Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Grandes familles -> Rochefoucaud (de la) -> 1728 - Inventaire du château de La Terne (Luxé 16), après le décès du duc (...)

1728 - Inventaire du château de La Terne (Luxé 16), après le décès du duc François VIII de la Rochefoucauld

D 24 août 2009     H 21:21     A Pierre     C 0 messages A 1154 LECTURES


Dernier chapitre d’un inventaire-fleuve, après les châteaux de La Rochefoucauld et de Verteuil, le notaire achève péniblement cet état du mobilier et du linge de ces trois demeures prestigieuses d’Angoumois en 973 items. Excusez du peu.

Source : Inventaire des objets mobiliers existant dans les châteaux de La Rochefoucauld, Verteuil et La Terne à la mort de François VIII de La Rochefoucauld (1728) - Par M. P. De Fleury, archiviste du Département de la Charente - Bulletin de la Société Archéologique et Historique de la Charente - Tome années 1884-1885 - BNF Gallica

Voir aussi Généalogie de la famille de la Rochefoucauld 1ère partie 2ème partie

CHATEAU DE LA TERNE.

Vacations des 22, 23 et 24 novembre 1728.

[Et advenant le vingt-deuxième dudit mois de novembre mil sept cent vingt-huit, ce requérant ledit sieur de Grandmaison.... transportés] au château de La Terne où étant....... requis de faire ouverture des portes.... représenté tous les meubles et effets qui sont dans ledit château, afin d’en être fait description et inventaire, par vertu de la procuration dudit sieur de Grand-maison, ledit Arnaud présent. Et en ayant fait ouverture, avons procédé comme s’ensuit :

Premièrement, étant entrés dans l’appartement de monseigneur, y avons trouvé :

- 790. Treize pièces de tapisserie de cuir doré, à festons et à fleurs, fond blanc, estimées 30 livres ;
- 791. Plus le lit, tendu d’indienne de Perse, en housse, consistant en deux grands rideaux et deux bonnes-grâces doublés de taffetas vert, le fond du dossier, la courte-pointe, les soubassements, les pentes du dehors et du dedans de la même indienne, le tout bordé d’un ruban vert, à l’exception de la courte-pointe et des petites pentes de dedans, le bois de lit en noyer, fait en menuiserie, fort ancien, et sa garniture, le tout estimé 105 livres ;
- 792. Plus deux vieux fauteuils dont l’un à crémaillère, garnis de crin et couverts de velours cramoisi, estimés 9 livres ;
- 793. Plus quatre petits tabourets dont deux sont couverts de damas à grands ramages, fond cramoisi, et les autres en brocard et argent, fond blanc, estimés 3 livres ;
- 794. Plus un écran en brocard, à fleurs de soie, estimé 15 sous ;
- 795. Plus une table de bois de noyer, estimée 50 sous ;
- 796. Plus deux chenets de fer battu, une pelle et des pincettes, le tout estimé 50 sous ;
- 797. Plus un tric-trac garni de ses clames d’ivoire et d’ébène et cornets, le tout dans un sac de peau de mouton, estimé 3 livres.

- 798. Et de ladite chambre sommes entrés dans la petite garde-robe à côté, tendue en plain d’une tapisserie de cuir doré, de plusieurs façons, estimée 4 livres ;
- 799. Plus une chaise percée, de moquette rayée, rouge et bleue, et un petit tabouret garni de même, le tout estimé 36 sous.

Et de ladite petite garde-robe sommes entrés dans une grande, à côté de ladite chambre, dans laquelle s’est trouvé :
- 800. Un bois de couchette garni d’une paillasse, deux « mollets » de laine couverts de vieille futaine et pesant ensemble quarante-huit livres, un traversier pesant huit livres, une vieille couverture de laine blanche, gâtée des teignes, le châlit garni de vieille serge et de tapisserie à bandes, à la Turque, ladite tapisserie doublée de taffetas d’Angleterre couleur de rose et bordée de mollets et franges de soie, et comprenant les quatre rideaux, les deux bonnes-grâces, deux pentes et soubassements, en serge, le fond, les trois petites pentes de dedans, le dossier, le chantourné et la courte-pointe, de taffetas, le tout fort usé, estimé 40 livres ;
- 801. Plus une autre couchette sur laquelle il y a une paillasse et un matelas couverts de vieille futaine, pesant ensemble quarante-quatre livres, un traversier pesant huit livres et une vieille couverture de laine blanche, le châssis de la couchette tendu à la duchesse, de vieux damas avec franges, galons et boutonnières, le tout fort usé, estimé 20 livres ;
- 802. Plus, sur chacune des deux portes, deux portières en étoffe de la Porte de Paris, rayée vert et blanc, estimées 30 sous ;
- 803. Plus deux vieilles chaises couvertes de moquette rayée rouge et vert, à demi usées, estimées 1 livre.

- 804. Et de ladite garde-robe sommes entrés dans l’anti-chambre de feu monseigneur, qui est tendue de cinq pièces de tapisserie de cuir doré fond blanc, fort usées, estimées 20 livres ;
- 805. Plus, dans ladite antichambre, une vieille table de chêne, couverte d’un tapis de serge verte, le tout estimé 5 livres ;
- 806. Plus deux formes, quatre chaises, un fauteuil couvert de moquette rayée rouge et vert, estimés 4 livres 10 sous.

Et de là sommes entrés dans la chambre verte de feu monseigneur, dans laquelle s’est trouvé :
- 807. Une tapisserie en cinq pièces, de damas vert, bordée d’un petit mollet d’or faux, et une portière ayant en haut une frange de fil d’or faux, le tout fort usé, estimé 30 livres ;
- 808. Plus un bois de lit en noyer, avec une « somière » de crin pesant cinquante-quatre livres, deux matelas de laine pesant soixante-seize livres, un traversier et un lit de plume pesant cinquante livres, le lit tendu de damas vert à franges et mollets d’or fin, les trois pommes ornées de dentelle et de petits glands d’or, les trois houppes aussi de franges d’or, et six cordons de soie de Grenade avec des glands or et soie, le tout fort vieux, estimé 140 livres ;
- 809. Plus dix chaises de vieille brocatelle, couvertes du même damas, avec les mêmes franges et mollets, estimées 30 livres ;
- 810. Plus un tabouret couvert de tapisserie de rose et garni d’une frange de soie de plusieurs couleurs, estimé 14 livres ;
- 811. Plus un vieux fauteuil roulant, à crémaillière couvert de velours à petites fleurs, fond blanc, , estimé 4 livres ;
- 812. Plus une vieille table en chêne, couverte d’un tapis de drap vert, le tout estimé 7 livres ;
- 813. Plus deux chenets de fonte et des tenailles, estimés 5 livres ;
- 814. Plus un vieux tabouret percé, estimé 25 sous.

- 815. Et de ladite chambre sommes allés dans l’anti-chambre de la chapelle, où avons trouvé huit pièces de tapisserie haute-lisse, représentant les quatre saisons, savoir : janvier, février, mars, avril, septembre, octobre, novembre et décembre, fort gâtées et trouées, estimées 110 livres ;
- 816. Plus, sur les deux croisées, deux morceaux d’étoffe de la Porte-de-Paris, fil et laine, estimés 15 sous ;
- 817. Plus deux grands et anciens chenets de fer, estimés 50 sous.

Et de ladite antichambre sommes entrés dans la chapelle, où avons trouvé :
- 818. Un calice avec sa patène d’argent, pesant un marc six onces, à 43 livres le marc, revenant à 75 livres 5 sous ;
- 819. Plus une chasuble de damas cramoisi, ornée partout d’un galon or et argent, avec les armes de la maison, aussi brodées or et argent fin, et un parement d’autel avec les armes de la maison aux deux côtés de la crois de chevalier qui est au milieu.................................................
- 820. Plus un grand carreau de velours rouge, estimé 30 sous ;
- 821. Plus neuf autres carreaux, de différentes tapisseries, pour s’agenouiller, rembourrés en foin, non estimés ;
- 822. Plus, derrière l’autel, une vieille table de chêne et son tapis de serge verte, le tout estimé 1 livre.

- 823. Et de ladite chapelle sommes allés dans la chambre dite de la Croix, où avons trouvé deux grands chenets de fer avec quatre pommes de cuivre, le tout estimé 2 livres 5 sous ;
- 824. Plus six pièces de tapisserie de Monplaisir, désassorties, gâtées et trouées, estimées 55 livres ;
- 825. Plus deux bois de lit ayant chacun une paillasse et un matelas, l’un garni d’un vieux damas rouge cramoisi, bordé d’un petit galon d’or fin, avec franges de soie et crépine d’or fin, la courte-pointe en vieux taffetas cramoisi, et l’autre garni de vieux taffetas vert à frange d’argent, les deux fort usés, estimés 120 livres ;
- 826. Plus un fauteuil et deux chaises, en moquette rayée rouge et vert, estimés 50 sous ;
- 827. Plus un vieux cabinet « à deux armoires », estimé 30 sous ;
- 828. Plus une petite table de bois de chêne avec son tapis fond jaune à fleurs noires, estimée 30 sous. Dans la garde-robe ne s’est rien trouvé à inventorier.

De la garde-robe sommes montés dans une chambre au-dessus de celle du concierge, où. avons trouvé :
- 829. Cinq pièces de vieille bergame, estimées 10 livres ;
- 830. Plus deux lits à housses d’indienne à fleurs, fond rouge, estimés 50 livres ;
- 831. Plus une table de bois de chêne avec son tapis de serge verte bordé de jaune, estimée 2 livres ;
- 832. Plus un tabouret couvert de vieille tapisserie en point de Hongrie, estimé 10 sous ;
- 833. Plus deux grands chenets de fer estimés 2 livres.

- 834. Et de ladite chambre sommes allés dans une autre qui est au-dessus de celle de la Croix, où avons trouvé cinq pièces de mauvaise bergame, estimées 8 livres ;
- 835. Plus deux lits....., estimés 55 livres ;
- 836. Plus une table de bois de chêne avec son mauvais tapis de serge verte, estimée 50 sous ;
- 837. Plus deux vieux fauteuils et une chaise, en tapisserie au point de Hongrie fond blanc à bâtons rompus, estimés 20 sous ;
- 838. Plus deux mauvais chenets de fer, estimés 30 sous.

Et de ladite chambre sommes allés dans une autre appelée de Monsieur de Pons, où avons trouvé :
- 839. Six pièces de tapisserie verdure, à petits personnages et bestions, gâtées et usées, estimées 70 livres ;
- 840. Plus un lit avec sa paillasse, deux matelas de laine, un traversier, une couverte de laine rouge, gâtée des teignes, le bois de lit tendu de velours et clamas cramoisi, savoir les pentes, tant de dehors que de dedans, le fond et le dossier faits dudit velours, les deux bonnes-grâces et les cantonnières aussi dudit velours, les quatre rideaux et la courte-pointe de damas rouge, avec des galons de soie sur toutes les coutures, ledit lit vieux et usé, estimé 120 livres ;
- 841. Plus une table de chêne avec son tapis de velours doublé de toile et garni de franges et mollets de soie, estimée 8 livres ;
- 842. Plus un fauteuil, cinq chaises, une forme et deux tabourets couverts de moquette rayée rouge et vert, avec un galon aurore de moquette couleur de feu, le tout estimé 12 livres ;
- 843. Plus deux tabourets en tapisserie de soie rose, estimés 1 livre ;
- 844. Plus deux chenets de fer garnis de cuivre et une paire de tenailles, le tout estimé 30 sous.

Et de ladite chambre sommes allés dans la garde-robe où nous avons trouvé :
- 845. Deux pièces de tapisserie « dhaufines » vertes à bandes jaunes, faites de plusieurs morceaux, estimées 7 livres ;
- 846. Plus un bois de couchette garni d’une paillasse, d’un matelas de laine et d’une couverture de laine blanche, la tenture dudit lit faite de serge verte bordée d’un petit galon de fil blanc, estimé 9 livres ;
- 847. Plus une vieille forme couverte de moquette, quatre mauvaises chaises de bois,- un vieux fauteuil garni de cuir, sans dossier, un tabouret percé, couvert de serge verte, le tout hors d’usage, estimé 30 sous.

Et de ladite garde-robe sommes allés dans la chambre appelée des Pois à fleurs, où nous avons trouvé :
- 848. Six pièces de tapisserie de haute-lisse appelée des Pots à fleurs, fort gâtées et usées, estimées 80 livres ;
- 849. Plus un bois de lit garni d’une paillasse, deux matelas de laine, un traversier....................
- 850. Plus un vieux fauteuil à crémaillère, couvert d’une moquette rayée rouge et vert, avec un galon rose autour, fort usé, estimé 3 livres ;
- 851. Plus une mauvaise table de chêne, estimée 1 livre ;
- 852. Plus six vieux tabourets de tapisserie rose, avec une frange de soie autour, estimés 4 livres ;
- 853. Plus un bois de couchette et sa garniture composée d’une paillasse, un matelas, un traversier, une couverte blanche, et un tabouret en vieille moquette, le tout estimé 4 livres.

Et dudit tambour nous nous sommes transportés dans la garde-robe, où nous avons trouvé :
- 854. Une couchette et sa garniture composée d’une paillasse, un vieux matelas de laine pesant vingt-quatre livres, un traversier pesant six livres et une couverte de laine blanche, ladite couchette tendue de serge verte bordée d’un galon de fil blanc, estimée 9 livres ;
- 855. Plus un tabouret percé, couvert de serge verte, estimé 10 sous. Et de ladite garde-robe sommes allés dans la chambre au-dessus de l’antichambre de la chapelle, où s’est trouvé :
- 856. Une paire de chenets de fer battu, estimée 30 sous ;
- 857. Plus trente-sept laizes d’une vieille tapisserie de la Porte-de-Paris, de différentes couleurs, servant de tenture, presque hors d’usage, estimées 5 livres ;
- 858. Plus deux bois de lit garnis chacun d’une paillasse et de deux matelas de laine, la tenture desdits lits faite d’une indienne fond rouge à petites fleurs et comprenant deux grands rideaux, deux bonnes-grâces, le dossier, la courte-pointe et les quatre pommes, les deux estimés 35 livres ;
- 859. Plus une table de bois de chêne estimée 25 sous ;
- 860. Plus trois tabourets en tapisserie rose, estimés 30 sous.

Et de ladite chambre sommes allés dans la chambre appelée Beaumarchais, où avons trouvé :
- 861. Un lit appelé Beaumarchais, de damas cramoisi, composé de quatre rideaux et deux bonnes-grâces, ornés sur les coutures de montants de broderie or et argent, avec un double frangeon or, argent et soie, le tout doublé de taffetas cramoisi, les trois pentes de dedans de même damas aussi brodé, et une crépine or et argent par-dessus une grosse frange de soie, les soubassements, les quatre pommes, les trois grandes pentes de dehors, aussi du même damas avec les mêmes franges et crépines or et argent, le fond pareil, avec des armes dedans, le tout estimé 155 livres ;
- 862. Plus une "table de bois de chêne, unie, avec un vieux tapis de velours cramoisi, doublé de toile rouge et orné d’un double frangeon soie et or faux, le tout estimé 9 livres.........................

- 863. Et de ladite chambre sommes allés dans la garde-robe à côté, où s’est trouvé un bois dé couchette avec une paillasse, un matelas de bourre pesant quinze livres, un traversier pesant six livres, une couverte de laine percée des teignes, ledit lit garni de serge verte ornée d’un petit galon de fil blanc, ladite garniture composée du dossier, des deux bonnes-grâces, des six pentes de ’ dehors et de dedans et des trois soubassements, plus un tabouret percé, couvert d’une vieille serge verte, et un mauvais morceau de tapisserie de Bergame, le tout estimé 8 livres.

Et de ladite garde-robe sommes allés dans la chambre dite de Monsieur Bachelier, où avons trouvé :
- 864. Sept morceaux de tapisserie désassortis, savoir deux de haute-lisse, de la tenture des Quatre saisons de l’année [1], deux autres de Monplaisir, et les trois derniers de vieille bergame dauphine à fleurs, lesdits morceaux fort usés, estimés ensemble 41 livres ;
- 865. Plus un cabinet de bois de chêne, à deux pents ou volets, avec sa serrure, estimé 3 livres.

- 866. Et de ladite chambre sommes entrés dans la garde-robe où s’est trouvé un méchant bois de couchette garni d’une paillasse, d’un matelas de laine, d’un traversier, d’une couverte blanche, la tenture de serge verte, et un tabouret percé couvert de même serge, le tout estimé 10 livres.

- 867. Et de ladite garde-robe sommes remontés en haut du degré et entrés dans une chambre appelée la Chambre jaune, où avons trouvé deux chenets de fer estimés 2 livres ;
- 868. Ladite chambre tendue de huit pièces de tapisserie anciennes, représentant des sibylles, estimées 60 livres ;
- 869. Plus, dans ladite chambre, un bois de lit en noyer, garni d’une paillasse, de deux matelas de laine, un traversier, une mauvaise couverte de laine blanche, la tenture dudit lit composée de quatre rideaux, deux bonnes-grâces, deux - cantonnières, les trois pentes, les trois soubassements et les quatre pommes, le tout de tapisserie en gros points à la Turque, avec des dessins de fleurs, la doublure de taffetas couleur citron, pareil à celui du fond, du dossier et de la courte-pointe, avec franges et mollets de soie de diverses couleurs, le tout estimé 70 livres ;
- 870. Plus un fauteuil à crémaillère, couvert de vieille serge verte, et deux autres garnis l’un d’une vieille tapisserie, l’autre de moquette, estimés 3 livres ;
- 871. Plus quatre tabourets couverts de mauvais velours jaune à ramages, et deux autres de tapisserie de roses, aussi à ramages, estimés 4 livres ;
- 872. Plus une table de bois de chêne avec son tapis de serge couleur olive, bordé d’une frange de soie et d’un mollet d’argent faux, estimée 1 livre.

- 873. Et de là sommes entrés dans la garde-robe, où avons trouvé un mauvais bois de lit, avec une paillasse, un matelas de laine couvert de vieille toile, un traversier de plume pesant huit livres, une mauvaise couverte de laine blanche et un mauvais tabouret percé, couvert de serge verte, ledit bois de lit tendu de trois rideaux et deux bonnes-grâces, aussi de serge verte, ainsi que le fond et le dossier, le tout estimé 6 livres.

Et la nuit étant survenue, nous nous sommes retirés et avons remis à demain la continuation dudit inventaire.

Et advenant le vingt-troisième dudit mois de novembre mil sept cent vingt-huit, vers les sept heures du matin, avons procédé à la continuation de l’inventaire du château de La Terne.

Sommes retournés et entrés dans la chambre dite de l’Hôpital, où avons trouvé :
- 874. Deux méchants chenets de fer estimés 30 sous ;
- 875. Plus quatre bois de lit sur chacun desquels il y a une paillasse, un matelas de laine, une mauvaise couverture de laine blanche, lesdits lits tendus de mauvaise étoffe fil et laine de la Porte-de-Paris, estimés les quatre 60 livres ;
- 876. Plus une méchante table unie, estimée 25 sous ;
- 877. Plus quatre tabourets en brocard couleur de chair, à petites fleurs, et deux chaises couvertes d’une mauvaise tapisserie, le tout estimé 30 sous.
- 878. Plus un lit....................estimé 30 livres ;
- 879. Plus une chaise, deux vieux fauteuils, un pliant, le tout hors d’usage, non estimés ;
- 880. Plus une table de chêne, estimée 30 sous.

Et de ladite chambre sommes allés dans la chambre de Bors, où avons trouvé :
- 881. Deux grands chenets de fer, anciens, estimés 2 livres 5 sous ;
- 882. Plus trois vieux bois de lit sur chacun desquels il y a une vieille paillasse, un matelas de laine, un traversier, une couverture de laine blanche et bleue, lesdits bois de lit tendus, deux de vieille tapisserie de Bergame, et l’autre d’une mauvaise tapisserie de........, estimés ensemble 15 livres ;
- 883. Plus trois vieux tabourets garnis d’une mauvaise tapisserie en point de Hongrie, hors d’usage, estimés 10 sous.

- 884. Et de ladite chambre sommes allés dans l’endroit où couchent les valets, où avons trouvé six mauvais bois de couchette estimés 7 livres.

- 885. Et de là sommes descendus dans la chambre où couchent les officiers, où avons trouvé quatre bois de couchette sur chacun desquels il y a une paillasse, un matelas de laine, un traversier, une couverte de laine blanche, lesdits bois de couchette sans tenture, estimés 15 livres.

Et de ladite chambre sommes descendus dans la grande salle où avons trouvé :
- 886. Deux grands chenets de fer, une pelle et des tenailles, estimés 5 livres ;
- 887. Plus six pièces de cuir doré, fond blanc, estimées 70 livres ;
- 888. Plus un dais de velours vert dont les trois pentes sont doublées du même, avec une crépine et un mollet d’argent faux, ledit dais fort ancien, estimé 10 livres ;
- 889. Plus quatre chaises de- table garnies d’une moquette à fleurs vertes, demi-usées, estimées 10 livres ;
- 890. Plus quatre tables dont trois sont en ovale, avec leurs chaises, estimées 6 livres ;
- 891. Plus deux autres tables et un banc, estimés 2 livres ;
- 892. Plus deux grands tapis dont l’un est de moquette fond jaune, et l’autre de serge verte, estimés 3 livres ;
- 893. Plus une grande table ronde couverte d’un tapis de moquette à fleurs vertes, mi-usée, estimée 15 livres ;
- 894. Plus un grand chandelier de bois, à quatre bras, suspendu à un cordon de soie, estimé 30 sous.

- 895. Et de ladite salle sommes allés dans la chambre au-dessus de la piquerie, où avons trouvé deux mauvais bois de lit, deux paillasses, deux matelas de laine, une mauvaise marmite de fer et un vieux fauteuil, le tout presque hors d’usage, estimé 6 livres.

- 896. Et de ladite chambre sommes descendus dans la piquerie où avons trouvé un tour à pâtisser, une grande table sur des tréteaux, deux grands madriers, une vieille table portée sur quatre bâtons, six tables autour dudit endroit, trois vieilles chaises et un vieux pliant, le tout estimé 4 livres.

- 897. Et de ladite piquerie sommes venus dans la rôtisserie où avons trouvé une grande table ovale, montée sur des tréteaux, et une autre carrée, estimées 30 sous ;
- 898. Plus deux grands chenets, deux grands landiers, une pelle rompue et deux lèchefrites, le tout estimé 8 livres.
- 899. Et de ladite rôtisserie sommes allés dans la cuisine où avons trouvé deux chenets de fer et deux crémaillères, le tout estimé 50 sous ;
- 900. Plus un grand madrier servant de table, porté sur des tréteaux, et deux autres mauvaises tables, le tout estimé 30 sous.

- 901. Et de ladite cuisine sommes allés au garde-manger où avons trouvé une table à poser les pâtisseries, une autre méchante table sur des tréteaux, six chaises et un tabouret, le tout fort mauvais, estimé 15 sous.

- 902. Et de là sommes descendus dans un autre office, au-dessous de la chapelle, où avons trouvé une table ronde en menuiserie, une autre table longue avec ses tréteaux, deux grands bancs, un coffre à mettre la chandelle, et un fauteuil, le tout estimé 30 sous.
- 903. Et de là sommes venus dans une petite chambre appelée de Monsieur de la Potonnière, où s’est trouvé un petit bois de couchette et une table double à quatre laizes, le tout vermoulu, estimé 3 livres 10 sous.

Et de là sommes montés dans une petite chambre où couche le maître d’hôtel, dans laquelle s’est trouvé :
- 904. Deux petits chenets de fer battu, estimés 30 sous ;
- 905. Plus de vieux morceaux de tapisserie de Bergame fond blanc, servant de tenture, estimés 2 livres ;
- 906. Plus un bois de couchette avec une vieille paillasse, un matelas de laine, un traversier, ladite couchette tendue de vieille serge avec de petites bandes de tapisserie en forme de galons, estimée 10 livres ;
- 907. Plus une table de bois de chêne, unie, avec un vieux morceau de tapisserie et un vieux fauteuil de bois, le tout estimé 30 sous.

Et de là sommes descendus et allés dans les appartements au-dessous de la plate-forme et entrés dans l’ancienne chambre de monseigneur, où avons trouvé :
- 908. Deux petits chenets de fer battu, estimés 30 sous ;
- 909. Plus six pièces de tapisserie de haute-lisse, désassorties, fort anciennes, et usées, estimées 90 livres ;
- 910. Plus un bois de lit sur lequel il y a une paillasse, deux vieux matelas, un traversier avec sa housse de mauvais bazin, et une couverte de laine blanche, la tenture dudit lit composée de deux rideaux, deux cantonnières, trois grandes pentes, trois soubassements, le tout de moire doublée de taffetas blanc, le fond, le dossier, les trois petites pentes de dedans et la courtepointe, le tout de taffetas blanc doublé de toile d’Allemagne couleur de chair, ladite tenture garnie de galons anciens, de crépines, franges et frangeons d’or et d’argent fin étant par carreaux, la courte-pointe seule étant unie, le tout fort passé et usé, estimé 110 livres ;
- 911. Plus une table de bois de chêne avec son tapis de drap vert orné d’une frange de soie de même couleur, estimée 10 livres ;
- 912. Plus une autre tablé, un guéridon, un fauteuil de paille et une chaise couverte de moquette, le tout estimé 15 sous ;
- 913. Plus une table de bois de chêne avec son tapis de drap d’orsanne bordé d’une frange de soie, estimée 10 livres ;
- 914. Plus trois tabourets couverts d’une tapisserie de roses, estimés 30 sous ;
- 915. Plus un mauvais tapis de pieds, tout troué et usé, estimé 5 livres.

Et de ladite chambre sommes entrés dans la garde-robe où avons trouvé :
- 916. Un vieux morceau de bergame hors d’usage, qui n’a pas été estimé ;
- 917. Plus un bois de couchette sur lequel il y a une paillasse, un matelas de laine, un traversier et une couverte de laine blanche, ladite couchette garnie de deux petits rideaux en étoffe de la Porte-de-Paris, et un tabouret percé, couvert de serge verte, le tout estimé 7 livres 10 sous.
- 918. Et de ladite garde-robe sommes allés dans la chambre de monseigneur l’Abbé, où avons trouvé deux chenets de fer battu, estimés 4 livres ;
- 919. Plus six pièces de tapisserie en point de Hongrie, estimées 15 livres ;
- 920. Plus un bois de lit garni d’un sommier de crin couvert de toile bleue, pesant trente-huit livres, de deux matelas de laine couverts de futaine, pesant quatre-vingt-six livres, d’un lit de plume et d’un traversier pesant cinquante-quatre livres, et d’une couverte de laine blanche, ledit lit tendu de clamas vert à frange, crépine et mollet de soie de plusieurs couleurs, la tenture composée de quatre rideaux, deux cantonnières, deux bonnes-grâces, quatre petites pentes, trois soubassements, la courte-pointe, le fond, le dossier et les quatre pommes, lesdites pommes à deux étages, le tout usé et passé, estimé 15 livres ;
- 921. Plus une table de chêne estimée 2 livres ;
- 922. Plus une chaise et trois fauteuils couverts de tapisserie en point à la Turque, fond violet, estimés 9 livres ;
- 923. Plus un écran en point de Hongrie pareil à la tapisserie, estimé 10 sous.

924. Et de là sommes entrés dans la première garde-robe à côté où avons trouvé trois petites pièces de bergame mi-usées, estimées 9 livres ;
- 925. Plus un bois de lit sur lequel il y a une paillasse, un matelas de plume (sic) pesant vingt livres, un traversier pesant neuf livres et une couverture de laine blanche, le lit tendu de vieille serge bleue avec quelques galons par-dessus, estimé 11 livres ;
- 926. Plus, dans l’endroit où est la chaise percée, une petite table en guéridon et un tabouret percé couvert d’une mauvaise serge violette, et trois petits morceaux de ladite serge servant de tenture, le tout estimé 3 livres.

- 927. Et de là sommes entrés dans une petite chambre ou garde-robe où avons trouvé un morceau de tapisserie de Bergame estimé 15 livres ;
- 928. Plus un bois de lit avec une paillasse, un matelas de laine, un traversier et une vieille couverte de laine blanche, le tout estimé 4 livres 10 sous.

- 929. Et de là sommes entrés dans la seconde garde-robe où avons trouvé trois anciens morceaux de tapisserie de Bergame « à poétique », estimés

Et advenant le lendemain vingt-quatrième du mois de novembre mil sept cent vingt-huit, avons procédé à la continuation dudit inventaire du château de La Terne comme s’ensuit :
- 930. Premièrement, sommes entrés dans la chambre de monsieur de Bayers où se sont trouvés deux chenets de fer battu estimés 30 sous ;
- 931. Plus neuf pièces de tapisserie de cuir doré désassorties, partie mi-usées et partie anciennes, estimées 80 livres ;
- 932. Plus deux bois de lit sur chacun desquels il y a une paillasse, deux matelas de laine, un traversier de plume et une vieille couverte de laine, lesdits deux lits garnis d’indienne, estimés ensemble 65 livres ;
- 933. L’alcôve couverte d’un grand et d’un petit tapis de Turquie, estimés 15 livres ;
- 934. Plus un vieux fauteuil garni de velours cramoisi, une vieille chaise garnie de moquette et quatre tabourets couverts de différentes façons, le tout estimé 15 sous ;
- 935. Plus quatre autres tabourets couverts de différentes façons, fort anciens, estimés 15 sous ;
- 936. Plus une vieille table et son tapis de serge, estimés 1 livre.

Et de là sommes entrés dans la garde-robe où avons trouvé :
- 937. Un mauvais bois de couchette avec une paillasse, un matelas de laine, une couverture de laine blanche et un mauvais pavillon de toile, le tout estimé 6 livres ;
- 938. Plus une mauvaise forme, une pareille chaise et un tabouret percé couvert de serge verte, le tout estimé 30 sous.

- 939. Et de là sommes allés dans la chambre du capitaine, où avons trouvé deux chenets de fer battu estimés 1 livre ;
- 940. Plus quatre mauvais morceaux de tapisserie de Bergame de différentes façons, estimés 50 sous ;
- 941. Plus un bois de lit avec une paillasse, deux matelas de laine, un traversier de plume, deux vieilles couvertes de laine, une rouge et l’autre verte, la garniture du lit faite de mauvaise serge jaune et composée de trois rideaux, deux bonnes-grâces, un fond, un dossier, avec un mauvais passement sur ladite serge, le tout estimé 5 livres ;
- 942. Plus une mauvaise table de bois de chêne, unie, un mauvais fauteuil et une chaise, estimés 1 livre.

- 943. Et de là sommes entrés dans la cuisine où avons trouvé deux chenets de fer, un coffre de bois et une mauvaise table de chêne, estimés 2 livres.

- 944. Et sommes entrés dans un petit endroit appelé le Garde-manger, où avons trouvé un mauvais bois de couchette, un porte-vaisselle, trois tables et un vieux fauteuil de paille, le tout estimé 2 livres.

945. Et de là nous sommes transportés dans une petite chambre dans le bois, appelée le Trianon de Madame, où avons trouvé deux petits lits de repos estimés 4 livres ;
- 946. Plus ladite chambre tendue en plein d’une indienne fond blanc à fleurs rouges, composée de soixante morceaux, tant grands que petits, sept rideaux de la même indienne, quatre autres rideaux, deux pentes de toile de coton et deux autres petits rideaux de la même toile, le tout estimé 30 livres ;
- 947. Plus un lit de repos sanglé, rembourré de laine et crin, couvert de toile bleue à carreaux, garni d’un matelas aussi en laine et crin, pesant vingt livres, et deux traversiers de plume couverts de toile de reparonnes, les housses en indienne, le tout estimé 15 livres ;
- 948. Plus une table de bois de noyer à huit pas, estimée 4 livres ;
- 949. Plus un fauteuil à crémaillère, garni de crin et couvert de vieille ratine, la housse d’indienne pareille à celle de la chambre, et huit tabourets sanglés, rembourrés de crin et couverts de ladite indienne, estimés 15 livres ;
- 950. Plus deux chenets de fer battu, à pommes, une pelle, des tenailles et des pincettes, le tout estimé 3 livres.

- 951. Et de là sommes revenus audit lieu de La Terne et sommes entrés dans la chambre du concierge que nous avons trouvée tendue de quatre vieux et mauvais morceaux de cuir doré estimés 5 livres ;
- 952. Plus un bois de lit garni d’une vieille étoffe fond blanc, ladite garniture composée d’un fond, d’un dossier, de trois pentes, avec deux grands rideaux, deux bonnes-grâces, deux grandes bandes et un soubassement, estimé 5 livres....
- 953. Plus sept douzaines et quatre serviettes et dix-huit tabliers de cuisine, estimés 3 livres.

Et de là sommes montés dans une chambre appelée le Garde-meubles, où avons trouvé :
- 954. Neuf planches, sur six tréteaux, servant de table pour mettre les meubles, savoir un fauteuil de commodité couvert de tapisserie de point à la Turque, estimés (sic) 3 livres ;
- 955. Plus trois petits fauteuils anciens, couverts de coutil rayé, estimés 1 livre ;
- 956. Plus deux vieux matelas de laine, couverts de mauvaise toile, pesant ensemble quarante livres, estimés 10 livres ;
- 957. Plus deux rideaux et deux bonnes-grâces, d’un mauvais taffetas feuille morte, et un dossier de même taffetas, estimés 30 sous ;
- 958. Plus quatre tabourets dont trois couverts de tapisserie de roses et un en point de Hongrie, estimés 30 sous ;
- 959. Plus un petit lit de repos et son traversier couvert d’une étoffe fil et laine, très vieux, estimés 3 livres 10 sous ;
- 960. Plus un coutil sans plume, estimé 1 livre ;
- 961. Plus la garniture de deux lits, en vieille serge, hors de service, plusieurs morceaux de tapisserie de Bergame, de vieux bois de chaises et de pliants, non estimés ;
- 962. Plus deux brocs et une buire, avec douze pots de chambre, le tout d’étain, pesant ensemble quarante-cinq livres, à 8 sous la livre, revenant à 18 livres.

- 963. Et de là nous sommes transportés dans les écuries dans lesquelles il ne s’est trouvé que deux vieux bois de lit estimés 1 livre.

- 964. Et de là sommes entrés dans la grange à foin où avons trouvé six brasses de foin estimées 8 livres la brasse, faisant 56 livres.

- 965. Et de là sommes entrés dans une autre grange où avons trouvé une calèche sur son train, en cuir doublé de clamas aurore, avec ses deux coussinets et cinq rideaux dudit clamas, le tout vieux et usé, estimé 50 livres ;
- 966. Plus un petit train ou brancard sur lequel est un fauteuil avec deux rideaux de vieille ferandine, estimé 6 livres.

- 967. Et de là sommes descendus dans un lieu appelé le Chenil, près le port, où s’est trouvé deux « mets » à pétrir, estimées 2 livres ;
- 968. Plus une grande poëlonne de cuivre rouge, pesant trente-cinq livres, fort usée, estimée 15 livres ;
- 969. Plus deux pelles pour enfourner (?), estimées 5 sous.

- 970. Et de là sommes entrés dans une autre chambre appelée le Garde-meubles du château d’Anville, où avons trouvé les meubles du château d’Anville, qui sont : quatre garnitures de lit en vieille serge verte, quatre vieux bois de lit, quatre paillasses, cinq matelas de laine couverts de vieille toile et pesant cent vingt-trois livres, cinq lits de plume couverts de vieux coutil et pesant cent soixante-six livres, cinq traversiers, aussi de vieux coutil, pesant trente livres, et quatre mauvaises couvertures de laine blanche, le tout vieux et usé, estimé 100 livres ;
- 971. Plus quatre mauvaises tables de bois de noyer et deux mauvais tapis de serge verte, estimés 5 livres ;
- 972. Plus quatre paires de chenets dont deux sont de cuivre et les deux autres de fonte, estimées 25 livres ;
- 973. Plus un cabinet de noyer à deux étages, fort vieux et usé, estimé 2 livres ;

Qui sont tous les meubles que lesdits sieur et demoiselle Aubourgt, concierges dudit château de La Terne, appartenant à feu monseigneur, nous ont déclaré être audit château et dépendances, et qui sont demeurés dans les endroits où ils se sont trouvés, les clés leur ayant été remises, et lesdits sieur et demoiselle Aubourgt se sont volontairement chargés desdits meubles et clés.

Signé : P. Guillaud, P...., A. Dubignon. Chenevières, notaire.

Total.... 27,570 liv. 17 s. 6 d.

Fait, clos et arrêté le présent inventaire dans la chambre du jardinier, autrefois le vieux chenil, ledit jour vingt-quatrième novembre mil sept cent vingt-huit..................................................................


Voir en ligne : Une notice sur le château de la Terne - Revue d’histoire du Pays d’Aigre


[1Voir ci-dessus, n° 815 dudit inventaire, pour huit autres morceaux de la tapisserie des Quatre saisons

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Luxé - 18e siècle - Châteaux - BNF - Gallica - Inventaires - Rochefoucauld (de la) - SAHC - Société Archéologique et Historique de la Charente -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1818 - Rapport au roi sur la situation des hospices, des enfans trouvés, des aliénés, de la mendicité et des prisons

2.  1850 - Les débuts difficiles de la colonie de la Ronce (La Tremblade 17) - Archives

3.  1621 - Le siège de Saint-Jean d’Angély en images

4.  1527 - Le roi François 1er règlemente le commerce du sel d’Angoulême et de Cognac

5.  1676 - Les dettes d’une coquette chez un marchand d’Angoulême (Charente)


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Santonismes ou locutions saintongeaises de Bernard Palissy (1506-1589 ?)

4.  1819 - Foires et marchés de Charente - Dates et produits vendus

5.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux