Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Châteaux et logis -> 17 Châteaux de Charente-Maritime -> 1750 (c) - Château de Matha (17) - Inventaire des meubles

1750 (c) - Château de Matha (17) - Inventaire des meubles

Mémoire des meubles que Monsieur et Madame laissent dans leur château à Matha pour le service ordinaire

D 4 juillet 2006     H 01:55     A Pierre     C 0 messages A 4728 LECTURES


agrandir

Le château de Matha est un casse-tête pour les historiens. On ne sait dire avec certitude où ont été construites ses diverses versions.

La tour de style renaissance qui subsiste aujourd’hui semble correspondre au "pavillon" mentionné dans plusieurs textes du 18ème siècle.

Cet inventaire du mobilier est intéressant sur le plan du mode de vie, mais il laisse en suspens les questions sur l’emplacement ou les emplacements successifs du château.

Source : AD 17 - Transcription : P. Collenot

TexteCommentaires et glossaire
Le "pavillon" - Ce qui reste du château de Matha
Photo : P. Collenot - 2005

Premièrement dans la chambre haute boisée du pavillon boisée un lit garni de trois matelas, un lit de plume et un chevais [1] avec deux couvertures, l’une de laine, et l’autre piquée de la Chine, couleur de feu, le tour de lit et de ganse bleue, à bande tapissée doublée de taffetas vert contenant trois rideaux et deux quantaigneux [2] et une pente autour qui va de la même étoffe de petit taffetas rayé, la housse de serge jaune contenant deux grands rideaux, deux cantonnières, la petite pente d’en haut de trois bounest de paumes, tour de serge jaune, ses tringles de fer, quatre tourniques de fer pour retenir les tringles, plus un autre lit de camp dans la même chambre garni de trois matelas dont le l’un est de plume, et d’un chevais, d’une couverte de laine, son tour de lit de futaine, son dossier et deux chevais, plus un miroir avec une bordure de bois gris, un pied et demi de glace en carré, plus deux portières, l’une de tapis de Turquie avec sa tringle de fer, l’autre de petit scapin [3] rayé avec sa tringle de fer, plus deux tables, l’une carrée et l’autre ronde, un tapis vert et quatre fauteuils, plus deux rideaux de fenêtres avec leur tringle, les rideaux de toile plus une chaise de garde-robe avec son bassin, plus deux cassettes de bois noir, une valise et un sac vert, une petite valise de cuir, plus un tapis d’étoffe de la porte de Paris, plus deux grandes chaises à bras de commodité, l’une garnie de cuir et l’autre d’étoffe à bouquets de la porte de Paris, quatre carreaux de plume, un petit miroir de bois gris,

Plus la chambre haute du pavillon garnie de deux lits, l’un de drap violet et l’autre d’étoffe de la porte de Paris rouge rayée contenant deux paillasses piquées, deux matelas, deux lits de plume, deux chevais, deux couvertures piquées, six grandes chaises de maquet [4], deux petites chaises de maquet, plus un miroir cassé, plus une table garnie d’un tapis de maquet
Plus la chambre de Monsieur le Comte du premier étage du pavillon, un lit à Monsieur le Comte avec une paillasse, un lit de plume, un matelas, un chevais, deux couvertures, un tour de lit d’étoffe de la porte de Paris, un berceau à Mademoiselle de Bourdeille, de bois contenant deux matelas, deux oreillers de plume, une couverture de berceau de toile, une tapisserie de Bergame, ,,,, le lit de la nourrice et le berceau de mademoiselle, deux couchettes de bois, deux chevais, un petit lit de plume, deux paillasses et trois matelas, deux couvertures de bois, deux chevais, un petit lit de plume, deux paillasses et trois matelas, deux couvertures, une table ronde, trois chaises de paille, une méchante de moquet, deux lits de haute futaie [5] à grain d’orge avec leur tringles de fer, deux chaînes de fer et une pelle, trois fers à repasser, un coffre à Monsieur le Comte pour mettre son linge.
Plus la chambre où couchent les servantes contenant deux lits entourés de deux tours de lit, l’un de serge rouge et l’autre de serge grise, deux paillasse et trois matelas, un chevais, deux couvertures, une grande table qui a deux tiroirs, deux chaises de paille et une méchante chaise de bois, plus deux coffres où l’un a la vaisselle d’argent, une petite mal où sont les hardes de Manon ?
Corps de logis vieux, appartement de Madame : un bois de lit tourné, paillasse, lit de plume, deux matelas, un chevais, deux couvertures dont l’une de ratine blanche d’Angleterre, l’autre de toile piquée blanche, le lit garni d’une housse de serge blanche, contenant deux grands rideaux, une cantinière et la petite pente de serge d’en haut, un fond de lit et un dossier de serge jaune, trois tringles de fer et quatre tourniques, une petite table ronde avec son tapis de serge verte, sept chaises de paille, dont six chaises de paille à bras, et deux chaines à ,,, ronde, de pots de chambre de porcelaine de Hollande, un oreiller de toile peinte rouge,
Chambre des filles de Madame : un bois de lit garni d’une housse de serge grise, une paillasse, un lit de plume, un matelas, un chevais, une couverture de laine, une chaise de garde-robe avec son bassin et une table, une chaise de paille, une pièce de tapisserie blanche et brune à gros points
Seconde chambre au-dessus de la chambre des filles de Madame : un bois de lit garni d’un tour de lit de Bergame, trois grands rideaux, quatre cantinières et un dossier, le tour de Bergame, trois matelas, un lit de plume, un chevais, une couverture, un tableau dessus la cheminée, cinq ,,,, un rideau de fenêtre de la ,,, morceau de la même Bergame, une petite table carrée tournée, deux chaises et un plassait [6] de moquet, un petit tapis de Bergame sur la table.
Deuxième chambre en haut contenant deux lits, l’un tendu de tapisserie d’un morceau de Bergame, deux cantonières, l’une de Bergame, l’autre de méchant satin, un fond dudit lit de méchante étoffe à moitié brodée, l’autre lit de serge grise, contenant trois grands rideaux, un dossier, trois cantonières, le tout de serge grise, deux paillasses, deux matelas, deux lits de plume, deux chevais, deux couvertures dont l’une de toile peinte piquée et l’autre de laine grise, une table carrée, un grand cabinet d’ébène noir avec une toile cirée dessus et un tour de trois planches qui entoure le cabinet, quatre chaises de moquet pliantes,
Chambre au-dessus de la cuisine de l’appartement de Madame : un cabinet de bois de noyer tourné avec sa housse de toile noire qui l’enveloppe et qui est du carrosse de Madame qu’elle amène à Paris, deux tables, quatre chaises de paille, de chenets de cuivre jaune, plus une chaise à bras de paille de bois tourné.
Salle basse du grand corps de logis : sept pièces de tapisserie de haute lisse à personnage, quatre tables dont l’une et de bois de noyer tourné, trois tapis dont un grand est de Turquie, un est de drap vert avec une bande de tapisserie brodée, et l’autre de moquet, quatre chaises à bras de paille tournées, deux qunets [7] de cuivre rouge dont un a un pied de bois et quatorze chaises de bois garnies de paille.

[1pour chevet

[2pour cantonnière ?

[3mot non défini

[4mot non défini

[5lit de haute futaie : expression non définie

[6mot incertain

[7mot incertain

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Matha - 18e siècle - Châteaux - Archives Départementales 17 - Bourdeille (de) - Inventaires -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1789 - Angoumois : 106 cahiers de doléances sur les 138 disponibles - Accès aux textes

2.  1631 - 1765 - La famille Gallard de Béarn dans la Gazette de Th. Renaudot

3.  1699 - Mémoire sur la Généralité de la Rochelle par l’intendant Michel Bégon.

4.  1912 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 8 Tome III

5.  Prix et salaires en France de 1380 à 1500


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux