Plan du site : détaillé / réduit / chronol.
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Foi et croyances » 1790 - Noëls Saintongeais (de la jeune Charente-Maritime)

1790 - Noëls Saintongeais (de la jeune Charente-Maritime)

D 22 février 2008     H 18:26     A Pierre     C 1 messages     A 1070 LECTURES


agrandir

Dans un livre publié à Saintes au début de la Révolution, des chants populaires où tradition et fantaisie débridée font bon ménage, la lira dondon, la lira dondaine...

Source : La Bible des Noëls anciens et nouveaux, composés à l’honneur de la naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ. Choisis entre un grand nombre, & sur les plus beaux airs de ce temps – A Saintes – Chez Pierre Toussaints, Imprimeur Libraire. Rue S. Maur - 1790 – Books Google

Voir en ligne :

Noël sur l’air De la chercheuse d’esprit

ou Quel désespoir


Cher habitant

de Pons, Saint-Jean, Cognac & Saintes,

Cher habitant

Témoigne ton empressement

Une Vierge Sainte

Du Sauveur devient enceinte,

Une Vierge Sainte

Enfante le Tout-Puissant ;

Cher habitant, &c.

Déjà les Gons

Tenac, Pessine & Saint Asserre,

Déjà les Gons

Composent de saintes chansons ;

Pour le salutaire

Comme eux pouvons nous mieux faire,

II est notre père

Chantons, & le bénissons

Déjà les Gons &c.

Que Saint-Sauvant

Courcoury, Chaniers, la Chapelle,

Que Saint Sauvant

Viennent rendre hommage à l’Enfant ;

Soyez-lui tous fidèles,

Marquez-lui votre zèle,

Soyez lui tous fidèles

Apportez lui des présens.

Que Saint-Sauvant, &c.

Dans le berceau

Gemozac & Saujon s’unissent,

Dans le berceau

Pour rendre hommage à notre Agneau,

II nous rend la vie,

Qui nous fut jadis ravie,

Il nous rend la vie

Et nous tire du tombeau.

Dans le berceau &c.

A cet Enfant

Meschers, Semussac & Didonne,

A cet Enfant

Apportent chacun leur présent,

Le Sauveur du monde

Roi de la Terre & de l’Onde

Le Sauveur du monde

Veut naître dans le néant.

A cet enfant, &c.

De Rochefort

Et Royan la Châtelenie,

De Rochefort

Charente entend les doux accords,

Pour le fruit de vie

Pour notre divin Messie

Pour le fruit de vie

Ils portent tous leurs trésors

De Rochefort, &c.

A qui mieux mieux

Chers habitans de cette Ville,

A qui mieux mieux

Exaltons Jesus en tous lieux ;

Puisqu’il est facile,

De chanter son Evangile,

Que chacun de nous dise

Gloire soit au Roi des Cieux.

A qui mieux mieux

Chers habitans de cette Ville,

A qui mieux mieux

Exaltons Jesus en tous lieux.

Noël sur l’air Flon, Flon


Vraiment tu es bien folle

Dit un jour le démon ;

Faut-il qu’une parole

Défende un fruit si bon ;

Et bon, bon la lira dondaine

Bon, bon la lira dondon.

Maîtresse Eve trop sotte

Donnant dans le paneau

Mangea tant qu’elle en rotte

De ce vilain morceau ;

Et bon, bon, &c.

Adam par complaisance,

Ne fut par moins glouton,

Sans plaindre son engeance

En prit jusqu’au menton ;

Et bon, bon, &c.

Peut-on manger sans boire

Un morceau si friand ?

Ecoutez-en l’histoire ;

Je la dis en tremblant ;

Et bon, bon, &c.

L’Etre de tous les êtres

S’en vint tout en courroux

Chercher ces nouveaux maîtres

Cachés dessous des choux

Et bon, bon, &c.

Ou bien dans la poirée ;

Mais pour tout distinguer

Notre Histoire sacrée

A dit sous un figuier ;

Et bon, bon, &c.

Il dit à ce compère :

O Adam ! où es tu ?

Je suis plein de misère,

Seigneur, Je suis tout nu ;

Et bon, bon, &c.

Qui te le fait connoître,

Poursuit le Tout-Puissant,

Si ce n’est que peut-être,

Tu as fait le gourmand ?

Et bon, bon, &c.

Seigneur je le confesse,

La femme de chez nous,

La méchante diablesse,

M’a mis mal avec vous ;

Et bon, bon, &c.

La femme bien rusée

S’en excuse à l’instant

Rejettant la fusée

Sur le malin serpent

Et bon, bon, &c.

Ce Dieu tout en colère

Maudit le triolet,

Le combla de misère ;

Ainsi dit, ainsi fait ;

Et bon, bon, &c.

Du jardin des délices,

On vit chasser soudain

Ces deux fameux complices,

Le bâton à la main ;

Et bon, bon, &c.

De-là l’humain lignage

Ne fit point de profit ;

Par-tout que brigandage,

Que meurtre, que délit ;

Et bon, bon, &c.

Notre souverain Maître

Dit : je me repens fort

De t’avoir donné l’être,

Je te mettrai à mort ;

Et bon, bon, &c.

...

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2008 à 17:52, par Freddy Bossy En réponse à : 1790 – Noëls Saintongeais (de la jeune Charente-Maritime)

    On a d’autres exemples de Noëls énumérant des localités : le Noël de Thevet, par exemple, de La Rochefoucauld, publié par A.Favraud dans les Etudes locales de la Charente (n° 107, janvier 1931), dresse le catalogue de 170 paroisses, villages et métairies dans ses 42 couplets ; citons aussi le vieux Noël poitevin intitulé l’Adoration des Bergers.

    Mais celui-ci est une vraie curiosité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur :

Rechercher dans le site :