Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Châteaux et logis -> 17 Châteaux de Charente-Maritime -> 1738 - Château de Matha (17) - Etat des lieux avant mise en (...)

1738 - Château de Matha (17) - Etat des lieux avant mise en fermage

D 27 mars 2007     H 22:16     A Pierre     C 0 messages A 3005 LECTURES


agrandir
Le château de Matha par Nicolas Moreau
Source : bibliothèque municipale de Saintes, fonds Nicolas Moreau

9 juin 1738 - Inventaire du château de Matha

Henri, Comte de Matha et marquis de Bourdeille, a décidé de mettre son château de Matha et ses dépendances en fermage.
Un état des lieux est fait en présence de son épouse Marie Suzanne Prévost de Sansac [1] et des Bourraud, les futurs fermiers. Pas vraiment une affaire, ce château ...

Les définitions des termes anciens sont tirées du « Dictionnaire du monde rural – Les mots du passé » de Marcel Lachiver – Fayard 1997.

Transcription et sous-titres intercalaires : Pierre Collenot
Source : AD 17 – 1 J 356 - Mentionné dans le chartrier de Matha - 65 cote 2

Entrée en matière

Le neufième de juin mil sept cent trente huit pardevant le notaire royal soussigné et présents les tesmoins bas nommés furent présents très haute et très puissante Dame Marie Suzanne Prévost de Sansacq espouse de très haut et très puissant seigneur Monseigneur Henry marquis de Bourdeille comte et baron de Mastas, seigneur de Saveille, Touchainbert et autres lieux, second baron de Saintonge, demeurant à Paris au Palais-Royal, parroisse de Saint-Ustache au nom et comme fondée de procuration dudit seigneur marquis de Bourdeille par acte reçeu par le notaire desd présentes le quatorze novembre dernier, controllé au bureau de ce lieu le landemain par Duvergier qui a reçeu douze sols, et Paul Bourraud marchand demeurant au bourg de Blanzacq et Mre Jean Bourraud son fils prestre curé de la parroisse de Massacq y demeurant d’autre part lesquels ont requis led notaire royal sousigné aux fins de dresser procès verbal de lestat et situation du Chastau dud Mastas et ded apartenances et despandances diceluy de quoy et dict revenus et despandances lesdits sieurs Bourrauds vont entrer en jouissance ayant apellé aux fins de la ditte visitte les personnes de Louis Daigre tailleur de pierre demeurant au village de Chachevrier, parroisse de Saint Hérie et Caillaud cherpentier [2] demeurant au bourg dudit Saint Hérie lesquels après serment que leur avons fait faire la main levée au cas requis de bien et fidellement procedder a lad visitte ils ont promis de bien et en consiance s’en acquitter ce qui a esté fait de la manière qui suit

L’entrée du château

Premièrement
Le portal sur le bord de la rivière en entrant est assez en bon estat sans aucun patatrage [3] ny fermeture

Le portal d’entrée dud château qui est sous le pavillon est en bon estat, la fermeture de même aussy bien que la serrure

Il y a aussy un gros verrouil [4] , une petite serrure de fert au fland, une serrure en bois, un verrouil et un locquet a la porte

Il y a aussy deux petits vallets de fer, lenfouillure de la fermeture dudit portail est hautée de deux pieds ou environ.

Au pond de la droitte en entrant, la vouste est en bon estat, sy ce nest quil y a une pierre de pattatrage dud portail joignant la clef de la vouste qui est cassée et un peu relachée.

La cuisine

La porte dentrée de la cuisine est en bon estat, la fermeture est aussy en bon estat, il y a un verrouil, un autre petit verrouil, une serrure en fert et un locquet, le tout en bon estat, la petite fenestre a cauté de lad porte et la fermeture assez en bon estat, a laquelle fenestre il y a deux grilles de fert. La fenestre qui est au dessus de levier et led evier en bon estat.

Il ny a point de vitres aux dittes deux petites fenestres. Seullement un contrevant a celle au dessus de levier, y manquant le battant et locquet, la fermeture du contrevant en bon estat. La croisée au dessus du pottagé est en bon estat, lesd vitres ded paneaux est d’en haut en bon estat ny en ayant aux paneaux de dessous. Le pottagé en bon estat sy non quil y a deux trous de fournaux qui ont besouin destre un peu reparrés, aussy bien qu’un couin dud pottagé. Il y a audit pottagé sept trous garnis de leurs grilles en bon estat. La cheminée en bon estat exepté quil y manque du griffonage. Le contre foyer sur lequel sont emprunt leds armes de mondit Seigneur est fellée dans un seul endroit seullement, lequel est asujetty par deux barres de fer. Il y a dans laditte cheminée une barre de fert de longueur de quatre pieds pour soutenir la cramailliere. Le bardis [5] qui est dans laditte cuisinne est uzé, ny ayant que unze bout de planche. Il y a dans laditte cuisinne une table pour servir au cuisinier qui est assez en bon estat. Le surplus du dessous de lad cuisinne assez en bon estat.

La porte et fermeture du petit gardemanger assez en bon estat aussy bien que la fermeture a laquelle il y a une serrure en fert et un locquet. Les murailles en bon estat et le fenestre de même, a laquelle il y a quatre grilles de fert. Dans lequel gardemanger est un autre petit gardemanger en bois avec toutes ses garnitures y compris les toilles y ayant une serrure et clef, dans lequel gardemanger est aussy une planche asujetie par quatre grapes de fert et garnies de petits clous a crochets.

Les communs

La porte par laquelle on entre de la cuisinne en la salle du commun est en bon estat ainsy que la ferrure qui conciste en gons, ardivelles [6], un verrouil, un locquet et un petit vallet, laquelle salle cest trouvée en bon estat sur son estandue, avec touttes lesd ferrures. Dans lad salle il y a une petite estude en bon estat, deux clefs, larmoire qui est dans la muraille en bon estat avec une serrure et une clef. Lesd vitres des deux croisées doccidant en bon estat. A celle de lestude il y a trois grilles de fert. Il ny a point de contrevent auxd croisées. Le petit four qui est dans la cheminée est en bon estat avec une sinture de fert pour soutenir la vouste de la porte. Dans laquelle salle la porte de loffice, fermeture dicelle en bon estat. Il y a en icelle une serrure en fert, un locquet et un verouil et un petit vallet.

L’office

Loffice en bon estat, la croisée est vitrée et grillée, le tout en bon estat, sans contrevent par le dehors. Dans ledit office est une armoire de bois de poupelier [7] avec ses ferrures. La porte par laquelle on entre de loffice dans le lieu ou lon mait le pain est en bon estat, une serrure de fert avec un locquet. La table sur laquelle on met le pain est assez en bon estat.

La cave et le cellier

La porte a deux pans de la cave est en bon estat, a laquelle il y a une serrure de fert, un couplet et une petite poignée de fert pour servir a tirer la porte. A lautre pan de la porte il y a un petit vallet de fert. Les trois fenestres de la cave sont en bon estat. A chascune dicelle il y a un verrouil. Il y manque un gon. Il y a aussi auxd fenestres six grilles de fert.
Il ny a point de fermeture a la porte de laditte cave au petit cellier qui la joint, lequel cest trouvé en bon estat. Il ny a point de fermeture a la fenestre, seullement trois grilles de fert, deux ardivelles et deux gons.

Le chai aux pressoirs

La porte a deux pands par laquelle lon entre dudit petit cellier dans le chay des troeuils elle est aussy bien que la fermeture en bon estat. Il y a a icelle un gros et un petit vallet avec leurs annaux et deux verrouils. Le portail dentrée dudit chay est assez en bon estat. Le fermeture est vieille et uzée. Les ferrures sont assez en bon estat. Il y a un pand, un vallet, un petit couplet, a lautre avec une serrure en bois. Les murailles du dessouz dudit chay sont en bon estat. Le pressouer en mis ou ajasson est fort vieux et uzé. La piesse est assez bonne, les quatres arbattetieres sont neufs. Les banchauds [8] sont vieux. Il y a un lien de fert a un des banchaud. La fonsure est en bon estat. Les solles de bois de chesne sont bonnes. Il y a sept madriers de bois de chesne, trois porons(?) de chesne. Lesgouttoir est vieux et ruiné. Il y a a iceluy trois liens de fert au bouchaud. La piece qui est au dessous led esgouttoir en bon estat. Lamet de troeuil est assez en bon estat. Les trois solles de chesne de même, la dalle en bon estat. La fermeture de la fenestre est vielle, a laquelle il y a deux ardivelles et deux verrouils. Dans lequel chay il y a un thonneau de trante trois barriques fonsées aux deux bouts, celuy denhaut de peupelier et celuy den bas de chesne, est led thonneau de bois de chesne et tout neuf, sur lequel il y a vingt sercles de bois de fraigne, un autre thonneau escoullant dix barriques et sa rape de bois de chesne sur lequel il y a quinze sercles, une cuve de bois de chesne escoullant huit barriques et sa rappe garnie de quinze sercles, un thonneau de la grandeur de six barriques avec sa chappe garny de traize sercles, un autre thonneau de trois barriques et sa chappe lié de sercles daubier au nombre de vingt cinq, les potteaux au nombre de trois et les trois pouttres en bon estat quoy que vielles. Il y a soixante unze solleaux dont il y a quelques uns de cassés, sur lesquels solleaux sont cinquante six planches neuves de bois de peupelier et d’autres morceaux de vielles planches. Il y a aussi sur lesd solleaux une fermeture de porte de bois de peupelier de largeur de trois pieds ou environ, a laquelle il y a un verrouil.

La remise attenant au chai

Et dudit chay estant allés a la remise y atenant, il ny a point de fermeture. Les solleaux sont vieux ce néanmoins en bon estat, le planché vieux, uzé et troué, sous laquelle remise il y a une porte sans fermeture. La porte a deux pands par laquelle on entre de lad remise dans le chay y joignant elle sest trouvée en bon estat, aussy bien que la fermeture a laquelle il y a un gros vallet, un petit couplet, deux ardivelles et deux gons a chascun des pand delad porte. Les murailles du dessous dud chay en bon estat aussy bien qu’un pillier de bois et un autre de pierre, les pouttres et solleaux de mesme. La fermeture des deux fenestres vielle et uzée. Le planché dud chay est bon.

Le grenier au-dessus du chai

Le degrés par lequel on monte de la susdite remise dans le grenier est en bon estat aussy bien que la porte sans fermeture.

Les murailles au dessus dud chais qui vient vers le couchant a la susdite remise sont en bon estat. Il ny a point de fermeture a la porte au dessus dud chais. Les croisées qui sont au dessus du susdit chay sont en bon estat et lesd fermetures de mesme qui sont néanmoins vielles. La cherpante en bon estat. Les murailles au dessus de laditte remise en bon estat aussy bien que la cherpante. La fermeture de la fenestre est vielle et uzée.
Le grenier a gauche de lad remise vers le couchant est en bon estat.

Le pigeonnier

Le petit pigeonnier au bout cest trouvé aussy en bon estat, exepté la fermeture de la porte qui est uzée et empiettée dans le dessous.

Les écuries

La petite escurie cest trouvée en bon estat sy ce nest la crèche qui est uzée aussy bien que le ratelier auquel il y manque environ les deux tiers des rollons, ny ayant point non plus de serrure a la fermeture de la porte a deux pans de lad escurie.

La petite escurie joignant la précedante est en bon estat sy ce nest la fermeture de la porte qui est vielle et uzée, et empiettée aux deux bouts. Il ny a point de ferrure, seullement un petit vallet sans cadenas.

Et dudit lieu sommes allés a la grande escurie joignant la susditte. La porte et fermeture a deux pands est en bon estat, a laquelle il y a une serrure en fert avec sa clef, un verrouil et un petit locquet, un petit vallet. Les murailles dicelles escurie, crèche et ratelier assez en bon estat. Il y a quatres poutres sous lesquelles sont quatres pottaux en forme de pottence. Les solleaux sont bons quoy que vieux. Le planché est aussy vieux et uzé. Le pavé de lad escurie est troué en quelques endroits.

Le grenier au-dessus des écuries

Leschelle pour monter au grenier au dessus de lad escurie est neuve. La fermeture des deux fenestres sont en bon estat. Les trois descharges et leurs fermetures sont assez en bon estat. Les murailles sont en bon estat exepté dans celles doccidant quil y a deux trous dans la rasure dicelles. La cherpante est en bon estat.

Le grenier joignant le precédant en tirant vers midy est en bon estat aussy bien que la cheminée qui est dans iceluy sy ce nest la fermeture de la croisée qui est uzée et empiettée aux deux bouts. La fermeture de la porte est aussy empiettée, sans serrure, seullement un vallet sans cadenas. La trape qui est au grenier de laditte grande escurie est en bon estat, a laquelle il y a deux ardivelles, une petite serrure a bosse avec sa clef.

La distillerie

Et dela estant allés au bastiment ou lon met les chaudieres, le portail est en bon estat. La fermeture est uzée néanmoins en estat de servir a laquelle il y a une serrure en bois avec sa clef, un gros vallet. L’autre portail qui est dans led bastiment de la fermeture diceluy est en mesme estat que le précedant, auquel il y a de plus un verrouil. Les murailles sont en bon estat. La dalle et la cheminée de chaudiere a besouin destre reparée. La cherpante, latte en bon estat, le puy de mesme aussy bien que la marselle de pierre de taille qui est assujettie par cinq graspes de fert. Letrieux de fert de la poullie en bon estat. Le puy a vin en bon estat et sa couverture de mesme. Les deux fuits bassiots [9] de pierre aussy en bon estat.

Le chai des eaux-de-vie

La porte a deux pans du chay des eaudevie est en bon estat, la fermeture vieille, y ayant un pan qui est double, il y a à la surd fermeture une serrure avec sa clef, un petit vallet de fert. Toutes les murailles et la fenestre en bon estat avec trois grilles de fert. La fermeture est uzée a laquelle il y a un verrouil. Les trois poutres en bon estat exepté celle du milieu qui est cassée et soutenue par un pillier de bois. Les solleaux et planché en bon estat.

La grande salle

Et dudit lieu estant allés a une grande salle au dessous du corps dud Château, la fermeture est vielle et uzée qui nest que de la hauteur de la moitié de lad porte a laquelle il y a quatres ardivelles, quatre gons, un gros vallet de fert qui est cassé, une serrure en fert et un verrouil, dans le dans il y a quatre gons. La cheminée est en bon estat, le foyer est ruiné. Le devant de la cheminée est dégriffonné. La fenestre de septentrion est bonne, à laquelle il y a trois grilles, une fermeture en bon estat avec un petit verrouil. Les murailles sont en bon estat. La fermeture de la porte doccidant a laquelle il y a deux ardivelles est fort mauvaise. Les poutres et solleaux en bon estat. Le planché est vieux, uzé et troué. Dans laquelle salle il y a un bureau de bois dormeau de longueur de traize pieds de dix neuf poulces descarrissages dans un sens et dix huit de l’autre, plus quatre banchauds de chesne de treize poulces de largeur et trois poulces daipesseur, plus quatre autres banchauds dormeaux de largeur de dix huit poulces et despaisseur de cinq poulces et demy et de longueur de quinze pieds, plus un hormeau de six pieds de longueur pour servir a faire une vis de pressouer.

Un bâtiment côté ouest

Et de laditte salle etant allés au bastiment joignant vers soleil couchant, il ny a point de serrure a la fermeture de la porte, seullement quatres ardivelles, quatres gons, un vallet et un petit coublet sans cadenas. La cheminée est bonne. Le foyer est ruiné. Il ny a ny solleaux ny planché dans led bastiment ny de fermeture a la croisée qui est sur lad porte. Les murailles sont crevassées, en divers endroits desmassonnée considérablement. Dans celle doccidant la cherpante est en bon estat, sur laquelle la couverture est dardoise.

Un bâtiment côté sud dit "ancien office"

Et dudit lieu estant allés a un bastiment joignant au surdit en tirant vers midy connu sous le nom dentienne [10] office, la porte assez en bon estat, la fermeture est vielle a laquelle il y a deux gons, deux ardivelles, un verrouil et une petite serrure platte sans clef. Les murailles sont assez en bon estat sinon quelles auroient besouin destre griffonnées. Le planché partie en plâtre menasse ruine, le reste qui nest point en plastre est ruiné et pourry, y ayant un solleaux qui est partagé par le millieu. La cherpante en bon estat, la croisée ou porte qui regarde vers le levant estant fermée environ le millieu par une fermeture de massonne [11].

La buanderie

Et de la estant allés a la buanderie, la porte doccidant est bonne. La fermeture est vielle, uzée et rapiessée, sans serrure, seullement un verrouil et deux ardivelles. La fermeture de la fenestre a gauche en entrant est assez en bon estat avec une petite targette. Il y a dans la mesme muraille une petite fenestre servant darmoire. La fermeture en est vielle, avec une petite serrure a bosse sans clef, un petit verrouil. La fermeture de la porte dorient en bon estat aussi bien que la serrure, gons, ardivelles, locquet et un verrouil. La ditte serrure estant en fert sans clef, dans lequel bastiment il y a deux bujours [12] de terre qui sont massonnés. Le manteau de la cheminée est desjoint et escorné des deux costés, les jenbages uzés et minés ainsy que le fouyer. Dans la muraille doriant il y a une armoire avec sa fermeture, clef et serrure a bosse. La poutre du millieu est cassée et estencée, lesd solleaux en bon estat, le planché uzé et troué en quelques endroits. Les murailles sont aussy en bon estat sy non quil y manque du griffonnage.

Le poulailler

La fermeture du toit a volaille est vieille y ayant pour touttes ferrures deux gons, deux ardivelles et un verrouil. Il ny a point de fermeture aux deux fenestres. La cherpente bonne, la latte uzée. Il reste obmis de faire estat dans son rang et ordre quaudessus de la porte de la buanderie vers soleil levant il y a un chassis dormant auquel il y a cinq petites barres de fert garnie de vitres.

La prison

Et dudit lieu estant allés au bastiment apellé la prison qui est auprès de la basse fosse, iceluy du bastiment cest trouvé en bon estat, la croisée de mesme ainsy que la fermeture y ayant quatres grosses grilles de fert traversées en deux endroits par dautre barres de fert. La porte est aussy en bon estat. La ferrure qui conciste en deux gons, deux ardivelles, une serrure en bous et un vallet et un cadenas. Lequel bastiment sera toujours tenu en bon estat par les dits sieurs Bourraud qui seront esgallement tenus dentretenir en bon estat la prison qui est sous la tour. Seront aussy tenus dentretenir en lestat convenable la basse fosse.

Le portail et la "tourasse"

Et estant ensuitte allés au portail qui est dans la muraille qui prend au couin du pavillon et va joindre la tourasse laquelle est couverte de thuille exepté dans le bout doccidant quil ny en a point de la longueur de douze pieds et est tombée dans led bout de la longueur de sept a huit pieds et de quatre pieds daultheur, auquel portail qui est dans lad muraille il ny a point de fermeture.

Il est tard, la suite demain...

Et dautant que la nuit est survenue sans avoir finy le presan procès verbal, la continuation diceluy a esté remise a demain.

Fait led jour et an que dessus es presence de Me Pierre Rigaud nore et procureur demeurant au bourg de Marestay et Eleonard Moreau cuisinier demeurant au bourg de Saint Hérie tesmoins a ce requis qui ont signé avec les parties, lesd Caillaux et Daigre ont desclarés ne scavoir signer de ce enquis, le surd jour neufiesme de juin mil sept cent trante huit, ainsy signé a loriginal M S Prevost de Bourdeille, Rigaud, Bourraud curé de Massacq, Bourraud, E Moreau et Rigaud nore royal heredittaire.

Et avenant ledit jour de lendemain dixieme de juin aud an mil sept cent trante huit pardevant le nore royal soussigné et presents les tesmoins bas nommés ont estés presents lad dame marquise de Bourdeille, de lesd Sr Bourraud des quallités et demeure cy dessus establies, lesquels ont requis la continuation du present procès verbal par lesd Caillaud et Daigre experts desnommés des autres parts, ce qui a esté fait ainsy quil suit.

La chambre de Monsieur

Premierement, le degré a deux rempses [13] en bon estat, il y a dans iceluy une fenestres a laquelle il y a deux grilles et la fermeture en bon estat. La porte et fermeture de la chambre apellée la chambre de Monsieur est en bon estat cest a dire celle qui est dans la muraille de midy et qui joint celle doccidant a laquelle fermeture il y a par le dedans de la ditte chambre trois vallets, un locquet, laquelle ditte chambre tant croisée, vitres, contrevants, cheminée et fouyer, le tout en bon ordre et en bon estat, y ayant dans la muraille doriant deux armoires, les clefs desquelles sont refermées par laditte dame. Il y a dans laditte chambre un buffet en bon estat avec les ferrures, serrures et clef.

Et de laditte chambre estant entrés dans celle qui la joint vers septentrion, elles cest trouvées tant cheminée, croisée, fermeture, vitres et contrevents et pans de brique a carraux en bon estat. Les pouttres et solleaux en bon estat et le planché neuf, dans laquelle chambre il y a un grand cabinet de bois de noyer a deux portieres, le tout neuf, avec six fritres(?), une serrure et la clef en bon estat. La fermeture de la porte de laditte chambre par laquelle on va au pavillon est neuve avec une serrure de fert avec sa clef, un locquet et deux petites tarjettes.

Le "pavillon" - Ce qui reste du château de Matha
Photo : P. Collenot - 2005

La croisée sur la main gauche allant au pavillon est en bon estat, ce pour touttes fermetures, un chassis garny de vitres en bon estat exepté un carraux de cassé.

La chambre rouge, dans le pavillon

La chambre du pavillon apellé la chambre rouge est en toute son estendue en bon estat, dans laquelle chambre il y a une armoire avec sa serrure et clef en bon estat. Dans la fenestre de midy qui est fermée de massonne il y a une espece darmoire sans fermeture.
La boisiure de lad chambre est aussy en bon estat et le pavé de carraux de mesme.

La chambre haute, dans le pavillon

La chambre haute du pavillon cest trouvé en toute son estendue en bon estat, les deux croisées doriant et midy bouchée de massonne dans lesquelles il y a des especes darmoires sans fermeture. Il y a dans lad chambre un cabinet de bois de peupelier uzé a deux pans ferrés et fermant a clef.

Le galteau du pavillon cest trouvé en bon estat. Est convenu que la fermeture de la croisée doriant sera toujours fermée a cause des grands vents qui pourroient causer du dommaige aud pavillon entendu aussy que la cherpente couverte dardoise est en bon estat.

Le grenier au-dessus de la chambre de Monsieur

Le grenier qui est sur la chambre apellée de Monsieur qui va jusqua un bardis qui separe led grenier davec celuy qui le suit, dans lequel bardis il y a une porte qui sera fermée, cest trouvé en toute son estendue en bon estat aussy bien que la cherpante, les deux chambres hauttes au dessus de la cuisine sont en touttes leurs estendues en bon estat.

Divers : l’escalier de la vieille chapelle, le four et la halle de Matha

Le degré qui est au bas de la porte de la vielle chapelle est en bon estat et a lesgard de la couverture de thuille de lesdits bastiments elle cest trouvée en toute son estandue en bon estat ayant été depuis peu de jours repassée à main en entier.

Et dud lieu estant allés au four dudit Mastas il cest trouvé en toute son estendue aussy bien que la grange où lon met les fagots en bonne estat la cherpante latte et couverture de mesme la vouste du four menasse ruine ayant un peu baissé.

Et dudit lieu estant allé a la halle dudit Mastas elle cest trouvée en toute son estandue c’est-à-dire bans, pilliers, cherpante, latte et couverture tout en bon estat.

Il est tard, la suite demain...

Et dautant que la nuit est survenue avant avoir finy le présent procès verbal la continuation diceluy a esté remise à demain. Fait le jour et an que dessus es presence de Me Pierre Rigaud notaire et procureur demeurant au bourg de Marestay et Eleonard Moreau cuisinier demeurant au bourg de Saint Hérie tesmoins a ce requis qui ont signés avec les parties, lesd Daigre et Caillaux ont desclarés ne le scavoir faire de ce enquis, signé a loriginal des presentes M S Prevost de Bourdeille, Bourraud curé de Massacq, E Moreau, Rigaud et Rigaud nore royal heredittaire.

Et avenant le unzieme dudit mois de juin aud an mil sept cent trante huit pardevant le notaire royal sousigné furent presents tres haute et tres puissante dame Marie Suzanne Prevost de Sansacq epouse dud seigneur marquis de Bourdeille, dune part et lesd Sieurs Bourraud des quallités et demeure surdittes, a esté a la requisition des dittes parties procédé a la continuation du present procès verbal ainsy quil suit.

Les terres de la métairie

Premièrement ayant commencé par les terres de la mestayrie, la pièce de terre appelé de Jeudy cest trouvée ensemencée scavoir six journaux et demy en bled froment dont il y a le quart de gros bled et le restant dallineau le surplus de laditte piesse est remply de baillarge [14] la piesse du fond etant maintenant remplie de baillarge, dans la piesse du Fraigne il y a trante scillons de gueret [15] et le surplus en frische, la pièce de terre apellé du Chastelier autrement les Breuils est remplie scavoir quatre journaux et demy en froment, quatre journaux et demy en bled despaigne un journal en baillarge est un journal en avoine, quinze seillons de terre en Piconbert contre la terre de Pierre Billard ensemencés davoine quarente cinq seillons au lieu de Piconbert touschant dun bout audit sieur Bourraud ensemancés en avoine la pièce de terre de la contenance de trante neuf seillons contre le Grand Pré et y joignant le chemin entre deux et ensemencé de baillarge. Dans lousche a Daigre il y a sept seillons de coupage [16] et le surplus est ensemencé de baillarge. Le champ de foire est ensemencé de seiglat [17] quatre vingt seillons de terre a tonnant joignant le domaine de la seigneurie de Fraigneau sont ensemencés davoine.

La chapelle du château

Ensuitte de quoy estant allés a la chapelle qui est dans led château de Mastas elle cest trouvée dans l’estat qui suit :
Scavoir un calice avec sa pataine [18] d’argent sans dorrure, un missel en bon estat, de coussins destoffe brochée à fleurs, une chasuble de mesme estoffe avec letolle et manipulle, le voile et la palle de mesme, un devant dotel aussi destoffe brochée et à fleurs, un autre devant dotel de soie rouge uzé, une aube de toile blanche assez bonne, un amy [19] fort uzé de mesme toille, de purifficatoires de toile blanche, un corporal de baptiste garny d’une dantelle, de nappes dont une de toille blanche et lautre de lin, un lavabo, une bourse destoffe brochée a fleurs dans laquelle il y a un purifficatoire, un corporal, un petit coussinet destoffe brochée partie soie et lautre argent uzé, les cartes en bon estat, trois ornements en rose [20] dans lesquels il y a des vitres, un autre ornement carré dans lequel il y a une vitre, un autre ornement aussy quarré auquel il y a une vitre au milieu qui est cassée, un petit cadre doré dans lequel est une vitre et la figurre d’une vierge, une boiste en verre a la place du tabernacle dans laquelle est un exé homo [21] sur laquelle boiste est un petit crucifix, la croix en bois et le cruciffix en cuivre, un devant dhotel de cuir doré, un tableau à cadre doré dans lequel est la figurre d’une vierge et lenfant Jésus, un autre tableau sans cadre d’un Jésus ensevely, neuf pots à fleurs de fayance, deux canettes destin [22] fin, deux chandeliers de bois couverts d’une tinture rouge, laditte chapelle et les vitres en bon estat.

Les chambres près du chai aux chaudières

Et estant allés au portail des bastiments des chaudieres, la porte et portail est assez en bon estat, la fermeture est vielle et uzée luy manquant une planche dans le millieu estant lad fermeture empiettée et trouée dans le dessous.

La petite chambre joignant laditte porte est assez en bon estat exepté le foyer qui a besouin d’estre refait et le devant dudit foyer qu’il est necessaire de refaire de trois pieds en quarré, les murailles sont desgriffonnées, les portes, fenestres et fermetures en bon estat et un cadenas à la porte.

La seconde chambre suivant est assez en bon estat sinon que la porte est uzée et eschancrée dans le dessous, le planché vieux et uzé et a besouin d’estre refait auprès de la cheminée de trois à quatre pieds au quarré.

Bâtiments contigus

Le bastiment joignant est assez en bon estat exepté la cherpante qui est ruinée. Il n’y a point de fermeture aux deux portes, seullement des planches servant de fermeture sans estre clouée.

Et estant allés au petit bastiment joignant, la porte et vielle et uzée et la fermeture aussy. La creche qui y est en bon estat sans ratelier. Le plancher est ruiné, les solleaux sont bons. La petite fenestre qui est dans la muraille doriant est en bon estat, la cherpante et latte de mesme aussy bien la couverture.

La chambre qui suit, la porte, fermeture, muraille, cheminée, fouyer, la petite poutre, solleaux et planché audessus assez en bon estat. La fermeture de la croisée est vielle, uzée et ruinée, la cherpante et latte assez en bon estat, la couverture de mesme.

Le petit grenier qui suit est en bon estat.

Il est tard, la suite demain...

Et dautant que la nuit est survenue sans avoir fini le présent procès verbal, la continuation en a esté remise à demain. Fait led jour et an surd es presence de Mr Pierre Rigaud nore et procureur demeurant au bourg de Marestay et Eleonnard Moreau cuisinier demeurant au bourg de Saint Herie tesmoings a ce requis qui ont et lesd parties signés. Ainsy signé en loriginal des presentes M. S. Prevost de Bourdeille, Bourraud, Bourraud curé de Massacq, E Moreau, Rigaud et Rigaud notaire royal heredittaire.

Et avenant le douze de juin audit an mil sept cent trante huit pardevant le notaire royal soussigné et presents les tesmoins bas nommés ont esté presents laditte dame marquise de Bourdeille et ledit sieur Paul Bourraud des quallités et demeure sy dessus establies lesquels ont requis la continuation du present procès verbal ce qui a esté fait ainsy quil suit.

Le toit à brebis

Premièrement le toit à brebis du lieu, des chaudières les murailles diceluy sont en bon estat, la cherpante et latte est vielle et néanmoins assez en bon estat, la couverture bonne. Il n’y a point de crèche ni ratelier. La muraille sous la petite cloison est à terre. Il manque a icelle cloison une planche, dans la muraille du midy il y a deux portes, leurs fermetures sont vielles. Celle du levant alaquelle il y a deux verrouils est passablement bonne, celle doccidant est vielle et pourrie dans son dessous, garnie d’une serrure et clef vieille et uzée, le petit toit à cochon est en bon estat exepté la fermeture de la porte qui est vielle et uzée à laquelle il ny a ny serrure ni verrouil.

Les jardins

Le jardin joignant les dits toits est environ les deux tiers ensemancé de moujette, le jardin des Oizifs est ensemancé environ la moitié en fennes et diverses choses dans le restant, les Oizifs nayant receu quune facon lannée presante.

La barrière du jardin haut est uzée et sans cadenas ny serrure seulement un vallet et un anneau. La muraille en laquelle elle est en toute son estandue en bon estat. Il n’y a point de pont sur la rivière joignant la ditte muraille.

Les deux petites huttes en bon estat, la porte à deux pans et la fermeture est assez en bon estat et est garnie d’une serrure, un gros vallet et un petit coublet.

Une moitié de la platte bande joignant la muraille de septantrion dudit jardin est garni doignons divert ny ayant rien dans lautre moitié. Dans la platte bande joignant la muraille en couchant il y a des choux et du sellerit, le carré est joignant la hutte est remply de pois, oignons, concombre, choux et mellons. Les deux quarres suivant remplis de lin, le quarré joignant la foussienne aux deux tiers ensemencés en monjotte, le restant en fennes, eschernille et gueret. Les murailles de septantrion et doriant en bon estat. Dans la platte bande contre laditte muraille il y a des franboisiers.

Le quarré joignant le foussienne et les doues [23] est remply d’artichaux, le fruit desquels a desia esté enlevé, les brodures remplies de fennes, le quarré suivant remply de monjette.

Le troisième quarré en artichaux, partie du fruit desquels a esté enlevé.

Le quatrième quarré en oignons, serciffis, bestes, rabe et jouttes [24] blanches.

La platte bande joignant les doues en fennes le long du vivier jusqu’au poirier blanquet remply de fennes. Il ny a point de fermeture a la barriere de la percetiere seullement deux annaux de fert.

Le jardin de la ditte percetiere est aux trois quarts ou environ en pois et le surplus en ail. Les murailles sont en bon estat.

Le partaire joignant la percettiere est remply en pois aux trois quarts et dans lautre quart il ny a rien. Les murailles sont assez en bon estat, la barrière dudit partaire est assez en bon estat, avec une serrure et un locquet. Sur la muraille à main droite du partaire il ny a point de thuilles. Les aubiers et peupeliers qui sont sur les doues sont en jette de quatre a cinq ans, une partie de trois ans, les autres de deux ans.

Le jardin du petit bois joignant le Moullin noir est en chaume, les haies et arbres en bon estat.

Il est tard, la suite demain...

Et dautant que la nuit est survenue sans avoir finy le present procès verbal, la continuation diceluy a esté remise à demain. Fait le jour, lieu, an susdit es présence de Maître Pierre Rigaud notaire et procureur demeurant au bourg de Marestay et Léonard Moreau cuisinier demeurant au bourg de Saint Herie tesmoins a ce requis qui ont signé avec les parties. Ainsy signé en la minutte des presentes M. S. Prevost de Bourdeille, Bourraud, E Moreau, Rigaud et Rigaud notaire royal heredittaire.

Et avenant le traisieme dudit mois de juin an mil sept cent trante huit pardevant ledit notaire royal soussigné a la requeste est en présence de laditte dame marquise de Bourdeille et dudit sieur Bourraud pere des quallites et demeure sy dessus establie esté proceddé à la continuation du présent procès verbal ainsy que suit.

Les étangs

Premièrement le grand essacq [25] de Chuché est en bon estat sy ce nest les collombes [26] qui sont en partie pourrie et sans aucunes pelles. Les empallements sont en partie uzés. Lessacq des Battries en bon estat, la Chataigneray est en frische, les fossés assez en bon estat. Lessacq du Grand Pré le plus près du pond du Juge aussy bien que tous les autres essacqs et fossés qui sont autour dudit Grand Pré en bon estat ny ayant de pelle quaceluy le plus près du pond du Juge et aceluy le plus près du chemin de Courcerat qui est sur le costé du midy dudit pré.

Les aubiers de la poulaillerie sont de trois a quatres jettes.

Les arbres qui sont autour dudit Grand Pré sont de plusieurs âges et dont la plus entienne nest que de quatre ans.

Lessacq du vivier est en bon estat sans pelle.

Les bois

Et quant au bois ils sont réglés pour être coupés scavoir en l’année présente le bois apellé le bois de Cressé autrement Boutton contenant quarante huit journaux dix-huit carraux maintenant dage de sept ans en mil sept cent trente neuf, trente quatre journaux et demy a prendre dans le bois Baron le plus près de Cressé, abouttant a un petit chemin estant a presant dage de six ans en mil sept cent quarante, vingt journaux restant dudit bois Baron et quatorze journaux et demy à prendre dans le bois de la Fenestre qui est a present dage de huit ans.

En mil sept cent quarente un le restant dudit boit de la Fenestre lequel restant est de la contenance de trente cinq journaux aussy du mesme age huit ans et cinq journaux dans la moitié du grand bois Guillaume le plus près de celuy cy dessus dudit lieu de la Fenestre qui est dage de trois ans.

En mil sept cent quarente deux les bois du Touchaud de la contenance de trente cinq journaux et les bois de Breuil de vingt journaux en deux piesses acquis par feu monsieur le marquis de Bourdeille, le bois Fournié en Banezeau de la contenance de deux journaux cent soixante et cinq carraux et le tout dage de trois ans.

En mil sept cent quarente trois le restant de la moitié dudit grand bois Guillaume qui contient quarante quatre journaux et demy outre les cinq cy dessus prélevés le tout dage de trois ans.

En mil sept cent quarente quatre le petit bois Guillaume contenant sept journaux et le quart dun dage de quatre ans.

En mil sept cent quarente cinq le bois a apellé le bois des Chaignons contenant vingt journaux trante neuf carraux, le bois de la Cure de quattre journaux six carraux, le bois de louche a Madame de deux journaux six carraux, le bois de la Longée qui est entre ledit petit bois Guillaume et celuy des Chaignons contenant cinq journaux et demy le tout dage de deux ans.

En mil sept cent quarente six le bois du Coudras et celuy apellé le bois Fond Pierre contenant dix neuf journaux et demy, le bois du Vignaud de quinze journaux avec le bois apellé le bois des Brousses près du marquisat le tout en jette de lannée presente.

En mille sept cent quarente sept le bois du Marchais de quinze journaux dage de trois ans, le bois dAujacq de cinq journaux, celuy de la Faignée de six journaux en jettes de lannée presente avec le bois des Coutiardes de trois journaux ou environ dage de quatre ans.

Le Marquisat et Beaulieu en Bagnizeau

Et quand au lieu de Marquisat et de Beaulieu en Bagnizeau dont jouissent les sieurs Bequet et Guimberteau qui doivent laisser les choses au mesme estat quelles sont establie par le procès verbal qui en a esté fait a la dilligence dudit seigneur marquis de Bourdeille et de sieur Paul Allenet devant le notaire des présentes en l’année mille sept cent trante quatre controllé au bureau du présent lieu le unze juillet de la ditte année mille sept cent trante quatre par Larquier qui a receu douze sols c’est ce qui est qu’il na point maintenant esté proceddé à la visite de ces deux endroits qui seront remis au mesme estat quils sont establis par le surd procès verbal, entretenus par ledit sieur Bourraud en cet estat qui les remettra sancesine a la fin de sa jouissance.

Au sujet des 2 moulins du château

Pareillement n’a point esté fait visitte des moullins blanq et noir du chasteau dont jouist maintenant Jean Mesnard attendu le procès verbal qui en a esté fait devant Courtin notaire a Mastas le dix huit de juillet mil sept cent trente cinq controllé audit bureau de ce lieu le vingt cinq du mois de juillet par Larquier qui a receu douze sols lequel surd procès verbal sera entretenu pour estre lesdits moullins et dommaines en despendant remis par ledit sieur Bourraud a la fin de sa jouissance dans lestat estably par le surd procès verbal et en ce qui concerne les moullins du Port Besson et les autres bâtiments des chaudières non compris au presant procès verbal qui sont actuellement possedés les dits moullins par Pierre Peluchon et lesdits bastiments par le sieur Courtin seront par eux remis au sieur Bourraud à la fin de leur jouissance dans lestat quils sont exprimés par le surd procès verbal de la surd année mille sept cent trente quatre qui sera entretenu par led sieur Bourraud et tenu de laisser les choses au mesme estat à la fin de sa jouissance.

Divers

A esté obmis de faire estat dans son rang qu’il reste dans l’office une grande armoire a deux portières de bois de peupelier ferrée et fermant à clef en bon estat. A esté obmis de faire estat qu’il reste dans la cuisine deux gros chesnets de fonte.

Y ayant entre les mains de Courbra dit Naddé jardinier le nombre de quatre brasses un pié de planches de peupelier qui fait le nombre de vingt cinq planches et huit brasses et demie de bois bastard pour servir aux bans des lastes les jours de foires a la fin de la jouissance dudit Naddé ledit sieur Bourraud luy fera remettre les surd planches pour les remettre luy mesme à la fin de sad jouissance.

A esté aussi obmis de faire estat qu’il cest trouvé dans le surd office des ballances, le flaux et lestrieux de fert, le surplus de bois, un pois de quinze livres, un de six, un de cinq, un de quatre, un de deux, un dune livre, de metail, un autre pois de demy livre aussy de metail.

Dont acte ...

De laquelle visite et procès verbal acte a été octroyé aux parties pour leur valoir et servir ce que de raison, estant dans une chambre faisant partie dudit chasteau le dit jour treize de juin mil sept cent trante huit après midy es presence de Me Pierre Rigaud notaire et procureur demeurant au bourg de Marestay et Léonard Moreau cuisinier demeurant au bourg de Saint Herie tesmoin à ce requis qui ont et les parties signé ainsi signé en la minutte des presants M. S. Prevost de Bourdeille, Bourraud, Rigaud et Rigaud notaire royal heredittaire controllé a Mastas le dix neuf juin mil sept cent trante huit receu douze sols.


[1Marie-Suzanne Prevost de Sansac, fille de Prévost François, chevalier, seigneur de Touchimbert, Saveilles, lieutenant de vaisseau, et de Marie Chitton de Montlaurier. Marie Suzanne fut dame de compagnie de Mme la duchesse de Chartres. Elle épousa avant 1715 Henri, marquis de Bourdeilles, chevalier. (Source : site JM Ouvrard)

[2Charpentier

[3Patatrage : réparation (?)

[4verrou

[5Bardis : cloison en bois, en planches ou en torchis

[6Ardivelle : pentures des volets, en Aunis et en Saintonge

[7peuplier

[8banchauds : les quatre madriers de bois qui entourent la maie d’un pressoir et en constituent le rebord

[9Bassiot : petit baquet employé dans la distillation d’eau-de-vie (ici en pierre)

[10ancien

[11Massonne ou massoune : en Saintonge, terre utilisée comme mortier

[12Cuvier à lessive (Poitou, Charente)

[13rampes

[14baillarge : orge de printemps, à deux rangs

[15guéret : terre labourée, ni ensemencée, ni plantée

[16Coupage : dans l’Ouest, mélange de froment, de seigle, de maïs, d’avoine, de vesces, etc., qu’on sème pour donner en vert au bétail, au printemps.

[17seiglat : mélange d’un tiers de seigle et de deux tiers de froment, semés ensemble, qu’on appelle méteil ailleurs

[18patène

[19amict : habit liturgique

[20bois de rose

[21Ecce Homo (visage du Christ pendant la crucifixion)

[22d’étain

[23doue : douve, fossé

[24joutte ou jotte : un des noms vulgaires de la bette

[25étang

[26collombes : grosses solives, colonnes de bois soutenant les armatures des murs bâtis en torchis, et qui sert à faire des édifices de charpente

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1763 - Description de l’Aunis et glossaire des sauniers et des marais salants (30 mots)

2.  1880 - Commission des Arts et Monuments de Charente-Inférieure - Recueil - Tome V

3.  1844 - Chassenon (16) : Description du site archéologique par l’abbé J.-H. Michon

4.  1844 - 1 - Le Comte de Luc crée la colonie agricole de La Vallade. L’administration enquête - Archives

5.  1629 - Discours au Roy sur la naissance de la ville de la Rochelle - Introduction


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique

4.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux