Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Villes, bourgs et villages -> 16 Angoulême -> 1500 - 1581 - Angoulême (16) : Administration et justice municipale

1500 - 1581 - Angoulême (16) : Administration et justice municipale

D 18 avril 2008     H 01:33     A Pierre     C 0 messages A 821 LECTURES


agrandir

Sanction exemplaire d’un inceste, et jugements de divers délits : le glaive de la justice n’est pas une figure allégorique.

Le Maire : " Je vous garde, samedi après l’exécution, pour fêter cela par un bon repas entre nous".

Sources : Archives communales d’Angoulême. Mémoriaux A et B, citées dans :
- Nouvelle Chronologie historique des Maires de la ville d’Angoulême (1213-1501) – G. Babinet de Rencogne – Angoulême – 1870
- Études sur l’histoire des institutions municipales - A. Giry - Paris - 1885
- Sources diverses.

Année 1500 - La sanction exemplaire d’un inceste

Séance du conseil municipal du 16 mars 1499 (1500)

« Parce que vendredi derrier XIIIe jour de cest present moys, Savyn Giroust, messagier de l’Université do Poictiers, par commandement et ordonnance de la court de Parlement de Paris, a amené, randu et retourné audedans des prisons de céans Yvon Moreau, qui estoit appelant de la sentence contre luy donnée par maistre François Rouhault, juge de la court et jurisdiction de céans, au moyen duquel appel et par ce que M. le lieutenant d’Angoulesme avoit confirmé par sa sentence lad. sentence dud. Rouhault, icelluy Moreau dès le moys derrier passé mil IIIIc IIIIxx dix neuf (1500) avoit esté mené prisonnier comme appellant en la Consiergerie du Palais à Paris, et illec a esté détenu prisonnier jusques au XXVIIIe jour de février derrierement passé, que par lad. court de Parlement a esté appoincté par arrest et sentence que led. Moreau seroit retourné et randu esd. prisons de céans, et après seroit escappité et ars comme à plain est contenu et puet apparoir par led. arrest do lad. court de Parlement, lesqueulx arrest et aussi le procès et procédure faitz contre led. Yvon Moreau, led. Savyn Giroust a bailhé et randu à mond. sieur le maire, en livrant et bailhant esd. prisons de céans led. Moreau, desqueulx arrest ou sentence de lad. court de Parlement la teneur s’ensuit :

« Extraict des registres du Parlement.

« Veu par la court le procès faict par le mayre d’Angoulesme ou son lieutenant, à rencontre do Yvon Moreau, prisonnier en la Conciergerie du Palays à Paris, appellant de la sentence donnée par le seneschal d’Angoulesme, ou son lieutenant, confirmative en partie de la sentence contre luy donnée par led. mayre ou sond. lieutenant, par laquelle et pour raison d’avoir cogneu plusieurs foys et prins à force sa fille et autres cas à plain déclairez ond. procès, il a esté condempné à avoir la teste tranchée et mise à une lance, et son corps trayné et pendu aux fourches patibulaires dud. lieu, et oy et interrogé par lad. court led. appellant sur lad. cause d’appel, veue aussi certaine requeste par luy baillée aux commis et depputez à faire la délivrance des prisonniers de la Conciergarie du Palays pour la nouvelle entrée en ceste ville de Paris de la princesse de Castille, par laquelle il a liberallement confessé lesd. cas tant par devant lesd. commis que despuis en lad. court, et tout considéré,

« Dit a esté que la court a mys et mect lad. appellation et ce dont a esté appelle au néant sans amande et pour cause, et néantmoins pour raison desd. cas lad. court a condamné et condemne led. Yvon Moreau à estre trayné sur une claye depuis les prisons d’Angoulesme jusques au pillory, et illec sur ung eschaffault estre décapité, sa teste mise au bout d’une lance et son corps trayné au gibet dud. lieu et illec ars, brullé et mys en cendre. Et a renvoyé et renvoyé icelle court led. prisonnier en l’estat qu’il est pardevant led. mayre d’Angoulesme ou sond. lieutenant, pour faire mectre ce present arrest à exécution selon sa forme et teneur.

Faict en Parlement le XXVIIIe jour de février l’an mil IIIIc IIIIxx dix neuf. Ainsi signé : Moreles, collation est faicte. »

« Après ce que lecture dud. arrest a esté illec faicte à mesd. sieurs estans ond. conseilh, a esté par eulx ordonné et appoincté que samedi prochain qui sera le 21e jour de cest present moys de mars, led. arrest de lad. court de Parlement sera mys à exécution scelon sa forme et teneur, et par l’exécuteur de la haulte justice de ceste ville, avec ung cheval led. Moreau traisné sur une clye despuis la maison des prisons de céans jusques à ung eschaffault qui sera fait on champ St-Marçault, sur la petite motte qui est près de la porte St-Marçault, et sur icelluy eschaffault led. Moreau sera escappité, sa teste mise et portée par led. exécuteur de lad. haulte justice au bout d’une lance, et ce fait, le corps sera traisné et bruslé au gibet qui est en Puyplastrier au dessus la font St-Martin ; et pour fere fere les clyes, eschaffault, préparations et autres chouses ad ce nécessaires, mesd. sieurs de céans ont commis Arnaud Mauchat, leur procureur des maneuvres et menuz négoces. »


Séance du pénultième (30) mars 1500.

La séance a été présidée par le maire.

Une somme de 35 sols tournois est allouée au maire, comme receveur, pour avoir payé le dîner des maire, juge, procureur, sergents et d’aucuns de MM. de céans le jour que Yvon Moreau fut décapité et exécuté ; et la somme de 18 sols 4 deniers tournois à Penot de Lespine, hôtelier de la ville, pour la dépense qu’avait faite led. Moreau pendant les huit jours qui avaient précédé son exécution.

Sources : Arch. de l’hôtel de ville, registre des délibérations, coté A, folios 45 à 49, et mémorial A, folios 23 et 24.


Année 1541 - Le Maire fait châtier larrons, voleurs, vagabonds et leurs complices

Le dimenche de judica me, l’an de grâce MVCXL et ung [1], fut esleu et admis pour maire et cappitaine de ceste ville et cité d’Engoulesme maistre Ithier Jullien, escuier, lequel, en celle année, par sa bonne conduitte, dilligence et poursuitte nous délivra de plusieurs larrons, volleurs et vagabons qui de longtemps auparavant regnoient en ce pays d’Engoulmois y faissant meurtres, volleries et aultres maulx infiniz, par le moyen desquels estoit le pais et tous les passans par icelluy en merveilleuze craincte et dangier. Et desditz volleurs furent entre aultres par ledit maire prins et mis es mains de justice : Pierre Montvoisin dit le Gantier, Jehan Hannequin dit Passepartout et ung nommé le mareschal de Foulquebrunne, lesquelz furent exécutez, ars et bruslez en la ville de Poitiers, par arrest donné es Grans-Jours lors seans audit lieu.

Et pareil arrest fut donné esditz Grans-Jours contre ung nommé le curé de Foulquebrune, compaignon et complice des dessusditz, mais fut l’exécution sursoyée a cause qu’on n’eut le temps pour dégrader ledit curé de ses ordres de prestrize [2].

Aussy fit ledit maire exécuter, ardre et brusler au champt sainct Marcial de cesteditte ville ung nommé le Béarnois, boucher, volleur et complice des dessusnommez.

Plus, en laditte année, ledit maire fit exécuter a mort et decappiter une chambrière nommée Margot Vachier ayant suffocqué et estranglé son enfant sans baptesme.

Et plusieurs autres exécutions et pugnitions furent faictes par sa bonne dilligence et poursuitte contre les delinquans et malfaicteurs par vertu de ses sentences et jugemens, confirmez et auctorisez par arrest de la court de Parlement de Paris.

Source : Mémorial B, fol. 81.


Année 1542 - La guerre [3] menace : la population a besoin d’être rassurée

En laditte année, pour aulcunes esmotions de guerre estans ou quartier de Languedoc, fut mendé par le Roy le ban et arrière ban d’Angoulmoys faire monstre en armes en ceste ville d’Emgoulesme.

Et pour la conservation des privilleges et franchises de laditte ville et esviter que garnisons n’y fussent mises, comme le bruit estoit qu’on vouloit faire pour la garde d’icelle, ledit maire fit faire monstre des habitans de laditte ville et faulxbourgs, le dimanche XVe d’octobre oudit an, a laquelle monstre se trouvèrent IVM et Vc hommes de deffence bien armez et equippez, c’est assavoir mil et cinq cens hacquebutiers, partie d’iceulx couvers de cotte de maille, quinze cens picquiers, les aulcuns armez de harcretz [4], douze cens halbardiers et le reste arbalestiers, conduictz par quatre cappitaines ou lieutenans dudit maire [5].

Source : Mémorial B, fol. 82 v°.


Année 1581 - La justice et l’enfanticide

Durant ladite année, ledit sieur maire feit faire grande justice de plusieurs malfaictz et peu après sa réception condemna Jehanne Georget, chambariere, à estre pandue et estranglée par l’exécuteur de la haulte justice pour avoir suffoqué, ayant enfenté, son enfent et icelluy geté dans ung privé ; et fut la sentence par luy donnée, et exécutée par ledit exécuteur de la haulte justice en la place des Jacobins de ladite ville.

Source : Mémorial A, fol. 105


[126 mars 1542

[2La première partie de ce document a été publiée fort incorrectement par l’abbé Michon, Histoire de l’Angoumois, p. 117.

[3Une des guerres d’Italie, contre l’Empereur Charles-Quint, l’Espagne, l’Italie, etc.

[4Corselets de fer

[5Ce passage a été également publié par Michon. (Ibid., p. 118.)

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16 Angoulême - 16e siècle - Giry, Arthur (1848-1899) - Justice - Villes, bourgs et villages -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1242 - La bataille de Taillebourg, racontée par les chroniqueurs français vers 1670

2.  1655 - Puybollier, près d’Echallat (16) - Séquestrée, obligée à signer un contrat de mariage et rackettée

3.  1676 - Règlement du port de La Rochelle

4.  1451 - Charles VII confisque la seigneurie de Pons (17) au profit du royaume

5.  1789 - Bonnes (16) : cahier de doléances de la paroisse


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  Études historiques sur la ville de Cognac et l’arrondissement, par F. Marvaud - Table onomastique


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux