1789 - Angoulême (16) : cahier de doléances des maîtres apothicaires de la ville

D 20 juin 2008     H 14:42     A Pierre     C 0 messages A 803 LECTURES


Un cahier plus politique et social que professionnel. Il y a, parmi les demandes, des sujets qui restent d’actualité aujourd’hui.

Source : Cahiers de doléances de la Sénéchaussée d’Angoulême et du siège royal de Cognac pour les États généraux de 1789 - P. Boissonnade - Paris - 1907 - Archives.org

Voir les statuts des maîtres apothicaires d’Angoulême (1597)

En 1789, il y a une vingtaine d’apothicaires à Angoulême. Les pages jaunes indiquent l’existence de 24 pharmacies dans la même ville en 2007 (avec combien de pharmaciens ? )

Procès-verbal d’assemblée des maîtres apothicaires de la ville d’Angoulême.

(Orig. ms., 2 p. in-4°, Arch. mun. Angoulême, HH3.)

Réunion le 2 mars, tenue chez Buchey, apothicaire.

Présents : Thomas père, doyen, Delalande, l’un des syndics. Chasseignac, Robin, Limousain, Favereau, Buchey, Thomas fils, Tourette, Ganivet et Blandeau [1].

Election, à la pluralité des suffrages, de deux députés, Thomas père et Delalande. Pleins pouvoirs leurs sont donnés pour porter le cahier des apothicaires à l’assemblée de la ville et en demander l’insertion aux cahiers de la commune et de la province, "sous la condition expresse qu’il ne sera procédé primitivement de la part desdits députés de la ville et de l’assemblée générale de la province, qu’après que lesdits articles auront été insérés, et secondairement que les députés aux États généraux ne pourront accorder aucuns subsides, ni consentir aucuns emprunts que tous les articles demandés n’aient été consentis et sanctionnés ».

10 signatures.

Cahiers de doléances des maîtres apothicaires de la ville d’Angoulême.

(Orig. ms., 4 p. in-4°, Arch. mun. Angoulême, HH 3.)

Les apothicaires de la ville d’Angoulême demandent :

- 1° Qu’il soit statué que les États généraux s’assemblent tous les trois ans sans autre convocation que celle qui sera donnée par la promulgation de la loi ;

- 2° Que la Noblesse et le Clergé supportent en proportion de leurs facultés, conformément avec le Tiers état, les charges du gouvernement, toutes exemptions et privilèges détruits à raison de ce ;

- 3° Qu’aucun impôt ne soit mis ou prorogé sans le consentement des États généraux ;

- 4° Que les dépenses de chaque département, y comprises celles de la maison du Roi, soient invariablement fixées et que les ministres de chacun d’eux soient responsables aux États généraux de l’emploi des fonds et soient jugés pour le fait de leur gestion par les tribunaux que lesdits États généraux commettront à cet effet ;

- 5° Que l’on emploie les moyens les plus surs pour détruire l’usage abusif des lettres de cachet ;

- 6° Que la liberté soit accordée à tout individu d’écrire et faire imprimer tout ouvrage quelconque sur l’administration et tous autres sujets ;

- 7° Que de nouvelles lois pénales adoucissent le sort des infortunés sur lesquels la loi est nécessitée de prononcer et leur assurent une nouriture plus saine, un logement plus salubre et un conseil pour les défendre ;

- 8° Que les offices de magistrature ne soient plus vénaux ; que la nomination auxdits offices et le traitement assigné à chacun des individus qui en seront pourvus soient aux frais et à la disposition des États provinciaux ;

- 9° Que la province d’Angoumois soit régie par des États provinciaux élus librement, selon le choix des trois Ordres qui feront l’assiette et levée de l’impôt dû, pour être versé dans le Trésor de l’État ;

- 10° Qu’il soit établi une Université dans la ville d’Angoulême ;

- 11° Que les seigneurs propriétaires des droits des fours et moulins banaux les convertissent en une rente pécuniaire ;

- 12° Que l’ancienne prérogative qu’avait la ville d’Angoulême de se choisir librement des officiers municipaux lui soit rendue intègre ;

- 13° Que l’on n’admette point pour député aucun individu lié directement ou indirectement avec le Ministère ;

- 14° Qu’il soit établi dans la ville d’Angoulême un bureau intermédiaire qui tiendra la correspondance relative aux affaires présentes avec les députés de ladite ville aux Etats généraux ;

- 15° Qu’il soit ajouté à la fin du cahier général que les apothicaires d’Angoulême supplient Sa Majesté de les faire jouir de leur état que l’ambition des chirurgiens leur enlève tous les jours [2] et avec lesquels ils sont en procès depuis trente ans sur les droits respectifs, qui occasionnent des frais énormes, qui leur ôtent les moyens de payer les subsides auxquels ils sont imposés ;

et ont signé. Angoulême, le 3 mars 1789. Thomas doyen, Delalande, Robin l’aîné, Buchey, Chasseignac, Thomas fils, Ganivet.


[1On a les procès-verbaux de réception de 19 maîtres apothicaires de 1765 à 1787 ; leurs statuts de 1594 (publiés par SCHEMAUD, en 1861) avaient été réformés en 1751. Arch. mun. Angoulême, HH 3.)

[2Sur les conflits des chirurgiens d’Angoulême avec les apothicaires, voir diverses pièces (Arch. mun. d’Angoulême, HH 3.)

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16 Angoulême - 1788-1789 Avant les Etats généraux - 18e siècle - Apothicaire - Cahiers de doléances - Métiers -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1908 - 1909 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 7 Tome IX

2.  1506 - 1589 ? - Bernard Palissy - Biographie

3.  1900 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

4.  1694 et 1726 - Adjudication et bail de ferme des étangs de la seigneurie de Saint-Maigrin (17)

5.  1460 - Guet et garde à La Rochelle : la banlieue est mise à contribution


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

5.  Evolution des prix du 15ème au 19ème siècle - Panier de la ménagère, services, salaires


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux