Vous êtes ici : Accueil -> Comprendre le passé -> Toponymie -> Le toponyme Mareuil

Le toponyme Mareuil

D 20 août 2007     H 13:07     A François Vareille     C 4 messages A 3893 LECTURES


Origine et distribution

Le toponyme Mareuil (ou sa variante occitane Marvéjol) se rencontre sur pratiquement toute l’étendue du territoire français (68 occurrences repérées dans la BD nyme de l’IGN). C’est parfaitement naturel pour un nom issu d’une expression gauloise : "maro-ialo", quelque chose comme "grande clairière".

Toponyme Commune Département Nature du lieu
Mareuil Epagny 02 habitat
Mareuil Mareuil-en-Dole 02 village
Marvejouls Polminhac 15 habitat
Mareuil Brossac 16 habitat
lac de Mareuil Feuillade 16 lieu-dit
Mareuil Mareuil 16 village
Mareuil Mazières 16 habitat
Mareuil Montjean 16 habitat
le Mareuil Saint-Même-les-Carrières 16 lieu-dit
Mareuil Segonzac 16 lieu-dit
le grand Mareuil Yviers 16 lieu-dit
la Mareuil Marans 17 habitat
les grands champs de Mareuil Neuvicq-le-Chateau 17 lieu-dit
Mareuil Mareuil-sur-Arnon 18 village
le Mareuil Saint-Viance 19 habitat
le chemin de Mareuil Bourdeilles 24 habitat
Mareuil Coursac 24 habitat
Mareuil Mareuil 24 village
sainte Croix de Mareuil Sainte-Croix-de-Mareuil 24 village
Mareuil Saint-Meard-de-Drone 24 habitat
saint Sulpice de Mareuil Saint-Sulpice-de-Mareuil 24 village
Vieux Mareuil Vieux-Mareuil 24 village
bois Mareuil Lorleau 27 bois
Maruéjols Maruéjols-les-Gardon 30 village
Maruéjols les Bois Mons 30 habitat
Maruéjols Saint-Come-et-Maruéjols 30 habitat
Maruéjols Saint-Jean-de-Maruéjols-et-Avejan 30 village
le poteau de Mareuil Illats 33 carrefour
Mareuil Pujols-sur-Ciron 33 habitat
le grand Mareuil Bélâbre 36 habitat
le petit Mareuil Bélâbre 36 habitat
Mareuil Fondettes 37 habitat
grand Mareuil Joué-les-Tours 37 habitat
le grand Mareuil Ligueil 37 habitat
le petit Mareuil Ligueil 37 habitat
Mareuil Mareuil-sur-Cher 41 village
Mareuil Saint-Romain-la-Motte 42 habitat
Mareuil Le Roc 46 habitat
Marvejols Marvejols 48 village
travers de Maruejols Sainte-Énimie 48 lieu-dit
Mareuil Mareuil-en-Brie 51 village
Mareuil Mareuil-le-Port 51 village
Mareuil Mareuil-sur-Ay 51 village
Mareuil Mareuil-la-Motte 60 village
Mareuil Mareuil-sur-Ourcq 60 village
le Mareuil Margny-sur-Matz 60 rivière
bois de Mareuil Orvillers-Sorel 60 bois
Mareuil Mareuil-lès-Meaux 77 village
Villemareuil Villemareuil 77 village
Mareuil Asnières-en-Poitou 79 lieu-dit
le Mareuil La Couarde 79 habitat
Mareuil La Crêche 79 habitat
Mareuil Messe 79 lieu-dit
Mareuil Rom 79 lieu-dit
fontaine de Mareuil Saint-Léger-de-la-Martinière 79 fontaine
au chemin de Mareuil Behen 80 lieu-dit
Bray les Mareuil Bray-les-Mareuil 80 village
Villers sur Mareuil Huchenneville 80 habitat
Mareuil Mareuil-Caubert 80 pont
les bois de Mareuil Naours 80 lieu-dit
le bois de Mareuil Villers-Bocage 80 lieu-dit
les Marvejouls Missecle 81 habitat
Mareuil Mareuil-sur-Lay-Dissais 85 village
Mareuil Sallertaine 85 habitat
château Mareuil Brigueil-le-Chantre 86 château
forêt de Mareuil Chauvigny 86 bois
les vieux essarts de Mareuil Fleix 86 lieu-dit
puits de Mareuil Saint-Georges-les-Baillargeaux 86 fontaine

Ce qui est curieux, c’est sa densité inégale. Le toponyme est sur-représenté dans deux régions : d’une part le Poitou-Charentes (4 départements, 22 occurrences) et plus généralement l’Aquitaine (6 départements voisins, 18 occurrences) d’autre part la Picardie (3 départements, 12 occurrences). Restent 16 occurrences pour tout le reste de la France.

Comment analyser cette fréquence singulière ?

Il convient sans doute de la considérer, non pas en termes de création (il n’y a pas de raison de croire que Pictons et Santons aient été plus portés que les autres Gaulois à désigner ainsi leurs prairies ou leurs essarts), mais en termes de survivance : par suite de facteurs qui nous échappent, le toponyme a plus facilement traversé les siècles en Aquitaine et en Picardie, y compris comme simple lieu-dit non habité.

A quelle époque a-t-on pu créer ce toponyme ?

Naturellement tant que le gaulois a été parlé dans nos campagnes, soit une fenêtre d’au moins une dizaine de siècles comprenant l’âge du fer et la période gallo-romaine (- 500 à + 500). (Il se peut que le celtique ait été présent bien avant l’arrivée des gens de la Tène, mais ceci est un autre débat.)

On peut imaginer aussi que l’expression figée ait survécu quelque temps à la disparition du gaulois, dans certains dialectes romans, de même que par exemple des expressions comme "maréchal" (garçon d’écurie) ou "arrière-ban" (rassemblement de l’armée) ont survécu à la disparition du francique, ou "papier" (monopole du palais) à la disparition de l’égyptien. Pure spéculation, mais qui fournirait une explication à la persistance de nombreux lieux-dits "Mareuil" non habités (ce qui n’est guère le cas pour les autres composés de –ialo : Availles, Vendeuil, Nieuil etc …)

Vos commentaires

  • Le 21 août 2007 à 10:08, par duguet En réponse à : Le toponyme Mareuil

    La forêt de Mareuille, à Chauvigny, est une forêt de la seigneurie. Peut-on expliquer son nom par "grande claitière" ? J’ai bien écrit Mareuillle. Toute la documentation comporte Marolia ou Mareuille, au moins jusqu’à la carte de Cassini. Cet exemple montre que chaque occurrence doit être examinée à part.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2007 à 12:27, par François Vareille En réponse à : Le toponyme Mareuil

      Merci pour ces précisions.

      Toutefois je me ferais scrupule de corriger mon tableau, parce qu’il est constitué de données empruntées à la base toponymique de l’IGN. Peut-être conviendrait-il de réclamer une correction à l’IGN ?

      Vous avez bien raison de souligner que chaque toponyme pris isolément doit être considéré avec suspicion : il a pu être déformé, déplacé, emprunté ...
      Il ne me semble pas que cela puisse empêcher de considérer les effets de masse : si, parmi plusieurs dizaines de noms, un ou deux sont éventuellement erronés, est-ce de nature à remettre en question la vision d’ensemble ?

      Voici une autre source d’erreurs :

      En rassemblant les données IGN éparpillées je m’efforce d’éliminer les redondances manifestes ("Mareuil", "bois de Mareuil", "fontaine du bois de Mareuil’"...). J’en ai tout de même laissé un certain nombre, qui se repèrent aisément sur la carte.
      Il y a par exemple, au nord-ouest de la Dordogne, quatre villages portant le nom de Mareuil, et distants de quelques kilomètres. Une enquête toponymique locale révèlerait probablement que ces quatre villages proviennent d’un toponyme unique appliqué à un vaste terroir. Pour ma part je n’ai pas les moyens de mener cette enquête. Remplaçons les quatre carrés par un seul gros carré : est-ce que la carte régionale en serait profondément modifiée ? Il ne me semble pas.

      Cordialement.

      Répondre à ce message

      • Le 27 août 2007 à 09:10, par Jacques Duguet En réponse à : Le toponyme Mareuil

        La question est "pointue", en effet. J’ai oublié de signaler que "les vieux essarts de Mareuil", dans la commune de Fleix, représentent un défrichement partiel de la Mareuille.

        Répondre à ce message

        • Le 27 août 2007 à 16:51, par François Vareille En réponse à : Le toponyme Mareuil

          La forêt de Mareuille … Toute la documentation comporte Marolia ou Mareuille, au moins jusqu’à la carte de Cassini.
          "les vieux essarts de Mareuil", dans la commune de Fleix, représentent un défrichement partiel de la Mareuille.

          Sur le féminin :

          Ce féminin étant un hapax, on en est réduit aux opinions. Pour ma part j’ai tendance à croire que le genre n’indique pas ici une étymologie différente, mais l’attraction du nom "silva" : on aurait féminisé mareuil parce qu’il s’agissait d’une forêt.

          Sur la forêt et les essarts de Fleix :

          Il y a peut-être là une idée à creuser.

          J’évoquais dans ma note précédente ces quatre villages de Dordogne, distants de quelques kilomètres (Mareuil, Vieux-Mareuil, Sainte Croix de Mareuil, Saint Sulpice de Mareuil) : il est vraisemblable qu’ils proviennent d’un toponyme unique appliqué à une grande étendue. Donc à une forêt.
          La liste IGN contient d’autres cas, notamment en Picardie, où le toponyme est appliqué à une forêt sans habitat.

          Comment a-t-on pu passer de notion de clairière à celle de forêt ? Question ouverte. Il se peut qu’au haut moyen-âge plusieurs massifs forestiers aient hérité du nom de "mareuil", et que le démembrement ultérieur de ces massifs ait entraîné la création de nouveaux toponymes "mareuil", habitats ou défrichements. Voici qui expliquerait cette bizarrerie : l’existence en Poitou-Charentes d’un grand nombre de lieux-dits "mareuil" non habités (situation exceptionnelle pour une aussi vieille strate toponymique.)

          A vrai dire j’avais cru utile de rédiger un petit article sur le toponyme "mareuil" pour signaler deux paramètres insolites : une fréquence anormale dans la région Poitou-Charentes, et la persistance anormale de nombreux lieux-dits non habités. Je n’avais pas l’intention d’aller au-delà.
          J’ai conscience qu’il existe encore des investigations à mener : par exemple observer chacun des lieux-dits "mareuil" dans son contexte paysager (proximité d’une forêt, défrichement ancien ou récent, présence d’une fontaine ou d’un étang …) pour voir si l’on peut trouver des situations récurrentes ; enquêter sur les concentrations de "mareuil" pour voir si elles correspondent à d’anciens massifs forestiers … De telles investigations réclament du temps et des moyens dont je ne dispose pas.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : Carte toponymique - Région Poitou-Charentes - Toponymie -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1923 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis

2.  1813 - La pêche dans la Charente et en rade d’Aix

3.  1699 - Mémoire sur la Généralité de la Rochelle - Election de Cognac

4.  Communes des départements de la Région Poitou-Charentes

5.  1555 à 1790 - Les avatars de l’Election de Niort


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux