Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Descriptions des provinces et départements -> Aunis -> Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - (...) -> Monmeillan, ville d’Aunis engloutie par la mer, par Louis-Etienne Arcère (

Monmeillan, ville d’Aunis engloutie par la mer, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

D 5 février 2009     H 18:46     A Pierre     C 0 messages A 670 LECTURES


Arcère, sensible au témoignage d’Amos Barbot, voudrait bien croire à l’existence de cette ville disparue. Elie Vinet est perturbé par Strabon. Alors, si vous restez sceptique, tous ces auteurs ne vous en voudront pas.

Voir : Carte satellite des lieux décrits par Louis-Etienne Arcère

Source : Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - Louis-Etienne Arcère - La Rochelle - 1756 - Books Google

Monmeillan

Près de Chatel-aillon étoit anciennement une Ville nommée Monmeillan, qu’on ne connoit plus que par un ancien Procès-verbal rapporté par Amos Barbot. Il est encore marqué dans cet Acte, dit notre Annaliste « qu’il y avoit près de Chatel-aillon, entre cette Ville & l’isle d’Aix, une Cité nommée Monmeillan ; que de Chatel-aillon dont elles dépendoient toutes deux, on pouvoit aller à l’une & à l’autre par terre à pié sec, de basse mer, en passant sur quelques pierres, ce que ces anciens témoignoient avoir vu. Cette Ville dont on n’a aucune connoissance, a été engloutie par la mer ; ce qui n’est pas surprenant, puisque la mer a beaucoup gagné depuis Chatel-aillon jusques vers le Bourg d’Esnandes.

La Ville de Monmeillan que Barbot a sauvée de l’obscurité des temps, seroit-elle le célèbre Mediolanum Santonum ? Strabon, au rapport de plusieurs Savans, place Mediolanum dans un pays sablonneux, stérile & ne produisant que du millet. Cette position seroit très-favorable au Mediolanum voisin de Chatel-aillon, dont le terroir longeant la mer, & peu fertile, présente une surface parsemée de sable & hérissée de cailloux, tandis que les campagnes de Saintes réunissent la fertilité à l’agrément, & l’abondance des bleds , des vins & des fruits aux beautés champêtres du Bocage.

« Strabon trouble tout le monde, dit Elie Vinet [1], prétendant que cette Ville (Saintes) est assise en un terroir sablonneux & maigre, & qui ne porte que du millet. Il s’est tant oublié, ajoute Thevet, qu’il n’a pas eu honte de dire que cette Ville est en un terroir maigre & sablonneux. »

Strabon ne dit pas ce que les anciennes versions lui font dire, & ce qu’a répété d’après elles le docte Vinet, qui étoit assez habile pour ne devoir pas être l’écho d’un Traducteur. Ce que la version imprimée à Basle [2] en 1523 , & les corrections de Surita, sur l’Itinéraire d’Àntonin, attribuent au Mediolanum Santonum, ne doit être appliqué selon le texte [3], qu’à cette partie de l’Aquitaine Saintongeoise voisine de la mer, & non au Mediolanum Santonum, qui ne peut être que la Ville de Saintes.

Selon un Savant moderne [4], il y avoit dans les Gaules sept ou huit endroits du nom Mediolanum. Il regarde cette dénomination comme dérivée du Celtique. Quoiqu’il en soit , je laisse à des Auteurs plus habiles que je ne le suis, la gloire de ressusciter le Mediolanum du pays d’Aulnis.


[1Antiq. De Saintes & de Barbezieux.

[2Qn lit dans l’édit. de Basle en 1523. Urbs est Santonum Mediolanum ad Oceanum vergens inter Aquitanas, maxima ex parte arenosa & agro tenui, ex milio alimomiam captans, reliquis fructibus sterilis. Et dans la version latine de l’édition de Paris 1620, laquelle est conforme en ce point à l’original : Santonum Urbs est Mediolanum.

Aquitaniae solum, quod est ad littus Oceani, majore sui parte, arenosum est & tenue, milio alens, reliquarum frugum minus ferax. Pag. 20 de la Collect. de Dom Bouquet.

[3Strabon. tom, I de la Collect.de Dom Bouquet, p. 20

[4M. le Beuf, Dissert. sur les habit. du Soisson.

Dans la même rubrique

Esnandes (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Brouage (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile de Ré (17) et l’ile de Loix, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile d’Aix (17) et l’ile Madame, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile d’Oléron (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Châtelaillon (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Surgères (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Queue-de-Vache alias Coup-de-Vague à Marsilly (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Le Plomb, à l’Houmeau (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Nieuil alias Nieul-sur-Mer (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’Aleu alias Laleu (La Rochelle 17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Marans (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Dompierre-sur-Mer (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Saint-Xandre et Puilboreau (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Aitré alias Aytré (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Angoulins (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Clavette (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Jarne (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Périgni alias Périgny (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Sainte-Soule ou Sainte-Soulle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Forges (17) et Ardillières (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Bourgneuf (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Ciré, alias Ciré-d’Aunis (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Fourras alias Fouras (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Rochelle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Banlieue de la Rochelle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Rochefort (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Benon (17) et son Comté, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Nuaillé alias Nuaillé-d’Aunis (17) et Saint-Sauveur, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Mauzé alias Mauzé-sur-le-Mignon (79), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Pauléon alias Poléon, à Saint-Georges-du-Bois (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

1224 - 1758 - Chronologie des gouverneurs de La Rochelle et du pays d’Aunis

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : Arcère Louis-Etienne (1698-1782) - Province Aunis -

Rechercher

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

4.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1894 and 2007 - Castle of Chalais (16) - Auction of paintings, tapestries and art objects from the family of Talleyrand

2.  1789 - Ruffec (16) : Cahier de réduction des doléances de la châtellenie

3.  1789 - La Rochelle - Fausses déclarations d’un mendiant incarcéré au Dépôt

4.  1789 - Bonnes (16) : cahier de doléances de la paroisse

5.  1702 - La Rochefoucauld (16) - Règlement de police


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

2.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  La Saintonge : un espace qui se construit au fil des siècles

5.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux