Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Descriptions des provinces et départements -> Aunis -> Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - (...) -> Monmeillan, ville d’Aunis engloutie par la mer, par Louis-Etienne Arcère (

Monmeillan, ville d’Aunis engloutie par la mer, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

D 5 février 2009     H 18:46     A Pierre     C 0 messages A 675 LECTURES


Arcère, sensible au témoignage d’Amos Barbot, voudrait bien croire à l’existence de cette ville disparue. Elie Vinet est perturbé par Strabon. Alors, si vous restez sceptique, tous ces auteurs ne vous en voudront pas.

Voir : Carte satellite des lieux décrits par Louis-Etienne Arcère

Source : Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - Louis-Etienne Arcère - La Rochelle - 1756 - Books Google

Monmeillan

Près de Chatel-aillon étoit anciennement une Ville nommée Monmeillan, qu’on ne connoit plus que par un ancien Procès-verbal rapporté par Amos Barbot. Il est encore marqué dans cet Acte, dit notre Annaliste « qu’il y avoit près de Chatel-aillon, entre cette Ville & l’isle d’Aix, une Cité nommée Monmeillan ; que de Chatel-aillon dont elles dépendoient toutes deux, on pouvoit aller à l’une & à l’autre par terre à pié sec, de basse mer, en passant sur quelques pierres, ce que ces anciens témoignoient avoir vu. Cette Ville dont on n’a aucune connoissance, a été engloutie par la mer ; ce qui n’est pas surprenant, puisque la mer a beaucoup gagné depuis Chatel-aillon jusques vers le Bourg d’Esnandes.

La Ville de Monmeillan que Barbot a sauvée de l’obscurité des temps, seroit-elle le célèbre Mediolanum Santonum ? Strabon, au rapport de plusieurs Savans, place Mediolanum dans un pays sablonneux, stérile & ne produisant que du millet. Cette position seroit très-favorable au Mediolanum voisin de Chatel-aillon, dont le terroir longeant la mer, & peu fertile, présente une surface parsemée de sable & hérissée de cailloux, tandis que les campagnes de Saintes réunissent la fertilité à l’agrément, & l’abondance des bleds , des vins & des fruits aux beautés champêtres du Bocage.

« Strabon trouble tout le monde, dit Elie Vinet [1], prétendant que cette Ville (Saintes) est assise en un terroir sablonneux & maigre, & qui ne porte que du millet. Il s’est tant oublié, ajoute Thevet, qu’il n’a pas eu honte de dire que cette Ville est en un terroir maigre & sablonneux. »

Strabon ne dit pas ce que les anciennes versions lui font dire, & ce qu’a répété d’après elles le docte Vinet, qui étoit assez habile pour ne devoir pas être l’écho d’un Traducteur. Ce que la version imprimée à Basle [2] en 1523 , & les corrections de Surita, sur l’Itinéraire d’Àntonin, attribuent au Mediolanum Santonum, ne doit être appliqué selon le texte [3], qu’à cette partie de l’Aquitaine Saintongeoise voisine de la mer, & non au Mediolanum Santonum, qui ne peut être que la Ville de Saintes.

Selon un Savant moderne [4], il y avoit dans les Gaules sept ou huit endroits du nom Mediolanum. Il regarde cette dénomination comme dérivée du Celtique. Quoiqu’il en soit , je laisse à des Auteurs plus habiles que je ne le suis, la gloire de ressusciter le Mediolanum du pays d’Aulnis.


[1Antiq. De Saintes & de Barbezieux.

[2Qn lit dans l’édit. de Basle en 1523. Urbs est Santonum Mediolanum ad Oceanum vergens inter Aquitanas, maxima ex parte arenosa & agro tenui, ex milio alimomiam captans, reliquis fructibus sterilis. Et dans la version latine de l’édition de Paris 1620, laquelle est conforme en ce point à l’original : Santonum Urbs est Mediolanum.

Aquitaniae solum, quod est ad littus Oceani, majore sui parte, arenosum est & tenue, milio alens, reliquarum frugum minus ferax. Pag. 20 de la Collect. de Dom Bouquet.

[3Strabon. tom, I de la Collect.de Dom Bouquet, p. 20

[4M. le Beuf, Dissert. sur les habit. du Soisson.

Dans la même rubrique

Esnandes (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Brouage (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile de Ré (17) et l’ile de Loix, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile d’Aix (17) et l’ile Madame, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’ile d’Oléron (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Châtelaillon (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Surgères (17) par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Queue-de-Vache alias Coup-de-Vague à Marsilly (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Le Plomb, à l’Houmeau (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Nieuil alias Nieul-sur-Mer (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

L’Aleu alias Laleu (La Rochelle 17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Marans (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Dompierre-sur-Mer (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Saint-Xandre et Puilboreau (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Aitré alias Aytré (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Angoulins (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Clavette (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Jarne (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Périgni alias Périgny (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Sainte-Soule ou Sainte-Soulle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Forges (17) et Ardillières (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Bourgneuf (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Ciré, alias Ciré-d’Aunis (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Fourras alias Fouras (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Rochelle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

La Banlieue de la Rochelle (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Rochefort (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Benon (17) et son Comté, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Nuaillé alias Nuaillé-d’Aunis (17) et Saint-Sauveur, par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Mauzé alias Mauzé-sur-le-Mignon (79), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Pauléon alias Poléon, à Saint-Georges-du-Bois (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

1224 - 1758 - Chronologie des gouverneurs de La Rochelle et du pays d’Aunis

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : Arcère Louis-Etienne (1698-1782) - Province Aunis -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

4.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1789 - Rochefort (17) - Cahier de doléances du corps de l’administration de la marine

2.  1769 - La Gazette "L’Avant coureur" et la vie culturelle provinciale

3.  1645 - St Maurice de Tavernole (17) : Hommage du Seigneur de Château-Chesnel au Comte de Jonzac

4.  1661 - Contre les huguenots de Saintonge et d’Aunis, le plan de d’Aguesseau

5.  1631 - 1765 - La famille Chabot dans la Gazette de Th. Renaudot


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Herpes - Courbillac (16) – a 6th century Frankish cemetery

4.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

5.  1346 - la chevauchée de Derby en Poitou et Saintonge


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux