.

Et illoqs meismes, le dit sr. connte et viconnte vuillant obeier a la request et commandement des srs. surnomeez, par sa propre volunte, esteant agenoilz sur une fourme quelle estoit par entre nostre dit sr. le prince et le dit connte, sanns ceynture, ne chaperon, tenent ses mayns juinnct par entre les mayns du notre dit seigr. le prince lieutenant est devenu home liege de nostre dit seigr. le roi d’Engleterre et au dit monsr, le prince, son eisnez filz, come son lieutenant ad fait foi, homage liege et serement de foialte pour les terres, tenements et choses q’il clayme et devoit tenir de li, de deins la principalte d’Aquitaigne, sa vie et ses membrez et terrenal honour, foi et loialte lat promys porter et garder, vers toutz et conntre toutz qi purront vivere et murrir et entre, lat promys a ffaire tout ceo qe tout bon loial et liege vassal doit et est tenuz de faire a son verray et naturel seignour et tout ceo dit et jura, myses sez meyns sur le livere et la crois et yceaux baizes, q’il tiendrait por toutz jours, si Dieux li eidast et les seintz evangeliez qi illocqs estoient.

A quellez homage et serement de foialte monn dit sr. le prince lieutenant de nostre dit seigr. le roi d’Engleterre ad resceuz le dit vassal en li bazant de sa bouche, sauve les droitz de nostre dit seigr. le roi et lez autres, et illocqs meismes li fuit injuinct par le honorable et sage sr., mestre Phelip de Coreffort, parlant del commandement et en personne dudit nostre sr, le prince lieutenant, q’il paia le devoir, ove devoirs q’il devoit et estoit tenuz … et auxi q’il bailla par escrit son fee, de fees, tenements q’il teignet, claine et doit tenir de nostre dit sr. le roi d’Engleterre en la principalte d’Aquitaigne, de deins le temps qe la custume du pais le voet et requiert, et paia la fee de chamblein et de la fesance dudit homage, eusse lettre dudit monsr. le prince lieutenant ; lesquelles choses le dit vassal dit et grannta affaire.

Et encontenant fait et resceuz le dit homage en la manere que dit est, le dit monsr. J. Chandos, parlant en personn et pour nostre dit sr. le prince et auxi pour le connte de Warewyk qi estoit illoqs present et pour soi, come commissaries sur ceo deputes par nostre dit tresnoble seigr. roi d’Engleterre, dit et denuncia publiment au dit sr. connte de Ffoixs et viconnt de Bearn, qe nostre dit seigr. le Roi d’Engleterre avoit done et transporte a sonn dit eisnez filz, le prince, tout la principalte d’Aquitaigne ; ove lez noblessez, droitures, homages serementz et autres droitz et devoirs quiels que soient apartenantz a la dit principalte, sauve a nostre dit tres soverein seigr. le roi d’Engleterre, la resort et la sovereignete, si come estoit contenuz en lez lettres contenans le dit transporte.... etc. etc.

Per verteu de quel transport et commissions susdite, les ditz seignours, connt de Warewyk et monsr. J. Channdos, commissaries a ceo deputez, distrent et de par le dit nostre tressovorein seïgr. le roi d’Engleterre, commanderont audit sr. connt de Foixs et viconnt de Bearn, q’il celuy meismes homages et serement de foialte, q’il avoit fait a nostre dit seigr. le roi d’Engleterre fit a nostre dit sr le prince, son eisnez filz, come prince d’Aquitaigne et desore en avannt a li fuisse obeissant et a li paiasse et fisse toutz droitz et devoirs quielles il devoit et estoit tenuz de faire, come a nostre dit seigr. le roi d’Engleterre, reserve a li la sovereignete et la resort, juxte et solonc le contenu de dit transport ; car ceo la fait, lez ditz srs. commissaries, par le poair as eaux donnez en lour dit commission, acquiteront le dit sr., connt et viconnte dudit homage…

Et apres dites cestz paroeles, le dit sr. connt de Ffoixs et viconnte de Bearn, vuillans obeir as commandementz susdictes, esteantz a genoils come dit est.... A quel homage et serement de foialte nostre tresredoute seigr. le prince ad resceuz le dit vassal en baizant li de sa bouche, sauve son droit et lui autruy, et illoqs meismes li fuist injuinct par le dit mestre Phelip de Coreford, parlant del commandement et en la personn de nostre dit tresredoute seigr. le prince q’il paiast le devoir ou devoirs q’il devoit a cause de sez terres et tenements et auxi de deins le temps que la custume de pais requiert bailla par escrit.... etc. Et apres la fesance dez dit homages, ledit sr, monsr. John Chandos, parlant en lieu de nos tresredoutes sr., roi et prince, inquis et demanda aut dit sr. connte et viconte s’il avoit fait lez homages susditz a cause de la terre et viconnte de Bearnn. Lequel connte, dit et respondoit, q’il avoit fait le dit homage pour tes viconntes de Marsan et de Gavardann et q’il ne avoit mye a tennir le dit conntee et terre de Bearnn en et souz les homages susdictes ; car s’il les tenoit de nullys et qe fuisse meindre seignour qe n’estoient noz tres redoutez srs., le roi et prince les queux estoient ses seigrs., il lour fferroit ceo que faire les deveroit de reason. Et en outre se presenta et promys de faire homage et serement et ceo q’il serra tenuz de reason, toutz foitz qe le ditz roi et prince nos dits srs, ou l’un de eaux le requieront et loy prourront en fourmes sufficialment q’il duisse tenir le terre et viconnte de Bearn a homage et serement de roi et prince, noz tresredontez srs., ou de l’un de eaux.

Et ensuant lez ditz monsr. Loys et monsr. John Seintre, comissaries de dit sr, le roi de Ffrance et de par li, comanderont au dit sr., connte de Ffoixs, q’il de toutz lez terres quelles il tenoit et les quells s’apartenoient as roi et prince noz dits srs., fisse restitucion juxt et solonc le purport de la presente pees. Laquel restitucion le dit sr, connte dit et ad promys faire solonc le purport de la dite pees, toutz foilz q’il soit requis et plerra a nos tresredoubtez srs, le roi et prince, ove a l’un de eaux.

A AGEN DAN L*EGLISE DES FRERES PRECHEURS, LE XV JANVIER.

- 984. Le reverent pere en Dieux Piers, abbe de St. Johan de Casteilha (A. Costeille).
- 985. Bernard de Lesconn (A. Lescun).
- 986. Raimond Arnaut sr. de Jarders (D. Carderez).
- 987. Bernard Guillem sr. Dandas (D. d’Audas).
- 988. .Bernard de Ffort (D. Sort) a cause de sa feme.
- 989. Bonhomme de Cussaguet
- 990 Seguine de Gotz.
- 991 Johan de Malhenhan (A. Matheulhan).
- 992. Guiraud, seigr. de La Yle.
- 993. Le reverend pere en Dieux Pierre, abbe de Perinhac, ove l’estole.
- 994. Bertrand de Gaillard, a cause de Guiraude sa femme.
- 995. Bertrand de Casalitz, pour Guillem Pelicer.
- 996. Ffortin de Seinte Arailhe, procurour de reverend pere en Dieux Talairan de Pierregord, cardenal, seigr. de Lavardac (A Labardat, D. Cauderam).
- 997. Bertrand de Rovinban, seigr. de Chasteucuiller.
- 998. Bertrand de Ffanguar (A Fauguer), seigr. de Malveisin.
- 999. Monsr. Gilibert de Pelegrue.

XVIII JANVIER.

- 1000. Phelipe Johan, seigr. de Salviac.
- 1001. Estienne de Labertrache, procureour de dame de Lajohanie.

xIx JANVIER. ID.

- 1002. Avissant de Caumont, procr’. de Piers de Caumont, son pere.

XX JANVIER. ID.

- 1003. Johan d’Armanhac, viconnte de Brulhes et de Ffesenssaguet.
- 1004. Guarssies de Geuse (A. Criose).
- 1005. Pons de Preissan.
- 1006. Raymond Bernard de Casalz.
- 1007. Arnaud Guillem de Lartigue.
- 1008. Bernard de Lartigue.
- 1009. Bertrand, seigr. d’Osson.

XXII JANVIER.

- 1010. Goudelray, seigr. De Bonivek (A. Burnels,D. Brumetz).
- 1011. Monsr. Arnaut de Marssan, seigr. de Caunac, baron.
- 1012. Pierres de Golenx (A. Colenx), chivaler.
- 1013. Menaut de Barbazan, chevalier.
- 1014. Piers de Dassin.
- 1015. Bertrand de Beraut (A. Becant).
- 1016. Piers de Terrafort, a cause de Sebelie de Cort sa femme.
- 1017. Bertrand, seigr. d’Osson.
- 1018. Bertrand de Montmirat, esquier.

XXI JANVIER, ID.

- 1019. La countesse de Rodechan (A. Bodeissan, D. Rodeycbon) veuve de Bertrand de Fumel, seigr. de Montsegur, bailla une glain pour devoir.

A AGEN [sans date).

- 1020. Monsr. Bertrand de Fumel, seigr. baron de Montsegur.
- 1021, 1022, 1023, 1024, 1025. Arnaud Pagan pour lui et come tutour de Guillem, de Bertrand, de Regine Pagan et de Arnaudet de Seint Berman.
- 1026. Bertran Pagan.

EN LE PALAIS DE POITERS, XVII FEVRIER.

- 1027. Guillard de Baillioil, procureur del connte d’Estampes et de la conntesse.
- 1028. 1029, 1030. Johan de Machecol, a cause de li et de sa femme Achine de Vivonne et come aiant droitz de Ysabea de Lafuya, heritere en certein partie de feu Guyot de Boluyre (A. Luyvere, D. Volvyre).
- 1031. Monsr. Guichard de Comborn, seignr. de Grayriac.
- 1032. Monsr. Richard de Totesham, a cause de sa femme.

EN LA CHAPELLE DU PALAIS, XXII FEVRIER.

- 1033. Le viconnte d’Aunys, pur le chambarlatge de Poiters.
- 1034. Guillem Sauvage.
- 1035. Nycholas de Baufort, seygnour de Lymulh, a cause du droit de Marguerite de Galhart, sa femme.

EN LE PALEIS A POITERS, X MARS.

- 1036. Thomasse de Moyli (Mayli), dame de Dulhac, come tutouresse de Jehan Guy de Dulhac.

A ENGOLESME, XXVIII MARS.

- 1037. Guiot viconnte de Brousse (A. Breusse).

EN LA SALE D’ENGOLESME, II D’AVERIL.

- 1038. Monsr. Jehan, connte cTArraaignac.
- 1039. Piers Bran de Boyssetdeblee.
- 1040. Gnarin de Monntsali.
- 1041. Monsr. Campones, chevalier.

A ENGOLESME, IV AVERIL.

- 1042. Monsr. Guillem Raimond, seigr de Roazan.
- 1043. Iter de Lisle, de la chastellanie de Gernac.
- 1044. Joban de Teyrac (A. Coyrac), esquier.
- 1045. Gerant de Ventadoure, seigr. de Donzenac.
- 1046. 1047. Monsr. Pallardin, chevalier, tutour de Johan, seigr. de Roffiec, 2 hommages.

Poy vaut ce solacer, quant al fine home dit : alas !

ABERFORD.


Commentaires sur ce document, par Jules Delpit dans le livre Collection générale des documents français qui se trouvent en Angleterre - Paris 1847

Par le traité de Brétigny, Edward III avait été reconnu souverain indépendant de toutes les provinces qui composaient ce qu’on appela dès lors la principauté d’Aquitaine ; il les donna en fief à son fils ainé, le prince de Galles, qui commença à toucher les revenus de sa principauté le 19 juillet 1362. Cependant toute une année était déjà passée lorsque le 9 juillet 1363 le Prince Noir vint prendre possession de son nouveau domaine, et convoqua ses tenanciers et vassaux pour le reconnaître et lui prêter serment. Cette formalité n’était pas aussi simple qu’on serait tenté de le supposer. Edward III ayant été reconnu, par le traité de Brétigny, suzerain des provinces dont il n’était que feudataire, ou sur lesquelles il n’avait aucun droit ; pour que les choses se passassent dans la régularité des formes féodales, les vassaux devaient prêter deux hommages et en payer les frais : le premier, au nouveau suzerain ; le second, à son nouveau feudataire. En conséquence, Edward III nomma son fils lieutenant et commissaire pour recevoir les hommages qui lui étaient dus [5], et Thomas de Beauchamp et Jean Chandos commissaires pour mettre le Prince en possession de l’Aquitaine. Nous verrons plus tard que toutes ces formalités ne furent pas jugées suffisantes, et que quelques feudataires exigèrent encore la présence des commissaires du roi de France.

On ne connaissait jusqu’ici aucune copie exacte du procès-verbal de cette longue et importante opération, dans laquelle plus de mille vassaux ou représentants des villes d’Aquitaine comparurent devant les commissaires du Roi et le prince de Galles. On savait que l’opération avait eu lieu : une multitude de familles prétendaient que leurs ancêtres y avaient assisté ; mais depuis l’incendie de la Chambre des comptes de Paris les généalogistes ne pouvaient citer aucun titre authentique à l’appui de prétentions qui se trouvaient ainsi n’avoir d’autres fondements qu’une tradition vraisemblable, mais sans aucune espèce de certitude. Il existait çà et là quelques fragments de procès-verbaux et quelques extraits informes de pièces isolées ; mais on ne connaissait aucune copie authentique ou complète de cet important document. Le seul extrait un peu considérable auquel le temps avait donné une sorte d’authenticité consistait dans les notes presque illisibles que Ducange avait prises à la hâte et pour son usage particulier dans les registres, aujourd’hui détruits, de la Chambre des comptes. C’est donc un bonheur inespéré d’avoir retrouvé dans les archives de l’Échiquier deux copies authentiques de l’ensemble de ce document (n° CXCII). La première de ces copies, écrite au XIVe siècle par un clerc du nom d’Aberford, paraît avoir été faite pour le trésorier d’Aquitaine, Richard Filongleye, sur les notes originales du notaire Pierre de Maderan, qui dressa les actes d’hommages : la seconde copie, faite d’après les originaux conservés dans les archives d’Aquitaine, fut envoyée au commencement du xve siècle par l’archevêque de Bordeaux au roi d’Angleterre (n°cccL). Ces deux copies, jointes à l’extrait de Ducange et à quelques renseignements recueillis çà et là, m’ont permis de restituer d’une manière à peu près complète un document qui comble une véritable lacune de notre histoire.

Malheureusement, quelque précieuses que soient les copies nouvelles dont je me suis servi, elles ont été faites avec cette négligence et ce manque d’ordre et de méthode qu’on retrouve trop souvent dans les œuvres de nos jours, pour songer à en faire un reproche particulier au moyen âge : elles ne sont parfaitement semblables ni dans le nombre, ni dans l’ordre, ni dans l’orthographe des noms ; j’ai donc tâché, en les collationnant et en les complétant l’une par l’autre, de faire du tout un seul corps, où, sans rien élaguer ni changer, je me suis seulement permis d’essayer de classer chronologiquement les notes qui avaient été rassemblées sans ordre.

Malgré tous mes efforts, cette liste sera nécessairement incomplète et fautive. L’orthographe des noms propres est si étrangement défigurée, qu’il m’a été quelquefois totalement impossible de reconnaître le véritable nom qu’on avait voulu inscrire, et quelquefois peut-être je me suis mépris sur les noms que j’ai cru retrouver ; mais comme j’ai soigneusement reproduit les différentes orthographes de chaque nom, et que les rectifications adoptées ne sont indiquées que dans la table des matières, il sera toujours facile aux lecteurs favorisés de connaissances particulières de reconnaître les noms que je n’ai pu deviner ou que j’ai méconnus. Quelles que soient les imperfections de cette immense liste, elle sera néanmoins d’un grand secours à la science. On peut même dire que ces imperfections elles-mêmes sont une preuve de l’utilité de sa publication. Pour concevoir combien il était difficile de se servir avec quelque sécurité des renseignements défectueux que nous avions, il suffira de 6avoir qu’aidé de deux nouvelles copies soigneusement comparées, et de la coopération bienveillante qu’ont bien voulu me prêter, et dont je suis heureux de pouvoir les remercier publiquement, M. Lacabane, conservateur du cabinet des titres à la Bibliothèque royale, et qui connaît si bien l’histoire de nos grandes familles, surtout à cette époque, et pour ce qui concerne le Quercy ; M. Léon Dessalles, employé aux Archives du royaume, qui a consacré sa vie à l’histoire du Périgord ; M. Marchegay, originaire du Poitou et archiviste d’Angers ; M. l’abbé Michon, qui fait une histoire de l’Angoumois ; M. de Métivier, qui s’occupe de l’Armagnac ; M. Curysimbre, qui connaît si bien toute la Gascogne et le Bigorre, etc. etc. J’ai eu une peine infinie à reconnaître ou restituer d’une manière incomplète l’orthographe de cette longue nomenclature de noms défigurés.

Du reste, quelque considérable que soit ce document, il ne faut point le regarder comme une statistique exacte et complète de la noblesse d’Aquitaine au XIVe siècle. Les lacunes que chacune des listes qui nous sont parvenues révèlent dans les autres copies, font assez deviner qu’il doit y avoir encore d’autres passages oubliés, et l’on sait d’ailleurs qu’à cette époque, où les actes administratifs n’étaient pas rédigés avec l’exactitude qu’on y apporte aujourd’hui, plusieurs vassaux, volontairement ou involontairement, ne se soumettaient pas à l’hommage, tandis qu’un grand nombre de tenanciers, même des plus puissants, ne devaient point s’y soumettre, soit que leurs terres fussent allodiales, soit qu’elles ne relevassent pas immédiatement du souverain. Quoi qu’il en soit, ce document donne une idée exacte de la manière dont s’accomplissait cette grande opération féodale, qui joue un rôle si important dans l’histoire du moyen âge. Brequigny avait, il est vrai, transcrit, d’après le supplément de Rymer, et sans indiquer où se trouvait l’original, la formule du procès-verbal de l’hommage du sire d’Albret [6] ; mais il n’avait connu ni la liste des vassaux, ni celle des députés des villes, ni rien de ce qui constitue l’importance et la valeur historique de ce document ; tandis que la liste de Ducange,.en la supposant complète, avait au contraire supprimé toutes les formules, et n’était plus, qu’une aride et sèche nomenclature.

I1 résulte de la pièce que je publie, que, contrairement au récit de Froissard [7] et des historiens qui l’ont suivi, l’opération commença par Bordeaux, et le 9 juillet 1363.

En admettant, comme on l’a fait jusqu’ici, que le Prince Noir soit réellement débarqué à la Rochelle au commencement de février 1363 (il faudrait qu’il y eût 1362, car le mois de février 1363 de l’ancien calendrier serait pour nous février 1364, époque où le prince était depuis longtemps en Aquitaine) ; en admettant que le prince Edhvard soit réellement débarqué à la Rochelle au mois de février, il est impossible de concilier le récit de Froissard avec le témoignage des documents qui nous occupent, quelque inexacts et confus qu’ils soient sous le rapport des dates. Les trois copies que nous avons s’accordent d’ailleurs en un point, et font commencer l’hommage dans la capitale de la nouvelle principauté, au lieu de le faire commencer à Poitiers. En admettant que les copistes dont les manuscrits nous sont parvenus se sont fréquemment trompés, et ont mis indifféremment le chiffre d’une année pour celui d’une autre, on ne peut pas admettre qu’ils se soient aussi aisément trompés en écrivant en toutes lettres les noms des mois ; or, il arrive qu’en commençant par Bordeaux et arrangeant l’itinéraire du Prince selon l’ordre des mois, cet itinéraire ne présente aucune circonstance improbable ; tandis que s’en rapportant au témoignage de Froissard, et faisant commencer cette opération à Poitiers, il serait impossible de continuer le voyage du Prince sans changer les noms des mois indiqués par les copistes. Quoi qu’il en soit, il suffira sans doute d’avoir constaté ici l’incertitude que présente cet itinéraire, pour qu’il soit facile plus tard de le rectifier, s’il y a lieu.

La prestation de l’hommage commença donc à Bordeaux le 9 juillet 1363, et dura dans cette ville jusqu’au 30 du même mois. Elle eut lieu presque toujours dans l’église cathédrale de Saint-André, en présence du prince d’Aquitaine et des grands du pays, Guillaume de Serys portant la parole au nom du Prince et en langue romane. Quand les hommages eurent été prêtés, maître Massé d’Ayguecaue, probablement trésorier du Prince, requit les tenanciers de payer les frais des hommages et de fournir les dénombrements de leurs fiefs, selon la coutume du pays. Le premier hommage fut celui du seigneur d’Albret ; il protesta qu’il ne faisait son serment que sauveez ses franchisez et libértez, et selonc ses prédécesseurs l’ont accustume a ffaire. Presque tous les noms des barons, chevaliers, écuyers et autres gentils de la province, se trouvent sur cette liste ; on y remarque en première ligne les noms des seigneurs qui déjà avaient des intelligences avec la France, ou qui devaient bientôt en avoir.

La prestation d’hommage la plus remarquable fut sans contredit celle qui eut lieu le 15 juillet : ce jour-là, les représentants de toutes les villes ou bastides du Bordelais et de la Gascogne avaient été convoqués. C’est, je crois, la seule circonstance où l’on voie les députés des communes et des plus petites bourgades convoqués en masse, et malgré eux, pour rendre hommage et prêter serment en même temps et de la même manière que les plus hauts barons. Ce n’est pas ici le lieu de développer les conséquences historiques qu’on peut déduire de ce fait. Il suffira de signaler l’importance et la valeur de cette tentative. (Voyez d’ailleurs ce que j’en dis au chapitre : Histoire municipale.)

De Bordeaux, où ils reçurent les hommages déplus de trois cents feudataires, le Prince et les commissaires royaux se transportèrent à Bergerac ; ils y étaient rendus le 4 août. Du 10 au 15 du même mois, le Prince séjourna à Périgueux et y reçut les hommages des tenanciers du Périgord, du Quercy et du Rouergue : il était à Angoulême le 18 et le 21 août, et y reçut l’hommage du comte d’Armagnac.

D’Angoulême, Edward se rendit à Cognac, à Saintes, à Saint-Jean-d’Angely, puis, revenant sur ses pas, partit de Saintes le 27 août pour arriver à La Rochelle le 29. Le 1erseptembre, les commissaires s’arrêtèrent à Benon, et le 3, à Niort ; le 6, ils étaient à Saint-Maixent, et le 13, à Poitiers. Le Prince séjourna dans cette ville ou ses environs jusqu’au 19 novembre, et y reçut une grande quantité d’hommages, surtout dans les journées des 13 et 14 septembre : il y vint des tenanciers d’une haute importance, et le 23 septembre, soit que le Prince fût malade, soit pour un autre motif, c’est dans sa chambre qu’il reçut l’hommage des seigneurs de Saint-Julien et de Pierre Buffière. A partir de cette époque, la succession des dates indiquées par mes copies me paraît moins certaine : il est fort possible qu’Aberford ait mis idem à la suite d’un fragment concernant Poitiers, tandis que cet idem, dans les notes de P. de Maderan, se rapportait à une autre localité ; mais des erreurs de ce genre ne peuvent modifier d’une manière bien sensible l’ensemble de l’itinéraire du Prince.

De Poitiers, les commissaires se rendirent à Agen, où ils étaient arrivés le 26 décembre ; ils y étaient encore le 12 janvier 1364, et c’est dans cette ville que fut rendu l’hommage le plus important et le plus solennel que le Prince ait reçu. Le notaire a cru devoir conserver toutes les particularités qui s’y passèrent. C’est dans le parloir ou chambre de parlement de la maison des frères prêcheurs, en présence des commissaires déjà nommés, du duc de Bretagne, du chancelier d’Aquitaine, du connétable de Bordeaux, etc., que comparut le très-noble et très-honoré seigneur Gaston-Phœbus, comte de Foix et vicomte de Béarn, qui, jusque-là, prétextant ses engagements envers le roi de France, s’était refusé à faire l’hommage et n’avait voulu le faire qu’en présence des commissaires spéciaux du roi de France. Ces commissaires étaient Louis d’Harcourt et Jean de Saintré : ils montrèrent leurs pouvoirs et, sur la requête du prince de Galles, commandèrent au comte de Foix de faire les hommages auxquels il était tenu et le déchargèrent pour toujours du serment qu’il avait prêté au roi de France. Chandos, prenant de nouveau la parole, demanda, au nom du Prince, si le vicomte de Béarn était aussi compris dans l’hommage qui venait d’être rendu ; mais Gaston-Phœbus répondit que son hommage ne concernait que les vicomtes de Marsan et de Gavardan, et que s’il était prouvé que pour le Béarn il fût moindre seigneur que le roi d’Angleterre ou le prince d’Aquitaine, il était prêt à faire tout ce qu’il devait réellement. On sent percer l’orgueil de cette réponse à travers les termes embarrassés dont le notaire l’a revêtue, et la fierté des paroles du jeune et beau comte de Foix sont un argument de plus contre les partisans de l’unité et de l’intégrité du prétendu royaume de France au moyen âge. Même au XIVe siècle, et je devrais dire dès le XIVe siècle, puisque Louis XIII écartelait encore ses armes de l’écusson de Béarn ; même au XIVe siècle, dis-je, le vicomte de Béarn se prétendait souverain au même titre que les rois de France et d’Angleterre, et c’est une province de plus qu’il faut ajouter k la longue liste de toutes celles qu’une politique peut-être habile, mais à coup sûr ignorante, a voulu comprendre dans l’unité fantastique de notre nationalité au moyen âge.

Gaston-Phœbus promit en outre, sur l’ordre des commissaires du roi de France, de restituer au roi d’Angleterre et à son fils toutes les terres dont il s’était emparé.

Le 21 janvier, le prince d’Aquitaine était encore à Agen : il en repartit pour Poitiers, où il était arrivé le 17 février, sans que nous sachions par où il avait passé. C’est de cette époque qu’il faudrait commencer l’itinéraire du Prince, si l’on voulait rejeter toutes les dates de la copie d’Aberford et s’en rapporter uniquement au récit de Froissard ; mais l’on rencontrerait alors des invraisemblances choquantes et qu’il serait impossible de concilier. D’après mon système, le Prince était encore à Poitiers le 10 mars, et le 28 il s’était rendu à Angoulême. Il reçut des hommages dans cette ville jusqu’au 4 avril 1364 ; mais à cette époque, soit que l’opération fût terminée, soit que les hommages se fussent ralentis, le notaire cessa de les enregistrer, et son procès-verbal n’embrassa ainsi qu’une période de neuf mois ; mais, je le répète, les notes de P. de Maderan avaient été prises séparément et rassemblées sans ordre pour être plus tard, comme il le dit lui-même, enregistrées dans le procès plus parfaitement fait et accompli dans une livre : Aberford les a transcrites sans avoir soin de les classer. L’exclamation par laquelle il termine son travail prouve suffisamment combien il s’y intéressait peu.


[1Ducange avait cru ne devoir pas admettre dans sa liste : Pierre Caillau. Le manuscrit A. 4, 34, ecrit : Caillau d’Arrenhac, au lieu de : Ryuhao ; il est probable que le mot, ainsi défiguré, était : Darhua nova, c’est-à-dire de rue neuve.

[2Tout ce qui concerne l’hommage des villes ne se trouve que dans le manuscrit A. 4, 34.

[3Il est probable qu’il faut conclure de ces mots, qu’en passant a Sainte-Foy, le prince reçut ces deux hommages, et que Pierre de Maderan ne les inscrivit qu’en arrivant a Bergerac.

[4Tout ce qui suit dans cette journee, jusqu’au N° 873, ne se trouve ni dans Ducange, ni dans le manuscrit A, 4, 34.

[5Les lettres de nominations des commissaires, etc., sont publiées dans Rymer.

[6Collection Brequigny, t. 111, 20 juillet 1363.

[7Froissard, T. I, chap. CLIII.

Dans la même rubrique

1325 - 1383 - Le Soudan de La Trau, allié aux Anglais, règne sur l’estuaire

1345 - 1355 - Campagnes des Anglais dans les provinces de l’Ouest.

1345 - 1369 - La Guerre de Cent Ans en Saintonge et en Angoumois, dans une chronique normande

1346 - Saint-Jean d’Angély se rend au comte de Derby, anglais

1346-1380 : la grande pitié des diocèses de Saintes et d’Angoulême pendant la guerre de Cent ans (II)

1346 - la chevauchée de Derby en Poitou et Saintonge

1351 - 1455 - La commanderie hospitalière du Breuil-du-Pas à Saujon (17) pendant la guerre de Cent Ans

1351 - Français et Anglais font un traité chevaleresque à Saint-Jean-d’Angély assiègé

1360 - Reddition de La Rochelle aux Anglais - Nos privilèges d’abord...

1361 - Prise de possession par l’Angleterre du Poitou, de la Saintonge septentrionale et de l’Angoumois

1362 - Les archives de la Saintonge et de l’Angoumois transférées en Angleterre ?

1362 - Prise de possession par l’Angleterre du Limousin, du Périgord, du Quercy et du Rouergue

1368 - Angoulême (16) - Les états de Guyenne indemnisent le Prince Noir

1371 - 1372 - Aunis et Ile d’Oleron : les impôts anglais sur les vins suscitent un vif mécontentement

1372 - Du Guesclin reconquiert la Saintonge et l’Angoumois sur les Anglais

1372 - Traité de Surgères pour une trève entre Français et Anglais

1372 - Charles V accorde des privilèges aux habitants des Iles de Ré et d’Aix

1373 - Jean, duc de Berry, restitue des terres au seigneur de Taillebourg

1378 - Charles V fait l’inventaire de ses ressources armées en Guyenne

1402 - Montendre (17) : un combat franco-anglais en champ clos

1402 - Le combat de Montendre : sept français contre sept anglais

1413 - St-Jean-d’Angély - Charles VI rembourse le Maire et les échevins de leurs dépenses contre les Anglais

1418 - Lettres patentes de Charles, dauphin de Viennois aux habitants de la Saintonge

1418-1453 : la grande pitié des diocèses d’Angoulême et de Saintes pendant la guerre de Cent Ans (I)

1448 - 1464 - La grande misère de l’Angoumois à la fin de la guerre de Cent Ans

1451 - Conditions de la reddition de Montguyon (17) au comte de Dunois, pour le roi Charles VII

1451 - Charles VII confisque la seigneurie de Pons (17) au profit du royaume

1451 - 1477 - La rançon d’Olivier de Coëtivy, seigneur de Taillebourg, prisonnier des Anglais

1481 - Saint-Jean d’Angély récompensée pour sa résistance au Comte de Derby en 1346

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1327-1377 - Edouard III - 1337-1453 Guerre de cent ans - 14e siècle - Province Aquitaine -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1729 - La Rochelle (17) : Bail de la boucherie de carême de Charles Robert

2.  1756 - History of Angoumois - by François Vigier de la Pile - Chapter 7

3.  1249 - Forêt de Doeuil : arbitrage entre l’abbé de Saint-Cyprien de Poitiers et le seigneur de Surgères

4.  1718 - Le Seigneur de Gadeville va-t-il se marier sans le consentement de sa mère ?

5.  1924 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 8 Tome XV


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  Map of roman & ancient roads in Saintonge, Aunis & Angoumois

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux